vendredi 30 janvier 2015

¿ Mé sé ki sa ?

¿ Mais qui sont ces rockers endiablés au dress-code  aussi avant-gardiste ?
Aller, un petit indice quand même : ils sont français.

video

Le Zornophage a trouvé la solution. Il s'agit bien du groupe Ganafoul…
le Status Quo français !

video

mercredi 28 janvier 2015

Am I @ Banana ?


J'a dascendu â d'mon arb' pour ôller à l'ville. J'a pris l'ôtocar à coin d'lô rue d'là côté du bistrot du Jânot. Â m'dit : « At'vô prende l'ôtocar ? ». Bah, j'a dis : « Bah, oué ! ». Eul' chauffeur y m'ô j'té un bizôrre d'œil, y m'a pô pris mes sous… c'est bizôrre !!! Dâ l'ôtocar, j'm'a posé à l'côté d'la Jônine. J'la dis : « J'vâ à l'ville ! ». Â m'dit : « Pourquô tiô vas à l'ville ? ». « Bah, pôr gôgner des sous, quoâ ! », j'la dis. « Mâââ, gôgne pô d'sous à l'ville ! », âl dit. J'crô qu'âl est un piô zinzin !

A qu'arrive à l'ville, lô gôrs y m'ôppelle : « Et tiô, tô connais Lô Ride ? ».

— Bô nô, j'cônnais pô Lô Ride !
— Bôh ! Lô Ride l'ô fait un dixe et l'â veut al'pochette !
— Bâ, t'es bêt', j'tiô pô an'pochette môôô !
— Hin ! Hin ! C'est tô qu'est bêt', l'â veut just' tô phôtô !
— Âh, t'a fou toâ, j'mô fous pô à poâl, môôô !
— Bâ nâ, c'est sûr ! Tâ res' côm' t'es, c'est coul !

Eul' gôrs l'ô fait mô phôtô, lô donné à Lô Ride, lô fait un dixe ! Mâââ, gôgne pô d'sous à l'ville !!!!

>>>>> JUANITA BANANA

01 - Joe Brown - I Like Bananas
02 - Harry Chapin - 30,000 Pounds of Bananas
03 - Nicky Hopkins - Banana Anna
04 - The Boomtown Rats - Banana Republic
05 - Mitch Kashmar - Green Bananas
06 - Memphis Slim - Banana Oil
07 - The Pasadena Roof Orchestra - Yes ! We Have no Bananas
08 - Shonen Knife - Banana Fish
09 - Deep Purple - Bananas
10 - Blues Company - Banana Nana
11 - Jack Johnson - Banana Pancakes
12 - Hound Dog Taylor - Phillips Goes Bananas
13 - The Wombles - Banana Rock
14 - Kevin Ayers - Guru Banana
15 - Hackamore Brick - Oh ! Those Sweet Bananas
16 - The Rev. Jimmie Bratcher - Green Bananas
17 - The Soft Boys - We Like Bananas
18 - Fela Kuti - Monkey Banana

lundi 26 janvier 2015

King Cover #14


                         Quatorze, c'est fou c'que t'es triste
         Quand sur un édifice
         T'es suivi de dix-huit
         Quatorze, c'est fou c'que t'es gai
         Quand au calendrier
         T'es suivi de Juillet


                        (La Fête aux copains, Georges Coulonges et Jean Ferrat)


>>>>> TÉTRAKAÏDÉCAGONE

01 - Angela Aki - Honesty (Billy Joel)
02 - Annie Lennox - A Whiter Shade of Pale (Procol Harum)
03 - Belinda Carlisle - Bonnie and Clyde (Serge Gainsbourg)
04 - Bettye Lavette - Wish You Were Here (Pink Floyd)
05 - Bossa Mia - Waterlooo (ABBA)
06 - Collide - Nights in White Satin (The Moody Blues)
07 - Daddy Mack Blues Band - You Really Got Me (The Kinks)
08 - George White Group - Nothing Compares 2 U (Sinéad O'Connor)
09 - Kendra Morris - Walk on the Wild Side (Lou Reed)
10 - Maria Augusta - How Deep Is Your Love (Bee Gees)
11 - Paul Young - Enter Sandman (Metallica)
12 - Tamco - In the Port of Amsterdam (Jacques Brel)
13 - The Go Getters - Should I Stay or Should I Go (The Clash)
14 - The Wounded - Smells Like Teen Spirit (Nirvana)
15 - T-Spoon - Mercedes Benz (Janis Joplin)
16 - Wax Tadpole - Let There Be Rock (AC/DC)
17 - We All Die - Back to Black (Amy Winehouse)
18 - William Shatner - Space Truckin' (Deep Purple)

dimanche 25 janvier 2015

Heavy Metal Sunday Selection (Spécial France)


Qui est l'imbécile qui a dit qu'en France on ne savait pas faire de heavy metal ?

