mercredi 17 décembre 2014

This Is... The Who


J'ai bien potassé mon Harrap's avant de pondre ma chronique.
Qui sont les Who ? Who are The Who ? Qui sont les Qui ?
Et aussi : Que sont les Qui ? What are The Who ? Que sont The Who ?

                                Rendez-vous  dans  un  wagon  avec  les  Who !!!
                                          Où  vont  les  Who  et  que  valent  les  Who ?
                                          Quatre  garçons  dans  le  vent,  les  Who ?  Non !
                                          Mais  des  veaux,  les  Who,  non  plus !!!
                                          Ou  alors  des  veaux  d'or,  les  Who !
                                          Comme  dit  Léo : « les  Who,  parce  que  je  le  vaux  bien ! »
                                          Et  il  est  où  Léo ? Loin  des  Who,  Léo !
                                          Les  Who  à  vélo.  Les  Who  devant.  Les  Who  de  Hurlevent !
                                          Les  Who  vont  vite.
                                          Des  tours  de  roues  pour  les  Who.
                                          Des  vins  doux  pour  les  divins  Who.
                                          Je  veux  voir  les  Who.  As-tu  vu  les  Who ?
                                          Et  où  t'as  vu  les  Who,  toi ???
                                          Les  Who  dans  le  Who's Who.
                                          Les  Qui  dans  le  Qui  Est  Qui !
                                          Youpi,  c'est  fini !!!


Oui, mais quid des Who ?

The Who est un groupe de Rock créé à Londres en 1964. Comme les Stones, les Beatles, les Kinks, ils étaient là au tout début. Il fut l'un des groupes les plus populaire et influent de son époque. Ils ont laissé une empreinte indélébile et beaucoup de leurs chansons sont encore souvent reprises. Empruntant à la fois au Rhythm and Blues et au Rock 'n' Roll pur et dur, ils sont considérés comme les précurseurs, voire les pionniers, du Hard Rock. Le groupe est aussi connu pour être l'une des principales sources du mouvement punk, notamment pour son agressivité sur scène, son arrogance et sa violence.

Si après tout ça, vous n'avez toujours pas envie de charger cette compile, je vous préviens : je sors mon air-micro et je chante "My Generation"... y'en a qui se sont pendus après !!!

>>>>> PUNK AND THE GODFATHER

01 - The Ox (1965 - My Generation)
02 - Whiskey Man (1966 - A Quick One)
03 - Silas Stingy (1967 - The Who Sell Out)
04 - Welcome (1969 - Tommy)
05 - Naked Eye (1970 - Live at the Isle of Wight Festival)
06 - Won't Get Fooled Again (1971 - Who's Next)
07 - I'm One (1973 - Quadrophenia)
08 - Squeeze Box (1975 - The Who by Numbers)
09 - Trick of the Light (1978 - Who Are You)
10 - Did You Steal my Money (1981 - Face Dances)
11 - One at a Time (1982 - It's Hard)
12 - Baba O'Riley (1982 - Live from Toronto)
13 - Relay (2003 - Live at the Royal Albert Hall)
14 - Black Widow's Eyes (2006 - Endless Wire)

video

lundi 15 décembre 2014

High Heels to Hell


                                   Livin'  easy,  livin'  free
                                   Season  ticket  on  a  one-way  ride
                                   Asking  nothing,  leave  me  be
                                   Taking  everything  in  my  stride
                                   Don't  need  reason,  don't  need  rhyme
                                   Ain't  nothing  I  would  rather  do
                                   Going  down,  party  time
                                   My  friends  are  gonna  be  there  too

                                   I'm  on  the  high  heels  to  hell
                                   On  the  high  heels  to  hell
                                   High  heels  to  hell
                                   I'm  on  the high  heels  to  hell
                                   Don't  stop  me

>>>>> CHRISTIAN LOUBOUTIN

01 - Club 69 - Riding into Battle With Her High Heels On
02 - June Noa - High Heels
03 - Billy Joel - Stiletto
04 - Memo Gonzalez & The Bluescasters - Angel in High Heels
05 - Michael Osborn - High Heels
06 - David Benoit - Stiletto Heels (ft. Russ Freeman)
07 - Viktoria Tolstoy - High Heels
08 - Mississippi Fever - High Heels and a Mini Skirt
09 - Monica's Last Prayer - Stiletto
10 - Larry Burton - High Heels and Tight Blue Jeans
11 - Ted Nugent - High Heels in Motion
12 - Informants - Stiletto Angel
13 - Marianne Faithfull - Horses and High Heels
14 - Cheap Trick - Low Life in High Heels
15 - Van Wilks - Stiletto Blues
16 - Streewalkers - Parisienne High Heels
17 - Mad Dog Cole - High Heels
18 - Blue Knights - Stiletto Baby

dimanche 14 décembre 2014

Heavy Metal Sunday Selection (Spécial Stoner #2)


