dimanche 23 septembre 2018

Hellvëtik Metäl


Bon, ben, voilà, c'est fait : je suis Suisse… ou plutôt : Chuiiiiiiiii  Suiiiiiiiiiiiiiiisse, avé l'assent !!!

À force de les tanner avec mes compiles de heavy metal, les autorités fédérales ont fini par m'octroyer la nationalité. Désormais, il va falloir que je m'habitue aux coutumes locales : manger du chocolat emballé par des marmottes, ranger soigneusement mes lingots à la Schweizerische Nationalbank, passer mes soirées chez Alain Delon, Charles Aznavour, Jo Wilfried Tsonga, Alain Prost et autres expatriés, aller à des concerts de yodel et d'Arlette Zola ! Bref, une vie de rêve !!!

Chers amis français, je pense à vous. Je reste solidaire de vos souffrances : chômage, impôts, contributions, taxes, pollution, grèves, classe politique à gerber, déficit budgétaire abyssal, services publics moribonds, Christine Boutin, Joséphine ange-gardien… une véritable vie de merde en béton armé !

Et si un jour vous passez par là, venez me rendre visite à Gstaad : j'ai racheté le chalet de Johnny !

>>>>> BASLER LÄCKERLI

01 - Forge - The Dance of the Valkyries
02 - Mind Patrol - Doomsday
03 - Sybreed - Challenger
04 - Matterhorn - Teenage Emperors
05 - Crystal Ball - Alive for Evermore
06 - Blasted - Your Lies
07 - Mycelia - 1001011
08 - Devils Rage - Mirror's Game
09 - Requiem - Resistance Is Rising
10 - Tyrmfar - Dark Hours
11 - Cataract - Black Ash
12 - Felskinn - Bastards Out
13 - Broken Fate - Forget Nothing
14 - CardiaC - Credenciales de la vieja escuela
15 - Steelmade - Stupidity
16 - Excelsis - D Gschicht
17 - 69 Chambers - Temple Down
18 - Alastis - The Right to Die

jeudi 20 septembre 2018

Carré d'As : Sixties Girls Bands [ 01 ]


Qu'est-ce que vous voulez que je vous dise : que Vladimir est un gentil clown triste ? Que Donald est un farceur impénitent ? Que Kim Jong-un va implanter des Disneylands partout en Corée ? Que Bachar mérite le prix Nobel de la paix ? Que Marine va loger des migrants dans son appartement ? Que Jack Lang sera le prochain président de la République ? Que tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ?

Et puis vous voulez que je dise aussi que le chômage va disparaitre ? Que le SMIC va passer à 4500 € ? Que les impôts vont baisser de 90 % ? Que le duo comique Sarko & Flanby est en tournée de son nouveau spectacle ? Que Christine Boutin fera la Gay Pride sur le char Durex ?

Rien, je ne dirais rien de tout ça. Par contre, je veux bien vous offrir une jolie petite compile pleine de jeunes filles qui chantent de la pop musique comme on n'en fait plus. Ça ne changera pas la face du monde, mais ça nous mettra un peu de baume au cœur !

>>>>> WOODSTOCK

01 - The Ronettes - Be my Baby
02 - The Shirelles - Will You Still Love Me Tomorrow ?
03 - Martha Reeves & The Vandellas - Nowhere to Run
04 - The Shangri-Las - Leader of the Pack
05 - The Ronettes - So Young
06 - The Shirelles - Soldier Boy
07 - Martha Reeves & The Vandellas - Dancing in the Street
08 - The Shangri-Las - Remember (Walking in the Sand)
09 - The Ronettes - Walking in the Rain
10 - The Shirelles - Mama Said
11 - Martha Reeves & The Vandellas - Live Wire
12 - The Shangri-Las - I Can Never Go Home Anymore
13 - The Ronettes - I Wonder
14 - The Shirelles - Tonight's the Night
15 - Martha Reeves & The Vandellas - Jimmy Mack
16 - The Shangri-Las - Give Him a Great Big Kiss

lundi 17 septembre 2018

Dans le sac de Yoko


Par un jour de vent, continuons de voler
Il n'y a peut-être pas d'arbres pour se poser
Il n'y a peut-être pas de nuages
Mais c'est bien d'avoir nos ailes et le vent sera avec nous

C'est assez pour moi
C'est assez pour moi

Par un jour de vent, nous nous sommes envolés
Il n'y avait pas de mer pour nous poser
Il n'y avait pas de collines pour planer
On a vu une bouteille vide qui roulait dans la rue
Et sur un stand d'exposition, au coin de la rue
Des âmes ridées, empilées comme des pamplemousses

[ Yoko Ono ]

>>>>> SONG FOR JOHN

01 - Yoko Ono - Winter Song
02 - Bad Blues Quartet (Eleonora Usala) - Snort Some Daisies
03 - Olivia Jane - Irene
04 - Polly O'Keary & The Rhythm Method (vocals, bass) - I Don't Understand
05 - Jenny Don't & The Spurs (Kelly Halliburton, guitar, vocals) - My Only Desire
06 - The Pack A.D. (Becky Black, guitar, vocals - Maya Miller, drums) - Thomas Hardy
07 - Sound Of The Sirens (Abbe Martin & Hannah Wood, guitar, vocals) - Chaos
08 - Louie Louie - What a Man Can Do
        (Emily Robb, guitar, percussion, lead vocals - Leslie Burnette, keyboards 

        Emily K. Eichelberger, bass - Jenna Robb, drums, percussions)
09 - Kerry Ellis & Brian May - Golden Days
10 - Cayetana - Dust
        (Augusta Koch, vocals, guitar - Allegra Anka, bass - Kelly Olsen, drums)
11 - Lou Doillon -  Devil or Angel
12 - Alice Jayne - One Good Reason
13 - Tracey Barnett (guitar, vocals) - Beat of the Land
14 - Lara Hope & The Ark-Tones (guitar, vocals) - Hotel Yorba
15 - Gwen Sebastian - Cadillac
16 - Lynn Hazelton - Little Red House
17 - Zoe Schwarz Blue Commotion - I Can't Live With That
18 - Ms. Jody (Joanne Vertie Delapaz) - Stir It Up

dimanche 16 septembre 2018

METAL / 2018-08


La France est championne du monde de foot tous les 20 ans. En 1998, j'avais 40 piges et j'ai fêté mes 60 en mai dernier. Vu l'état de délabrement de mes boyaux, il y a donc peu de chance que j'assiste à la consécration des bleus en 2038.

Par contre, mon petit fils qui a soufflé sa septième bougie quelques jours avant la consécration de la bande à D.D. risque fort d'être aux premières loges pour l'attribution de la troisième étoile. De même sera-t-il encore dans une forme olympique en 2058 et 2078 pour voir l'équipe de France se hisser de nouveau au firmament du football mondial. Avec les progrès de la science, il pourrait même être encore devant sa télé en 2098, à l'âge de 87 ans, et savourer, pour la cinquième fois de sa vie, la victoire tricolore dans la plus grande compétition sportive du monde… et ce, tout juste un siècle après que son cher papy ait vécu le premier sacre dans un petit bistrot de Peyrat-le-Château.

Mais d'ici là, beaucoup d'eau aura coulé sous les ponts, les Chinois auront envahi la France, Vladimir Poutine en sera à son 25è mandat présidentiel, les Stones sortiront leur 88è album studio et Joséphine ange-gardien fera toujours un carton à la télé.

En attendant, je vous propose une petite sélection de chansonnettes sorties en ce mois d'août caniculaire.

