lundi 26 janvier 2015

King Cover #14


                         Quatorze, c'est fou c'que t'es triste
         Quand sur un édifice
         T'es suivi de dix-huit
         Quatorze, c'est fou c'que t'es gai
         Quand au calendrier
         T'es suivi de Juillet


                        (La Fête aux copains, Georges Coulonges et Jean Ferrat)


>>>>> TÉTRAKAÏDÉCAGONE

01 - Angela Aki - Honesty (Billy Joel)
02 - Annie Lennox - A Whiter Shade of Pale (Procol Harum)
03 - Belinda Carlisle - Bonnie and Clyde (Serge Gainsbourg)
04 - Bettye Lavette - Wish You Were Here (Pink Floyd)
05 - Bossa Mia - Waterlooo (ABBA)
06 - Collide - Nights in White Satin (The Moody Blues)
07 - Daddy Mack Blues Band - You Really Got Me (The Kinks)
08 - George White Group - Nothing Compares 2 U (Sinéad O'Connor)
09 - Kendra Morris - Walk on the Wild Side (Lou Reed)
10 - Maria Augusta - How Deep Is Your Love (Bee Gees)
11 - Paul Young - Enter Sandman (Metallica)
12 - Tamco - In the Port of Amsterdam (Jacques Brel)
13 - The Go Getters - Should I Stay or Should I Go (The Clash)
14 - The Wounded - Smells Like Teen Spirit (Nirvana)
15 - T-Spoon - Mercedes Benz (Janis Joplin)
16 - Wax Tadpole - Let There Be Rock (AC/DC)
17 - We All Die - Back to Black (Amy Winehouse)
18 - William Shatner - Space Truckin' (Deep Purple)

dimanche 25 janvier 2015

Heavy Metal Sunday Selection (Spécial France)


Qui est l'imbécile qui a dit qu'en France on ne savait pas faire de heavy metal ?

Les plus malins d'entre vous ont sûrement remarqué que les précédentes sélections métalliques du dimanche comprenaient des groupes "crévindjiou bin d'chez nous", et qu'ils ne faisaient absolument pas tâche dans le vacarme ambiant. Au contraire, certains écrasent même la concurrence anglo-saxonne avec la rage d'un Teddy Riner à qui on aurait chipé son Yop  !

Si ça ne suffit pas à vous convaincre, je vous propose, dès maintenant, un plein wagon de titres produits dans l'hexagone en 2014. Musicalement, rien à redire. Le seul reproche que je ferais à beaucoup de ces façonneurs de riffs gaulois, c'est de privilégier la langue de Bradley Wiggins à celle de Raymond Poulidor.

Et s'il y en a un qui trouve à redire sur la qualité de cette compile, je le dénonce à mon ami Teddy Riner qui se fera un plaisir de lui vanter les bienfaits du massage rotulien !!!!!

>>>>> RÉPRESSION

01 - Surpuissance - Surpuissance
02 - Appollonia - On a Bed of Sulfur
03 - Flayed - Machine Fun
04 - Barabbas - Priez !
05 - Tackleberry - Defeat Dance
06 - Stratageme - Believe
07 - Wizzö - Hot Rod
08 - Satan Jokers - Club 6 Sex 6
09 - Existance - The Siren
10 - Sticky Boys - Mrs. Psycho
11 - Cowers - Weak
12 - Bad Pigeons - Les maux dits
13 - FuryKane - Dive
14 - Divine Side - Phoenix
15 - P-Troll - Ride to Marseille
16 - Désillusion - Un monde virtuel
17 - Rise of the Northstar - Phoenix
18 - Asymmetric Road - Cold Bitterness

vendredi 23 janvier 2015

Psychobilly


Psychobilly ! Psychobilly ? C'est quoi ce bin'z ???

Pour en savoir plus, interrogeons le professeur Keith Michards, le plus grand psychobilliste du monde et de la galaxie et de l'univers et au-delà.

— Bonjour, professeur, que pouvez-vous nous dire sur le psychobilly ?
— Quoi ? Commhein ??? Quèque tu dis, petit ?
— Le psychobilly, professeur, le psychobilly !
— Quoâââ ! Il a chaud ton ami Billy ?
— Non, professeur, je n'ai pas de copain nommé Billy ! Je vous parle du psychobilly, vous savez,
    cette musique qui tient à la fois du rock, du punk, du rockabilly et qui a vu le jour au début des
    années 80 !
— Du vin ? Ah, non, pas de vin pour moi ! Je préfère le Jack Daniel's !!!
— Voyons, professeur, vous avez entendu parler des pionniers du psychobilly : les Cramps,
    Misfits, les Meteors ?
— Dehors ? Non, je ne vais pas dehors. Ils annoncent de la pluie dans la matinée.
— Mais enfin, professeur, vous vous souvenez de ces musiciens qui jouent sur des guitares
    vintages et des contrebasses ?
— Comment ça : la vue basse ? Mais j'te permets pas, p'tit con !
— Allons, professeur, vous n'avez pas oublié ces pochettes d'albums délirantes et colorées,
    ni ces textes qui parlent avec humour de soucoupes volantes, de zombies, de momies ?
— Mamy ? Mais que vient faire ta mamy dans cette affaire ? Je croyais que tu voulais
    me parler du psychobilly, mais si tu as des problèmes avec ta mamy, c'est pas ici qu'il faut
    venir pleurer !

>>>>>  A DATE WITH ELVIS

01 - Reverend Horton Heat - Big Red Rocket of Love
02 - Blue Demon - Black Eyed Devil
03 - The Kasketeers - Born Again Corpse
04 - The Phantom Creeps - Mistress of Misery
05 - Sick Sick Sinners - Zombie's Union
06 - The Cramps - Goo Goo Muck
07 - Three Bad Jacks - Hell Bound Train
08 - HorrorPops - Psychobitches Outta Hell
09 - Al & The Black Cats - I'll Be Damned
10 - The Blackrats - King of Monsters
11 - Batmobile - Long Hot Night
12 - The Dead Beats - Monsters Prefer Blondes
13 - Hillbilly Casino - 80085
14 - Mad Sin - Meattrain at Midnight
15 - Voodoo Zombie - Tierra de Zombies
16 - The Naps - Demonia
17 - Godless Wicked Creeps - Voodoo Girl
18 - The Kraneos - Murders 4 Hire
19 - Coffin Nails - Plasma Pool
20 - The Acting Apes - Please Don't Kill Me Now
21 - Flesh Roxon - Running Away
22 - The Arkhams - Valley of the Arkhams
23 - The Krewmen - Scream of the Banshee
24 - Devil's Brigade - Vampire Girl
25 - The Meteors - Give the Devil His Due

mercredi 21 janvier 2015

Das Ist… KMFDM


— Quel artiste sort en moyenne un album tous les 18 mois, depuis plusieurs décennies ?
— Alice Cooper !
— Oui, mais pas que…

— Quel groupe s'est créé une empreinte musicale si forte qu'on l'identifie dès la première note ?
— Élémentaire : ça c'est AC/DC, c'est sûr !
— Ouaih, mais bon…

— Quel groupe possède une charte graphique si spécifique qu'on reconnait immanquablement
     ses albums au milieu des bacs ?
— Gnak ! Gnak ! Fastoche : Iron Maiden !
— Oui, aussi…

Laissez-moi plutôt vous parler de KMFDM.