Les plus malins d'entre vous ont sûrement remarqué que les précédentes sélections métalliques du dimanche comprenaient des groupes "crévindjiou bin d'chez nous", et qu'ils ne faisaient absolument pas tâche dans le vacarme ambiant. Au contraire, certains écrasent même la concurrence anglo-saxonne avec la rage d'un Teddy Riner à qui on aurait chipé son Yop  !

Si ça ne suffit pas à vous convaincre, je vous propose, dès maintenant, un plein wagon de titres produits dans l'hexagone en 2014. Musicalement, rien à redire. Le seul reproche que je ferais à beaucoup de ces façonneurs de riffs gaulois, c'est de privilégier la langue de Bradley Wiggins à celle de Raymond Poulidor.

Et s'il y en a un qui trouve à redire sur la qualité de cette compile, je le dénonce à mon ami Teddy Riner qui se fera un plaisir de lui vanter les bienfaits du massage rotulien !!!!!

>>>>> RÉPRESSION

01 - Surpuissance - Surpuissance
02 - Appollonia - On a Bed of Sulfur
03 - Flayed - Machine Fun
04 - Barabbas - Priez !
05 - Tackleberry - Defeat Dance
06 - Stratageme - Believe
07 - Wizzö - Hot Rod
08 - Satan Jokers - Club 6 Sex 6
09 - Existance - The Siren
10 - Sticky Boys - Mrs. Psycho
11 - Cowers - Weak
12 - Bad Pigeons - Les maux dits
13 - FuryKane - Dive
14 - Divine Side - Phoenix
15 - P-Troll - Ride to Marseille
16 - Désillusion - Un monde virtuel
17 - Rise of the Northstar - Phoenix
18 - Asymmetric Road - Cold Bitterness

vendredi 23 janvier 2015

Psychobilly


Psychobilly ! Psychobilly ? C'est quoi ce bin'z ???

Pour en savoir plus, interrogeons le professeur Keith Michards, le plus grand psychobilliste du monde et de la galaxie et de l'univers et au-delà.

— Bonjour, professeur, que pouvez-vous nous dire sur le psychobilly ?
— Quoi ? Commhein ??? Quèque tu dis, petit ?
— Le psychobilly, professeur, le psychobilly !
— Quoâââ ! Il a chaud ton ami Billy ?
— Non, professeur, je n'ai pas de copain nommé Billy ! Je vous parle du psychobilly, vous savez,
    cette musique qui tient à la fois du rock, du punk, du rockabilly et qui a vu le jour au début des
    années 80 !
— Du vin ? Ah, non, pas de vin pour moi ! Je préfère le Jack Daniel's !!!
— Voyons, professeur, vous avez entendu parler des pionniers du psychobilly : les Cramps,
    Misfits, les Meteors ?
— Dehors ? Non, je ne vais pas dehors. Ils annoncent de la pluie dans la matinée.
— Mais enfin, professeur, vous vous souvenez de ces musiciens qui jouent sur des guitares
    vintages et des contrebasses ?
— Comment ça : la vue basse ? Mais j'te permets pas, p'tit con !
— Allons, professeur, vous n'avez pas oublié ces pochettes d'albums délirantes et colorées,
    ni ces textes qui parlent avec humour de soucoupes volantes, de zombies, de momies ?
— Mamy ? Mais que vient faire ta mamy dans cette affaire ? Je croyais que tu voulais
    me parler du psychobilly, mais si tu as des problèmes avec ta mamy, c'est pas ici qu'il faut
    venir pleurer !

>>>>>  A DATE WITH ELVIS

01 - Reverend Horton Heat - Big Red Rocket of Love
02 - Blue Demon - Black Eyed Devil
03 - The Kasketeers - Born Again Corpse
04 - The Phantom Creeps - Mistress of Misery
05 - Sick Sick Sinners - Zombie's Union
06 - The Cramps - Goo Goo Muck
07 - Three Bad Jacks - Hell Bound Train
08 - HorrorPops - Psychobitches Outta Hell
09 - Al & The Black Cats - I'll Be Damned
10 - The Blackrats - King of Monsters
11 - Batmobile - Long Hot Night
12 - The Dead Beats - Monsters Prefer Blondes
13 - Hillbilly Casino - 80085
14 - Mad Sin - Meattrain at Midnight
15 - Voodoo Zombie - Tierra de Zombies
16 - The Naps - Demonia
17 - Godless Wicked Creeps - Voodoo Girl
18 - The Kraneos - Murders 4 Hire
19 - Coffin Nails - Plasma Pool
20 - The Acting Apes - Please Don't Kill Me Now
21 - Flesh Roxon - Running Away
22 - The Arkhams - Valley of the Arkhams
23 - The Krewmen - Scream of the Banshee
24 - Devil's Brigade - Vampire Girl
25 - The Meteors - Give the Devil His Due

