dimanche 6 juillet 2014

Vamos a la Playa


Vous  savez  comme  je  vous  aime, mes  petits  abonnés  chéris !

Cependant  après  une  saison  épuisante… si, si, je  vous  jure… il  est  temps  que  je  remplace  les  santiags, le  Perfecto  et  le  mauvais  caractère  par  une  panoplie  plus seyante : des  tongs  et  un  short  à  fleurs  feront  amplement  l'affaire… je  garde  quand  même  le t-shirt  Motörhead… faut  pas  déconner  non  plus !!!

Je  vous  laisse  les  clés  de  la  cabane  en  métal. Passez  faire  un  petit  tour  de  temps  en  temps… des  fois  que  des  sagouins  voudraient  s'en  prendre  à  mon  stock  de  Jack  Daniel's !!!!!

Bonnes  vacances  à  tous. On  se  retrouve  début  septembre… ou  en  enfer !

vendredi 4 juillet 2014

This Is... Leonard Cohen


Répondez honnêtement.
Avez-vous déjà vu Leonard Cohen à la une de Closer ? Que nenni, mon ami !
L'avez-vous vu au bras d'un mannequin suédois anorexique ? Que couic, Éric !
Lui est-il arrivé de pisser dans un couloir d'avion ? Que non, mon cochon !
Est-il le père caché de l'enfant d'une ancienne ministre de la Justice ? Pas le moins, Saturnin !!!

Non, franchement, ce mec-là, c'est la classe absolue.
Jamais une polémique, jamais un mot plus haut que l'autre… so very chic !
Sa seule véritable excentricité, c'est d'avoir été ordonné moine bouddhiste Zen en 1996, sous le nom de Jikan (Le Silencieux). Il précise : « Dans la tradition du Zen, il n'y a pas de service de prière, ni d'affirmation de déité. Alors théologiquement, il n'y a pas d'opposition aux croyances juives. »

Et pourtant, s'il y en a un qui pourrait se la péter grave, c'est bien Leonard Cohen. Parce que ce gars-là fait partie des rares artistes ayant pondu (au moins) une chanson universelle. Ce genre de chanson que tout le monde peut fredonner, sans forcément en connaitre l'auteur. Un titre de la trempe des Imagine, Let It Be, No Woman, No Cry et autres My Way… des hymnes intemporels. Ce fameux morceau, c'est Hallelujah, maintes fois repris, souvent avec talent, mais sans jamais atteindre l'intensité émotionnelle de la version originale.

En plus de quarante ans de carrière, il se sera contenté de sortir une petite douzaine d'albums. On est loin des cadences infernales imposées aux petits Pakistanais dans les usines Nike !!! Finalement, on s'en fout : mieux vaut déguster 50 grammes de foie gras, deux fois dans l'année, plutôt qu'un kilo de merde tous les jours… Leonard Cohen fait de la musique pour les gourmets.

>>>>> THERE'S A BLAZE OF LIGHT

01 - Hey, That's No Way to Say Goodbye (1967 - Songs of Leonard Cohen)
02 - The Old Revolution (1969 - Songs from a Room)
03 - Lady Midnight (1970 - Live at the Isle of Wight)
04 - Diamonds in the Mine (1971 - Songs of Love and Hate)
05 - There Is a War (1974 - New Skin for the Old Ceremony)
06 - Iodine (1977 - Death of a Ladies' Man)
07 - The Smokey Life (1979 - Recent Songs)
08 - The Law (1984 - Various Positions)
09 - I Can't Forget (1988 - I'm Your Man)
10 - Always (1992 - The Future)
11 - Suzanne (1994 - Live in Concert)
12 - Here It Is (2001 - Ten New Songs)
13 - Dear Heather (2004 - Dear Heather)
14 - Bird on the Wire [2010 - Songs from the Road (Live)]
15 - Lullaby (2012 - Old Ideas)


video

lundi 30 juin 2014

De l'Alaska à la Patagonie


Après avoir sillonnées l'Afrique et l'Asie, il est temps à nouveau de rechausser nos grolles de baroudeurs. Direction : l'autre côté de l'Atlantique.

Rendez-vous sur ce continent gigantesque qui s'étire, du Nord au Sud, sur plus de 15.000 kilomètres et couvre presque 42 millions de km². Une terre qui taquine le Groenland et trempe ses orteils dans les eaux folles du Cap Horn.

Le Nouveau Monde possède une histoire effervescente : Christophe Colomb, les Incas, Buffalo Bill, Pancho Villa, Evita Perón, Geronimo, Hollywood, Jesse James, Pelé, Che Guevara, Bill Gates… tant de noms qui chatouillent l'imagination.

Comme le client est roi, je vous laisse choisir le moyen de locomotion : kayak indien, Dodge Viper, dos de lama ou d'Appaloosa, Harley-Davidson, skate-board ou simplement… Swing Low, Sweet Chariot ! Bonne promenade.

>>>>> JE VEUX L'AVOIR

01 - Bernard Lavilliers - Nicaragua
02 - 54-40 - Cheer Up Peru
03 - Emmitt Nershi Band - Costa Rica
04 - Zucchero - Cuba Libre
05 - Grand Funk Railroad - El Salvador
06 - Motörhead - Going to Brazil
07 - Tori Amos - Jamaica Inn
08 - Elysian Fiels - Canada
09 - Bill Fulton - Bolivia
10 - Serge Gainsbourg - S.S. in Uruguay
11 - Iggy Pop - Miss Argentina
12 - Crosby, Stills & Nash - Panama
13 - Mark Knopfler - Postcards From Paraguay
14 - The Beach Boys - Surfin' U.S.A.
15 - Harry Belafonte - Sweetheart From Venezuela
16 - R.E.M. - The Flowers of Guatemala
17 - Òhe Dusters - Mexico
18 - Hubert-Félix Thiéfaine - Quebec November Hotel

lundi 23 juin 2014

musiK funkY


Chaud, chaud, l'été sera chaud… chaud bouillant !!!

Il sera d'autant plus chaud que vous serez branchés sur canal Funk… vous savez, cette musique brûlante qui donne des fourmis dans les gambettes. Cette musique qui voit le jour dans les années 60 et plonge ses racines dans la Soul, le Rhythm and Blues et le Jazz. Cette musique profonde et enivrante qui se caractérise par une section rythmique prédominante.

Boum ! Boum ! Comme un cœur régulier
Boum ! Boum ! Comme le sang qui frappe dans les veines
Boum ! Boum ! Comme la sève qui monte

L'été sera chaud… je vous le promets.

