samedi 19 janvier 2019

Voici… Diam's [ par Zocalo ]


Qui que je sois
Quoi que je fasse
Qui que tu sois 
Faut que tu sache qu'au mic j'froisse
Ça va du D au I, A, M, S

Que peut-on encore écrire sur Diam’s qui n’ait pas déjà été répété mille fois ?  Son enfance sans père, sa carrière fulgurante, son retrait de la scène, son voile.

A l’usage de ceux d’entre vous qui ont passé la fin des années 90 sur une autre planète, voici cependant un petit rappel.

Mélanie Georgiades voit le jour un 25 juillet 1980 à Nicosie, sur l’île de Chypre. Ses parents se séparent lorsque la petite Mélanie a 3 ans. Elle quitte Chypre avec sa mère et s’installe dans la région parisienne où elle commence à rapper à l’âge de 13 ans.

Le succès arrive en 2003 à la sortie de son deuxième album, « Brut de femme ».  Suivent deux autres albums qui confortent Diam’s comme une artiste majeure dans le rap, mais aussi auprès d’un public bien plus large. Mais Diam’s va mal. Elle vit mal son succès, enchaine dépression et tentative de suicide. Elle trouve finalement son équilibre dans la religion musulmane et quitte définitivement la scène en 2010.

Mais ce bref rappel des faits ne dit combien Diam’s a été importante dans l’histoire du rap français, et même au-delà. Son mal de vivre, ses difficultés à se situer dans la société a trouvé un écho auprès d’un large public d’adolescentes qui se reconnaissent dans les paroles de Diam's. Phénomène unique dans le rap français de cette époque, elle est adoubée par les interprètes de chanson traditionnelle et par la profession du show-business. Elle remporte une Victoire de la musique en 2004 et le titre de chanteuse ayant vendu le plus de disques en 2006. En quittant la scène en 2010, elle laisse un vide immense que personne n’a comblé depuis.

Elle vit maintenant à l’étranger, entourée de ses deux enfants de 6 et 3 ans. Un jour, ils prendront conscience de la grande artiste qu’a été leur mère, et ils la convaincront peut-être de remonter sur scène.

Diam’s, tu nous manques

>>>>> DANS MA BULLE

01 - Intro
02 - Mélanie
03 - Diam's c'est qui ?
04 - Petite banlieusarde
05 - Daddy
06 - Banlieues du monde (feat. Sous-Scellés)
07 - Suzy 2003
08 - Drôle de bizz (feat. Driver)
09 - Enfants du désert
10 - 1980
11 - Mon répertoire
12 - Madame qui ?
13 - C'est toi qui m'gène
14 - Marine
15 - Feuille blanche
16 - Confessions nocturnes (feat. Vitaa)
17 - Rimer ou ramer
18 - Dans le noir
19 - T.S.
20 - Lili
21 - Dans ma bulle
22 - Vénus
23 - Zazie - J'étais là (feat. Diam's)

mercredi 16 janvier 2019

King Cover #41


Mais toi
Qui que tu sois
Qui es-tu ?

Tu es mon lagon, mon cocon
Mes Seychelles, mon arc-en-ciel
Tu es ma tempête tropicale
Et mon aurore boréale
Tu es mon océan symphonique
Et mon orchestre pacifique

Tu es mon oasis, mon champ de blé
Mon cannabis, mon riz au lait
Du caramel au beurre salé
L'orage dans mon cœur fané
Le feu dans mes veines usées
Du soleil sur mon lit défait

Tu es
Tu es tout
Tu es tout pour moi
Et tu me tues
Mais toi, m'aimes-tu ?

>>>>> COURTISANE

01 - Floating Bridge - Hey Jude (Instrumental) (The Beatles)
02 - The Dynamics - Walk on the Wild Side (Lou Reed)
03 - Jenn Cleary - Me and Bobby McGee (Roger Miller)
04 - Lisa Bassenge - Riders on the Storm (Doors)
05 - Joyce Moreno - Day-O (The Banana Boat Song) (Traditional, Harry Belafonte)
06 - The Bellrays - Whole Lotta Love (Led Zeppelin)
07 - Lee Aaron - Mistreated (Deep Purple)
08 - Bonnie Raitt - I Need You Tonight (INXS)
09 - Astrid Seriese - Only Women Bleed (Alice Cooper)
10 - Silver Dust (feat. Mr. Lordi) - Bette Davis Eyes (Kim Carnes)
11 - Holly Cole - Viva Las Vegas (Elvis Presley)
12 - Larkin Poe - Black Betty (Ram Jam)
13 - The Hot 8 Brass Band - Sexual Healing (Marvin Gaye)
14 - Ry Cooder - Nobody's Fault But Mine (Blind Willie Johnson)
15 - Full Blown Cherry - Highway to Hell (AC/DC)
16 - Helen Shapiro - Walk on By (Dionne Warwick)
17 - Ida Sand - Hey Hey, My My (Neil Young)
18 - Alexander Pushovy - Lambada (Kaoma)

dimanche 13 janvier 2019

Carré d'As des rappeuses françaises [ par Zocalo ]


Petite sœur a déserté les terrains de jeux
Elle marche à peine et veut des bottes de sept lieues
Petite sœur veut grandir trop vite
Mais elle a oublié que rien ne sert de courir, petite sœur

La France a toujours été une terre de prédilection pour le rap. Elle a su se créer un style propre, apprécié et reconnu par ses pairs d'outre-Atlantique. Et dans ce milieu ô combien particulier, les femmes ne sont pas en reste. Certes, elles ont eu la vie dure, nos rappeuses. Se faire une place dans le rap français leur a demandé une obstination et une opiniâtreté hors du commun.

Ainsi Lady Laistee. Née en Guadeloupe, violée par son alcoolique de père, elle voit son frère assassiné par balle à l'âge de 22 ans. "Et si", l'hommage qu'elle lui rend en 1999 fait désormais partie de la grande histoire du rap français.

La franco-argentine Keny Arkana est une révoltée, une vraie. Une furieuse. Militante altermondialiste acharnée, elle tourne le dos au succès pour s'isoler deux ans dans une communauté du Chiapas, au Mexique. Elle mérite d'avoir un jour son nom sur une rue de Genève pour avoir donné sur une place un concert improvisé et illégal en soutien des squats du Pâquis. Voilà ce qui s'appelle avoir des convictions.

Histoire toute différente avec Pumpkin. Pure musicienne, elle produit un rap sophistiqué à la manière de MC Solaar. Comme lui, elle joue avec les mots et leur sonorité sur un habillage sonore de son compagnon Vin’S da Cuero.

Melaaz, quant à elle, est un vrai mystère. Un premier album qui fait un carton. Le titre "Le seul remède" tourne en boucle sur toutes les radios (dans une version différente de celui qui figure ici). Et puis plus rien. Melaaz disparaît sans laisser de trace autre qu'une vague présence sur les réseaux sociaux. Melaaz Bennacer avait pourtant tout pour mener une carrière au minimum égale à celle de Diam's. Une belle voix qui aurait gagné à mûrir un peu, une magnifique production, un style qui n'appartenait qu'à elle et qui n'a pas pris une ride près de 25 ans plus tard.

>>>>> WALKYRIES

01 - Keny Arkana - Cinquième soleil
02 - Lady Laistee - Qu'on se le dise
03 - Pumpkin - Chimiq
04 - Melaaz - De père en paix
05 - Keny Arkana - La rage
06 - Lady Laistee - Et si
07 - Pumpkin - Mauvais genre
08 - Melaaz - Je marche en solitaire
09 - Keny Arkana - Sans terre d'asile
10 - Lady Laistee - La geole
11 - Pumpkin - Mascarade
12 - Melaaz - Le seul remède
13 - Keny Arkana - Victoria (feat. Claudio E. Gonzalez)
14 - Lady Laistee - Respecte mon attitude
15 - Pumpkin - Can't Stop Won't Stop (feat. China Moses)
16 - Melaaz - Léhna

jeudi 10 janvier 2019

Metal do Brasil


Non mais, franchement, vous en avez pas marre de tous les clichés qu'on nous assène à longueur de brochures sur le Brésil ? Plage de Copacabana, belles pépées en micro-bikinis, carnaval de Rio, belles pépées qui dansent la samba, Christ rédempteur du Corcovado, belles pépées en t-shirts mouillés, foutchébaôôôw, belles pépées en shorts moulants, la fille d'Ipanema, belles pépées qui se tortillent le popotin…

Stop ! Je dis stop à toutes ces images de carte postale !

