mercredi 14 novembre 2018

This Is… The Cure


A-ha, Alphaville, Adam and the Ants, Bananarama, Blancmange, Bronski Beat, The Buggles, The Communards, Culture Club, Duran Duran, Dexys Midnight Runners, Eurythmics, Erasure, Front 242, Gangsters d'Amour, INXS, Kajagoogoo, The Korgis, London Boys, Modern Talking, The Motels, Martha and the Muffins, New Order, Orchestral Manoeuvres in the Dark, Partenaire Particulier, The Romantics, Scritti Politti, Soft Cell, The Style Council, Talk Talk, Tears for Fears, Ultravox, Visage, XTC, Yazoo… bel abécédaire, n'est-ce pas ?

Dans les années 80, il fallait vivre dans une grotte au milieu du désert des Mojaves pour ignorer la New Wave — ce mouvement musical qui squattait les ondes du monde entier. De Londres à Tokyo, de New York à Paris, des dizaines de groupes naissaient chaque jour.

Trois décennies plus tard, faisons le compte de ceux qui ont survécu… ben, pas des masses !
Comme un vent sauvage, la dure loi du show business a effacé jusqu'au souvenir de la majorité d'entre eux.

Parmi les survivants, il y a The Cure. Un des rares à avoir su se créer une identité totalement originale, aux ambiances tour à tour mélancoliques, rock, pop, gothiques et psychédéliques. Et le grand architecte de cet édifice monumental se nomme Robert Smith. Chanteur, guitariste et principal auteur/compositeur, il est aussi coproducteur de l'ensemble de la discographie. Son look à la fois punk, romantiques, androgyne constitue également une signature visuelle indispensable à l'image du groupe.

Si vous n'avez rien prévu ce soir, je vous propose d'enfourcher un balai volant et de nous envoler vers un pays mystérieux, plein de chouettes et de brouillard.

>>>>> HIS TONGUE IN MY EYES

01 - Fire in Cairo (1979 - Three Imaginary Boys)
02 - M (1980 - Seventeen Seconds)
03 - All Cats Are Grey (1981 - Faith)
04 - Cold (1982 - Pornography)
05 - Bananafishbones (1984 - The Top)
06 - The Walk (1984 - Concert : The Cure Live)
07 - Kyoto Song (1985 - The Head on the Door)
08 - Hot Hot Hot !!! (1987 - Kiss Me, Kiss Me, Kiss Me)
09 - Homesick (1989 - Disintegration)
10 - Just Like Heaven (1991 - Unplugged and More) (Live)
11 - A Letter to Elise (1992 - Wish)
12 - Lovesong (1993 - Paris) (Live)
13 - The 13th (1996 - Wild Mood Swings)
14 - Where the Birds Always (2000 - Bloodflowers)
15 - I Don't Know What's Going On (2004 - The Cure)
16 - The Perfect Boy (2008 - 4:13 Dream)
17 - Close to Me (2011 - Bestival Live)

dimanche 11 novembre 2018

Judith Priest (Unleashed at the Beach)


Papa, papa, viens voir
Regarde ce que j'ai trouvé
Pas très loin d'ici en creusant la terre

Éloigne-toi, Mélinda, viens-là et ferme la porte
Ce n'est rien, juste un album de photos
Comme il y en avait avant la guerre

Papa, papa, viens voir, papa, viens et regarde
Pourquoi y a-t-il quatre ou cinq petites Mélinda
Dans mon album de photos

Éloigne-toi, Mélinda, viens là et ferme la porte
Il y avait beaucoup de petites filles comme toi
Avant la guerre

Oh papa, papa, viens voir, papa, dépêche-toi
Pourquoi, y a-t-il quelqu'un avec une jolie robe
Elle est aussi grande que toi, vas-tu me dire pourquoi

Éloigne-toi, Mélinda, viens là et ferme la porte
Cette personne est ta maman
Tu en avais une avant la guerre

Papa, papa, dis-moi si tu le peux
Pourquoi les choses ne peuvent-elles pas redevenir
Comme elles étaient avant la guerre

Éloigne-toi, Mélinda, viens là et ferme la porte
La réponse se trouve dans le passé
Avant le commencement de la guerre

[ Uriah Heep ]

>>>>> SUZY FESTIVAL

01 - Jessikill (Jessikill Espinosa) - Don't Let Go
02 - Lita Ford (guitar, vocals) - Devil in my Head
03 - Blackwater Holylight - Wave of Conscience
        (Allison "Sunny" Faris, bass, vocals - Laura Hopkins, guitar, vocals 

        Catherine "Cat" Hoch, drums - Sarah Mckenna, keyboards) 
04 - The Amorettes - Hell or High Water
        (Gill Montgomery, guitar, vocals - Heather McKay, bass - Hannah McKay, drums)
05 - LaScala (Anya Greene) - Медельин (Medellin)
06 - Powderhead (Hels Johnson) - Super-Sized Stoner
07 - Mystica Girls (Mon Laferte) - The Gates of Hell
08 - Liz Green - Battle
09 - Paola Pellegrini Lexrock (guitar, vocals) - Wild Shot
10 - Pamela Moore - Undertow
11 - Plasmatics (Wendy O. Williams) - Destroyers
12 - Nebulae (Miriam Granatello) - Carbon
13 - Piss River (Sofia Nilsson) - Sparks
14 - Deathless Legacy (Steva La Cinghiala) - Vigor Mortis
15 - Rag Doll (Minna Ora) - It Came Out of the Sky
16 - Kingfisher Sky (Judith Rijnveld, vocals - Maaike Peterse, cello) - Sky Scrape Window
17 - Deathbell (Lauren Gaynor, keyboards, vocals) - Over the Rim
18 - Дайте Два (Give Two) - Пусть горит (Let It Burn)
        (Lyudmila "Mother-in-law" Makhova)

jeudi 8 novembre 2018

Carré d'As : Black Is Beautiful [ 07 ]


Femme, pose sur mon front tes mains balsamiques, tes mains douces plus que fourrure
Là-haut les palmes balancées qui bruissent dans la haute brise nocturne
À peine. Pas même la chanson de nourrice
Qu’il nous berce, le silence rythmé
Écoutons son chant, écoutons battre notre sang sombre, écoutons
Battre le pouls profond de l’Afrique dans la brume des villages perdus

Voici que décline la lune lasse vers son lit de mer étale
Voici que s’assoupissent les éclats de rire, que les conteurs eux-mêmes
Dodelinent de la tête comme l’enfant sur le dos de sa mère
Voici que les pieds des danseurs s’alourdissent, que s’alourdit la langue des chœurs alternés

C’est l’heure des étoiles et de la Nuit qui songe
S’accoude à cette colline de nuages, drapée dans son long pagne de lait
Les toits des cases luisent tendrement. Que disent-ils, si confidentiels, aux étoiles ?
Dedans, le foyer s’éteint dans l’intimité d’odeurs âcres et douces

