lundi 27 février 2012

Une chanson (Roadhouse Blues)


C'est l'histoire du p'tit gars Jim et de sa copine Marylou. À bord d'un pick-up Chrysler cabossé, ils roulent sur une interminable route poussiéreuse comme on n'en trouve qu'au cœur des États-Unis. Direction : là où le soleil se couche. La radio crache un vieux titre des Doors.

Ils fuient la ville, ils fuient l'ennui, ils fuient l'ordre et la morale... surtout, ils fuient un père qui n'admet pas que sa fille en pince pour un black. Le soir tombe mais la chaleur est encore étouffante. Les yeux pleins de sable et de rêves, ils se garent sur le parking du motel miteux. Un chien pouilleux dort sur le lino râpé du hall d'entrée. Ça sent la transpiration, la bière chaude et l'haleine négligée. Le proprio empoche les 40 dollars et leur présente le registre à remplir. Le p't'it gars signe : Jim Morrisson. Le chien baille... le proprio aussi !

Maintenant, il fait nuit. Pas une étoile au firmament. Demain, il va pleuvoir... c'est sûr. Dans les collines alentours, les chacals donnent un concert. Jim et Marylou dorment enlacés dans les draps froissés d'un lit trop grand. Un violent coup de botte fait voler la porte et les gonds. Dans l'embrasure : le père de Marylou. Il n'admet pas que sa fille en pince pour un black... c'est sûr. Ku ! Klux ! Klan !  C'est le bruit que fait le verrou de la carabine qu'il recharge...

>>>>> LET IT ROLL, BABY, ROLL (NOUVEAU LIEN - NEW LINK)

01 - The Doors (1970)
   02 - Blue Öyster Cult (Live 1982)
      03 - Elkie Brooks (2005)
         04 - The Crystal Method (2005)
            05 - Frankie Goes to Hollywood (1986)
               06 - The Doors (Detroit 1970)
                  07 - Creed (ft. Robby Krieger) (Woodstock 1999)
                     08 - Frank Marino & Mahogany Rush (1980)
                        09 - Eric Burdon & Robby Krieger (Detroit 1990)
                           10 - The Jeff Healey Band (1989)
                              11 - The Doors (Boston 1970)
                                 12 - Los Lonely Boys (2009)
                                    13 - Ministry (2007)
                                       14 - Status Quo (Live 1977)
                                          15 - The Doors (An American Prayer)


Bonus :

16 - Smokin' Gun - Roadhouse Blues (1997)
    17 - Blues Bureau - Roadhouse Blues (2013)


mercredi 22 février 2012

Asaf Avidan & The Mojos (2008) The Reckoning


Voilà un p'tit gars qui mérite qu'on s'intéresse à lui.

Je m'explique : Asaf Avidan est né en 1980 à Jérusalem. Très jeune, il se passionne pour différentes formes d'art, en suivant notamment des études de cinéma d'animation, avant de bifurquer définitivement vers la musique en 2006. Auteur, compositeur, interprète, il produit des chansons Folk/Rock aux accents bluesy, et parfois lacérées d'éclairs électriques revigorants. Il est surtout doté d'une voix totalement envoûtante qui n'est pas sans rappeler celles de Janis Joplin, de Robert Plant ou même de David Surkamp (Pavlov's Dog).

Son premier EP 6 titres est acclamé par la critique. Mais c'est vraiment avec "The Reckoning" (sorti en mars 2008) qu'il gagne ses galons de chanteur populaire. Il est certifié disque de platine en 2009... la carrière du p'tit gars est lancée.

Dorénavant, accompagné des 4 musiciens qui constituent le groupe "The Mojos", il se produit sur les scènes israéliennes, américaines, européennes, mais aussi chinoises et indiennes.

Si, vous aussi, vous désirez participer à la renommée du p'tit gars, c'est le moment !!!

>>>>> POOR BOY / LUCKY MAN

01 - Maybe You Are
02 - Hangwoman
03 - Her Lies
04 - Weak
05 - Reckoning Song
06 - Sweat & Tears
07 - Rubberband Girl
08 - A Phoenix Is Born
09 - Over You Blues
10 - Empty Handed Saturday Blues
11 - A Ghost Before the Wall
12 - Growing Tall
13 - Littel More Time
14 - Devil's Dance
15 - Of Scorpions & Bells


