jeudi 19 avril 2018

Ella es… Camila Moreno [ par Zocalo ]


« No somos libres. He zafado. Pero no todas han zafado.
A mis amigas las han violado, las han matado »

En Amérique latine, les déplacements ne se font pas en train, quasiment inexistants pour les voyageurs. On voyage en bus ou en avion. Les bus se font d'ailleurs régulièrement attaquer dans la grande tradition des attaques de diligences du far-west états-unien. Au moment où j'écris ces lignes, cela vient de se produire entre Mexico et Puebla, sur un axe très fréquenté entre deux grandes villes. Les bandits repartent avec l'argent liquide, les bijoux lorsque les voyageurs ont eu l'imprudence d'en emporter, et les téléphones portables.

Un obstacle d'importance se présentant sur notre chemin, j'ai nommé les Andes, c'est donc en avion que nous nous rendons à Santiago, au Chili.

C'est en 2009, à l'âge de 23 ans, que Camila Moreno se fait connaître du public chilien avec le single Millones. Underground dans l'âme, elle reconnaît l'influence d'artistes chilien tels que Victor Jara et Violeta Parra, mais aussi de Björk, Florence and the Machine, Portishead, Rage Against the Machine.

Révoltée contre la société chilienne et le conservatisme, pour ne pas dire l'obscurantisme du pouvoir politique et d'une partie de sa famille proche de l'Opus Dei, elle se fait un ennemi personnel du Président nouvellement élu (en 2010) Sebastian Pinera. Pinera intègre dans son gouvernement des ministres du dictateur Augusto Pinochet.

Ses textes témoignent de la condition de la femme dans le Chili actuel, les incessantes agressions à caractère sexuel, le machisme, la violence. Prenant fait et cause pour le droit à l'avortement, elle intitule son deuxième album "Mala Madre", la mauvaise mère.

>>>>> POCAPEÑA

01 - 1, 2, 3, por mí, por ti, por todos mis compañeros
02 - Cae y calla
03 - Millones
04 - De que
05 - Hechizada pericona
06 - Hago crecer de todo este árbol de toda esta historia mi propia rama
07 - Siempre que hago algo (nueva versión)
08 - Esta noche o nunca
09 - Los momentos (Eduardo Gatti cover)
10 - Reverso huidobro
11 - Lo cierto
12 - Tu mamá te mató
13 - Lugar abierto
14 - Bailas en los polos
15 - Ay
16 - Libres y estúpidos
17 - Incendié
18 - El amor a las hierbas salvajes
19 - La carta (con Quilapayun) (Violeta Parra cover)
20 - El tiempo en las bastillas (Fernando Ubiergo cover)
21 - Un bordado
22 - Tigres de mi sangre
23 - Antes que
24 - Trenza

lundi 16 avril 2018

Carré d'As des Roqueras Argentinas [ par Zocalo ]


« El Rock siempre estuvo asociado a un mundo machista y masculino,
perocuando te enteres quienes son estas duras mujeres,
vas a cambiar de parecer »

L'arrivée à Buenos Aires est assez éprouvante pour qui s'y rend pour la première fois. L'avion descend et de toutes parts, on ne voit que l'océan. Jusqu'à la dernière minute, on croit que l'avion va s'écraser en mer. Et puis, au dernier moment, les roues touchent le sol.

L'Argentine, c'est un peu la Suisse de l'Amérique latine. Bon, d'accord, une Suisse qui ferait 2,7 millions de km², mais je veux dire par là que ce pays est l'un des plus riches du continent, financièrement comme culturellement. Un peu trop peut-être, les Argentins sont moqués dans toute l'Amérique latine comme étant un peu trop fiers d'eux-mêmes. Sans leur donner totalement raison (le Brésil et le Mexique ont un PIB supérieur au pays de Mercedes Sosa), il existe un domaine où personne ne conteste leur prédominance : le rock.

Dès lors, comment choisir parmi les nombreux groupes tous meilleurs les uns que les autres ? Eh bien, c'est simple : en ne choisissant pas. Le Carré d'As, la formidable idée de Keith Michards, me permet de vous présenter quatre des meilleures "roqueras" du pays. Et même cinq pour le prix de quatre, car le trio Eruca Sativa réunit à lui seul deux rockeuses exceptionnelles, la chanteuse Lula Bertoldi et la formidable bassiste Brenda Martin.

On n'en a pas fini avec la famille Bertoldi, car la sœur de Lula, Marilina Bertoldi fut la chanteuse du groupe Connor Questa avant de se lancer dans une carrière solo. Aparté : Il ne faut pas s'étonner du nombre très élevé de familles portant un nom italien en Argentine. À partir du milieu du 19ème siècle, ce sont 3 millions de "Tanos" qui immigrent dans ce pays. Un argentin sur deux a des racines italiennes, d'avantage encore à Buenos Aires.

Bárbara Recanati, quant à elle, est restée fidèle au groupe de ses débuts, Los Utopians jusqu'à leur très récente dissolution. Je n'ai pas à ce jour de nouvelles quant à la poursuite de sa carrière, mais il ne fait aucun doute qu'on n'a pas fini d'entendre parler de cette exceptionnelle chanteuse et guitariste.

Pas de répit en revanche pour Marian Fernández Cabrera  dont le groupe Demantra connaît une actualité chargée. Tant au niveau musical qu'au niveau des textes, ce groupe d'une qualité internationale est avec Circe l'un des plus intéressants de la scène porteña actuelle.

>>>>> BURLERO

01 - Demantra con Marian Fernández - No sé cómo decirte
02 - Eruca Sativa con Lula Bertoldi y Brenda Martin - Magoo
03 - Los Utopians con Bárbara Recanati - Fue por vos
04 - Connor Questa con Marilina Bertoldi - Fap
05 - Demantra con Marian Fernández - Acromática
06 - Eruca Sativa con Lula Bertoldi y Brenda Martin - Abrepuertas
07 - Los Utopians con Bárbara Recanati - Algo mejor
08 - Marilina Bertoldi - Rastro
09 - Demantra con Marian Fernández - Acordes
10 - Eruca Sativa con Lula Bertoldi y Brenda Martin - Calma (en vivo en el Teatro Opera)
11 - Los Utopians con Bárbara Recanati - Quiero
12 - Marilina Bertoldi - Cosas dulces
13 - Demantra con Marian Fernández - Carnal
14 - Eruca Sativa con Lula Bertoldi y Brenda Martin - Fuera o más allá
15 - Los Utopians con Bárbara Recanati - Entre luces
16 - Marilina Bertoldi - Sexo con modelos

dimanche 15 avril 2018

Chick Purple (In Rock)


Roxanne, tu n'es pas obligée de faire le trottoir
Cette époque est révolue
Tu n'es pas obligée de vendre ton corps la nuit
Roxanne, tu n'es pas obligée de porter cette robe le soir
Ni d'arpenter les rues pour de l'argent
Tu te fiches de savoir si c'est bien ou mal

Je t’ai aimée dès que je t'ai rencontrée
Je ne te parlerai pas avec mépris
Je veux juste te dire ce que je ressens
Je ne te partagerai pas avec un autre

Je sais que ma décision est prise
Alors enlève ton maquillage
Je te l’ai dit, je ne le répéterai pas
Ce que tu fais est mal

( The Police )

>>>>> LUMINA CLASSIKA

01 - Acid (Kate De Lombaert) - Hell on Wheels
02 - Halo Creation (Eva Oswald) - Through the Looking Glass
03 - Blackmore's Night (Candice Night) - Lady in Black (Uriah Heep Cover)
04 - Ammouri (Marina Ammouri) - Fill Your Heart With Love
05 - Lovelorn Dolls (Kristell Lowagie) - Darker Days
06 - Eyes Set to Kill - Not Sorry
        (Alexia Rodriguez, guitar, keyboards, vocals - Anissa Rodriguez, bass)
07 - Rouge United (J.C. Wardenaar) - Ashes
08 - Rockbitch - Eveline
        (Julie Worland, vocals - Amanda Smith-Skinner, bass - Nikki Fay, keyboards, flute 