Femme, allume la lampe au beurre clair, que causent autour les Ancêtres comme les parents, les enfants au lit
Écoutons la voix des Anciens d’Elissa. Comme nous exilés
Ils n’ont pas voulu mourir, que se perdît par les sables leur torrent séminal
Que j’écoute, dans la case enfumée que visite un reflet d’âmes propices
Ma tête sur ton sein chaud comme un dang au sortir du feu et fumant
Que je respire l’odeur de nos Morts, que je recueille et redise leur voix vivante, que j’apprenne à
Vivre avant de descendre, au-delà du plongeur, dans les hautes profondeurs du sommeil

[ Nuit de Siné, Léopold Sédar Senghor ]

>>>>> MALCOLM X

01 - Oumou Sangaré - Seya
02 - Lauryn Hill - To Zion (feat. Carlos Santana)
03 - Anita Baker - No One to Blame
04 - Joyce Kennedy (Mother's Finest) - My Baby
05 - Oumou Sangaré - Mogoya
06 - Lauryn Hill - Lost Ones
07 - Anita Baker - I Apologize
08 - Joyce Kennedy (Mother's Finest) - Living Hero
09 - Oumou Sangaré - Ne Bife
10 - Lauryn Hill - Freedom
11 - Anita Baker - You're my Everything
12 - Joyce Kennedy (Mother's Finest) - She Ready
13 - Oumou Sangaré - Fadjamou
14 - Lauryn Hill - Doo Wop (That Thing)
15 - Anita Baker - Same Ole Love
16 - Joyce Kennedy (Mother's Finest) - Dontcha Wanna Love Me

lundi 5 novembre 2018

Metal Spaghetti


Ce n'est pas scientifiquement prouvé, j'ai entendu dire, qu'il paraîtrait, qu'il se pourrait, qu'éventuellement peut-être, mais c'est pas sûr, les filles raffoleraient des étalons italiens.

Hey, les frangines ! Franchement, qu'est-ce qu'ils ont de plus que nous, ces gars-là ? Chez les transalpins, il n'y a pas que des Rocky Balboa ou des Rocco Siffredi, y'en a aussi des bedonnants, des chauves et des qui pètent au lit. Et pis, ils n'ont pas tous des Ferrari, y'en a qui roulent en Fiat Tipo, voire en Škoda Fabia. Je sais, la vérité fait mal !

L'Italie, ce n'est pas que Ramazotti, Pavarotti, Pausini, Cinquetti, Tozzi, Bocelli et tutti quanti. Ce n'est pas non plus qu'Ennio Morricone, le bel canto et le disco pompier. En Italie, il y a aussi de sérieux distributeurs de baffes métalliques ! Des tifosi du riff assassin, des braillards qui ont autant de voix que Caruso mais plus de gravier dans la gorge, des headbangers teigneux comme des chihuahuas !

Et si la dolce vita c'était tout simplement de déguster un cappuccino en face de la fontaine de Trevi en écoutant une jolie compile de metallo italiano !

>>>>> DOLCE VITA

01 - Theatres Des Vampires - Morgana Effect
02 - Graveworm - Blood / Torture / Death
03 - Tasters - Jakarta
04 - Exilia - Satellite
05 - Lacuna Coil - Broken Things
06 - Eleim - Erotica
07 - Fleshgod Apocalypse - Minotaur (Wrath of Poseidon)
08 - To Kill - Heretic
09 - Stormlord - Neon Karma
10 - Veracrash - A Blowjob From Yaldaboath
11 - Black Rainbows - The Abyss
12 - Infernal Poetry - In Glorious Orgy
13 - Death SS - The Devil's Graal
14 - Sadist - Evil Birds
15 - Cadaveria - Carnival of Doom
16 - Irreverence - Skyscrapers
17 - Dark Lunacy - The Decemberists
18 - Bulldozer - In the Name

vendredi 2 novembre 2018

Isto é… Rita Lee


Voyons voir : à qui pourrait-on comparer Rita Lee ?

Silhouette dégingandée, coupes de douilles improbables, look fantasque, répertoire bariolé, un brin déjanté… pas de doute, celle que les Brésiliens appellent la Rainha do rock (la reine du rock) ressemble à s'y méprendre à notre Brigitte Fontaine nationale.

La comparaison s'arrête là, car si la petite Française mène une carrière, certes riche, mais relativement confidentielle, la native de São Paulo est une légende vivante en son pays. En 50 ans de carrière, elle a vendu la bagatelle de 60 millions d'albums dans le monde entier.

Celle qui, toute jeune, rêvait d'être actrice (… ou vétérinaire !), voit sa vie bouleversée en découvrant Elvis Presley, Paul Anka, les Beatles, les Stones. Elle décide alors de consacrer son existence à la musique et créé un groupe de rock avec deux copines. Elles  se produisent dans des soirées étudiantes. C'est durant l'une d'elles que Rita Lee fait la connaissance des frères Dias Baptista, Arnaldo et Sérgio, avec lesquels elle fonde Os Mutantes qui est encore aujourd'hui considéré comme le plus grand groupe de rock brésilien de tous les temps.

En 1970, elle se lance dans une fructueuse carrière solo qui lui apporte une reconnaissance internationale. Bien qu'elle soit cataloguée en tant qu'artiste rock, Rita Lee s'est aussi frottée à la pop, la new wave, le glam, le psychédélique et même le disco, sans oublier toutes ces musiques colorées qui font le charme et la réputation de l'Amérique du Sud.

Après une bonne vingtaine d'albums, la septuagénaire met sa carrière en sourdine et se consacre désormais à l'écriture de livres pour enfants et à la lutte contre la maltraitance faite aux animaux.

>>>>> OS MUTANTES

01 - Hulla-Hulla (1970 - Build Up)
02 - El justiciero (1971 - Os Mutantes, Jardim Elétrico)
03 - Beija-me, amor (1972 - Hoje é o primeiro dia do resto da sua vida)
04 - Ando Jururu (1974 - Tutti Frutti, Atrás do porto tem uma cidade)
05 - Esse tal de roque enrow (1975 - Tutti Frutti, Fruto proibido)
06 - Corista de rock (1976 - Tutti Frutti, Entradas e bandeiras)
07 - Jardins da Babilônia (1978 - Tutti Frutti, Babilônia)
08 - Maria Mole (1979 - Rita Lee)
09 - Shangrilá (1980 - Rita Lee)
10 - Mutante (1981 - Saúde)
11 - Só de você (com Roberto de Carvalho) (1982 - Rita Lee e Roberto de Carvalho)
12 - Yoko Ono (com Roberto de Carvalho) (1983 - Bombom)
13 - Yê yê yê (com Roberto de Carvalho) (1985 - Rita e Roberto)
14 - Xuxuzinho (com Roberto de Carvalho) (1987 - Flerte fatal)
15 - Sem endereço (com Roberto de Carvalho) (1988 - Zona zen)
        (Memphis Tennessee, Chuck Berry Cover)
16 - Volta ao mundo (com Roberto de Carvalho) (1990 - Rita Lee e Roberto de Carvalho)
17 - Benzadeusa (1993 - Rita Lee)
18 - Jardim de Allah (1997 - Santa Rita de Sampa)
19 - 2001 (2000 - 3001)
20 - Aqui, ali, em qualquer lugar (2001 - Aqui, ali, em qualquer lugar)
        (Here, There and Everywhere, The Beatles Cover)
21 - As mina de Sampa (2003 - Balacobaco)
22 - Gororoba (2012 - Reza)