« Évitez les aliments gras, salés, sucrés. Évitez de grignoter entre les repas. Consommez avec modération. Mangez 5 fruits et légumes. Prenez du Danacol contre le cholestérol. » …et pourquoi pas de la Vache qui Rit contre la connerie, tant qu'on y est !!!!!

J'ai l'impression qu'aujourd'hui tout le monde s'invite dans mon assiette pour me dire ce qui est bon ou mauvais pour ma santé. J'ai envie de proposer à tous les censeurs alimentaires d'avoir se faire voir chez les Papous.

Rien ne vaudra jamais une bonne côte de bœuf/sauce béarnaise avec des frites et un ballon de Côtes-du-Rhône. Rien ne remplacera un cassoulet de Castelnaudary qui a mijoté durant des heures dans la graisse d'oie, et un petit vin de Cahors pour le faire glisser. Et la choucroute… mon Dieu, la choucroute ! Croquante à souhait, enguirlandée de saucisses de Strasbourg et de Montbéliard… et un Sylvaner de Vœgtlinshoffen !

En matière de musique, c'est un peu pareil : j'aime les chansons charpentées avec un peu de gras autour. C'est exactement ce que je retrouve en écoutant un disque de Stoner Metal : ça tient bien au corps et ça fait du bien par où qu'ça passe !

Comme plat du jour, je vous propose une sélection de chansons tirées d'albums parus en 2014… et si c'est trop lourd, c'est que t'es trop vieux !!!!!

>>>>> WELCOME TO SKY VALLEY

01 - Brain Pyramid - Lazy
02 - Mothership - Shanghai Surprise
03 - The Monkey's Drunk - Love Flowers
04 - Radio Moscow - Death of a Queen
05 - Brant Bjork - Buddha Time (Everything Fine)
06 - Stubb - Devil's Brew
07 - Coffin On Tyres - Right on Time
08 - Leave Me Out - Shadow of Me
09 - The Groke - Another Strange Me
10 - Palm Desert - Pearl From the Muddy Hollow
11 - Headcharger - Blazing Star
12 - Blue Snaggletooth - Transmutation
13 - Slow Season - The Defector
14 - Hellpie - Decisions

vendredi 12 décembre 2014

Une chanson (I Shot the Sheriff)


J'ai tiré sur le shérif, mais je n'ai pas tiré sur l'adjoint. Oh, non !
J'ai tiré sur le shérif, mais je n'ai pas tiré sur l'adjoint. Oh, non !

Tout autour de ma ville natale
Ils essayent de me coincer
Ils disent qu'ils veulent m'accuser
Du meurtre d'un adjoint
Pour la vie d'un adjoint
Mais j'ai dit que :

J'ai tiré sur le shérif,
Mais je jure que c'était de la légitime défense
J'ai tiré sur le shérif,
Mais ils disent que c'est un crime capital

Le shérif Jown Brown m'a toujours détesté
Pourquoi ? Je ne sais pas
Chaque fois que je plantais une graine
Il disait de l'écraser avant qu'elle ne pousse
Il disait de les écraser avant qu'elles ne poussent
Et alors

C'est écrit dans les journaux
J'ai tiré sur le shérif. Oh, mon Dieu !
Mais je jure que c'était de la légitime défense
Où était l'adjoint ?
J'ai tiré sur le shérif
Mais je jure que c'était de la légitime défense

Un jour, la liberté a croisé mon chemin
Et j'ai décidé de quitter la ville
Soudain, j'ai vu le shérif Jown Brown
Pointer son arme pour me tuer
Alors j'ai tiré, j'ai tiré, je l'ai tué et je dis
Que si j'étais coupable, je payerais

J'ai tiré sur le shérif, mais j'ai dis : « je n'ai pas tiré sur l'adjoint »
Je n'ai pas tiré sur un adjoint. Oh, non ! Oh, non !
J'ai tiré sur le shérif. Je l'ai fait. Mais je n'ai pas tiré sur l'adjoint. Oh, non !