>>>>> USE YOUR ILLUSION

01 - Shotgun Rodeo - Bastardize the World
02 - Haan - Hyena Moan
03 - Parasite Inc. This World
04 - Super Moon - Dark Matter Woman
05 - No Chrome - Godzilla
06 - Lurk - Nether
07 - Stone Sour - Whiplash Pants
08 - Lararium - Polarity
09 - Recycle To The Soil - Cerebral Torture
10 - Mudfinger - Gravity
11 - Alice in Chains - So Far Under
12 - Golden Bats - Eye Juices
13 - Hrobar - Buchty Na Pare
14 - U.D.O. - Hungry and Angry
15 - Ohrenfeindt - Porschekiller
16 - Black Tusk - Never Ending Daymare
17 - Mantar - Teeth of the Sea
18 - Conceded - Black Earth


>>>>> DRACONIAN TIMES

19 - Doro - Blood, Sweat and Rock 'n' Roll
20 - Over Nemesis - She Become Calypso
21 - Molto - Roller
22 - Paralelum - A Jar of Blood and Milk
23 - Two Old Men - In the Deep
24 - Palm - Ex Owner Is Fucked
25 - Subtype Zero - Blinded by Light
26 - Tragedy of Mine - Prison
27 - Forming the Void - Arcane Mystic
28 - Septekh - Treasures
29 - Kalmah - The Evil Kin
30 - Saltatio Mortis - Brot und Spiele
31 - Kataklysm - …And Then I Saw Blood
32 - Hero's Fate - Alone, Unheard, Dethroned
33 - Bruise - All Eyes
34 - Bleeth - Deliverance
35 - Hollow - It's Real
36 - Angelwarrior Ace - Voices From Beyond

jeudi 13 septembre 2018

Johnny… Copier / Coller… Hallyday

Noir c'est noir, Je veux te graver dans ma vie, Souvenirs souvenirs, Si j'étais un charpentier, Le pénitencier, Hey Joe, Fils de personne, Aussi dur que du bois, L'idole des jeunes, Gabrielle… autant de chansons emblématiques du répertoire de Johnny Hallyday, autant de titres empruntés à d'autres artistes.

Ceci étant dit, certains esprits chagrins n'hésiteront pas à l'accuser d'avoir construit sa carrière en siphonnant le talent des autres ! Ce genre d'affirmation pourrait être valable pour tout autre clampin… pas pour Johnny !

Si beaucoup se satisfont de rendre d'insipides copies, le bonhomme avait une telle personnalité et un talent si grand, qu'il ne s'est jamais contenté de reprendre bêtement les chansons des autres. Au contraire, il a toujours su les retailler à ses propres mensurations, mises aux normes de la maison Hallyday, afin qu'elles s'intègrent naturellement à son répertoire.

Mais je cause, je cause et j'en vois déjà qui baillent au fond de la classe. Comme d'habitude, quoi de mieux qu'une jolie compile pour étayer mes propos. Et c'est là que tu te dis que tu as un bol d'enfer de fréquenter ce merveilleux blog, parce qu'aujourd'hui, ce n'est pas une, mais bien deux compiles qui sont mises sur l'étal. La première contenant les œuvres originales, la seconde présentant les versions hallydéennes.

À toi de dire, maintenant, si Johnny était un escroc ou s'il a su rendre dignement hommage aux auteurs qu'il a interprétés.



>>>>> POMME C 

01 - Joe Dassin - The Guitar Don't Lie (La guitare fait mal)
02 - Kris Kristofferson - Help Me Make It Through the Night (Reste avec moi cette nuit)
03 - Jimmy Cliff - You Can Get It If You Really Want (T'as le bonjour de l'amour)
04 - Lynyrd Skynyrd - Sweet Home Alabama (Cartes postales d’Alabama)
05 - The Gregg Allman Band - Cryin' Shame (Tout m'enchaîne)
06 - Moon Martin - Victim of Romance (Je suis victime de l'amour)
07 - Thunder - Dirty Love (Amour facile)
08 - Small Faces - My Way of Giving (Je n'ai jamais rien demandé)
09 - Brenda Lee - Break It to Me Gently (Quitte-moi doucement)
10 - Kenny Rogers - Sweet Music Man (Revoilà ma solitude)
11 - Warren Zevon - Looking For the Next Best Thing (Génération banlieue)
12 - Waylon Jennings - I'm a Ramblin' Man (L'étranger)
13 - The Beatles - She's a Woman (On a ses jours)
14 - Percy Sledge - When a Man Loves a Woman (Quand un homme perd ses rêves)
15 - Ray Kennedy - Isn't It Time (Le cœur comme une montagne)
16 - The Everly Brothers - Cathy's Clown (Le p'tit clown de ton cœur)
17 - Roger Miller - Me and Bobby McGee (L'histoire de Bobby McGee)
18 - Elvis Presley - Burning Love (Promesses)



>>>>> POMME V 

01 - La guitare fait mal (Joe Dassin - The Guitar Don't Lie)
02 - Reste avec moi cette nuit (Kris Kristofferson - Help Me Make It Through the Night)
03 - T'as le bonjour de l'amour (Jimmy Cliff - You Can Get It If You Really Want)
04 - Cartes postales d’Alabama (Lynyrd Skynyrd - Sweet Home Alabama)
05 - Tout m'enchaîne (The Gregg Allman Band - Cryin' Shame)
06 - Je suis victime de l'amour (Moon Martin - Victim of Romance)
07 - Amour facile (Thunder - Dirty Love)
08 - Je n'ai jamais rien demandé (Small Faces - My Way of Giving)
09 - Quitte-moi doucement (Brenda Lee - Break It to Me Gently)
10 - Revoilà ma solitude (Kenny Rogers - Sweet Music Man)
11 - Génération banlieue (Warren Zevon - Looking For the Next Best Thing)
12 - L'étranger (Waylon Jennings - I'm a Ramblin' Man)
13 - On a ses jours (The Beatles - She's a Woman)
14 - Quand un homme perd ses rêves (Percy Sledge - When a Man Loves a Woman)
15 - Le cœur comme une montagne (Ray Kennedy - Isn't It Time)
16 - Le p'tit clown de ton cœur (The Everly Brothers - Cathy's Clown)
17 - L'histoire de Bobby McGee (Roger Miller - Me and Bobby McGee)
18 - Promesses (Elvis Presley - Burning Love)

lundi 10 septembre 2018

Carré d'As : Black Is Beautiful [ 6 ]


                  Ma négritude n'est pas une taie d'eau morte sur l'œil mort de la terre
                  Ma négritude n'est ni une tour ni une cathédrale

                  Elle plonge dans la chair rouge du sol
                  Elle plonge dans la chair ardente du ciel
                  Elle troue l'accablement opaque de sa droite patience

                  Eïa pour le Kaïlcédrat royal !
                  Eïa pour ceux qui n'ont jamais rien inventé
                  Pour ceux qui n'ont jamais rien exploré
                  Pour ceux qui n'ont jamais rien dompté

                  Sang ! Sang ! Tout notre sang ému par le cœur mâle du soleil
                  Ceux qui savent la féminité de la lune au corps d'huile
                  L'exaltation réconciliée de l'antilope et de l'étoile
                  Ceux dont la survie chemine en la germination de l'herbe !
                  Eïa parfait cercle du monde et close concordance !


[ Aimé Césaire - Ma Négritude (extrait) ]

>>>>> ROSA PARKS

01 - Taj Mahal - The Hoochi Coochi Coo
02 - Screamin' Jay Hawkins - Sherilyn Fenn
03 - Jimi Hendrix - Wait Until Tomorrow
04 - Wilson Pickett - In the Midnight Hour
05 - Taj Mahal - Scratch my Back
06 - Screamin' Jay Hawkins - Yellow Coat
07 - Jimi Hendrix - Valleys of Neptune
08 - Wilson Pickett - Mustang Sally
09 - Taj Mahal - Done Changed my Way of Living
10 - Screamin' Jay Hawkins - Somethin' Funny Goin' On
11 - Jimi Hendrix - Gypsy Eyes
12 - Wilson Pickett - All About Sex
13 - Taj Mahal - Oh Lord, Things Are Gettin' Crazy Up in Here
14 - Screamin' Jay Hawkins - You Want Love
15 - Jimi Hendrix - Castles Made of Sand
16 - Wilson Pickett - Back on the Right Track

dimanche 9 septembre 2018

METAL / 2018-07


Oui, Benjamin Pavard a une frappe de bâtard. Oui, N'Golo Kanté c'est une putain de muraille de Chine. Oui, Kylian Mbappé court plus vite qu'une Mobylette. Oui, Blaise Matuidi est un chien enragé. Oui, l'herbe ne repousse pas après le passage de Lucas Hernandez. Oui, Raphaël Varane est aussi inébranlable que sphinx de Gizeh. Oui, on a autant envie de croiser le chemin de Samuel Umtiti que de passer une soirée avec une meute de hyènes. Oui, la cage d'Hugo Lloris est une citadelle imprenable. Oui, on a cogné les Argentins de Messi. Oui, on a tapé les Belges de Hazard. Oui, on a démonté les Croates de Modrić.