        Joanne Heeley, drums - Lisa Wills, guitar)
09 - Skarlett Riot (Skarlett, vocals, guitar) - Break
10 - Barb Wire Dolls - Where Mountains Drink the Wine
        (Isis Queen, vocals - Pyn Doll & Xtine, guitar - Iriel Blaque, bass - Krash Doll, drums)
11 - Mymisses - War Cry
        (Giorgia Pillai, vocals - Stefania Cugia, bass - Laura Sau, guitars - Marta Camba, drums)
12 - Jess & The Ancient Ones - Shining
13 - Dream Machine (Doris Melton, organ, vocals) - All For a Chance
14 - Blind Ivy (Annie) - Godless
15 - Eva O - Bitter
16 - Royal Station (Sj Merizar, guitar, vocals) - Decadent Blues
17 - Cellar Darling (Anna Murphy, vocals, hurdy-gurdy, flute, keyboards) - Starcrusher
18 - Помни Имя Свое (Remember Your Name) - Мамино Море (Mother Sea)
        (Ksenia Fandeeva, vocals - Maria Frolenko, accordion)

jeudi 12 avril 2018

Ella es… Alejandra Guzmán [ par Zocalo ]


« No estoy muerta porque Dios me quiere mucho »

Le voyage de Madrid à Mexico dure 11 heures. C'est exténués que nous atterrissons en pleine ville après avoir survolé pendant de longues minutes une mégalopole faite de petites maisons colorées à perte de vue. Il n'y a presque pas de gratte-ciels à Mexico, à cause des tremblements de terre. Du coup il est très facile de repérer les rares tours. Ici la Torre Latinoamericana et le quartier de la Reforma. Là, les Torres gemelas de Polanco, au bord du lac de Chapultepec.

Alejandra Gabriela Guzmán Pinal voit le jour dans la ville de Mexico dans une famille d'artistes talentueux et renommés. Son père est le chanteur de rock vénézuélien Enrique Guzmán, l'un des pionniers du rock 'n' roll au Mexique. Sa mère est l'actrice Silvia Pinal Hidalgo qui a travaillé notamment avec Luis Buñuel. On trouve sur YouTube les débuts d'Alejandra à la télévision, à l'âge de... deux mois !

Pour autant, les débuts d'Alejandra ne sont pas faciles. Élevée dans une ambiance familiale très violente, elle réussit néanmoins à sortir un premier album en 1989. Ceci expliquant peut-être cela, sa vie privée est un vrai désastre, jalonnée de rencontres avec divers narco-trafiquants et autres escrocs de tout poil. Puis peu à peu, son succès va grandissant dans tous les pays hispanophones d'Amérique latine et en Espagne. En 2012, on la donnait pour morte à la suite d'une opération de chirurgie esthétique ratée.

Un mot sur la superbe voix rauque et grave d'Alejandra Guzmán. Très différente de celle de son père qui chantait d'une voix claire et fluide, elle est irrésistible lorsqu'elle est mise en valeur dans une production de qualité.

>>>>> BAILADOR

01 - Al final de cuentas
02 - Soy sólo un secreto
03 - Diosa
04 - Bye Bye
05 - Mírame
06 - Marta
07 - Marta
08 - Siempre tú
09 - Volverte a amar
10 - Tirando piedras
11 - Quiero ser
12 - Todo
13 - Un buen día
14 - Por un momento
15 - Siénteme a tu lado
16 - Mujer
17 - Necesito amarme
18 - Quiero estar contigo
19 - Nada es como es
20 - Déjalo
21 - Bellísima
22 - Hasta el final

lundi 9 avril 2018

Ella es… Rosario Flores [ par Zocalo ]


« Para todas las mujeres del mundo. Fuertes y bonitas »

C'est par une chaleur torride que nous remontons dans la 4L, direction Mérida, Trujillo puis Madrid par l'A66. Le voyage est long et fatigant. Pour passer le temps, nous cherchons à confronter nos connaissances en musique locale. Faites l'expérience : mettez vos amis au défi de citer trois noms de chanteuses espagnoles de variété. Un nom va fuser, Luz Casal, bien sûr, à cause des films de Pedro Almodovar. Les cinéphiles citeront également Jeanette, qu'on entend dans "Cria cuervos" de Carlos Saura, mais pas de chance, Jeanette est britannique. Les plus connaisseurs, ou les plus anciens, se souviendront peut-être de Lola Flores, gitane, chanteuse et actrice qui a joué dans 38 films. Eh bien, le monde est petit, Rosario Flores est la fille de Lola Flores.

Rosario fait ses débuts dans le monde de la chanson en 1984 avec un titre qu'elle renie totalement. Il faudra attendre 7 ans pour qu'elle sorte ce qu'elle considère comme son véritable premier album. Toutes les chansons de ces années-là sont composées avec son frère Antonio Flores. Hélas, à la mort de leur mère (Lola Flores, donc), Antonio se suicide de chagrin. Dans Hace tiempo, le morceau qui clôt cette compile, on entend la voix d'Antonio collée à celle de sa sœur selon la technique du "duo virtuel".

Contrairement à la rappeuse "Mala" Rodriguez, Rosario Flores emprunte largement au flamenco, mais aussi aux rythmes latino-américains (rumba, mambo, son).

On imagine mal la notoriété de Rosario Flores de notre côté des Pyrénées. La gitane fille de gitane a insufflé dans la variété espagnole une vigueur rare dans une production nationale plutôt médiocre. Loin de se cantonner à un style unique, Rosario explore d'un disque à l'autre des styles musicaux bien différents. Et bien sûr, ce succès trouve son prolongement naturel dans toute l'Amérique latine et le sud des États-Unis riche en population hispanophone. Le titre Gracias a la vida de la Chilienne Violeta Parra est d'ailleurs un hommage appuyé à l'Argentine Mercedes Sosa.

>>>>> DISTINGUIDO

01 - Ojalá que llueva café
02 - Quiero besarte
03 - Muchas flores
04 - Era un garaje
05 - Ay mi dolores (feat. Bebe) (En directo en el Teatro Real - 2017)
06 - Y sin darme cuenta
07 - Tuyo siempre
08 - Yo quiero vivir
09 - Como se pasa la vida
10 - Cuéntame que te pasó (The Speak Up Mambo)
11 - Estoy cambiando
12 - Gracias a la vida
13 - Ay Mamasota
14 - Tu piel
15 - Mi piel
16 - Mi son (feat. Raul Paz)
17 - Gypsy Funky
18 - Yo me niego
19 - Tu boca
20 - Como me las maravillaría yo
21 - Aquí, aquí...
22 - Hace tiempo (feat. Antonio Flores)

vendredi 6 avril 2018

Champagne pour tout le monde…


J'aurais  bien  voulu
T'écrire
Une  chanson  d'amour
Mais  par  les temps  qui  courent
Ce  n'est  pas  chose  commode

jeudi 5 avril 2018

Ella es… Mala Rodríguez [ par Zocalo ]


« Las brujas son malas y yo soy mala como una bruja »

C'est avec regret et beaucoup de tristesse qu'il nous faut quitter la Catalogne, ses excellents vins et son climat idéal, et emprunter l'autoroute E15 en direction de Valencia, Córdoba et finalement Séville. Nous voici dans la cité d'origine du flamenco. Nous voici aussi dans la cité d'adoption de la rappeuse María "Mala" Rodríguez Garrido, la "Méchante". Née à Cadiz, on ne peut que constater que le flamenco n'a en rien influencé Mala Rodríguez, n'en déplaise à Wikipedia qui affirme le contraire. Grita fuego, le premier morceau de cette compile n'a donc rien de représentatif.

Comme souvent dans le rap, ses paroles n'ont rien d'angélique. Mala Rodríguez y parle de sexe, de drogue, de discriminations et de violences faites aux femmes.

Même le rap semble trop limité à Mala Rodríguez qui, rapidement, se met à moduler sa voix parallèlement au rap scandé originel et obtient même  la reconnaissance de nombreux artistes hispanophones tels que l'immense Julieta Venegas dans Tiempo pa pensá (Tiempo para pensar, le temps de la réflexion). On entend aussi Mala Rodriguez dans "Fast & Furious 4", dans l'excellent film d'Alfonso Cuaron "Y tu madre tambien" et le non moins excellent "L'auberge espagnole" de Cédric Klapisch.