Et avant tout, quelques petites choses à savoir sur ce groupe allemand :

— Le nom du groupe signifie Kein Mehrheit Für Die Mitleid (Pas de pitié pour la majorité).
— Les pochettes, qui font partie intégrante du concept artistique global du groupe, sont
     dessinées par Aidan Hughes, artiste anglais plus connu sous le pseudonyme de Brute!
— Bien qu'originaire d'Hambourg, le groupe a été créé à Paris en 1984 par Sascha Konietzko et
     Udo Sturm. Initialement, il était conçu comme un projet de performance artistique.
— À ce jour, Sascha Konietzko demeure l'unique membre fondateur encore en action au sein du
     groupe. Depuis sa naissance, plusieurs dizaines d'autres musiciens ont participé au projet
     KMFDM.
— Au même titre que Ministry, Godflesh et Laibach, KMFDM fait partie des pionniers du Rock et
     du Metal Industriel.

Pour le reste, vous trouverez dans cette compile, tout ce qu'il faut savoir sur KMFDM et sur l'univers musical de ce groupe totalement atypique et fascinant.

>>>>> DEUTSCHE SCHULD

01 - Splatter (1984 - Opium)
02 - Lufthans (1986 - What Do You Know, Deutschland ?)
03 - Don't Blow Your Top (1988 - Don't Blow Your Top)
04 - Thrash Up ! (1989 - UAIOE)
05 - Achtung (1990 - Naïve)
06 - Vogue (2000) (1992 - Money)
07 - Sucks (1993 - Angst)
08 - Flesh (1995 - Nihil)
09 - Blame (1996 - Xtort)
10 - Mercy (1997- Symbols)
11 - D.I.Y. (1999 - Adios)
12 - Sturm & Drang (2002 - Attak)
13 - Star & Stripes (2003 WWIII)
14 - Professional Killer (2005 - Hau Ruck)
15 - Fait Accompli (2007 - Tohuvabohu)
16 - People of the Lie (2009 - Blitz)
17 - Vive la Mort ! (2011 - WTF ?!)
18 - Pussy Riot (2013 - Kunst)
19 - Get the Tongue Wet (2014 - Our Time Will Come)

video

lundi 19 janvier 2015

Cette année-là… 1980


Cette année-là, le Heavy Metal montre les crocs. Après s'être fait royalement botter le cul par une meute de punks enragés, les hardos sortent l'artillerie lourde et se remettent en ordre de marche. Emportés par la New Wave of British Heavy Metal, des escadrons de chevelus se ruent pour reconquérir le trône qu'ils n'auraient jamais dû laisser échapper. En tête de la rébellion, Iron Maiden, qui deviendra l'un des plus grands groupes de Rock de tous les temps.

Chez nous, Trust mène la fronde. Fraichement débarqué de Black Sabbath, Ozzy Osbourne se remet en selle, épaulé par une bande d'hargneux musicos. Le gang de Lemmy lâche une bombe qui va en laisser beaucoup sur le carreau. Phil Lynott s'autorise un moment de liberté en dehors de Thin Lizzy.

Et c'est qui qui chante chez Samson ? C'est Bruce Dickinson, qui deviendra le frontman d'un des plus grands groupes de Rock de tous les temps.

Désormais le Heavy Metal avance à marche forcée, rien ne pourra plus jamais l'arrêter.

>>>>> RICK SAVAGE

01 - Motörhead - Shoot You in the Back
02 - Cirith Ungol - A Little Fire
03 - Trust - Instinct de mort
04 - Ozzy Osbourne - I Don't Know
05 - Witchfynde - Give 'em Hell
06 - Saxon - 747 (Strangers in the Night)
07 - Samson - Manwatcher
08 - Diamond Head - Sweet and Innocent
09 - Philip Lynott - Ode to a Black Man
10 - Iron Maiden - Charlotte the Harlot
11 - The Angels - Face the Day
12 - Tygers of Pan Tang - Wild Catz
13 - Michael Schenker Group - Victim of Illusion
14 - Accept - Thunder and Lightning

dimanche 18 janvier 2015

Heavy Metal Sunday Selection (Especial España)


Pour bien comprendre tout l'amour que je porte au heavy metal et, en général, au rock espagnol, il va vous falloir beaucoup d'imagination !

Prenez du pain. Du vrai bon pain. Du pain d'artisan-boulanger. Un pain qui a été confectionné avec savoir-faire et passion. Un pain qui se mange sans faim, juste pour le plaisir d'entendre la croûte crépiter sous la dent. De ce pain magnifique qu'on partage avec ses amis, au bord de la Dordogne.

D'autre part, prenez un fromage… disons un saint-nectaire fermier. Un fromage qui a fleuri sur des pentes volcaniques fertiles et qui sent la paille d'affinage. Un fromage discret au nez, mais somptueux au palais. Un fromage qu'on mange sans fin, juste pour le plaisir de son petit son goût de noisette. De ce fromage merveilleux qu'on partage avec ses enfants, les pieds dans la Durolle.

Si vous associez ces deux ingrédients, vous obtenez un festin digne des tables royales. Mouillez d'un petit Chinon rouge aux notes épicées, vous accédez directement au paradis.

Maintenant, imaginez que le heavy metal soit un bon gros pain et la langue espagnole un fromage savoureux… Escalera al Cielo !
           
>>>>> SANTIAGO BERNABÉU

01 - Replyca - Secretos y Mentiras
02 - Cenizas Del Edén - Caerás
03 - Zarpa - Dioses del Rock
04 - Gabezia - Atabismoa
05 - Azrael - Bipolar
06 - Guadaña - Largo Camino
07 - Ruta 42 - Viejo Nómada
08 - Khael - Tu Alimento
09 - Akasha - Sahara
10 - Hysteria - Histeria Colectiva
11 - Darmage - El Arquitecto
12 - Abxenta - La Fuerza
13 - Sôber - Afrodita
14 - Viga - Algo Me Empuja
15 - Sffera - Mar de Niebla
16 - 7 Almas - Esperándote
17 - Javier Mira - Encadenada a Ti
18 - Diabolus in Extremis - Parabellum

vendredi 16 janvier 2015

Une chanson (Cry Me a River)


                            Maintenant, tu dis que tu es seul
          Que tu pleures toutes les nuits
          Et bien, tu peux pleurer des rivières,
          Pleurer des rivières
          J'en ai déjà pleurées pour toi

          Maintenant, tu dis que tu es désolé
          D'avoir été aussi hypocrite
          Et bien, tu peux pleurer des rivières,
          Pleurer des rivières
          J'en ai déjà pleurées pour toi

          Tu m'as rendue à moitié folle
          Et tu n'as jamais versé une larme
          Je me souviens de tout ce que tu as dit
          Tu disais que l'amour était trop ordinaire
          Et que tu en avais fini avec moi

          Et maintenant tu dis que tu m'aimes
          Et bien, prouve-le
          Approche et pleure des rivières
          J'en ai déjà pleurées pour toi


Je ne devrais pas le dire, il y a peut-être des enfants qui écoutent… et puis tant pis, je me lâche : « Rhôôô ! Putain de nom de dieu de bordel à cul, quel putain de pied j'ai pris à préparer cette foutue compile !!! ». Voilà, ça c'est dit… promis, je le referai plus !!!!!