OUI, ON EST CHAMPIONS DU MONDE !!!

Ceci dit, il est temps de se remettre au boulot, les p'tits cocos ! Y'a encore une flopée de super bons disques de metal qui ont été mis sur le marché en de doux mois de juillet de l'an deux de l'ère macronienne.

On chausse les crampons et on retourne au mastic !!!

>>>>> CAT SCRATCH FEVER

01 - Drowning - Gods
02 - Astral Witch - Witch Knife
03 - 1968 - The Hunted
04 - Neverfall - Carnage
05 - Sahon - Born to Lose, Live to Win
06 - Angel of Damnation - Gospel of the Serpent (The Damnation of Gehenna)
07 - Balgeroth - Blutgott Blitzkrieg
08 - Faustus - Prophets
09 - Mortales - Vampyres
10 - Squidhammer Metal - Perfect Storm
11 - Hanzel und Gretyl - Moons
12 - Outliar - Bathed in Fire
13 - Mephisto's Söhne - Was Rechts zu Wissen
14 - Crazy Bull - Pull You In (Left Hand Path)
15 - Sculptor Void - Android Kernel Panic
16 - The Agony Scene - The Submissive
17 - Bent Muffbanger - Get Him in the Trunk
18 - Birds In Row - We Count So We Don't Have to Listen


>>>>> COWBOYS FROM HELL

19 - While She Sleeps - Feel
20 - Tempest - Dictocracy
21 - Gale's Debt - Cardio
22 - Local Bastards - Die Fäuste Hoch
23 - Endless Fear - The Possession
24 - Palesloth - VI.
25 - Witchkiss - A Crippling Wind
26 - Warbreed - The Mirror
27 - Necrowolf - Plague of the Earth
28 - Metalfier - Devil's Vision
29 - Worwyk - Insanity
30 - Black Elephant - Walking Dead
31 - Evil-X - Drop the Bomb
32 - No Gods - Through Pain
33 - Haunt - Burst Into Flame
34 - Cold Snap - Demons
35 - Sandrider - Industry
36 - Green Dragon - Dead Space

mardi 4 septembre 2018

Une chanson (Cielito Lindo)


De la Sierra Morena
Chérie jolie, descend
Une paire d'yeux noirs
Chérie jolie, de contrebande

Aye, aye, aye, aye !
Chante et ne pleure pas
Parce qu'en chantant, les cœurs
Chérie jolie, se réjouissent

L'oiseau qui abandonne
Chérie jolie, son premier nid
Revient et le trouve occupé
Chérie jolie, bien fait pour lui

Ce grain de beauté que tu as
Chérie jolie, près de ta bouche
Ne le donne à personne
Chérie jolie, il est pour moi

Si ta petite bouche brune
Était en sucre, était en sucre
Je passerais mon temps
Chérie jolie, à l'embrasser

De ta maison à la mienne
Chérie jolie, il n'y a qu'un pas
Avant que ta mère n'arrive
Chérie jolie, viens dans mes bras

Une flèche dans l'air
Chérie jolie, Cupidon a lancée
Et comme il jouait
Chérie jolie, je fus le blessé

Quirino Mendoza y Cortés est né au Mexique, le 10 mai 1862. Dès son plus jeune âge, son père l'initie à la musique. Il apprend ainsi à jouer du piano, de la flûte, du violon, de la guitare et de l'orgue. À 18 ans, le jeune musicien commence à composer ses premiers morceaux : essentiellement des chants religieux. Rapidement, il choisit de s'aventurer vers d'autres univers musicaux (polka, mazurka, corrido, valse, paso doble, boléro, ranchera, chansons pour enfants…) et devient professeur de musique — métier qu'il exerça pendant plus de 60 ans.

Un jour qu'il se promenait en montagne, il rencontra Catalina Martínez, une jolie jeune femme qui avait un grain de beauté près de sa lèvre supérieure. Non seulement il l'épousa, mais en plus il composa une chanson en son honneur. À cet instant précis, pouvait-il seulement imaginer que Cielito Lindo allait devenir l'un des plus grands standards de tous les temps. Classique non seulement au Mexique, mais aussi dans le monde entier.

Couvert d'honneurs dans son pays et dans toute l'Amérique du Sud, mais aussi aux États-Unis, au Japon, et bien sûr en Espagne, le maestro s'est éteint à Mexico le 9 novembre 1957. Auparavant, il avait pris soin, de composer sa propre marche funèbre.

>>>>> JUNTO A LA BOCA

01 - Dave Brubeck
   02 - Xavier Cugat (feat. Chacha Aguilar)
      03 - Divididos
         04 - Various Artists (BaNaMex)
            05 - Pete Seeger
               06 - The Mills Brothers & Count Basie
                  07 - Los Fabulosos 3 Paraguayos
                     08 - Maryla Rodowicz (Na Dworze Jest Mrok)
                        09 - Cronómetrobudú
                           10 - Cuarteto Patria & Manu Dibango
                              11 - Diego's Umbrella
                                 12 - Chingon
                                    13 - Los Lobos
                                       14 - Ana Gabriel
                                          15 - Tokyo Ska Paradise Orchestra
                                             16 - José Feliciano
                                                17 - Mariachi Bandido
                                                   18 - Charlie Hunter

dimanche 15 juillet 2018

You wanted the best, you got the best !


  On est les champions 
On est les champions
On est, on est…
On est les champions

samedi 7 juillet 2018

Congés payés


When  the  train  left  the  station
It  had  two  lights  on  behind
The  blue  light  was  my  baby
And  the  red  light  was  my  mind
All  my  love  was  in  vain


On se retrouve au mois de septembre ?

mercredi 4 juillet 2018

King Cover #38


La garrigue frissonne sous le soleil rosé d'un crépuscule de printemps. Une frêle silhouette est adossée à un olivier maintes fois centenaire.

— Bonsoir la Faucheuse !
     Bonsoir belle Isabelle !
— Nous avons rendez-vous.
     Nous avons rendez-vous depuis 83 ans. Tu es même un peu en avance.
— J'ai eu une belle et longue vie.
     Tu n'as pas de regrets ?
— Aujourd'hui, j'ai réuni mes enfants, petits-enfants et arrières-petits-enfants. Nous avons
     parlé, nous avons bu. Nous avons ri, nous avons chanté. Je leur ai dit au revoir. Je les ai
     embrassés. Ils ont compris.
     — C'est bien. Tu es prête, alors ! Est-ce que tu as une dernière volonté ?
— Peuchère ! J'aimerais mourir nue dans la garrigue !
   
>>>>> ULTIME RENDEZ-VOUS

01 - Sarah Jane Morris - I Can't Stand the Rain (Ann Peebles)
02 - Katie Noonan - Fool on the Hill (The Beatles)
03 - Katie Kern - Route 66 (Nat King Cole)
04 - Layla Zoe - Wild Horses (The Rolling Stones)
05 - Umbra et Imago - Light my Fire (The Doors)
06 - Arielle Dombasle - Pata Pata (Miriam Makeba)
07 - Heather Lynne Horton - You're the One That I Want (John Travolta & Olivia Newton-John)
08 - Steve 'n' Seagulls - Cemetery Gates (Pantera)
09 - Cassie Keenum & Rick Randlett - Hallelujah (Leonard Cohen)
10 - Kendra Morris - Black Hole Sun (Soundgarden)
11 - Guano Apes - This Is Not America (Soundgarden)
12 - Danny B. Harvey & Annie Marie Lewis - Cry Me a River (Julie London)
13 - Lenny Henry - Hoochie Coochie Man (Muddy Waters)
14 - In This Moment - In the Air Tonight (Phil Collins)
15 - John Verity Band - She's Not There (The Zombies)
16 - Michael Bublé (feat. Reese Witherspoon) - Something Stupid (Carson & Gaile)
17 - Viktor Krauss - Shine on You Crazy Diamond (Pink Floyd)
18 - Eric Gales - Trampled Underfoot (Led Zeppelin)

dimanche 1 juillet 2018

METAL / 2018-06


Comme dit le proverbe : « Les chiens ne font pas des chats ! »

En voici encore une preuve irréfutable avec le premier album du groupe Co-Op dont le chanteur n'est autre que Dash Cooper, le fiston du king of shock rock : monsieur Vincent Furnier, qui s'en vient d'ailleurs pousser la chansonnette avec le petiot ! L'adage est d'autant plus vrai qu'il y a quelques années, Calico, l'ainée d'Alice Cooper et Sheryl Goddard, avait déjà intégré Beasto Blanco, autre rock band à fort potentiel de nuisance sonore.

