mardi 10 décembre 2019

Carré d'As : Soft Energy Live


Je plante le décor — Dehors, il pleut — Tu fermes les volets du salon — Tu allumes un feu de cheminée — Tu enfiles tes charentaises… oui celles qui sont râpées jusqu'à la corde, mais si confortables — Tu te sers une belle dose de whisky dans un verre tulipe — Je suggère un Jura de 12 ans d'âge — Quelques gouttes d'eau pour en réveiller les arômes — Et puis, soyons fous, ajoutons une poignée de bretzels en accompagnement — Tu t'installes confortablement sur le divan — Tu laisses le gros chat angora se lover sur tes genoux — Enfin, tu écoutes cette jolie compile.

Et tu t'laisses aller… Et tu t'laisses aller…

>>>>> COHENISSIMO

01 - Leonard Cohen - Suzanne
02 - The Velvet Underground - I'm Waiting for the Man
03 - Bob Dylan - The Times They Are A-Changin'
04 - Marianne Faithfull - Sister Morphine
05 - Leonard Cohen - Darkness
06 - The Velvet Underground - Some Kinda Love
07 - Bob Dylan - Mama, You Been on my Mind (with Joan Baez)
08 - Marianne Faithfull - As Tears Go By
09 - Leonard Cohen - Save the Last Dance for Me
10 - The Velvet Underground - Over You
11 - Bob Dylan - If You Gotta Go, Go Now (Or Else You Got to Stay All Night)
12 - Marianne Faithfull - When I Find my Life
13 - Leonard Cohen - Hallelujah
14 - The Velvet Underground - After Hours
15 - Bob Dylan - I Don't Believe You (She Acts Like We Never Have Met)
16 - Marianne Faithfull - The Ballad of Lucy Jordan

samedi 7 décembre 2019

2RussianMETAL19


Vous vous rendez compte que la dernière compile consacrée au metal russe date du mois d'avril. Avouez que je ne vous ai pas trop saoulés avec mes caprices de star intergalactique ! Et pourtant, il y a de quoi faire, tant la production de nos amis bolchéviques est imposante et de qualité constante. Mais il faut savoir se montrer raisonnables et savourer avec parcimonie les pépites jaillies de ces territoires hostiles. Et oui, quel intérêt de se bâfrer de caviar, si c'est pour tout vomir aussitôt !

Si vous n'avez pas froid aux yeux (ni aux fesses !), je vous invite à une nouvelle escapade chez l'empereur Vladimir qui, s'il ne présente pas un faciès des plus chaleureux, compte parmi ses serviles sujets des hordes de solides métalleux sans complexes, prêts à déclencher l'apocalypse nucléaire dans nos esgourdes de mécréants à la solde du grand capital !

>>>>> ТЯЖЕЛЫЙ МЕТАЛЛ

01 - Кувалда - Бревна
02 - Smerdead - Zombie Dance
03 - Bad Jah - Bad Job
04 - Империя - Всадник
05 - Aunt Tabby - Морфин
06 - NutBreakeR - Прыгай
07 - Пирвовремячумы - Войны Света
08 - Illidiance - Я Здесь Ещё
09 - Intothecrypt - Деко по Маркуше
10 - Форт РосЪ - Гора
11 - Antagonist - Мёртвое Время
12 - Диагноз - Клоун в Чёрном
13 - Explosion - Сгори до Тла
14 - Morokh - Язва
15 - Янтарные Слезы - Под Светом Звезд
16 - Под Светом Звезд - Власть
17 -
Ages Of Night - Папа
18 - Стожар - Ярость

mercredi 4 décembre 2019

Ellos son... Eruca Sativa [ par Zocalo ]


« Après nous avoir assené deux compiles de pop japonaise, Zocalo s'est enfin rendu compte qu'il avait frôlé le licenciement pour trouble à l'ordre public. Après une cure de désintox, voilà qu'il nous revient, ragaillardi et porteur d'une galette dont il a le secret : du rock, de l'Amérique du Sud, des revendications féministes… bref, el hombre del rock and roll »

À force de fréquenter les salles de concert underground de Córdoba, il était fatal que Luisina "Lula" Bertoldi, Brenda Martín et Gabriel Pedernera finissent par se retrouver ensemble sur scène. C'est à l'initiative d'une amie de Gabriel, Florencia "Flor" Villagra (je ne garantis pas l'orthographe) que les trois musiciens se rencontrent et font leurs débuts dans un bar de Córdoba, deuxième plus grande ville d'Argentine. C'était en 2007. L'énergie du trio conquiert instantanément le public et les trois amis enchaînent les concerts et les récompenses.

12 ans et 6 albums plus tard, Eruca Sativa est l'un des moteurs du rock argentin, notamment à l'étranger (Mexique, Chili, Cuba, Espagne, Colombie, Uruguay). La présence de Lula et Brenda fait de Eruca Sativa un groupe très impliqué dans la reconnaissance des femmes dans le rock argentin, et autant le dire, il y a dans ce pays encore énormément de boulot ! De même, le groupe défend le mouvement "#NiUnaMenos" qui lutte contre les féminicides endémiques en Amérique latine. Un chiffre, un seul : en France, 121 femmes sont décédées en 2018 sous les coups de leur partenaire. En Argentine, elles étaient 255, au Mexique 898.

>>>>> CASA ROSADA

01 - Intropía
02 - Abrepuertas
03 - Magoo
04 - Tanto tiempo
05 - Calma (en vivo)
06 - El balcón/Umbral
07 - Hoy quiero ver
08 - Hay tantas cosas
09 - Antes que vuelva a caer
10 - Fuera o más allá
11 - No pueden
12 - Nada salvaje
13 - Paraíso en retro (en vivo)
14 - Blanco
15 - Cada cosa a cada cual
16 - La carne
17 - Creo
18 - Confundiste (en vivo)
19 - Mi apuesta
20 - Tarará
21 - Locura es no ser
22 - Cauce
23 - Outropía

dimanche 1 décembre 2019

11METAL19


J'aime quand novembre se pose sur mon océan
L'onde à l'étale se pare ainsi de reflets gris perle
Que les fous de Bassan caressent de leurs reflets
J'aime quand novembre nous rassemble au même lit
Ta peau satinée se pare alors des embruns de la nuit
Que je goûte avec l'appétit d'un incorrigible gourmet

J'aimerais que ma vie s'arrête un novembre
Confie alors mes cendres à l'océan nacré
Où glisse l'ombre des fous de Bassan
Et que tes larmes bruinent sur la lande

>>>>> BRUCE DICKINSON

01 - Black Overdrive - Bad Blood
02 - Wonder Wheel - Wonder Wheel
03 - The End A.D. - Tundra
04 - Molten High - Long Time Out in the Sun
05 - Conflict - Room 101
06 - Lindemann - Ich Weiß Es Nicht
07 - Moonskin - Queen of Misery
08 - Vampyromorpha - The Thirtsy Dead
09 - Kamchatka - Thunder Rise / Hoodoo Lightning
10 - Stubora - Au pied du mur
11 - Mammoth Mammoth - Wanted Man
12 - Sandglass - Vultures
13 - Baldrs Draumar - Toh Alden Fahne
14 - Tygers Of Pan Tang - Raise Some Hell
15 - Avatarium - Porcelain Skull
16 - Wicked Cat - My Enemy Is Me
17 - Wounds of Old - Only Speak of Death
18 - The Silverblack - To the Shadows


>>>>> SUZI QUATRO

19 - Chemical Sweet Kid - Under the Spell
20 - Sons of Stan - The Beginning
21 - Blood Pollution - Cave Aliens
22 - Degenerate - Eudaimonia
23 - Uncut - Snake Boogie
24 - Hatred Dusk - Welcome to... / Darkness
25 - Down In One - Y.D.F.R.
26 - Last Hope - Peacemaker
27 - Pankration - Phlogiston
28 - Spoil Engine - No Flowers for a Pig
29 - Red Death - Path of Discipline
30 - Agentpunch - Cleopatra
31 - Devil Rolling Dice - Eyes in the Dark
32 - Die Krupps - Human
33 - The Drowning - Prometheus Blinded
34 - Two Too Many - Head to Toe
35 - Third Island - Dunwich
36 - Duskwalker - The Crushing Weight of Guilt

jeudi 28 novembre 2019

Carré d'As : Belle Énergie Vivante


Mars 1993, Vanessa Paradis investit le parc de la Penfeld à Brest pour défendre son nouvel album, écrit par Lenny Kravitz.

Souriante, multigénérationnelle et bigarrée, la foule est immense dans le hangar. Ambiance pop, rock, soft électrique. Sur scène l'artiste est mutine, élégante, généreuse, sereine, d'une beauté éblouissante et terriblement sexy. Épaulée par une furieuse équipe de zicos, elle délivre un show d'une intensité incroyable. Joe le taxi est de la partie, ainsi que Marilyn et John, sans oublier Maxou. Un peu de Stones et de Lou Reed pour les plus vieux. Un tour en Tandem pour mettre le feu à la piste. Gotta Have It et Be my Baby, pour se dérouiller les rotules. Sans oublier ces moments de grâce absolue durant lesquels on entrevoit l'hypothèse d'un accès direct au paradis, sans passer par la case purgatoire.

