dimanche 30 mars 2014

Dark Metal


C'est l'histoire d'un musicien de Heavy Metal dont la petite amie s'est barrée après lui avoir vidé son compte en banque. Elle  a  aussi  emporté  la  PlayStation, l'écran plasma 102 cm, l'iPad (avec écran Retina)  et  le Yorkshire  Poupette  (avec collier anti-puces). Grosse  galère, quoi ! Le lendemain, il reçoit sa feuille d'imposition : il est assujetti à l'I.S.F. avec effet rétroactif sur cinq ans. Par texto, il apprend qu'il est viré de sa maison de disques et que ses royalties ont été saisis par le Fisc. Il commence à pleuvoir et la Kangoo refuse obstinément de démarrer. Il décide alors de se suicider, mais le Parabellum s'enraie… journée de merde !!!

En désespoir de cause, il s'empare de sa Gibson 1958 Les Paul Reissue Washed Cherry et laisse ses doigts courir sur le manche en acajou. Les sonorités qu'il engendre lui sont inconnues : bouillante fusion entre Doom, Gothic, Black et Death Metal. C'est lent, c'est lourd…  comme une bouteille de butane ! De ces accords malsains naissent des ambiances lugubres, comme tirées de l'âme sombre des goules. Le diable est assurément tapi à la croisée des arpèges. Son œil torve lance des flammes alentour.

Le musicos n'est pas peu fier de sa découverte.
Elle exprime son extrême mélancolie, son profond malaise.
La musique dégouline comme un sang noir.
Elle est poisseuse. Elle s'immisce au plus loin dans ses entrailles.
Elle déchire ses pensées.

Sombre, elle est sombre… et triste… et angoissante… DARK… il l'appellera Dark Metal.

Aussi étonnant que ça puisse paraître, le Dark est l'une des formes les plus accessibles du Metal. Contrairement au Thrash, au Death, au Black, la musique n'est pas agressive. Les guitares ne sont pas tranchantes, ni les voix hargneuses. Elle n'exprime pas une colère permanente, mais plutôt un mal-être enfoui qui rejaillirait comme la lave d'un volcan. C'est un peu comme quand on était gosse et qu'on s'amusait à se faire peur, mais au final, ce n'est que du rock and roll… qui fout juste un peu les pétoches !!!

>>>>> DARK SIDE OF THE DOOM       

01 - Celtic Frost - Drown in Ashes
02 - Solar Scream - Misery Entwines
03 - Eisregen - N8verzehr
04 - Brudywr - Infernal Tide
05 - Lacrimas Profundere - The Letter
06 - Madder Mortem - The Little Things
07 - Mahavatar - Cult
08 - Alastis - Never Again
09 - Empyrium - Heimwarts
10 - Lacrimosa - Lichtgestalt
11 - Moonspell - Scorpion Flower
12 - Throes Of Dawn - Soft Whispers of the Chemical Sun
13 - Mustan Kuun Lapset - Lucifer & Rosemary
14 - Nachtblut - Mordlust
15 - The Old Dead Tree - A Distant Light Was Shining
16 - Triptykon - Myopic Empire
17 - The Vision Bleak - The Call of the Banshee
18 - Agalloch - Limbs

vendredi 28 mars 2014

Une chanson (Unchain my Heart)


Libère mon cœur, bébé, laisse-moi vivre
Libère mon cœur parce que tu te fous de moi
Tu m'as emprisonné comme une taie d'oreiller
Mais tu laisses mon amour se gaspiller, alors
Libère mon cœur, oh s'il-te-plaît, libère-moi

Libère mon cœur, bébé, laisse-moi partir
Libère mon cœur parce que tu ne m'aimes plus
Chaque fois que je t'appelle au téléphone
Quelqu'un me dit que tu n'es pas à la maison
Libère mon cœur, oh s'il-te-plaît, libère-moi

Je suis sous ton charme comme un homme en transe
Mais je sais très bien que je n'ai aucune chance, alors
Libère mon cœur, laisse-moi faire mon chemin
Libère mon cœur, tu m'inquiètes nuit et jour
Pourquoi me guider à travers une vie de misère,
Quand tu ne te soucies pas de ce que je suis ?
Libère mon cœur, oh s'il-te-plaît, libère-moi

La chanson est écrite par Bobby Sharp et enregistrée par Ray Charles en 1961. En 1963, c'est au tour de Trini Lopez de la graver dans la cire. De nombreuses autres versions verront le jour, l'une des plus célèbres étant celle de Joe Cocker. Hugh Laurie, alias Docteur House, en propose même une excellente version sur l'album "Didn't It Rain" paru en 2013.