Entre-temps, elle aura squatté les ondes des radios espagnoles avec les succès que sont Por la noche, La rata, ¿Quién manda? et La niña, l'histoire d'une petite fille dont le rêve est de faire quand elle sera grande le même métier que son papa, vendeuse de drogue. Ce titre sera interdit à la télévision espagnole. Les vieux réflexes franquistes ont décidément la peau dure.

>>>>> LORENZO

01 - Grita fuego
02 - Mala Suerta con el 13 (con Calle 13)
03 - Memorias del futuro
04 - 33
05 - Locked Up (con Aliaune "Akon" Thiam)
06 - Tengo un Trato
07 - Fuerza
08 - Por eso mato
09 - Por la noche
10 - En mi ciudad hace caló (con Kase O)
11 - La rata
12 - La niña
13 - Patito feo
14 - Lo facil cae ligero
15 - Quién manda
16 - Menos tú
17 - Con los ojos de engaña
18 - Volveré
19 - Nanai
20 - La loca
21 - Ella (con Canserbero)
22 - Tiempo pa pensá (con Julieta Venegas)

lundi 2 avril 2018

Ella es… Sílvia Pérez Cruz [ par Zocalo ]


« No hi ha problema, jo canto en tots els idiomes »

Les beaux jours approchant, c'est une furieuse envie d'ailleurs qui s'empare de nous. Ni une ni deux, sautons dans notre 4L flambant... euh, flambant pas grand chose en fait, et dirigeons-nous vers la frontière la plus proche : celle du "país petit", la Catalogne.

Il ne fait aucun doute que cette province sera indépendante un jour, et ce jour-là, la Catalogne aura deux frontières. Avec l'Espagne et avec la France. La frontière française, on ne la remarque presque pas. En train, elle est cachée au milieu d'un long tunnel. Il faut un œil aguerri pour remarquer à d'infimes détail qu'on a changé de contrée. Arrêtons-nous à Girona, haut-lieu du mouvement indépendantiste. Dans cette province est né Carles Puigdemont. C'est aussi la ville natale de Sílvia Pérez Cruz.

Sílvia chante en catalan, en castillan, en portugais, en "lengua mallorquina", en anglais, en allemand et paraît-il en français, mais je n'en ai trouvé trace dans sa discographie. Avec Sílvia, nous sommes aux antipodes du metal. Ici, ce ne sont que murmures, regards, silences, la plupart du temps au sein de duos instrument-voix. Avec le trio de Javier Colina, elle trouve le moyen de remporter un prix du meilleur album de jazz, alors que ce n'est pas son style de prédilection. Belèn et Debí llorar sont extraits de ce disque.

Plus original, son duo avec le joueur de hang Ravid Goldschmidt, un accompagnement qui lui convient à merveille. Sílvia Pérez Cruz joue de toutes les influences, hispaniques et ibériques, bien sûr, latino-américaines et notamment cubaines, mais elle fait aussi une très belle reprise de Hallelujah de Leonard Cohen.

>>>>> ESTUDIANTE

01 - El cant dels ocells (feat. Raul Fernandez Miro)
02 - I'm all Smiles (feat. Ravid Goldschmidt)
03 - Ai, Ai, Ai
04 - Belén (feat. Javier Colina Trio)
05 - Folegandros
06 - Que me van aniquilando (feat. Raul Fernandez Miro)
07 - My Dog
08 - Los silencios de los desiertos (feat. Ravid Goldschmidt)
09 - Hallelujah
10 - Duermete
11 - Cuota da lua
12 - Abril 74 (feat. Raul Fernandez Miro)
13 - Vestida de nit
14 - No hay tanto pan
15 - Mechita
16 - Iglesias
17 - Cerca de tu casa
18 - Memoria de pez
19 - Debí llorar (feat. Javier Colina Trio)
20 - La tarde (feat. Javier Colina Trio)
21 - Dias de paso

dimanche 1 avril 2018

METAL / 2018-03


Vous voulez savoir pourquoi, après plus de 40 ans d'existence, Judas Priest demeure le plus grand groupe de heavy metal de tous les temps : écoutez leur nouvel album ! Firepower, sorti le 9 mars, porte bien son nom : déluge de feu, cascade de riffs, avalanche de décibels, guitares en fusion… tout ce qu'il faut pour coller une furieuse gaule à tous les tifosi du metal ! Et comme dit Schmoll : « On veut des légendes ! »

Ajoutez à ça quelques autres bandes de joyeux fous furieux, dont les Irakiens de Rusted Coins, les Basques de Chivo, les Russes de Лесьяр ou encore les Allemands de Taina et Schattenmann. Et si quelques vétérans s'invitent à la partouse (Ministry, Monster Magnet, Stone Temple Pilots, Suicidal Tendencies), alors là c'est carrément l'apocalypse selon saint-Ozzy !

Voilà un printemps qui commence plutôt sereinement !

>>>>> MACHINE HEAD

01 - Bort - Lady Kyteler
02 - Gnob - Freedom Forty-Five
03 - Judas Priest - Evil Never Dies
04 - Schattenmann - Brennendes Eis
05 - Gritter - El Maximo
06 - Skull Hammer - Street Vultures
07 - Rusted Coins - Black Soul Engaging
08 - Hellavista Asocial Club - Hellevator
09 - Desert Storm - The Extrovert
10 - Stone Temple Pilots - Middle of Nowhere
11 - Hell Obelisco - Escaping Devil Bullets
12 - Prevail in Darkness - Strike From the Ashes (All It Takes, Pt. 2)
13 - Degola - Calm Down the Demon
14 - Turbowolf - Blackhole
15 - Dusk Of Delusion - Casanova
16 - The Sword - Twilight Sunrise
17 - Chivo - Hegan Egin
18 - Jackpipe - Cat Fight

>>>>> TYRANNY & MUTATION

19 - Ministry - Antifa
20 - Freedom Hawk - Deep Inside
21 - The Watchers - Starfire
22 - Cyber Hate - Upside Down
23 - The Crown - In the Name of Death
24 - Burning Saviours - Häxnatten
25 - Nale - Hell's Wrath
26 - Dracla - Idle Minds
27 - Kamala - Something to Learn
28 - Suicidal Tendencies - Ain't Mess'n Around
29 - Wicked River Rising - Once More (Into the Fray)
30 - High Gallows - Wolves
31 - Monster Magnet - Ejection
32 - Enchantelope - Breaking Wheel
33 - Dirty Room - Challenger 70
34 - Taina - Schrei Nicht
35 - Deep River Acolytes - Temples Below
36 - Лесьяр - Пьяный апрель (Lesyar - Drunk April)

vendredi 30 mars 2018

Muchachas de otras partes del mundo [ par Zocalo ]


« Bientôt, nous partons en voyage dans les pays hispanophones. Au menu : sept pays, neuf étapes. À chaque étape, une rencontre avec une musicienne, ou un groupe, ou plusieurs musiciennes.

Nous visiterons la Catalogne, l'Espagne, le Chili, l'Argentine, le Pérou, la Colombie et le Mexique.

Alors, Keith, partant ? »


Tu m'étonnes que je suis partant ! Laisse-moi juste 5 minutes pour préparer mon baluchon : une boutanche de Jack, un pot de Nutella, des chips et des knackis… pour les slips de rechange, on verra sur place ! Mais je te préviens, c'est toi qui conduis l'avion… parce que la dernière fois que j'ai tenu un manche à balai, j'ai malencontreusement tamponné un building de Manhattan !!!

ALORS, ON SE DIT : DÉCOLLAGE LA SEMAINE PROCHAINE ?

lundi 26 mars 2018

Censuré


Ah, les salauds ! Ah, les pourris ! Ah, les félons ! Gainsbourg en prison ! Barbara au bûcher ! Vian écartelé ! Brel au pilori et Brassens crucifié ! Et le zizi de Perret coupé en rondelles !!!