samedi 18 février 2012

Metallica (1999) S&M


Tout fan de Metallica disant du bien de l'album "S&M" risque au mieux le massacre de ses genoux, au pire l'écrasage de ses testicules à grands coups de rangers cloutées. Moi je dis : "Même pas peur !!!" et au risque d'y perdre les attributs qui ont fait ma réputation auprès de la gente féminine, je veux crier à la face d'une foule hostile mon amour absolu et indéfectible pour ce monument dédié au Heavy Metal flamboyant. Que reproche-t-on à ce disque ? En fait, on reproche surtout à Metallica - géniteur et tenant des lois fondamentales du Thrash Metal - de s'être acquoquiné avec un orchestre symphonique... chez certains Metalleux, c'est un gros mot ! Entre parenthèses, ils ne sont pas les premiers à avoir osé ce mariage contre-nature. Mais là où Metallica transforme l'essai de façon magistrale, c'est en confiant la mise en forme du projet à Michael Kamen (décédé en 2003), véritable musicien classique, chef d'orchestre prestigieux et compositeur de plus de 50 musiques de films. Le maestro américain est parvenu à une fusion totale et naturelle entre le Heavy Metal teigneux de Metallica et la noblesse imposante de l'orchestre philarmonique de San Francisco, sans qu'aucun des 2 partis ne s'en trouve lésé. L'osmose est parfaite et génère une œuvre majestueuse où chaque musicien - classique ou rocker - apporte sa pierre à l'édifice. Si vous êtes tenté par un voyage au pays où la guitare électrique copule avec le violon alto et où la batterie se tire la bourre avec le hautbois, je vous propose un embarquement immédiat sur ce Vaisseau Fantôme qui, plus d'un siècle auparavant, aurait pu être commandé par Richard Wagner en personne.

>>>>> SYMPHOTALLIQUE <<< CD 1
                        &
>>>>> METAPHONIQUE <<<<< CD 2


CD 1                                                                     CD 2

01 - The Ecstasy of Gold                                       01 - Nothing Else Matters
02 - The Call of Ktulu                                            02 - Until It Sleeps
03 - Master of Puppets                                          03 - For Whom the Bell Tolls
04 - Of Wolf and Man                                            04 - Human   
05 - The Thing That Should Not Be                       05 - Wherever I May Roam
06 - Fuel                                                                06 - Outlaw Torn
07 - The Memory Remains                                     07 - Sad But True
08 - No Leaf Clover                                                08 - One
09 - Hero of the Day                                               09 - Enter Sandman
10 - Devil's Dance                                                  10 - Battery
11 - Bleeding Me


jeudi 9 février 2012

King Cover [tome 6]


Ça faisait un bon moment que je ne m'étais pas adonné à cette réjouissante pratique qui consiste à glaner des chansons interprétées  par  d'autres  artistes  que  leurs  créateurs... des reprises, quoi ! "Cover" pour ceux qui maîtrisent la langue de Pippa Middleton. Quand les nouveaux interprètes ont l'intelligence et le talent de s'accaparer de l'œuvre initiale de façon intime pour lui apporter une nouvelle couleur, j'aime aussi les appeler des "RE-créations". Cette collection est déjà la 6ème de ma longue et fructueuse carrière d'obsédé compileur compulsif. Les précédentes ayant été sympatiquement accueillies sur les sites de Jimmy et de JP.
Je vous laisse donc en tête à tête avec des chansons que vous avez sans doute déjà chantonnées sous la douche. Vous êtes seuls juges pour décider si ces re-créations égalent les originales, les dépassent ou, en définitive, ne sont que d'ignobles copies sans saveur ! À vos crayons... je ramasse les copies dans une heure !!!

>>>>> SIX BICHES, SIX TRONCS ET SIX GARES [ NEW LINK 2017 ]

01 - Alain Bashung - Blue Eyes Crying in the Rain (Hank Williams)
02 - Blake - Melancholy Man (The Moody Blues)
03 - Boogie Company - Ace of Spades (Motörhead)
04 - Christophe Willem - Zombie (The Cranberries)
05 - Clairy Browne & the Bangin' Rackettes - Bang Bang (Cher)
06 - George Michael - Roxanne (The Police)
07 - Heir Apparent - The Sound of Silence (Simon & Garfunkel)
08 - John Mayer - Route 66 (Nat King Cole)
09 - Leave's Eyes - To France (Mike Oldfield)
10 - Nelly Furtado - Crocodile Rock (Elton John)
11 - Patti Labelle & Joss Stone - Stir It Up (Bob Marley)
12 - Patti Smith & Leonard Cohen - Sweet Jane (Lou Reed)
13 - Powerman 5000 - Space Oddity (David Bowie)
14 - Rush - The Seeker (The Who)
15 - Saltatio Mortis - God Gave Rock 'n Roll to You (Kiss)
16 - Santana (ft. India Arie & Yo-Yo Ma) - While my Guitar Gently Weeps (The Beatles)
17 - The Baseballs - Poker Face (Lady Gaga)
18 - The Black Crowes - Sympathy for the Devil (The Rolling Stones)