Bon, à la limite, on garde les belles pépées, mais on se concentre sur une autre spécialité brésilienne : le METAL… oui, vous savez bien, cette musique qui fait bobo aux 'tites n'oreilles des porteurs de mocassins à glands qui boivent de l'Ice Tea frais aux terrasses de Saint-Germain en grignotant des macarons de chez Fauchon !

Faut dire qu'avec Sepultura et Soulfly (deux groupes fondés par Max Cavalera), les Brésiliens sont déjà à la tête d'une armada capable de mettre en péril tous les cuirassés de la Bay Area de San Francisco. Avec de telles machines de guerre, comment voulez-vous que les gosses des favelas aient envie de passer leurs soirées devant Gulli. Que nenni, senhor e senhora, ils foncent aux concerts de leurs idoles pour se lancer dans des circle pits dantesques.

À l'ombre des deux colosses belo-horizontiens, des essaims de jeunes énervés de la Gibson ont formé leurs propres unités de combat, histoire de prouver au monde entier que le Brésil ce n'est pas que de belles images imprimées sur du papier glacé, c'est aussi du sang, de la sueur, des larmes… et des belles pépées dorées comme des beignets !

>>>>> PRAIA VERMELHA

01 - Hellskitchen - Keep Running
02 - Brado - Becoming Prey
03 - Overdose - Just Another Day
04 - Two Old Men - In the Deep
05 - Deep Memories - There Is No End
06 - Torvo - Live Like a Puppet
07 - Sepultura - Vandals Nest
08 - Fishead - Believe
09 - Krisiun - The Isolated Truth
10 - Fullgore - Bodies Flying
11 - Worst - Draining Me
12 - De La Tierra - Reducidores de Cabezas
13 - Cavve - Looming Wave
14 - Lecher - Usurpers of Freedom
15 - Charlie Brown Jr. - O Dom, a Inteligência e a Voz
16 - Bears Witness - Machine
17 - Hate by Hate - About the Hate
18 - Disgrace and Terror - Esqueleto del Diablo

lundi 7 janvier 2019

Girls Don't Rap [ par Zocalo ]


Laisse moi zoom zoom zang
Dans ta Ford Escort
Mec, quand tu pointes ton boule
Ça me fait ièche ièche ièche !

Dans une compile publiée il y a quelques mois, je crois avoir démontré avec une rigueur toute zocalienne que les mots Rock et Féminin ne pouvaient pas rimer. Comment imaginer ces êtres fragiles et menus dans le monde sans pitié du rock ? Ces petites mains frêles gratter de furieuses guitares, frapper de lourds fûts de batterie ? Impensable, vous en conviendrez.

Mais si le rock ne saurait être féminin, alors qu'en est-il du rap ? Nous connaissons tous l'image véhiculée par les clips des grands noms du rap américain, avec ses grosses voitures et ses bimbos dénudées. Comment une rappeuse pourrait-elle imaginer trouver sa place dans ce monde machiste à l'extrême ? Qui peut imaginer une donzelle débiter sans quasiment respirer le flow ininterrompu que nécessite la discipline ? Qui peut croire qu'une femme pourrait scratcher en rayant les vinyles de ses grands ongles vernissés ?

Impossible, n'est-ce pas ? Non, vraiment, le rap n'est pas fait pour le sexe faible. Aucun doute n'est permis, Girls Don't Rap. Foi de Zocalo !

>>>>> DANS MA BULLE

01 - DaniLeigh - Be Yourself
02 - Ana Tijoux (feat. Jorge Drexler) - Sacar la Voz
03 - Enigmatik - Ici ou ailleurs
04 - DonMonique - Kallin'
05 - Mala Rodríguez - Jura y Gana
06 - Foxy Brown - (Holy Matrimony) Letter to the Firm
07 - Diam's - Ma France à moi
08 - Queen Latifah - Turn You On
09 - Arianna Puello - Todo
10 - Ladea - Redoublant
11 - Nicki Minaj - Ganja Burn
12 - Cardi B, Bad Bunny & J Balvin - I Like It
13 - Liza Monet - We Them Stars
14 - Lauryn Hill - Doo Wop (That Thing)
15 - Princess Anies - Au carrefour de la douleur
16 - Asian Doll - Talk
17 - Kwezi Kimosi - Matrice
18 - Lil Kim - Not Tonight
19 - Camélia Pand'or - Casse tête
20 - Missy Elliott - Teary Eyed
21 - Skyna - Freestyle Justecause 5
22 - City Girls - Broke Boy
23 - Ryaam - La cible
24 - CupcakKe - Prenup
25 - Ms Krazie - Tres Lineas (feat. La Babydoll)
26 - Orel Sowha - Poignée de punchlines pour Give Me 5 Prod

lundi 31 décembre 2018

METAL / 2018-12


Blanc le soleil du matin
Blancs la colline et les pins
L'immaculée nature
S'invite à nos persiennes


Blanc le ciel, blanc le sol
Et blanc le potager aussi
L'hiver sonne à la porte
Remettons du feu à l'âtre


Éparpillés sur les draps froissés
Tes cheveux blancs défaits
Sont comme un tapis neigeux
Sur lequel je m'endors… heureux

>>>>> DRESSED TO KILL

01 - Bölthorn - The Kaleidoscope
02 - Ossos - Vitrine de Satan
03 - All Vows Collapse - Deep Waters
04 - Misty Grey - Rebecca
05 - Busola - Time
06 - Floodfall - Hourglass
07 - Darkside - Gates to Madness
08 - For I Am King - Misery
09 - Leahtan - État d'urgence
10 - Ivory (Lie) - Ivory (Lie)
11 - Black Reaper - Rise of Evil
12 - Juniper Grave - A Trick of the Light
13 - Splendidula - .38
14 - Lord Vapour - The Spice
15 - The Dark Believing - Defiled Land
16 - Metus - Paranoia
17 - Tyson - From the Ashes
18 - Drunk Coon - Боль


>>>>> NO HEAVY PETTING

19 - Suckerpunch - Leaving Country Hell
20 - Nailhead Opossums - June 4
21 - Primordial - Stolen Years
22 - Battalions - Tyskie Vampire
23 - SkyEye - Digital God
24 - Bacon Fat - Burning Desire
25 - Horehound - The Sloth
26 - Pulpo Negro - Lilith Todo el Horror
27 - Drakens Orden - Rise of Celije
28 - 1125 - Tylko Chwila
29 - Dawn Of Winter - Woodstock Child
30 - Venom - We the Loud
31 - Sycotic Evolution - My Black Soul
32 - Cold Black River - Keep Rollin'
33 - The Mound Builders - Regolith
34 - Born Again - King of Pain
35 - Grime - Hand of Doom
36 - Sküma - Null


😳 Y'en a un peu plus, j'vous le mets quand même ? 😁
 🎆 🎇 🎆 🎇 🎆 🎇 🎆
🌲🌲🌲 Bonne et heureuse année à tous et toutes 🌲🌲🌲

>>>>> REISE REISE

37 - Nerrea - Sikana
38 - Atomic Death Squad - Reapers
39 - Crazy Eighty Eight - Fortune and Glory, Kid
40 - Plastic Surgery Disaster - Black Machine
41 - Rodeo - Gure Bide Galduak
42 - From Ashes Reborn - One in the Same
43 - Frost Koffin - Hell Roller
44 - Coleman Allen - Closer
45 - Dead Acid - Fuck, I'm Dead
46 - Blackwater - Sabbath Daze
47 - Buffalo - 368
48 - Hate Squad - Fuck Cancer !
49 - Speed Kills - Devastation
50 - Immerse - Business Secrets of the Pharaohs
51 - Mocho Diablo - A.L.M.A.
52 - From Ash to Stone - Into the Abyss
53 - Kinsley - Longhair's Curse
54 - Runaway Dead - Rocky Rocks

dimanche 23 décembre 2018

Metal Camembert


Ne boudons pas notre plaisir, les amis !