À cette époque, Sharp est toxicomane. Il vend sa chanson au compositeur et guitariste de Jazz Teddy Powell pour 50 $. Par ailleurs, celui-ci exige 50 % des droits d'auteur. Ce n'est qu'en 1987 que Sharp parviendra à récupérer tous les droits pour sa maison d'édition, B. Sharp Musique.

Le single de Ray Charles se place au 9è rang des charts américains dédiés à la Pop Music et truste la première place du hit-parade R'n'B.

>>>>> SET ME FREE

01 - Ray Charles
   02 - Trini Lopez
      03 - Inga Rumpf
         04 - Bill Wyman's Rhythm Kings
            05 - David Fathead Newman
               06 - Nancy Wilson
                  07 - Blackburn & Snow
                     08 - Natasha Miller
                        09 - Blue Plate Special
                           10 - John Scofield
                              11 - Jean Shy & The Shy Guys
                                 12 - Link Wray
                                    13 - Octavia & The Earthblood Blues
                                       14 - The Renegades
                                          15 - Lucky Peterson
                                             16 - Shigeko Toya
                                                17 - Willie Nelson & Wynton Marsalis
                                                   18 - Lisa Ono

video

mercredi 26 mars 2014

2Oceans [ par le Zornophage ]


« Il est temps à nouveau, temps à nouveau de nous jeter à l'eau. Plongeons dans l'immensité voluptueuse des océans. Nageons à l'ombre des baleines et jouons à cache-cache avec le cachalot. Serrons la main des poulpes géants et grattons le flanc des mérous. Mangeons du krill et dormons sur des éponges. Offrons des perles aux huitres et peignons les méduses. Que d'eau ! Que d'eau ! Que de bEAUté !!! »

2Oceans parce que Keith avait déjà fait Océan et que donc c'est la suite, enfin la réponse, enfin le contournement. Ce fut d'ailleurs une joie de contourner ce cher Keith, d'avoir une sacrée quantité de matériel aussi (de quoi tenir trois grosses compiles) et de pouvoir donc sélectionner pour créer une ambiance, une progression, d'un océan d'huile au gros temps qui renverse tout mais pas trop souvent, heureusement, une sorte de petit film sans images.

2Oceans parce que j'en avais envie, tout simplement.

Enjoie !

>>>>> PACIFIQUE MAIS PRESQUE

01 - Puscifer - Oceans
02 - Laura Veirs - Ocean Night Song
03 - Yusuf Islam - Indian Ocean
04 - Black Keys - Oceans and Streams
05 - The Besnard Lakes - Like the Ocean, Like the Innocent
06 - Au4 - An Ocean's Measure of Sorrow
07 - Paul Simon - Once Upon a Time There Was an Ocean
08 - Renaissance - Ocean Gypsy
09 - The Stills-Young Band - Ocean Girl
10 - CocoRosie - Grey Oceans
11 - Songs: Ohia - The Ocean Nerves
12 - Alcest - Sur l'océan couleur de fer
13 - The Format - Ocean
14. Johan - Oceans
15 - Spooky Tooth - Ocean of Power
16 - Ella Fitzgerald - How Deep Is the Ocean ?

lundi 24 mars 2014

This Is… Prince


Voilà encore un artiste terriblement agaçant !

En avril 1978, il n'a même pas 20 ans quand il sort son premier album, pour lequel il écrit et compose tous les titres (à l'exception de deux coécrits avec Chris Moon), jouant pour l'occasion de 27 instruments différents. Oui, terriblement énervant, le gars, quand je pense au mal que j'ai à placer un malheureux barré de fa… le si, je vous en parle même pas !!!

Gonflant aussi comme il danse. Nijinski funky, Barychnikov pop, Noureïev en pattes d'eph. Souple comme une liane, vif comme un guépard, élégant comme un cygne noir, quand je me meus comme un mammouth vermoulu sur le dancefloor du bal des pompiers au 14 juillet. Gonflant, je vous dis !!!

Et surtout énervant quand on voit l'essaim de nanas qui gravitent autour de ses platform boots. Et pas de la caissière de chez Prisunic, m'sieur-dame, que de la bimbo élevée au silicone 100 % bio. De la gazelle fagotée chez Lagerfeld, de la minette qui porte les talons-aiguille comme d'autres portent la Légion d'honneur. Des filles qui ont des culs comme des pommes… qu'on a envie de croquer sans les éplucher ! Le gaillard a également frayé avec du beau linge : rien moins que Kim Basinger et Madonna. Si ça c'est pas énervant, je ne sais pas ce qu'il vous faut !!!