mardi 30 octobre 2018

METAL / 2018-10


              Où portent mes yeux brûlants d'acide
                C'est encore les mêmes espaces nus
                  Tout me ramène à toi inexorablement
                    Où se posent mes doigts psychotiques
                      Branches sèches, vides d'émotions
                        Rien ne comble jamais cette absence
                          Emplissant la moindre de mes heures


>>>>> BAD REPUTATION

01 - One Last Legacy - Resurrection
02 - Rise Of The Northstar - Nekketsu
03 - Hatesphere - Corpse of Mankind
04 - Sumeru - Rivers of Lethe
05 - Sand 'n' Roll - Black Matter
06 - Soulfly - Ritual
07 - Tom Morello - Vigilante Nocturno (feat. Carl Restivo)
08 - The Flying Detachment - Under the Tide
09 - Monstrath - Stygian
10 - Roadog - Apollean Sands
11 - Stoneman - Wizard and the Skull
12 - Mass Hysteria - Chaman acide
13 - Iron Lamb - Apocalypse Express
14 - Vanik - Witch Rites
15 - Jason Kane & The Jive - Nothin' to Lose
16 - Nazareth - What Goes Around
17 - Starfog Apes - New York
18 - Walkyria - Black Hills


>>>>> TOYS IN THE ATTIC

19 - Domkraft - The Watchers
20 - Credic - Alternate Ending
21 - Greta Van Fleet - Lover, Leaver
22 - Nekromant - Blood for Walpurgis
23 - Gaveldown - Guard the Gate
24 - Royal Sons - Shufflin' Shoes
25 - Netslow - Blood Bath
26 - Race Of Devils - She Belongs to the Sea
27 - 9000 John Doe - Rusty Nails
28 - High on Fire - Electric Messiah
29 - Bad Bones - American Days
30 - Jakk Hammer 47 - The Void
31 - Castle - Red Phantom
32 - Rising - Sea of Irrelevance
33 - Sinner - No Atonement (feat. Vic Creature)
34 - The Browning - Final Breath
35 - Wasted Theory - Rawhide Hellride
36 - Black Bomb A - Brainwashed

samedi 27 octobre 2018

Le vie en Rose


                                   ROMANTIQUE  ET  PERVERSE
                                      Ô  SE  PENCHE  À  MON  OREILLE
                                         SUSURRE  DES  MOTS  HARDIS
                                            ET  S'ÉCHAPPE  DE  MA  NUIT

>>>>> MORGANITE

01 - Crystal Gayle - Don't It Make my Brown Eyes Blue
02 - The Gun Club - Cool Drink of Water
03 - Garbage - Milk
04 - The Pierces - Boring
05 - Devendra Banhart - Never Seen Such Good Things
06 - Rick Ross - Blk & Wht
07 - Frijid Pink - Drivin' Blues
08 - Ariel Pink - Lipstick
09 - Hurts - Rolling Stone
10 - Ry Cooder - Down in Hollywood
11 - The Jezabels - The Brink
12 - Blondie - Call Me
13 - The Temperance Movement - Be Lucky
14 - The Cure - Another Day
15 - Marquis de Sade - Rythmiques
16 - Twentieth Century Zoo - It's All in My Head
17 - Soulwax - Teachers
18 - Queens of the Stone Age - Make It Wit Chu

mercredi 24 octobre 2018

Carré d'As des Concept Albums (2)


Qui qu'a dit qu'on pouvait pas faire plusieurs Carrés d'As sur le même thème ? Hein ?  Pas moi en tout cas ! Ou alors, je l'ai pas dit fort !!!

Parce que c'est un peu comme quand tu vas au Flunch avec légumes à volonté, quand tu prends une ration de frites, tu sais pertinemment que tu reviendras remplir ta gamelle !

Partant de ce postulat hautement philosophique, laissez-moi vous proposer un nouveau cocktail élaboré à partir des meilleures cuvées des concept albums. Et vous ne pourrez pas dire que j'ai mégoté sur la qualité des indrédients. On commence par l'ambitieux Quadrophenia des Who, suivi par le Goes to Hell d'Alice Cooper qui s'impose comme un digne successeur du légendaire Welcome to my Nightmare. Puis, deux monuments du rock progressif : l’apocalyptique 666 d'Aphrodite's Child et le sombre The Lamb Lies Down on Broadway de Genesis.

Bonne dégustation.

>>>>> THE LAMB GOES TO HELL

01 - The Who - Sea and Sand
02 - Alice Cooper - Go to Hell
03 - Aphrodite's Child - Altamont
04 - Genesis - Lilywhite Lilith
05 - The Who - Cut My Hair
06 - Alice Cooper - I Never Cry
07 - Aphrodite's Child - The Four Horsemen
08 - Genesis - Carpet Crawlers
09 - The Who - The Real Me
10 - Alice Cooper - Give the Kid a Break
11 - Aphrodite's Child - The Beast
12 - Genesis - Broadway Melody of 1974
13 - The Who - Love, Reign O'er Me
14 - Alice Cooper - I'm the Coolest
15 - Aphrodite's Child - Hic and Nunc
16 - Genesis - Anyway

dimanche 21 octobre 2018

Motörmaid (Queen of Spades)


Celle que tu crains est si proche
La femme avec un tatouage en forme de rose
Avec ses griffes acérées, elle va te déchiqueter
Te transformer en nourriture pour les corbeaux
La vengeance est son but, elle va te faire payer
Elle joue un jeu dangereux et va te faire sauter
Quitte la ville le plus vite possible
Si tu ne veux pas affronter la reine des damnés

Celle que tu connais si bien
La femme qui t'enverra en enfer
Elle vient ici, maintenant, elle vient et comment
Elle va te faire gigoter et crier
La vengeance est terrible et tu vas morfler
Comme tu ne peux même pas imaginer
Quitte la ville le plus vite possible
Si tu ne veux pas affronter la reine des damnés