mercredi 21 janvier 2015

Das Ist… KMFDM


— Quel artiste sort en moyenne un album tous les 18 mois, depuis plusieurs décennies ?
— Alice Cooper !
— Oui, mais pas que…

— Quel groupe s'est créé une empreinte musicale si forte qu'on l'identifie dès la première note ?
— Élémentaire : ça c'est AC/DC, c'est sûr !
— Ouaih, mais bon…

— Quel groupe possède une charte graphique si spécifique qu'on reconnait immanquablement
     ses albums au milieu des bacs ?
— Gnak ! Gnak ! Fastoche : Iron Maiden !
— Oui, aussi…

Laissez-moi plutôt vous parler de KMFDM.

Et avant tout, quelques petites choses à savoir sur ce groupe allemand :

— Le nom du groupe signifie Kein Mehrheit Für Die Mitleid (Pas de pitié pour la majorité).
— Les pochettes, qui font partie intégrante du concept artistique global du groupe, sont
     dessinées par Aidan Hughes, artiste anglais plus connu sous le pseudonyme de Brute!
— Bien qu'originaire d'Hambourg, le groupe a été créé à Paris en 1984 par Sascha Konietzko et
     Udo Sturm. Initialement, il était conçu comme un projet de performance artistique.
— À ce jour, Sascha Konietzko demeure l'unique membre fondateur encore en action au sein du
     groupe. Depuis sa naissance, plusieurs dizaines d'autres musiciens ont participé au projet
     KMFDM.
— Au même titre que Ministry, Godflesh et Laibach, KMFDM fait partie des pionniers du Rock et
     du Metal Industriel.

Pour le reste, vous trouverez dans cette compile, tout ce qu'il faut savoir sur KMFDM et sur l'univers musical de ce groupe totalement atypique et fascinant.

>>>>> DEUTSCHE SCHULD

01 - Splatter (1984 - Opium)
02 - Lufthans (1986 - What Do You Know, Deutschland ?)
03 - Don't Blow Your Top (1988 - Don't Blow Your Top)
04 - Thrash Up ! (1989 - UAIOE)
05 - Achtung (1990 - Naïve)
06 - Vogue (2000) (1992 - Money)
07 - Sucks (1993 - Angst)
08 - Flesh (1995 - Nihil)
09 - Blame (1996 - Xtort)
10 - Mercy (1997- Symbols)
11 - D.I.Y. (1999 - Adios)
12 - Sturm & Drang (2002 - Attak)
13 - Star & Stripes (2003 WWIII)
14 - Professional Killer (2005 - Hau Ruck)
15 - Fait Accompli (2007 - Tohuvabohu)
16 - People of the Lie (2009 - Blitz)
17 - Vive la Mort ! (2011 - WTF ?!)
18 - Pussy Riot (2013 - Kunst)
19 - Get the Tongue Wet (2014 - Our Time Will Come)

video

lundi 19 janvier 2015

Cette année-là… 1980


Cette année-là, le Heavy Metal montre les crocs. Après s'être fait royalement botter le cul par une meute de punks enragés, les hardos sortent l'artillerie lourde et se remettent en ordre de marche. Emportés par la New Wave of British Heavy Metal, des escadrons de chevelus se ruent pour reconquérir le trône qu'ils n'auraient jamais dû laisser échapper. En tête de la rébellion, Iron Maiden, qui deviendra l'un des plus grands groupes de Rock de tous les temps.

Chez nous, Trust mène la fronde. Fraichement débarqué de Black Sabbath, Ozzy Osbourne se remet en selle, épaulé par une bande d'hargneux musicos. Le gang de Lemmy lâche une bombe qui va en laisser beaucoup sur le carreau. Phil Lynott s'autorise un moment de liberté en dehors de Thin Lizzy.

Et c'est qui qui chante chez Samson ? C'est Bruce Dickinson, qui deviendra le frontman d'un des plus grands groupes de Rock de tous les temps.

Désormais le Heavy Metal avance à marche forcée, rien ne pourra plus jamais l'arrêter.