Et puis le bougre a vendu plus de 150 millions de disques dans le monde, dont 20 millions rien que pour "Purple Rain", auxquels il faut ajouter les nombreux albums produits et composés pour des artistes tels que The Time, Sheila E. ou Larry Graham… alors que moi, quand j'arrive à fourguer 30 exemplaires d'une de mes compiles, je fais péter le mousseux et les Apéricubes !!!

Mais il peut bien fanfaronner tant qu'il veut, le zigoto, il y a un domaine où il n'arrivera jamais à mon niveau. En effet, ce nabot mesure 1,57 mètre… 20 centimètres de moins que moi ! Alors là, je dis « Pouêt ! Pouêt ! Canard !!! » et je vous laisse découvrir une sélection de chansons empruntées à sa généreuse discographie (plus de 30 albums).

>>>>> PURPLE RAIN   

01 - Baby (1978 - For you)
02 - Bambi (1979 - Prince)
03 - Sister (1980 - Dirty Mind)
04 - Delirious (1982 - 1999)
05 - America (1985 - Around the World in a Day)
06 - Adore (1987 - Sign O' the Times)
07 - Batdance (1989 - B.O.F. Batman)
08 - Insatiable (1991 - Diamonds and Pearls)
09 - 319 (1995 - The Gold Experience)
10 - Zannalee (1996 - Chaos and Disorder)
11 - Tangerine (1999 - Rave Un2 the Joy Fantastic)
12 - Mellow (2001 - The Rainbow Children)
13 - South (2003 - N.E.W.S.)
14 - Musicology (2004 - Musicology)
15 - Fury (2006 - 3121)
16 - Guitar (2007 - Planet Earth)
17 - Boom (2009 - Lotusflow3r)
18 - Lavaux (2010 - 20Ten)

samedi 22 mars 2014

Saxon (1980) Wheels of Steel


GRAND JEU SANS FRONTIÈRES DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES # 8   

07 - I WANT TO DRIVE YOU THROUGH THE NIGHT, DOWN THE HILLS          
       Vous mettez cet album dans l'autoradio et vous conduisez toute la nuit. 
       Pour aller où ? Là n'est pas la question…
  
Je suis un écolo, moi, môôôssieur ! Pas besoin de griller des litrons de gasoil pour me mettre la tête à l'envers !!!

Suffit juste d'enquiller le bien-nommé "Wheels of Steel" dans le lecteur MP3 pour partir à fond la caisse sur la Route 66.

Cheveux au vent, Ray-Bans à poste, I went to the market, mon p´tit panier sous mon bras.
'vec mon p´tit panier sous mon bras, je suis le king de la Départementale 666.
Le parcours est sinueux, et ce sont les grands canyons.
Les vaches me regardent passer, et ce sont des bisons.
La crémière me sourit… c'est Calamity Jane

>>>>> BORN TO BE WILD

01 - Motorcycle Man  
02 - Stand Up and Be Counted
03 - 747 (Strangers in the Night)

04 - Wheels of Steel   
05 - Freeway Mad
06 - See the Light Shining
07 - Street Fighting Gang
08 - Suzie Hold On
09 - Machine Gun
10 - Judgement Day

jeudi 20 mars 2014

AC/DC (1980) Back in Black \m/ Metallica (1991) Black Album

GRAND JEU SANS FRONTIÈRES DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES # 8

06 - IT'S JUST A REFLEKTOR 
       Deux pochettes d'albums qui se ressemblent comme deux gouttes d'eau. 

       Coïncidence ?…

Je résume rapidos. D'un côté, Back in Black, premier album d'AC/DC après la disparition de Bon Scott. Plus de 50 millions de copies écoulées, ce qui en fait le deuxième album le plus vendu de tous les temps (après Thriller de Michael Jackson, au coude-à-coude avec The Dark Side of the Moon de Pink Floyd). De l'autre, le Black Album de Metallica dont une trentaine de millions d'exemplaires tournent sur les platines du monde entier.

Outre le fait d'être deux piliers de la cathédrale Metallique, ces disques ont la particularité d'avoir été empaquetés dans une élégante pochette noire. Coïncidence ???