Nuisance sonore, il en est aussi question avec les pionniers du stoner metal d'Orange Goblin. On pousse les potards à donf et on balance la semoule ! Après on regarde ce qui tient encore debout et on fait le tri !

La période des congés payés approche à grand pas, il est temps de chausser les tongs et le bermuda, de sortir la glacière pour le rosé. Et surtout vérifier que le lecteur MP3 est opérationnel, parce que, pour l'occasion, ce n'est pas la traditionnelle double biscotte atomique que je vous propose, mais bien une TRIPLE dose de metal en fusion pour bien vous remettre les chicots dans l'axe.

Comme disait le grand philosophe Éric Charden : « L'été s'ra chaud, l'été s'ra chaud, dans les t-shirts, dans les maillots ! »

>>>>> REIGN IN BLOOD

01 - Co-Op - Old Scratch (feat. Alice Cooper)
02 - Insannica - Demons in My Head
03 - Cutthroat - Brothers
04 - Khemmis - Isolation
05 - Dead Man's Boogie - Warmachine
06 - Big Durty - Alpha Mongrel
07 - The Red Coil - Godforsaken
08 - Horror Strikes - The Urretxu Impaler
09 - A Tear Beyond - Sentence (Forgiveness, Act II)
10 - Despeace - N.U.K.E.
11 - Sinsid - Union Sign
12 - Dispersed Ashes - Born Before Invention
13 - Supercharger - Off We Go
14 - Satan's Empire - Come Back
15 - A Gazillion Angry Mexicans - Driving Fast With Your Friends
16 - Pan - Rite of Winter
17 - Resist - Ethics of Hatred
18 - Marduk - Werwolf


>>>>> ACE OF SPADES

19 - Thirst Planet - Chain
20 - Voodoo Diamond - Black Ice
21 - Kint - Snakebootskin
22 - Skythen - Let the Moon Strike
23 - The Grudge - The Effect of Transylvania
24 - Motorjesus - King Collider
25 - Graviton - Tomes of the Mystic
26 - War Anyway - Kommandant Schwarzmann
27 - Acârash - Legio Obscura
28 - Graveyhard - Lost
29 - Jynx - G.O.A.T.
30 - Madball - Freight Train
31 - The Heretic Order - Straight Down (to Hell)
32 - Dyvelsten - Vietcong
33 - Vesztegzár - Pitch Dark
34 - Redneck Rampage - Green Devil
35 - Dead Shape Figure - Switchblade Storm
36 - Kamara - Kadonnut Horisontti


>>>>> PIECE OF MIND

19 - Thirst Planet - Chain
20 - Voodoo Diamond - Black Ice
21 - Kint - Snakebootskin
22 - Skythen - Let the Moon Strike
23 - The Grudge - The Effect of Transylvania
24 - Motorjesus - King Collider
25 - Graviton - Tomes of the Mystic
26 - War Anyway - Kommandant Schwarzmann
27 - Acârash - Legio Obscura
28 - Graveyhard - Lost
29 - Jynx - G.O.A.T.
30 - Madball - Freight Train
31 - The Heretic Order - Straight Down (to Hell)
32 - Dyvelsten - Vietcong
33 - Vesztegzár - Pitch Dark
34 - Redneck Rampage - Green Devil
35 - Dead Shape Figure - Switchblade Storm
36 - Kamara - Kadonnut Horisontti

jeudi 28 juin 2018

Carré d'As : Black Is Beautiful [ 5 ]


Femme nue, femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté
J’ai grandi à ton ombre, la douceur de tes mains bandait mes yeux
Et voilà qu’au cœur de l’Été et de Midi,
Je te découvre, Terre Promise, du haut d’un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein cœur, comme l’éclair d’un aigle

Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases de vin noir, bouche qui fait lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d’Est
Tamtam sculpté, tamtam tendu qui gronde sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l’Aimée

Femme noire, femme obscure
Huile que ne ride nul souffle, huile calme aux flancs de l’athlète, aux flancs des princes du Mali
Gazelle aux attaches célestes, les perles sont étoiles sur la nuit de ta peau
Délice des jeux de l’Esprit, les reflets de l’or ronge ta peau qui se moire
À l’ombre de ta chevelure s’éclaire mon angoisse aux soleils prochains de tes yeux

Femme nue, femme noire
Je chante ta beauté qui passe, forme que je fixe dans l’Éternel
Avant que le destin jaloux ne te réduise en cendre pour nourrir les racines, les racines de la vie

[ Femme noire - Léopold Sédar Senghor ]

>>>>> MARTIN LUTHER KING

01 - Miriam Makeba - Umhome
02 - Tina Turner - Undercover Agent for the Blues
03 - Grace Jones - Corporate Cannibal
04 - Aretha Franklin - Sweet Sixteen (B.B. King Cover)
05 - Miriam Makeba - Pata Pata
06 - Tina Turner - I Wrote a Letter
07 - Grace Jones - Chan Hitchhikes to Shanghai
08 - Aretha Franklin - Rolling in the Deep (Adele Cover)
09 - Miriam Makeba - L'enfant et la gazelle
10 - Tina Turner - Without You
11 - Grace Jones - Crack Attack
12 - Aretha Franklin - I Knew You Were Waiting (For Me)
13 - Miriam Makeba - Erev Shel Shoshanim
14 - Tina Turner - Goldeneye
15 - Grace Jones - Walking in the Rain
16 - Aretha Franklin - Chain of Fools

lundi 25 juin 2018

Dans le sac de Janis


En se remettant debout, Caroline dit
Pourquoi est-ce que tu me cognes ?
Ça n'a rien d'amusant
En se maquillant les yeux, Caroline dit
Tu devrais t'intéresser plus à moi
Ne pas penser qu'à toi

Mais elle n'a pas peur de mourir
Tous ces amis l'appellent Alaska
Quand elle prend du speed, ils rigolent et lui demandent
Ce qui se passe dans sa tête

En se remettant debout, Caroline dit
Tu peux me frapper autant que tu veux
Mais je t'aimerai toujours autant
Tout en se mordant les lèvres, Caroline dit
La vie est censée être mieux que ça
Et ça c'est un trip de clodo

Elle a donné un coup de poing à travers le carreau de la fenêtre
C'est une sensation tellement étrange
Il fait si froid en Alaska

[ Lou Reed ]

>>>>> DOWN ON ME

01 - Janis Joplin - Move Over
02 - Pi Jacobs (guitar, vocals) - Dance Clean
03 - Cherry Glazerr - Told You I'd Be With the Guys
        (Clementine Creevy, guitar, vocals - Sasami Ashworth, keyboards - Tabor Allen, drums)
04 - Janiva Magness - I Can Tell
05 - Layla Zoe - Working Horse
06 - Miriam Hobbs - Count It Out
07 - Cobalt Chapel (Cecilia Fage) - Singing Camberwell Beauty
08 - Lauren Mitchell - I Don't Need Nobody
09 - Shannon Wright - Accidental
10 - Lhasa - Fool's Gold
11 - Roadcase Royale (Liv Warfield, vocals - Nancy Wilson, guitar) - Get Loud
12 - Ruthie Foster - Open Sky
13 - Rosedale (Amandyn Roses) - Man, I Don't Want You Around
14 - Suzanne Slair (guitar, vocals) - Grace
15 - Pam Taylor (guitar, vocals) - Nirvana
16 - Shaka Ponk (Samaha Sam) - Sex Ball
17 - Sarah Jane Scouten - Acre of Shells
18 - Eden Miner (piano, vocals) - Upside Down

vendredi 15 juin 2018

Sludge Metal


Le metal, c'est un peu comme la gastronomie : il en faut pour tous les goûts !

Les fines gueules apprécient le metal symphonique et le power metal qui sont comme des bulles de champagne pour les tympans. Ceux qui préfèrent les saveurs plus corsées se jettent évidemment sur le thrash et le death. Il y a aussi ceux qui aiment les plats qui ont mijoté pendant des heures, ils se délectent de stoner et de doom.

Enfin, il y a ceux qui aiment les plats régionaux, un peu rustiques, un peu gras, un peu lourds à digérer. Ceux-là se goinfrent de sludge metal… arrosé de Jack Daniel's.