>>>>> SEX MACHINE

01 - James Brown - Mother Popcorn
02 - The Counts - Funk Pump
03 - Ohio Players - Black Cat
04 - Fred Wesley & The JB's - Blow Your Head
05 - The Sound Stylistics - Crack Away Jack
06 - Sly & The Family Stone - Color Me True
07 - Commodores - Fancy Dancer
08 - Chic - Good Times
09 - Zapp Zapp - Heavy Pooh
10 - The Isley Brothers - Listen to the Music
11 - Con Funk Shun - Ms. Got the Body
12 - The Lewsh Project - Nothing at All
13 - Kool & The Gang - Jungle Jazz
14 - Wilson Pickett - Land of 1000 Dances
15 - Boney Fields & The Bone's Project - Old School Groove
16 - Earth, Wind & Fire - Fantasy
17 - Archie Bell & The Drells - The Soul City Walk
18 - Marva Whitney - Things Got to Get Better (Get Together)
19 - Hot Chocolate - Bump and Dilly Down

vendredi 20 juin 2014

Une chanson (The More I See You)


Chaque fois que je te regarde, c'est comme la première fois
Chaque fois que tu es près de moi, le frisson est différent
Et il n'y a rien que je ne ferais pas pour
Le plaisir unique de te voir

Plus je te vois, plus je te désire
D'une certaine façon, ce sentiment grandi et grandi
À chaque soupir, je deviens plus fou de toi
Plus perdu sans toi et ça se passe ainsi

Peux-tu imaginer combien je t'aime ?
Plus je te vois au fil des années
Je sais que la seule pour moi ne peut être que toi
Mes bras ne te libèreront pas, mon cœur n'essaiera pas


Les poètes m'épatent al dente !!!

Peut-on faire plus simple déclaration d'amour que « Plus je te vois, plus je te désire » ? À peine huit petits mots, alignés comme des dominos, et plus forts qu'un discours à la tribune de l'O.N.U. Des petits mots, peut-être, mais débordants de sous-entendus fripons. Je comprends mieux pourquoi les poètes ont plus d'aisance à emballer les nanas que moi et mon pâle « Vous habitez chez vos parents ? »

On doit donc cette chanson à Mack Gordon. Mise en musique par Harry Warren, elle apparait dans la bande originale du film Diamond Horseshoe (Broadway en folie) de George Seaton, sorti en 1945. Elle y est interprétée par Dick Haymes qui tient le rôle principal. Le grand Nat King Cole la reprend en 1958 sur son album The Very Thought of You. La même année, Anthony Perkins, l'acteur de Psychose, l'enregistre à son tour. Beaucoup de grands noms du Jazz la porteront à leur répertoire : Chet Baker, Count Basie, Hank Mobley... ainsi que des artistes Pop : Alma Cogan, Julie London, Viola Wills...

Cependant, il faudra attendre 1966 et la version Pop de Chris Montez pour que la chanson connaisse une notoriété internationale et prenne une place honorable dans les hit-parades.

>>>>> THE ONLY ONE FOR ME

01 - Dick Haymes (1945)
   02 - The Platters
      03 - Cecile Charbonnel Trio
         04 - Monica Zetterlund
            05 - Michael Feinstein & George Shearing
               06 - Eliane Elias
                  07 - Nat King Cole (1958)
                     08 - Jenna Mammina
                        09 - Livingston Taylor
                           10 - Nina Simone
                              11 - Peggy Lee
                                 12 - Orchestral Manoeuvres In The Dark
                                    13 - Chris Montez (1966)
                                       14 - Nicki Parrott
                                          15 - Sarah Vaughan
                                             16 - Olivia Ruiz & The Red Star
                                                17 - Solveig Slettahjell
                                                   18 - Sabina Sciubba


video

mardi 17 juin 2014

New York²


Je m'baladais sur la 5è avenue, le cœur ouvert à l'inconnu
J'avais envie de dire bonjour à n'importe qui
N'importe qui, ce fut Lou Reed, je lui ai dit n'importe quoi
Il suffisait de lui parler pour l'apprivoiser

Au cœur de New York, au cœur de New York
Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez à Rockefeller Center

Il m'a dit : « J'ai rendez-vous dans un studio avec Metallica
Pour vivre la guitare à la main, du soir au matin »
Alors je l'ai accompagné, ils ont joué, ils ont chanté
Et ils ont même pensé à enregistrer

Au cœur de New York, au cœur de New York
Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez sur l'île de Manhattan

Hier soir deux inconnus et ce matin sur l'avenue
Deux bons copains tout étourdis par la longue nuit
Et de Times Square au pont de Brooklin, un orchestre à mille cordes
Tous les oiseaux du point du jour chantent Lulu

Au cœur de New York, au cœur de New York
Au soleil, sous la pluie, à midi ou à minuit
Il y a tout ce que vous voulez à Coney Island… baby !!!


>>>>> CARNEGIE HALL

01 - Paloma Faith - New York
02 - Gov't Mule - Down and Out in New York City
03 - Lou Reed - NYC Man
04 - Arthur H - Ma dernière nuit à New York City
05 - Tori Amos - I Can't See New York
06 - Nazareth - New York Broken Toy
07 - Wanda Sa - New York, New York
08 - Boulbar - New York, 6 heures du matin
09 - AC/DC - Safe in New York City
10 - Cat Power - New York
11 - Moby - New York, New York (ft. Deborah Harry)
12 - Claude Nougaro - Nougayork
13 - David Bowie - New York's in Love
14 - Savatage - New York City Don't Mean Nothing
15 - LCD Soudsystem - New York, I Love You But You're Bringing Me Down
16 - Bernard Lavilliers - Octobre à New York
17 - The Cranberries - New New York
18 - Sex Pistols - New York

samedi 14 juin 2014

This Is... Pat Benatar


Te marre pas, p'tit con. Si t'avais eu 20 piges en 80, toi aussi tu serais tombé amoureux de la belle Pat Benatar.

Et puisque la plastique de la dame te laisse froid (s'pèce de sauvage !), parlons chiffres : en 30 ans de carrière, elle a fourgué plus de 30 millions d'albums… sans jamais montrer son cul à la télé, comme certaines que je connais ! Initialement formée au chant lyrique, elle possède une voix puissante qui s'étale sur quatre octaves. Durant les années 80, elle fait figure de véritable icône du rock, enchaînant les succès : sept albums certifiés platine et trois disques d'or aux États-Unis. Son rock énergique et sexy séduira vite le reste de la planète. Les tournées organisées seront sold out et les ventes de disques colossales. L'album Crime of Passion s'écoulera à plus de huit millions d'exemplaires… rien que sur Terre !!!

Un dernier chiffre : la belle dame a fêté son soixantième anniversaire en janvier 2013, elle continue de se produire sur scène et elle est toujours aussi canon !

Je sais ce que tu vas me dire : « Ouèche ! Ouèche ! Sa zike, c'est un peu d'la soupe pour la moukère ! ». Je te l'accorde, p'tit gars, sa zike, comme tu dis, n'a jamais cassé trois pattes à un canard cul-de-jatte. On n'est bien loin du Heavy Metal qui sied si bien à mes ouïes crasseuses. Ça n'en demeure pas moins une musique efficace qui oscille entre Pop et Hard Rock, saupoudrée de miel et de paillettes… et surtout, qui s'immisce au plus profond des synapses aussi prestement que Lucky Luke dégaine son Remington.

