vendredi 27 mars 2015

Cette année-là… 2000


Cette année-là, on échappe de justesse au bug informatique mondial. C'est la résurrection de Venom, Pantera réinvente l'acier. La Scandinavie se pinte à l'aquavit, l'Allemagne à la bière ! En France, on passe aux 35 heures et le Concorde se crashe.

Finalement, on ne s'en sort pas si mal !!!!!

>>>>> SAMI VÄNSKÄ

01 - Spiritual Beggars - Left Brain Ambassadors
02 - Sixty Watt Shaman - Fear Death by Water
03 - Therion - Seven Secrets of the Sphinx
04 - Alabama Thunderpussy - Ambition
05 - Tankard - Dark Exile
06 - Nightwish - Come Cover Me
07 - Orange Goblin - Hot Magic, Red Planet
08 - Tanzwut - Bitte, Bitte
09 - Die Apokalyptischen Reiter - Gone
10 - Pantera - Revolution Is my Name
11 - American Dog - Dog's Life
12 - In Flames - Suburban Me
13 - D.A.D. - The Road Below Me
14 - Venom - Leviathan

mercredi 25 mars 2015

Le monde est stone


On s'en doutait un peu. Maintenant, c'est officiel, Jimmy c'est LE parrain de la blogosphère !

La semaine dernière, Don Jimmy s'est pointé dans ma carrée, les doigts pleins de bagouses et le 357 prêt à rugir.

— 'lut, p'tit gars ! Content de te trouver, dit-il en tirant sur son havane.
— Tout le plaisir est pour moi, Jimmy.
— Tss ! Tss ! Appelle-moi Don Jimmy, 'tit gars !
— Euh ! Oui, bien sûr, Don Jimmy. 

Puis, il a levé le coin de son Borsalino et plongé ses yeux noirs dans les miens.

— J'vais pas y'aller par quat' chemins, 'tit gars, faut que tu m'trouves  de  la  dope, un  paquet  de
     dope… et fissa !
— Mais, Don Jimmy, vous savez bien que je touche pas à ça !
— Aïe ! Aïe ! Aïe ! Pourquoi j'ai l'impression que tu vas ramasser une mandale dans tes chicots ?
    Pass'que  si  tu  me  ramènes  pas  un  max de dope rapidos, je te sature ta DropBox avec des
    disques de jazz… et kif-kif bourricot pour ta boîte mail. Capisci ? 

J'étais coincé comme un bleu-bite ! J'ai fait ce qu'il a dit. J'ai ramassé toute la dope que j'ai pu et j'en ai fait une compile. Finalement, tout le monde va en profiter… mais s'il vous plaît, ne lui dite pas que je m'en suis mis un peu de côté !

>>>>> LE GRAND VOYAGE

01 - Ibrahim Maalouf - Hashish
02 - Annie Lyon - LSD Blues
03 - Canned Head - Amphetamine Annie
04 - Higher Education - Ganja Girl
05 - J.J. Cale - Cocaine
06 - Marianne Faithfull - Sister Morphine
07 - Candye Kane - Marijuana Boogie
08 - Moonspell - Opium
09 - The Cranberries - What If God Smoked Cannabis (Joan Osborne Cover)
10 - Days We Are Even - Mescaline
11 - Serge Gainsbourg - My Lady Héroïne
12 - Michael Katon - Bring Me my Morphine
13 - The Rolling Stones - Brown Sugar
14 - Nino Ferrer - Cannabis
15 - Spike - Cocaine
16 - Sahra Indio - Pro Marijuana
17 - The Velvet Underground - Heroin
18 - KMFDM - Ganja Rock

lundi 23 mars 2015

Iron Toad Presents - Vol. 1 : Tape Hiss (1982-1992)


Il n'y a pas si longtemps un certain hurluberlu se gaussait de me voir fourguer mes disques de Michel Delpech à un ami russe. Je ne citerai pas le nom de ce vil faquin, juste que ça commence par JeePee !…

Si les albums du crooner français se négocient sans peine au pays de la vodka, en retour, la réciproque est tout aussi fructueuse. Iron Toad, l'ami russe en question, m'a fait parvenir deux compiles de son cru dédiées à des groupes de pop et de rock de son beau pays.

Que ceux qui restent persuadés qu'Ivan Rebroff demeure la référence musicale absolue au bal des pompiers de Moscou se précipitent sur cette première offrande. Vous y découvrirez une scène rock foisonnante et originale qui, de plus, utilise la plupart du temps la langue de Sergueï Bubka pour transmettre ses messages.

Aller, on pousse les meubles, on sort la vodka et les blinis, et on s'imagine dans une salle de concert à Saint-Pétersbourg.

>>>>> Владимир Ильич Ленин

01 - Alisa - Vremya menyat' imena (Time to Change Names)
02 - 99% - V etu noch' (In this Night)
03 - Picnic - Ostrov (Island)
04 - Zvuki Mu - Istochnik zarazy (Source of Infection)
05 - Kino - Mama, my vse tyazhelo bol'ny (Mom, We're All Seriously Sick)
06 - Ariya - Eto Rok (It's Rock)
07 - Brigada S - Gady (Reptiles)
08 - Colibri - Parizh (Paris)
09 - DK - Zvezda plenitel'nogo schast'ya (Captivating Star of Happiness)
10 - Scandal - Vozvrashchayemsya v lesa (Back in the Woods)
11 - Korroziya Metalla - Russkaya vodka (Russian Vodka)
12 - Das Ballerinas - I Wanna Be Your Ballerina
13 - Va-Bank - A shli by vy vse (And You Were All)
14 - Megapolis - Rozhdestvenskiy romans (Christmas Song)
15 - Forum - Davayte sozvonimsya ! (Let's Call Each Other !)
16 - E.S.T. - Suka (Bitch)
17 - Natalia Platitsyna & 07 - Zazhgite svechi ! (Light the Candles !)
18 - Vopli Vidopliasova - Tantsí (Dances)
19 - Akvarium - Segodnya noch'yu Kto-to (Tonight Someone)
20 - Spinglett - J-23

dimanche 22 mars 2015

Les damnés du Metal #3


Vous ai-je parlé des tendances capillaires en vogue dans le Heavy Metal des années 80 ?