Né au cœur des années 80, ce style brutal et sombre est un mélange chaotique de doom metal et de punk hardcore : des rythmes lents et crasseux ponctués de vocaux vindicatifs et hallucinés. Tout ça donne une mixture dangereusement hallucinogène qui pourrait nuire aux personnes déjà psychiquement fragiles.

Mais je sais qu'ici nous sommes entre vieux routiers du rock. Pas de freluquets aux Jolies Compiles, pas de rachitiques, ni de culs-de-jatte ! Que des bisons au cuir tanné et d'alertes gazelles avec du poil aux pattes. On va donc pouvoir se faire une orgie de sludge metal… et c'est bibi qui paie l'addition !

>>>>> SWAMP THING

01 - Roachpowder - Balls of the Sun
02 - Kingdom Of Sorrow - From Heroes to Dust
03 - High On Fire - The Face of Oblivion
04 - Sourvein - Gemini
05 - Baroness - The Sweetest Curse
06 - 16 - Skin and Bones
07 - The Atlas Moth - Galactic Brain
08 - Grief - Bury the Dead
09 - Burning Witch - Tower Place
10 - Mastodon - Iron Tusk
11 - Melvins - Heater Moves and Eyes
12 - Toadliquor - Gnaw
13 - Stoneghost - Devil's Motion
14 - Down - Losing All
15 - Crowbar - Shaman of Belief
16 - Eyehategod - White Nigger
17 - Fudge Tunnel - Long Day
18 - Black Tusk - Snake Charmer

mardi 12 juin 2018

Covered by Dalida


… et puis, un jour, on écrit une chronique sur Dalida !

On se construit au fil des jours et des années. Livre après livre, disque après disque, on se forge une identité. Les hivers passent et l'on découvre de nouveaux sons, de nouvelles couleurs. On perd des amis, on en rencontre d'autres avec qui on évoque les précédents. On aime, on se fâche. On se quitte, on se réconcilie. On s'égare, on revient. Un jour on pleure, un jour on rit. Un jour on a les cheveux blancs et les idées toujours aussi courtes. On s'habitue, on se lasse, on se réveille un matin avec de nouveaux rêves.

Parfois on tombe et quelqu'un te tend la main. Je te reconnais, tu es un vieux copain. Qu'est-ce tu fous dans le quartier ? Et toi, vieille branche, toujours fan de Joe Dassin ?

Alors on repense à toutes ces étapes de notre vie. Les beaux moments, les jours de pluie. Les orages sur la Calabre, la canicule au cap Gris-Nez. La neige rue Serpenoise, les yeux bleus de Lily à Chelsea. Led Zep à Bruxelles, Higelin à La Rochelle. Renaud à l'Huma, Slayer à Clisson…

>>>>> PAROLES, PAROLES

01 - La mamma (Charles Aznavour)
02 - Petit homme (Sonny & Cher)
03 - Concerto pour une voix (Saint Preux et Danielle Licari)
04 - Garde-moi la dernière danse (The Drifters)
05 - Avec une poignée de terre (Craig Douglas)
06 - Je reviens te chercher (Gilbert Bécaud)
07 - Les feuilles mortes (Yves Montand)
08 - Ti Amo (Je t'aime) (Umberto Tozzi)
09 - La chanson d'Orphée (Agostinho dos Santos)
10 - Quand on n'a que l'amour (Jacques Brel)
11 - Le petit bonheur (Félix Leclerc)
12 - Pour te dire je t'aime (Stevie Wonder)
13 - La mer (Charles Trenet)
14 - Je suis malade (Serge Lama)
15 - L'amour et moi (Barbra Streisand)
16 - Avec le temps (Léo Ferré)
17 - Mamy Blue (Nicoletta)
18 - Lady d'Arbanville (Cat Stevens)

samedi 9 juin 2018

Carré d'As du Metal en Live


Il y a des albums que j'ai usé jusqu'à la trame : Made in Japan de Deep Purple, Rock 'n' Roll Animal de Lou Reed, le Live 76 de Status Quo, On Stage de Rainbow, Live Evil de Black Sabbath, Get Yer Ya-Ya's Out des Stones, S&M de Metallica, Alive ! de Peter Frampton… que des albums titanesques, captés au cœur même de la fournaise.

L'exercice de la scène est une loterie : tu mets tes couilles sur le billot, ça passe ou ça casse. Si ça casse, la bête grouillante te bouffera les entrailles. Si ça passe, tu es Dieu.

You wanted the best, you've got the best, the hottest bands in the world… bienvenue au plus grand concert de l'histoire du rock. Les formations qui vont se livrer devant toi, public chéri, ne sont là que pour TON plaisir. Tu seras donc seul juge de leur survie… ou de leur descente aux enfers.

>>>>> ABSOLUTELY LIVE

01 - KISS - Deuce
02 - Ted Nugent - Gonzo
03 - Scorpions - Backstage Queen
04 - Thin Lizzy - Cold Sweat
05 - KISS - Cold Gin
06 - Ted Nugent - Great White Buffalo
07 - Scorpions - He's a Woman, She's a Man
08 - Thin Lizzy - Jailbreak
09 - KISS - Let Me Go, Rock 'n' Roll
10 - Ted Nugent - Stormtroopin'
11 - Scorpions - In Trance
12 - Thin Lizzy - The Rocker
13 - KISS - Nothin' to Lose
14 - Ted Nugent - Yank Me, Crank Me
15 - Scorpions - Robot Man
16 - Thin Lizzy - Thunder & Lightning

mercredi 6 juin 2018

Carré d'As : Chanteuses Australiennes (02)


On commence notre balade à Cairns, au nord-est de l'Australie. C'est dans cette ville, bordée par la mer de Corail, qu'Emma Louise a vu le jour, le 16 juillet 1991. Auteure, compositrice et interprète, vous connaissez forcément cette jolie jeune femme à travers sa chanson Jungle qui illustre la campagne de publicité du parfum Black Opium d'Yves Saint Laurent.

Si on ne rate pas les correspondances, il nous faudra bien une semaine à bord des bus de Greyhound Australia pour rejoindre la côte méridionale. Là, nous retrouverons Sia, née à Adélaïde le 18 décembre 1975, qui écrit et compose également ses chansons. Elle entame sa carrière au sein du groupe australien Crisp, avant de graver trois albums avec les Anglais de Zero 7. Depuis le début des années 2000, elle se produit sous son propre nom, dans un répertoire pop coloré, original et saupoudré de paillettes trip hop et acid jazz.

L'A8, puis l'A66 qui longent la grande baie australienne vers le sud-est nous mènent à Mount Gambier où nous attend Kasey Chambers. Encore une qui n'a besoin de personne pour écrire ses chansons ! Née le 4 juin 1976, la pétillante brunette a commencé sa carrière en 1993, au sein de Dead Ringer Band, le groupe de country music de ses parents Bill et Diane, dans lequel opère également son frangin Nash. En 1999, elle se lance dans une carrière solo, toujours dans un registre pop et country. Malgré sa jeune carrière, elle peut s'enorgueillir d'une discographie riche d'une dizaine d'albums qui se sont tous distingués dans les charts australiens.

Maintenant, on prend l'A1, toujours vers l'est en direction de Melbourne, mais on s'arrête 50 kilomètres avant : dans la petite ville de Geelong qui se mire dans la baie de Port Phillip. Ici, nous n'avons rendez-vous avec personne, juste avec le souvenir de Chrissy Amphlett, née le 25 octobre 1959. En 1980, elle fonde le groupe Divinyls avec le guitariste Mark McEntee. Entre 1983 et 1996, le groupe a sorti cinq albums remplis de chansons new wave/pop rock aux refrains imparables. Séparation en 1996, puis reformation en 2006. En 2007, Chrissy annonce à la presse qu'elle est atteinte d'une sclérose en plaques, mais se montre déterminée à reprendre les tournées avec Divinyls. Finalement, c'est un cancer du sein qui terrasse l'impétueuse jeune femme, à New York le 21 avril 2013.

On fait une pause avant de reprendre la route ?