Mais revenons à l'essentiel : cette sublime chanson… de jazz… a été écrite en 1953 par Arthur Hamilton. À l'origine, elle était destinée à Ella Fitzgerald, mais c'est finalement Julie London qui l'enregistrera pour la première fois en 1955, avant qu'une pléiade d'autres artistes de renom s'en empare.

Et des "repreneurs" il y en a eu ! Et pas que des petits Mickey ! Il y en a tant que, pour la première fois dans ma mission d'obsédé compileur, je n'ai pas pu me résoudre à n'en sélectionner que 18. Heureux abonné que tu es, tu vas pouvoir te délecter d'un florilège de covers toutes aussi craquantes les unes que les autres et je te promets que, toi aussi, tu vas te prendre un nom de dieu de foutu putain de pied… oups ! pardon !!!

>>>>> YOU SAY YOU'RE LONELY ( DISK 1)

01 - Julie London (1955)
   02 - Trish Hatley
      03 - Etta James
         04 - Jack McDuff
            05 - Yvonne Moore
               06 - Marwie
                  07 - Claudine Longet
                     08 - Tierney Sutton
                        09 - Gene Harris & the Three Sounds
                           10 - Robin McKelle
                              11 - Halie Loren
                                 12 - Ella Fitzgerald
                                    13 - Michael Bublé
                                       14 - Nicole Henry
                                          15 - Leata Galloway
                                             16 - Lisa Ekdahl
                                                17 - Dinah Washhington
                                                   18 - Ray Charles


>>>>> YOU SAY YOU'RE SORRY ( DISK 2)

01 - Jeff Beck & Imelda May
   02 - Sam Cooke
      03 - Tania Maria
         04 - Joe Cocker
            05 - Hi-Jazz Trio & Iva Ivanova
               06 - Aerosmith
                  07 - Viktor Lazlo (Pleurer des rivières)
                     08 - Harry Connick Jr.
                        09 - Blue Mitchell
                           10 - John Martyn
                              11 - Heta Linjen
                                 12 - Illumination
                                    13 - China Moses & Raphael Lemonnier
                                       14 - Rick Astley
                                          15 - Combustible Edison
                                             16 - Linda Ronstadt
                                                17 - Candye Kane & Sue Palmer
                                                   18 - Swans

video

mercredi 14 janvier 2015

Black Cover of Sabbath


Primo : Black Sabbath est un groupe de légende.
Deuxio : son répertoire est absolument remarquable.
Tertio : voilà deux axiomes sur lesquels je ne transigerai pas !

Conclusion : pour s'attaquer à une reprise de Black Sabbath, faut être soit complètement azimuté, soit posséder une paire de bollocks comac… ou les deux en même temps !!!

Dans cette compile, je crois que j'ai réussi à rassembler des artistes appartenant aux deux catégories. Parmi les sévèrement burnés, j'ai dégoté entre autres Forsaken, Stuck Mojo et Slayer… pas vraiment des Bisounours. Chez les cintrés, vous trouverez The Lounge Brigade, miRthkon et encore The Causualties of Jazz…

Les uns comme les autres ont su s'emparer avec intelligence et talent de quelques-uns des plus grands succès des forgerons de Birmingham. Ont-ils réussi ? Se sont-ils gaufrés comme des buses ? C'est à vous que je laisse le soin de déterminer si les repreneurs ont eu raison de s'aventurer sur les traces de leurs vénérables ainés

>>>>> THE ETERNAL IDOL

01 - Forsaken - Neon Knights
02 - The Lounge Brigade - Paranoid
03 - Venetian Snares - Electric Funeral
04 - Avatarium - War Pigs
05 - Stuck Mojo - Sweet Leaf
06 - Black Label Society - Snowblind
07 - The Casualties Of Jazz - The Wizard
08 - Apocalyptica - Spiral Architect
09 - Rondellus - Post Murum Somnii (Behind the Wall of Sleep)
10 - Amber Asylum - Black Sabbath
11 - Fratres - N.I.B.
12 - Slayer - Hand of Doom
13 - (HED) P.E. - Sabbra Cadabra
14 - miRthkon - Fairies Wear Boots
15 - The Cardigans - Sabbath Bloody Sabbath
16 - Monster Magnet - Into the Void
17 - After - Planet Caravan
18 - Busta Rhymes - Iron Man (This Means War)

dimanche 11 janvier 2015

The World Is Charlie


Après ça, le plus dur c'est de se retrouver devant sa page blanche.

Bien sûr, j'ai envie de crier, j'ai envie de taper du poing sur la table et de dire des putains de gros mots et de pleurer un peu aussi. Je pourrais aussi vous raconter l'histoire de l'ours qui se torche le cul avec un petit lapin, mais je ne suis pas sûr que ça nous ferait rire… pourtant elle est super rigolote !!!

En feuilletant les pages du web, j'ai trouvé des dizaines de Charlie qui ont fleuri dans le monde entier. Et ça, ça fait vraiment chaud au cœur.

Alors le mieux, pour l'instant, c'est de s'assoir par terre et d'attendre que la poussière retombe.

>>>>> أنا تشارلي

01 - Johnny Hallyday - Salut Charlie
02 - Lisa Collins - Charlie
03 - Colin Meloy - Charlie
04 - Crosby & Nash - Charlie
05 - Bell - Charlie
06 - Goose Creek Symphony - Charlie Tune
07 - Mary Coughlan - Charlie
08 - Piramis - Charlie
09 - BBI - Charlie
10 - Thieves & Liars - Charlie
11 - The Deviants - Charlie
12 - Ingrid Michaelson - Charlie
13 - Red Hot Chili Pepper - Charlie
14 - Shirley Collins - Charlie
15 - Chumbawamba - Charlie
16 - Split Enz - Charlie
17 - Marc Bolan - Charlie
18 - It Bites - Charlie

vendredi 9 janvier 2015

Oh ! Freedom


                                   LA LIBERTÉ (Jacques Prévost)

                                   La Liberté,
                                   Ce n'est pas partir, c'est revenir
                                   Et agir
                                   Ce n'est pas prendre, c'est comprendre
                                   Et apprendre
                                   Ce n'est pas savoir, c'est vouloir
                                   Et pouvoir
                                   Ce n'est pas gagner, c'est payer
                                   Et donner
                                   Ce n'est pas trahir, c'est réunir
                                   Et accueillir.

