samedi 25 décembre 2021

Vanessa Paradis - Enfer & Paradis


Je l'avoue : je suis un vieux maniaque. J'aime quand tout est bien rangé. Les slips avec les slips, les chaussettes avec les chaussettes… les whiskies tourbés avec les whiskies tourbés !

Pour les disques, c'est pareil : si je cherche un album de Slayer, je sais que je le trouverai entre les Rage Against The Machine et les Thin Lizzy. Je sais aussi qu'entre Overvill et Queens of The Stone Age, juste avant Paradise Lost, se trouve le Paradis. Ou plutôt LA Paradis : la petite Vanessa ! De même que si je veux écouter un bon vieux Cannibal Corpse, il me suffit de fouiller entre Brel et Delpech.

Mais ne nous égarons pas dans des détails logistiques superflus et concentrons-nous plutôt sur la belle Vanessa. La Vanessa de Joe le taxi, bien sûr, mais aussi la Vanessa qui avait ensorcelé Gainsbourg et Kravitz, avant de convoler avec Johnny Depp. La même Vanessa pour laquelle de très avisés chroniqueurs musicaux de l'époque avaient prédit une descente aux enfers rapide et douloureuse. Cette Vanessa qui s'est également illustrée au cinéma, aux côtés de Belmondo, Delon, Jean Reno, Daniel Auteuil, Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort, Woody Allen, Gérard Depardieu… mazette, quel tableau de chasse !

C'était une évidence : j'ai tout de suite aimé Vanessa Paradis. Elle était la nouvelle Brigitte Bardot. Dégaine mutine, beauté sauvage et innocente, exquise ensorceleuse, comment ne pas craquer ? Et puis son premier 30 centimètres était si appétissant qu'il en devenait l'objet d'une gourmandise effrénée à laquelle je m'étais adonné avec délectation. Et que dire de son deuxième 33 tours, écrit par le grand Serge et mis en musique par le fidèle Franck Langolff. En cette année 1990, il n'y avait guère que le Rêve Orange de Liane Foly et le Religion de Niagara pour lui arriver à la cheville.

Trois décennies après les premières fusées du feu d'artifice, la belle Vanessa continue d'éblouir le firmament, avec toujours la même intelligence, le même sourire communicatif et l'humilité d'une reine. Fermez les yeux, je vous emmène au paradis !

🎄 🎄 🎄 🎄 🎄🎄🎄 🎄 🎄 🎄 🎄

>>>>> FLAGRANT DÉLIRE

01 - Tandem (Live)
02 - The Future Song
03 - Time to Get Your Lovin' (feat. Eric Serra)
04 - L'eau et le vin
05 - Week-end à Rome (Étienne Daho Cover) (feat. Nouvelle Vague)
06 - Les piles (feat. M.)
07 - Ballade de Melody Nelson (Serge Gainsbourg Cover) 
        (feat. Lulu Gainsbourg & Johnny Depp)
08 - Encore
09 - Malaise en Malaisie (Alain Chamfort Cover) (feat. Alain Chamfort)
10 - Station Quatre-Septembre
11 - J'ai ta main (Charles Trenet Cover) (feat. Benjamin Blolay)
12 - Did You Really Say No ? (feat. Oren Lavie)
13 - Ce que le vent nous souffle
14 - Du bout des lèvres (Barbara Cover) (feat. Alexandre Tharaud)
15 - Tu me manques (Pourtant tu es là) (feat. Gaëtan Roussel)
16 - La plage
17 - Dans l'univers (feat. Nekfeu)
18 - Jo le taxi (Live)

15 commentaires:

  1. J'avoue que Tandem m'avait scotché à sa sortie, le disque était parfait, je crois pas connaître la version live, mais je me lance, merci pour cette redécouverte du Paradis, pas perdu du tout.

    RépondreSupprimer
  2. Une chanteuse atypique et originale, merci pour cette compilation qui permet de la voir sous un angle différent ! Joyeux Noël !

    RépondreSupprimer
  3. Bon alors si tu commences une pleine semaine avec Vanessa Paradis, comment vas-tu tenir 6 jours de plus tout en montant en puissance, façon crescendo ? Moi je dis : impossible. A moins d'enchaîner sur Charlotte Gainsbourg, bien évidemment.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Perdu ! C'est Chantal Goya !!!!!
      :-P

      Supprimer
    2. Aaaaaaaah, Chantal Goya. Cette exceptionnelle interprète de Georges Bizet !

      https://www.youtube.com/watch?v=M5NIYjxNdt8

      Supprimer
    3. Je viens d'écouter, c'est juste *terrible*.

      Supprimer
  4. A quand une compilation sur cette artiste hors norme qu'est Lorie ! :)

    RépondreSupprimer
  5. Je n'ai pas le moindre de ses disques, même en numérique, c'est l'occasion de jeter une oreille. Merci pour la compile.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas un seul disque de Vanessa ? Tu finiras en enfer !!!!!
      :-P

      Supprimer
  6. Franck Monnet revient sur la naissance du titre «Pourtant» co-écrit avec Matthieu Chedid pour Vanessa Paradis :
    https://youtu.be/d_Xt2tW0MYM

    RépondreSupprimer
  7. À part ça, je connais assez bien une Vanessa pas radine.

    RépondreSupprimer