Z'avez vu cette bande de pignoufs ? Jamais contents, toujours à râler : « Et les militaires c'est des feignasses, et les flics c'est des salauds, et Jésus il pue du cul, et ne m'appelez plus jamais France ! » Sans oublier tous ces obsédés sexuels qui ne cherchent qu'à pervertir la belle jeunesse de notre grand pays en prodiguant des discours salaces que le clergé réprime !

Qu'on en finisse : foutez-moi tout ça au trou ! Et s'il n'y a plus de place en prison, qu'on leur coupe l'antenne. Plus de Guy Lux, plus de Drucker, ça leur fera les pieds à tous ces contesta- taires à cheveux longs !

Ça se passe en France, pays des droits de l'Homme… oui mais si tu piétines les plates-bandes d'un coincé du bulbe, il te coupe le gaz et l'électricité avec autant de facilité qu'un directeur du FMI déballe sa marchandise devant les femmes de ménage du Sofitel !

>>>>> TA GUEULE !

01 - Les Wampas - Chirac en prison
02 - Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot - Je t'aime... moi non plus
03 - Maxime Le Forestier - Parachutiste
04 - Mano Negra - Sidi h'Bibi
05 - Barbara - Veuve de guerre
06 - NTM - Police
07 - Renaud - Hexagone
08 - Gilbert Bécaud - Je veux te dire adieu
09 - Boris Vian - Le déserteur
10 - Charles Aznavour - Après l'amour
11 - Michel Polnareff - L'amour avec toi
12 - Jacques Brel - La colombe
13 - Léo Ferré - Les rupins
14 - Mano Solo - Du vent
15 - Yves Montand - Sanguine (Joli fruit)
16 - Juliette Gréco - Chandernagor
17 - Jean Ferrat - Potemkine
18 - Johnny Hallyday - Jésus-Christ

dimanche 25 mars 2018

Pink Sabbath (Nananoid)


Oh Carole ! Ne le laisse pas voler ton cœur
J'apprendrais à danser, même si ça me prend des jours et des nuits

Monte dans ma voiture, nous allons faire un tour
Je connais un dancing où nous pourrons sauter et crier
Ce n'est pas trop loin de l’autoroute, on sera vite arrivés
Gare ta voiture et rejoins-moi à l'intérieur
Une jeune fille gardera ton chapeau, tu pourras la remercier
Chaque fois que tu viens ici, l'endroit est bondé

Oh Carole ! Ne le laisse pas voler ton cœur
J'apprendrais à danser, même si ça me prend des jours et des nuits

Et si tu veux entendre de la musique comme les gars la jouent
Accroche-toi, tape du pied, ne les laisse pas t’embobiner
Ne laisse pas la chaleur t’enivrer quand ils joueront très fort
Oh, ne sois pas intriguée par la musique, s'il y a trop de monde
Tu ne pourras pas danser, et je sais que tu aimes tant ça
Je pose mon regard sur toi, bébé, parce que tu danses si bien

( Chuck Berry)

>>>>> CHEETAH MAGNETIC

01 - "Hurricane" Ruth Lamaster - Hard Rockin' Woman
02 - Cripper (Britta Görtz) - Totmann
03 - The Dirty Earth (Tenille Rogers) - Mother Asteroid
04 - The Dirty Denims (Mirjam, vocals, guitar - Ashley, bass) - Gotta Run
05 - Brunhilde (Caro) - Second Devil
06 - The Bloodstrings (Celina Baluch) - Confession
07 - ChristoSadist (Kristina Evzhenko) - I'm Broken
08 - BröselMaschine (Liz Blue) - I Was Angry
09 - Killdevil Theory - Ambushed
        (Deanna Crane, vocals - Marlena Evans, keyboards, vocals)
10 - Liquid Orbit (Sylvia Köpke) - Time Machine
11 - The Black Marbles (Marica Svensson) - Starlight
12 - The Neptune Power Federation (Screaming Loz Sutch) - Way of the Wizard
13 - Pristine (Heidi Solheim) - The Rebel Song
14 - The Narcotic Daffodils (Luna, vocals, keyboards - Maria, guitar) - Summer Love      
15 - Straight Line Stitch (Alexis Brown ) - Conversion
16 - Halestorm (Lzzy Hale, vocals, guitar, keyboards) - Freak Like Me
17 - Souldrinker (Iris Boanta) - Let the King Bleed
18 - Wicked Wisdom (Jada Pinkett Smith) - You Can't Handle

lundi 12 mars 2018

Carré d'As : Chanteuses Australiennes (01)


Si je dis Australie, les amoureux·euses des bêtes répondront automatiquement wombat, kangourou et koala, tandis que les féru·e·s de voyages évoqueront plutôt Ayers Rock et l'opéra de Sydney. Les amateur·trice·s de jolies filles citeront Nicole Kidman, Kylie Minogue, Cate Blanchett, Elle MacPherson. Quant aux fondu·e·s de musique, il·elle·s parleront à coup sûr des Bee Gees, d'Easybeats, de Natalie Imbruglia, de Midnight Oil, d'INXS, à part les plus bourrin·ne·s qui beugleront « Highway to Hell » en s'enfilant une Coopers tiède.

Les un·e·s et les autres ont raison, mais il serait quand même dommage d'ignorer quelques artistes féminines australiennes, détentrices d'un immense talent, et qui n'ont pas besoin de l'écriture inclusive pour l'exprimer pleinement.

Si leur notoriété n'a guère transpiré dans notre bel hexagone, il n'en est pas de même au pays d'Angus où elles squattent les premières pages des magazines spécialisés et remplissent des salles de concert comme d'autres vident des pintes de Coopers tiède dans les troquets de Brisbane.

Sarah Blasko de Sydney, Brody Dalle de Fitzroy, Lisa Gerrard de Melbourne et Butterfly Boucher d'Adélaïde sont heureuses de vous faire part de la naissance de la jolie compile qui leur est consacrée.

>>>>> THE WALLABIES

01 - Sarah Blasko - All I Want
02 - Brody Dalle - Carry On
03 - Lisa Gerrard - Ajhon
04 - Butterfly Boucher - None the Wiser
05 - Sarah Blasko - Luxurious
06 - Brody Dalle (feat. Spinnerette) - Sex Bomb
07 - Lisa Gerrard - Serenity
08 - Butterfly Boucher - Busy
09 - Sarah Blasko - New Country
10 - Brody Dalle (feat. The Distillers) - The Hunger
11 - Lisa Gerrard - Estelita
12 - Butterfly Boucher - The Weather
13 - Sarah Blasko - The Albatross
14 - Brody Dalle - Dressed in Dreams
15 - Lisa Gerrard - Black Forest
16 - Butterfly Boucher - Gun for a Tongue

dimanche 11 mars 2018

Swiss Metal


Moi, jaloux des Suisses ? Pfff ! Laissez-moi rire !!!

Et pis, jaloux de quoi, d'abord ? Qu'est-ce qu'ils ont inventé, les Suisses ? Hein !…

Tandis que le cinéma ! C'est qui qu'a inventé le cinéma, si c'est pas les frères Lumière ? Et les frères Lumière, ils sont peut-être pas français, les frères Lumière ? Et pis la cocotte-minute de Denis Papin, c'est pas français ? Et le minitel, c'est pas français, non plus ? Et le camembert ? Va chercher du camembert en Suisse… ben y'a n'a pas et pis c'est tout ! Et du pinard, t'en trouves en Suisse ? Que nenni, mon z'ami ! Alors que chez nous autres, y'a du bordeaux, y'a du beaujolais, y'a du champagne. Des vaches rousses, blanches et noires sur lesquelles tombe la pluie, et les cerisiers blancs, une mare avec des canards, des pommiers dans la prairie, et le bon cidre doux made in Normandie ! Et pis, citez-moi une marque de voiture suisse ! Pareil, y'a pas ! C'est comme ça, y'a pas, on n'y peut rien ! Par contre Renault, Peugeot, Citroën, c'est ce qui se fait de mieux ! Et c'est qui qui va coller une tôle aux Suisses à la prochaine coupe du monde de foot ? C'est Mbappé, un chouette petit parigot !