Un bon camembert au lait cru, une baguette croustillante, un petit beaujolais frétillant… si c'est pas le paradis, ça y ressemble quand même un peu, non ? Ajoutez à ça un Répression de Trust, les potards au taquet, alors là c'est recta, je me chope une petite gaule sympathique et que je balance mémère dans le foin jusqu'au bout de la nuit… ben oui, ch'uis encore cap. !!!

Ah ! Trust ! Vous vous souvenez la claque qu'on s'est ramassée ? On l'a pas vu venir celle-là ! Direct au foie, L'élite ! Uppercut à la mâchoire, Police milice ! KO dès le premier round ! Et ils ont remis ça, les salauds ! Paf ! Antisocial ! Vlan ! Saumur ! Et pan ! Le mitard ! Cloués sur place qu'on était !

Aucun autre groupe de metal français n'a jamais connu une telle popularité. Pourtant il y a de la qualité, de l'agressivité, du panache, de l'énergie, chez les bourrins chevelus de nos cam- brousses. Il est donc plus que légitime de les mettre pour une fois en tête de gondole, sous le haut patronage de saint Nono et saint Bernie !

>>>>> GET OUT YOUR CLAWS

01 - Eths - Amaterasu
02 - One-Way Mirror - Neglected Skies
03 - Out of My Eyes - Anubis
04 - Trust - Ni dieu, ni maître
05 - Headcharger - Necronomicon
06 - Messaline - Barbie tue Rick
07 - Bukowski - Condor
08 - Wedding In Hades - The One to Blame
09 - Mind Imperium - Time to Pay
10 - Destinity - Only Way
11 - No Return - Memories Turn to Ashes
12 - Tagada Jones - Œil pour œil
13 - Zuul Fx - Zombie Followers
14 - Vulcain - Darling
15 - Smash Hit Combo - Animal nocturne
16 - Rise Of The Northstar - Dressed All in Black
17 - Out - Left in Limbo
18 - Loudblast - A Bloody Oath

jeudi 20 décembre 2018

Sideburn vs Sideburn


À ma droite, maillot rouge, short blanc, SIDEBURN, groupe de hard rock tout droit venu de Lausanne. À ma gauche, short bleu, maillot jaune, SIDEBURN, groupe de stoner rock, en provenance directe de Stockholm. Deux groupes qui portent le même nom, officient en même temps, avec le même succès, et délivrent une belle dose d'énergie.

D'un côté comme de l'autre du bon gros vieux rock gorgé de riffs à faire ruisseler un escadron d'ursulines nymphomanes. Du rock qui fait battre la cadence de la tête aux pieds. Du rock qui sent bon les soirées entre potes. Barbecue chipo/chips, gisquettes sympatoches en minijupes et bière au goulot. Franchement, c'est t'y pas beau la vie, les gars ?

Suisse-Suède, ça fera jamais une finale de coupe du monde, mais ça donne quand même une sacrée bonne compile pour se réchauffer au cœur de l'hiver. Et c'est qui qui va vous faire baisser votre facture du chauffage ?… C'est bibi !!!

>>>>> AND THE WINNER IS…

01 - Sideburn (CH) - Live to Rock
02 - Sideburn (SWE) - Sea of Sins
03 - Sideburn (CH) - Gasoline
04 - Sideburn (SWE) - Ceremony
05 - Sideburn (CH) - Cherry Red
06 - Sideburn (SWE) - Top of the World
07 - Sideburn (CH) - No More Room in Hell
08 - Sideburn (SWE) - Bring Down the Rain
09 - Sideburn (CH) - Giov in L.A.
10 - Sideburn (SWE) - Dyi'n Day
11 - Sideburn (CH) - Shady Katy
12 - Sideburn (SWE) - Soulville
13 - Sideburn (CH) - Long Beard and Boogie
14 - Sideburn (SWE) - Evil Ways
15 - Sideburn (CH) - Sign It in the South
16 - Sideburn (SWE) - Tomorrows Dream
17 - Sideburn (CH) - Renegade
18 - Sideburn (SWE) - Hold Me in Your Light

lundi 17 décembre 2018

Carré d'As du Grunge


Le grunge ! Le grunge ? Non madame, le grunge ce n'est pas Nirvana ! Ou plutôt, ne n'est pas QUE Nirvana !!!

Si, en 1991, Nevermind a propulsé le grunge sur le devant de la scène, au même titre que l'époustouflant Ten de Pearl Jam, le mouvement avait déjà été initié par des groupes comme Green River, Soundgarden, Melvins, dès le milieu des années 80.

Mais nous ne sommes pas là pour chipoter sur de petits détails de calendrier. Dans la Grand Livre du rock, Nirvana demeure un immense groupe qui mérite amplement sa place dans le carré d'as du grunge, aux côtés de Pearl Jam, Alice In Chains et Stone Temple Pilots.

>>>>> INCESTICIDE

01 - Nirvana - Hairspray Queen
02 - Pearl Jam - Black
03 - Alice In Chains - Brush Away
04 - Stone Temple Pilots - Coma
05 - Nirvana - Milk It
06 - Pearl Jam - Do the Evolution
07 - Alice In Chains - Check my Brain
08 - Stone Temple Pilots - Crackerman
09 - Nirvana - Swap Meet
10 - Pearl Jam - World Wide Suicide
11 - Alice In Chains - Junkhead
12 - Stone Temple Pilots - Hazy Daze
13 - Nirvana - Territorial Pissings
14 - Pearl Jam - Yellow Moon
15 - Alice In Chains - Man in the Box
16 - Stone Temple Pilots - Pretty Penny

vendredi 14 décembre 2018

Tu seras Josh Homme, mon fils


Voilà encore un zicos qui présente une discographie aussi longue que la quéquette à Rocco !

Ce beau bébé d'un mètre et 96 centimètres de long, né en 1973 en Californie, commence à jouer de la guitare à 9 ans et monte son premier groupe à 14. L'histoire commence donc sous le nom de Katzenjammer, avant de devenir Sons of Kyuss, et finalement Kyuss. Encensés par la critique et le public, ces pionniers du stoner rock deviennent rapidement un groupe culte.

Kyuss se sépare en 1995. Josh Homme monte alors un nouveau gang : Queens Of The Stone Age… QOTSA pour les intimes. Encore une fois, le succès est au rendez-vous. Pendant son temps libre, le gaillard aime aussi réunir ses potes pour des sessions de jam au Rancho de la Luna à Joshua Tree (Californie) desquelles sont issues une dizaine d'EP sortis sous le nom de Desert Sessions.

C'est durant ces sessions que nait le nouveau projet de Homme : Eagles Of Death Metal, groupe dont l'histoire restera à tout jamais liée à celle de la France, après une triste nuit de novembre 2015. En 2009, il fait appel à Dave Grohl (Nirvana, Foo Fighters) et John Paul Jones (Led Zep) pour monter un nouveau projet : Them Crooked Vultures. S'ensuit une tournée mondiale triomphale, vous vous en doutez !

Après son taf de chanteur / auteur / compositeur / multi-instrumentiste / producteur, comme il a toujours peur de s'ennuyer, il s'en va filer un petit coup de main à quelques amis, histoire de faire mousser un peu leurs répertoires. C'est ainsi qu'on le retrouve à faire des piges, entre autre, chez les Foo Fighters, Mastodon, Primal Scream, Biffy Clyro, Arctic Monkeys, mais aussi aux côtés de Melissa Auf Der Maur, Lady Gaga et même ce vieux requin d'Iggy Pop.