>>>>> RICK SAVAGE

01 - Motörhead - Shoot You in the Back
02 - Cirith Ungol - A Little Fire
03 - Trust - Instinct de mort
04 - Ozzy Osbourne - I Don't Know
05 - Witchfynde - Give 'em Hell
06 - Saxon - 747 (Strangers in the Night)
07 - Samson - Manwatcher
08 - Diamond Head - Sweet and Innocent
09 - Philip Lynott - Ode to a Black Man
10 - Iron Maiden - Charlotte the Harlot
11 - The Angels - Face the Day
12 - Tygers of Pan Tang - Wild Catz
13 - Michael Schenker Group - Victim of Illusion
14 - Accept - Thunder and Lightning

dimanche 18 janvier 2015

Heavy Metal Sunday Selection (Especial España)


Pour bien comprendre tout l'amour que je porte au heavy metal et, en général, au rock espagnol, il va vous falloir beaucoup d'imagination !

Prenez du pain. Du vrai bon pain. Du pain d'artisan-boulanger. Un pain qui a été confectionné avec savoir-faire et passion. Un pain qui se mange sans faim, juste pour le plaisir d'entendre la croûte crépiter sous la dent. De ce pain magnifique qu'on partage avec ses amis, au bord de la Dordogne.

D'autre part, prenez un fromage… disons un saint-nectaire fermier. Un fromage qui a fleuri sur des pentes volcaniques fertiles et qui sent la paille d'affinage. Un fromage discret au nez, mais somptueux au palais. Un fromage qu'on mange sans fin, juste pour le plaisir de son petit son goût de noisette. De ce fromage merveilleux qu'on partage avec ses enfants, les pieds dans la Durolle.

Si vous associez ces deux ingrédients, vous obtenez un festin digne des tables royales. Mouillez d'un petit Chinon rouge aux notes épicées, vous accédez directement au paradis.

Maintenant, imaginez que le heavy metal soit un bon gros pain et la langue espagnole un fromage savoureux… Escalera al Cielo !
           
>>>>> SANTIAGO BERNABÉU

01 - Replyca - Secretos y Mentiras
02 - Cenizas Del Edén - Caerás
03 - Zarpa - Dioses del Rock
04 - Gabezia - Atabismoa
05 - Azrael - Bipolar
06 - Guadaña - Largo Camino
07 - Ruta 42 - Viejo Nómada
08 - Khael - Tu Alimento
09 - Akasha - Sahara
10 - Hysteria - Histeria Colectiva
11 - Darmage - El Arquitecto
12 - Abxenta - La Fuerza
13 - Sôber - Afrodita
14 - Viga - Algo Me Empuja
15 - Sffera - Mar de Niebla
16 - 7 Almas - Esperándote
17 - Javier Mira - Encadenada a Ti
18 - Diabolus in Extremis - Parabellum

vendredi 16 janvier 2015

Une chanson (Cry Me a River)


                            Maintenant, tu dis que tu es seul
          Que tu pleures toutes les nuits
          Et bien, tu peux pleurer des rivières,
          Pleurer des rivières
          J'en ai déjà pleurées pour toi

          Maintenant, tu dis que tu es désolé
          D'avoir été aussi hypocrite
          Et bien, tu peux pleurer des rivières,
          Pleurer des rivières
          J'en ai déjà pleurées pour toi

          Tu m'as rendue à moitié folle
          Et tu n'as jamais versé une larme
          Je me souviens de tout ce que tu as dit
          Tu disais que l'amour était trop ordinaire
          Et que tu en avais fini avec moi

          Et maintenant tu dis que tu m'aimes
          Et bien, prouve-le
          Approche et pleure des rivières
          J'en ai déjà pleurées pour toi


Je ne devrais pas le dire, il y a peut-être des enfants qui écoutent… et puis tant pis, je me lâche : « Rhôôô ! Putain de nom de dieu de bordel à cul, quel putain de pied j'ai pris à préparer cette foutue compile !!! ». Voilà, ça c'est dit… promis, je le referai plus !!!!!

Mais revenons à l'essentiel : cette sublime chanson… de jazz… a été écrite en 1953 par Arthur Hamilton. À l'origine, elle était destinée à Ella Fitzgerald, mais c'est finalement Julie London qui l'enregistrera pour la première fois en 1955, avant qu'une pléiade d'autres artistes de renom s'en empare.

Et des "repreneurs" il y en a eu ! Et pas que des petits Mickey ! Il y en a tant que, pour la première fois dans ma mission d'obsédé compileur, je n'ai pas pu me résoudre à n'en sélectionner que 18. Heureux abonné que tu es, tu vas pouvoir te délecter d'un florilège de covers toutes aussi craquantes les unes que les autres et je te promets que, toi aussi, tu vas te prendre un nom de dieu de foutu putain de pied… oups ! pardon !!!