Et j'oubliais : le Rafale, le meilleur avion de chasse du monde, c'est à qui ? Hé ! Hé ! C'est à bibi les Français ! Et si les Suisses sont pas contents, on leur fait un bombardement, histoire de leur montrer c'est qui qu'est les plus balèzes ! Non mais dis donc !!!

Ah si ! Quand même, je veux bien admettre qu'au niveau de la musique metal, ils ont du stock en magasin ! Ouaih mais, oh hé hein bon, faut pas non plus se la péter rien que pour ça ! En vérité, je vais vous le dire, je crois plutôt que c'est les Suisses qui sont jaloux de nous !!!

>>>>> GUILLAUME TELL

01 - Parole Perse - Fission
02 - Erupdead - Abyss of the Unseen
03 - Poltergeist - And So It Has Begun
04 - Hysteria - Heartwall
05 - Krokus  - Firestar
06 - Unfold - Hex Heyday
07 - Chase The Pancake - Combobreaker
08 - Burning Witches - Burning Witches
09 - The Ground Shaker - Last Bullet
10 - Invoker - Waste
11 - Comaniac - Self Control
12 - Gotthard - Dream On
13 - Sons Of Morpheus - Black Knights
14 - Palmer - Importunity
15 - CastleWay - Jormungang
16 - Toad - Vampires
17 - Freakings - Hell on Earth
18 - Schammasch - The World Destroyed by Water

dimanche 4 mars 2018

METAL / 2018-02


L'instant est historique : le 9 février 2018, le groupe Therion sort un TRIPLE album.

Si la betterave qui me sert accessoirement de cervelle ne me fait pas défaut, je pense qu'il s'agit d'un cas unique dans toute l'histoire du metal. Trois CD remplis jusqu'à la gueule d'envolées lyriques et de riffs échevelés. Trois heures d'une furieuse épopée. Je vous jure qu'on n'en sort pas intact ! Déjà que j'étais pas très frais avant, vous imaginez le résultat après une telle claque !

Si j'ai survécu à Cat Scratch Fever, à Ace of Spades, à Reign in Blood et Khaos Legions, je survivrai à Beloved Antichrist !

Février 2018 ne se résume pas à cette monumentale déflagration, d'autres galettes tout aussi rageuses ont été mises en orbite pour le plus grand plaisir des amateurs de la musique du diable.

>>>>> PHYSICAL GRAFFITI    

01 - Death Denied - The Prince of Crows
02 - Ost+Front - Arm und Reich
03 - Therion - Night Reborn
04 - Against The Grain - Rolling Stone
05 - Tengger Cavalry - One-Track Mind
06 - Cockblockers - Enemies
07 - The Atlas Moth - Furious Gold
08 - The Dead XIII - Dark Days
09 - Hidden Finder - Too Much
10 - Goat Skull Rebellion - InVein
11 - The Howl - One Sad Puppy
12 - Ektomorf - Bullet in Your Head
13 - Sic(k)reation - Schlechte Stadt
14 - The Hoodslam Band - Eye Stabber
15 - Shakma - Midnight Mass
16 - Odcult - Black Oak
17 - Godwatt - R.I.P. / Tenebre
18 - Fuzz Lord - The Warriors Who Reign


>>>>> LOVE IT TO DEATH    

19 - Acherontia - Mother
20 - Megaherz - Vorhang Auf
21 - Pop Evil - Color Bleed
22 - Rustlung - Black Eye
23 - Convent - In Dusk We Reign
24 - Lowdrive - The Last Stand
25 - Bomber - Bombarded
26 - The Bad Flowers - Hurricane
27 - Orphans of Doom - Pleasure Delayer
28 - Cypecore - The Alliance
29 - Killcode - Kickin' and Screamin'
30 - Feed The Rhino - Nerve of a Sinister Killer
31 - Saxon - Sniper
32 - Red Mourning - Dying Days
33 - Bismarck - Harbinger
34 - FT-17 - Assaut au bout de la tranchée du diable
35 - Bronson A.D. - After the Impact
36 - Slave Hands - Circle of Exploitation

jeudi 1 mars 2018

Some Girls


« Bip ! Vous avez… UN… nouveau message… Bip ! »

« Allô, Keith Michards ! C'est Mick Jagger ! J'ai vu que tu avais publié une jolie compile  dédiée  aux filles, interprétée  par  la crème  des  artistes  francophones. Bien joué, mec ! C'est une idée géniale ! Je l'ai écoutée, le résultat l'est tout autant. Par contre, je trouve un peu dommage que tu aies laissé de côté tous les artistes anglophones qui ont aussi traité du même sujet. Je pense notamment à mes potes disparus David, Lou, Kurt, Phil, Janis. Ok, je sais que tu es hyperbooké, mais si tu pouvais  faire  un  petit  quelque  chose  pour  que  tout  le  monde  sache  que, nous aussi, nous  savons  écrire  de  chouettes  chansons  pour  parler  des  nanas. Bye, Keith ! Clic ! Biiiiiiiiiip ! »

Allô, non mais allô quoi ! Mick Jagger qui téléphone pour demander une compile, c'est comme si t'es Nabila et tu rentres à l'Académie Française !

>>>>> GYNÉCOCRATIE

01 - Thin Lizzy - Romeo and the Lonely Girl
02 - Suzanne Vega - Fat Man and Dancing Girl
03 - David Bowie - Good Morning Girl
04 - Red Hot Chili Peppers - C'mon Girl
05 - Van Halen - Beautiful Girls (acoustic)
06 - Patti Smith - This Is the Girl
07 - The Rolling Stones - Backstreet Girl
08 - Nirvana - About a Girl
09 - Bob Dylan - You're a Big Girl Now
10 - Nico - Chelsea Girls
11 - Lou Reed - Charley's Girl
12 - Status Quo - Mean Girl
13 - Janis Joplin - Little Girl Blue
14 - Iggy Pop - Girls
15 - Aerosmith - My Girl
16 - The Beatles - Girl
17 - Fleetwood Mac - Silver Girl
18 - AC/DC - Can I Sit Next to You Girl ?
19 - The Who - Glittering Girl
20 - Suzi Quatro - Good Girl

lundi 26 février 2018

Oh ! Les filles !


— Grand Jacques ?
     — Présent !
— Georges ?
      — Appelez-moi juste le pornographe du phonographe, présent !
— Georges, le métèque ?
      — Présent aussi !
— Renaud ?
      — Présent, tin ! tin ! tin !
— Serge ?
      — Affirmatif et no comment !
— Les vieilles canailles ?
      — On est là… à part Johnny !
— Brigitte, Françoise, Véro, Mama Béa ?
      — Paniquez pas, les loulous, on est là aussi !


Oh ! Les filles ! Oh ! Les filles !

Les nanas, les gonzesses, les meufs, les frangines, les gazelles, les gisquettes, les belettes, les greluches ! On les aime tant, mais on ne sait pas leur dire. Elles nous rendent marteau, mais que ferions-nous sans elles ?

Pour constituer cette jolie compile, j'ai fait appel au gratin de la chanson francophone. Il n'en fallait pas moins pour rendre hommage à tous ces petits êtres fragiles qui nous tiennent à bout de bras.

>>>>> SEXE FAIBLE (?)