Alors, qu'est-ce que tu vas faire maintenant ?
Tu sais qu'elle attend en bas, elle va venir ici
Que les choses soient bien claires
Je pense que tu devrais la fermer et partir
N'essaie pas de lui parler, elle n'est pas d'humeur
On dirait qu'elle est sortie d'un zoo
Sors d'ici, prend tes jambes à ton cou
Si tu ne veux pas affronter la reine des damnés

[ Motörhead ]

>>>>> FOXY COMEDY

01 - 4 Bajo Zero (Rebeca Montón) - Paradise
02 - Matterhorn (Amanda Ozolins) - Guest of His Majesty
03 - Свентояр (Sventoyar) - Выйду за ворота (I'll Go Out the Gate)
        (Poloneya, vocals - Irina, domra, cymbals - Blagomila, bass)
04 - Feelament (Masha Jesus) - Hate Delivery
05 - Demon Incarnate (Lisa Healy) - Into the Never
06 - Dine'n'Dasher (Heike Bauer) - Moonshiner
07 - Sleep Juliet (Kendall Kinchen) - Black Widow
08 - Nytrate (Alli Clay) - Know It All
09 - Yur Mum (Anelise Kunz, bass, vocals) - Crazy
10 - Kane'd (Steph, Stacey & Chez Kane, vocals) - Reckless
11 - Mission In Black (Becky Gaber) - God Forbidden
12 - Cadaveria (Raffaella Rivarolo) - Free Spirit
13 - Dante Fox (Sue Williams) - Remember my Name
14 - Grajo (Liz) - Horror and Pleasure
15 - Die So Fluid (Georgina 'Grog' Lisee, bass, vocals) - Anubis
16 - Thundermother - Whatever
        (Guernica Mancini, vocals - Emlee Johansson, drums - Sara Pettersson, bass  

        Filippa Nässil, guitar)
17 - Inkubus Sukkubus (Candia Ridley) - Angelus Mortis
18 - Louna (Lousine Gevorkian) - Лопасти (Blades)

jeudi 18 octobre 2018

Guitaristes ♀♀


On prend (quasiment) les mêmes et on recommence.

Des gonzesses, des Rickenbacker, des frangines, des Washburn, des nanas, des Takamine, des greluches, des Fender, des pépées, des Tanglewood, des gazelles, des Gretsch, des minettes, des Martin… de véritables machines à fantasmes pour les amoureux de l'art subtil des arabesques anatomiques !

Nouveau tour de piste en compagnie d'une pléiade de jolies dames qui sont aussi promptes à aligner les riffs qu'un Polonais à descendre des magnums de Żubrówka. Engagées et futiles. Enivrantes et charmeuses. Rondes et frémissantes comme des doubles croches. Brûlantes comme des étés brésiliens, elles alignent les arpèges comme d'autres les viles courbettes.

Qui osera encore parler du "sexe faible" ?

>>>>> EDITH VAN HALEN

01 - (Intro) Kaki King - Bowen Island
02 - Anna Calvi - Suzanne & I
03 - Susan Tedeschi - Butterfly
04 - Odetta - Payday at Coal Creek
05 - Poison Ivy (The Cramps) - Devil Behind That Bush
06 - Samantha Fish - Black Winds Howlin'
07 - Ana Popović - Rain Fall Down
08 - Janet Robin - Dream Baby
09 - Liz Phair - Miss Mary Mack
10 - Bonnie Raitt - Trinkets
11 - Elizabeth Cotten - Fare You Well, My Darling
12 - Kristin Hersh - Gazebo Tree
13 - Shannon Wright - You'll Be the Death
14 - Scout Niblett - Black Hearted Queen
15 - Donita Sparks - Creampuff
16 - Joni Mitchell - Big Yellow Taxi
17 - Marnie Stern - The Crippled Jazzer
18 - Mary Timony (Ex Hex) - Beast
19 - Lita Ford - Betrayal
20 - (Outro) Orianthi - Violet Journey

lundi 15 octobre 2018

Belgian Metal


Avec la morgue du gallinacé qui orne nos frontispices républicains, nous aimons nous moquer de nos voisins d'outre-Quiévrain.

Ouaih, ben, des fois, je me demande si on ferait pas mieux d'arrêter de trop faire les mariolles, parce que ce pays pas très loin d'ici, ce pays plat, aussi plat qu'un plat, aussi petit qu'un petit confetti, a tout de même engendré quelques personnalités qui éclaboussent la planète de leur talent. Vous voulez des noms ? Aller, en vrac : Brel, Merckx, Poelvoorde, Hergé, Magritte, Arno, Ickx, Simenon, Franquin, Adamo, Maurane, Edgar P. Jacobs, Efira, Stromae, Natacha Atlas, Damiens, Lanners, Hazard, les frères Dardenne, De Groodt, Axelle Red… ça calme !!!

Côté metal, ces sacrés fichus buveurs d’Affligem, possèdent aussi quelques aces of spades planqués dans les manches de leurs redingotes. Des atouts maîtres qui pourraient bien mettre en péril la fragile hiérarchie métallique européenne.

On devrait toujours respecter un peuple dont l'hymne national dit ceci : « Ô Belgique, ô mère, chérie ! Tu vivras toujours grande et belle, et ton invincible unité aura pour devise immortelle : Le Roi, la Loi, la Liberté ! »

>>>>> KONINKRIJK BELGIË

01 - Brutus - Drive
02 - Triggerfinger - Colossus
03 - Manic Movement - This Sweet Indifference
04 - Max Pie - I'm Sealed
05 - The Johari Window - Dark Fox
06 - A Thousand Years Slavery - Samsara
07 - Channel Zero - Elephant in the Room
08 - Leng Tch'e - Death’s Head Cockroach
09 - Amenra - Le gardien des rêves
10 - Imber Luminis - Nothing Matters
11 - Pantheist - 4:59
12 - D.Majiria - Mauvais fils
13 - Ancient Rites - Thremopylae
14 - Bathsheba - Ain Soph
15 - Anwynn - Shrine
16 - Humatronic - Chairs neuves
17 - Cult Of Erinyes - Bred for War
18 - Serpentcult - Red Dawn

vendredi 12 octobre 2018

Une chanson (Redemption Song)


                              Les vieux pirates, oui, ils m'ont enlevé
                              Vendu à des navires marchands
                              Quelques minutes après m'avoir tiré
                              D'un gouffre sans fond
                              Mais mon bras est devenu fort
                              Par la main du Tout-Puissant
                              Nous traversons cette génération
                              Triomphalement

                              Voulez-vous m'aider à chanter
                              Ces chansons de liberté ?
                              Parce que c'est tout ce que j'ai toujours eu
                              Des chansons de rédemption
                              Des chansons de rédemption

                              Affranchissez-vous de l'esclavage mental
                              Personne d'autre que nous-mêmes ne peut nous libérer l'esprit
                              N'ayez pas peur de l'énergie atomique
                              Parce qu'aucun d'entre eux ne peut arrêter le temps
                              Pendant combien de temps tueront-ils nos prophètes
                              Alors que nous sommes juste à côté et que nous regardons ?
                              Certains disent que ce n'est qu'une partie du problème.
                              Nous devons suivre la Bible

Redemption Song est la dernière piste du dernier album enregistré par Bob Marley and the Wailers en 1980. C'est également la dernière chanson qu’il a chantée en concert, le 23 septembre 1980 à Pittsburgh aux États-Unis, avant d'être emporté par un putain de cancer, le 11 mai 1981.