Comment vous expliquer ça sans faire peur ? Imaginez une choucroute… oui, mais une belle choucroute… avec tout ce qu'il faut dedans… saucisses de Strasbourg, lardons fumés, jarret de porc, patates. Plantez un bon gros pétard mammouth au milieu et allumez la mèche. Le résultat obtenu après l'explosion correspond vaguement à la coupe de cheveux réglementaire du métalleux standard des années 80. Pour agrémenter l'ensemble, vous pouvez même ajouter quelques fruits rouges !!!

Je ne le répèterais pas : je veux bien qu'on rigole, mais on ne se moque pas !

Et s'il y en a un qui ne coupe pas les cheveux en quatre, c'est bien Kammenos dont le blog est une véritable île aux trésors !

>>>>> FORD CAPRI

01 - Highland Queen - Break Out
02 - Viva - Marianne
03 - Briar - Spirit of the Wood
04 - Crying Steel - When the Rainbow Dies
05 - Eric Steel - Lady Luck
06 - Aerian Rage - Against the Blade
07 - Gotham City - Gotham City
08 - Max Planck - Dogs of War
09 - Steel Angel - Searching for the Light
10 - Rage - Wild Cat Woman
11 - Immaculate Mary - Into the Red
12 - Tantrum - Call of the Beast
13 - Silver Mountain - Universe
14 - Lust - I Am the Death

vendredi 20 mars 2015

Une chanson (Blackbird)

 

                                   Un merle chante au cœur de la nuit
                                   Prends ces ailes brisées et apprends à voler
                                   Toute ta vie
                                   Tu n'attendais que ce moment pour t'envoler

                                   Un merle chante au cœur de la nuit
                                   Prends ces yeux profonds et apprends à regarder
                                   Toute ta vie
                                   Tu n'attendais que ce moment pour être libre

                                   Envole-toi l'oiseau, envole-toi
                                   Dans la clarté d'une
sombre nuit 

Sur le cul… je suis sur le cul ! Comment peut-on, à partir de quelques accords basiques et d'un texte qui frise les 2 sur 20 à l'épreuve de rédaction du BEP d'équarrisseur, accoucher d'une chanson aussi magnifique ?

"Blackbird" sort en novembre 1968 sur l'album blanc des Beatles. Écrite et composée par Paul McCartney (bien que John Lennon en soit également crédité), il l'enregistre seul aux studios EMI de Londres, le 11 juin 1968. Il avoue même que l'accompagnement de guitare est inspiré de la Bourrée en mi mineur de Jean-Sébastien Bach, composée plus de deux siècles auparavant. Sur le cul, je suis !!!

Parce que sous ses airs de petites chansonnette cucu-la-praline, "Blackbird" s'immisce directement au plus profond des cœurs pour y déposer un fine pellicule de miel qui fait voir la vie en rose. Bien que sa mélodie soit moins "spectaculaire" que la plupart des standards du quatuor liverpuldien, elle reste fichée dans les mémoires pour un temps certain.

Et si la force de cette chanson venait justement de son extrême simplicité ?!?


01 - The Beatles
   02 - Al Di Meola
      03 - José Feliciano
         04 - Evan Rachel Wood
            05 - Justin Hayward
               06 - Katie Noonan
                  07 - Crosby, Stills & Nash
                     08 - Jaco Pastorius
                        09 - Sarah McLachlan
                           10 - Carly Simon
                              11 - Billy Preston
                                 12 - Eve St. Jones
                                    13 - Petra Magoni & Ferruccio Spinetti
                                       14 - Doves
                                          15 - Sarah Vaughan
                                             16 - Trio Rococo
                                                17 - Bobby McFerrin
                                                   18 - Joanna Connor & Lance Lewis

 
  video

mercredi 18 mars 2015

King Cover #16


Parfois, je me demande si le petit monde du rock and roll n'est pas peuplé d'affreux obsédés sexuels !

Je m'explique : en 1958, Chuck Berry chante Sweet Little Sixteen ; en 1966, c'est au tour de B.B. King d'entonner Sweet Sixteen. En 1977, Gene Simmons et ses amis de KISS vante la beauté de Christine Sixteen. La même année, c'est au tour d'Iggy Pop de tomber sous le charme d'une gamine du même âge. En 1986, Billy Idol présente les mêmes symptômes. Puis en 2007, Slash et ses potes de Velvet Revolver évoquent une autre greluche déjà très entreprenante ! Et tout ça sans que la maréchaussée ne s'en émeuve le moins du monde !!!

Bin, qu'est-ce qui vous arrivent, les loulous ? Z'avez le scoubidou qui vous démange !!! Moi je dis ça, je dis rien !

Parce que franchement, quand je vois comment ce pauvre Ribéry s'est fait entourloupé par une pouffiasse gonflée au silicone, je me dis que le malheureux aurait mieux fait de jouer de la musique… c'est quand même foutrement moins craignos !!!!!                        

>>>>> HUIT À HUIT [ Mediafire ]

>>>>> HUIT À HUIT [ Yandex ]

01 - Arthur Brown & Jimmy Carl Black - Stand By Me (Ben E. King)
02 - Barb Jungr - Ballad of Hollis Brown (Bob Dylan)
03 - Blues League - Mercedes Benz (Janis Joplin)
04 - Bonfire - Sweet Home Alabama (Lynyrd Skynyrd)
05 - Brownsville Station - Sweet Jane (Lou Reed)
06 - Future Soundscapes - Roxanne (The Police)
07 - Iggy Pop - Les feuilles mortes (Cora Vaucaire)
08 - Lesley Gore - Dirty Deeds Done Dirt Cheap (AC/DC)
09 - Los Chicros - Changes (David Bowie)
10 - Nikolai Gusev - Roll Over Beethoven (Chuck Berry)
11 - Nils Landgren - Money, Money, Money (ABBA)
12 - Shaggy - Get Up, Stand Up (Bob Marley)
13 - "Sir" Oliver Mally's Blues Distillery - Smells Like Teen Spirit (Nirvana)
14 - Stan Walker - Purple Rain (Prince)
15 - The Lost Fingers - Billie Jean (Michael Jackson)
16 - The Traceelords - Daddy Cool (Boney M)
17 - The Troggs - Good Vibrations (Beach Boys)
18 - Wille & The Bandits - Money for Nothing (Dire Straits)

lundi 16 mars 2015

This Is… Europe


Europe ! Europe ? Bien sûr que vous connaissez Europe !