01 - Hubert-Félix Thiéfaine - Les filles du Sud
02 - Serge Gainsbourg - La fille au rasoir
03 - Michel Delpech - La fille avec des baskets
04 - Véronique Sanson - J'ai l'honneur d'être une fille
05 - Jacques Higelin - La fille au cœur d'acier
06 - Arno - Les filles de mon quartier
07 - Brigitte Fontaine - Les filles d'aujourdhui
08 - Jacques Brel - Les filles et les chiens
09 - Jean-Louis Murat - La fille du fossoyeur
10 - Mama Béa - La petite fille
11 - Georges Brassens - La fille à cent sous
12 - Yves Simon - La petite fille de Fleury
13 - Niagara - La fille des collines
14 - Renaud - Petite fille slave
15 - Ismaël Lô - Ma fille
16 - Françoise Hardy - La fille avec toi
17 - Georges Moustaki - Filles d'Ève
18 - Johnny Hallyday - La fille aux cheveux clairs
19 - Jacques Dutronc - L'espace d'une fille
20 - Eddy Mitchell - Une fille si belle

dimanche 25 février 2018

Saxonne (Denim & Leather)


Je suis monté dans un bus de la ville et j'ai trouvé un siège vacant
J'ai cru apercevoir ma future épouse qui marchait dans la rue
J'ai crié au chauffeur : « Hey, chauffeur, vous pouvez ralentir
Je crois que je la vois. S'il vous plaît, laissez-moi descendre de ce bus »

Nadine, chérie, c'est toi ? Oh, Nadine ! Chérie, c'est toi ?
On dirait que chaque fois que je te vois, chérie, tu as autre chose à faire

Je l'ai vue au coin de la rue quand elle a fait demi-tour
Elle s'est approchée d'une Cadillac couleur café
J'ai fendu la foule pour la rejoindre
Et j'ai crié comme un candidat en campagne présidentielle

Nadine, chérie, c'est toi ? Oh, Nadine ! Chérie, c'est toi ?
On dirait que chaque fois que je te vois, chérie, tu as autre chose à faire

J'ai parcouru tout le centre-ville à sa recherche
Je l'ai vu monter dans un taxi jaune en direction des beaux quartiers
J'ai pris un taxi déjà occupé, en payant la course de tout le monde
Avec un billet de vingt dollars, en lui demandant de rattraper le taxi jaune

Nadine, chérie, c'est toi ? Oh, Nadine ! Chérie, c'est toi ?
On dirait que chaque fois que je te vois, chérie, tu as autre chose à faire

Elle file comme une capricieuse brise d'été
Allez, chauffeur, allez. Allez-y, rattrapez-la, s'il vous plaît.
Faufilez-vous au milieu du trafic comme un cheval sauvage
Penché à la fenêtre de taxi, je crie pour qu'elle m'entende

( Chuck Berry )

>>>>> PSYKKO TICO

01 - Freerock Saints (Areti Valavanopoulou) - Shot Down in Flames
02 - Saratan (Małgorzata "Maggie" Gwóźdź) - Ederlezi
03 - Killing Suzy (Ambra) - Broken Dreams
04 - Dreaming Dead (Elizabeth Schall, vocals, guitar) - Your Grave
05 - Bad Tripes (Hikiko Mori, vocals - Kami, bass) - Dame éléphant
06 - Licence (Jacky Coke) - Don't Touch the Light
07 - Sammliz - Aurora
08 - Lemurian Folk Songs (Krisztina Benus) - La Caleta
09 - Hole (Courtney Love, vocals, guitar) - Someone Else's Bed
10 - Honeymoon Disease (Jenna, vocals , guitar - Acid, guitar) - Fly Bird, Fly High
11 - Hildr Valkyrie - Over Lands Mountains and Shade
        (vocals, keyboards, tin whistle, percussions, drums programming)
12 - Bathsheba (Michelle  Nocon) - Ain Soph
13 - Cellar Darling (Anna Murphy) - Black Moon
14 - Blastwave (Mélissa Castillon, guitar, vocals) - So Deep, So Dirty
15 - Freya Wilcox & The Howl (guitar, vocals) - Freightliner
16 - Uncle Sid (Terena Armstrong) - The Road
17 - Decadence (Kitty Saric) - Underground
18 - Dedh Dimak - Spiral
        (Isabelle Romhagen, guitar - Josefin Fors, bass -  Izabelle "Bella" Gunnarsson Maeder)

jeudi 22 février 2018

Cette année-là… 1968


Cette année-là, les étudiants sont dans la rue, il pleut des pavés et des coups de matraque.

Cette année-là, alors que Led Zep et Black Sabbath n'ont pas encore ouvert le feu, les Stones et les Beatles éclaboussent déjà la planète de leur génie. Gainsbourg chante Initials B.B. et B.B. nous invite à La Madrague. Ted Nugent peaufine ses solos meurtriers au sein d'Amboy Dukes. Lemmy est roadie pour Jimi et Vincent devient Alice.

Cette année-là, un petit blondinet qui ne connaissait ni les Stones ni les Beatles et encore moins Hendrix, allait à la pêche aux épinoches avec son grand-père.

C'était il y a 50 ans… un demi-siècle !

>>>>> DANY LE ROUGE

01 - The Doors - Hello, I Love You
02 - Eden's Children - Knocked Out
03 - The Amboy Dukes - Mississippi Murderer
04 - Iron Butterfly - Most Anything You Want
05 - The Rolling Stones - Sympathy for the Devil
06 - Gun - Race With the Devil
07 - Aphrodite's Child - Don't Try to Catch the River
08 - Neil Young - The Loner
09 - The Litter - Here I Go Again
10 - Pink Floyd - Remember a Day
11 - Big Brother & The Holding Company - Piece of my Heart
12 - Creedence Clearwater Revival - Ninety-Nine and a Half (Wilson Pickett Cover)
13 - Steppenwolf - Born to Be Wild
14 - Deep Purple - One More Rainy Day
15 - The Jimi Hendrix Experience - Little Miss Strange
16 - Fleetwood Mac - Shake Your Moneymaker
17 - The Savage Resurrection - Fox Is Sick
18 - Jefferson Airplane - If You Feel
19 - The Beatles - Back in the U.S.S.R.
20 - The Druids of Stonehenge - Signed D.C.
21 - The Racket Squad - Little Red Wagon
22 - The Mamas & The Papas - Twelve Thirty

...
...

lundi 19 février 2018

There Was… Big Mama Thornton


Willie Mae Thornton naît en 1926 à Ariston (Alabama). Fille d’un pasteur, elle s'initie très jeune à la musique en accompagnant sa mère qui chante à l’église. À 14 ans, elle quitte sa famille pour rejoindre la Hot Harlem Revue de Sammy Green, avec lequel elle approfondit ses connaissances musicales et apprend à jouer de la batterie et de l'harmonica.

Après des années de bons et loyaux services, elle quitte la troupe pour entamer une carrière solo qui démarre d'ailleurs en trombe avec l'enregistrement, en 1952, du légendaire Hound Dog écrit par Jerry Leiber et Mike Stoller. Le titre reste en tête du hit-parade rhythm and blues pendant 7 semaines, avant de devenir un classique du rock and roll immortalisé par Elvis Presley. Bien que 500.000 copies du 45 tours se soient écoulées, Big Mama Thornton ne gagnera finalement que 500 $ pour son interprétation.

Après ce coup de pouce du destin, elle enchaîne les concerts. En 1965, elle triomphe avec la tournée de l'American Folk Blues Festival en Europe. En 1966, elle enregistre son deuxième album avec le Muddy Waters Blues Band et c'est en 1968 qu'elle écrit et compose Ball and Chain qui sera reprise par Janis Joplin et Big Brother and the Holding Company.

Dans les années 1970, une trop forte consommation d'alcool commence à nuire à sa santé. Elle continue cependant  de se produire sur scène, notamment aux côtés de Muddy Waters, B.B. King et Aretha Franklin.

Alcoolique et ruinée, Big Mama Thornton s'éteint le 25 juillet 1984, sans que son talent n'ait jamais été vraiment reconnu à sa juste valeur. À l'instar de Big Joe Turner, John Lee Hooker, Fats Domino, Rosetta Tharpe, elle fait partie de ces artistes qui ont accompagné l'éclosion du rock and roll.