>>>>> YOU SAY YOU'RE LONELY ( DISK 1)

01 - Julie London (1955)
   02 - Trish Hatley
      03 - Etta James
         04 - Jack McDuff
            05 - Yvonne Moore
               06 - Marwie
                  07 - Claudine Longet
                     08 - Tierney Sutton
                        09 - Gene Harris & the Three Sounds
                           10 - Robin McKelle
                              11 - Halie Loren
                                 12 - Ella Fitzgerald
                                    13 - Michael Bublé
                                       14 - Nicole Henry
                                          15 - Leata Galloway
                                             16 - Lisa Ekdahl
                                                17 - Dinah Washhington
                                                   18 - Ray Charles


>>>>> YOU SAY YOU'RE SORRY ( DISK 2)

01 - Jeff Beck & Imelda May
   02 - Sam Cooke
      03 - Tania Maria
         04 - Joe Cocker
            05 - Hi-Jazz Trio & Iva Ivanova
               06 - Aerosmith
                  07 - Viktor Lazlo (Pleurer des rivières)
                     08 - Harry Connick Jr.
                        09 - Blue Mitchell
                           10 - John Martyn
                              11 - Heta Linjen
                                 12 - Illumination
                                    13 - China Moses & Raphael Lemonnier
                                       14 - Rick Astley
                                          15 - Combustible Edison
                                             16 - Linda Ronstadt
                                                17 - Candye Kane & Sue Palmer
                                                   18 - Swans

video

mercredi 14 janvier 2015

Black Cover of Sabbath


Primo : Black Sabbath est un groupe de légende.
Deuxio : son répertoire est absolument remarquable.
Tertio : voilà deux axiomes sur lesquels je ne transigerai pas !

Conclusion : pour s'attaquer à une reprise de Black Sabbath, faut être soit complètement azimuté, soit posséder une paire de bollocks comac… ou les deux en même temps !!!

Dans cette compile, je crois que j'ai réussi à rassembler des artistes appartenant aux deux catégories. Parmi les sévèrement burnés, j'ai dégoté entre autres Forsaken, Stuck Mojo et Slayer… pas vraiment des Bisounours. Chez les cintrés, vous trouverez The Lounge Brigade, miRthkon et encore The Causualties of Jazz…

Les uns comme les autres ont su s'emparer avec intelligence et talent de quelques-uns des plus grands succès des forgerons de Birmingham. Ont-ils réussi ? Se sont-ils gaufrés comme des buses ? C'est à vous que je laisse le soin de déterminer si les repreneurs ont eu raison de s'aventurer sur les traces de leurs vénérables ainés

>>>>> THE ETERNAL IDOL

01 - Forsaken - Neon Knights
02 - The Lounge Brigade - Paranoid
03 - Venetian Snares - Electric Funeral
04 - Avatarium - War Pigs
05 - Stuck Mojo - Sweet Leaf
06 - Black Label Society - Snowblind
07 - The Casualties Of Jazz - The Wizard
08 - Apocalyptica - Spiral Architect
09 - Rondellus - Post Murum Somnii (Behind the Wall of Sleep)
10 - Amber Asylum - Black Sabbath
11 - Fratres - N.I.B.
12 - Slayer - Hand of Doom
13 - (HED) P.E. - Sabbra Cadabra
14 - miRthkon - Fairies Wear Boots
15 - The Cardigans - Sabbath Bloody Sabbath
16 - Monster Magnet - Into the Void
17 - After - Planet Caravan
18 - Busta Rhymes - Iron Man (This Means War)

dimanche 11 janvier 2015

The World Is Charlie


Après ça, le plus dur c'est de se retrouver devant sa page blanche.

Bien sûr, j'ai envie de crier, j'ai envie de taper du poing sur la table et de dire des putains de gros mots et de pleurer un peu aussi. Je pourrais aussi vous raconter l'histoire de l'ours qui se torche le cul avec un petit lapin, mais je ne suis pas sûr que ça nous ferait rire… pourtant elle est super rigolote !!!

En feuilletant les pages du web, j'ai trouvé des dizaines de Charlie qui ont fleuri dans le monde entier. Et ça, ça fait vraiment chaud au cœur.

Alors le mieux, pour l'instant, c'est de s'assoir par terre et d'attendre que la poussière retombe.