OK, jeunôt, puisque mes propos ne semblent pas te convaincre, je te laisse retrouver tes chanteuses de Arènebi qui, permets-moi de te dire, n'ont guère plus à vendre qu'un cul et une paire de nichons coincés dans des  bikinis  trop  étroits… et  ce  n'est  pas  ça  qu'on  appelle "le talent" !

>>>>> TREAT ME RIGHT

01 - No You Don't (1979 - In the Heat of the Night)
02 - Little Paradise (1980 - Crimes of Passion)
03 - Just Like Me (1981 - Precious Time)
04 - Anxiety (Get Nervous) (1982 - Get Nervous)
05 - Ooh Ooh Song (1984 - Tropico)
06 - Walking in the Underground (1985 - Seven the Hard Way)
07 - Hell Is for Children [1986 - Portland (Live)]
08 - Too Long a Soldier (1988 - Wide Awake in Dreamland)
09 - True Love (1991 - True Love)
10 - You & I (1993 - Gravity's Rainbow)
11 - At This Time (1997 - Innamorata)
12 - In my Dreams (2003 - Go)

video

jeudi 12 juin 2014

Histoire d'Eaux


Pétillante et belle, j'avais rencontré la demoiselle sur les berges du Saint-Laurent. La tempête faisait rage dans ses cheveux blonds et ses yeux aigue-marine étaient comme des sémaphores dans la brume. Elle trempait ses petits pieds aux ongles vernis de rose dans l'eau grise du fleuve.

Enhardi par des vapeurs de Royal Crown, j'osai lui demander son nom.

— Ô ! dit-elle.
— Ô ? dis-je.

Intriguée par mon haleine maltée, elle ajouta :

— Si tu mouilles aussi tes pieds, je connaitrai tes pensées.

En aussi peu de temps qu'il n'en faut pour l'écrire, je mis mes arpions à infuser près des siens.

— Oh ! fit-elle en rougissant.
— Oh ? fis-je en souriant.


>>>>> À LA CLAIRE FONTAINE

01 - Aphrodite's Child - Aegian Sea
02 - Mare Edstrom & Kenn Fox - I Got to Cross the River of Jordan
03 - David Usher - St. Lawrence River
04 - Claude Nougaro - C'est une Garonne
05 - Wes Mackey - Ganges Blues
06 - The Main Ingredient - Euphrates
07 - Pat Flowers - Blue Danube
08 - The Wilderness Of Manitoba - The Aral Sea / Southern Winds
09 - The Electric Prunes - Pacific Ocean Blue
10 - Stone The Crows - Niagara
11 - Steve Hackett - Loch Lomond
12 - Charlie Lankester & The Mojo Killers - Rio Grande
13 - The Refreshments - Mekong
14 - Etienne Daho - Les bords de Seine (ft. Astrud Gilberto)
15 - Marina Kapuro & The Apple - Volga River Flows
16 - Pink Floyd - The Nile Song
17 - Albinobeach - Okavango Delta
18 - I Am Ghost - Crossing the River Styx

lundi 9 juin 2014

Une chanson (The Windmills of your Mind)


Comme une pierre que l´on jette                              
Dans l'eau vive d´un ruisseau
Et qui laisse derrière elle                              
Des milliers de ronds dans l´eau                                                        
Comme un manège de lune                                   
Avec ses chevaux d´étoiles                                  
Comme un anneau de Saturne                                  
Un ballon de carnaval                                       
Comme le chemin de ronde                                    
Que font sans cesse les heures                            
Le voyage autour du monde                                   
D'un tournesol dans sa fleur                                
Tu fais tourner de ton nom                                  
Tous les moulins de mon cœur                               

Comme un écheveau de laine
Entre les mains d'un enfant
Ou les mots d´une rengaine
Pris dans les harpes du vent
Comme un tourbillon de neige
Comme un vol de goélands
Sur des forêts de Norvège
Sur des moutons d´océan
Comme le chemin de ronde
Que font sans cesse les heures
Le voyage autour du monde
D'un tournesol dans sa fleur
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur

Ce jour-là près de la source
Dieu sait ce que tu m´as dit
Mais l'été finit sa course
L'oiseau tomba de son nid
Et voila que sur le sable
Nos pas s´effacent déjà
Et je suis seul à la table
Qui résonne sous mes doigts
Comme un tambourin qui pleure
Sous les gouttes de la pluie
Comme les chansons qui meurent
Aussitôt qu´on les oublie
Et les feuilles de l'automne
Rencontre des ciels moins bleus
Et ton absence leur donne
La couleur de tes cheveux

Une pierre que l'on jette
Dans l'eau vive d´un ruisseau
Et qui laisse derrière elle
Des milliers de ronds dans l'eau
Au vent des quatre saisons
Tu fais tourner de ton nom
Tous les moulins de mon cœur


Et si on poussait tous ensemble un énorme Cocorico franchouillard ?

En  effet, The Windmills  of  your  Mind est  une  chanson  composée par un Parigot  100 % pur beurre : Michel Legrand. Son amitié avec Quincy Jones et Henry Mancini l'aide à se faire une place dans le milieu hautement concurrentiel d'Hollywood. En 1968, il compose la bande originale de L'Affaire Thomas Crown de Norman Jewison et particulièrement la chanson The Windmills of Your Mind sur des paroles d'Alan et Marilyn Bergman. Il obtient le Golden Globe de la meilleure chanson originale ainsi que l'Oscar de la meilleure chanson originale.

La version française, Les Moulins de mon cœur, sur un magnifique texte d'Eddy Marnay, a été interprétée par Michel Legrand lui-même, mais aussi par Jeanne Mas, Frida Boccara, Grégory Lemarchal, Natalie Dessay, Didier Barbelivien, Amaury Vassili, Dany Brillant, Marcel Amont, Claude François, Noëlle Cordier, sans oublier la chanteuse lyrique Julia Migenes.

Ça vaut bien un coup de chapeau bleu-blanc-rouge !

>>>>> FRAGMENT OF THIS SONG

01 - Michel Legrand
   02 - Marchio Bossa
      03 - Sting 
         04 - European Jazz Trio
            05 - Patricia Kaas
               06 - Laura Fygi
                  07 - Jose Feliciano
                     08 - George Benson
                        09 - Rouge Baiser
                           10 - Prigmor Gustafsson
                              11 - Paul Motian
                                 12 - Dizzy Gillespie
                                    13 - Take 6
                                       14 - Vanilla Fudge
                                          15 - Mansound
                                             16 - Michael Longo
                                                17 - WAbbey Lincoln
                                                   18 - Sally Anne Marsh


video

vendredi 6 juin 2014

The Temple of God(s)


En  vérité,  je  vous  le  dis  :  au  commencement,  les dieux,  c'étaient  des  mecs  plutôt  cools ! « Aimez-vous les uns les autres », c'est eux qui l'ont inventé, et « Tu ne tueras point » aussi. Ouaih, franchement, c'étaient des chics types !