                                   La Liberté,
                                   Ce n'est pas s'incliner, c'est refuser
                                   Et remercier,
                                   Ce n'est pas un cadeau, c'est un flambeau
                                   Et un fardeau
                                   Ce n'est pas la faiblesse, c'est la sagesse
                                   Et la noblesse
                                   Ce n'est pas un avoir, c'est un devoir
                                   Et un espoir
                                   Ce n'est pas discourir, c'est obtenir
                                   Et maintenir.

                                   Ce n'est pas facile,
                                   C'est si fragile,
                                   La Liberté.


>>>>> LIBERTÉ, LIBERTÉ CHÉRIE

01 - Harry Belafonte - Oh ! Freedom
02 - Witchcraft - An Alternative to Freedom
03 - Eva Eastwood - Set me free
04 - Supertramp - Free As a Bird
05 - Carlos Santana - Free As the Morning Sun
06 - Charlélie Couture - Les statuts de ma liberté
07 - Pink Floyd - Free Four
08 - Beggar's Opera - Freedom Song
09 - Suzi Quatro - I Wanna Be Free
10 - The Velvet Underground - I'm Set Free
11 - Kingbaby - Always Free
12 - David Bowie - Memory of a Free Festival
13 - Fu Manchu - Free and Easy (Summer Girls)
14 - Clutch - Mr. Freedom
15 - Black Stone Cherry - Peace Is Free
16 - Thin Lizzy - Freedom Song
17 - Eiffel - Libre
18 - Lynyrd Skynyrd - Free Bird

mercredi 7 janvier 2015

Je suis Charlie

Twenty Four [ par le Zornophage ]


J'y ai dis au Zornophage : « Tu regardes trop la télé ! ».

Tu crois qu'y m'écoute, le sagouin ? Peau d'balle ! Il en fait qu'à sa tête. Et il a la tête dure, ce cochon ! Et que je te zappe, et que je te re-zappe : le Mentalist, docteur House, Cold Case, NCIS : Enquêtes spéciales, les Experts Manhattan, Desperate Housewives… et même Joséphine ange gardien et Camping Paradis ! J'en peux plus moi, je frise le burn out, je suis au bord du nervous breakdown !

Alors, j'y ai dis tout net : « Tu me ponds une compile et c'est basta ! ».

Alors, il s'y est mis. Il a commencé à récolter des chansons par-ci par-là. Rock, blues, country, ska, jazz, funk… il a tout collé bout à bout pour obtenir un paquet tout plein de couleurs et de sons qui donnent des fourmis dans les gambettes.

Il était content, j'étais content. Sauf qu'au final, il m'a dit : « Maintenant, tu te démerdes pour pondre une chronique ! ».

[ … soupir … ]

>>>>> JACK BAUER

01 - Madness - One Step Beyond
02 - Danny Joe Brown - Two Days Home
03 - Howlin' Wolf - Three Hundred Pounds of Joy
04 - Fred Wesley & the Horny Horns - Four Play
05 - Hound Dog Taylor - Take Five
06 - Hank Williams III - Six Pack of Beer
07 - The White Stripes - Seven Nation Army
08 - Le Peuple de l'Herbe - Quai n° 8
09 - Earth, Wind & Fire - Tee Nine Chee Bit
10 - Aerosmith - Big Ten Inch Record
11 - Morphine - Eleven O'Clock
12 - Jacob Miller - On the Twelve Days of Ismas
13 - Built to Spill - Aisle 13
14 - Beck - Fourteen Rivers Fourteen Floods
15 - Bernard Lavilliers - 15ème round
16 - BB King - Sweet Sixteen
17 - Kings of Leon - 17
18 - Willy DeVille - 18 Hammers
19 - Steely Dan - Hey Nineteen
20 - Eddie Cochran - Twenty Flight Rocks
21 - Bobby Conn - Twenty-One
22 - Hubert-Félix Thiéfaine - 22 mai
23 - Stan Kenton - 23° N, 82° W
24 - Ian & Sylvia - Twenty Four Hours from Tulsa

lundi 5 janvier 2015

Cette année-là… 1975


Cette année-là, tout se passe aux antipodes. Les frangins Young s'acoquinent avec Bon Scott, trousseur de jupons et soiffard patenté, pour enregistrer le premier brulot d'une discographie explosive. Il s'écoule par palettes entières en Australie. Un an après, AC/DC conquiert le monde avec autant d'aisance qu'un hardos enquille les pintes de Pelforth brune durant le Hellfest.

Plus près de chez nous, Ritchie Blackmore fait un énième caca nerveux et envoie bouler ses anciens potes de Deep Purple. Il recrute Ronnie James Dio et fonde Rainbow. Thin Lizzy laisse définitivement tomber la formule à 3 musiciens. Désormais soutenu par 2 pistoleros de la gratte électrique, Phil Lynott s'attache à écrire les plus belles pages de l'histoire du groupe. Les  scorpions  allemands  commencent  à  se  façonner  un répertoire  en  acier  inoxydable. Ted  Nugent  s'autoproclame "plus  grand  guitariste  de  tous  les  temps"… et  si, au  moins  là-dessus, il  avait  raison ?

>>>>> MARK EVANS

01 - Wabash Resurrection - In Heat
02 - Dog Soldier - Pillar to Post
03 - Rainbow - Catch the Rainbow
04 - Suzi Quatro - Paralysed
05 - Scorpions - Top of the Bill
06 - Outlaws - Song in the Breeze
07 - Thin Lizzy - Wild One
08 - Baker Gurvitz Army - Time
09 - AC/DC - Show Business
10 - Hustler - Night Creeper
11 - Budgie - I Ain't No Mountain
12 - Murasaki - Do What You Want
13 - Pavlov's Dog - Theme from Subway Sue
14 - Ted Nugent - Stranglehold

dimanche 4 janvier 2015

Heavy Metal Sunday Selection (Spécial Russie)


Hey ! Vous avez vu comme la chapka apporte un atout supplémentaire à notre président ! C'est bien connu, les filles ne résistent pas au charme slave !!!

C'est décidé, je vais m'y mettre aussi. Y'a pas de raison qu'il soit seul à pécho de la gazelle de première classe ! Enfin, pour la chapka, je vais attendre un peu… dans la cambrousse où je vis, il reste encore quelques vilains braconniers. Je pourrais bien sûr attaquer "Guerre et paix", mais la dernière fois, je me suis endormi page 4.

Finalement, le plus simple… et le moins casse-bonbons !… c'est de partir à la découverte du heavy metal russe. Comme d'habitude, cette compile comprend des titres édités en 2014.