Plutôt, vous connaissez The Final Countdown d'Europe ! En février 1986, le single déboule sur les ondes du monde entier. Il atteint la première place dans vingt-cinq pays. Personne n'y échappe. C'est un raz-de-marée, un tsunami, une tempête tropicale… tout droit venue de Suède.

Europe voit le jour en 1978 dans la banlieue de Stockholm. À sa tête, on trouve Joey Tempest, chanteur et principal compositeur, qui avoue être profondément influencé par Thin Lizzy, Rush, Iron Maiden, Deep Purple, Black Sabbath, Rainbow, Van Halen, UFO, Led Zeppelin, Ozzy Osbourne, Motörhead, Journey, Whitesnake, Dio… on a connu pires maîtres à penser !

Si le groupe est essentiellement connu pour la chanson qui lui a apporté la notoriété, avouez que ce serait ballot de passer à côté d'une discographie, certes légère, mais en tout point remarquable. N'allez pas croire qu'on peut  écouler plus de 80 millions d'albums, en produisant de la daube… si le métalleux est un peu rustre sur les bords, faudrait pas non plus le prendre pour un gogo !!!

( Voilà, m'sieur Devant, tu as ce que tu voulais ! Tu vas pouvoir arrêter de venir chanter The Final Countdown au ukulélé tous les matins sous mon balcon !!!!! )

>>>>> FINAL COUNTDOWN

01 - The King Will Return (1983 - Europe)
02 - Wasted Time (1984 - Wings of Tomorrow)
03 - Heart of Stone (1986 - The Final Countdown)
04 - Lights and Shadows (1988 - Out of this World)
05 - Girl from Lebanon (1991 - Prisoners In Paradise)
06 - America (2004 - Start From the Dark)
07 - Devil Sings the Blue (2006 - Secret Society)
08 - The Final Countdown (2008 - Almost Unplugged) (Live)
09 - The Beast (2009 - Last Look at Eden)
10 - Doghouse (2012 - Bag of Bones)
11 - Lights Out (ft. Michael Schenker) (UFO Cover) (2013 -  Live at Sweden Rock)
12 - Light Me Up (2015 - War of Kings)

dimanche 15 mars 2015

Un dimanche en 2015 [01]


L'année 2015 semble partie sur de bons rails ! Les grosses cylindrées se sont (re)mises en ordre de marche : Scorpions, Europe, Venom, Marilyn Manson… ça promet d'être chaud-bouillant !

Bien sûr, il est trop tôt pour dresser un état des lieux, mais j'ai quand même envie de vous inviter à poser une oreille attentive sur quelques CD tout frais pondus. Attention, il ne s'agit pas d'un classement des meilleurs albums sortis jusqu'à présent, mais juste une suggestion très person- nelle. Et si vous êtes d'accord, je me permettrais d'intervenir tout au long de l'année pour mettre en lumière quelques disques qui méritent qu'on leur prête un peu d'attention.

Surtout, ne cherchez aucun point commun, ni même une suite logique entre les différents titres de cette compile : c'est du hard rock, c'est du heavy metal, ça fait un barouf d'enfer… tout ce qu'il faut pour passer un excellent dimanche !!!

>>>>> GAULOISES

01 - Sons of Texas - Baptized in the Rio Grande
02 - Marilyn Manson - Deep Six
03 - DeadStar Assembly - Overdose
04 - Melechesh - The Pendulum Speaks
05 - Danko Jones - The Twisting Knife
06 - Tonk - Voodoo
07 - XII Boar - Crushing the P
08 - Low Torque - Jersey Devil
09 - The Vibes - Pussy Lover
10 - Dead Lucky - Sin City
12 - To Be Addicted - Go Faster
13 - Gouroux - Jeep pute bouette
14 - Moonspell - A Dying Breed
15 - Venom - Crucified
16 - Storm the Sun - Child of the Sun
17 - Sipping - Comeback
18 - Battle Beast - Far Far Away

vendredi 13 mars 2015

& Rock and Roll


Sur scène, le groupe égrenait les standards de Bob Seger.
Je l'ai regardée longtemps danser dans la fumée.
Ses lèvres écarlates étaient comme des phares dans la nuit, attirant les cœurs perdus vers les écueils.
Quand elle s'est accoudée près de moi au bar, j'ai dit : « Goudeuh dand-sseur ! ».
« Thanks lil' Frenchy ! » m'a-t-elle répondu. Vindjiou, comment avait-elle deviné ?!?
Je lui ai payé une Bud. Elle m'a payé une Bud. Je lui ai payé une Bud…
On a parlé… peu. On a ri… beaucoup.
On a bu. On a pissé. On a rebu. On a repissé…
Finalement, on a dormi dans son pick-up.
Au petit matin, devant les œufs brouillés, elle m'a proposé de la suivre jusqu'à son ranch du Colorado.
Impossible, on m'attendait à Memphis, Tennessee.
On s'est donc quitté comme on s'était rencontré : par hasard.
Quand le Dodge Dakota s'est évaporé dans la poussière du lointain, je me suis rendu compte que je ne lui avais même pas demandé son nom.
Bah ! Je l'appellerai juste Miss Rock and Roll !