Mais ça, c'était avant…

Avant que des crétins décérébrés ne s'emparent de ces doctrines pacifistes pour les cuisiner à leur sauce. Sauce piquante toujours, assaisonnée de haine, de jalousie, de frustration et de rancœur éternelles. Des ecclésiastes si obtus qu'ils donneraient leur chemise à un chien galeux plutôt qu'à un enfant rouquin. Des gorets qui préfèrent se faire péter au milieu d'une foule sentimentale plutôt que de donner un peu d'eau à un mendiant. Des ordures qui rejettent leur propre infamie sur leurs pauvres sœurs. Des pervers en soutane qui manient aussi bien leur chibre à la récréation que le goupillon sacré durant la messe.

Prêcheurs de tous bords, je vous conchies, je vous maudis de toute la force de ma haine insondable. Dieu reconnaîtra les siens et je vous jure que vous ne serez pas du lot.

Pardonne-moi, Mylène, de mettre autant de venin dans mes propos : il fallait bien qu'un jour, je fasse ma crise de foi ! Moi qui voulais tout simplement saluer ton immense talent, me voilà en train de vomir sur l'humanité toute entière. C'est pas bien…  mais,  crévindiou,  qu'est-ce  que  ça  soulage !!!!!

Cette compile est pour toi. Pour toi et pour tous ces chics types qui doivent se bouffer les couilles en nous observant du haut de leur foutu paradis.

>>>>> AINSI SOIENT-ILS

01 - Soap & Skin - Thanatos
02 - Youssou N'Dour - Allah
03 - Maggie Reilly - Lilith
04 - Theodor Bastard - Anubis
05 - Rockbitch - Lucifer
06 - Djinn & Miskatonic - Vulcan's Forge
07 - Therion - Quetzalcoatl
08 - Tiamat - Church of Tiamat
09 - Faun - Isis
10 - David Bowie - Baal's Hymn
11 - U2 - Yahweh
12 - Harold Budd & Hector Zazou - Gorgon's Anxious Pansy
13 - John Zorn - Evocation of Baphomet
14 - Ecnephias - Ishtar (Al 'Uzzá)
15 - Jorge Reyes - Dance of the Red Tezcatlipoca
16 - Steve Hillage - Om Nama Shivaya
17 - Stone Breath - Osiris
18 - Femke Bloem - Tyr's Song

mardi 3 juin 2014

This Is… Red Hot Chili Peppers


Ils sont quatre. Ils font du Rock, ils ont des cheveux longs et portent des habits bariolés. Ils pondent des tubes avec autant d'aisance qu'un homme politique profère des âneries. Les filles deviennent hystériques dès qu'ils apparaissent. Ça ne vous rappelle rien ? Début de années 60, quatre garçons dans le vent !

Houla ! Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dis. N'allez surtout pas croire que je compare Red Hot Chili Peppers aux Beatles. Ce que je tiens juste à souligner, c'est une certaine similitude dans leur démarche artistique. À l'image des petits gars de Liverpool, les Red Hots aiment truffer leurs chansons d'éléments "exotiques". Ici un soupçon de Funk et de Blues, là des influences Punk, Metal, Rap, et toujours un sens extraordinaire de la mélodie… comme qui vous savez !

En presque trente ans de carrière, ils ont enregistré dix albums studio qui ont pratiquement tous squatté les places d'honneur dans les charts mondiaux. Ils en ont fourgué plus de 60 millions.

Si vous aimez les grosses basses qui roucoulent, les guitares chatoyantes et les belles harmonies vocales, c'est le moment de venir vous frotter au répertoire épicé des Red Hot Chili Peppers. C'est un peu comme le Pschitt citron, au début ça pique un peu, mais après qu'est-ce que c'est rafraichissant !

>>>>> ONE HOT MINUTE

01 - Grand Pappy Du Plenty (1984 - The Red Hot Chili Peppers)
02 - Yertle the Turtle (1985 - Freaky Styley)
03 - Walkin' on Down the Road (1987 - The Uplift Mofo Party Plan)
04 - Taste the Pain (1989 - Mother's Milk)
05 - Breaking the Girl (1991 - Blood Sugar Sex Magik)
06 - Shallow Be Thy Game (1995 - One Hot Minute)
07 - Road Trippin' (1999 - Californication)
08 - Can't Stop (2002 - By the Way)
09 - Under the Bridge (2004 - Live in Hyde Park)
10 - Hey [2006 - Stadium Arcadium (CD 1)]
11 - Death of a Martian [2006 - Stadium Arcadium (CD 2)]
12 - Ethiopia (2011 - I'm With You)


video

samedi 24 mai 2014

Progressive Metal


J'aime bien me moquer des musiciens de Heavy Metal en disant que c'est des bourrins qui n'y connaissent rien à la musique. Oui, mais moi j'ai le droit, parce que je sais que ce n'est pas vrai… même si des fois, c'est un peu vrai quand même !!!

Par contre, s'il y a une catégorie de musicos que je ne me permettrais jamais de critiquer, c'est bien celle qui officie dans le Progressive Metal — ou Metal Progressif, ou Metal Prog, ou encore Heavy Prog, pour les initiés. Parce que ces mecs-là, c'est tous des premiers de la classe. Ils décortiquent une partition de Rachmaninov avec autant d'aisance que je pèle une banane. Le solfège n'a aucun secret pour eux, le barré de si mineur c'est de la gnognotte. Ils sont tellement balèzes que six cordes sur une guitare ne leur suffisent pas… ils en rajoutent une ou deux, et c'est pas que pour la frime ! Les bassistes, c'est idem : ils travaillent sur cinq, voire six cordes. Les batteurs, je n'en parlent même pas. Quand ils regardent Charlie Watts jouant sur sa malheureuse 4-fûts, avec une charleston et deux cymbales, ils sont pliés… en quatre, justement ! Rien que pour leur matos, entre les doubles grosses caisses, les gongs, les clochettes et tout le toutim, il faut déjà un semi-remorque et les trois-quart de la scène !!!

Vous l'aurez compris, ces gens-là, c'est des trapus, des kadors, des fortiches. Leur style se caractérise par une grande complexité des instrumentations, des chansons longues et très structurées, avec des rythmes et des mesures inhabituelles ainsi qu'une grande variété de mélodies au sein d'une même composition.

Le Metal Progressif puisent ses racines dans le répertoire des groupes de Hard Rock de la première heure (Led Zeppelin, Black Sabbath, Deep Purple…) et de Rock Progressif comme Yes, Pink Floyd, Jethro Tull, King Crimson, Uriah Heep… Bien que le genre ait émergé vers la fin des années 80, il aura fallu attendre les années 90 pour qu'il conquiert enfin la reconnaissance du public, au travers de groupes comme Dream Theater, Queensrÿche, Tool et Fates Warning.

Si vous n'avez pas peur de vous cramer les tympans au contact de ces arpèges puissants et raffinés à la fois, je vous ai gardé une place en loge… juste à ma droite !!!