M'étonne pas que le père Gégé se soit carapaté chez les Ruscoffs, quand on voit les hordes de métalleux qui sévissent dans l'Empire Rouge. Sans complexe, les cocos : ça mitraille à tour de bras. Les Gibson ont remplacé les balalaïkas, les doubles grosses-caisses font autant de ravage que les orgues de Staline et puisque nous sommes entre amis, je vous propose de reprendre cet air avec moi :
                                     Quand on fait le mosh pit, le samedi à Moscou
                                     Ça riffe comme au Hellfest
                                     On se défonce, on y va, pas besoin d'Heinekein
                                     Quand on a d'la vodka
                                     C’est peut-être pas le vrai de vrai
                                     Le metal de Moscou
                                     Oui mais c’est lui qui plaît
        
>>>>> FÉDOR DOSTOÏEVSKI

01 - SturmRise - Завтра [ SturmRise - Zavtra ]
          SturmRise - Tomorrow
02 - Беловодье - Ночь [ Belovod'ye - Noch' ]
          Belovode - Night
03 - Третий Рим - Торопиться Дышать [ Tretiy Rim - Toropit'sya Dyshat' ]
          The Third Rome - Hurry Breathe
04 - Легенда - Чёрный Флаг [ Legenda - Chornyy Flag ]
          The Legend - Black Flag
05 - Второе Дыхание - Выбор есть [ Vtoroye Dykhaniye - Vybor yest' ]
          Second Breath - The Choice Is
06 - Бездна Анального Угнетения - Улитки Депрессии [ Bezdna Anal'nogo Ugneteniya - Ulitki Depressii ]
          Anal Abyss Oppression - Snails Depression
07 - Nazgul Band - Обречённый На Бой [ Nazgul Band - Obrechonnyy Na Boy ]
          Nazgul Band - Doomed to Fight
08 - Killowatt - Адреналин [ Killowatt - Adrenalin ]
          Killowatt - Adrenaline
09 - Гробовая Доска - Партаки [ Grobovaya Doska - Partaki ]
          Grave - Miscue
10 - Stvore - Сгори [ Stvore - Sgori ]
          Stvore - Will Burn
11 - Пятна Роршаха - Голгофа [ Pyatna Rorshakha - Golgofa ]
          Spots Rorschach - Calvary
12 - Артерия - Говори с Миром [ Arteriya - Govori s Mirom ]
          Artery - Speaks to the World
13 - Archontes - Хлеба и зрелищ [ Archontes - Khleba i zrelishch ]
          Archontes - Bread and Circuses 

14 - Валиор - Ниагарский Водопад [ Valior - Niagarskiy Vodopad ]
          Valior - Niagara Falls
15 - Bonecracker - Вдова в Дрова [ Bonecracker - Vdova v Drova ]
          Bonecracker - Widow in Firewood 

16 - Дыхание Пустоты - Книга Мертвых Имен [ Dykhaniye Pustoty - Kniga Mertvykh Imen ]
          The Shadow of the Void - Book of Dead Names 

17 - Фактотум - Некролог [ Faktotum - Nekrolog ]
          Factotum - Obituary
18 - Silvercast - За Линией Огня [ Silvercast - Za Liniyey Ognya ]
          Silvercast - Over the Line of Fire

vendredi 2 janvier 2015

This Is… Neil Young


« Ce que l'aime bien avec les fans "de base", c'est qu'il ne leur faut pas grand chose pour monter rapidement dans les tours !

C'est ce que j'ai encore constaté en proposant à
Hugo Spanky de rédiger la chronique de présentation du "This Is" consacré à son idole : Neil Young. Connaissant les talents d'écrivain du gaillard, je me suis dit qu'il allait me pondre un article hyper chiadé et bourré de détails sur la carrière du Loner. Que nenni, mon z'ami ! En aussi peu de temps qu'il n'en faut à Alice Cooper pour dépiauter un poulet, il a composé un véritable hymne auquel il est impossible de résister. Merci, l'ami ! »


Approchez curieux et badauds, venez visiter le freak show de Khali, découvrir les monstres et merveilles enfantés par Neil Young. Entendez le hurlement de l’indien à demi-nu chevauchant le cheval fou dans la nuit glacée du désert, laissez le vent du Nord porter votre esprit au-delà des cimes de séquoia.

Admirez l'orfèvrerie délicate d'Albuquerque, soyez éblouis par la finesse des chromes de Coupe De Ville, charmés par la fragile beauté orpheline de Love and War, époustouflés par l'audace de Hippie Dream, laissez-vous violenter jusqu'aux fondations par Shock and Awe.

18 chansons sélectionnées pour séduire ou effrayer, 18 mélopées signées d’un homme aux rivages contrastés. Venez jouir et vomir au son des mélodies et du bruit. Cest ici et maintenant, car cette nuit est la nuit, celle qui vous mènera à la folie ou vous guidera jusqu’à la sagesse infinie.

Que le rideau se lève, que vos sens s'éveillent, il est temps que je m'efface et laisse place à la musique !  (Hugo Spanky)

>>>>> RUST NEVER SLEEP

01 - The Loner (1968 - Neil Young)
02 - Southern Man (1970 - After The Gold Rush)
03 - Revolution Blues (1974 - On the Beach)
04 - Albuquerque (1975 - Tonight's the Night)
05 - Motorcycle Mama (1978 - Comes a Time)
06 - Get Back on It (1981 - Re-Ac-Tor)
07 - Payola Blues (1983 -  Everybody's Rockin')
08 - Hippie Dream (1986 - Landing on Water)
09 - Coupe de Ville (1988 - This Note's for You)
10 - White Line (1990 - Ragged Glory)
11 - Drive By (1994 - Sleeps With Angels)
12 - Music Arcade (1996 - Broken Arrow)
13 - Be With You (2002 - Are You Passionate ?)
14 - Double E (2003 - Greendale)
15 - Shock and Awe (2006 - Living With War)
16 - Boxcar (2007 - Chrome Dreams II)
17 - Love and War (2010 - Le Noise)
18 - Twisted Road (2012 - Psychedelic Pill)

video

mercredi 31 décembre 2014

L'origine du monde


Quelle que soit notre foi, il faut bien admettre que nous sommes tous les descendants d'une mère originelle. Qu'elle s'appelle Brigitte, Marilyn ou Aïcha importe peu, puisque nous lui sommes redevables d'être ici aujourd'hui.

Tiens, pour l'occasion, appelons-la Ève !
Oui, Ève, comme Adam et Ève.
Oui, cette Ève qui s'était régalée d'une simple pomme, condamnant par la même toutes les femmes à assumer le péché originel.

Et que serait-il advenu si ce crétin d'Adam avait commis la faute ? Serions-nous, pauvres mâles, lapidés en place public, au moindre écart ? Serions-nous déshabillés du regard dans les rues sombres ? Verrions-nous nos salaires amputés de 20 % par rapport aux travailleurs du sexe opposé ? Nos sœurs nous auraient-elles jeté de l'acide au visage, pour avoir seulement porté le regard sur une autre ? Et serions-nous aussi obligés d'exposer nos poitrines nues pour quémander un moindre avantage ?