Si tu peux avec de simples chansons
Faire se lever des foules conquises

Sans jamais te prendre pour un pharaon
Tu seras Josh Homme, mon fils

>>>>> ONE INCH MAN

01 - Love Has Passed Me By (1991 - Kyuss - Wretch)
02 - Allen's Wrench (1992 - Kyus - Blues for the Red Sun)
03 - Odyssey (1994 - Kyuss - Welcome to Sky Valley)
04 - Jumbo Blimp Jumbo (1995 - Kyuss - ...And the Circus Leaves Town)
05 - Avon (1998 - Queens Of The Stone Age - Queens Of The Stone Age)
06 - A#1 (1999 - Desert Sessions - Vol. 6)
07 - Monsters in the Parasol (2000 - Queens Of The Stone Age - Rated R)
08 - Polly Wants a Crack Rock (2001 - Desert Sessions - Vol. 7)
09 - Mosquito Song (2002 - Queens Of The Stone Age - Songs for the Deaf)
10 - Crawl Home (2003 - Desert Sessions - Vol. 9)
11 - Miss Alissa (2004 - Eagles Of Death Metal - Peace, Love, Death Metal)
12 - Little Sister (2005 - Queens Of The Stone Age - Lullabies to Paralyze)
13 - Keep Your Head Up (2006 - Eagles Of Death Metal - Death by Sexy)
14 - Into the Hollow (2007 - Queens Of The Stone Age - Era Vulgaris)
15 - Prissy Prancin' (2008 - Eagles Of Death Metal - Heart On) (compositeur & production)
16 - Gunman (2009 - Them Crooked Vultures - Them Crooked Vultures)
17 - I Sat by the Ocean (2013 - Queens Of The Stone Age - ...Like Clockwork)
18 - Got a Woman (2015 - Eagles Of Death Metal - Zipper Down)
19 - Fortress (2017 - Queens Of The Stone Age - Villains)

mardi 11 décembre 2018

Carré d'As : Chanteuses Australiennes (03)


Avec près de 5 millions d'habitants, Sydney est la plus grande ville d'Australie. C'est aussi là que sont nées Holly Throsby, le 28 décembre 1978, et Courtney Barnett, le 3 novembre 1987. Ces deux charmantes demoiselles sont auteures, compositrices, chanteuses et guitaristes. L'une et l'autre font du rock, ont sorti plusieurs albums qui ont cartonné en Australie… et vivent en couple avec une femme. 

Anita Lane est née à Melbourne en 1959. Auteure-compositrice comme ses congénères suscitées, elle écrit ses premières chansons à 16 ans. En 1983, elle participe à la fondation du groupe Nick Cave and the Bad Seeds. On la retrouve également au sein du groupe post-punk allemand Die Haut. C'est en 1988 qu'elle enregistre son premier album solo, sur lequel figure Nick Cave et d'autres membres des Bad Seeds. Si sa discographie n'est pas pléthorique (2 LP et quelques singles), elle collabore avec de nombreux artistes, notamment avec Mick Harvey pour deux disques hommages à Serge Gainsbourg.

Pour trouver Parkes sur la carte de l'Australie, il faut de bons yeux ou, comme moi, des lunettes à double foyer ! Grosso merdo, en partant de Sydney, il faut tirer un trait de 300 kilomètres vers l'ouest en remontant un chouia au nord… OK, vous y êtes ? C'est dans ce bled, moins peuplé que Nogent-le-Rotrou, que Dianna Corcoran a vu le jour le 20 juin 1979. Après ses études secondaires, elle travaille dans des usines d'alimentation pour chiens et de pièces automobiles, afin d'auto-financer son premier album qui sort en 2004. Elle commet alors un premier tube (I'll Fly Away) qui la propulse en haut des hit-parades et lui ouvre grand les portes du show business. En 2008, son deuxième album est nominé dans la catégorie "Meilleur album de l'année" et elle est élue meilleure chanteuse de l'année par les Country Music Awards. Récompence qu'elle gagne également en 2010.

Pause pipi. Le bus repart bientôt !

>>>>> COLD CHISEL

01 - Holly Throsby - A Heart Divided
02 - Courtney Barnett - Elevator Operator
03 - Anita Lane - The Groovy Guru
04 - Dianna Corcoran - Not Ready to Lose (feat. Gary Burr)
05 - Holly Throsby - Mountain
06 - Courtney Barnett - Lance Jr.
07 - Anita Lane - The World's a Girl
08 - Dianna Corcoran - God Did Good
09 - Holly Throsby - Now I Love Someone
10 - Courtney Barnett - Scotty Says
11 - Anita Lane - Like Caesar Needs a Brutus
12 - Dianna Corcoran - Stepping Stones
13 - Holly Throsby - What I Thought of You
14 - Courtney Barnett - Dead Fox
15 - Anita Lane - Do the Kamasutra
16 - Dianna Corcoran - Love Wins

samedi 8 décembre 2018

Íslenskur Málmur


L'Islande est un petit caillou de 103.125 km² paumé au milieu de l'Atlantique Nord, entre le Groenland et la Norvège. C'est vous dire si on se les pèle sévère ! En termes de surface, il est 11 fois plus grand que la Corse, mais 165 fois plus petit que la Russie. Sa population s'élève à 348.500 habitants, à peu près autant que la ville de Nice. À la louche, ça fait 3 pékins au km²… on risque pas de se faire écrabouiller les arpions !!!

Petit pays donc, mais qui a quand même réussi à se qualifier pour le championnat d'Europe de football en 2016 et la coupe du monde de 2018. D'ailleurs, ce ne sont pas moins de 30.000 joyeux hurluberlus qui avaient fait le déplacement en Russie pour supporter leur équipe. Petit pays aussi qui a foutu un bordel monstrueux dans le trafic aérien mondial en avril 2010 avec l'éruption d'un volcan au nom imprononçable. Un petit pays encore qui a engendré la papesse de l'électro-pop expérimental, en la personne de l'extravagante Björk.

Les cinéphiles se souviendront également de Sólveig Anspach, réalisatrice de talent née en 1960 à Heimaey, décédée en 2015 dans la Drôme, à qui l'on doit quelques petits bijoux d'humour et de tendresse (Queen of Montreuil, L'effet aquatique, Lulu femme nue).

Enfin, enfin, petit pays qui peut s'enorgueillir d'une armada métallique de tout premier ordre. Des vikings chevelus, dopés au Brennivín, qui n'ont pas peur de se tremper les nougats dans l'eau glacée des fjords, ni de distribuer des avoinées aussi sévères que celles des métalleux issus du monde civilisé.

Petit pays, certes, mais qui mérite néanmoins de voir sa jolie compile illustrée par la volcanique Mylène Gauthier, notre sorcière rouge bien aimée, aussi habile avec un pinceau qu'avec un Nikon D7100. Chère cousine de la Belle Province, je te dédie ces quelques chansons douces que me chantait ma maman… en suçant mon pouce, j'écoutais en m'endormant  ! Kiss of Keith !!!

>>>>> EYJAFJALLAJÖKULL

01 - Niðafjöll - Sól Tér Sortnar
02 - Changer - Four
03 - Arstidir Lifsins - Mani, Brodir Solar ok Mundilfara
04 - The Vintage Caravan - Monolith
05 - Potentiam - Sorcery
06 - Skurk - Mjöll
07 - Khamûl - Ísöld
08 - Earendel - The Dragon
09 - Dimma - Í Auga Stormsins
10 - Brain Police - Paranoia
11 - Aeterna - Signals From the Demon Star
12 - Ottoman - Burn the Witch
13 - Blood Feud - Creatures of Utopia
14 - Godchilla - Hannigan's Mannequin
15 - Future Figment - At the Oceans Edge
16 - Sólstafir - Stormfari
17 - Momentum - Creators of Malignant Metaphors
18 - Skálmöld - Niðavellir

mercredi 5 décembre 2018

Une chanson (The Water Is Wide)


La mer est immense, je ne peux pas la traverser
Et je n'ai pas non plus d'ailes pour la survoler
Donnez-moi un bateau à deux places
Et nous rameront ensemble, mon amour et moi

Il y a un bateau qui navigue sur les flots
Il est chargé aussi lourdement que possible
Mais moins qu'avec tout l'amour que je porte en moi
Et je ne sais pas si je vais sombrer ou surnager