>>>>> ANGEL CITY

01 - Kasey Chambers - Wheelbarrow
02 - Sia - Confetti
03 - Emma Louise - 1000 Sundowns
04 - Divinyls - Back to the Wall
05 - Kasey Chambers - Heaven or Hell
06 - Sia - First Fighting a Sandstorm
07 - Emma Louise - Colours
08 - Divinyls - Hey Little Boy
09 - Kasey Chambers - The Captain
10 - Sia - I'm in Here (piano/vocal version)
11 - Emma Louise - Jungle
12 - Divinyls - I Touch Myself
13 - Kasey Chambers - Talkin' Baby Blues
14 - Sia - Midnight Decisions
15 - Emma Louise - Talk Baby Talk
16 - Divinyls - I'm on Your Side

dimanche 3 juin 2018

METAL / 2018-05



Décidément, les Australiens sont d'indécrottables chenapans ! Non seulement, ils ont mis sur orbite des groupes comme AC/DC, Rose Tattoo, Airbourne et autres Angel City, mais v'là t'y pas qu'en mai 2018, ils allument un nouveau pétard avec The Lazys. Pas de prise de tête pour les susnommés feignasses : bon gros rock, guitares véloces, rythmique en béton, frontman à la voix crasseuse. Tout ce qu'il faut pour se mettre la tête à l'envers !

Tant qu'à se mettre minables, autant y aller franco avec les teutons énervés de V8 Wankers qui rendent un bouillant hommage à sir Lemmy. C'est frais, c'est léger, c'est printanier… ça sent la chaussette de randonneur et ça déchire méchamment les écoutilles !!!

Le reste est à l'avenant : bruyant, électrique, couillu, érosif, flamboyant, maléfique, effervescent, déroutant, sulfureux, piquant, effronté, malsain ! Mais on s'en fout puisqu'en mai on fait ce qui nous plait !!!

>>>>> BLIZZARD OF OZZ

01 - Innersphere - Presence
02 - Five Finger Death Punch - Fake
03 - Axegressor - Barren Bloodline Worship
04 - Skindred - Machine
05 - Casi Humano - Rencor
06 - Boon - Overdrive
07 - Blessed Hellride - Fucking Hairy Bastards
08 - Fatal Malady - Don't Back Down
09 - Mokoma - Tienraivaaja
10 - Candlemass - Flowers of Deception
11 - Inferior Design - Dark Forest
12 - Graveyard - It Ain't Over Yet
13 - Amorphis - We Accursed
14 - Son Of Sorrow - Since December
15 - Dwarves - Take Back the Night
16 - Death of Reason - Killing Me
17 - The Lazys - Picture Thieves
18 - Stonewitch - The Phoenix Risen


>>>>> IN FOR THE KILL

19 - Jizzy Pearl - Comin' Home to the Bone
20 - Chaos Before Gea - Chronos
21 - The Tract - Death O'Clock
22 - Long Claw - Data and Goliath
23 - Dimmu Borgir - The Empyrean Phoenix
24 - Pánico Al Miedo - No Voy a Perder
25 - V8 Wankers - Live Fast, Rock Hard, Die Old (In Memory of Lemmy Kilmister)
26 - Defiatory - Dance of the Dead
27 - Taste Of Greed - Deep Sea
28 - Dune Pilot - Loaded
29 - Deathstorm - Ossuary Darkness
30 - Parkway Drive - Absolute Power
31 - Limb - Wych Elm
32 - Lordi - Hell Has Room
33 - Concrete Age - Kama Sutra
34 - Khasm - Deathstroke
35 - The Crimson Ghosts - S. A. L. I. G. I. A.
36 - Krankheit - Eis und Blut

jeudi 31 mai 2018

Designed by Keef


Il ne sera pas dit que l'homme qui a créé la pochette du premier album de Black Sabbath n'aura pas le droit à son quart d'heure de gloire aux Jolies Compiles

Keith MacMillan, designer et photographe britannique né en 1947, plus connu sous le pseudonyme de Marcus Keef (ou simplement Keef) a commencé à se faire connaître dès la fin des années 60 en signant quelques-unes des pochettes de disques de rock les plus emblématiques de cette époque bénie.

La fameuse pochette du premier Black Sabbath est caractéristique du style MacMillan : bucolique, mystérieuse et pas franchement rassurante. Les couleurs sont hyper saturées et tripatouillées en laboratoire.

Après avoir illustré une centaine de pochettes, il laisse tomber son travail de photographe pour se lancer dans la réalisation de clips vidéo. Il commence d'ailleurs très fort en mettant en scène le premier succès d'une chanteuse débutante : le fameux Wuthering Heights de Kate Bush. Paul McCartney, Blondie, Pat Benatar et les Who font aussi partie de sa luxueuse clientèle.

>>>>> EKTACHROME

01 - Status Quo - Little Lady
02 - Legend - Moonshine
03 - Fair Weather - Don't Mess With Cupid
04 - Affinity - I Am and so Are You
05 - Indian Summer - Emotions of Men
06 - Manfred Mann Chapter Three - I Ain't Laughing
07 - Black Sabbath - Wicked World
08 - Fresh Maggots - Dole Song
09 - Colosseum - The Kettle
10 - David Bowie - She Shook Me Cold
11 - Warhorse - St. Louis
12 - Fairfield Parlour - Free
13 - Dando Shaft - Kalyope Driver
14 - Jimmy Campbell - Green Eyed American Actress
15 - Spring - Inside Out
16 - Rod Stewart - Lady Day
17 - Zior - Love's Desire
18 - Shape Of The Rain - Woman

lundi 28 mai 2018

Dans le sac d'Amy


Hey, les mecs, faites par les innocents : vous aussi, un jour, vous avez fouillé dans le sac d'une fille. Par hasard, par curiosité, par jalousie… ou simplement pour récupérer votre carte bleue !

Comme moi, vous avez alors découvert un insondable capharnaüm, un innommable foutoir, en un mot comme en cent : un sacré foutu nom de dieu de putain de bordel qui décoiffe sa race !

Faire face à un tel enchevêtrement de machins, de bidules, de trucmuches en tous genres, de toutes matières, de toutes formes, de toutes couleurs est une épreuve que nos cerveaux masculins, méthodiques et rationnels, peinent à concevoir. Par contre, pour les nanas, tout ça relève d'une implacable logique qu'elles seules semblent percevoir.

Imaginons maintenant ce qu'on pourrait trouver dans le sac d'Amy Winehouse si celui-ci était une jolie compile. On y trouverait forcément une de ces chansons et puis du rock, de la pop, du blues, du jazz, de la country… bref, un sacré merdier avec lequel il faudrait bien qu'on s'accommode, sans se poser de problème métaphysique !

>>>>> TEARS DRY

01 - Ami Winehouse - October Song
02 - Suevicha - Banging
        (Abita Les Paul, guitar - Kal Ipso, drums - Tere Reche, bass - Susie Vicha, vocals)
03 - Threefifty - Allegiance
        (Eleonore Oppenheim, bass - Joanie Leon Guerrero, vocals - Jennifer Stock, keyboards 
        Andie Springer, violin)
04 - Mammút - Kinder Version
        (Katrína Mogensen, vocals - Ása Dýradóttir, bass - Alexandra Baldursdóttir, guitar)
05 - Krystal Jyl & The Jacks (K.J. Thomas) - Hard Way to Live (Something's Gotta Give)
06 - Cygne (Laura Meyer, guitar, vocals) - All Roads
07 - Blues Pills (Elin Larsson) - Rejection
08 - Ghalia & Mama's Boys (Ghalia Vauthier, vocals, guitar) - Let the Demons Out
09 - Kathy & The Kilowatts (Kathy Murray, guitar, vocals) - Let's Do This Thing
10 - Grigax (Alyssa Maucere, all instruments, vocals) - Zeis
11 - Carolyn Wonderland (guitar, vocals) - Moon Goes Missing
12 - Big Mama Montse Band - Howlin' on the Ground
13 - Neila Dar (Jasmine Tommaso) - Western Dream
14 - Space Ink (Lisa Fantini) - Know Your Mood
15 - Can of Worms - Mother Earth
        (Cindy Schenk, vocals - April Bosazza, saxophon - Debbie Fairley, percussions)
16 - Wet Lips - Shame
        (Grace Kindellan, guitar, vocals - Jenny McKechnie, bass, vocals 
        Mohini Hillyer, drums, vocals)
17 - Grainne Duffy (guitar, vocals) - Where I Belong
18 - Kalo (Bat-Or Kalo, guitar, vocals) - Pay to Play

lundi 21 mai 2018

Quadrado de ases de roqueiras brasileiras


Nous avions posé un pied en Amérique du Sud avec Zocalo, à la découverte des rockeuses argentines. Restons-y un instant afin de constater que le Brésil est aussi un pays où des demoiselles au sang chaud sont parvenues à s'imposer sur les ondes et dans le cœur des afiocionados.