>>>>> THÉÂTRE DES RÊVES      

01 - Fates Warning - O Chloroform
02 - Chimera - Periscope
03 - Green Carnation - A Place For Me
04 - Transatlantic - Black as the Sky
05 - Ayreon - Chaos
06 - Liquid Tension Experiment - 914
07 - Queenrÿche - I Am I
08 - ProgressiveXperience - Something Like Death
09 - Devin Townsend - Night
10 - Pain of Salvation - No Way
11 - Periphery - Scarlet
12 - Tool - Schism
13 - Protest the Hero - Skies
14 - Animals as Leaders - New Eden
15 - Appearance of Nothing - The Seer
16 - Porcupine Tree - Sleep Together
17 - Vanden Plas - Somewhere Alone in the Dark
18 - Dream Theater - Solitary Shell

jeudi 22 mai 2014

Une chanson (What a Wonderful World)


Je vois des arbres verts, des roses rouges aussi
Je les vois s'épanouir pour toi et moi
Et je me dis en moi-même « Quel monde merveilleux »

Je vois des ciels bleus et de blancs nuages
L'éclatant jour béni, la sombre nuit sacrée
Et je me dis en moi-même « Quel monde merveilleux »

Les couleurs de l'arc-en-ciel, si jolies dans le ciel
Le sont aussi sur les visages des passants
Je vois des amis se serrer la main
Se dire « comment vas-tu »
En réalité ils se disent « je t'aime »

J'entends des bébés pleurer, je les vois grandir
Ils apprendront bien plus que je n'en saurai jamais
Et je me dis en moi-même « Quel monde merveilleux »


J'en ai vu des chouettes clips vidéo dans ma misérable vie : par exemple, Thriller de Michael Jackson, Can´t Get You Outta my Head de Kylie "Mmmhh !" Minogue, Ashes to Ashes de Bowie… sans oublier le Boys Boys Boys de Sandra qui a quelque peu enflammé mes jeunes années. Il y a aussi Bachelorette de Björk, Sledgehammer de Peter Gabriel et Scatterlings of Africa de Johnny Clegg. In Love With a Girl des White Stripes n'est pas mal non plus, tout comme I Want to Break Free de Queen… et je pourrais en citer des dizaines d'autres encore.

Chacun de ces petits films a allumé des feux d'artifice au fond de mon cœur. Mais je crois que je ne prendrai jamais autant de plaisir qu'en regardant le vieux Louis Armstrong qui entonne What a Wonderfull World. Sa grosse bouille noire, barrée d'une sourire lumineux est la plus belle image que je connaisse. Une image pleine de chaleur, pleine de tendresse aussi. Une image qui donne envie d'embrasser la première personne qu'on croise dans la rue… à condition qu'elle soit blonde à forte poitrine !!!!!

La chanson est écrire par Bob Thiele et George David Weiss pour Tony Bennett qui décline l'offre. C'est finalement Louis Armstrong qui l'enregistre sous forme de single en octobre 1967. Aussi étonnant que ça puisse paraître, elle fait un énorme flop aux États-Unis où elle ne s'écoule même pas à 1000 exemplaires. Tout ça parce que Larry Newton, le patron de ABC Records, qui n'apprécie pas la chanson décide qu'elle ne bénéficiera d'aucune promotion. Par contre, elle prend la tête du classement des singles au Royaume-Uni.

On connait la suite de l'histoire. La chanson fait le tour du monde. S'empare des premières places de tous les hit-parades, avant d'être reprise par des centaines artistes de toutes nationalités… et même par Tony Bennett en 2003 ! Quel monde merveilleux !!!!!

>>>>> FOR ME AND YOU

01 - Louis Armstrong
   02 - Playing For Change
      03 - After Daybreak
         04 - Eva Cassidy
            05 - Mika Nakashima
               06 - Joey Ramone
                  07 - Ziggy Marley
                     08 - Karen Carroll
                        09 - Tony Bennett & K.D. Lang
                           10 - Biomekkanik
                              11 - Mark Medlock
                                 12 - Kokia
                                    13 - Guillaume de Chassy & Daniel Yvinec
                                       14 - Stacey Kent
                                          15 - Ministry
                                             16 - Melania
                                                17 - B.B. King
                                                   18 - Sarah Brightman
                                                     19 - Keane
                                                        20 - LeAnn Rimes


video

lundi 19 mai 2014

Chuck Berry Under Cover


Rock and Roll Music a été l'un des premiers titres joués sur scène par quatre garçons dans le vent durant leur séjour à Hambourg, de 1960 à 1962. Le 10 mai 1963, une bande de puceaux londoniens est en studio pour enregistrer leur premier disque : Come On. Bien que possédant une discographie plutôt baraquée, Led Zeppelin aimait ponctuer ses concerts de réjouissantes vieilleries comme Nadine ou 'Round and 'Round. Le 31 juillet 1986, Bob Dylan et Tom Petty sont sur scène à Tacoma, ils interprètent Bye Bye Johnny. "Victim of Love", le treizième album d'Elton John, sorti en 1979, débute par un pittoresque Johnny B. Goode qui dépasse les huit minutes. En 77, Status Quo en balançait déjà une version survitaminée sur "Live !". En 1964, Johnny Hallyday aligne un carré d'as sur l'album "Les Rocks les plus terribles" : Johnny reviens, Au rythme et au blues, Rien que huit jours, Ô Carole. Dix ans plus tard, Michel Mallory, lui offre La terre promise. En 1974, Eddy Mitchell fait un tabac avec À crédit et en stéréo. Un an auparavant, Electric Light Orchestra proposait une version sophistiquée, mais néanmoins énergique, de Roll Over Beethoven dépassant les sept minutes.

Il en manque un sacré paquet et je pourrais continuer pendant des heures à énumérer la liste des artistes, connus ou pas, qui ont fait leurs gammes en égrenant les riffs de Chuck Berry.

Monsieur Chuck Berry, c'est soixante ans de carrière, des titres immortels, un jeu de scène inimitable, un son de guitare basique mais efficace. Et quel plus bel hommage peut-on rendre à ce géant du rock que de proposer une poignée de ses chansons reprises par d'autres artistes.

>>>>> ROLL OVER CHUCK BERRY

01 - Waysted - Around and Around
02 - Johnny & Edgar Winter - Back in the USA
03 - The Prima Donnas - Roll Over Beethoven
04 - Dr. Agranovsky & The Black Bread - Sweet Little Sixteen
05 - Nina Simone - Brown Eyed Handsome Man
06 - The Beatles - Carol
07 - The Beach Boys - Rock and Roll Music
08 - Kim Larsen & Yankee Drengene - Havana Moon
09 - Erich Bobos Prochazka & Marek Wolf - Johnny B. Goode
10 - Buffalo - Little Queenie
11 - The Amboy Dukes - Maybellene
12 - Tom Jones - Memphis Tennessee
13 - The Bunch - Nadine
14 - Bonnie Bramlett - No Particular Place to Go
15 - The Rolling Stones - Come on
16 - John Lennon - You Can't Catch Me
17 - Rod Stewart - Sweet Little Rock 'n' Roller
18 - The Hollies - Too Much Monkey Business
19 - Bill Wyman - You Never Can Tell
20 - The Dave Clark Five - Reelin' and Rockin'
21 - George Thorogood & The Destroyers - You Can't Catch Me
22 - Mud - Bye Bye Johnny

dimanche 11 mai 2014

Théorie irrationnelle totalement surréaliste (TiTS)


J'ai sillonné les océans, j'ai traversé des continents, j'ai parfois risqué ma vie. J'ai pris d'innombrables mesures, établi des relevés topographiques précis, collecté de précieux témoignages. J'ai également rencontré des experts de renommée mondiale et consulté des documents ultra-secrets. Après des années de recherche, d'observation, d'investigation, je suis arrivé à une conclusion imparable et définitive. J'ai beau faire et refaire mes calculs, les comparer avec les études déjà publiées par les savants les plus réputés, tout me ramène à ce résultat : le corps de la femme ne présente aucun angle saillant. Tout est lisse, rond, gracieux, harmonieux.