Au paradis ? Avec Vanessa ?… Je signe illico !

>>>>> PARADISSIMO

01 - Patricia Kaas - La nuit est mauve
02 - Jane Birkin - Dépression au-dessus du jardin / Haine pour aime
03 - Vanessa Paradis - Walk on the Wild Side (Lou Reed Cover)
04 - Véronique Sanson - Comme je l'imagine
05 - Patricia Kaas - Une fille de l'Est
06 - Jane Birkin - Amours de feintes
07 - Vanessa Paradis - Dis-lui toi que je t'aime
08 - Véronique Sanson - Alia Soûza
09 - Patricia Kaas - Des regrets
10 - Jane Birkin - Les dessous chics
11 - Vanessa Paradis - Pourtant
12 - Véronique Sanson - Visiteur et voyageur
13 - Patricia Kaas - Toute la musique que j'aime (Johnny Hallyday Cover)
14 - Jane Birkin - Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve
15 - Vanessa Paradis - Marilyn et John
16 - Véronique Sanson - Bahia

lundi 25 novembre 2019

Pörtugal Metal


Et vous croyez que je vous vois pas venir avec vos vilaines blagues sur les Portugaiches ? Je vous préviens tout de suite, le premier qui parle de morue, de poils sous les bras, de maçhons ou de femmes de ménache : c'est direct une mandale dans les chicots !!!

Non pass'que faut pas déconner quand même : les Portugais sont peut-être le peuple le plus cool de la galaxie — juste après les koalas — mais faudrait pas non plus trop leur chatouiller les arpions, sous peine de répression pouvant entraîner plaies et bosses sur ton crâne de morpion ! Et pour ce genre d'opérations spéciales, on peut compter sur une bande de furieux guerriers métalliques aussi prompts à ouvrir la boîte à marrons qu'à dégainer des solos de Stratocaster aussi dévastateurs que Little Boy et Fat Man réunis !

Moralité : tous les Portugais ne sont pas maçons, pas plus que les Portugaises ne sont femmes de ménage, ni velues comme des orangs-outans… et le heavy metal cohabite harmonieusement avec le fado dans l'Avenida da Liberdade de Lisboa !

>>>>> LUSITANIE

01 - Blame Zeus - The Devil
02 - Earth Electric - Solar
03 - Autopsya - Suicidal Attack
04 - Ramp - Fate
05 - Moonshade - World Torn Asunder
06 - Devil In Me - Power
07 - For the Glory - Bad Choices
08 - Cruz De Ferro - A Lúcifer
09 - Dollar Llama - Knucklehead
10 - Moonspell - 1755
11 - Reptile - Godman
12 - Low Torque - Mutant
13 - Destroyers of All - Death Healer
14 - A Last Day On Earth - Gold
15 - Dragon's Kiss - Barbarians of the Wasteland
16 - Attick Demons - Atlantis
17 - Dirt 2 Death - Infection
18 - Painstruck - Paranoid (Black Sabbath Cover)

jeudi 21 novembre 2019

Carré d'As : Maximum Energy Live


Je sais ce que vous allez dire : « Que vient faire ce vieux Schmoll sur les plates-bandes de Gary Moore ? » Un vieux rocker qui a viré crooner pour mémés à cheveux mauves, au côté d'un des plus brillants gratteux de tous les temps !

Sur le papier la question peut paraître pertinente, mais dès qu'on met les deux artistes sur la même scène — aussi virtuelle et hypothétique soit-elle — on se rend compte que les deux gaillards parlent le même langage… il parle le rock and roll ! D'ailleurs, les deux filous n'hésitent pas à picorer dans la même gamelle que le roi Chuck. Ne les blâmons pas, chers amis, tous les trous du cul qui ont, un jour ou l'autre, osé prétendre jouer du rock, ont forcément revisité le répertoire du patriarche.

Ajoutez à ça les bouillonnants Budgie et l'humble tarte du père Marriott, vous obtenez une jolie compile qui sent bon le cuir… vous savez, ce beau cuir dont on fait les santiagues !

>>>>> BUDGISSIMO

01 - Gary Moore - Thirty Days
02 - Eddy Mitchell - Bye Bye Johnny B. Good
03 - Humble Pie - Up Your Sleeves
04 - Budgie - Breadfan
05 - Gary Moore - Hard Times
06 - Eddy Mitchell - 18 ans demain
07 - Humble Pie - 4 Day Creep
08 - Budgie - You Are the Biggest Thing Since Powdered Milk
09 - Gary Moore - Too Tired
10 - Eddy Mitchell - À crédit et en stéréo
11 - Humble Pie - C'Mon Everybody
12 - Budgie - Zoom Club
13 - Gary Moore - Don't Believe a Word
14 - Eddy Mitchell - On veut des légendes (avec Johnny Hallyday)
15 - Humble Pie - Honky Tonk Woman
16 - Budgie - Parents

lundi 18 novembre 2019

Carré d'As : Black Is Beautiful [ 11 ]


Afrique, mon Afrique
Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales
Afrique que chante ma grand-mère
Au bord de son fleuve lointain
Je ne t'ai jamais connue
Mais mon regard est plein de ton sang
Ton beau sang noir à travers les champs répandu
Le sang de ta sueur
La sueur de ton travail
Le travail de I'esclavage
L'esclavage de tes enfants
Afrique, dis-moi Afrique
Est-ce donc toi ce dos qui se courbe
Et se couche sous le poids de l'humilité ?
Ce dos tremblant à zébrures rouges
Qui dit oui au fouet sur les routes de midi
Alors gravement une voix me répondit
Fils impétueux, cet arbre robuste et jeune
Cet arbre là-bas
Splendidement seul au milieu des fleurs blanches et fanées
C'est I'Afrique, ton Afrique qui repousse
Qui repousse patiemment obstinément
Et dont les fruits ont peu à peu
L'amère saveur de la liberté


[ Afrique (extrait), David Diop ]

>>>>> ELLA BAKER

01 - Fugees - Ready or Not
02 - BLK JKS - Zol !
03 - Earth, Wind & Fire - Love's Dance
04 - Fishbone - Shakey Ground
05 - Fugees - Mista Mista
06 - BLK JKS - Standby
07 - Earth, Wind & Fire - September
08 - Fishbone - Faceplant Scorpion Backpinch
09 - Fugees - Cowboys
10 - BLK JKS - Banna Ba Modimo
11 - Earth, Wind & Fire - Revolution
12 - Fishbone - Everybody Is a Star
13 - Fugees - Temple
14 - BLK JKS - Mystery
15 - Earth, Wind & Fire - Wonderland
16 - Fishbone - Behind Closed Doors

vendredi 15 novembre 2019

Dave Lombardo : Reign in Drums


Je connais quelques pisse-vinaigres qui vont jurer, cracher, la main sur le cœur et les couilles en bandoulière, que les batteurs de metal ne sont que de vulgaires rustres alcoolo-syphilitiques, guère plus cultivés qu'une huître de Marennes… avec tout le respect que l'on doit à ce noble mollusque bivalve de la famille des Ostreidae qui donne sa vie pour illuminer nos réveillons. Ces mêmes créatures (les pisse-vinaigres, pas les huîtres de Marennes !) iront sûrement jusqu'à affirmer que les batteurs de metal sont à la musique ce que les sandales en caoutchouc sont aux pieds des maîtres-nageurs (comprenne qui pourra… ou qui voudra) ! Alors que les batteurs de jazz, ça c'est des chouettes mecs : toujours sapés comme des milords, la mèche gominée au coin de l'œil et le touché de cymbale onctueux comme une crème de whisky.

Alors oui, Dave Lombardo, natif de La Havane, fait définitivement partie des cogneurs les plus féroces de la drumosphère… et ouaih, on ne devient pas membre de Slayer en jouant des castagnettes ! Non seulement il possède une frappe de tyrannosaure, mais il est aussi rapide qu'un vélociraptor dès qu'il s'agit d'assurer une descente de fûts en guise de break. Et pour ne rien gâcher à l'affaire, le bougre maîtrise le matraquage de double grosse caisse comme peu de ses congénères encore en état de procréer.

Assurément, ce pauvre Dave Lombardo est donc bien doté de toutes les tares relevées par les suscités pisse-vinaigres !

Dès lors, ami pisse-vinaigre qui me lit en te curant les naseaux, peux-tu m'expliquer les raisons pour lesquelles John Zorn — figure incontournable du jazz moderne et avant-gardiste — s'est offert à plusieurs reprises les services d'un vulgaire rustre alcoolo-syphilitique cubain pour rythmer ses envolées mystiques… j'attends !

À tout juste 16 ans, Lombardo signe un pacte avec la paire de guitaristes Kerry King/Jeff Hanneman et le bassiste-chanteur Tom Araya, pour former l'un des groupes de metal les plus violents et novateurs : SLAYER. En ce sens, ils deviennent les meilleurs "ennemis" de Metallica avec lesquel ils contribuent à l'avènement du thrash metal.

Mais le monde du metal est décidément trop étroit pour le Cubain atomique, il lui faut de grands espaces. On le retrouve ainsi à faire des piges à la Zorn Company ; chef de la section rythmique chez Fantômas, groupe expérimental et déjanté ; ambianceur démoniaque derrière les violoncellistes d'Apocalyptica ; intérimaire chez les mythiques Misfits… plus quelques autres interventions, toujours décalées, à contre-courant de tout ce qu'on attend d'un vulgaire rustre alcoolo-syphilitique.