mardi 7 février 2012

Stoner Train (2011) Sluts for the Rebels


Le groupe "Stoner Train" est né à El Paso, au Texas, en 2011, lors d'une longue période de sécheresse qui a vu mourir des troupeaux entiers de Longhorns. John Smith, le guitariste, est un ancien cowboy réputé pour sa violence et sa méchanceté. Sa tête est toujours mise à prix dans plusieurs états. Bob Hewitt, qui tient la basse, est aussi champion de rodéo. Il a fait de nombreux séjours en cure de désintoxication alcoolique. Quant au batteur, Bill Shepard, il sort de la 'East Jersey State Prison', après avoir purgé une peine de 5 ans pour contrebande de whisky frelaté. Les 3 gaillards se sont rencontrés à Las Vegas, où ils étaient venus dépenser les bénéfices de l'exploitation de leur mine d'or de Sutter's Mill en Californie. C'est à l'issue d'un concert de Johnny Hallyday, qu'ils décident de se lancer dans une carrière musicale...

STOP. Tout ça c'est que du pipeau ! Du gros flan baveux, des balivernes, des sornettes... de sombres calembredaines !!!!!

En vérité, le groupe nous arrive tout droit de Moscou. Serj Gdanian (a.k.a. Burning Beard) chante et joue de la guitare. Johnny Palchikov (a.k.a. Johnny Basstard) est au banjo et à l'harmonica. Enfin, Vladimir Teterin (a.k.a. Cowboy "Old Face") frappe sur des bambous (... et c'est numéro 1 !!!). Ce qui est vrai aussi, c'est qu'ils produisent un succulent Stoner Rock, mâtiné de Southern et de Country, que le plus sombre des groupes américains ne renierait sûrement pas. Slide guitare, harmonica, banjo, voix rocailleuse... toutes les caractériques du style sont présentes. Et comme disait Michel Sardou, le brillant poète existentialiste : "C'est peut-être pas la vraie de vraie, la java de Broadway, oui mais c'est elle qui plaît !"
Bienvenue dans le Far East !!!

>>>>> UNITED STATES OF RUSSIA

01 - Big Lebowski
02 - Redneck Vikings
03 - Cowboy Old Face
04 - Going to the Bottom
05 - Too-doo-doo
06 - Trembling in the Balls
07 - 38 Grief
08 - Stoner Train
09 - Alcoholic Story
10 - The Desert and the Snake


vendredi 3 février 2012

Day After Day


Le lundi, c'est raviolis et Pizzarelli
Le mardi, c'est moussaka et Moustaki
Le mercredi, c'est le jour des enfants
Et Slayer adore les enfants... en kebab
Le jeudi... ah ! que je dis rollmops et Wok and Woll !
Le vendredi, c'est le jour du poisson et Hot Tuna
Le samedi, c'est Shabbat et c'est noir... désir, désir
Le dimanche, jour du Seigneur et du Grand Jacques
Je me frotte la panse sur la panse des femmes
Et le huitième jour, Keith Michards se reposa !!!

>>>>> LE JOUR DE GLOIRE EST ARRIVÉ <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Asaf Avidan & The Mojos - Empty Handed Saturday Blues
02 - Gov't Mule - Monday Mourning Meltdown
03 - Supersuckers - Sunset on a Sunday
04 - Emil Bulls - Friday Night
05 - Lynyrd Skynyrd - Tuesday's Gone
06 - Bernard Lavilliers - Samedi soir à Beyrouth
07 - Jerry Lee Lewis - Sunday Morning Coming Down
08 - The Baseballs - Monday Morning (Cover Melanie Fiona)
09 - The Easybeats - Friday on my Mind
10 - Gene Vincent - Big Fat Saturday Night
11 - Renaud - Les dimanches à la con
12 - Superbus - On Monday
13 - The Rolling Stones - Ruby Tuesday
14 - Molly Hatchet - Miss Saturday Night
15 - Miossec - Les joggers du dimanche
16 - The Head Cat - The Eagle Flies on Friday
17 - The Quireboys - Late Nite Saturday Call
18 - Bjørn Berge - Thursday