Toutefois, mon esprit cartésien ne se satisfait pas et j'ai fini par déceler une parcelle féminine mettant en défaut la si brillante théorie. Ce petit bout de femme se situe très exactement au sommet de ses seins, entouré d'une auréole dont la couleur varie entre caramel et chocolat. En temps normal, il se présente sous une forme hémisphérique d'un centimètre à un centimètre et demi de diamètre. Son toucher est doux et moelleux, mais une excitation manuelle ou buccale suffit à le raffermir durablement.

Je n'irai pas jusqu'à prétendre que ce délicat bouton érectile pourrait briser la coquille d'un œuf… mais mon cœur d'artichaut sûrement !!!

>>>>> TÂTONS LES TÉTONS DE TATA

01 - ZNR – La pointe de tes seins est comme un pétale de pavot
02 - The Kooks - Jackie Big Tits
03 - Zimmers Hole - Fuck my Aching Tits
04 - The Stanglers - Tits
05 - Scissor Sisters - Tits on the Radio
06 - Pork Dukes - Big Tits
07 - The Queers - Ursula Finally Has Tits
08 - Sweep The Leg Johnny - Sometimes my Balls Feel Like Tits
09 - Barefoot Jerry - Fish 'n' Tits
10 - Pushmonkey - Tits
11 - The Joneses - Tits & Champagne
12 - Chris Wilson - Tits and Feathers
13 - Exmagma - Torpedo Tits
14 - Crowbar - Tits Up on the Pavement
15 - Steel Panther - I Want Your Tits
16 - Harold Budd - Butterflies With Tits - Niki D.
17 - The Barflys - Tits
18 - Frank Zappa - Tities & Beer

jeudi 8 mai 2014

Rouge Nuit


Quand j'ai vu cette toile (inachevée) de La Rouge, c'est comme si une méchante évidence me sautait à la gueule : il était impératif qu'elle devienne la pochette d'une compile.

Une toile sombre, mais apaisante. Une image à la fois tendre et crépusculaire. Brumeuse, mais rassurante. Comme un doux cauchemar accueillant. Un paysage lisse, caressé par un vent gris. Un vent ami, un vent fripon, un vent qui décoiffe. Et, comme un œil espiègle, la Lune qui mate les amants champêtres. Il fait nuit mais il fait bon se promener. Loup, y es-tu ? Le loup n'y est pas ! Et s'il y est, il lutine lui itou ! Bonne nuit, les petits !!!

Pour rendre hommage au travail de notre amie québécoise, je ne pouvais pas me contenter d'un fagot de chansons anodines. Il me fallait des pièces inattendues, rares, parfumées. Des chansons du monde entier et d'ailleurs et qui parlent toutes de la nuit… en français, anglais, allemand, italien, espagnol, portugais, russe, hongrois, lituanien, turc, polonais, roumain, norvégien.

Alors fermez les yeux et laissez-vous porter par la musique, tout au long d'une nuit… rouge.

>>>>> LES NUITS FAUVES

01 - James Brown - Strangers in the Night (Frank Sinatra Cover)
02 - Alain Bashung - La nuit je mens
03 - Blues Power Band - Noite Doce em Bahia
04 - Valdis Atals - Supo Manas Naktis
05 - Andrea Berg - Dezember Nacht
06 - Brilliant Dadashova - Gece Yaman Uzundur
07 - Ossian - Éjszaka
08 - Brigitte Fontaine - Intérieur nuit
09 - Командор -  Ночь (Commandant - Nochj)
10 - In Extremo - En Esta Noche (piano version)
11 - Paulinho Garcia & Grazyna Auguscik - Noite dos Mascarados
12 - Mina - Voce 'e Notte
13 - The Pretenders - Night in my Veins
14 - Anna Maria Jopek - Bezsenna Noc
15 - София Ротару - Колдунья ночь (Sofia Rotaru - Koldunjya Nochj) 
16 - Svartediket - Forste Natt
17 - Tanzwut - Königin der Nacht
18 - Iris - Zi si Noapte

lundi 5 mai 2014

This Is… Gary Moore [ par le Zornophage ]


« On ne peut pas tout avoir dans la vie !

Gary Moore était petit, moche et chantait comme une patate. En contrepartie, il fera éternellement partie des meilleurs guitaristes de tous les temps… si ce n'est le meilleur. Mais je ne suis pas là pour lancer de vaines polémiques. Chacun forgera sa propre opinion.

Comme d'habitude, le Zornophage a décortiqué avec une précision chirurgicale l'immense carrière de cet immense musicien. 


Après un parcours sans faute, Gary Moore a mis les voiles vers un improbable pays où des roses noires poussent sur le granit. »

Quand Gary Moore nous a quittés, il y a 3 ans de ça, j'ai eu le blues. Parce que je l'aimais moi, le taciturne Irlandais à la carrière si décousue mais, finalement, pas si incohérente qu'il n'y parait. Parce que Gary était, je pèse mes mots, un guitariste extraordinaire, la crème de la crème, un mec capable de tout jouer, du jazz rock progressif le plus technique (Colosseum II), au blues rock le plus pur (en solo ou avec Skid Row), au hard rock le plus racé (en solo encore ou, brièvement avec Thin Lizzy).

Aussi, plus qu'un simple "This Is" de sa carrière solitaire, j'ai décidé de vous proposer un "This Is" couvrant les 29 albums studio que Gary honora de sa présence. Ce faisant, j'espère pouvoir vous démontrer la versatilité et le talent d'un instrumentiste hors-pair. Qui me manque, qui nous manque...

This is Gary Moore ! Enjoie !