Petite récap. vite fait des diverses exactions du señor Lombardo. ¡Arriba, arriba! ¡Ándale, ándale! Risque d'éclatement de tympans en perspective !!!

>>>>> THUNDERKICK

01 - Show No Mercy (1983 - Slayer : Show No Mercy)
02 - Kill Again (1985 - Slayer : Hell Awaits)
03 - Aggressive Perfector (1986 - Slayer : Reign in Blood)
04 - Behind the Crooked Cross (1988 - Slayer : South of Heaven)
05 - Blood Red (1990 - Slayer : Seasons in the Abyss)
06 - Metallized Kids (1994 - Voodoocult : Jesus Killing Machine)
07 - Toque de Muerto (1995 - Grip Inc. : Power of Inner Strength)
08 - Rusty Nail (1997 - Grip Inc. : Nemesis)
09 - Lockdown (1999 - Grip Inc. : Solidify)
10 - Page 3 [17 Frames] (1999 - Fantômas : Fantômas)
11 - 3 Days in Darkness (1999 - Testament : The Gathering)
12 - Sacrifist (1999 - John Zorn : Taboo & Exile)
13 - Raining in the Mountains (2000 - John Zorn : Xu Feng)
14 - Der Golem (2001 - Fantômas : The Director's Cut)
15 - Skin Trade (2004 - Grip Inc. : Incorporated)
16 - Betrayal Forgiveness (2005 - Apocalyptica : Apocalyptica)
17 - 04/03/05 Sunday (2005 - Fantômas : Suspended Animation)
18 - Incipit Zarathustra (2005 - DJ Spooky & Dave Lombardo : Drums of Death)
19 - Jihad (2006 - Slayer : Christ Illusion)
20 - Last Hope (2007 - Apocalyptica : Worlds Collide)
21 - Psychopathy Red (2009 - Slayer : World Painted Blood)
22 - 2010 (2010 - Apocalyptica : 7th Symphony)
23 - Area (2012 - Philm : Harmonic)
24 - Silver Queen (2014 - Philm : Fire From the Evening Sun)
25 - Crawl (2015 - Grip Inc. : Hostage to Heaven) (EP)
26 - Clap Like Ozzy (2016 - Suicidal Tendencies : World Gone Mad)
27 - Shillelagh (2017 - Dead Cross)
28 - F.U.B.A.R. (2018 - Suicidal Tendencies : Still Cyco Punk After All These Years)

mardi 12 novembre 2019

Carré d'As : French Energy Live


Je dois à môôôôôssieur Higelin d'avoir passé la nuit la plus moisie de toute ma vie.

En 1980, le sus-nommé fait escale à La Rochelle. Je prends donc le train à Rochefort pour m'en aller constater de visu ce que donnent Caviar et Champagne sur scène. On va pas tourner autour de la potiche : c'est que du bon, du gourmand, du gouleyant, des zicos à donf, un Jacques Higelin solaire et atomique. Fiesta rabelaisienne sur scène comme dans la fosse. Inoubliable moment !

Sauf que… sauf que quand le Jacquot il est parti, tu l'arrêtes plus ! Et que chabada bada, et que boum boum, et que zim zim, un peu de trompette et d'accordéon pour lier la sauce. Les chansons défilent comme la caravane du Tour de France. Le temps passe, le temps file, tu fais pas gaffe à l'horloge qui tourne et tu te retrouves à la gare à une plombe du mat… sauf qu'à c't'heure-là, y'a pu d'train pour te ram'ner à la piaule ! Seule solution : piquer un roupillon dans un hall de gare balayé par les courants d'airs, sur un banc en ferraille bien dur, bien froid, entouré de poivrots qui vomissent leur pinard et leur mauvaise humeur ! Ça vaut franchement pas une soirée au Sofitel de New York avec DSK !

Résultat des courses : tu te retrouves le lendemain avec la tronche aussi fripée que le fion de Nadine Morano et une haleine de caribou… mais aussi la furieuse envie de revoir maître Jacques sur scène… sauf que la prochaine fois, j'irai en bagnole !

>>>>> TÉLÉPHONISSIMO

01 - Jacques Higelin - Mona Lisa Klaxon
02 - Bernard Lavilliers - Bats-toi
03 - Alain Bashung - Hier à Sousse
04 - Louis Bertignac - Vas-y guitare
05 - Jacques Higelin - La fille au cœur d'acier
06 - Bernard Lavilliers - Urubus
07 - Alain Bashung - Samuel Hall
08 - Louis Bertignac - Hygiaphone
09 - Jacques Higelin - Beau, beau ou laid
10 - Bernard Lavilliers - N'appartiens jamais à personne
11 - Alain Bashung - J'passe pour une caravane
12 - Louis Bertignac - 2000 nuits
13 - Jacques Higelin - La lettre à la petite amie de l’ennemi public n° 1 (avec Arthur H)
14 - Bernard Lavilliers - Kingston
15 - Alain Bashung - To Bill (avec Chloé Mons)
16 - Louis Bertignac - Cendrillon

samedi 9 novembre 2019

Bleu, blanc… multicolore


Si la langue française est la plus belle du monde, ne l'est-elle pas plus encore, parée d'atours exotiques ?

Tout comme je suis prompt à pester contre les artistes français qui choisissent de s'exprimer dans un dialecte autre que celui de Pierre Desproges, je n'hésite jamais à saluer avec le plus grand respect les "étrangers" qui enrobent notre vocabulaire de leurs mélodies épicées.

Des Américains, des Africains, Anggun, la belle Indonésienne, des Européens aussi, tous ces artistes bourrés de talent se sont donné rendez-vous au bistrot des Jolies Compiles pour un concert exceptionnel et intime.

Du rhum arrangé, de l'ouzo, de la sangria, du chianti, du thé à la menthe, des samoussas et des tacos vous seront servis à l'entracte !

>>>>> ARC-EN-CIEL

01 - Jacqueline Taieb - Ce soir je m'en vais
02 - HK - Né quelque part (Maxime Le Forestier Cover)
03 - Aline Frazão - Ces petits riens
04 - Miriam Makeba - Le fleuve
05 - Naïf Herin & Paola Turci - Tous les jours
06 - Anggun - Il suffit
07 - Angelo Branduardi - La série des nombres
08 - 17 Hippies - Son mystère
09 - De-Phazz - Jeunesse dorée
10 - Tiken Jah Fakoly (feat. Mouss & Hakim) - Où veux-tu que j'aille ?
11 - Corneille - Parce qu'on vient de loin
12 - Yael Naim - Ils prétendent
13 - Susheela Raman - L'âme volatile
14 - Khadja Nin - Sous le charme
15 - Sapho - Piscine
16 - Touré Kunda - On verra ça
17 - Pink Martini (feat. Philippe Katerine) - Je ne t'aime plus
18 - Natacha Atlas - Soleil d'Égypte

mercredi 6 novembre 2019

L4sp1kdLyK


Il y a de la brume dans tes yeux gris
De Nogent jusqu'à Paris
Lentement va mon chaland
De Paris jusqu'à Rouen
Il y a du rêve dans tes yeux verts
De Rouen jusqu'à la mer
La mer où les grands bateaux
Peuvent s'en aller
Du Havre vers le monde entier

[ Jean Ferrat ]

À la question « Est-il vraiment nécessaire de partir à des milliers de kilomètres pour trouver le dépaysement ? », je répondrais : « Non, il suffit parfois d'aller sonner chez le voisin ! »

Pour l'occasion, le voisin chez qui je vais régulièrement tirer la chevillette (afin que choit la bobinette !), c'est monsieur Lyc, il tient l'une des meilleures officines musicales de l'avenue Nabble. Chez lui, j'ai donc déniché cette fabuleuse collection d'artistes d'ailleurs et de très loin qui savent encore si bien mettre en valeur les musiques traditionnelles de leurs ancêtres.

Une fois n'est pas coutume, laissons les mules à l'étable et traversons simplement la route pour changer de décor et d'atmosphère… Atmosphère ! Atmosphère ! Est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère ?

>>>>> DIDGERIDOO

01 - Blick Bassy - Maqui
02 - Ann O'aro - Lo Lor Kapé
03 - Djazia Satour - Intro / Ghounia
04 - Kel Assouf - Fransa
05 - Altin Gün - Kolbastı
06 - Irina Gonzalez - Desde Que Te Ví
07 - Mdou Moctar - Ilana
08 - Coladera - Algum Lugar em Nós
09 - Mop Mop - Totem (feat. Anthony Joseph)
10 - Trans Kabar - Ki Bambo
11 - Mayra Andrade - Tan Kalakatan
12 - Bassekou Kouyaté & Ngoni Ba - Deli
13 - Delgres - Vivre sur la route
14 - Leyla McCalla - Lavi Vye Neg
15 - Maya Kamaty - Pandiyé
16 - Anthony Joseph - Milligan (The Ocean) (feat. Ella Andall)
17 - The Bongo Hop - San Gabriel
18 - Vaudou Game - Soleil capricieux

dimanche 3 novembre 2019

10METAL19


Ester Cordet, vous connaissez Ester Cordet ?