>>>>> ASSEZ DE DÉCÈS

01 - Hells Bells               
02 - Shoot to Thrill
03 - What Do You Do for Money, Honey ?
04 - Given the Dog a Bone
05 - Let Me Put my Love Into You
06 - Back in Black

07 - You Shook Me All Night Long     
08 - Have a Drink on Me
09 - Shake a Leg
10 - Rock and Roll Ain't Noise Pollution




>>>>> METS TA LIQUETTE

01 - Enter Sandman
02 - Sad But True
03 - Holier Than Thou

04 - The Unforgiven                   
05 - Wherever I May Roam
06 - Don't Tread on Me
07 - Through the Never
08 - Nothing Else Matters

09 - Of Wolf and Man                
10 - The God That Failed
11 - My Friend of Misery
12 - The Struggle Within

mardi 18 mars 2014

Shaka Ponk (2011) The Geeks and the Jerkin' Socks


GRAND JEU SANS FRONTIÈRES DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES # 8

05 - LET'S GET IT ON ! 
       Le disque qui vous donne envie de jouer des hanches… et pas que pour danser…


Pour ceux qui ne connaissent pas : Shaka Ponk est un groupe d'électro-rock cocorico. Emmené par la pétulante Samaha Sam, il puise allègrement dans différents courants musicaux tels que le Metal, le rock, le funk et le hip-hop.

Si vous voulez savoir pourquoi ça me fait remuer du popotin, glisser simplement la rondelle dans le mange-disque… et je ne veux même pas savoir ce que vous ferez après !!!

>>>>> SHAKE YOUR BODY, BABY

01 - Let's Bang      
02 - I'm Picky              
03 - Brunette Localicious
04 - I'm a Lady

05 - Sex Ball                              
06 - My Name Is Stain
07 - Shiza Radio
08 - Run Run Run
09 - Dancing Dead
10 - Reset-After-All
11 - Old School Rocka
12 - Palabra Mi Amor

dimanche 16 mars 2014

Throes Of Dawn (2010) The Great Fleet of Echoes


GRAND JEU SANS FRONTIÈRES DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES # 8

04 - THERE'S NO FUTURE, NO FUTURE, NO FUTURE FOR YOU ! 
       Le  disque que vous écoutez  quand  tout  semble  sans  issue, histoire de se rouler
       dans le désespoir…

Et oui, m'sieur-dame, y'a des disques de Metal qui peuvent coller un petit cafardou passager !

On les trouve sous la 'tiquette Dark Metal. Un Metal nonchalant, rempli d'arpèges aux senteurs d'opium. Ici, pas de guitaristes schizophrènes, ni de braillards égocentriques. Ici, tout est affaire de belles harmonies et de voix mélodieuses. Ce n'est pas non plus le monde des Bisounours (faut pas déconner, quand même !), mais plutôt celui de Sade et de Bram Stoker. Derrière chaque accord se cache un démon prêt à enfoncer ses ongles dans les cœurs trop purs.

N'ayez pas peur, vous ne serez pas transformé en statue de sel si vous écoutez ce disque. Le pire qui puisse vous arriver, c'est de tomber sous le charme. Et là, je ne pourrai plus rien pour vous !

>>>>> Ô RAGE, Ô DÉSESPOIR

01 - Entropy       
02 - Ignition of the Grey Sky
03 - Velvet Chokehold
04 - Soft Whispers of the Chemical Sun
05 - Chloroform

06 - Slow Motion                                 
07 - We Have Ways to Hurt You
08 - Lethe

09 - The Great Fleet of Echoes
            

vendredi 14 mars 2014

Giorgio Moroder (1978) Midnight Express (B.O.F.)


GRAND JEU SANS FRONTIÈRES DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES # 8 

03 - JE VOUS DIRAI DES MOTS BLEUS, DES MOTS QU'ON DIT AVEC LES YEUX
        Un disque qui se passe de mots, et c'est très bien, merci !…


Pas de grand film sans grande bande originale. 

Midnight Express, sorti en 1978, en est un flagrant exemple. Pour habiller ses images, Alan Parker fait appelle au compositeur et arrangeur italien Giorgio Moroder, connu pour sa collaboration avec Donna Summer durant la période disco. C'est d'ailleurs un morceau très dansant (Chase) qui sonne le départ de ce chef d'œuvre cinématographique. Comme le film, la musique sera un énorme succès et recevra de nombreux prix dont l'Oscar de la meilleure musique de film.