Priscilla Novais Leone naît le 7 octobre 1977 à Salvador de Bahia. En 2003, sous le pseudonyme de Pitty, elle fracasse les ondes brésiliennes avec son premier album qui caracole avec insolence en tête des hit-parades. Non seulement, elle chante, joue de la guitare, de la batterie et des claviers, mais en plus elle écrit et compose la majorité de ses chansons. Elle propose un répertoire pop et rock à forte dose d'électricité, et teinté de folklore local propre à déclencher des mouvements intempestifs du bassin  !

Rita Lee Jones est aussi chanteuse, compositrice et multi-instrumentiste. Née à São Paulo le 31 décembre 1947, elle entame une carrière musicale en 1963 en créant le groupe Teenage Singers avec deux copines, avant de former les fameux Os Mutantes en 1966. En 1972, elle se lance sur les planches en solo avec une discographie pop/rock aux accents psychédéliques et tropicaux. Après plus de 50 ans d'une carrière fructueuse, inutile de préciser que Rita Lee est une légende en son pays.

Autre légende brésilienne : Cássia Eller. Et quand je parle de légende, je fais référence à des Piaf, à des Joplin, à des Monroe, c'est-à-dire des femmes qui ont donné leur corps et leur âme pour assouvir leurs passions. Cássia Eller, née à Rio de Janeiro le 10 décembre 1962 et décédée au même endroit le 29 décembre 2001, était chanteuse et guitariste. À 14 ans, elle commence à chanter des chansons des Beatles en s'accompagnant à la guitare. À 18, elle s'installe à Brasilia et créé le groupe Massa Real, tout en jouant le soir dans plusieurs bars. Après une carrière fulgurante d'une douzaine d'années, ponctuée d'albums qui demeurent des références, Cássia est terrassée par un infarctus du myocarde, sans doute causé par une vie entièrement consacrée au spectacle et une consommation excessive de cocaïne.

Née le 10 février 1976 et autodidacte en musique, Vanessa Sigiane da Mata Ferreira entame sa carrière de chanteuse à l'âge de 16 ans en intégrant Shalla-Ball, groupe de reggae féminin. Puis elle commence à écrire des chansons pour des artistes de renom (Maria Bethânia, Caetano Veloso, Daniela Mercury…) et devient rapidement une auteure/compositrice reconnue et encensée. Depuis, la sublime Vanessa da Matta a enregistré 6 albums pour son propre compte, ainsi qu'une dizaine de bandes sonores pour des films et des séries télévisées.

>>>>> BELO HORIZONTE

01 - Pitty - Teto de vidro
02 - Vanessa da Mata - Você vai me destruir
03 - Rita Lee - Vidinha
04 - Cássia Eller - Música urbana
05 - Pitty - A sombra
06 - Vanessa da Mata - Não sei dizer adeus
07 - Rita Lee - Filho meu
08 - Cássia Eller - Mapa do meu nada
09 - Pitty - De você
10 - Vanessa da Mata - História de uma gata
11 - Rita Lee - Rapaz
12 - Cássia Eller - Eu sou neguinha
13 - Pitty - Admirável chip novo
14 - Vanessa da Mata (feat. Ben Harper) - Boa sorte/Good Luck
15 - Rita Lee - Tudo vira bosta
16 - Cássia Eller - Bete Balanço

dimanche 20 mai 2018

Metal Svizzer


Grrrrr ! Je suis vénère comme un chef d'état nord-Coréen à qui on aurait confisqué ses missiles balistiques. Je viens d'être soumis à un odieux chantage.

Figurez-vous qu'il y a quelques jours, je me rendais pépère en Suisse avec quelques lingots planqués au fond du slip, afin de les soustraire aux tyranniques ponctions du fisc. Je me rends donc chez mon banquier habituel, le priant aimablement d'ouvrir grand les portes de son coffre-fort pour y ranger mon petit bas de laine.

Un sourire narquois barrant sa figure rougeaude, l'infâme bureaucrate posa comme condition avant de s'exécuter que je publie une nouvelle compile dédiée au heavy metal produit en confédération helvétique.

Piégé avec mes lingots sur les couilles, il a bien fallu que je me plie au caprice de ce bellâtre en costard Armani. Mais, pas con le p'tit Keith : la prochaine fois, il ira cacher son magot aux Îles Caïmans !

>>>>> CONFEDERAZIUN SVIRA

01 - Trollort - Curse of Dawn
02 - Living Shape - Solid Round
03 - Sin Starlett - Righteous Saviors
04 - Landfall - Oriental Punk
05 - Creeon - Monster
06 - Theoptia - Get Up
07 - Projekt Krank - Krank
08 - Undead Vision - Blood Pleasure
09 - Gods Of Silence - Full Moon
10 - Silent Circus - Burning Down
11 - Masquerade - Red Feather
12 - Proxima - Spiegel
13 - Nice To Eat You - Religion
14 - Cold Cell - Seize the Whole
15 - Daxx & Roxane - Hard Rockin' Man
16 - Celtic Frost - Cercle of the Tyrants
17 - Arcanum - Fight
18 - Dr. Elephant's Revolution - Disillution

jeudi 17 mai 2018

Eurovision Song Contest [ par Zocalo ]


« Vous en doutiez encore ? Zocalo n'est définitivement pas de la même planète que nous ! En fait, il vient d'une planète appelée Eurovision. Une planète un peu rétro, un peu kitch, où les chanteuses ont des barbes et confectionnent leurs habits avec des rideaux de douche. On y croise des mamies en costumes folkloriques et des bimbos en shorts pailletés, des monstres qui jouent de la guitare électrique et des crooners gominés en platform boots. Ça crie, ça beugle, ça s'égosille, ça tricote des gambettes, ça remue du popotin… des attitudes parfaitement incompréhensibles pour nous  les Terriens ! »

Dans la série "mais pourquoi j'encombre mon disque dur avec ces fichiers qui ne servent à rien ?", je vous présente aujourd'hui : Le concours Eurovision de la chanson. Une (jolie ?) compile qui réunit les vainqueurs de toutes les éditions des origines à nos jours. Oui, même Netta Barzilai qui vient de remporter l'édition 2018.

Tout a été dit sur ce spectacle, alors plutôt que d'enfoncer de nouvelles portes ouvertes, je vous propose plutôt un petit panorama des étrangetés et des loupés de ce monument de la culture kitch.

Ceux qui ne pouvaient pas perdre tant ils surpassaient leurs concurrents :

- France Gall en 1965
- Sandy Shaw en 1967
- ABBA en 1974
- Teach-In en 1975

Ceux qui n'avaient pas la moindre chance de gagner (mais qui ont gagné quand même) :

- Lordi en 2006

Les uniques vainqueurs ex æquo de l'histoire de l'Eurovision :

- Salomé (Espagne), Frida Boccara (France), Lulu (UK) et Lenny Kuhr (Hollande) qui se 
   partageront le trophée en 1969.