>>>>> أنا تشارلي

01 - Johnny Hallyday - Salut Charlie
02 - Lisa Collins - Charlie
03 - Colin Meloy - Charlie
04 - Crosby & Nash - Charlie
05 - Bell - Charlie
06 - Goose Creek Symphony - Charlie Tune
07 - Mary Coughlan - Charlie
08 - Piramis - Charlie
09 - BBI - Charlie
10 - Thieves & Liars - Charlie
11 - The Deviants - Charlie
12 - Ingrid Michaelson - Charlie
13 - Red Hot Chili Pepper - Charlie
14 - Shirley Collins - Charlie
15 - Chumbawamba - Charlie
16 - Split Enz - Charlie
17 - Marc Bolan - Charlie
18 - It Bites - Charlie

vendredi 9 janvier 2015

Oh ! Freedom


                                   LA LIBERTÉ (Jacques Prévost)

                                   La Liberté,
                                   Ce n'est pas partir, c'est revenir
                                   Et agir
                                   Ce n'est pas prendre, c'est comprendre
                                   Et apprendre
                                   Ce n'est pas savoir, c'est vouloir
                                   Et pouvoir
                                   Ce n'est pas gagner, c'est payer
                                   Et donner
                                   Ce n'est pas trahir, c'est réunir
                                   Et accueillir.

                                   La Liberté,
                                   Ce n'est pas s'incliner, c'est refuser
                                   Et remercier,
                                   Ce n'est pas un cadeau, c'est un flambeau
                                   Et un fardeau
                                   Ce n'est pas la faiblesse, c'est la sagesse
                                   Et la noblesse
                                   Ce n'est pas un avoir, c'est un devoir
                                   Et un espoir
                                   Ce n'est pas discourir, c'est obtenir
                                   Et maintenir.

                                   Ce n'est pas facile,
                                   C'est si fragile,
                                   La Liberté.


>>>>> LIBERTÉ, LIBERTÉ CHÉRIE

01 - Harry Belafonte - Oh ! Freedom
02 - Witchcraft - An Alternative to Freedom
03 - Eva Eastwood - Set me free
04 - Supertramp - Free As a Bird
05 - Carlos Santana - Free As the Morning Sun
06 - Charlélie Couture - Les statuts de ma liberté
07 - Pink Floyd - Free Four
08 - Beggar's Opera - Freedom Song
09 - Suzi Quatro - I Wanna Be Free
10 - The Velvet Underground - I'm Set Free
11 - Kingbaby - Always Free
12 - David Bowie - Memory of a Free Festival
13 - Fu Manchu - Free and Easy (Summer Girls)
14 - Clutch - Mr. Freedom
15 - Black Stone Cherry - Peace Is Free
16 - Thin Lizzy - Freedom Song
17 - Eiffel - Libre
18 - Lynyrd Skynyrd - Free Bird

mercredi 7 janvier 2015

Je suis Charlie

Twenty Four [ par le Zornophage ]


J'y ai dis au Zornophage : « Tu regardes trop la télé ! ».

Tu crois qu'y m'écoute, le sagouin ? Peau d'balle ! Il en fait qu'à sa tête. Et il a la tête dure, ce cochon ! Et que je te zappe, et que je te re-zappe : le Mentalist, docteur House, Cold Case, NCIS : Enquêtes spéciales, les Experts Manhattan, Desperate Housewives… et même Joséphine ange gardien et Camping Paradis ! J'en peux plus moi, je frise le burn out, je suis au bord du nervous breakdown !

Alors, j'y ai dis tout net : « Tu me ponds une compile et c'est basta ! ».

Alors, il s'y est mis. Il a commencé à récolter des chansons par-ci par-là. Rock, blues, country, ska, jazz, funk… il a tout collé bout à bout pour obtenir un paquet tout plein de couleurs et de sons qui donnent des fourmis dans les gambettes.

Il était content, j'étais content. Sauf qu'au final, il m'a dit : « Maintenant, tu te démerdes pour pondre une chronique ! ».

[ … soupir … ]

>>>>> JACK BAUER

01 - Madness - One Step Beyond
02 - Danny Joe Brown - Two Days Home
03 - Howlin' Wolf - Three Hundred Pounds of Joy
04 - Fred Wesley & the Horny Horns - Four Play
05 - Hound Dog Taylor - Take Five
06 - Hank Williams III - Six Pack of Beer
07 - The White Stripes - Seven Nation Army
08 - Le Peuple de l'Herbe - Quai n° 8
09 - Earth, Wind & Fire - Tee Nine Chee Bit
10 - Aerosmith - Big Ten Inch Record
11 - Morphine - Eleven O'Clock
12 - Jacob Miller - On the Twelve Days of Ismas
13 - Built to Spill - Aisle 13
14 - Beck - Fourteen Rivers Fourteen Floods
15 - Bernard Lavilliers - 15ème round
16 - BB King - Sweet Sixteen
17 - Kings of Leon - 17
18 - Willy DeVille - 18 Hammers
19 - Steely Dan - Hey Nineteen
20 - Eddie Cochran - Twenty Flight Rocks
21 - Bobby Conn - Twenty-One
22 - Hubert-Félix Thiéfaine - 22 mai
23 - Stan Kenton - 23° N, 82° W
24 - Ian & Sylvia - Twenty Four Hours from Tulsa