Ce disque n'est pas à 100 % instrumental, deux sublimes chansons se sont glissées dans la tracklist. J'espère que le syndicat des pinailleurs saura se montrer magnanime envers l'humble vermisseau que je suis !!!!!

Mesdames et messieurs, veuillez ne pas entraver la fermeture des portières… le départ est immédiat !!!

>>>>> TRAIN DE NUIT

01 - Chase                     
02 - Love's Theme                
03 - Theme from Midnight Express (instrumental)
04 - Istanbul Blues (vocal David Castle)
05 - The Wheel
06 - Istanbul Opening
07 - Cacophoney
08 - Theme from Midnight Express (vocal Chriss Bennett)

mercredi 12 mars 2014

Gojira (2005) From Mars to Sirius


GRAND JEU SANS FRONTIÈRES DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES # 8     

02 - THESE'S TOO MUCH, TOO MUCH, TOO MUCH   
       Un disque  beaucoup  trop  compliqué, indigeste, ampoulé, il y a un peu trop de tout
       partout, mais… c'est pour cela que vous l'aimez

Avant que la légion des pinailleurs ne me tombe sur le paletot, il faut que je précise rapidement ma pensée : je ne suis pas un fervent amateur de Death Metal. Aussi quand j'ai découvert ce disque, j'ai été plus que bousculé. À force de persévérance, je suis néanmoins parvenu à "entrer" dans l'univers tapageur des Landais et à apprivoiser leur sculpture sonore. Depuis, je me régale de leur œuvre, mais je conçois très bien qu'elle puisse être rebutante au premier abord.

Une fois les premiers coups de griffes cicatrisés, on se retrouve dans une sphère riche en sensations fortes et totalement enivrante… oserez-vous faire le premier pas ?

>>>>> LE CHANT DES BALEINES

01 - Ocean Planet      
02 - Backbone
03 - From the Sky
04 - Unicorn
05 - Where Dragons Dwell
06 - The Heaviest Matter of the Universe

07 - Flying Whales                          

08 - In the Wilderness
09 - World to Come
10 - From Mars
11 - To Sirius

12 - Global Warming
                 

lundi 10 mars 2014

ADX (2008) Division Blindée


GRAND JEU SANS FRONTIÈRES DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES # 8 

01 - OH HONEY, WHY DON'T YOU COME BACK ?         
       Le disque du retour, pour le meilleur ou pour le pire, à vous de choisir…

Dur, dur de faire du Heavy Metal en France et chanter dans la langue de maître Capello.

Comme beaucoup de groupes de Metal français ont laissé leurs tripes sur l'autel du show business, on pensait ADX définitivement perdu dans les limbes de l'éternel oubli. Dix ans, il aura fallu attendre dix ans avant que les teigneux Picards ne reviennent sur le devant de la scène avec ce bijou de pur Speed Metal alerte et saignant.

Depuis, ils nous ont servis trois autres savoureuses galettes gorgées de testostérone, à l'effigie de la guillotine. C'est ce qu'on appelle un retour gagnant.

>>>>> JOSEPH-IGNACE GUILLOTIN

01 - Avant l'assault
02 - À la gloire de Dieu

03 - Les stratèges         

04 - Division Blindée    
05 - Mary la sanglante
06 - Lycanthropie           
07 - Poison d'état
08 - La parodie du fou
09 - Souvenirs de Gambais
10 - Livide
11 - Dernière morsure
12 - Vestige d'un chaos

dimanche 9 mars 2014

Grand jeu sans frontières ses blogueurs mangeurs de disques - 8ème édition


Je rentre à l'instant d'un périple en Auvergne où j'étais parti reprendre un peu de force avant d'affronter ces deux semaines de compétition acharnée qui vont encore voir tomber de nombreux combattants, décimés par de cruels commentaires, éventrés par des remarques incisives, éviscérés par des critiques acerbes. Et oui, demain, ce sera chacun pour soi, pas de pitié pour les faibles, les petits seront mangés, les gros piétinés… et je ne vous dis même pas le sort réservé aux petits gros !!!!!

La liste des vaillants participants est ici. Demain, c'est la guerre, beaucoup ne reviendront pas… ou alors, dans quel état. Ça va être la boucherie, mais ceux qui en sortiront verront les portes de la gloire s'ouvrir devant eux. Mille vierges seront à leur disposition. Les tonneaux des meilleurs vins seront mis en perce et des montagnes de merguez cuites au feu de bois.

Hasta luego, baby !!!!!