Avec ma première paye d'apprenti typographe, j'ai offert un bouquet de fleurs à ma mère… et tout de suite après, j'ai couru m'acheter mon tout premier Playboy. C'est ainsi qu'en octobre 1974, j'ai fait la connaissance de la sublime Panaméenne : elle éclaboussait de sa beauté vénéneuse les pages centrales du magazine. Vous me connaissez : je suis tombé aussitôt amoureux d'elle ! Amoureux de sa peau couleur miel de châtaignier, de son sourire ravageur, de ses yeux envoûtants… et de tout le reste aussi !

Si j'avais été un bel hidalgo fortuné, j'aurais aussitôt affrété un quadriréacteur pour rejoindre ma déesse à l'autre bout du monde. Mais je n'étais qu'un affreux binoclard qui trimballait sa carcasse pleine d'os sur un cyclomoteur Peugeot 101. Alors je me contentais de l'inviter tous les soirs à dormir avec moi, bien cachée sous mon oreiller. Et je rêvais qu'un jour, peut-être, elle viendrait me lire un joli conte de fée pour m'aider à m'endormir.

Je pourrais vous faire croire que je suis un homme fidèle. Malheureusement, il n'en est rien. Tout juste un mois après mon idylle idéale avec ma chérie caramel, je convolai déjà avec Bebe Buell, la blonde incendiaire qui trônait désormais dans le Playboy de novembre… elle-même remplacée par l'intrigante Janice Raymond, en décembre. 

Vous pouvez penser que je suis un garçon désinvolte, il n'empêche que dans mon cœur, la belle Ester restera à tout jamais ma première fiancée sur papier glacée.

>>>>> VERONICA FREEMAN

01 - Trust - Delenda
02 - Piras - Mentiras de la Historia
03 - Golgotha - Burning the Disease
04 - Man'n Sin - Paris Palmyre
05 - Heldmaschine - Ich, Ich, Ich
06 - Trendkill Cowboys Rebellion - Psalm 7 : Pancung Bhineka
07 - Ianwill - Above Fears
08 - Gretel - Laberinto
09 - Shadowmass - Make It B-Rain
10 - Purple Caravan - Light It Up
11 - Prison - Mental Illness
12 - Mano De Piedra - Ancient Gods
13 - Skinlab - For the Fallen
14 - Violette - Caché en moi
15 - Aro Ora - Flight of the Red Ibis
16 - Refused - Malfire
17 - Zodiac Ass - Slaves and Masters
18 - Criptodonte - En las Sombras


>>>>> RONNIE JAMES DIO

19 - Static Nebulus - Daywalker
20 - Rãgãrãjã - Naufrage
21 - Kadavar - Evil Forces
22 - Callus - The Primordial
23 - Karkara - Zarathoustra
24 - Jinjer - Home Back
25 - Savage Master - Far Beyond the Grave
26 - Phil Campbell - Swing It (feat. Alice Cooper)
27 - Red Stone Chapel - Praise the Fool
28 - Tankrust - The Perfect Void (feat. ODM)
29 - Headstones - Best You Can Do
30 - Division : Cristal - Je suis l'humanité
31 - Persecutor - King of the World
32 - Crimson Witch - Ride With the Flames
33 - Lujuria - Tapar Agujeros
34 - The Grand Mal - Liquid & Dust
35 - Vessel of Light - Meet and Bone
36 - Liberosis - Stress

jeudi 31 octobre 2019

Carré d'As : Total Energy Live


Il y a une dizaine d'années, j'avais eu l'information de la venue de Krêposuk pour un concert au centre Henri-Quéffelec, cher à mon ami gouesnousien. Pour ceux qui l'ignoreraient, Krêposuk est un groupe de rock du Mans qui vogue sur les mêmes ondes que notre Soldat Louis régional. Deux guitares, basse, batterie, plus un violoniste et un sonneur de bombarde, tout ce qu'il faut pour un fest noz dans les règles de l'art !

Que s'est-il donc passé ce soir-là ? Manque d'informations ? Désintérêt du public ? Football à la télé ? Basculement dans la quatrième dimension ? Toujours est-il que nous étions 8 spectateurs dans la salle… vous avez bien lu : HUIT !

Et que croyez-vous qu'il se passa ? Eh bien, les Krêposuk ont donné leur concert comme s'ils étaient devant 80.000 personnes au Stade de France. Ils ont mis leurs tripes sur la scène et le feu dans la salle… d'ailleurs ils ont tous finis dans la fosse, sauf le batteur ça va de soi ! Après le show, ils sont restés une bonne heure à discuter avec nous. On a pris des photos à la pelle et je peux vous garantir que c'était les musicos les plus cools de l'univers.

Mais putain, les Brestois, vous étiez où ce soir-là ?

>>>>> HENDRIXIMO

01 - Jimi Hendrix - Fire
02 - Ben Harper & The Innocent Criminals - Faded / Whole Lotta Love (Led Zeppelin Cover)
03 - Big Brother and the Holding Company - Flower in the Sun
04 - David Bowie - Andy Warhol
05 - Jimi Hendrix - Foxy Lady
06 - Ben Harper & The Innocent Criminals - Sexual Healing (Marvin Gaye Cover)
07 - Big Brother and the Holding Company - I Need a Man to Love
08 - David Bowie - The Width of a Circle
09 - Jimi Hendrix - Hey Joe (Billy Roberts Cover)
10 - Ben Harper & The Innocent Criminals - Ground On Down
11 - Big Brother and the Holding Company - Easy Rider
12 - David Bowie - Changes
13 - Jimi Hendrix - Voodoo Child (Slight Return) / Stepping Stone
14 - Ben Harper & The Innocent Criminals - Glory & Consequence
15 - Big Brother and the Holding Company - Piece of my Heart (Erma Franklin Cover)
16 - David Bowie - Waiting for the Man (Lou Reed Cover)

lundi 28 octobre 2019

Rap Metal (02)


Quand la musique est bonne… ♫ ♪ ♫ bonne… bonne… bonne…♫ ♪ ♫ Ah ! Les gourmands ! Faites pas les mijaurées, je vous connais comme si je vous avais pondus d'hier soir !!!

De la musique, du rythme, des guitares, des tambours, des tac ! tac ! des boum ! boum ! C'est tout ce qu'il faut pour votre bonheur. Hey ! Je le sais, c'est pareil pour moi ! Alors, on va pas écouter tous ces prêcheurs moisis qui nous prédisent l'enfer ou pire, en répression de nos vies dissolues. Plutôt que l'éternité du paradis aux côtés de Chantal Goya et Christine Boutin, je choisis l'enfer de Bon Scott et Lemmy !

C'est dans cet enfer-là qu'on risque aussi de côtoyer tous ces rappeurs mécréants qui ont pactisé avec le malin ! Il est d'ailleurs fort probable qu'on y retrouve Ticho, chanteur du groupe de rapcore chilien Maso, qui avait laissé un très sympathique commentaire sur la première compile consacrée à son art… le fameux art Ticho !!! C'est ce même compañero qui m'a fait découvrir Urban Dance Squad, un groupe qui l'a fortement influencé et ne figurait pas dans ma sélection. L'erreur est réparée, amigo !

Cravachant leurs destriers pâles
Carapaçonnés de cuir et de fer
Princes du metal et rappeurs haineux
Filent à plein galop sur le Phlégéthon
Pour mettre le feu aux terres du Malin
Tu seras de leur bord ou tu seras mort

>>>>> COP KILLER

01 - The Butcher Sisters - DSINAWGUBADS
02 - Body Count - Black Hoodie
03 - Lethal Injektion - Reality Eyes
04 - Guerrilla Warfare - NU.Wav
05 - Urban Dance Squad - Good Grief !
06 - Dr. Chunk - Psycho
07 - Point Blank - Heaven Awaits
08 - People Like Lemmings - В Чартах
09 - X-Rated - Control
10 - (Həd) p.e. - Pay Me
11 - Beastie Boys - Fight For Your Right
12 - Linkin Park - Figure 09
13 - Murder League All Stars - Bad Day
14 - Saliva - Rise Up
15 - CR33 - Anewrevolution
16 - Rage Against The Machine - War Within a Breath
17 - Claustrofrog - Hell Baby
18 - Hollywood Undead - Renegade

jeudi 24 octobre 2019

Carré d'As : Metal Energy Live


Ma mère disait toujours que je finirai sourdingue à force d'écouter de la musique de zazous… désolé, ma petite manounette, mais c'est une autre pratique, tout aussi furieusement condamnée par les instances religieuses de tous poils, qui a rendu mes tympans aussi hermétiques que l'anus de Christine Boutin.

Cherchez pas, les amis : des galettes comme ça, on n'en fait plus… et on n'en fera plus jamais ! Fini le gros son tout pourrave qui déchire les esgourdes et déglingue les neurones. Aujourd'hui, tout est fait pour préserver la santé de nos chastes oreilles et l'intégrité de notre cervelle déjà passablement endommagée par les ondes électromagnétiques et l'absorption de colorants chimiques. Tout ça pour entretenir au mieux nos capacités à ingurgiter des informations finement ciblées par les GAFA… on finira tous crétins et boursouflés d'huile de palme !