>>>>> OVER THE HILLS…

SKID ROW
01 - Mad Dog Woman (1970 - Skid)
02 - Night of the Warm Witch (1971 - 34 Hours)
03 - The Man Who Never Was (1970/83 - Skid Row)


THE GARY MOORE BAND
04 - Grinding Stone (1973 - Grinding Stone)

THIN LIZZY
05 - Still in Love with You (1974 - Nightlife)

COLOSSEUM II
06 - Dark Side of the Moog (1976 - Strange New Flesh)
07 - Intergalactic Strut (1977 - Electric Savage)
08 - War Dance (1977 - Wardance)


GARY MOORE
09 - Don't Believe a Word (1978 - Back on the Streets)

THIN LIZZY
10 - Róisín Dubh (Black Rose) : A Rock Legend (1979 - Black Rose)

G-FORCE
11 - White Knuckles/Rockin' and Rollin' (1980 - G-Force)

GARY MOORE
12 - Hiroshima (1981 - Dirty Fingers)
13 - Wishing Well (1982 - Corridors of Power)
14 - Empty Rooms (1984 - Victims of the Future)
15 - Military Man (1985 - Run for Cover)


>>>>> …AND FAR AWAY

GARY MOORE
16 - Wild Frontier (1987 - Wild Frontier)
17 - Blood of Emeralds (1989 - After the War)
18 - King of the Blues (1990 - Still Got the Blues)
19 - Cold Day in Hell (1992 - After Hours)


BBM
20 - City of Gold (1994 - Arount the Next Dream)

GARY MOORE
21 - Long Grey Mare (1995 - Blues for Greeny)
22 - One Fine Day (1997 - Dark Days in Paradise)
23 - Surrender (1999 - A Different Beat)
24 - Stormy Monday (2001 - Back to the Blues)


SCARS
25 - When the Sun Goes Down (2002 - Scars)

GARY MOORE
26 - Memory Pain (2004 - Power of the Blues)
27 - Ain't Nobody (2006 - Old, New, Ballads, Blues)
28 - Checkin' Up on My Baby (2007 - Close As You Get)
29 - Mojo Boogie (2008 - Bad for You Baby)


BONUS
30 - Enough of the Blues (Live in Montreux 2001) (2009 - Essential Montreux)

video

mercredi 30 avril 2014

Asian Trek

                                        Allongée mouillée, après la pêche aux poissons d'or
                                        Beauté étoilée de rosée salée, Đào dort
                                        Alanguie en sari sur le pont d'un sampan
                                        Au fil de l'histoire d'eau dans la baie de Hạ Long
                                        L'empreinte des embruns au pied du mât de beaupré
                                        Cheveux noirs dégoulinent sur le teck usé


De temps en temps, j'aime bien regarder mes vieux albums de photos. Même s'ils ont perdu beaucoup de couleurs, les souvenirs restent ancrés au plus profond de moi. En plus, ça me donne des idées de compile.

Et si nous allions faire une balade en Asie ?
Pour cela, je vous propose non pas une, mais deux jolies compiles consacrées à ce continent au parfum de mystère. Un premier disque de chansons, un second ne comprenant que des instrumentaux.

L'avion est en bout de piste. Je n'attends plus que vous pour décoller.
Mais, s'il vous plait, ne faites pas de bruit :  Đào dort !



>>>>> PAROLES ET MUSIQUE

01 - Os Mutantes - Bangladesh
02 - Michel Delpech - Bombay
03 - Warren Zevon - Calcutta
04 - Madita - Ceylon
05 - Patti Smith - China Bird
06 - Screamin' Jay Hawkins - Hong Kong
07 - Gérard Manset - Royaume de Siam
08 - The Mountain Goats - Indonesia
09 - Silje Nergaard - Japanese Blue
10 - Bob Seger - Katmandu
11 - John Compton - Leave my Casos in Laos
12 - The Flaming Lips - Man From Pakistan
13 - Som Imaginario - Nepal
14 - Madness - New Delhi
15 - Manhattan Transfer - On a Little Street in Singapore
16 - Murray Head - One Night in Bangkok
17 - David Bowie - Seven Years in Tibet
18 - Champion Jack Dupree - Vietnam Blues (alternate take)



>>>>> MUSIQUE ET MUSIQUE

01 - Bluesville Station - Sri Lanka Sunset
02 - Conqueror - Indonesia
03 - Nhumo - Tibet Soldier
04 - Dixie Dregs - Calcutta
05 - Enver Izmailov - Beyond Pakistan
06 - Jakarta Project - Vietnam
07 - Jan A.P. Kaczmarek - Japan
08 - Jeff Lorber - Bombay Cafe
09 - Joe Walsh - India
10 - John Scofield - Air Pakistan
11 - Jon Mark - Singapore Nights
12 - Nighthawks - Motorcycle Hong Kong
13 - Passport - The Cat From Katmandu
14 - Peter Mergener - Visions of China
15 - Pierre Bachelet - Emmanuelle in Thailand (B.O.F.)
16 - Shay Watson - Sky Caves of Nepal
17 - Sojiro - Dream of Bhutan
18 - Zbigniew Preisner - Malaysia

lundi 28 avril 2014

Une chanson (Ode to Billie Joe)


C'était le 3 juin, encore un jour poussiéreux et somnolent sur le delta
J'étais dehors, je récoltais le coton et mon frère bottelait du foin
À l'heure du dîner, on s'est arrêtés et on est retournés à la maison pour manger
Et Maman a braillé par la porte de derrière : « Pensez à essuyer vos pieds »
Puis elle a dit : « Ce matin, j'ai eu des nouvelles de Choctaw Ridge
Aujourd'hui, Billy Joe Mac Allister a sauté du pont de la Tallahatchie »

Papa a dit à Maman en passant les haricots noirs :
« Eh ben, Billy Joe n'a jamais été très malin, passe moi les biscuits, s'il te plaît
J'ai encore deux hectares à labourer en bas du champs quarante »
Et maman a dit que c'était quand même dommage pour Billy Joe
On dirait qu'il n'arrive jamais rien de bon à Choctaw Ridge
Et maintenant, voilà que Billy Joe Mac Allister a sauté du pont de la Tallahatchie

Mon frère a dit qu'il se souvenait quand lui, Tom et Billy Joe
M'avaient mis une grenouille dans le dos, au cinéma à Caroll County
Et n'était-ce pas à lui que j'en parlais dimanche soir dernier, après la messe ?
Je prendrais bien une part de tarte au pomme. Tu vois, c'est pas juste
Je l'ai vu hier à la scierie de Choctaw Ridge
Et maintenant, tu me dis que Billy Joe s'est jeté du pont de la Tallahatchie

Maman m'a dit : « Ma fille, qu'est-ce qui t'arrive, tu n'as pas faim ?
J'ai cuisiné toute la matinée, tu n'as pas mangé une seule bouchée »
Ce charmant jeune prêtre, frère Taylor, est passé aujourd'hui
Il a dit qu'il serait ravi de venir manger dimanche. Oh d'ailleurs
Il a dit qu'il avait vu une fille qui te ressemblait à Choctaw Ridge
Et elle et Billy Joe jetaient quelque chose du pont de la Tallahatchie »

Un an est passé depuis que nous avons appris cette histoire au sujet Billie Joe
Mon frère a épousé Becky Thompson, ils ont acheté un magasin à Tupelo
Un virus trainaît dans l'air, papa l'a attrapé et en est mort au printemps dernier
Et maintenant, maman n'as plus le goût de rien faire
Quant à moi, je passe beaucoup de temps à cueillir des fleurs à Choctaw Ridge
Et je les jette dans l'eau boueuse, depuis le pont de la Tallahatchie


Rarement une chanson aura fait couler autant d'encre et suscité autant d'interprétations différentes, dont certaines extrapolent : la jeune narratrice et Billie Joe s'aimaient probablement d'un amour secret. Un jeune pasteur aurait d'ailleurs vu une fille lui ressemblant en compagnie de Billie Joe. Ils jetaient quelques chose du haut du pont qui enjambe la rivière Tallahatchie. Cela pourrait-il être le corps d'un enfant mort-né ou avorté qu'ils auraient fait disparaitre afin de cacher leur relation ? Pris de remords devant la gravité de son geste, Billie Joe aurait-il alors pu se suicider ?..