>>>>> ROCHE ET ROULE

01 - Muddy Waters - The Blues Had a Baby and They Named It Rock and Roll
02 - 3 Dayz Whizkey - Rock and Roll
03 - Rock 'n' Roll Stormtroopers - Rock and Roll Guitarman
04 - AC/DC - Got Some Rock & Roll Thunder
05 - The Oklahoma Thunder Band - Rock and Roll
06 - Baby - Born and Raised on Rock and Roll
07 - Boyd Bennett & The Rockets - Tennessee Rock and Roll
08 - Cody Jinks - Rock and Roll
09 - Sonny & Cher - Mama Was a Rock and Roll Singer, Papa Used to Write All her Songs
10 - The Sounds - Rock and Roll
11 - Gene Summers - School of Rock and Roll
12 - The Family Business - Rock and Roll Machine
13 - Lonnie Brooks - Rock and Roll
14 - Foghat - Rock and Roll Outlaw
15 - The Boswell Sisters - Rock and Roll
16 - Joanna Connor - Rock and Roll Gypsy
17 - Riff-Raff - Beer and a Woman and a Rock 'n' Roll Song
18 - Jesus Ramirez - Rock and Roll

mercredi 11 mars 2015

& Drugs…


                                             Amphétamine, tu me mines
                                             Et mescaline, tu me ruines
                                             Héroïne plus cocaïne
                                             C'est assurée une mort fine
                                 
                                             La Souris Déglingue
                                             Et l'ecsta rend dingue
                                             Le cannabis dépeuple
                                             Comme l'opium du peuple

                                             — Moi ma drogue, c'est l'alcool
                                                 Je suis d'la vieille école
                                                 Quand j'fume du hasch
                                                 Ça m'donne pas d'flash —


>>>>> DES SHOOTS ET DU SHIT

01 - DoomFoxx - Drugs
02 - They Eat Their Own - Like a Drug
03 - Thievery Corporation - Beautiful Drug
04 - Bryan Ferry & The Bryan Ferry Orchestra - Love Is the Drug
05 - Blerta - Drugs
06 - Shilpa Ray & Her Happy Hookers - Genie's Drugs
07 - Gift - Drugs
08 - Stick Figure - Hard Drugs
09 - John Grant - Drug
10 - Ali Farka Touré - La drogue
11 - Queens Of The Stone Age - Like a Drug
12 - Madam Adam - Drugs
13 - U2 - Miracle Drug
14 - Birth Control - No Drugs
15 - Danko Jones - She's Drugs
16 - Talking Heads - Drugs
17 - This Mortal Coil - Drug
18 - Budgie - Truth Drug

lundi 9 mars 2015

SeX…


                                                Ce soir, volerons vers Alex…
                                                Andrie, ma chère Alex…
                                                Andra, dans un duplex
                                                Sur votre corps convexe
                                                Corseté de latex
                                                Glisserai sans complexe
                                                Un inquisiteur index
                                                Sans que cela vous vexe.
                                                Par un prompt réflexe
                                                Emboîter mon apex
                                                Dur comme un silex           
                                                En votre doux vortex.
                                                Si nos amours annexes
                                                Vous rendent perplexe
                                                Demain, câline Alex
                                                Pleurez sur un Kleenex.


>>>>> SWEET SEXTEEN

01 - 11 Acorn Lane - Le sexe au téléphone (Do Me Do Mix)
02 - Anastacia - Sexy Single
03 - Buck 69 - Sex, Drugs Ur Mom & Me
04 - Dave's True Story - Sex Without Bodies
05 - The Beatles - Sexy Sadie
06 - Devil Doll - Sexy
07 - Jad Wio - 3615 Mad Sex
08 - Motörhead - Sex & Death
09 - Lou Reed - Sex With Your Parents (Motherfucker) Part II
10 - Mapa - Sex
11 - Stray Cats - (She's) Sexy + 17
12 - Ike & Tina Turner - Sexy Ida
13 - The Rolling Stones - Sex Drive
14 - Serge Gainsbourg - Sea, Sex & Sun
15 - Rockbitch - Sex & the Devil
16 - James Brown - Sexy, Sexy, Sexy
17 - Red Hot Chili Pepper - Sexy Mexican Maid
18 - Wendy O. Williams - I Love Sex (and Rock'n'Roll)

dimanche 8 mars 2015

Les damnés du Metal #2


Le ridicule ne tue pas. C'est heureux, parce que dans les années 80, j'en connais certains qui auraient été carbonisés sur place.

La grande mode dans le Heavy Metal de ce temps-là, c'était le fameux spandex… en français : pantalon moule-burnes !!! Le spandex d'accord, mais le spandex à rayures. Noir et jaune chez Matthias Jabs, guitariste de Scorpions. Noir et blanc pour Steve Harris, leader d'Iron Maiden. Imitation panthère pour Rex Brown, ou entièrement doré pour Dimebag Darrel, respectivement bassiste et guitariste de Pantera. Dans Mötley Crüe, c'était plutôt rose à pois noirs… la grande classe, quoi ! Quant à W.A.S.P. — de vrais méchants — c'était carrément imitation cuir… de quoi foutre les pétoches !!!

Je veux bien qu'on rigole, mais on ne se moque pas !

Je ne sais pas si Kammenos porte des spandex, mais en tout cas son blog est une véritable caverne d'Ali Baba. Thanxxx, bro !!!

>>>>> RENAULT FUEGO

01 - Assassin - Triangle
02 - Lion's Breed - Searover
03 - Dr. Mastermind - Black Leather Maniac
04 - Fortnox - Rock 'n' Roll City
05 - Zen Venom - From Another Planet
06 - Maltese Falcon - Rats
07 - Sabbrabells - Shinigami No Namida
08 - Crazy Lazy - Oportunidad
09 - Tilt - Blood & Sand
10 - Strana Officina - War Games
11 - Noisehunter - Fever
12 - Hurricane - Hot and Heavy
13 - Beast - Night's Coming
14 - Action - Bowy 1984

vendredi 6 mars 2015

1 + 1 = duo



« Un monde de barbarisme où il n’y a que des barbares de l’économie, c’est lorsque l’on te dit que 1 + 1 = 2. Un monde de raison, c'est un monde plus beau, c’est lorsque 1 + 1 = 11. »
(Jean-Claude Van Damme)

Et finalement, si le mathématicien philosophe belge avait raison ! Si l'addition de deux talents faisait plus que doubler le résultat… une fois !!!

Le théorème est audacieux, voire fumeux, mais il tient la route aussi bien qu'une friterie ambulante ! Car si une fricadelle/frites  peut se révéler un festin de roi, pourquoi l'association de deux artistes talentueux ne ferait-elle pas une friandise auditive aux vertus aphrodisiaques ?!?