lundi 5 janvier 2015

Cette année-là… 1975


Cette année-là, tout se passe aux antipodes. Les frangins Young s'acoquinent avec Bon Scott, trousseur de jupons et soiffard patenté, pour enregistrer le premier brulot d'une discographie explosive. Il s'écoule par palettes entières en Australie. Un an après, AC/DC conquiert le monde avec autant d'aisance qu'un hardos enquille les pintes de Pelforth brune durant le Hellfest.

Plus près de chez nous, Ritchie Blackmore fait un énième caca nerveux et envoie bouler ses anciens potes de Deep Purple. Il recrute Ronnie James Dio et fonde Rainbow. Thin Lizzy laisse définitivement tomber la formule à 3 musiciens. Désormais soutenu par 2 pistoleros de la gratte électrique, Phil Lynott s'attache à écrire les plus belles pages de l'histoire du groupe. Les  scorpions  allemands  commencent  à  se  façonner  un répertoire  en  acier  inoxydable. Ted  Nugent  s'autoproclame "plus  grand  guitariste  de  tous  les  temps"… et  si, au  moins  là-dessus, il  avait  raison ?

>>>>> MARK EVANS

01 - Wabash Resurrection - In Heat
02 - Dog Soldier - Pillar to Post
03 - Rainbow - Catch the Rainbow
04 - Suzi Quatro - Paralysed
05 - Scorpions - Top of the Bill
06 - Outlaws - Song in the Breeze
07 - Thin Lizzy - Wild One
08 - Baker Gurvitz Army - Time
09 - AC/DC - Show Business
10 - Hustler - Night Creeper
11 - Budgie - I Ain't No Mountain
12 - Murasaki - Do What You Want
13 - Pavlov's Dog - Theme from Subway Sue
14 - Ted Nugent - Stranglehold

dimanche 4 janvier 2015

Heavy Metal Sunday Selection (Spécial Russie)


Hey ! Vous avez vu comme la chapka apporte un atout supplémentaire à notre président ! C'est bien connu, les filles ne résistent pas au charme slave !!!

C'est décidé, je vais m'y mettre aussi. Y'a pas de raison qu'il soit seul à pécho de la gazelle de première classe ! Enfin, pour la chapka, je vais attendre un peu… dans la cambrousse où je vis, il reste encore quelques vilains braconniers. Je pourrais bien sûr attaquer "Guerre et paix", mais la dernière fois, je me suis endormi page 4.

Finalement, le plus simple… et le moins casse-bonbons !… c'est de partir à la découverte du heavy metal russe. Comme d'habitude, cette compile comprend des titres édités en 2014.

M'étonne pas que le père Gégé se soit carapaté chez les Ruscoffs, quand on voit les hordes de métalleux qui sévissent dans l'Empire Rouge. Sans complexe, les cocos : ça mitraille à tour de bras. Les Gibson ont remplacé les balalaïkas, les doubles grosses-caisses font autant de ravage que les orgues de Staline et puisque nous sommes entre amis, je vous propose de reprendre cet air avec moi :
                                     Quand on fait le mosh pit, le samedi à Moscou
                                     Ça riffe comme au Hellfest
                                     On se défonce, on y va, pas besoin d'Heinekein
                                     Quand on a d'la vodka
                                     C’est peut-être pas le vrai de vrai
                                     Le metal de Moscou
                                     Oui mais c’est lui qui plaît
        