La narratrice termine l'histoire en nous apprenant qu'elle va désormais souvent à Choctaw Ridge, pour y cueillir des fleurs qu'elle jette du haut du pont sur la Tallahatchie.

Interrogée par un journaliste, la chanteuse Bobbie Gentry déclara que lorsqu'elle avait écrit sa chanson, en 1967, elle n'avait pas songé à donner une telle interprétation à son œuvre. Pour elle, ça ne devait être qu'une histoire, présentée comme une tranche de vie (les discussions quotidiennes durant un repas familial) chez des gens modestes et durs à la tâche, où un triste événement (le suicide d'un adolescent) était commenté comme un fait-divers sans importance. Le thème de la chanson n'était donc pas une histoire d'amour secrète, impossible et dramatique entre deux adolescents, mais la terrifiante indifférence de certains êtres frustes face au désespoir mortel de leur prochain.
 
>>>>> TALLAHATCHIE BRIDGE

01 - Bobbie Gentry (1967)
   02 - Diana Ross & The Supremes
      03 - Halie Loren
         04 - Henry Kaiser
            05 - Sinead O'Connor
               06 - Molly Johnson
                  07 - Joe Dassin - Marie-Jeanne
                     08 - Patricia Barber
                        09 - Oscar Peterson
                           10 - Subsonic
                              11 - Tammy Wynette
                                 12 - The Residents
                                    13 - Torch
                                       14 - Paulette McWilliam & Tom Scott
                                          15 - Nancy Wilson
                                             16 - Garou
                                                17 - Satan & Adam
                                                   18 - The Gene Harris Quartet

video

samedi 26 avril 2014

Festival international de la magie

« Vous aimez la magie ?
Tout le monde aime la magie !
Les lapins qui sortent des chapeaux, les filles qu'on découpe comme des saucissons, la disparition de Valérie Trierweiler, l'élection de Jean-François Copé à la tête de l'UMP et autres tours de passe-passe qui émerveillent les enfants et intriguent les adultes.

C'est à un grand spectacle de magie que le Zornophage et moi-même vous invitons ce soir, sous le grand chapiteau coloré. Encore une fois, par le plus grand des hasards et sans jamais nous être consultés, nous avons pondu quasiment au même instant une compile consacrée à la magie. Comme Jésus, en son temps, multipliait les pains, nous multiplions les compiles… et on peut dire que vous n'y perdez pas au change !!!!! »


It's Magic ! [ par le Zornophage ]


Recette de la potion compilatoire par le Zornophage :

- Prenez un mot, si possible un mot qui revient souvent dans les titres de chansons, mais pas trop
   simple quand même, sinon c'est l'avalanche.
- Lancez une bonne grosse recherche sur tous vos disques (y compris le gros machin bulbeux qui
   occupe votre boîte crânienne).
- Compilez le résultat dans votre lecteur de choix (ça devrait faire une liste conséquente).
- Browsez les titres, coupez l'ivraie, ne gardez que le bon grain, déjà qu'il y en aura trop, pas la
  peine de s'encombrer.
- Élaguez le résultat jusqu'à obtention d'une tracklist ne dépassant pas les 80 minutes.
- Ordonnez là dans l'ordre le plus ludiquement harmonieux possible, n'hésitez surtout pas à
   enchainer le bizarre avec le conventionnel, le violent avec le doux.
- Équalisez vos sources afin d'obtenir un résultat plus harmonieux en volumes.

LE SON EST PRÊT !

Reste à trouver la pochette (Google image est votre ami, votre imagination fera le reste), y coller le logo, préparer aussi le back où sera reproduite la tracklist. On fait bien ou on ne fait pas.

Vos titres sont bien tagués ? Vous pouvez envoyer le résultat à keith.michards@orange.fr pour enrichir encore un peu son stock de jolies compiles !

… C'est magique !

>>>>> ABRACADABRA 

01 - Roger Glover - Magician's Moth
02 - Earth, Wind & Fire - Magic Mind
03 - Heart - Magic Man
04 - Caravan - Magic Man
05 -
Roger Taylor - Magic Is Loose
06 - Donna Summer - Prelude to Love/Could It Be Magic
07 - Steppenwolf - Magic Carpet Ride
08 - Steeleye Span - Two Magicians
09 - Bester Quartet - The Magic Casket
10 - Utopia - Magic Dragon Theatre
11 - Procol Harum - Something Magic
12 - Peter, Paul & Mary - Puff the Magic Dragon
13 - Portishead - Magic Doors
14 - John Zorn - Journey of the Magicians
15 - Ohio Players - Magic Trick
16 - Van Halen - Could This Be Magic ?
17 - Lucky Peterson - The Music Is the Magic
18 - Triumph - Magic Power
19 - Ted Nugent - Magic Party
20 - Johnny Cash - Little Magic Glasses



Magik [ by Keith Michards ]


L'origine du mot Abracadabra demeure mystérieuse. Elle pourrait provenir d'une transformation de l'araméen Adhadda Kedhabhra qui veut dire "que la chose soit détruite", ou Évra Kedebra qui veut dire "je créerai d'après mes paroles". Elle pourrait aussi découler de l'hébreu Ha Brakha Dabra, qui signifie "la bénédiction a parlé", ou encore de Abreg ad Habra, "envoie ta foudre jusqu'à la mort".

Parallèlement, le terme abracadabrantesque que l'on attribue aisément à Jacques Chirac est, en fait, tiré du poème Le Cœur volé écrit par Arthur Rimbaud en 1871.

>>>>>  ARBADACARBA  

01 - Mystic Merlin - Mr. Magician
02 - Rainbow - Magic
03 - Jefferson Starship - Magician
04 - Amanda Lear - Magic
05 - Viktor Lazlo - C'est magique
06 - The Cars - Magic
07 - Jazzamor - Nuit magique
08 - Robin Beck - Magic
09 - Jeff Lorber - Magician
10 - Tishamingo - Magic
11 - Lou Reed - Magician
12 - Paul McCartney - Magic
13 - Blackmore's Night - Magical World
14 - The Moody Blues - Magic
15 - Queen - A Kind of Magic
16 - Status Quo - Magic
17 - Uriah Heep - Magician's Birthday
18 - Bruce Springsteen - Magic