Bonne année à vous toutes. Je vous embrasse.
Ève lève-toi et danse avec la vie, l´écho de ta voix est venu jusqu´à moi.

>>>>> LE FRUIT DÉFENDU

01 - The Roots - Eve
02 - Jim Capaldi - Eve
03 - Clearing - Eve
04 - Vidoll - Eve
05 - Lorna Lee - Eve
06 - Emancipator - Eve
07 - The McAuley-Schenker Group - Eve
08 - Annett Louisan - Eve
09 - Jimmy Somerville - Eve
10 - Sol Invictus - Eve
11 - Carpenters - Eve
12 - Roland Kovac Panorama Sound Orchestra - Eve
13 - AlterRed - Eve
14 - Jelly Fiche - Eve
15 - Ashent - Eve
16 - Impala Syndrome - Leave, Eve
17 - Middle Of The Road - Eve
18 - Yiruma - Eve

mardi 30 décembre 2014

This Is… Kylie Minogue


Et vous, vous en connaissez beaucoup des tornades qui ne mesurent même pas 1,60 mètre et dépassent à peine les 40 kilos ?

Une tignasse blonde en perpétuelle effervescence, de grands yeux bleus des mers du Sud et un sourire à faire fondre une meute d'huissiers de justice, Kylie Minogue ressemble à un ange tombé de son cumulonimbus pour atterrir sur Terre. Méfiez-vous cependant de cette fragilité trompeuse : sur scène, elle est capable d'électriser des foules entières qui finissent immanquablement par se prosterner devant la petite bombe australienne.

Kylie Ann Minogue voit le jour à Melbourne en 1968. Elle commence à jouer dans des feuilletons télévisés dès l'âge de 11 ans. En 1986, elle triomphe dans la série Neighbours, remportant quatre Logie Awards (équivalent des 7 d'or). L'année suivante elle enregistre The Loco-Motion en single, qui s'installe en tête des charts australiens pendant sept semaines. En 1988, elle sort son premier album qui contient, entre autre, I Should Be So Lucky. La chanson truste les premières places aux quatre coins du globe. L'album lui-même devient le disque  le plus  vendu  de  l'année. Il s'écoule à plus de sept millions d'exemplaires à travers le monde.

La suite de sa carrière est à l'image de la jeune femme : pétillante, joyeuse, exubérante, pleine de perles et de strass. Elle  aligne  les  succès  comme  d'autres  alignent  les aces à Roland Garros. À ce titre, elle se positionne comme la seule véritable concurrente sérieuse à l'impératrice Madonna.

En 2005, elle met sa carrière entre parenthèses pour se livrer à une rude bataille contre un cancer du sein. Une nouvelle fois la demoiselle triomphe et revient sur le devant de la scène avec un dixième album qui est certifié d'or en France et en Belgique, et platine en Australie et au Royaume-Uni.

Puisque nous sommes entre amis, je peux bien vous l'avouer : j'ai toujours eu un petit faible pour Kylie Mmmminogue ! Mais ne le répétez à personne !!!

>>>>> I SHOULD BE SO LUCKY

01 - It's No Secret (1988 - Kylie)
02 - Tears on my Pillow (Little Anthony & The Imperials Cover) (1989 - Enjoy Yourself)
03 - The World Still Turns (1990 - Rhythm of Love)
04 - Let's Get to It (1991 - Let's Get to It)
05 - Surrender (1994 - Kylie Minogue)
06 - Cowboy Style (1997 - Impossible Princess)
07 - Kids (ft. Robbie Williams) (2000 - Light Years)
08 - Fever (2001 - Fever)
09 - Someday (2003 - Body Language)
10 - No More Rain (2007 - X)
11 - The Loco-Motion (Little Eva Cover) (2009 - Live in New York)
12 - Cupid Boy (2010 - Aphrodite)
13 - Where the Wild Roses Grow (ft. Nick Cave) (2012 - The Abbey Road Sessions)
14 - Sleeping With the Enemy (2014 - Kiss Me Once)


video

lundi 29 décembre 2014

This Is… Girlschool


Si Lemmy Kilmister avait eu des couettes, c'est sûr il aurait fait partie de Girlschool !

Que font des gamines passionnées de Rock qui se rencontrent dans une école de la banlieue Sud de Londres en 1975 ? Elles montent une cover band : Painted Lady… et ouaih, ça se passe comme ça en Angleterre ! Début 78, le groupe devient Girlschool, en référence à la face B du single "Mull of Kintyre" de Paul McCartney et commence à tourner dans de petites salles en France, en Irlande et en Grande-Bretagne.

Décembre 1978, les gamines ont à peine 20 ans quand elles sortent leur premier 45 tours (Take It All Away). Bien que diffusé de façon plutôt confidentiel, il n'échappe pas aux oreilles affutées du leader de Motörhead qui embarque aussitôt Girlschool pour la tournée "Overkill" du printemps 1979.

Le premier album sort en 1980, en pleine New Wave of British Heavy Metal. Un son brut, des chansons courtes et efficaces, il remporte un franc succès dans le monde entier. La carrière des gamines s'envole vers les sommets. Les concerts et les albums s'enchainent. On les retrouvent de nouveau aux côtés de Motörhead pour un EP commun, le légendaire "St. Valentine's Day Massacre" sorti en 1981.

Prenez des notes, je ne le répèterai pas : Girlschool est le seul véritable groupe de Heavy Metal entièrement constitué de belettes et capable de rivaliser (voire dépasser) des formations masculines… et je n'en dirai pas plus !

>>>>> DEMOLITION BOYS

01 - Baby Doll (1980 - Demolition)
02 - Yeah Right (1981 - Hit and Run)
03 - Tonight (1981 - B-side to Hit and Run)
04 - Flesh & Blood (1982 - Screaming Blue Murder)
05 - Nothing to Lose (1982 - Live in Glasgow)
06 - Breaking All the Rules (1983 - Play Dirty)
07 - Are You Ready ? (1985 - Running Wild)
08 - Let's Break Out (1986 - Nightmare at Maple Cross)
09 - Fox on the Run (1988 - Take a Bite)
10 - Can't Keep a Good Girl Down (1992 - Girlschool)
11 - Mad Mad Sister (2003 - 21st Anniversary - Not That Innocent)
12 - Never Say Never (2004 - Believe)
13 - Other Side (2008 - Legacy)


video

dimanche 28 décembre 2014

The Voices


Je vous préviens tout de suite : le premier qui me parle de caissières de supermarché compromettra gravement l'intégrité de ses rotules !

Voilà encore une compile qu'il me sera difficile de défendre avec des arguments rationnels. Une nouvelle fois, ce sont des sentiments confus qui m'ont amené à établir cette liste de chanteuses dont l'organe fait palpiter le tubercule qui me sert de palpitant.