>>>>> FÉDOR DOSTOÏEVSKI

01 - SturmRise - Завтра [ SturmRise - Zavtra ]
          SturmRise - Tomorrow
02 - Беловодье - Ночь [ Belovod'ye - Noch' ]
          Belovode - Night
03 - Третий Рим - Торопиться Дышать [ Tretiy Rim - Toropit'sya Dyshat' ]
          The Third Rome - Hurry Breathe
04 - Легенда - Чёрный Флаг [ Legenda - Chornyy Flag ]
          The Legend - Black Flag
05 - Второе Дыхание - Выбор есть [ Vtoroye Dykhaniye - Vybor yest' ]
          Second Breath - The Choice Is
06 - Бездна Анального Угнетения - Улитки Депрессии [ Bezdna Anal'nogo Ugneteniya - Ulitki Depressii ]
          Anal Abyss Oppression - Snails Depression
07 - Nazgul Band - Обречённый На Бой [ Nazgul Band - Obrechonnyy Na Boy ]
          Nazgul Band - Doomed to Fight
08 - Killowatt - Адреналин [ Killowatt - Adrenalin ]
          Killowatt - Adrenaline
09 - Гробовая Доска - Партаки [ Grobovaya Doska - Partaki ]
          Grave - Miscue
10 - Stvore - Сгори [ Stvore - Sgori ]
          Stvore - Will Burn
11 - Пятна Роршаха - Голгофа [ Pyatna Rorshakha - Golgofa ]
          Spots Rorschach - Calvary
12 - Артерия - Говори с Миром [ Arteriya - Govori s Mirom ]
          Artery - Speaks to the World
13 - Archontes - Хлеба и зрелищ [ Archontes - Khleba i zrelishch ]
          Archontes - Bread and Circuses 

14 - Валиор - Ниагарский Водопад [ Valior - Niagarskiy Vodopad ]
          Valior - Niagara Falls
15 - Bonecracker - Вдова в Дрова [ Bonecracker - Vdova v Drova ]
          Bonecracker - Widow in Firewood 

16 - Дыхание Пустоты - Книга Мертвых Имен [ Dykhaniye Pustoty - Kniga Mertvykh Imen ]
          The Shadow of the Void - Book of Dead Names 

17 - Фактотум - Некролог [ Faktotum - Nekrolog ]
          Factotum - Obituary
18 - Silvercast - За Линией Огня [ Silvercast - Za Liniyey Ognya ]
          Silvercast - Over the Line of Fire

vendredi 2 janvier 2015

This Is… Neil Young


« Ce que l'aime bien avec les fans "de base", c'est qu'il ne leur faut pas grand chose pour monter rapidement dans les tours !

C'est ce que j'ai encore constaté en proposant à
Hugo Spanky de rédiger la chronique de présentation du "This Is" consacré à son idole : Neil Young. Connaissant les talents d'écrivain du gaillard, je me suis dit qu'il allait me pondre un article hyper chiadé et bourré de détails sur la carrière du Loner. Que nenni, mon z'ami ! En aussi peu de temps qu'il n'en faut à Alice Cooper pour dépiauter un poulet, il a composé un véritable hymne auquel il est impossible de résister. Merci, l'ami ! »


Approchez curieux et badauds, venez visiter le freak show de Khali, découvrir les monstres et merveilles enfantés par Neil Young. Entendez le hurlement de l’indien à demi-nu chevauchant le cheval fou dans la nuit glacée du désert, laissez le vent du Nord porter votre esprit au-delà des cimes de séquoia.

Admirez l'orfèvrerie délicate d'Albuquerque, soyez éblouis par la finesse des chromes de Coupe De Ville, charmés par la fragile beauté orpheline de Love and War, époustouflés par l'audace de Hippie Dream, laissez-vous violenter jusqu'aux fondations par Shock and Awe.

18 chansons sélectionnées pour séduire ou effrayer, 18 mélopées signées d’un homme aux rivages contrastés. Venez jouir et vomir au son des mélodies et du bruit. Cest ici et maintenant, car cette nuit est la nuit, celle qui vous mènera à la folie ou vous guidera jusqu’à la sagesse infinie.

Que le rideau se lève, que vos sens s'éveillent, il est temps que je m'efface et laisse place à la musique !  (Hugo Spanky)

>>>>> RUST NEVER SLEEP

01 - The Loner (1968 - Neil Young)
02 - Southern Man (1970 - After The Gold Rush)
03 - Revolution Blues (1974 - On the Beach)
04 - Albuquerque (1975 - Tonight's the Night)
05 - Motorcycle Mama (1978 - Comes a Time)
06 - Get Back on It (1981 - Re-Ac-Tor)
07 - Payola Blues (1983 -  Everybody's Rockin')
08 - Hippie Dream (1986 - Landing on Water)
09 - Coupe de Ville (1988 - This Note's for You)
10 - White Line (1990 - Ragged Glory)
11 - Drive By (1994 - Sleeps With Angels)
12 - Music Arcade (1996 - Broken Arrow)
13 - Be With You (2002 - Are You Passionate ?)
14 - Double E (2003 - Greendale)
15 - Shock and Awe (2006 - Living With War)
16 - Boxcar (2007 - Chrome Dreams II)
17 - Love and War (2010 - Le Noise)
18 - Twisted Road (2012 - Psychedelic Pill)

video