Je me suis appuyée contre un chêne
Pensant que c'était un arbre solide
Mais d'abord il a plié, puis il s'est brisé
J'ai alors compris que mon amour n'était pas sincère

J'ai posé ma main dans un tendre buisson
Pensant y trouver la plus douce des fleurs
Je me suis piqué le doigt jusqu'à l'os
Et j'ai laissé la plus belle des fleurs derrière moi

L'amour est beau, l'amour est doux
Brillant comme un joyau, quand il est naissant
Mais l'amour devient froid quand il dure trop
Et disparaît comme la rosée d'été

Dois-je rester attachée pendant que vous êtes libres
Dois-je aimer un homme qui ne m'aime pas
Suis-je née avec si peu d'intelligence
Pour aimer un homme qui me brise le cœur

Quand les coquilles d'huitre deviendront des cloches d'argent
Alors mon amour me reviendra
Quand les roses fleuriront dans le froid de l'hiver
Alors mon amour me reviendra

♪ ♫ J'ai voulu planter un oranger, là où la chanson n'en verra jamais… ♫ ♪

Pour ne pas connaitre cette chanson de Renaud, il faut être soit un mollusque hydrocéphale, soit un candidat de la téléréalité… ce qui revient souvent au même ! Si c'est bien lui qui l'a rendue célèbre en France, n'oublions pas qu'en 1966, le Renard pissait encore sur ses socquettes que Graeme Allwright chantait déjà La mer est immense, première version française de ce titre dont les origines demeurent floues.

Angleterre ? Irlande ? Écosse ? Encore aujourd'hui, nul n'est capable d'en affirmer avec précision l'origine géographique. Les plus hardis musicologues fixent cependant sa naissance au début du 17è siècle. Au milieu du 18è siècle, elle est connue sous le titre de Waly, Waly, Gin Love Be Bonny, dont le texte est écrit en anglais avec quelques mots écossais.

Ce qui est à peu près certain, mais pas officiellement confirmé, c'est que les vétérans américains de la première guerre mondiale sont rentrés au pays avec cette mélodie bien ancrée au fond de leur mémoire et qu'elle connaitra un nouvel essor de l'autre côté de l'Atlantique.

Et pis franchement, qu'elle soit britannique, américaine ou française, on s'en branle quand même un peu… pas vrai ? Par contre, je vous le demande les yeux dans les yeux : seriez-vous choqués de voir cette sublime mélodie inscrite au patrimoine mondial de humanité ? Moi je ne sais pas, je pose juste la question !!!

>>>>> JUSQU'À DERRY

01 - Geoff Hartwell & Cindy Cashdollar
   02 - The Tierney Sutton Band
      03 - Jo Lawry
         04 - Woong San
            05 - Eva Cassidy
               06 - Niamh Parsons
                  07 - Abigail Washburn & Wu Fei
                     08 - Rory Block
                        09 - Among the Oak & Ash
                           10 - Cowboy Junkies
                              11 - Miu Sakamoto & Cantus
                                 12 - Tara O'Grady
                                    13 - Cynthia Gooding
                                       14 - Sheila Jordan & Miroslav Levitsky
                                          15 - Song Daye & Sam Lee
                                             16 - Órla Fallon
                                                17 - Rosie May & Bagad Lann Bihoué
                                                   18 - Charles Lloyd Quartet

dimanche 2 décembre 2018

METAL / 2018-11


Il fait froid sur les toits
La pluie fait des claquettes sur le pavé
Quand la bise vocalise sous les marquises
Et les carreaux s'embuent de perles grises

Il fait froid dans les bois
Les ormes déplumés ont grise mine
Dame hulotte grelotte et le ru s'est tu
Peu fier, le paon a plié sa grande roue

Il fait froid du haut en bas
La cigale qui a chanté tout l'été
Se trouve sacrément dépourvue
Mais la fourmi félonne s'en bat l'œil

Il fait froid comme en Alaska
L'aube est sombre, la brune précoce
Râ, le scélérat, a mis les bouts
Qui sait quand on le reverra

Il fait froid jusqu'au bout des draps
Restons sous la couette, mon amie
Et laisse-moi lire entre tes lignes
Laisse-moi être ton Champollion

>>>>> IN TRANSE

01 - Over Dead in Over - Flower
02 - Killdevil Theory - Come and Take Them (Molôn Labé)
03 - Burn Ritual - The Mirror
04 - Southeast Desert Metal - Road Through Hell
05 - King Nine - No Dreams
06 - Unearth - Incinerate
07 - Kobrakai - Bohemian Groove
08 - Full House Brew Crew - Hollow God
09 - Baranga - Boteco ao Lado
10 - Chrome Division - So Fragile
11 - My Regime - Black Rivers
12 - Fetitxe - Edo Zu Edo Ni
13 - Red River Massacre - Peckerwood
14 - My Secret Circus - No Cigar
15 - Torment Tool - Torment Tool Tits Patrol
16 - Skull Pit - Year of the Dog
17 - Barbarian Hermit - Life Breather
18 - Tombstone Blue - Nothing for Me


>>>>> KILL 'EM ALL

19 - Foghound - Keep on Shoveling
20 - Rev Jones - Bakwash
21 - Haxon - Red Money
22 - Warpath - Unbroken Soul
23 - Ustad Band - Muito Prazer
24 - Häxor - Whipping the Horses
25 - Psalms of Silence - Black Plague
26 - Slegest - I Den Sanne Flamme
27 - Bronco - Flow Snake
28 - Death Ray Vision - Enlightened
29 - Nekrowinter - Digital Zombie
30 - Zord - H-Mob
31 - Captain Caravan - Dirty Red Velvet
32 - Thrashback - No Way to Come Back
33 - Ted Nugent - Where Ya Gonna Run to Get Away From Yourself
34 - Khali - Vulture Gods
35 - Birnam Wood - Greenseer
36 - Ария - Гонка за Славой

jeudi 29 novembre 2018

Dans le sac de Billie


Sais-tu qui arrive en ville
Tu ne devineras jamais
L'adorable et câline Emily Brown
C'est Miss Brown pour toi
Et si la pluie tombe en rafale
Mon paradis est bleu
Peut-il m'envoyer Emily Brown
C'est Miss Brown pour toi
Je sais que ses yeux vont te ravir
Mais vas-y doucement
Ne devenez pas trop intimes
Pourquoi crois-tu qu'elle vient en ville
Attends et tu verras
L'adorable et câline Emily Brown
C'est une fille pour moi

[ Billie Holiday ]

>>>>> LADY IN SATIN

01 - Billie Holiday - Sometimes I'm Happy
02 - Oxana Voytenko Quartet - Father's Song
03 - Morikawa Natsuki - It's Too Late
04 - Sherry Williams - A Foggy Day
05 - Margeaux Lampley - Billie Jean
06 - Carmen McRae - The Eagle and Me
07 - Dinah Washington - Mad About the Boy
08 - Norah Jones - She's 22
09 - Dee Dee Bridgewater - I Can't Stand the Rain
10 - Alison Ruble - Route 66
11 - Sarah Vaughan - Sermonette
12 - Stacey Kent - What a Wonderful World
13 - Lori Carsillo - Old Devil Moon
14 - Melody Gardot - Amalia
15 - Dianne Reeves - Just my Imagination
16 - Madeleine Peyroux - Love in Vain
17 - Sara Jones - Les feuilles mortes
18 - Nina Simone - Ain't Got No, I Got Life

lundi 26 novembre 2018

Designed by Animals


L'édition 2018 du rapport rédigé par le WWF (World Wide Fund for Nature) est alarmant. Il révèle que durant les 40 dernières années, 60% de la population d'animaux sauvages ont disparu de la surface de la Terre. Mammifères, volatiles, insectes, poissons, amphibiens, reptiles, pas une espèce n'est épargnée par le fléau.

Explosion démographique, surexploitation des ressources, dégradation de l'environnement — l'entreprise humaine de destruction de l'écosystème est lancée à plein régime et pas près de s'arrêter. À cette allure, il est fort probable que nos enfants et petits-enfants n'auront jamais plus l'occasion de voir une girafe ou un rhinocéros autre part que dans un zoo ou à la télé.