Mais avant de crever à la chaine, comme les bœufs à l'abattoir, je vous propose une nouvelle giclée de décibels 100 % fabriqués à la main par des artisans chevronnés, au cœur même des usines à rêves que sont les salles de spectacles… on finira peut-être complètement sourds, mais la quéquette au garde-à-vous !!!

>>>>> METALISSIMO

01 - Black Sabbath - Hole in the Sky
02 - Motörhead - The Hammer
03 - Slayer - At Dawn They Sleep
04 - Led Zeppelin - Immigrant Song
05 - Black Sabbath - Killing Yourself to Live
06 - Motörhead - Overkill
07 - Slayer - Mandatory Suicide
08 - Led Zeppelin - Rock and Roll
09 - Black Sabbath - Iron Man
10 - Motörhead - Motörhead
11 - Slayer - Angel of Death
12 - Led Zeppelin - The Ocean
13 - Black Sabbath - War Pigs
14 - Motörhead - Bite the Bullet / The Chase Is Better Than the Catch
15 - Slayer - Chemical Warfare
16 - Led Zeppelin - Over the Hills and Far Away

lundi 21 octobre 2019

こちらは... きゃりーぱみゅぱみゅ [ par Zocalo ]


« Je vous le jure, monsieur le président, moi je voulais pas. C'est Zocalo qui m'a obligé. Et si je ne publiais pas sa compile, il menaçait d'enlever Pompon, mon python apprivoisé, pour s'en faire une paire de bottes. Alors, j'ai craqué : j'ai publié sa compile. Si vous saviez comme je m'en veux, putain, qu'est-ce que je m'en veux ! C'est décidé, à partir d'aujourd'hui, je ne prendrai plus de serpents comme animaux de compagnie. Je me contenterai de poissons rouges… et pour faire des bottes en peau de poisson rouge, le Zocalo, il pourra toujours se brosser !!! »

Il n’était pas dans les intentions de Kyary Pamyu Pamyu de faire une carrière internationale. Comme la plupart des artistes de J-pop, elle espérait se faire connaître au Japon, en Corée, à Hong-Kong et à Singapour, tout au mieux. Seulement voilà, en 2011  sort le titre Pon Pon Pon assorti d’un clip exubérant bricolé par Jun Tamukai. 8 ans plus tard, il totalise 152 millions de vues sur YouTube. Le titre se place dans le top ten au Japon, en Belgique et en Finlande. En France, il sera récupéré par les YouTubers dont le fonds de commerce est de se moquer de l’esthétique japonaise à la télévision et dans les clips video.

Le succès de ce titre et de l’album dont il est extrait entraîne Kyarysan sur les scènes anglaises, belges et françaises, où elle fait une apparition à la Japan Expo de Villepinte.

Pur produit de la culture Kawaii, un terme japonais qui se traduit par "Cute" en anglais, ou "Mignon" en français, Kyarysan évolue dans un monde fait de peluches animées, de sucres d’orge géants et de monstres plus kitchs les uns que les autres. Les thèmes abordés touchent aux fondamentaux d’une société japonaise en pleine crise d’identité : la mode, le maquillage, les sucreries.

Kyarysan se trouve maintenant à la tête d’une véritable PME destinée à organiser ses concerts, ses videos, ses tournées. Mais, styliste de formation, elle continue à dessiner elle-même ses costumes, régler ses chorégraphies et dessiner ses décors. Le nom de Kyary lui vient de ses camarades d’école qui lui trouvaient un style occidental lorsqu’elle venait en classe coiffée d’une perruque blonde qui lui donnait un petit air de Carrie Bradshaw de la série Sex and the City. Kyary est la déformation japonaise de Carrie.

La musique de Kyary Pamyu Pamyu est jusqu’ici exclusivement composée par le producteur, DJ et pianiste Nakata Yasukata, déjà connu pour sa participation au duo Capsule et au groupe Perfume. Nakatasan est un véritable maniaque du logiciel Autotune qui permet de transformer la voix à la façon d’un Harmonizer ou de l’antique Vocoder des années 80. On l’entend tout particulièrement dans きみのみかた, le 5ème morceau de cette compile (pas de traduction de ce titre). Unite Unite, en revanche, permet de découvrir la voix naturelle de Kyarysan.

>>>>> HIROSHIMA MON AMOUR

01 - Pikapika Fantajin-Cherry Bonbon
02 - にんじゃりばんばん
03 - Unite Unite
04 - Tsukema Tsukeru
05 - きみのみかた
06 - Mottai Night Land
07 - Oyasumi
08 - Mondai Girl
09 - Yume no Hajima ring-ring
10 - Scanty Skimpy
11 - Jelly
12 - CANDY CANDY
13 - 原宿いやほい
14 - Kira Kira Killer
15 - Saigo no Ice Cream
16 - とどけぱんち
17 - おしえてダンスフロア
18 - PONPONPON

vendredi 18 octobre 2019

Voici… Gainsbourg !


Dernièrement, j'ai été contacté par un jeune Argentin qui désirait faire plus ample connaissance avec notre Gainsbarre national. Sans hésiter, je l'ai orienté vers l'excellente compile que notre ami Le Zornophage lui avait consacrée ici-même, en février 2013, le 21, un jeudi… sous le soleil exactement !

Comme je suis un peu comme chez moi ici, j'avais également envie de présenter ma version d'un This Is qui égrènerait la discographie de cet artiste majeur. Presque 30 ans qu'il a mis les bouts, et ce vieux cochon malicieux continue de hanter l'esprit  de ceux qui l'ont suivi durant sa carrière. On a tous un souvenir avec le "personnage" Gainsbourg : une émission de télé où il cramait un billet de 500 balles, une autre où il proposait un aimable « I want to fuck you » à la toute jeune Withney Houston, son émotion lors de la remise d'un César à sa fille Charlotte, son clash avec Catherine Ringer… sans oublier son répertoire colossal et bourré de pépites inoubliables.

Hey ! M'sieur Gainsbourg, vous nous en pousseriez pas une petite dernière ?

>>>>> LUCIEN GINSBURG

01 - Du jazz dans le ravin (1958 - Du chant à la une)
02 - L'anthracite (1959 - N° 2)
03 - Le rock de Nerval (1961 - L'étonnant Serge Gainsbourg)
04 - Baudelaire (1964 - N° 4)
05 - No, No Thank's, No (1963 - Confidentiel)
06 - Marabout (1964 - Gainsbourg & Percussions)
07 - Hold-Up (1968 - Initials BB)
08 - Les sucettes (1969 - Jane Birkin/Serge Gainsbourg)
09 - Ah ! Melody (1971 - Histoire de Melody Nelson)
10 - La poupée qui fait (1973 - Vu de l'extérieur)
11 - Smoke Gets in Your Eyes (1975 - Rock Around the Bunker)
12 - Flash Forward (1976 - L'homme à la tête de chou)
13 - Les locataires (1979 - Aux armes et cætera)
14 - Harley Davidson (1980 - Enregistrement public au Théâtre Le Palace) (Live)
15 - Negusa Nagast (1981 - Mauvaises nouvelles des étoiles)
16 - I'm the Boy (1984 - Love on the Beat)
17 - Gloomy Sunday (1987 - You're Under Arrest)
18 - Les dessous chic (1989 - Le Zénith de Gainsbourg) (Live)


Bonus :

19 - Sex Shop (1972 - BOF Sex Shop)
20 - Le cadavre exquis (1975 - Single)
21 - La noyée (1972 - Inédit)
22 - Telle est la télé (1975 - Inédit)

mardi 15 octobre 2019

Carré d'As : Full Energy Live


Hormis la position du collier de Vénus du Kamasutra, je ne connais rien de plus bandant qu'un album de rock enregistré en public !

Je peux vous garantir que des albums live, j'en ai bouffés plus d'un : Rock 'n' Roll Animal, rapé jusqu'à la corde — Live 76, atomisé — Made in Japan, tombé en poussière — Get Yer Ya-Ya's Out !, troué comme une vieille chaussette — Gonzo, pulvérisé — No Sleep 'til Hammersmith, mort au champ d'honneur — Tokyo Tapes, carbonisé — If You Want Blood, parti en fumée… je vous le dis : une vraie boucherie !

Les vinyles sont peut-être partis en poussière, mais il me reste les CD et maintenant les MP3. Alors, on s'en remet une petite couche ?

>>>>> NIRVANISSIMO

01 - Noir Désir - L'homme pressé
02 - MC5 - Kick Out the Jams
03 - Nirvana - Aneurysm
04 - The Smashing Pumpkins - An Ode to No One
05 - Noir Désir - 21st Century Schizoid Man (King Crimson Cover)
06 - MC5 - Rocket Reducer No. 62 (Rama Lama Fa Fa Fa)
07 - Nirvana - School
08 - The Smashing Pumpkins - Bullet With Butterfly Wings
09 - Noir Désir - La chaleur
10 - MC5 - Come Together
11 - Nirvana - Breed
12 - The Smashing Pumpkins - Baby Loves to Rock
13 - Noir Désir - Tostaky
14 - MC5 - Borderline
15 - Nirvana - Blew
16 - The Smashing Pumpkins - Auf Wiedersehen

vendredi 11 octobre 2019

Billy Sheehan : Bas(s)ic Instinct


Le petit William "Billy" Sheehan est né le 19 mars 1953 à Buffalo, dans l'état de New York. Comme tout ado qui se respecte, il a commencé la musique avec une guitare folk, et c'était même pas la sienne, c'était celle de sa frangine ! C'est après avoir vu Tim Bogert du groupe Vanilla Fudge utiliser une basse Fender Precision qu'il s'est converti à cet instrument.