Et j'apporte des preuves à ce que nous affirmons, mon ami Jean-Claude et moi-même. Une compile pleine à ras-bord de chansons interprétées par des couples d'artistes, qui me laissent à penser que finalement 1 + 1 pourrait bien être égal à 18… une fois !!!

>>>>> AGENT DOUBLE

01 - The White Stripes - 300 m.p.h. Torrential Outpoor Blues
02 - The Devil's Daughters - Bad Girl Boogie
03 - The Kills - Black Balloon
04 - Brigitte - Le déclin
05 - Elysian Fields - Climbing my Dark Hair
06 - Blues Brothers - Gimme Some Lovin'
07 - Ike & Tina Turner - Sweet Rhode Island Red
08 - Darkthrone - I Am the Graves of the 80's
09 - The Righteous Brothers - Koko Joe
10 - Les Rita Mitsouko - L'ami ennemi
11 - Carpenters - Please Mr. Postman
12 - Stevie Nicks & Lindsey Buckingham - Races Are Run
13 - Simon & Garfunkel - The Boxer
14 - Sonny & Cher - The Beat Goes On
15 - Turin Brakes - The Sea Change
16 - Niagara - Pendant que les champs brûlent
17 - Amadou & Mariam - Toubala Kono
18 - The Everly Brothers - Bye Bye Love

mercredi 4 mars 2015

d'Art d'Art


Non mais, c'est quoi cette tracklist de psychopathe souffreteux ?

Sans déconner, le vieux Michards, y pète les plombs ! Il a fumé toute la moquette et maintenant il s'attaque à la pelouse ! Ou alors, il s'est mis sous perfusion de Jack Daniel's !!!

C'est quoi cette idée abracadabrantesquabsurde de coller Genesis et Judas Priest sur le même galette ? Et King Crimson avec les Who, où va-t-on donc ? Pareil : XTC dans le même bateau que Led Zep… Santana tombe à l'eau… les  Beatles  le  sauve  avec  leur  sous-marin  jaune… et  la  marmotte  met  le  chocolat  dans  le papier  alu ! Franchement, le  pauv' Keith  est  bon  pour  l'hospice !!!!!

Quoique, si on scrute plus attentivement les chansons de cette compile, on s'aperçoit qu'elles proviennent toutes d'albums possédant une pochette reconnaissable de très loin. Des pochettes si spécifiques qu'il n'est même plus besoin d'y apposer le nom du groupe. Des pochettes que tout le monde peut identifier au premier coup d'œil, sans forcément connaitre les artistes qu'elles représentent.

Peut-être pas des pochettes magnifiques, mais des pochettes de légende, ça c'est sûr.

>>>>> POCHETTE SURPRISE

01 - Pavlov's Dog - Julia
02 - The Velvet Underground - Sunday Morning
03 - Deep Purple - Speed King
04 - King Crimson - I Talk to the Wind
05 - Uriah Heep - Come Away Melinda
06 - Fleetwood Mac - Dreams
07 - Pink Floyd - Summer '68
08 - Santana - Oye Como Va
09 - The Beatles - Oh ! Darling
10 - Blind Faith - Presence of the Lord
11 - Nirvana - Lithium
12 - Judas Priest - Living After Midnight
13 - XTC - Making Plans for Nigel
14 - Led Zeppelin - Going to California
15 - Meat Loaf - Two Out of Three Ain't Bad
16 - The Who - Getting in Tune
17 - The Rolling Stones - Dead Flowers
18 - Genesis - The Light Dies Down on Broadway

lundi 2 mars 2015

Cette année-là… 1991


Cette année-là, les jean's déchirés et la chemise à carreaux sont à la mode. Nirvana règne sur les ondes. Guns N' Roses bourre les stades du monde entier.

Chez nous, le fumeur de Gitane nous fait une dernière farce !

>>>>> JEFF AMENT

01 - Overkill - Coma
02 - Aria - Antokhrist
03 - Soundgarden - Outshined
04 - Vishusgruv - Playin' With Fire
05 - Nirvana - Lithium
06 - Skyclad - The Widdershins Jig
07 - Asphalt Ballet - Blood on the Highway
08 - Guns N' Roses - Pretty Tied Up
09 - Coroner - Metamorphosis
10 - Pearl Jam - Black
11 - Dare - Live to Fight Another Day
12 - Monster Magnet - Medicine
13 - Voïvod - Panorama
14 - Paradise Lost - Eternal

dimanche 1 mars 2015

Les damnés du Metal #1


Après avoir largement survolé la production métallique de l'année 2014, faisons un rapide retour en arrière. Back to the eighties !

Pour situer musicalement les années 80, je pourrais citer, entre autres, Iron Maiden, Motörhead, Def Leppard, Saxon, Tygers of Pan Tang… et encore quelques autres qui ont marqué de leur empreinte cette période, durant laquelle le Heavy Metal a connu une prodigieuse expansion.

Plutôt que d'évoquer les gros calibres, intéressons-nous plutôt à des artistes méconnus : les seconds couteaux, les besogneux, les sans-grade… les damnés du Heavy Metal. Ceux que l'histoire a omis d'inscrire sur ses tablettes en granit rose de Ploumanac'h.

S'ils n'avaient pas tous le talent pour s'imposer durablement, on ne pourra cependant pas reprocher leur manque d'enthousiasme. Quoi qu'il en soit, il font quand même partie de la grande épopée du Heavy Metal. C'est pourquoi je leur offre aujourd'hui un peu de la lumière dont ils n'ont pas bénéficié à l'époque.

Cette rubrique n'aurait pas pu voir le jour sans l'aide de l'ami Kammenos qui m'a laissé piller son incroyable trésor avec un sourire goguenard.