Ceux qui ne savent plus où ils habitent :

- Céline Dion qui a gagné pour la Suisse en 1988. Il est vrai qu'on ne reconnaissait pas 
   vraiment l'accent de Lausanne.
- France Gall qui a gagné pour le Luxembourg en 1965
- Séverine qui a gagné pour Monaco en 1971

Les LGBT (qui contribueront à décoincer le jury hyper-conservateur de l'Eurovision) :
   
- Dana International en 1998
- t.A.T.u. en 2003
- Conchita Wurtz en 2014

Et enfin les grands ratés de l'Eurovision. Les artistes qui n'ont pas gagné mais qui feront cependant une carrière exemplaire :

- Domenico Modugno avec le tube Volare en 1958
- Julio Iglesias en 1970
- Lara Fabian en 1988
- Patricia Kaas en 2009
- Natasha St Pier en 2001

>>>>> MADAME MONSIEUR

01 - Marc-Antoine Charpentier - Prelude from Te Deum H146 (Michel Corboz)
02 - Lys Assia - Das alte Karussell (Switzerland 1956)
03 - Corry Brokken - Net als toen (Netherlands 1957)
04 - André Claveau - Dors, mon amour (France 1958)
05 - Teddy Scholten - Een beetje (Netherlands 1959)
06 - Jacqueline Boyer - Tom Pillibi (France 1960)
07 - Jean-Claude Pascal - Nous les amoureux (Luxembourg 1961)
08 - Isabelle Aubret - Un premier amour (France 1962)
09 - Grethe and Jørgen Ingmann - Dansevise (Denmark 1963)
10 - Gigliola Cinquetti - Non ho l'età (Italy 1964)
11 - France Gall - Poupée de cire, poupée de son (Luxembourg 1965)
12 - Udo Jürgens - Merci, chérie (Austria 1966)
13 - Sandie Shaw - Puppet on a String (UK 1967)
14 - Massiel - La-la-la (Spain 1968)
15 - Frida Boccara - Un jour, un enfant (France Winner ex
æquo 1969)
16 - Lenny Kuhr - De troubadour (Netherlands Winner ex
æquo 1969)
17 - Lulu Kennedy-Cairns - Boom bang-a-bang (UK winner ex
æquo 1969)
18 - Salomé - Vivo cantando (Spain Winner ex
æquo 1969)
19 - Dana Rosemary Scallon - All Kinds of Everything (Ireland 1970)
20 - Séverine - Un banc, un arbre, une rue (Monaco 1971)
21 - Vicky Leandros - Après toi (Luxembourg 1972)
22 - Anne-Marie David - Tu te reconnaîtras (Luxembourg 1973)
23 - ABBA - Waterloo (Sweden 1974)
24 - Teach-In - Ding-a-Dong (Netherlands 1975)
25 - Brotherhood of Man - Save your Kisses for Me (UK 1976)
26 - Marie Myriam - L'oiseau et l'enfant (France 1977)
27 - Izhar Cohen and The Alphabeta - A-ba-ni-bi (א-ב-ני-בי) (Israel 1978)
28 - Gali Atari and Milk and Honey - Hallelujah (הללויה) (Israel 1979)
29 - Johnny Logan - What's Another Year (Ireland 1980)
30 - Bucks Fizz - Making your Mind Up (UK 1981)
31 - Nicole - Ein bißchen Frieden (Germany 1982)
32 - Corinne Hermès - Si la vie est cadeau (Luxembourg 1983)
33 - Herreys - Diggi-loo, diggi-ley (Sweden 1984)
34 - Bobbysocks - La det swinge (Norway 1985)
35 - Sandra Kim - J'aime la vie (Belgium 1986)
36 - Johnny Logan - Hold Me Now (Ireland 1987)
37 - Céline Dion - Ne partez pas sans moi (Switzerland 1988)
38 - Riva - Rock Me ! (Yugoslavia 1989)
39 - Toto Cutugno - Insieme 1992 (Italy 1990)
40 - Carola - Fångad av en stormvind (Sweden 1991)
41 - Linda Martin - Why Me (Ireland 1992)
42 - Niamh Kavanagh - In your Eyes (Ireland 1993)
43 - Paul Harrington and Charlie McGettigan - Rock 'n' Roll Kids (Ireland 1994)
44 - Secret Garden - Nocturne (Norway 1995)
45 - Eimear Quinn - The Voice (Ireland 1996)
46 - Katrina and the Waves - Love Shine a Light (UK 1997)
47 - Dana International - Diva (דיווה) (Israel 1998)
48 - Charlotte Nilsson - Take Me to your Heaven (Sweden 1999)
49 - Olsen Brothers - Fly on the Wings of Love (Denmark 2000)
50 - Tanel Padar, Dave Benton and 2XL - Everybody (Estonia 2001)
51 - Marie N - I Wanna (Latvia 2002)
52 - Sertab Erener - Every Way That I Can (Turkey 2003)
53 - Ruslana - Wild Dances (Ukraine 2004)
54 - Helena Paparízou - My Number One (Greece 2005)
55 - Lordi - Hard Rock Hallelujah (Finland 2006)
56 - Marija Šerifović - Molitva (Молитва) (Serbia 2007)
57 - Dima Bilan - Believe (Russia 2008)
58 - Alexander Rybak - Fairytale (Norway 2009)
59 - Lena Meyer-Landrut - Satellite (Germany 2010)
60 - Ell & Nikki - Running Scared (Azerbaijan 2011)
61 - Loreen - Euphoria (Sweden 2012)
62 - Emmelie de Forest - Only Teardrops (Denmark 2013)
63 - Conchita Wurst - Rise Like a Phoenix (Austria 2014)
64 - Måns Zelmerlöw - Heroes (Sweden 2015)
65 - Jamala - 1944 (Ukraine 2016)
66 - Salvador Sobral - Amar Pelos Dois (Portugal 2017)
67 - Netta - Toy (Israel 2018)
68 - Marc-Antoine Charpentier - Official Eurovision Anthem (Mono)

lundi 14 mai 2018

Censored


Côté censure, nos voisins d'outre-Manche ne sont guère mieux lotis que nous. Chez eux, c'est la radio-télévision nationale qui décide de la diffusion ou pas d'une œuvre, selon qu'elle correspond ou pas à une ligne éditoriale qui exclut toute atteinte à la famille royale, au pouvoir politique et aux bonnes mœurs.

Et ça ne date pas d'hier : déjà en 1930, La Petite Tonkinoise de Josephine Baker était censurée, tout comme Cole Porter et son Love for Sale. En fait, tous les plus grands artistes ont été muselés un jour ou l'autre par la BBC : les Beatles, les Stones, les Who, Bing Crosby, Ella Fitzgerald, Elvis Presley, Frank Sinatra, Bob Dylan, Chuck Berry, Billie Holiday, sans oublier le couple Gainsbourg-Birkin qui s'exprimait pourtant dans la langue du marquis de Sade.

Heureusement, ces petites mesquineries ne les ont pas empêchés de faire de longues et fructueuses carrières !

>>>>> SHUT UP !

01 - Ella Fitzgerald - Bewitched, Bothered and Bewildered
02 - The Troggs - I Can't Control Myself
03 - Procol Harum - A Souvenir of London
04 - Eartha Kitt - I Want to Be Evil
05 - Sex Pistols - God Save the Queen
06 - Lil Louis - French Kiss
07 - The Stranglers - Peaches
08 - Bessie Smith - Gimme a Pigfoot (and a Bottle of Beer)
09 - Purple Gang - Granny Takes a Trip
10 - Man - Erotica
11 - Mungo Jerry - Have a Whiff on Me
12 - Pink Floyd - It Would Be so Nice
13 - Dead Kennedys - Too Drunk to Fuck
14 - Barry McGuire - Eve of Destruction
15 - Max Romeo - Wet Dream
16 - Paul McCartney & Wings - Give Ireland Back to the Irish
17 - Harvey Andrews - Soldier
18 - Fatboy Slim - Fucking in Heaven

jeudi 10 mai 2018

Merci pour Mercy !

La dernière fois que j'ai regardé le concours de l'Eurovision, le général de Gaulle était président de la République et je commençais tout juste à m'intéresser aux pages "sous-vêtements féminins" de la Redoute.

Depuis, le grand Charles a cassé sa pipe, Jacquie et Michel sont devenus mes meilleurs amis et pour ne pas déroger à la règle que je me suis fixée il y a plus de 40 ans, le soir de l'Eurovision, je vais me prendre une murge titanesque avec les copains !

Cependant, pour une fois, du plus profond de ma soûlocratie, j'aurai une pensée amicale et sincère pour le duo qui portera les couleurs de la France. Je suis tombé sous le charme de cette petite mélodie toute simple, douce et entraînante. J'aime aussi ces paroles qui racontent l'histoire touchante d'une petite migrante née sur un bateau humanitaire en Méditerranée. Et je serais malhonnête de ne pas avouer que j'ai aussi un énorme coup de cœur pour la jolie chanteuse blonde, lumineuse comme un astre, mignonne comme un ange.

Je ne me fais pas d'illusions, on ne gagnera pas l'Eurovision. C'est encore un crétin sautillant qui l'emportera ou une femme à barbe avec une plume dans le fion. Et à la limite, je m'en tape royalement le coquillard !

XXX   Ce que je veux juste dire aujourd'hui, c'est : merci, Monsieur Madame, pour Mercy !   XXX