Avant de connaitre un succès mondial avec le groupe Mr. Big qu'il fonde en 1988, il s'était déjà taillé une solide réputation de virtuose. Sa carrière avait commencé au sein de Talas, groupe de metal/glam rock qui connut son heure de gloire dans tout le nord-est américain et jusqu'au Canada. Il est alors recruté par David Lee Roth qui tente de relancer sa carrière après avoir quitté Van Halen. Secondé par trois cracks, Sheehan à la basse, Steve Vai à la guitare et Gregg Bissonette à batterie, Diamond Dave enregistre deux albums qui connaissent un véritable succès commercial.

Mais Billy Sheehan a beaucoup trop d'appétit pour se contenter d'un seul biscuit, aussi savoureux soit-il. Il se lance donc dans divers projets par le biais desquels il aborde différentes facettes musicales. Hard rock avec les puissants Winery Dogs, jazz avec le trio Niacin et encore rock fusion sous son propre nom.

Désigné à cinq reprises comme meilleur bassiste rock par les lecteurs de Guitar Player Magazine pour son jeu de bassiste solo, il sait aussi parfaitement se fondre dans un collectif de musiciens pour apporter les bases rythmiques nécessaires à la cohésion de l'ensemble.

>>>>> COSMIC TROUBADOUR

01 - My Little Girl (1979 - Talas : Talas)
02 - Bad Boys (1985 - Thrasher : Burning at the Speed of Light)
03 - The Witch and the Priest (1986 - Tony MacAlpine : Edge of Insanity)
04 - The Pepper Shake (1988 - Greg Howe : Greg Howe)
05 - Hina (1988 - David Lee Roth : Skyscraper)
06 - Voodoo Kiss (1991 - Mr. Big : Lean into It)
07 - Jane Doe (1996 - Mr. Big : Hey Man)
08 - Who Cares If It's Raining ? (1998 - Niacin : High Bias)
09 - Dancin' With my Devils (1999 - Mr. Big : Get Over It)
10 - Caroline (2001 - Billy Sheehan : Compression)
11 - Mary Goes 'round (2001 - Mr. Big : Actual Size)
12 - Blue Wind (2002 - Niacin : Time Crunch)
13 - Black Wisdom (2002 - Terry Bozzio & Billy Sheehan : Nine Short Films)
14 - Taj (2004 - Billy Sheehan : Cosmic Troubadour)
15 - Blue Star (2006 - Richie Kotzen : Soldiers of Sorrow ZxR)
16 - A Lit'l Bit'l Do It to 'Ya Ev'ry Time (2009 - Billy Sheehan : Holy Cow !)
17 - American Beauty (2011 - Mr. Big : What If....)
18 - Sly Voltage (2013 - Niacin : Krush)
19 - Death Row (2014 - Michael Kocáb, Glenn Proudfoot, Virgil Donati
       & Billy Sheehan : Aftershocks)
20 - Ghost Town (2015 - The Winery Dogs : Hot Streak)
21 - Coming Home (2017 - Sons Of Apollo : Psychotic Symphony)
22 - Forever and Back (2017 - Mr. Big : Defying Gravity)

mardi 8 octobre 2019

Carré d'As : High Energy Live


Voyons voir, quel est le meilleur album de Lou Reed : Berlin ? Coney Island Baby ? New York ? Ecstasy ?… Peut-être !… Sans doute !… Ou pas ! Et si son meilleur album ne figurait pas dans cette liste ! Et si son meilleur album était tout simplement un live ! Et si c'était le tempêtueux Rock 'n' Roll Animal ! Pareil pour les Stones : Aftermath ? Let it Bleed ? Some Girls ?… ou Get Yer Ya-Ya's Out !… voire Brussels Affair, le fameux bootleg qui a rejoint leur discographie officielle par la magie du show business !

Tous les plus grands artistes ont gravé au moins une fois dans la cire leurs prestations scéniques.

Hé ! Hé ! Vous me voyez venir avec mes gros sabots ? Vous vous dites : « Ce vieux bourricot, y va nous sortir un carré d'as des meilleurs albums live de tous les temps, de toute la galaxie et au-delà ! » Vous n'avez pas tort, bande de p'tits filous, sauf que ce n'est pas une compile que je vais vous proposer, mais toute une ribambelle à venir.

Pour essuyer les plâtres de cette nouvelle collection : quelques petits groupes pas encore très connus, mais qui méritent qu'on leur prête attention !

>>>>> STONISSIMO

01 - Peter Frampton - Somethings Happening
02 - The Rolling Stones - Gimme Shelter
03 - Neil Young & Crazy Horse - Hey Hey, My My (Into the Black)
04 - Lynyrd Skynyrd - I Ain't the One
05 - Peter Frampton - Doobie Wah
06 - The Rolling Stones - Happy
07 - Neil Young & Crazy Horse - Crime in the City
08 - Lynyrd Skynyrd - Saturday Night Special
09 - Peter Frampton - It's a Plain Shame
10 - The Rolling Stones - You Can't Always Get What You Want
11 - Neil Young & Crazy Horse - Cinnamon Girl
12 - Lynyrd Skynyrd - The Needle and the Spoon
13 - Peter Frampton - (I'll Give You) Money
14 - The Rolling Stones - Street Fighting Man
15 - Neil Young & Crazy Horse - Roll Another Number
16 - Lynyrd Skynyrd - Free Bird

samedi 5 octobre 2019

Metaluxemböurg


Un jour, on a vu un homme s'envoler à bord d'une étrange machine avec des ailes en bois. Plus tard, on en a même vu un traverser l'océan. Finalement, on a vu des hommes marcher sur la Lune. Sans doute qu'un jour on plantera des fraises sur Mars.

Un autre jour, on a remplacé le cheval par une grosse cocotte-minute pour faire avancer une charrette. Presque aussitôt, on s'est demandé si on ne devrait pas y ajouter un toit, des fauteuils et un volant… l'automobile était créée. Dans quelques années, les voitures voleront au dessus des océans, seront autonomes et fonctionneront à l'énergie solaire. Sans doute qu'un jour on prendra sa voiture pour aller manger des fraises sur Mars.

Un jour, on a vu des peuples se soulever contre leurs dirigeants. Un jour, des dictateurs ont été renversés et traduits devant la justice. Un jour, un prédicateur noir américain a été abattu alors qu'il réclamait simplement un peu de justice pour ses frères. Un jour des malades mentaux ont fait irruption au Bataclan pour y commettre un effroyable massacre. Sans doute qu'un jour les Martiens viendront sur Terre pour nous vendre des fraises.

Un jour, les Américains ont placé un directeur de supermarché peroxydé à la Maison Blanche… sans doute qu'un jour ils éliront un producteur de fraises martien !

Le monde est étrange, cruel, incompréhensible… dès lors, pourquoi n'y aurait-il pas de groupes de metal au Luxembourg ?

>>>>> GROUSSHERZOGTUM

01 - Lost in Pain - Rebellious Protesters
02 - Abstract Rapture - Noxious Utopia
03 - Blood To Prove - Live Your Life
04 - Kraton - Devoured
05 - Mindpatrol - Whoreheart
06 - Scarlet Anger - Attack of the Insidious Invader
07 - Thousand Lakes - Angelscream
08 - Feradur - Kolossus
09 - Fusion Bomb - Concrete Jungle
10 - Heaven's Scum - Bow Down to the Crown
11 - Scarred - Psychogenesis
12 - We Knew John Doe - Out of Hell
13 - Miles to Perdition - Karmasutra
14 - Athanorr - Unleash the Shadows
15 - Everwaiting Serenade - A Dead End Artery
16 - Kill The Drama Queen - The Ocean
17 - Inzest - Self Destruction
18 - Retrace My Fragments - The T-Gene

mercredi 2 octobre 2019

Carré d'As : Sixties Girls Bands [ 04 ]


Pas plus que le racisme, le sexisme n'aura sa place aux Jolies Compiles !

Une nouvelle fois, j'ai donc décidé d'incorporer une personne dotée d'une quéquette et d'un nœud papillon à cette myriade de nanas survoltées qui se trémoussent frénétiquement sur la musique endiablée des années 60. Cet apport en testostérone, aussi infime soit-il, n'a d'autre but que d'appliquer les quotas imposés par les plus hautes autorités de ce pays, en matière d'égalité entre les hommes et les femmes. Et oui, m'sieur-dame, le C.S.A. veille… même sur nous, pauvres tâcherons de la toile !

Un blaireau pour douze belettes, c'est peu, je vous l'accorde, mais quand on voit comment elles se débrouillent toutes seules, on se dit que finalement le mec aurait pu rester chez lui, vautré dans son canapé, à se gratter les couilles devant un match à la télé… avec tout le respect que l'on doit à cette tranche de la population qui a autant le droit d'exister que vous et moi ! Je le répète : pas de racisme, pas de sexisme et pas de stigmatisation des êtres inférieurs !!!