Y a-t-il autre chose à ajouter ? Certainement pas ! Cette sublime chanson n'a besoin d'aucun artifice pour être mise en valeur. À la fois grave et optimiste, elle se suffit à elle-même. Comme Imagine de John Lennon, elle est universelle et intemporelle. Si belle, si touchante, comme une fleur née de la fange.

Le mieux, c'est de s'assoir tous en rond autour d'un feu de joie, sortir quelques canettes de Kro, faire tourner un trois-feuilles et regarder passer les étoiles filantes.

>>>>> TRIUMPHANTLY

01 - Bob Marley
   02 - Ida Sand
      03 - L.E.J.
         04 - The Chieftains (feat. Ziggy Marley)
            05 - Richard Bona & Michael Brecker
               06 - Manfred Mann's Earth Band
                  07 - Johnny Cash (feat. Joe Strummer)
                     08 - Michael McDonald
                        09 - Nguyên Lê & Julia Sarr
                           10 - Bajaga & Instruktori (feat. Bebi Dol)
                              11 - Eternal
                                 12 - Playing For Change
                                    13 - Yannick Noah
                                       14 - Life Of Agony
                                          15 - The Textones
                                             16 - Eleonora Tirrito
                                                17 - Alexia Gardner
                                                   18 - Amparanoia
                                                      19 - Pete Alderton 
                                                         20 - Roger Creager

mercredi 10 octobre 2018

Voici… Mylène Farmer


Si vous ne lisez pas cette chronique, je ne vous en voudrais pas plus que ça. D'ailleurs, vous n'y apprendrez pas grand-chose, puisque depuis le début de sa carrière, Mylène Farmer a choisi de ne rien dévoiler de sa vie privée.

Mylène Jeanne Gautier, née le 12 septembre 1961 à Montréal, à ceci de particulier de s'être fabriqué un avatar artistique qu'elle met à nu sans complexe sur les planches du monde entier. Extravagant, sulfureux, impudique, arrogant, à la fois occulte et lumineux, doté d'une insolence théâtrale, ce parfait double de la belle rousse ne laisse rien transparaître de la timidité presque maladive de l'être qu'il incarne. Un alter ego qui la protège mieux qu'une muraille docile.

Mylène Farmer, c'est donc des tubes comme s'il en pleuvait, des vidéo clips cultes, des disques de diamant, d'or et de platine à la pelle, des concerts gigantesques qui réunissent des centaines de milliers de spectateurs. Une carrière unique et rare pour une artiste française… en plus, elle a un peu de sang finistérien, ce qui fait que nous sommes un peu de la même famille !!!

>>>>> SANS CONTREFAÇON

01 - Greta (1986 - Cendres de Lune)
02 - Jardin de Vienne (1988 - Ainsi soit je...)
03 - La veuve noire (1989 - Single)
04 - Ainsi soit je... (1989 - En concert) (Live)
05 - Beyond my Control (1991 - L'autre)
06 - Laisse le vent emporter tout (1995 - Anamorphosée)
07 - La poupée qui fait non (feat. Khaled) (Michel Polnareff Cover) (1997 - À Bercy) (Live)
08 - Serais-tu là ? (1999 - Innamoramento)
09 - Effets secondaires (1999 - Single)
10 - L'histoire des fées, c'est… (2000 - B.O. Les Razmoket à Paris)
11 - Ange, parle-moi (2005 - Avant que l'ombre...)
12 - Looking For my Name (feat. Moby) (2008 - Point de suture)
13 - Si j'avais au moins (2009 - N5 on Tour) (Live)
14 - M'effondre (2010 - Bleu noir)
15 - A-t-on jamais (2012 - Monkey Me)
16 - Diabolique mon ange (2013 - Timeless 2013) (Live)
17 - I Want You to Want Me (2015 - Interstellaires)
18 - Au lecteur (Texte de Charles Baudelaire) (2018 - Désobéissance)

dimanche 7 octobre 2018

Metal d'icitte


Tabarnak de crisse d’ostie de câlisse de Metal de trou d'cul ! (*)

(*) Grand Dieu, comme il est agréable de prêter l'oreille à cette divine musique qu'est le lourd
     métal, tout en sirotant un thé de Darjeeling, alangui sur une ottomane en velours côtelé
     Croyez-moi, croyez-moi pas, j'ai fait Québécois en première langue, nom de Dieu de 
     putain de bordel de merde !!!

Accrochez-vous à l'élastique de votre slibard, je vous emmène faire un tour au Québec. Non pas pour compter fleurette à la jolie demoiselle sur la pochette, mais plutôt pour découvrir une autre facette de la Belle Province.

Loin des habituels clichés — bûcherons en chemises à carreaux, chasseurs de caribous, Céline Dion à poil sur un tire-fesses, sirop d'érable et castors — intéressons-nous plutôt à quelques trapus belliqueux dont les deux ultimes neurones encore en état de marche n'ont toujours pas assimilé la notion de zénitude chère à notre Flanby national ! Des bourrins chevelus qui n'ont d'autre objectif que de balancer des décibels à la vitesse d'un saumon qui remonte le Saint-Laurent en vue de copulation. Des sauvageons hirsutes qui pissent comme je pleure sur les femmes infidèles, en descendant des bouteilles de Jack Daniel's aussi vite qu'un kayakiste manchot les chutes du Niagara. D'hirsutes braillards qui vénèrent autant saint Tony et saint Bonzo que la poutine au cheddar au petit dèj. Bref, des p'tits gars bien sympatoches !