J'ai beau arguer de mon innocence, ma seule existence, aussi pitoyable et dérisoire soit-elle, participe à la descente aux enfers de notre caillou bleu chéri. Me pardonnera-t-il au moins un peu si je lui offre une jolie compile constituée de chansons extraites de disques dont les pochettes sont illustrées de belles grosses bébêtes ?

>>>>> ANIMAL, ON EST MAL

01 - The Prodigy - Diesel Power (feat. Kool Keith)
02 - Gimme Some Leg - Gimme Some Leg
03 - This Town Needs Guns - Crocodile
04 - Fat Freddy's Drop - Clean the House
05 - The Strawbs - Copenhagen
06 -
Ted Nugent & The Amboy Dukes - Pony Express
07 - Rush - Best I Can
08 - The Rolling Stones - One More Shot
09 - Iron Butterfly - My Mirage
10 - The Steve Miller Band - Just a Little Bit
11 - Mastodon - Seabeast
12 - Adrian Belew - The Momur
13 - Nazareth - Freewheeler
14 - J.J. Cale - Magnolia
15 - Santana - Evil Ways
16 - Scattered Hamlet - Whip-Poor-Will
17 - Agalloch - Desolation Song
18 - Osibisa - Survival

vendredi 23 novembre 2018

Russkiy Metall 2018 - 01


Tu es nouveau ? Tu viens de découvrir ce blog extraordinaire ?

Les yeux pleins d'étoiles, tu te dis que la mise en page est fabuleuse, que les chroniques sont intéressantes, variées, superbement rédigées, et surtout que le chroniqueur est un véritable puits de science. C'est pas faux ! Je te remercie de le souligner !

Par contre, tu t'interroges sur la présence d'une compile consacrée au heavy metal russe. Pas d'affolement, p'tit gars, les chars soviétiques n'ont pas (encore) envahi les Jolies Compiles. Sache qu'il s'agit d'une tradition qui perdure depuis déjà quelques années d'honorer les métalleux vivant au-delà du rideau de fer. Si tu as les couilles de télécharger cette collection de titres interprétés dans la langue de Mikhaïl Kalachnikov, tu pourras constater que ces musicos sont possédés par la même rage qui anime ceux d'ici. Sache aussi que je n'ai aucun contact avec le KGB et que jamais personne ne saura que tu t'es fourvoyé sur des chemins si peu recommandables.

Tout ce que tu risques ici, c'est de voir fondre tes tympans… et, accessoirement, choper une petite gaule !

>>>>> ВЛАДИВОСТОК

01 - Dak Houze - Дорога
02 - Blackness - И снова свет
03 - Growling Heart - Распятые души
04 - Импакт - Кровавая игра
05 - The Woods Of Solitude - Холодом Вечности
06 - Вервь - Жернова
07 - InSelect - Тишина (Голос в твоей голове)
08 - Outbreak - Холод
09 - Северный Флот - Иной (feat. Nookie)
10 - Александр Пушной - Навернопотомучто
11 - Эпидемия - Когда Уснут Драконы
12 - Aeterna - Летучий Голландец
13 - Зеркальный лабиринт - Дух моря
14 - Factoreal - Юность
15 - Экстремист - Чёрная Вдова
16 - Mør - Мор
17 - Акелдама - Вальгалла
18 - 7000$ - Человек человеку волк

mardi 20 novembre 2018

King Cover #40


— Docteur Livingstone, je présume ?

— Approchez, jeune homme, et appelez-moi tout simplement… Emma !

J'avais sillonné une grande partie de l'Afrique subsaharienne pour rencontrer l'éminent docteur Emma Livingstone. Maintenant, face à moi, la belle dame était alanguie sur une méridienne en velours cramoisi.

Drapée d'un paréo de mousseline fleurie qui ne cachait rien de sa luxuriante anatomie, elle sirotait un cocktail bleu des mers du sud. Une bourrasque de cheveux roux balayait ses épaules et dégoulinait  jusqu'au bas de son dos. Ses yeux noirs étaient comme des perles d'obsidienne, pénétrants et incisifs. Comme les esclaves byzantines, elle portait aux chevilles des bracelets de cuivre, garnis de breloques scintillantes. Un petit ouistiti facétieux avait trouvé refuge au creux de ses cuisses et ne semblait pas près de céder sa place… même pour toutes les bananes du monde !

Sur un antique gramophone à pavillon tournait un vinyle poussiéreux : Initials B.B.

Alors j'ai déclenché mon petit magnétophone à cassette pour réaliser l'interview qui, avec un peu de chance, ferait de moi le plus jeune prix Pulitzer de l'histoire. Mais avant tout, il fallait que je me concentre sur le visage du docteur Livingstone… uniquement sur son visage !

>>>>> LÉOPOLDVILLE

01 - Rita Lee - La Javanaise (Serge Gainsbourg)
02 - Blonde On Blonde - Whole Lotta Love (Led Zeppelin)
03 - Margeaux Lampley - Beat It (Mickael Jackson)
04 - Anika - I Go to Sleep (The Kinks)
05 - Ann Savoy - J'attendrai (Rina Ketty)
06 - Lissie - Electric Eye (Judas Priest)
07 - Anita Lane - Sexual Healing (Marvin Gaye)
08 - Flora Cash - Shout It Out Loud (KISS)
09 - Dee Dee Bridgewater - Don't Be Cruel (Elvis Presley)
10 - Sarah Jane Morris - Chelsea Hotel (Leonard Cohen)
11 - Ingrid James - Don't Fear the Reaper (Blue Öyster Cult)
12 - Berk & The Virtual Band - Tainted Love (Gloria Jones)
13 - Karen Souza - Get Lucky (Daft Punk)
14 - Pegi Young & The Survivors - These Boots Were Made for Walking (Nancy Sinatra)
15 - Madeleine Peyroux - Bye Bye Love (Everly Brothers)
16 - Lola Marsh - Le Sud (Nino Ferrer)
17 - Cats on Trees - Buffalo Soldier (Bob Marley)
18 - Morikawa Natsuki - Your Song (Elton John)

samedi 17 novembre 2018

Il est libre Max…


Le petit Massimilio Antônio nait le 4 août 1969 à Belo Horizonte, au Brésil. Papa est diplomate, maman est mannequin. Comme tout jeune Brésilien qui se respecte, il aspire à devenir footballeur professionnel. Il abandonne définitivement ce projet après avoir assisté à un concert de Queen.

En 1984, à tout juste 15 ans, il embarque donc son petit frère Igor, d'un an son cadet, pour former Sepultura, qui deviendra l'un des groupes de metal les plus méchants que cette foutue Terre ait jamais engendré. En 1985, soutenus par un disquaire de la ville, les gamins enregistrent un premier EP qui leur offre l'opportunité de jouer en première partie du groupe Venom lors d'un concert à Belo Horizonte. Leur carrière démarre pour de bon, les albums s'enchaînent : 1986, 1987, 1989, 1991, 1993, évoluant d'un thrash/death un poil bordélique vers un groove/thrash d'une puissance phénoménale. C'est en 1996 que sort Roots, chef-d'œuvre absolu qui mèle guitares monstrueuses à des percussions et arrangements tribaux… il s'écoule à plus de deux millions d'exemplaires.

À la suite de ce succès planétaire, le petit Massimilio Antônio s'embrouille avec tous les membres du groupe, y compris son frangin. Il claque la porte de Sepultura et s'en va former Soulfly avec lequel il poursuit ses expérimentations musicales. Dix ans plus tard, les deux frères se réconcilient au sein de la Cavalera Conspiracy, leur nouveau projet commun. En 2014, il s'octroie une petite récréation pour former Killer Be Killed, supergroupe de metal américano-brésilien, avec certains membres de The Dillinger Escape Plan, Mastodon et Mars Volta.

Depuis tout ce temps, le petit Massimilio Antônio s'est fait un prénom, MAX, un nom, CAVALERA… et même un surnom : le Bob Marley du metal à cause de ses éternelles dreadlocks. Survolons en une vingtaine de titres, la carrière incroyable de ce musicien hors du commun qui n'en finit pas de faire évoluer cette musique que nous aimons tant.