>>>>> VENUS IN FURS

01 - The Marvelettes - Too Many Fish in the Sea
02 - The Dixie Cup - Iko Iko
03 - The Orlons - Don't Hang Up
04 - The Supremes - Reflections
05 - The Marvelettes - Playboy
06 - The Dixie Cup - People Say
07 - The Orlons - Spinnin' Top
08 - The Supremes - You Can't Hurry Love
09 - The Marvelettes - Don't Mess With Bill
10 - The Dixie Cup - Chapel of Love
11 - The Orlons - Crossfire !
12 - The Supremes - Run, Run, Run
13 - The Marvelettes - The Hunter Gets Captured by the Game
14 - The Dixie Cup - Gee the Moon Is Shining Bright
15 - The Orlons - The Wah-Watusi
16 - The Supremes - Where Did Our Love Go ?

dimanche 29 septembre 2019

9METAL19


Chaque fois que je me rendais chez ma tante Soaz, la consigne était impérieuse : interdiction absolue de s'approcher de la haie qui séparait son jardin de celui de sa voisine qu'elle qualifiait de "vieille fille naturiste". Dans ma petite tête d'enfant, je m'imaginais alors que cette maigre frontière végétale dissimulait l'antre d'une terrible sorcière aux dents moisies, tout droit débarquée d'un lointain pays appelé la Naturie.

Un dimanche après-midi de septembre 69, poussé par une curiosité malsaine et un goût certain du risque, j'avais enfin osé transgresser cette loi canonique. Et c'est ainsi qu'à l'aube de mes 11 ans, je me retrouvai pour la première fois en face d'une femme toute nue. Quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'elle n'était pas du tout vieille — en tout cas, moins que tante Soaz — et que je comprenais parfaitement ce qu'elle disait... on parlait donc le français en Naturie ?

« Ponchour, cheune hôôômme ! Foulez-fous un ferre te zitronâââte ? »

Mon Dieu, elle m'avait repéré et maintenant elle me parlait. J'étais déconcerté, éberlué, pétrifié, tétanisé, raide comme un vieux hareng saur. Il me semble avoir émis un improbable « vui ! » qui l'a fait sourire. Elle s'en est donc retournée vers une table de jardin en plastique jaune sur laquelle trônait une collection de bouteilles multicolores. Comme un papillon pris dans les feux d'une voiture, je restai figé par le spectacle de ses fesses bronzées, animées d'un hallucinant mouvement ondulatoire.

Cling ! Clong ! Firent les glaçons jetés dans un verre. Fsssh ! La bouteille de limonade qu'on débouche. Puis, le murmure d'une cascade fraîche.

Quand elle revint, ce fut un véritable feu d'artifice pour les mirettes ! Si le verso de la dame était déjà éminemment troublant, son recto n'en était pas moins envoûtant. Sous un torrent de cheveux translucides, deux énormes seins tout ronds semblaient se mouvoir en totale apesanteur au-dessus d'un ventre lisse comme une plage. Une toison hirsute et tout aussi claire dissimulait à peine le délicat renflement blotti au croisement de ses cuisses. En quoi consistait donc tout cet attirail étrange qui mettait en ébullition le petit tuyau qui me servait habituellement à faire pipi ?

Elle m'a tendu le précieux élixir et je me suis noyé dans ses yeux bleu pastel... je crois que mon cœur s'est embrasé. J'ai bredouillé un « Merci, madame » qui sonnait plus comme "Help !" que comme "Rocket Man".

« Ahrrr ! Nein, matâââme ! Che m'abbelle Olga et che fiens te la Allemâââgne ! »

La preuve était donc faite que tante Soaz avait tort sur toute la ligne : non seulement ce n'était pas une vieille fille, mais en plus elle était allemande et non pas Naturiste  !

>>>>> PAT BENATAR

01 - Entombed A.D. - Bourbon Nightmare
02 - Nydeaf - Planets From Hell
03 - Mortales - Psilocyborg
04 - Feels Like Home - Broken & Angry
05 - Planet Of Zeus - Gasoline
06 - Redscale - The Hard Rain
07 - Detraktor - Grinder
08 - Rankatoko - Medo
09 - Eryx - Kings of Nothing Life
10 - Ethereal Riffian - Unconquerable
11 - UnityTX - Cross Me
12 - Warcode - UnEvolved
13 - Ningen-Isu - 地獄の申し子 (Jigoku No Moushigo)
14 - Soul of Anubis - Embodied Chaos
15 - Crypt Sermon - Key of Solomon
16 - Suicidal Angels - Endless War
17 - Daydream Flights - Indifference
18 - Mask of Sanity - Thrash Sabbath


>>>>> PHIL ANSELMO

19 - Transport League - 1200 Goddamned
20 - Doom's Day - Baphomet
21 - Renounced - Self Inflicted
22 - Goatess - Stampede
23 - Gurt - Marijuarmchair
24 - Sed Lex - Intro / Concrete Hell
25 - 5Rand - Black Ocean
26 - Doomsday - Call to War
27 - Downstroke - Vultures
28 - My Own Shiva - Karma
29 - Mortal Infinity - Misanthropic Collapse
30 - Cult of Sorrow - Satan's Eyes
31 - Superchief - Barking Out at the Blood Moon
32 - Freakings - Brainwash
33 - The Black Furs - Black Limousine Blues
34 - Ram - Fang and Fur
35 - Scattered Guts - Toxic Shock
36 - Hengrenade - Penetrator

mardi 24 septembre 2019

Carré d'As de la J-Pop [ par Zocalo ]


La J-pop, abréviation de Japanese Pop, est un véritable continent. Régi par des règles extrêmement strictes (comme un peu tout au Japon), il est malgré cela un milieu où la créativité la plus folle se mêle au conservatisme le plus obstiné. Les groupes se font et se défont par centaines chaque année en fonction des talents émergents et des meilleurs montages commerciaux. En France, on en connaît l’aspect le plus insolite, le plus excessif. Mais il serait bien surprenant que parmi ces milliers de groupes, il ne se trouve pas quelques artistes qui sortent du lot. En voici quatre.

Née à Osaka en 1982, Ai Otsuka joue du piano depuis l’âge de 4 ans. À l’inverse de la plupart des groupes de J-pop, Ai compose la majorité des titres (paroles et musique) qu’elle interprète.

La tokyoïte Miki Nakatani est plus connue au Japon comme actrice que comme chanteuse. C’est un peu dommage, car sa carrière musicale a grandement bénéficié de sa collaboration avec Ryuichi Sakamoto, mais également parce les films dans lesquels elle a tourné sont loin d’avoir marqué l’histoire du cinéma.

Kou Shibasaki est d’abord une actrice. Elle a notamment tourné avec Kitano dans "Battle Royale", le film de Kinji Fukasaku, plus connu chez nous sous sa forme de manga papier. Musicalement, Kou se démarque par un style serein et mesuré qui nous change de l’excitation artificielle des groupes tels que AKB48, pour ne citer que le plus célèbre.

Mariko Hamada est la perle de cette compile. Seule au piano ou accompagnée d’un unique instrument, ses compositions sont d’une finesse sans équivalent dans le monde de la J-pop. Nous sommes ici à l’exact opposé de l’exubérance souvent moquée sur les réseaux sociaux d’une Kyary Pamyu Pamyu, par exemple. Mariko est une artiste rare, même au Japon. Ses disques sont introuvables. Si je parviens à m’en procurer, je vous promets que je reviendrai volontiers sur le travail de cette artiste exceptionnelle.


>>>>> KIMI GA YO

01 - 大塚愛 - 9
        Ai Ōtsuka - 9
02 - 中谷美紀 - MIND CIRCUS
        Miki Nakatani - Mind Circus
03 - 柴咲コウ - ANOTHER:WORLD
        Shibasaki Kou - Another:World
04 - 浜田真理子 - スプーン
        Mariko Hamada - Spoon
05 - 大塚愛 - Shooting star
        Ai Ōtsuka - Shooting Star
06 - 中谷美紀 - STRANGE PARADISE
        Miki Nakatani - Strange Paradise
07 - 柴咲コウ - Wish
        Shibasaki Kou - Wish
08 - 浜田真理子 - 存在
        Mariko Hamada - Existence
09 - 大塚愛 - LOVE LETTER
        Ai Ōtsuka - Love Letter
10 - 中谷美紀 - A FRUIT OF SAND (larmes amères)
        Miki Nakatani - A Fruit of Sand (Larmes amères)
11 - 柴咲コウ - 分身
        Shibasaki Kou - Alternate
12 - 浜田真理子 - 旅路
        Mariko Hamada - Journey               
13 - 大塚愛 - I'm lonely
        Ai Ōtsuka - I'm Lonely
14 - 中谷美紀 - 逢いびきの森で
        Miki Nakatani - In the Snoring Forest  
15 - 柴咲コウ - 祈り
        Shibasaki Kou - Prayer
16 - 浜田真理子 - 胸の小箱
        Mariko Hamada - Chest Small Box

jeudi 19 septembre 2019

Brant Bjork : Stoner Man


N'attendez pas que je fasse une chronique à rallonge sur Brant Bjork. Brant Bjork n'en a rien à foutre des chroniques… qu'elles soient à rallonge ou pas !