>>>>> TOYOTA SUPRA

01 - Kaos - Agent Killers
02 - Emerald - Armed for Battle
03 - Acid - Exterminator
04 - Tattoo - Nobody Gets Out Alive
05 - Ballantinez - White Line Power
06 - Damien - Serpents Rising
07 - Steel Prophet - Nihilism's Spell
08 - M-80 - Supply and Demand
09 - Megattack - Talk to Me
10 - Geddes Axe - Aftermath
11 - Bruzer - Hot Rod
12 - S.A.D.O. - Shout
13 - Holocaust - Push It Around
14 - Paralex - Travelling Man

vendredi 27 février 2015

Une chanson (Heartbreak Hotel)


                 Depuis que ma chérie m'a quitté,
                 J'ai trouvé un nouvel endroit pour habiter.
                 C'est là- bas, au fond de la rue solitaire
                 À l'hôtel des cœurs brisés

                 [ Refrain ]

                 Tu me laisses si seul, chérie
                 Je me sens si seul
                 Je me sens si seul, je pourrais mourir

                 Et même si c'est toujours bondé
                 Tu peux toujours trouver un peu de place
                 Où les amoureux au cœur brisé
                 Peuvent se cacher pour pleurer

                 [ Refrain ]

                 Les larmes du bagagiste continuent de couler
                 Et le réceptionniste est habillé en noir.
                 Ils sont depuis si longtemps dans la rue solitaire
                 Qu'ils ne reviendront jamais en arrière.

                 [ Refrain ]

                 Maintenant, si ta chérie te quitte
                 Et que tu as envie de parler
                 Il suffit de venir au fond de la rue solitaire
                 À l'hôtel des cœurs brisés

La création des chansons doit souvent une bonne part au hasard.

En 1955, le chanteur-guitariste et compositeur Tommy Durden tombe sur un article du Miami Herald : un jeune  homme  s’est  suicidé, laissant  derrière  lui  une  note  disant « I walk a lonely street ». Il en parle à son amie, la productrice Mae Boren Axton : les deux partenaires écrivent "Heartbreak Hotel" en une heure. La première version est enregistrée par Durden lui-même sur le magnétophone d'Axton.

Ils proposent alors leur chanson à un duo très populaire de Country Music, The Wilburn Brothers. Doyle et Teddy Wilburn déclinent l'offre, soulignant le côté étrange et morbide du texte. Les auteurs se tournent alors vers le tout jeune Elvis Presley, lui offrant par la même une première place au Billboard et son premier disque d’or.

En 1974, Long Chris adapte la chanson en français pour Johnny Hallyday sous le titre "À l'hôtel des cœurs brisés". Dix ans plus tard, Johnny signera sa propre version intitulée "Je me sens si seul".

Comme quoi, une chanson ça tient à vraiment pas grand chose !!!

>>>>> THE BELL HOP'S TEARS

01 - Elvis Presley (1956)
   02 - Leslie West
      03 - Blues Magoos
         04 - Dax Riggs
            05 - Frijid Pink
               06 - Hanni el Khatib
                  07 - Tomoyasu Hotei
                     08 - Johnny Hallyday - Je me sens si seul (Zénith 1984)
                        09 - Guns N' Roses
                           10 - Scotty Moore
                              11 - Joe Tex
                                 12 - Joao Suplicy
                                    13 - Albert King
                                       14 - John Cale
                                          15 - The James Gang
                                             16 - The Orlons
                                                17 - The Soft Boys
                                                   18 - Lynyrd Skynyrd

mercredi 25 février 2015

This Is… The Angels (Angel City)


Comme tous les hard-rocœurs qui comptent déjà quelques heures de vol, je vénère les vieux coucous comme AC/DC, Motörhead, KISS, Accept, Rose Tattoo… Je les ai vu décoller, prendre de l'altitude, pour finalement éclabousser la planète de leur furie.

Parmi tous ceux-là, il y a un groupe pour qui j'ai une tendresse particulière, et qui n'a sans doute jamais été reconnu à sa juste valeur.

Angel City — ou plutôt The Angels — voit le jour en 1974 en Australie. Piloté par les frangins guitaristes Rick et John Brewster, et le chanteur déglingué Doc Neeson, le groupe connait un démarrage fulgurant dans son pays. Il chasse sur les mêmes terres qu'AC/DC. Mais, là où la bande à Angus déverse des flots de lave brûlante, les Anges proposent des mélodies plus élégantes et tout aussi efficaces. Là où AC/DC bastonne, The Angels caressent… pour un frisson identique.

L'état des lieux n'est quand même pas aussi catastrophique que je veux bien le dire : The Angels font une carrière longue et plus qu'honorable. Ils sortent des albums hautement recom- mandables, sillonnent la planète pour porter la bonne parole, sont suivis par des fans fidèles et exigeants. Cependant, ils n'ont jamais atteint la notoriété quasi divine de leurs compatriotes d'AC/DC, ni même d'un Iron Maiden ou d'un KISS. Cependant, je vous jure qu'ils la méritent leur place au firmament du Rock.

En 2011, après une longue période de sommeil, les frères Brewster, épaulés d'un nouveau chanteur, remettent le groupe à flot.

Le 4 juin 2014, Doc Neeson, le chanteur charismatique, s'éteint à l'âge de 67 ans. Il emporte avec lui un peu de la magie des Anges originels.

>>>>> IVORY STAIRS

01 - You Got Me Runnin' (1977 - The Angels)
02 - Be With You (1978 - Face to Face)
03 - Save Me (1979 - No Exit)
04 - I'm Scared (1980 - Darkroom)
05 - Nothin' to Win (1981 - Night Attack)
06 - No Sleep in Hell (1983 - Watch the Red)
07 - Babylon (1984 - Two Minute Warning)
08 - Hide Your Face (1986 - Howling)
09 - Marseilles (1987 - Live Line)
10 - Bitch (1989 - Beyond Salvation)
11 - Bedroom After Bedroom (1991 - Red Back Fever)
12 - Soul Surgeon (1998 - Skin & Bone)
13 - Blood on the Moon (2000 - Left Hand Drive)
14 - Some Kinda Hell in Here (2012 - Take It to the Streets)
15 - Book of Law (2014 - Talk the Talk)

video

lundi 23 février 2015

King Cover #15


À l'heure de pondre une nouvelle chronique, quand je sèche devant ma feuille blanche, je plonge invariablement dans les eaux ténébreuses d'internet pour pêcher quelques éléments propres à illuminer mon cerveau embrumé.