Comment vous faire comprendre que Patti, avec sa voix sèche, me fait autant d'effet de Tarja qui vocalise comme une diva ? Quel point commun entre Sade, toute en satin, et Doro, l'enragée metalleuse ? Que venait faire la veloutée Maurane dans la même galère que la rocailleuse Joan ? Je ne pige même pas moi-même… alors l'expliquer à d'autres !

Cette compile, vous pourrez l'aimer, la détester ou n'apprécier que quelques chansons, je ne vous en voudrai pas… mais, s'il vous plait, ne me parlez pas de caissières de supermarché !!!

>>>>> LADY SINGS THE BLUES

01 - Doro - Engel
02 - Amy Winehouse - Valerie
03 - Anastacia - I'm Outta Love
04 - Chrissie Hynde (Pretenders) - Rosalee
05 - Dolores O'Riordan (The Cranberries) - Linger
06 - Janis Joplin - Cry Baby
07 - Joan Jett - Brighter Day
08 - Kate Bush - Top of the City
09 - Marianne Faithfull - Eternity
10 - Maurane - Des millions de fois
11 - Patti Smith - Soul Kitchen
12 - Sade - The Sweetest Taboo
13 - Selah Sue - Summertime
14 - Stevie Nicks - Sara
15 - Tarja Turunen - Our Great Divide
16 - Tina Turner - What's Love Got to Do With It
17 - Tracy Chapman - Talkin' bout a Revolution
18 - Véronique Sanson - Mi-maître, mi-esclave

samedi 27 décembre 2014

Voici… Viktor Lazlo


— Elle est belle et elle a du talent.
— Véronique Sanson ?
— Nâ !

— Elle surfe entre Pop et Jazz
— Maurane ?
— Encore nâ !

— Elle a chanté sur toutes les scènes du monde
— Mireille Mathieu ?
— J'ai dis : elle est belle !!!!!

— Elle chante aussi bien en français qu'en anglais
— Céline Dion ?
— Rrrrrrh ! Dégage !!!!!

Une peau caramel, des yeux corbeau, une silhouette de déesse et une voix de miel… comment ne pas tomber sous le charme de Viktor Lazlo !

La belle dame est née à Lorient (tout près de chez moi !), d'un père martiniquais et d'une mère grenadienne. Elle tient son pseudonyme d'un des personnages du célébrissime film américain Casablanca. Après des études d’histoire de l’art et d’archéologie, elle devient mannequin pour Chantal Thomass et Thierry Muggler, avant d'être repérée par le producteur belge Lou Deprijck.

En 1984, elle enregistre sa première chanson : "Backdoor Man", composée par Alain Chamfort et qui fait partie de la bande originale du film "À mort l'arbitre" de Jean-Pierre Mocky. Suivront une dizaine d'albums qui se vendront dans plus de trente pays. On la retrouve aussi à l'affiche de nombreux films de télévision et de cinéma, en France, Belgique, Allemagne, Italie et Espagne. Elle a aussi joué dans plusieurs pièces de théatre et publié trois romans dont l'un s’inspire librement de la vie de Billie Holiday.

Voilà donc une jolie personne avec qui j'aimerais descendre des torrents en canoë rose.

>>>>> PLEURER DES RIVIÈRES

01 - Blueser (1985 - Canoë rose)
02 - I Don't Wanna Love Again (1985 - She)
03 - Moonlight Parade (1987 - Viktor Lazlo)
04 - Citizen Kane (duo avec Bernard Lavilliers) [1988 - If (Bernard Lavilliers)]
05 - Long Distance (L'automne à Vienne) (1989 - Club désert)
06 - Quiet Now (1989 - Hot & Soul)
07 - Liaison dangereuse (1991 - Mes poisons délicieux)
08 - Ballad for Lisa (1991 - My Delicious Poisons)
09 - Ansiedad (1993 - Sweet, Soft n' Lazy)
10 - Le non-voyage (1996 - Verso)
11 - Turn It All Around (1996 - Back to Front)
12 - En cas d'amour [2002 - Amour(s)]
13 - Sur ton épaule (2002 - Loin de Paname)
14 - Climax (2005 - Saga)
15 - L'automne est là (2007 - Begin the Biguine)
16 - Georgia on my Mind (duo virtuel avec Billie Holiday) (2012 - My Name Is Billie Holiday)

video

vendredi 26 décembre 2014

This Is… Doro


Faut pas se fier aux apparences !
Prenons par exemple le cas de Doro Pesch.
Cette jolie Teutonne qui culmine à 1,60 m et pèse une cinquantaine de kilos toute mouillée se présente comme une arme de destruction massive dès qu'elle pose un pied sur scène. Ne vous laissez pas ensorceler par ses grands yeux bleus et son sourire enjôleur : sous des airs de gamine délurée se cache une performeuse redoutable.

Et ça ne date pas d'hier. Miss Pesch débute sa carrière en 1982 au sein du groupe Warlock avec lequel elle enregistre quatre albums. Ce n'est qu'après 1987 qu'elle poursuit l'aventure sous sa propre bannière. À ce jour, elle demeure l'une des rares femmes à être parvenue à obtenir la reconnaissance, non seulement du public, mais aussi d'une grande majorité des autres musiciens de Heavy Metal. C'est d'ailleurs Gene Simmons himself qui produit son deuxième album en 1990. Quant à ce filou de Lemmy, il n'hésite jamais à venir pousser la chansonnette avec sa copine germaine !

Au risque d'égratigner la sensibilité légendaire d'une bonne partie de la clientèle metalleuse, j'affirme que ce petit bout de femme a souvent plus de bollocks que bon nombre de ses collègues du sexe dit "fort"... pas pour des prunes qu'on la surnomme "The Metal Queen".

>>>>> FORCE MAJEURE

01 - Hateful Guy (1984 - Warlock - Burning the Witches)
02 - Under the Gun (1989 - Force Majeure)
03 - Rock On (1990 - Doro)
04 - The Fortuneteller (1991 - True at Heart)
05 - Heaven With You (1993 - Angels Never Die)
06 - I Rule the Ruins (1993 - Live)
07 - Don't Mistake It for Love (1995 - Machine II Machine)
08 - Poison Arrow (1998 - Love Me in Black)
09 - Ich Will Alles (2000 - Calling the Wild)
10 - Toujours Pour Gagner (2002 - Fight)
11 - Ungebrochen (2006 - Warrior Soul)
12 - 25 Years (2009 - Fear No Evil)
13 - You're my Family [2010 - 25 Years in Rock ... and Still Going Strong (Live)]
14 - It Still Hurts (ft. Lemmy Kilmister) (2012 - Raise Your Fist)


video

jeudi 25 décembre 2014

Mes Dames


Je l'ai déjà dit, je l'ai même écrit plusieurs fois dans ces colonnes et s'il le fallait, j'escaladerais le Mont Rushmore pour gueuler à la face du monde : « J'aime les femmes ! ».

Ou plutôt « J'aime LA Femme » avec un grand " feu " majuscule.