Les seules choses à savoir sont que Brant Bjork est batteur, chanteur, guitariste, bassiste, auteur-compositeur, producteur et qu'il a fondé Kyuss en 1989 avec John Garcia et Josh Homme. Après la dissolution de Kyuss, il intègre Fu Manchu (autre poids lourd du stoner rock) avant de se lancer dans une carrière solo qui se poursuit depuis 20 ans avec un succès jamais démenti.

Pour le reste, vous pouvez toujours fouiller dans la presse à ragots, vous ne trouverez rien de plus. Il fait partie de ces (trop rares) artistes qui ne s'expriment que sur scène et au travers de ses disques. Aussi discret qu'attachant, Brant Bjork est un musicien qui se fout des sirènes poisseuses du showbiz.

Souvent inspiré par la soul et le funk, ce natif de Palm Springs, en Californie, nous propose un répertoire bouillonnant, buriné par les vents du désert et relevé de délicates touches psychédéliques. Rock parfois abrupt, mais toujours envoûtant, organique, mélancolique et furieusement sexy.

>>>>> BLUES FOR THE RED SUN

01 - 800 (1992 - Kyuss : Blues for the Red Sun) (D, S, P)
02 - Demon Cleaner (1994 - Kyuss : Welcome to Sky Valley) (D, S, P)
03 - Strolling Astronomer (1997 - Fu Manchu : The Action Is Go) (D, S)
04 - Toot (1999 - Jalamanta) (D, G, B, V, S)
05 - Grasschopper (2000 - Fu Manchu : King of the Road) (D, S)
06 - Blue Demon (2000 - Ché : Sounds of Liberation) (G, V, S)
07 - Mongoose (2001 - Fu Manchu : California Crossing) (D, S)
08 - Smarty Pants (2002 - Brant Bjork & The Operators) (D, G, B, V, S)
09 - Gonna Make the Scene (2003 - Keep Your Cool) (D, G, B, V, S, P)
10 - So High, So Low (2003 - Mondo Generator : A Drug Problem That Never Existed) (D)
11 - Chico (2004 - Local Angel) (D, G, B, V, S, P)
12 - Sweet Maria's Dreams (2005 - Saved by Magic, Disc 1) (G, V, S)
13 - Avenida de la Revolucion (2005 - Saved by Magic, Disc 2) (G, V, S)
14 - Blood in the Gallery (2007 - Somera Sól) (G, V, S, P)
15 - Love Is Revolution (2007 - Tres Dias) (D, G, B, V, S)
16 - Shocked by the Static (2008 - Punk Rock Guilt) (D, G, B, V, S)
17 - Radio Mecca (2010 - Gods & Goddesses) (G, V, S, P)
18 - Sweet Remain (2013 - Vista Chino : Peace) (D, V, B, S, P)
19 - We Don't Serve Their Kind (2014 - Black Power Flower) (G, V, S, P)
20 - Biker No 2 (2016 - Tao of the Devil) (G, V, S, P)
21 - Polarized (2019 - Jacoozzi) (D, G, B, V, S, P)

D : drums   -   G : guitar   -   B : bass   -   V : Vocals   -   S : songwriter   -   P : producer

samedi 14 septembre 2019

8METAL19


De vous à moi, jolie Marilou
Où, oui où irez-vous en août ?
Acheter des bijoux à Corfou ?
Planter des choux à Katmandou ?
Chasser des z'hiboux à Limoux ?
À Cayenne casser des cailloux ?
Manger des zébus chez les hindous ?
Tresser du coton à Cotonou
Chez les papas papous sans poux ?
Ou chez les mamans à poux zouloues ?
Ôtez-moi d'un doute et dites-moi
Jolie Marilou, où serez-vous en août ?

>>>>> DORO PESCH

01 - Sic Zone - Toy
02 - Killswitch Engage - Know Your Enemy
03 - Destruction - Betrayal
04 - Insurrection - Futile Existence
05 - The Neptune Power Federation - Flying Incendiary Club for Subjugating Demons
06 - Dreams of Nightmares - Remnants
07 - The Stealth Creeping Apocalypse - Nothing Repeats
08 - Hadron - Salvation
09 - King Gizzard & The Lizard Wizard - Self-Immolate
10 - Dead Knowledge - Tale of a Space Hunter
11 - Volbeat - Leviathan
12 - Vargvrede - Born at Dusk
13 - Cline's Mind - My Own Enemy
14 - Barbarian Waseland - Battle of Bloody Hill
15 - Wild Call - Wild Woman
16 - Slashers - Assault + Battery
17 - Horseburner - Hand of Gold, Man of Stone
18 - Act of Violence - Martyr's Game


>>>>> ROB ZOMBIE

19 - Tarja - Tears in Rain
20 - Wraith - Meaningless Planet
21 - Dead Feathers - All Is Lost
22 - Silver Locusts - Duress
23 - Sublime Eyes - King of Suffering
24 - Purifire - Danse Macabre
25 - Helhorse - Under a Bad Moon
26 - Dwell in Doom - Embrace the Fire
27 - Waingro - The Upward Turn
28 - Slowjoint - Pigs
29 - Sidilarsen - Start Up Nation
30 - Slipknot - Nero Forte
31 - AlienatorAlienator - Neon Black
32 - The Will - Veenstra
33 - Crobot - Burn
34 - Guilt Trip - Forked Tongue
35 - Petrichor - My Swollen Voice
36 - Evil United - Operation Overlord

samedi 7 septembre 2019

7METAL19


J'aurais aimé, mon aimée, vous aimer en juillet
Trop de soleil, trop de fleurs et trop d'oiseaux
Las, juillet n'est guère propice à s'aimer, mais
Plutôt à lézarder à l'ombre d'un amandier

Si le cœur vous en dit, mon aimée, venez en juillet
Vous réfugier sous les branches de mon amandier
Le soleil, les fleurs et les oiseaux pour témoins
Nous lézarderons de concert jusqu'au mois d'août

>>>>> JULIE WORLAND

01 - Hippie Death Cult - Pigs
02 - Obey The Brave - Reality Check
03 - We Are Band Nerds - Toasty Buns
04 - All Out War - Gehenna Lights Eternal
05 - Warcrab - Kraken Arise
06 - American Hitmen - Trample the Weak
07 - Marathonmann - Schachmatt
08 - Morbid Cross - Decay
09 - Requiem Rust - Hush
10 - Fire Wheel - Ignited
11 - Zeit - Blood Diamonds
12 - Alkymenia - Sus
13 - Curse Them - Barely Dead
14 - ClubMurder - Time to Erase
15 - Okill - Alive
16 - Rataxes - JCVD
17 - Starburner - The Great Destroyer
18 - Zed - Hollow Men


>>>>> PAUL DI'ANNO

19 - Scumback - Iron Dog
20 - Kneipenterroristen - Auf die Kollegen
21 - Enforced - Civilized Mind
22 - Tom Gekas - Blasphemy
23 - Andralls - Noiséthrash
24 - High Fighter - Dead Gift
25 - Arrowhead - Ghost Ship
26 - The Love Team - Thrash Don't Pay the Bills
27 - Batushka - Utrenia
28 - 3Teeth - Hyperstition / Affluenza
29 - Voron - Perfect Suspect
30 - Abbath - Calm in Ire (Of Hurricane)
31 - Talaiot - M'esperen Per Dinar
32 - Mutautu - Together in the Darkness / Last Graveyard
33 - Cable - Low Man
34 - Anger Machine - Conquer All
35 - Nocturnal Bloodlust - Macho of the World
36 - Spiral Guru - Virtual Horizon

lundi 2 septembre 2019

AfriK


Sur les étangs de Malawi
La nuit résonne comme un signal
C'est pour une fille de Nairobi
Qu'un tambour joue au Sénégal
Et de Saint Louis à Yaoundé
Des lacs salés au vieux Kenya
C'est tout un peuple qui va danser
Comme s'il allait mourir de joie

[ Michel Sardou ]

Quand l'Europe et l'Asie pétaient dans la soie, l'Afrique rongeait déjà son blues. Toute la musique que j'aime, elle vient de là, elle vient d'outre-Méditerranée. D'Alger à Pretoria, d'Accra à Djibouti, mille senteurs, mille couleurs et mille saveurs pour une musique en mouvement perpétuel.

>>>>> DARBOUKA

01 - Sally Nyolo - Dimama
02 - Baka Beyond - Ant-Oighr'Og
03 - Amadou & Mariam - Taxi Bamako
04 - Youssou N'Dour - Shukran Bamba
05 - Nuru Kane - Niang Balo
06 - Geoffrey Oryema - Piri Wango Iya
07 - Cesaria Evora - Petit pays
08 - Mamani Keïta - Dounia
09 - Bonga - Kuriondo Kanthoka
10 - Dobet Gnahoré - Akissi la rebelle
11 - Natacha Atlas - Mahlabeya
12 - Habib Koité & Bamada - Sira Bulu
13 - Las Hijas del Sol - Callate Niña
14 - Ali Hassan Kuban - Mabrouk Wo Arisna
15 - Rasha - Leali
16 - Khadja Nin - Mwana Wa Mama
17 - Vieux Farka Touré - Amana Quai
18 - Ofra Haza - Im Nin'alu