… y'en a même qui l'ont vu voler !

>>>>> BLOODY ROOTS

01 - Mass Hypnosis (1989 - Sepultura, Beneath the Remain)
02 - Under Siege (Regnum Irae) (1991 - Sepultura, Arise)
03 - Nomad (1993 - Sepultura, Chaos A.D.)
04 - Sum of Your Achievements (1994 - Nailbomb, Point Blank)
05 - Ratamahatta (1996 - Sepultura, Roots)
06 - Bleed (feat. Fred Durst & DJ Lethal) (1998 - Soulfly, Soulfly)
07 - Flyhigh (feat. Asha Rabouin) (2000 - Soulfly, Primitive)
08 - Downstroy (2002 - Soulfly, 3)
09 - I Believe (2004 - Soulfly, Prophecy)
10 - Riotstarter (feat. Dave Ellefson) (2005 - Soulfly, Dark Ages)
11 - Black Ark (2008 - Cavalera Conspiracy, Inflikted)
12 - Fall of the Sycophants (2008 - Soulfly, Conquer)
13 - Rise of the Fallen (feat. Greg Puciato) (2010 - Soulfly, Omen)
14 - Genghis Khan (2011 - Cavalera Conspiracy, Genghis Khan)
15 - Plata o Plomo (2012 - Soulfly, Enslaved)
16 - Fallen (feat. Jamie Hanks) (2013 - Soulfly, Savages)
17 - Save the Robots (2014 - Killer Be Killed, Killer Be Killed)
18 - Insurrection (2014 - Cavalera Conspiracy, Pandemonium)
19 - Shamash (2015 - Soulfly, Archangel)
20 - Psychosis (2017 - Cavalera Conspiracy, Psychosis)

mercredi 14 novembre 2018

This Is… The Cure


A-ha, Alphaville, Adam and the Ants, Bananarama, Blancmange, Bronski Beat, The Buggles, The Communards, Culture Club, Duran Duran, Dexys Midnight Runners, Eurythmics, Erasure, Front 242, Gangsters d'Amour, INXS, Kajagoogoo, The Korgis, London Boys, Modern Talking, The Motels, Martha and the Muffins, New Order, Orchestral Manoeuvres in the Dark, Partenaire Particulier, The Romantics, Scritti Politti, Soft Cell, The Style Council, Talk Talk, Tears for Fears, Ultravox, Visage, XTC, Yazoo… bel abécédaire, n'est-ce pas ?

Dans les années 80, il fallait vivre dans une grotte au milieu du désert des Mojaves pour ignorer la New Wave — ce mouvement musical qui squattait les ondes du monde entier. De Londres à Tokyo, de New York à Paris, des dizaines de groupes naissaient chaque jour.

Trois décennies plus tard, faisons le compte de ceux qui ont survécu… ben, pas des masses !
Comme un vent sauvage, la dure loi du show business a effacé jusqu'au souvenir de la majorité d'entre eux.

Parmi les survivants, il y a The Cure. Un des rares à avoir su se créer une identité totalement originale, aux ambiances tour à tour mélancoliques, rock, pop, gothiques et psychédéliques. Et le grand architecte de cet édifice monumental se nomme Robert Smith. Chanteur, guitariste et principal auteur/compositeur, il est aussi coproducteur de l'ensemble de la discographie. Son look à la fois punk, romantiques, androgyne constitue également une signature visuelle indispensable à l'image du groupe.

Si vous n'avez rien prévu ce soir, je vous propose d'enfourcher un balai volant et de nous envoler vers un pays mystérieux, plein de chouettes et de brouillard.

>>>>> HIS TONGUE IN MY EYES

01 - Fire in Cairo (1979 - Three Imaginary Boys)
02 - M (1980 - Seventeen Seconds)
03 - All Cats Are Grey (1981 - Faith)
04 - Cold (1982 - Pornography)
05 - Bananafishbones (1984 - The Top)
06 - The Walk (1984 - Concert : The Cure Live)
07 - Kyoto Song (1985 - The Head on the Door)
08 - Hot Hot Hot !!! (1987 - Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me)
09 - Homesick (1989 - Disintegration)
10 - Just Like Heaven (1991 - Unplugged and More) (Live)
11 - A Letter to Elise (1992 - Wish)
12 - Lovesong (1993 - Paris) (Live)
13 - The 13th (1996 - Wild Mood Swings)
14 - Where the Birds Always (2000 - Bloodflowers)
15 - I Don't Know What's Going On (2004 - The Cure)
16 - The Perfect Boy (2008 - 4:13 Dream)
17 - Close to Me (2011 - Bestival Live)

dimanche 11 novembre 2018

Judith Priest (Unleashed at the Beach)


Papa, papa, viens voir
Regarde ce que j'ai trouvé
Pas très loin d'ici en creusant la terre

Éloigne-toi, Mélinda, viens-là et ferme la porte
Ce n'est rien, juste un album de photos
Comme il y en avait avant la guerre

Papa, papa, viens voir, papa, viens et regarde
Pourquoi y a-t-il quatre ou cinq petites Mélinda
Dans mon album de photos

Éloigne-toi, Mélinda, viens là et ferme la porte
Il y avait beaucoup de petites filles comme toi
Avant la guerre

Oh papa, papa, viens voir, papa, dépêche-toi
Pourquoi, y a-t-il quelqu'un avec une jolie robe
Elle est aussi grande que toi, vas-tu me dire pourquoi

Éloigne-toi, Mélinda, viens là et ferme la porte
Cette personne est ta maman
Tu en avais une avant la guerre

Papa, papa, dis-moi si tu le peux
Pourquoi les choses ne peuvent-elles pas redevenir
Comme elles étaient avant la guerre

Éloigne-toi, Mélinda, viens là et ferme la porte
La réponse se trouve dans le passé
Avant le commencement de la guerre

[ Uriah Heep ]

>>>>> SUZY FESTIVAL

01 - Jessikill (Jessikill Espinosa) - Don't Let Go
02 - Lita Ford (guitar, vocals) - Devil in my Head
03 - Blackwater Holylight - Wave of Conscience
        (Allison "Sunny" Faris, bass, vocals - Laura Hopkins, guitar, vocals 

        Catherine "Cat" Hoch, drums - Sarah Mckenna, keyboards) 
04 - The Amorettes - Hell or High Water
        (Gill Montgomery, guitar, vocals - Heather McKay, bass - Hannah McKay, drums)
05 - LaScala (Anya Greene) - Медельин (Medellin)
06 - Powderhead (Hels Johnson) - Super-Sized Stoner
07 - Mystica Girls (Mon Laferte) - The Gates of Hell
08 - Liz Green - Battle
09 - Paola Pellegrini Lexrock (guitar, vocals) - Wild Shot
10 - Pamela Moore - Undertow
11 - Plasmatics (Wendy O. Williams) - Destroyers
12 - Nebulae (Miriam Granatello) - Carbon
13 - Piss River (Sofia Nilsson) - Sparks
14 - Deathless Legacy (Steva La Cinghiala) - Vigor Mortis
15 - Rag Doll (Minna Ora) - It Came Out of the Sky
16 - Kingfisher Sky (Judith Rijnveld, vocals - Maaike Peterse, cello) - Sky Scrape Window
17 - Deathbell (Lauren Gaynor, keyboards, vocals) - Over the Rim
18 - Дайте Два (Give Two) - Пусть горит (Let It Burn)
        (Lyudmila "Mother-in-law" Makhova)

jeudi 8 novembre 2018

Carré d'As : Black Is Beautiful [ 07 ]


Femme, pose sur mon front tes mains balsamiques, tes mains douces plus que fourrure
Là-haut les palmes balancées qui bruissent dans la haute brise nocturne
À peine. Pas même la chanson de nourrice
Qu’il nous berce, le silence rythmé
Écoutons son chant, écoutons battre notre sang sombre, écoutons
Battre le pouls profond de l’Afrique dans la brume des villages perdus