Ma bible en la matière demeure le texte — extraordinaire — de la chanson "Miss Maggie" de mon frangin, mon poteau : Renaud. En trois coups de stylo à bille, il rédige un manifeste fondamental tout à l'honneur de nos sœurs humaines.

Parce  qu'encore  aujourd'hui, il  faut  une  sacrée  paire  de  couilles  pour  être  une  femme. Viol, lapidation, humiliation, jet d'acide, main aux fesses, discrimination professionnelle, privation de parole, de réflexion, de liberté d'action, voilà ce que nos voisines de planète subissent au quotidien, au XXIème siècle. Et nos "grands hommes" peuvent bien agiter leurs grands bras mous, rien n'y fait : la femme qui devrait être l'avenir de l'homme n'en est toujours que son défouloir à rancœurs.

Le 8 mars 1921, Lénine décrète la Journée internationale des femmes pour l'ensemble des pays du bloc de l'Est. Le 8 mars 1977, l’Organisation des Nations Unies adopte une résolution identique pour ses pays membres. Il faudra attendre 1982, pour que François Mitterrand donne un statut officiel à cette journée en France.

Modestement, je déclare ouverte la semaine de la femme dans ma blogosphère. Durant 7 jours, des artistes féminines vont se succéder sur les pages de mon petit blog à moi, juste pour vous mes amies, mes copines, mes sœurs, mes tutrices, mes confidentes, mes bien-aimées, mes galères, parfois mes souffre-douleurs… enfin, mes dames et mes demoiselles !

C'est mon cadeau de Noël pour toutes les nanas de la Terre. Je vous embrasse.

>>>>> MADAME TUSSAUDS

01 - Étienne Daho - Madame, écoutez-moi
02 - Sagrado Coracao da Terra - Madame Butterfly
03 - Francis Cabrel - Madame n'aime pas
04 - L'Amori - Madame Blood
05 - Melissmell - Madame
06 - Alain Bashung - Madame rêve
07 - Godley & Crème - Madame Guillotine
08 - 17 Hippies - Madame
09 - James Booker - Madame X
10 - Miossec - Madame
11 - Barbara - Madame
12 - Peter Frampton - Madame
13 - Melissa - Madame George (Van Morrison Cover)
14 - Mark Knopfler - Madame Geneva's
15 - Michaj Burano - Madame, Madame
16 - Bernard Lavilliers - Madame
17 - Isokyna "Dave" Lindholm - Juostaan, Madame
18 - Tape Five (ft.Yuliet Topaz) - Madame Coquette

mardi 23 décembre 2014

Sticky Covers


Je sais ce que vous allez dire : « Wouah ! L'aut' blaireau, c'est déjà la troisième compile de covers des chansons des Stones qu'il nous pond !!! »

Ce à quoi je répondrai sereinement : « Pas faux ! »

Oui mais, quand même, c'est  pas rien… c'est les Rolling Stones… c'est le plus grand groupe de Rock de tous les temps ! De plus, si je ne me réfrénais pas un tout petit peu, j'en serais déjà à la quinzième compile du genre. Parce que des artistes qui ont pompé les Stones, il y en a à la pelle.

Certains se contentent de mettre un papier carbone et de reproduire, au quart de soupir près, la version originale. Pour ceux-là, je n'ai aucune pitié : c'est le coup de santiag direct dans les rotules !!!

Par contre, d'autres s'appliquent à donner une couleur inédite à l'œuvre initiale, à lui attribuer une identité originale et parallèle… presqu'une renaissance, une RE-création.

J'imagine que ce que je raconte doit paraitre ésotérique ; vous comprendrez mieux mes propos à l'écoute de cette jolie compile. De toute façon, c'est seulement du Rock 'n' Roll et je l'aime !!!

>>>>> SYMPATHY FOR THE COVER

01 - Jane Duboc - Lady Jane
02 - Claudine Longet - Let's Spend the Night Together
03 - Kendra Morris - Miss You
04 - Michelle Simonal - Mixed Emotions
05 - Dan McCafferty - Out of Time
06 - Rotary Connection - Ruby Tuesday
07 - Bettye Lavette - Salt of the Earth
08 - Ellen Warshaw - Sister Morphine
09 - Rage Againts The Machine - Street Fighting Man
10 - Jerry Lee Lewis - Sweet Virginia (ft. Keith Richards)
11 - Scubba - Tumbling Dice
12 - Chubby Checker - Under my Thumb
13 - Tim Ries - Waiting on a Friend
14 - Melanie - Wild Horses
15 - Baba Yaga - You Can't Always Get What You
16 - Debauchery - You Got Me Rocking
17 - Laibach - Sympathy for the Devil
18 - Esther Phillips - As Tears Go By

dimanche 21 décembre 2014

Heavy Metal Sunday Selection #9


Observons avec attention une meute de métalleux à l'état sauvage.

Regroupé autour de la tireuse à bière, le troupeau est paisible. À première vue, tous les individus ont l'air identique : crinière au vent, tee-shirt noir, jean's slim élimé, bague à tête de mort. On parvient toutefois à distinguer chaque spécimen par le flocage qu'il porte sur la poitrine. Led Zeppelin, Black Sabbath, Blue Öyster Cult et bedaine proéminente pour les vieux mâles. Linkin Park, Papa Roach, Slipknot pour les plus jeunes. Chez les femelles — de corpulence moindre — c'est plutôt Epica, Nightwish, Within Temptation et des mèches de cheveux colorées.

Pour communiquer, le groupe semble posséder son propre dialecte. On distingue des sons qui se répètent régulièrement : « motherfucker ! », « bullshit ! », « fuck ! », « rhôôôôô ! ». Difficile pour un non-initié d'en comprendre la signification. Émis avec un sourire goguenard, on peut supposer qu'ils sont pacifiques.

Par contre, si un olibrius se rue à tes trousses, la bave aux lèvres, une hache à la main, en gueulant « Rhôôôôô, putain ! J'vais t'péter les rhôôôôôtules, sale fils de pute !!!!! », privilégie la fuite à toute autre forme de discussion.

En cas de danger grave et imminent, offre-lui cette jolie compile bourrée jusqu'au trognon de titres parus en 2014… et implore Hræsvelg, gardien des morts dans la mythologie nordique.

>>>>> REIGN IN BLOOD

01 - Texas Hippie Coalition - El Diablo Rojo
02 - Megaherz - Zombieland
03 - Killer Be Killed - Wings of Feather and Wax
04 - Faithsedge - Revolve my World
05 - Vanadine - Make my Day
06 - Liv Kristine - Stronghold of Angels (ft. Doro)
07 - Dean Wallace - I'm Not a Hero
08 - AC/DC - Dogs of War
09 - AqME - Un Appel
10 - Black Veil Brides - Stolen Omen
11 - Blue Snaggletooth - Transmutation
12 - Emigrate - Faust
13 - Lancelot Lynx - Hot Mama
14 - Slipknot - Sarcastrophe