Et puisque l'idée de cette jolie compile m'a été discrètement soufflée par ma sorcière rouge préférée, j'en profite pour lui faire un gros bec colleux et réitérer ma demande en mariage (blanc… rapport au bacon que je dois mettre à l'abri rapidos, avant que le fisc s'aperçoive que je l'arnaque depuis 40 ans) ! 😁

>>>>> JE REVIENDRA À MONTRÉAL

01 - Frank Marino & Mahogany Rush - You Got Livin'
02 - Daedalean Complex - Under the Umbrella
03 - Neuraxis - Trauma
04 - Martyr - Feast of Vermin
05 - Ghoulunatics - Vox Clamatis in Deserto
06 - Beheading Of A King - Leviathan
07 - Voivod - Kluskap O'Kom
08 - Quo Vadis - Dead Man's Diary
09 - Anonymus - Carambolage
10 - Augury - Brimstone Landscapes
11 - Kataklysm - Outsider
12 - Blind Witness - 10 Minutes of Clinical Death
13 - Slaves On Dope - No One to Blame
14 - The Agonist - Predator and Prayer
15 - Krystalyan - Scream in Silence
16 - Vortex - Panic on the Third Floor
17 - Ex Deo - The Rise of Hannibal
18 - A Perfect Murder - Legion of Doom

jeudi 4 octobre 2018

Poker de ases del dancefloor colombiano [ par Zocalo ]


Nous sommes passé en Colombie tout récemment. C'était en avril, lors de notre périple en Amérique latine. Nous y avions croisé Marta Gómez, chanteuse spécialiste d'une certaine forme de musique folklorique. Cependant, il existe en Colombie bien d'autres styles d'expression musicale. Mais avant tout, quelques chiffres.

Le salaire minimum en Colombie est de 781.242 pesos par mois, soit 227 euros. Pour ce salaire, vous êtes tenus de travailler 48 heures par semaine, réparties sur 6 jours. Vous aurez droit à 15 jours de congés payés par an, auxquels il faut ajouter 20 jours fériés dont les travailleurs sont friands. Les Colombiens sont toujours surpris d'apprendre que l'épiphanie n'est pas un jour férié en France.

Le premier employeur étranger se trouve être la France, avant même les États-Unis et les autres pays latino-américains.

Toutes ces données en introduction pour expliquer qu'en fin de semaine, on peut avoir envie de se vider la tête en allant danser sur des musiques pas trop exigeantes sur le plan intellectuel. Mais bien sûr, ce n'est pas si simple. Car si tous les groupes qui sont ici manient avec un certain doigté les samples et les machines issues du monde de l'électro, ils conservent un enracinement plus ou moins profond avec la culture musicale colombienne.

Plutôt moins avec Shakira, très connotée "música gringa" (états-unienne en langage populaire). Plutôt plus avec Bomba Estéreo, Systema Solar et la Mojarra Eléctrica qui ré-explorent les racines africaines des différents rythmes colombiens. Nous parlons ici du bullerengue, de la chalupa, de la chirimia, du currulao, du aguabajo, de la champeta et de la cumbia (que vous commencez à connaître parfaitement, depuis le temps que je vous en parle).

Bomba Estéreo voit le jour à Bogotá en 2005 après la rencontre du bassiste Simón Mejía et de la chanteuse Liliana Saumet, dite "Li". Trois autres musiciens, Diego Cadavid aux percussions, Julián Salazar à la guitare et aux samples et Enrique "Kike" Egurrola à la batterie contribuent au succès du groupe avant de s'envoler vers d'autres horizons. Le dernier album en date, "Ayo", se recentre sur le duo d'origine.

Systema Solar est un collectif de Barranquilla, à l'extrême nord de la Colombie, fondé à l'initiative du DJ Vanessa Gocksch. Le groupe fait ses débuts à Medellín en 2006. Son style est fortement teinté de rythmes africains dont la musique colombienne regorge.

Autre collectif, la Mojarra Eléctrica est originaire de Bogotá et explore les mêmes racines africaines que Systema Solar. Ici, le fondateur du groupe est un instrumentiste traditionnel, le clarinettiste  Jacobo Vélez.

On ne présente pas Shakira. Née en 1977 à Barranquilla, Shakira Isabel Mebarak Ripoll est la Colombienne la plus célèbre dans le monde. Son style international et ses nombreux albums en anglais n'en font plus une artiste strictement colombienne, mais son attachement à son pays d'origine reste indéfectible.

>>>>> LIBERTAD Y ORDEN

01 - Bomba Estéreo - Amanecer
02 - Systema Solar - Tumbamurallas
03 - Shakira - Loba
04 - La Mojarra Eléctrica - Dembou
05 - Bomba Estéreo - El alma y el cuerpo
06 - Systema Solar - Champe tabluo
07 - Shakira - Las de la Intuicion
08 - La Mojarra Eléctrica - El Hueco
09 - Bomba Estéreo - Fuego
10 - Systema Solar - Rumbera
11 - Shakira - Gordita (feat. Residente Calle 13)
12 - La Mojarra Eléctrica - Calle 19
13 - Bomba Estéreo - Pájaros
14 - Systema Solar - Ya veras
15 - Shakira - Dia de enero
16 - La Mojarra Eléctrica - La Pataleta

lundi 1 octobre 2018

Dans le sac de Véro


Que feras-tu quand tu seras seule
Sans personne à tes côtés ?
Tu as joué à cache-cache beaucoup trop longtemps
Tu sais, c'est à cause de ton stupide orgueil

Layla, tu me fais tomber à genoux
Layla, je t'en prie, chérie
Layla, chérie, vas-tu arrêter de me tourmenter

J'ai essayé de te consoler
Ton vieux mec ne t'abandonnera pas
Comme un imbécile, je suis tombé amoureux de toi
Tu as mis ma vie à l'envers

Profitons du mieux que nous pouvons de l'instant
Avant que je perde la raison
S'il te plaît, ne me dis pas que nous ne trouverons pas de solution
Et dis-moi que tout amour n'est pas vain

[ Derek and the Dominos ]

>>>>> RIEN QUE DE L'EAU

01 - Véronique Sanson - Et s'il était une fois
02 - Lucid Beausonge - Le v... et la v...
03 - Chloé Mons - Hortense
04 - Catherine Ringer - Tristessa
05 - Felipecha (Charlotte Savary) - Quelque Part
06 - L.E.J. - El Dulce de Leche
        (Lucie Lebrun, chant, saxo - Elisa Paris, chant, percus
        Juliette Saumagne, chant, violoncelle, basse)
07 - Mareva Galanter - Le désir
08 - Brigitte Fontaine - Crazy Horse
09 - Axelle Red - Aphrodisiaque
10 - Vanessa Paradis - Rocking-Chair
11 - La Grande Sophie - Ma colère
12 - Brigitte (Sylvie Hoarau & Aurélie Saada) - Palladium
13 - Niagara (Muriel Moreno) - Pendant que les champs brûlent
14 - Charlotte Gainsbourg - Lying With You
15 - Diam's (feat. Anahy) - Dans le noir
16 - Paris Combo (Belle du Berry) - Bonne nouvelle
17 - Sapho - Nona
18 - Vendredi sur Mer (Charline Mignot) - La femme à la peau bleue (Chez toi)

dimanche 30 septembre 2018

METAL / 2018-09


Pas la peine de trop se casser l'oignon, c'est comme ça tous les ans, depuis des lustres : systématiquement, en septembre, la production de disques de metal connait un essor fulgurant. Et ce n'est pas parce que l'équipe de France est championne du monde de football, que cette année fera exception à la règle.