Voici que décline la lune lasse vers son lit de mer étale
Voici que s’assoupissent les éclats de rire, que les conteurs eux-mêmes
Dodelinent de la tête comme l’enfant sur le dos de sa mère
Voici que les pieds des danseurs s’alourdissent, que s’alourdit la langue des chœurs alternés

C’est l’heure des étoiles et de la Nuit qui songe
S’accoude à cette colline de nuages, drapée dans son long pagne de lait
Les toits des cases luisent tendrement. Que disent-ils, si confidentiels, aux étoiles ?
Dedans, le foyer s’éteint dans l’intimité d’odeurs âcres et douces

Femme, allume la lampe au beurre clair, que causent autour les Ancêtres comme les parents, les enfants au lit
Écoutons la voix des Anciens d’Elissa. Comme nous exilés
Ils n’ont pas voulu mourir, que se perdît par les sables leur torrent séminal
Que j’écoute, dans la case enfumée que visite un reflet d’âmes propices
Ma tête sur ton sein chaud comme un dang au sortir du feu et fumant
Que je respire l’odeur de nos Morts, que je recueille et redise leur voix vivante, que j’apprenne à
Vivre avant de descendre, au-delà du plongeur, dans les hautes profondeurs du sommeil

[ Nuit de Siné, Léopold Sédar Senghor ]

>>>>> MALCOLM X

01 - Oumou Sangaré - Seya
02 - Lauryn Hill - To Zion (feat. Carlos Santana)
03 - Anita Baker - No One to Blame
04 - Joyce Kennedy (Mother's Finest) - My Baby
05 - Oumou Sangaré - Mogoya
06 - Lauryn Hill - Lost Ones
07 - Anita Baker - I Apologize
08 - Joyce Kennedy (Mother's Finest) - Living Hero
09 - Oumou Sangaré - Ne Bife
10 - Lauryn Hill - Freedom
11 - Anita Baker - You're my Everything
12 - Joyce Kennedy (Mother's Finest) - She Ready
13 - Oumou Sangaré - Fadjamou
14 - Lauryn Hill - Doo Wop (That Thing)
15 - Anita Baker - Same Ole Love
16 - Joyce Kennedy (Mother's Finest) - Dontcha Wanna Love Me

lundi 5 novembre 2018

Metal Spaghetti


Ce n'est pas scientifiquement prouvé, j'ai entendu dire, qu'il paraîtrait, qu'il se pourrait, qu'éventuellement peut-être, mais c'est pas sûr, les filles raffoleraient des étalons italiens.

Hey, les frangines ! Franchement, qu'est-ce qu'ils ont de plus que nous, ces gars-là ? Chez les transalpins, il n'y a pas que des Rocky Balboa ou des Rocco Siffredi, y'en a aussi des bedonnants, des chauves et des qui pètent au lit. Et pis, ils n'ont pas tous des Ferrari, y'en a qui roulent en Fiat Tipo, voire en Škoda Fabia. Je sais, la vérité fait mal !

L'Italie, ce n'est pas que Ramazotti, Pavarotti, Pausini, Cinquetti, Tozzi, Bocelli et tutti quanti. Ce n'est pas non plus qu'Ennio Morricone, le bel canto et le disco pompier. En Italie, il y a aussi de sérieux distributeurs de baffes métalliques ! Des tifosi du riff assassin, des braillards qui ont autant de voix que Caruso mais plus de gravier dans la gorge, des headbangers teigneux comme des chihuahuas !

Et si la dolce vita c'était tout simplement de déguster un cappuccino en face de la fontaine de Trevi en écoutant une jolie compile de metallo italiano !

>>>>> DOLCE VITA

01 - Theatres Des Vampires - Morgana Effect
02 - Graveworm - Blood / Torture / Death
03 - Tasters - Jakarta
04 - Exilia - Satellite
05 - Lacuna Coil - Broken Things
06 - Eleim - Erotica
07 - Fleshgod Apocalypse - Minotaur (Wrath of Poseidon)
08 - To Kill - Heretic
09 - Stormlord - Neon Karma
10 - Veracrash - A Blowjob From Yaldaboath
11 - Black Rainbows - The Abyss
12 - Infernal Poetry - In Glorious Orgy
13 - Death SS - The Devil's Graal
14 - Sadist - Evil Birds
15 - Cadaveria - Carnival of Doom
16 - Irreverence - Skyscrapers
17 - Dark Lunacy - The Decemberists
18 - Bulldozer - In the Name

vendredi 2 novembre 2018

Isto é… Rita Lee


Voyons voir : à qui pourrait-on comparer Rita Lee ?

Silhouette dégingandée, coupes de douilles improbables, look fantasque, répertoire bariolé, un brin déjanté… pas de doute, celle que les Brésiliens appellent la Rainha do rock (la reine du rock) ressemble à s'y méprendre à notre Brigitte Fontaine nationale.

La comparaison s'arrête là, car si la petite Française mène une carrière, certes riche, mais relativement confidentielle, la native de São Paulo est une légende vivante en son pays. En 50 ans de carrière, elle a vendu la bagatelle de 60 millions d'albums dans le monde entier.

Celle qui, toute jeune, rêvait d'être actrice (… ou vétérinaire !), voit sa vie bouleversée en découvrant Elvis Presley, Paul Anka, les Beatles, les Stones. Elle décide alors de consacrer son existence à la musique et créé un groupe de rock avec deux copines. Elles  se produisent dans des soirées étudiantes. C'est durant l'une d'elles que Rita Lee fait la connaissance des frères Dias Baptista, Arnaldo et Sérgio, avec lesquels elle fonde Os Mutantes qui est encore aujourd'hui considéré comme le plus grand groupe de rock brésilien de tous les temps.

En 1970, elle se lance dans une fructueuse carrière solo qui lui apporte une reconnaissance internationale. Bien qu'elle soit cataloguée en tant qu'artiste rock, Rita Lee s'est aussi frottée à la pop, la new wave, le glam, le psychédélique et même le disco, sans oublier toutes ces musiques colorées qui font le charme et la réputation de l'Amérique du Sud.

Après une bonne vingtaine d'albums, la septuagénaire met sa carrière en sourdine et se consacre désormais à l'écriture de livres pour enfants et à la lutte contre la maltraitance faite aux animaux.

>>>>> OS MUTANTES

01 - Hulla-Hulla (1970 - Build Up)
02 - El justiciero (1971 - Os Mutantes, Jardim Elétrico)
03 - Beija-me, amor (1972 - Hoje é o primeiro dia do resto da sua vida)
04 - Ando Jururu (1974 - Tutti Frutti, Atrás do porto tem uma cidade)
05 - Esse tal de roque enrow (1975 - Tutti Frutti, Fruto proibido)
06 - Corista de rock (1976 - Tutti Frutti, Entradas e bandeiras)
07 - Jardins da Babilônia (1978 - Tutti Frutti, Babilônia)
08 - Maria Mole (1979 - Rita Lee)
09 - Shangrilá (1980 - Rita Lee)
10 - Mutante (1981 - Saúde)
11 - Só de você (com Roberto de Carvalho) (1982 - Rita Lee e Roberto de Carvalho)
12 - Yoko Ono (com Roberto de Carvalho) (1983 - Bombom)
13 - Yê yê yê (com Roberto de Carvalho) (1985 - Rita e Roberto)
14 - Xuxuzinho (com Roberto de Carvalho) (1987 - Flerte fatal)
15 - Sem endereço (com Roberto de Carvalho) (1988 - Zona zen)
        (Memphis Tennessee, Chuck Berry Cover)
16 - Volta ao mundo (com Roberto de Carvalho) (1990 - Rita Lee e Roberto de Carvalho)
17 - Benzadeusa (1993 - Rita Lee)
18 - Jardim de Allah (1997 - Santa Rita de Sampa)
19 - 2001 (2000 - 3001)
20 - Aqui, ali, em qualquer lugar (2001 - Aqui, ali, em qualquer lugar)
        (Here, There and Everywhere, The Beatles Cover)
21 - As mina de Sampa (2003 - Balacobaco)
22 - Gororoba (2012 - Reza)