J'ai eu beau fouiller, farfouiller, trifouiller, plonger mon groin dans la fange infinie de la toile, solliciter mes amis Google et Wikipédia, la seule information intéressante qui en est ressortie est la suivante : 15 = 1 + 2 + 3 + 4 + 5 !

Je sais : pas de quoi sauter au plafond ! Même pas de quoi justifier le salaire indécent qui m'est versé chaque mois pour maintenir à flot ce misérable petit blog. Je n'ose même pas vous dire le chiffre. Disons qu'il se situe entre un mois de salaire de Zlatan Ibrahimović et le coût d'une conférence de Nicolas Sarkozy à Abou Dhabi !

Et tout ça pourquoi ? Tout ça pour vous présenter le quinzième épisode de la saga King Cover.
Mouaih ! C'était pas la peine d'en faire des caisses, il suffisait de le dire dès le début !!!

>>>>> QUINZIÈMEMENT

01 - Dolapdere Big Gang - Losing my Religion (R.E.M.)
02 - Don Ho - Shock the Monkey (Peter Gabriel)
03 - Dweezil Zappa - Stayin' Alive (Bee Gees)
04 - Eldissa - Ring my Bell (Anita Ward)
05 - Emeline Michel - Many Rivers to Cross (Jimmy Cliff)
06 - Franck Goldwasser - Be Bop A Lula (
Gene Vincent)
07 - Herbie Mann - In the Summertime (Mungo Jerry)
08 - Hitboutique - Voyage, voyage (Desireless)
09 - Nouvelle Vague (ft. Olivia Ruiz) - Mala Vida (Mano Negra)
10 - Luis Oliart - With or Without You (U2)
11 - Manhattan Transfer - Unchained Melody (The Righteous Brothers)
12 - Shaggy - Piece of my Heart (Janis Joplin)
13 - The Bronx Casket Co. - Free Bird (Lynyrd Skynyrd)
14 - The Fixx - These Boots Are Made for Walkin' (Nancy Sinatra)
15 - The Power Station - Get It On (Bang A Gong) (T. Rex)
16 - The Traceelords - Born to Be Alive (Patrick Hernandez)
17 - Tori Amos - Smells Like Teen Spirit (Nirvana)
18 - Urban Love - No Woman, No Cry (Bob Marley)

mercredi 11 février 2015

La Caverne de Vévèche (New Wave)


Alphaville   —  Buggles  —  Cocteau Twins  —  Depeche Mode  —  Edith Nylon  —  Front 242  —  Gary Numan — Hazel O'Connor — Indochine —  Joy Division — Klaus Nomi — Lene Lovich — Men Without Hats — Nacht und Nebel — Orchestral Manoeuvres In The Dark  —  Partenaire Particulier  —  Romantics (The)  —  Simple Minds   —   Taxi Girl   —  Ultravox   —   Visage   —   Wang Chung   —   XTC   —   Yazoo

Voilà  un chouette abécédaire élaboré avec le nom de groupes qui firent les beaux jours de nos transistors et de nos magnétophones à cassettes.

Entre la fin des années 70 et le milieu des années 80, ce sont des milliers de groupes étiquetés "New Wave" qui virent le jour, partout dans le monde. Pas un centimètre carré du globe ne fut épargné par cette "vague nouvelle" qui déferla sur les ondes des radios qui goûtaient une liberté toute neuve. Plus qu'un simple phénomène de mode ce courant musical donna un véritable coup de fouet à toute la sphère pop et rock, dépoussiérant les sonorités originelles et préparant un avenir à une génération d'artistes prépubères.

Encore une fois, c'est chez Vévèche le Grand que je suis parti faire mon marché et je peux vous garantir qu'il a du stock en magasin. Finalement le plus dur, c'est de faire un tri sévère pour ne pas dépasser la dose prescrite.

>>>>> ENOLA GAY

01 - Blondie - Picture This
02 - U2 - An Cat Dubh
03 - Suicide - Diamonds, Fur Coat, Champagne
04 - The Cure - Grinding Halt
05 - The Specials - Do the Dog
06 - Lene Lovich - Angels
07 - X-Ray Spex - Genetic Engineering
08 - Devo - Jocko Homo
09 - Magazine - My Tulpa
10 - Siouxsie and the Banshees - Nicotine Stain
11 - Bruce Woolley and The Camera Club - Johnny
12 - XTC - Making Plans for Nigel
13 - Nina Hagen Band - Auf'm Bahnhof Zoo
14 - The Cars - My Best Friend's Girl
15 - COS - 3 femmes dans ma tête
16 - The Motels - Kix
17 - The Tubes - Prime Time
18 - The B-52's - Lava

lundi 9 février 2015

Monsieur Serge et les dames


                                    Monsieur Serge est un dégueu… lasse
                                    Aux nuits des femmes, il se pré… lasse
                                    Toujours prêt pour un fesse-à… face
                                    Il en a fait tanguer des blon… dasses
                                    Démonter, remonter des cu… lasses
                                    Dans le cockpit de son bi… place
                                    Au réveil, pas besoin de lave… glace
                                    Dans son J 'n' B, juste un peu de… glace
                                    Rousses et brunes et blondes, hé… las
                                    Les a quittées un mois de… mars
                                   
                                    Pour s'envoyer au septième ciel avec une gi… tane

>>>>> DAMES DE CŒUR
 
01 - Joanna
02 - Ballade de Melody Nelson
03 - Baille baille Samantha
04 - Eva
05 - Pauvre Lola
06 - Chanson de Maglia (Texte de Victor Hugo)
07 - Élisa
08 - Marilu
09 - Shush Shush Charlotte
10 - Pamela Popo
11 - Elaeudanla Téïtéïa
12 - Manon
13 - Daisy Temple
14 - Lola Rastaquouère
15 - Judith
16 - Marilou sous la neige
17 - Goodbye Emmanuelle
18 - Je vous salue Marie

dimanche 8 février 2015

Heavy Metal Sunday Selection #10


Pour clore en beauté cette magnifique série métallique dominicale, je vous en ai collé une petite louche en plus. 18 titres parus en 2014… c'est mieux qu'un cadeau Bonux, non ???