Quel rapport, me direz-vous ? Aucun, répondrai-je avec malice, c'est juste pour rappeler qu'on est les champions, on est champions, on est… on est… on est les champions ! Putain, qu'c'est bon !!!

Mais ne nous laissons pas griser par les événements extra-musicaux et reprenons sans délai, avec le sérieux qui nous caractérise, le recensement des jolies galettes dont l'acquisition pourra aisément être financée avec la prime de rentrée scolaire.

Ne vous faites aucune illusion : les artistes ici présents ne sont pas là pour enfiler des perles, mais plutôt pour filer des mandales à grands coups de médiator. N'attendez d'eux aucune pitié, aucun répit, ils sont là pour foutre le bordel, se pinter la gueule et vomir sur les escarpins à glands des spectateurs de Montreux. Le petit Macron peut se coller ses panneaux de 80 km/h où il veut, parce que le compteur de ces bolides-là démarre à 200 ! C'est ici, c'est maintenant, attention, ça décolle !!!

>>>>> HELLBILLY DELUXE

01 - Korpiklaani - Neito
02 - Black Wolf Mountain - Drinking Gasoline
03 - The Outside - It's a Campaign
04 - Gomorrha - Sinfonie der Schmerzen
05 - Tyrant Disciple - Waste
06 - Suicidal Tendencies - All Kinda Crazy
07 - Cruadalach - Gambit With Gaia
08 - Clutch - Sonic Counselor
09 - Death SS - Slaughterhouse
10 - Albert Bell's Sacro Sanctus - Order of 13
11 - 21 Grams - Tumor
12 - Turmion Kätilöt - Sikiö
13 - Allfather - Citadels
14 - Fuzz Evil - If You Know
15 - Deicide - Seal the Tomb Below
16 - King Bolete - Green Witch
17 - With Authority - Scrap Dog (Pt. II)
18 - Blodwar - Forbidden


>>>>> MASTER OF REALITY

19 - Liha - Ryfo
20 - Bears Witness - Dawn / Harbinger
21 - F-60 - Mein Dämon
22 - Rana - Zbohom
23 - Entierro - Live to Tell
24 - Witch Ripper - Sucker Punch
25 - Worst - Noite
26 - Scumsters - Endgame
27 - Nashville Pussy - Woke Up This Morning
28 - Horseman - The Monsters I Feed
29 - La Chinga - Warlords
30 - Oracle - Lust
31 - Scherbentanz - Mein Schönstes Kind
32 - Krisiun - Scourge of the Enthroned
33 - Witches of the Sick Vein - Whitewater Twist
34 - Voivod - Iconspiracy
35 - Bullet - One More Round
36 - Psychic Dose - Satyr's Seed

jeudi 27 septembre 2018

Zocalo présente une chanson : La Llorona


No sé que tienen las flores llorona
Las flores de un campo santo
Que cuando las mueve el viento llorona
Parece que están llorando
Ay de mi llorona, llorona, llorona tú eres mi chunca
Me quitarán de quererte llorona
Pero de olvidarte nunca
A un Santo Cristo de fierro llorona
Mis penas le conté yo
Y cuáles no serían mis penas llorona
Que el Santo Cristo lloró
Ay de mi llorona, llorona, llorona de un campo lirio
El que no sabe de amores llorona
No sabe lo que es martirio
Todos me dicen el negro llorona
Negro pero cariñoso
Yo soy como el chile verde llorona
Picante pero sabroso
Ay de mi llorona, llorona, llorona llévame al río
Tápame con tu reboso llorona
Porque me muero de frío
Si porque te quiero, quieres llorona, quieres que te quiera más
Si ya te he dado la vida llorona, ¿qué más quieres?, ¿quieres más?
¡Ay de mi, ay de mi, ay de mi llorona!

Je ne sais ce qu'ont les fleurs, Llorona,
Les fleurs du champ sacré,
Mais quand le vent les fait bouger, Llorona,
On dirait qu'elles pleurent.
Pauvre de moi, Llorona, tu es ma favorite,
Ils m'empêcheront de t'aimer, Llorona,
Mais t'oublier, jamais.
À un Christ de fer, Llorona,
J'ai raconté ma peine,
Tel était mon chagrin, Llorona,
Le Christ s'est mis à pleurer.
Pauvre de moi, Llorona d'un champ de lys,
Celui qui ne connaît pas l'amour Llorona,
Ne sait pas ce qu'est le martyre.
Tout le monde m'appelle "Le Noir", Llorona,
Noir, mais attachant,
Je suis comme le piment vert, Llorona,
Piquant, mais savoureux.
Ay, Llorona, emmène-moi à la rivière,
Couvre-moi de ton châle, Llorona,
Parce que je meurs de froid.
Si parce que je t'aime Llorona, tu veux que je t'aime encore plus,
Si parce que je t'ai donnée la vie, Llorona,
Que veux-tu de plus, en veux-tu plus ?

« Le 20 mai 1981, une étrange histoire, celle de la Dame blanche, allait alimenter la rumeur, d'abord à Palavas-les-Flots puis dans tout l'Hexagone.

Quatre copains de 17 à 25 ans, deux garçons et deux filles, après une soirée passée à Palavas reprennent la route de Montpellier. À la sortie de la ville, ils s'arrêtent pour prendre une auto-stoppeuse qu'ils se proposent de déposer à Montpellier. La femme d'une cinquantaine d'année, vêtue d'un imperméable et d'un foulard blancs, ne dit pas un mot mais acquiesce d'un mouvement de tête et monte à l'arrière de la voiture entre les deux jeunes filles.

À peine un kilomètre plus loin, au niveau du Pont vert, elle crie soudain : "Attention au virage". Ce qui a pour effet de surprendre le conducteur qui ralentit et passe le virage sans encombre. Les passagers s'aperçoivent alors avec stupeur que leur mystérieuse auto-stoppeuse a disparu alors que la voiture roule toujours et que toutes les portières sont fermées. » (Midi Libre, Mai 1981).

Cette histoire dont on connaît des versions semblables en Allemagne et en Hollande est la version européenne de la légende de la Llorona, la Pleureuse. On en retrouve des variantes dans presque tous les pays de l’Amérique latine, le Chili, le Guatemala. En voici la version mexicaine :

À la fin du XVème siècle, une indigène tombe amoureuse d'un conquistador espagnol. Trois beaux enfants naissent de ces amours réprouvées. Mais l'homme se lasse de cette relation et par dépit amoureux, la femme emmène ses trois petits à la rivière et leur tient la tête sous l'eau jusqu'à la mort. Réalisant plus tard l'horreur de son geste, elle retourne à la rivière pour tenter de ramener ses enfants à la vie. En vain. Elle pousse alors des cris déchirants dans la nuit. Ce sont ces plaintes que l'on entend encore la nuit le long des rives de l'ancien lac Texcoco, actuellement asséché et situé en pleine ville de Mexico.