>>>>> BALL AND CHAIN

01 - Rollin' Stone
02 - Black Rat
03 - My Man Called Me
04 - Funky Broadway
05 - Unlucky Girl
06 - Stop A-Hoppin' on Me
07 - The Place
08 - Willie Mae's Trouble
09 - Swing It on Home
10 - Hound Dog (feat. Eddie Boyd, Buddy Guy, Jimmie Lee Robinson, Fred Below)
11 - Sassy Mama
12 - Little Red Rooster
13 - Rock a Bye Baby
14 - Big Mama's New Love
15 - I Smell a Rat
16 - I'm Feeling Alright
17 - Hard Times
18 - I Ain't No Fool Either

dimanche 18 février 2018

Adorables Copines / Délicates Copines


Je veux vous raconter une histoire à propos d'une femme que je connais
Quand il s'agit d'amour, c'est elle qui fait le spectacle
Elle n'est pas vraiment jolie, elle n'est pas vraiment mince
— 106 - 99 - 167 — elle a tout ce qu'il faut où il faut

Jamais eu de nana, jamais eu de nana comme toi
Faisant toutes les choses, toutes les choses que tu fais
Ce n'est pas un conte de fée, ce n'est pas la peau sur les os
Mais tu offres tout ce que tu as : un cœur gros comme un menhir

Tu es un sacré bout de femme
Un sacré bout de femme
Un sacré bout de Rosie
Tu es un sacré bout de femme

Oh chérie, tu peux y aller, y aller toute la nuit
Une seule peut arriver, arriver à me faire perdre la tête
Tout au long de la nuit, et au fil des heures
À ma grande surprise, Rosie n'arrête jamais

( AC/DC )

>>>>> ERO TIKKA

01 - Аркона (Maria Arkhipova, vocals, guitar, percussions) - Ой, то не вечер, то не вечер
02 - My Ruin (Tairrie B) - The Soulless Beast
03 - Unleash the Archers (Brittney Slayes) - Call Me Immortal
04 - Fire Red Empress (Jennifer Diehl) - Half Bird, Half Beetle, Half Man
05 - Ice Age - Clever
        (Sabrina Kihlstrand, vocals, guitar - Viktoria Larsson, bass - Linnea Landstedt, guitar)
06 - Astarte (Maria "Tristessa" Kolokouri) - Princess of the Dawn (Accept Cover)
07 - Human Waste Project (Aimee Echo) - Dog
08 - Night Viper (Sofie-Lee Johansson, vocals - Jonna Karlsson, drums) - Revenge
09 - The Agonist (Alissa White-Gluz) - A Necessary Evil
10 - Otep (Otep Shamaya) - No Color
11 - Genotype (Kadie Kirby) - Defiance
12 - Head Phones President (Anza Ohyama) - Miss You
13 - One-Eyed Doll (Kimberly Freeman, guitar, vocals) - Black Forest
14 - Sumo Cyco (Skye Alexandra Sweetnam a.k.a. Sever) - Fighter
15 - Walls Of Jericho (Candace Kucsulain) - Cutbird
16 - The Haxans (Ashley Costello) - Black Cat Bone
17 - A Sound Of Thunder (Nina Osegueda) - Punk Mambo
18 - Holy Moses (Sabina Classen) - Into the Dark

jeudi 15 février 2018

Carré d'As de Super Nanas (2)


Quatre super nanas ont posé leurs amplis sur la scène des Jolies Compiles :  Laura, Tanita, Fiona, Suzanne.

Le sang de Janis Joplin coule un peu dans leurs veines. Leurs cœurs battent au même rythme que celui d'Aretha Franklin. Elles respirent comme Joan Armatrading et pleurent comme Nina Simone.

Elles sont la tempête dans le désert, un vent frais sur les marécages, la pluie sur le macadam. Elles sont le sourire dans la nuit et la colère qui embrase les ruines. L'esprit grand ouvert, elles regardent le monde, auscultent l'humanité, dessinent des arabesques dans le ciel. Elles sont la pommade qui soulage les plaies, l'oxygène qui ranime la flamme. Elles ne sont jamais innocentes quand l'orage éclate, elles ont des fleurs dans les yeux et du miel sur les lèvres. Elles sont le feu et l'azote liquide, le ginseng et la soie… toutes ces petites choses nécessaires qui font de nous des humains debout, attentifs.

Et si elles te prennent par le bout du cœur, laisse-toi guider jusqu'à leur soleil mandarine.

>>>>> CATWOMAN

01 - Tanita Tikaram - Rock 'n' Roll
02 - Laura Nyro - Blackpatch
03 - Suzanne Vega - Rock in This Pocket (Song of David)
04 - Fiona Apple - Parting Gift
05 - Tanita Tikaram - Cool Waters
06 - Laura Nyro - Sophia
07 - Suzanne Vega - Frank and Ava
08 - Fiona Apple - Werewolf
09 - Tanita Tikaram - Wonderful Shadow
10 - Laura Nyro - Beads of Sweat
11 - Suzanne Vega - Carsons Blues
12 - Fiona Apple - Sleep to Dream
13 - Tanita Tikaram - Twist in my Sobriety
14 - Laura Nyro - Sexy Mama
15 - Suzanne Vega - Caramel
16 - Fiona Apple - A Mistake

lundi 12 février 2018

There Was… Sister Rosetta Tharpe


Il n'est pas si extravagant de prétendre que le milieu du rock est un tantinet machiste ! C'est vrai que dans ce petit monde bouillonnant de testostérone, les mecs adorent montrer leurs gros biscotos et beugler comme des taureaux en rut, tout en siphonnant des citernes de bière. Et quand une jolie nana se pointe à l'horizon, tels des cochons truffiers, ils partent à la conquête du moindre trophée de dentelle. Que je sois changé en godemiché si c'est pas vrai !

Pourtant, avant Presley, avant Berry, avant Haley, il y avait déjà Tharpe, surnommée la Godmother of rock ‘n’ roll (la marraine du rock ‘n’ roll). Et avant Hendrix, avant Blackmore, avant Nugent, il y avait Sister Rosetta Tharpe, première guitar hero de l'histoire !

Dès l'âge de 4 ans, la gamine présente des capacités prodigieuses pour le chant et la guitare. À 6 ans, elle intègre la troupe évangélique de sa mère qui l'emmène durant de longues tournées dans les églises du Sud des États-Unis.

En 1938, à tout juste 23 ans, elle enregistre quatre chansons avec l'orchestre de jazz de Lucky Millinder. My Man and I, The Lonesome Road, le prophétique Rock Me, et That's All sur laquelle elle joue pour la première fois avec une guitare électrique, deviennent instantanément des tubes. Rosetta Tharpe est ainsi la première musicienne de gospel à obtenir un succès commercial. Elle s'installe alors à New York et se taille une sérieuse notoriété en se produisant au Cotton Club de Harlem avec Cab Calloway, puis au Carnegie Hall avec John Hammond.

Bien que novatrice, Sister Rosetta fut souvent confrontée à la réticence d'une partie de son public qui désapprouve le fait de chanter du gospel dans des nightclubs avec des musiciens de blues ou de jazz. Une femme jouant de la guitare dans un tel contexte n'enchante pas non plus les plus conservateurs. En 1953, elle s'éloigne encore plus du gospel pour enregistrer un album de blues. L'expérience est au désastre. Non seulement l'album ne se vend pas, mais il est condamné par sa communauté religieuse et ses plus fidèles admirateurs. Jamais plus elle ne retrouvera sa popularité initiale.

Elle continuera cependant de se produire sur les scènes du monde entier avant de s'éteindre en 1973, à l'âge de 58 ans.

>>>>> GODMOTHER

01 - What's the News
02 - Didn't It Rain (feat. Marie Knight)
03 - Shadrack
04 - He Is Everything to Me
05 - Let's Be Happy
06 - Everytime I Feel the Spirit
07 - When the Saints Go Marching In
08 - Can't No Grave Hold my Body Down
09 - Up Above my Head, There Is Music in the Air
10 - Jericho
11 - Can't Do Wrong and Get By
12 - Let It Shine
13 - Take my Hand, Precious Lord
14 - Sit Down
15 - Come by Here
16 - Walking Up the King's Highway
17 - All Alone
18 - Ninety-Nine and a Half (Won't Do)

jeudi 8 février 2018

Une chanson (I've Got You Under my Skin)


Je t'ai dans la peau
Je t'ai au plus profond de moi
Si profond dans mon cœur, que tu es une part de moi
Je t'ai dans la peau

J'ai essayé de ne pas céder
Je me suis dit que cette aventure ne marcherait pas
Mais pourquoi devrais-je résister, chérie, quand je sais bien
Que je t'ai dans la peau

Je sacrifierais ce qu'il faut
Pour être sûr de t'avoir à mes côtés
À la place de ces voix inquiétantes qui hantent mes nuits
Et répètent, répètent au creux de l'oreille

Ne sais-tu pas, idiot, que tu ne pourras jamais gagner
Sois lucide, ouvre les yeux
Mais à chaque fois que j'essaie, ta simple pensée
Me bloque avant que je ne puisse commencer
Parce que je t'ai dans la peau

Putain de bordel ! Je sens que ça va être une année de merde !