Je vous laisse maintenant juger de la qualité de ce millésime qui aura vu quelques poids-lourds revenir sur le devant de la scène. Je pense notamment à AC/DC, à Judas Priest, à Uriah Heep, à Nazareth, sans oublier The Angels. Je pense aussi à ceux qui confirment tout le bien qu'on pensait d'eux : Mastodon, Wolfmother, Rival Sons, Avatar, Zodiac. Coup de chapeau à ceux qui ont donné leurs premiers coups de griffe : Blues Pills, Purple Nail, The Osiris Club, Virgil & The Accelerators, Rise of the Northstar… longue vie à vous tous !

Rassure-toi, ami métalleux du dimanche matin, si cette série s'arrête aujourd'hui, ça ne veut pas dire que tu seras privé de ta dose de décibels hebdomadaire. Je travaille actuellement sur une nouvelle collection. Pas tout à fait pareille, pas vraiment différente !… Une nouvelle collection, quoi !!!

Rendez-vous la semaine prochaine… même jour, même heure, même pomme !

>>>>> THE NUMBER OF THE BEAST

01 - Alestorm - Walk the Plank
02 - Outlook Grim - Labyrinth
03 - Foo Fighters - The Feast and the Famine
04 - The German Panzer - Hail and Kill
05 - In This Moment - Big Bad Wolf
06 - Gamma Ray - Pale Rider
07 - Aria - Angely Neba
08 - Gunpowder Gray - Outta Sight
09 - Kreyskull - Tower Witch
10 - Heavy Duty - Complete
11 - Purple Nail - Bound Together
12 - Mors Principium Est - Monster in Me
13 - Hanzel und Gretyl - Mavro Metalliko
14 - October 31 - Voodoo Island
15 - Akentra - Demolition Man
16 - Soundchaser - Puppet of a Thousand Hands
17 - Soilwork - These Absent Eyes
18 - G Lethal 9 - Cheers

vendredi 6 février 2015

Cette année-là… 1983


Cette année-là, ça bastonne sévère en Californie. Slayer et Metallica inventent une nouvelle forme de Metal. Plus rapide, plus technique, plus violent, il s'appellera le Thrash et fera des adeptes dans le monde entier.

"Fast" Eddie Clarke a déserté Motörhead. Lita Ford n'est plus une fugitive. Ronnie James Dio a lâché Rainbow et Black Sabbath. Tous trois entament une carrière en solitaire.

La France est à la fête. Emmenés par un Trust impérial, des dizaines de groupes voient le jour. Sortilège, Warning, Karoline, Blasphème, Strattson, Stocks, Satan Jokers et bien d'autres font les beaux jours d'un hexagone repeint en rose.

Si ça c'est pas une foutue bonne année pour le Heavy Metal, je veux bien faire vœu de chasteté jusqu'à la fin du mois… enfin, jusqu'à la fin de la semaine… plutôt, jusqu'à demain… disons jusqu'à ce soir  !!!!!

>>>>> CLIFF BURTON

01 - Fastway - Easy Livin'
02 - Savatage - Holocaust
03 - Slayer - Black Magic
04 - Demon - Nowhere to Run
05 - Sortilège - Gladiateur
06 - Dio - Holy Diver
07 - Mercyful Fate - Curse of the Pharaohs
08 - Satan - Broken Treaties
09 - Metallica - No Remorse
10 - Lita Ford - I Can't Stand It
11 - Mötley Crüe - Knock 'Em Dead, Kid
12 - Satan Jokers - Tokyo Geisha
13 - Gary Moore - Teenage Idol
14 - Def Leppard - Billy's Got a Gun

mercredi 4 février 2015

Une chanson (Jumpin' Jack Flash)


Je suis né dans la fureur d'un ouragan
Et j'ai hurlé sur ma mère, sous la pluie battante
Mais tout va bien maintenant, en fait, c'est super
Mais tout va bien maintenant
Je suis Jack, vif comme l'éclair, c'est super, super, super

J'ai été élevé par une mégère barbue et édentée
J'ai été éduqué à coups de fouets dans le dos
Mais tout va bien maintenant, en fait, c'est super
Mais tout va bien maintenant
Je suis Jack, vif comme l'éclair, c'est super, super, super

J'ai été noyé, mon corps a dérivé et on m'a laissé pour mort
Je suis tombé par terre et j'ai vu mes pieds en sang
J'ai froncé les sourcils devant les miettes d'un crouton de pain
On m'a mis une couronne d'épines sur la tête
Mais tout va bien maintenant, en fait, c'est super
Mais tout va bien maintenant
Je suis Jack, vif comme l'éclair, c'est super, super, super


Las des expérimentations musicales imposées par Brian Jones, le couple Jagger-Richards décide de reprendre en main la maison Stones afin qu'elle retrouve ses racines rock et blues.

Le 24 mai 1968, Jumpin' Jack Flash sort en single, flanqué d'une pochette satanico-humoristique (Child of the Moon, en face B). Pour l'occasion le groupe retrouve le son brut de ses débuts. C'est aussi à partir de cette époque que Keith Richards adopte l'open tuning (accord ouvert), jouant sur cinq cordes, reprenant ainsi la technique des vieux bluesmen américains. Bien que le riff initial de la chanson ait été imaginé par Bill Wyman, son nom ne sera jamais cité dans les crédits.

Chanson emblématique des Rolling Stones, elle a fait partie de la tracklist de toutes leurs tournées. Dès sa sortie, elle culmine dans les charts du monde entier. Par étonnant qu'autant de grands noms se la soient appropriées.

>>>>> IT'A GAS GAS GAS

01 - The Rolling Stones
   02 - Alex Chilton
      03 - Hank Davison Band
         04 - Aretha Franklin
            05 - Alex Harvey
               06 - Johnny & Edgar Winter
                  07 - Amazonics
                     08 - Giant Sand
                        09 - Peter Frampton
                           10 - Marcia Shines
                              11 - Ananda Shankar
                                 12 - Inga Rumpf
                                    13 - Jamul
                                       14 - Kyler Schogen
                                          15 - Thelma Houston
                                             16 - Leigh Stepens
                                                17 - Nikolai Gusev
                                                   18 - Crossroadz

video