Tout comme la légende, la chanson a connu d'innombrables variantes. Avec 22 strophes, la plus complète est celle du Mexicain Óscar Chávez. La moins fidèle est celle du chanteur Saúl Hernández qui l'a gravée avec chacun de ses groupes (Caifanes, puis Jaguares) en changeant les paroles et ne bissant pas les strophes. La version de Jaguares est d’ailleurs en 6/8 au lieu du 3/4 d'origine. Ces deux versions rock sont malgré tout considérées comme partie intégrante de la grande famille de la Llorona.

Très logiquement, la chanson est majoritairement au répertoire d’artistes mexicains, notam- ment ces monuments que sont Chavela Vargas, Elly Guerra et Lila Downs. Mais il en existe de belles versions interprétées par la Colombienne Marta Gómez, l'Argentine Natalia Doco et les Belges de Vaya Con Dios. La Française Olivia Ruiz en interprète une magnifique version mariachi.  La Canadienne Emilie-Claire Barlow nous en donne l’unique version chantée en français. Joan Baez, la Franco-grecque Nana Mouskouri, la Néerlandaise Irene Mardi et la Brésilienne Carolina Ferrer restent fidèles à l’espagnol d’origine cependant que la fadiste Dulce Pontes la chante dans une version portugaise très fidèle.

>>>>> PICANTE PERO SABROSO

01 - Angela Aguilar
  02 - Óscar Chávez
    03 - Lila Downs
      04 - Joan Baez
        05 - Caifanes
          06 - Olivia Ruiz, Anthony Blanc & Didier Blanc
            07 - Dulce Pontes
              08 - Emilie-Claire Barlow
                09 - Natalia Lafourcade (feat. Los Macorinos)
                  10 - Chavela Vargas
                    11  - Ely Guerra
                      12 - Jaguares
                        13 - Kenny y los Eléctricos
                          14 - Nana Mouskouri
                            15 - Natalia Doco
                              16 - Jesse Cook
                                17 - Irene Mardi & Roberto Sanchez Picasso
                                  18 - Marta Gómez
                                    19 - Jesus Bellosta Flores & Carolina Ferrer
                                      20 - Magos Herrera & Celso Duarte
                                        21 - Vaya Con Dios

lundi 24 septembre 2018

King Cover #39


J'aimais ces matins blancs, quand on restait couché au moins jusqu'à midi.

À travers la baie vitrée, on voyait les vergnes pelés qui agitaient leurs grands bras maigres dans le vent d'ouest. Puis la colline qui montait en pente douce jusqu'à la source des Charmes. Plus loin encore, le grand rocher noir, témoin de nos ébats champêtres. Vautré comme une crêpe sur le couvre-lit de laine, Mitsubishi ronronnait comme un gros diesel angora.
Parfois, tu te levais pour essuyer la buée sur les carreaux. En contre-jour, ton cul éblouissant accaparait tout mon champ de vision. Et tu revenais te blottir sous la couette. Et tu te faisais un malin plaisir à coller tes genoux glacés sur mon ventre. Et tu riais quand je te traitais de sadique.

Un jour, tu n'as plus ri du tout. Tes yeux sont devenus secs, tes lèvres livides. L'hiver s'est invité dans notre lit. La buée s'est incrustée aux carreaux. Le gros diesel angora s'est expatrié au salon. 

Pourquoi fait-il si froid, soudain ?

>>>>> NOIR DÉCEMBRE

01 - Sarah Jane Morris - Piece of my Heart (Big Brother and the Holding Company)
02 - Of Mice & Men - Money (Pink Floyd)
03 - Jimmy Scott - Jealous Guy (John Lennon)
04 - Alice Jayne - I Want You (Bob Dylan)
05 - Carly Simon - Scarborough Fair (Traditional, Simon & Garfunkel)
06 - Karen Souza - New Year's Day (U2)
07 - Diana Krall - I've Got You Under my Skin (Virginia Bruce)
08 - Mystic Prophecy - Hot Stuff  (Donna Summer)
09 - Ingrid James - Fame (David Bowie)
10 - Nguyên Lê (feat. Terri Lyne Carrington) - Purple Haze (Jimi Hendrix)
11 - Paul Brady & The Forest Rangers - Gimme Shelter (The Rolling Stones)
12 - Robert Wells (feat. Maria Wells) - Route 66 (Nat King Cole)
13 - Liberty N' Justice (feat. Kip Winger) - Stayin' Alive (Bee Gees)
14 - The Baseballs - I Believe I Can Fly (R. Kelly)
15 - Orphaned Land - Jeremy (Pearl Jam)
16 - PJ Harvey - The Water Is Wide (Traditional)
17 - Clarence "Gatemouth" Brown - Rock 'n' Roll (Led Zeppelin)
18 - Рогатые Трупоеды - Vorona in the Jar (Traditional, Thin Lizzy)

dimanche 23 septembre 2018

Hellvëtik Metäl


Bon, ben, voilà, c'est fait : je suis Suisse… ou plutôt : Chuiiiiiiiii  Suiiiiiiiiiiiiiiisse, avé l'assent !!!

À force de les tanner avec mes compiles de heavy metal, les autorités fédérales ont fini par m'octroyer la nationalité. Désormais, il va falloir que je m'habitue aux coutumes locales : manger du chocolat emballé par des marmottes, ranger soigneusement mes lingots à la Schweizerische Nationalbank, passer mes soirées chez Alain Delon, Charles Aznavour, Jo Wilfried Tsonga, Alain Prost et autres expatriés, aller à des concerts de yodel et d'Arlette Zola ! Bref, une vie de rêve !!!

Chers amis français, je pense à vous. Je reste solidaire de vos souffrances : chômage, impôts, contributions, taxes, pollution, grèves, classe politique à gerber, déficit budgétaire abyssal, services publics moribonds, Christine Boutin, Joséphine ange-gardien… une véritable vie de merde en béton armé !

Et si un jour vous passez par là, venez me rendre visite à Gstaad : j'ai racheté le chalet de Johnny !

>>>>> BASLER LÄCKERLI

01 - Forge - The Dance of the Valkyries
02 - Mind Patrol - Doomsday
03 - Sybreed - Challenger
04 - Matterhorn - Teenage Emperors
05 - Crystal Ball - Alive for Evermore
06 - Blasted - Your Lies
07 - Mycelia - 1001011
08 - Devils Rage - Mirror's Game
09 - Requiem - Resistance Is Rising
10 - Tyrmfar - Dark Hours
11 - Cataract - Black Ash
12 - Felskinn - Bastards Out
13 - Broken Fate - Forget Nothing
14 - CardiaC - Credenciales de la vieja escuela
15 - Steelmade - Stupidity
16 - Excelsis - D Gschicht
17 - 69 Chambers - Temple Down
18 - Alastis - The Right to Die