Pourtant, je l'avais promis, juré, craché qu'il n'y aurait pas de jazz aux Jolies Compiles cette année. Bim ! Boum ! Patatra ! Même pas arrivé à la saint-Glinglin que déjà apparait une sacrée foutue nom de dieu de compile de jazz ! Une année de merde, je vous dis ! À force de fréquenter des zigotos comme Jimmy et Zocalo, il fallait bien s'y attendre !

Pour me dédouaner, je pourrais toujours dire que ce morceau de jazz est si connu, qu'on peut à la limite le classer dans la catégorie "variétoche", ce terme n'étant, évidemment, pas dédaigneux, et s'applique à toute sorte de chansons populaires.

Écrite par Cole Porter, elle est interprétée pour la première fois, en 1936, par Virginia Bruce dans le cadre de la comédie musicale Born to Dance. Frank Sinatra ne la reprendra que 10 ans plus tard, lors de son émission hebdomadaire de radio. Il faudra encore attendre 10 ans pour qu'en 1956, il l'imprime enfin sur vinyle, dans une version big-band swing arrangée par Nelson Riddle. En 1966, il remet le couvert, accompagné cette fois-ci de Count Basie et son orchestre. En 1993, il délivre une nouvelle copie en duo avec Bono.

Entre temps, tout ce qui se fait de mieux en matière de pop et de jazz, s'est emparé de cette mélodie, pour en faire l'un des plus grands standards du jazz.

>>>>> THE VOICE

01 - Virginia Bruce (1936)
   02 - Gloria Gaynor
      03 - Clare Teal & The Syd Lawrence Orchestra
         04 - Halie Loren
            05 - Shannon & Keast
               06 - Frank Sinatra
                  07 - Hanjin
                     08 - Screamin' Jay Hawkins
                        09 - Frankie Valli & The Four Seasons
                           10 - Storm Large
                              11 - Peggy Lee
                                 12 - Mel Tormé
                                    13 - Echo
                                       14 - Electro Latin Jazz Orchestra
                                          15 - Laura Tate
                                             16 - Nicole Henry
                                                17 - Billy Paul Williams (feat. Lauren Carter)
                                                   18 - Julie London

lundi 5 février 2018

Rock and Roll Is Here to Stay


C'est pas moi qui le dit : le rock and roll est là pour durer !

Déjà en 1958, Danny & The Juniors faisaient un carton avec une chanson ainsi intitulée. En 1969, les Sha Na Na scandaient le même message, repris d'ailleurs en 1978 pour la bande originale du film Grease.

Increvable, inoxydable, intemporel, inusable, inamovible, incontournable, incontrôlable, inébranlable, presque 70 ans après son invention aux États-Unis par des gaillards comme Big Joe Turner, Wynonie Harris, Fats Domino, mais aussi quelques filles comme Sister Rosetta Tharpe et Big Mama Thornton, le rock and roll est toujours bien vivant et ne semble pas près de lâcher l'affaire !

La preuve en musique avec des artistes contemporains (ou presque !) qui usent des mêmes ficelles que leurs ancêtres pour faire danser les jolies filles au bal des pompiers du 14 juillet. Une petite mélodie pétillante qui fait remuer du popotin, des paroles pas trop craignos qu'on peut chanter même après avoir éclusé la bouteille de vodka, c'est tout ce qu'il faut pour… allumer le feu, allumer le feu et voir grandir la flamme dans vos yeux !

>>>>> MAYBELLENE

01 - Danny & The Juniors - Rock and Roll Is Here to Stay
02 - Positiva - 100 Km
03 - TJ Mayes - In my Head
04 - The Buttertones - Ghost Safari
05 - Dick Rivers - Ton buggy sans contrôle
06 - The Rhum Runners - Tortuga
07 - Krystal Jyl & The Jacks - Hot Rod Saturday Night
08 - TT Grace - Batty Baby
09 - Ruby Dee & The Snakehandlers - All Knocked Up
10 - Sara Lee - Ain't That Kinda Girl ?
11 - Brian Setzer - Vinyl Records
12 - Delta 88 - Boppin' Little Witch
13 - The Mudcats - Good Rockin' Tonight
14 - Hellabama Honky Tonks - R.O.C.K.
15 - John Lindberg Trio - I'll Be There
16 - Robert Wells (feat. Billy Dean) - Six Days on the Road
17 - Крекерс - Рок-н-Ролл для Кристины
(Crackers - Rock and Roll for Christina)
18 - The Baseballs - Candy Shop
19 - Kitty, Daisy & Lewis - Good Looking Woman
20 - The Head Cat - American Beat

...
...

dimanche 4 février 2018

Womanowar


Elles foutent vraiment le bordel à Boston
À Pittsburgh (Pennsylvanie), au plus profond du Texas
Et autour de la baie de San Francisco
Dans tout Saint-Louis, jusqu'à la Nouvelle-Orléans
Tous les mecs veulent danser avec les petites nanas de 16 ans

La petite nana de 16 ans doit simplement avoir
Au moins un demi-million d'autographes encadrés
Son sac est rempli de photos qu'elle récupère une à une
Elle est surexcitée, observe et regarde-la courir

Oh maman, maman, s'il te plaît, puis-je y aller
C'est un spectacle à ne pas manquer
Il faut que quelqu'un leur vole la vedette
Oh papa, papa, je t'en prie
Suggère à maman que tu n'y vois pas d'objections

Car elles iront danser sur scène avec les musiciens
À Philadelphie (Pennsylvanie), au plus profond du Texas
Et autour de la baie de San Francisco
Dans tout Saint-Louis, jusqu'à la Nouvelle-Orléans
Tous les mecs veulent danser avec les petites nanas de 16 ans

La petite nana de 16 ans a les mêmes soucis que les adultes
Robe moulante et rouge à lèvres, elle exhibe ses hauts talons
Oh, mais demain matin, elle devra changer de look
Et redevenir la petite nana de 16 ans, pour retourner à l'école

( Chuck Berry )

>>>>> POLLY UNDERGROUND

01 - Bethlehem (Onielar) - Arg Tot Frohlockt Kein Kind
02 - Infinitas
- Alastor
        (Andrea Böll, vocals, percussions - Laura Kalchofner, e-recorder, background vocals)
03 - Deathless Legacy (Virginia Monti) - Witches' Brew
04 - Détente (Tiina Teal) - Play God
05 - Frontback (Anlo Front, vocals, guitar) - Destiny
06 - Rise and Shine (Josabeth Leidi) - Bring Me the Fire
07 - Scarved (Caro) - Lodestone
08 - The Savage Rose (Annisette Koppel) - Voice of Revolution
09 - Dark Moon Lilith (Lilith, guitar, vocals) - Kerosene
10 - Łysa Góra
- Ripni Kalinke
        (Dorota Filipczak-Brzychcy & Marta Jędrzejczyk, vocals - Sylwia Biernat, violin)
11 - Alunah (Sophie Day, guitar, vocals)
- Light of Winter
12 - Spoil Engine (Iris Goessens) - The Verdict
13 - Creature Machine (Ralna Ramse, guitar, vocals) - Monsoon Thumb
14 - Jenner - Factory of Death
        (Anđelina Mitić, vocals - Aleksandra Stamenković, guitar - Marija Dragićević, drums 
        Nevena Ilić, bass)
15 - Sharkmuffin (Tarra Thiessen, guitar, vocals - Natalie Kirch, bass, vocals) - Little Bird
16 - Dedh Dimak - Overland
        (Izabelle Gunnarsson Maeder, vocals - Isabelle Romhagen, guitar - Josefin Fors, bass)
17 - Ides Of Gemini (Sera Timms) - The Dancer
18 - Ragana (Maria & Nicole, vocals, guitar, drums) - Somewhere