Mes réflexes ont pris le dessus
Et ce qui devait arriver arriva
Tant va la cruche a l'eau
Qu'à la fin elle se casse
Qu'à la fin elle se casse

Je dit :
J'ai tiré sur le shérif
Dieu, mais je n'ai pas tiré sur l'adjoint. Ouais !
J'ai tiré sur le shérif
Mais je n'ai pas tiré sur un adjoint. Ouais ! Non, ouais !

« Quelque chose me dit que tu vas en chier, mec. Le shérif Brown t'accuse d'avoir flingué son adjoint. C'est sûr, tu vas en chier, mon pote. T'auras beau gueuler que ce n'est pas toi, personne te croira. T'as oublié ta couleur ? T'es noir, mec. Et pourquoi t'essayais de te barrer. T'étais pas bien à la plantation ? Ouaih, tu vas en chier, mec ! »

Écrite et composée par Bob Marley, cette chanson sort sur l'album Burnin' des Wailers en octobre 1973. En novembre de la même année, Eric Clapton sort sa propre version en single extrait de l'album 461 Ocean Boulevard. Aussitôt, c'est un succès planétaire. Le titre se classe premier dans les charts U.S., canadiens et néo-zélandais et squatte les meilleures places des hit-parades européens.

Un tel succès relance la carrière d'Eric Clapton et permet également de faire connaître Bob Marley à un large public, à une époque où il n'était qu'un rastaman quasiment inconnu.

>>>>> IN SELFDEFENCE

01 - Bob Marley
   02 - Bill Leverty
      03 - Michael Brecker & Lisa Fischer
         04 - Troy Brooks
            05 - Deodato
               06 - The Twang
                  07 - Alpha Blondy
                     08 - Inner Circle
                        09 - Eric Clapton
                           10 - West Coast All Stars
                              11 - Radio-Active Toys
                                 12 - Screamin' Jay Hawkins
                                    13 - Jeff Liberman
                                       14 - Union Avenue
                                          15 - Monty Alexander
                                             16 - Sao Vicente (ft. Marlene)
                                                17 - Warren G
                                                   18 - Paul Moran

video

mercredi 10 décembre 2014

Cette année-là… 1974


Cette année-là, j'achète mon premier 33 tours de Rock : "Ummagumma" de Pink Floyd. Suivront "Tommy" des Who, "Muscle of Love" d'Alice Cooper, "Aladdin Sane" de David Bowie…

À New York, une bande de fous furieux fait son entrée dans le monde du spectacle. Ils sont grimés comme de vieilles putes et fringués comme au carnaval de Venise. Ils balancent un Rock and Roll survitaminé. 40 ans plus tard, ils sont toujours sur le devant de la scène, adulés par 3 générations de fans… ne faites pas les innocents, vous savez très bien de qui je parle !!!

Cette année-là voit aussi la naissance de quelques autres poids-lourds du Hard Rock : Rush au Canada, Bad Company et Judas Priest en Angleterre. UFO a embauché le jeune guitariste prodige Michael Schenker, tandis que Foghat commence à récolter les fruits d'un travail acharné au service d'un Blues Rock sautillant.

>>>>> GENE SIMMONS

01 - Pinnacle - Assasin
02 - Tempest - Funeral Empire
03 - Foghat - Honey Hush
04 - Primevil - Leavin'
05 - UFO - Oh My
06 - Les Variations - Did It
07 - Rush - Take a Friend
08 - KISS - Let Me Know
09 - Neil Merryweather - Neon Man
10 - Hydra - Good Time Man
11 - Bad Company - Movin' On
12 - Judas Priest - Never Satisfied
13 - Good Rats - 300 Boys
14 - Beggar's Opera - Jack the Ripper

lundi 8 décembre 2014

Annie


Nini Quat' Souris a quat' souris
Nini Quat' Souris a quat' souris

Un chat vient à passer
Un chat vient à passer tout gris
Pour le dessert croque une souris

Nini Quat' Souris a trois souris
Nini Quat' Souris a trois souris

Un chat vient à passer
Un chat vient à passer hardi
Sans hésiter mange une souris

Nini Quat' Souris a deux souris
Nini Quat' Souris a deux souris

Un chat vient à passer
Un chat vient à passer pardi
Aussitôt dit gobe une souris

Nini Quat' Souris n'a qu'une souris
Nini Quat' Souris n'a qu'une souris

Un chat vient à passer
Un chat vient à passer et puis
Fissa boulotte l'ultime souris

Nini Quat' Souris n'a plus d'souris
Nini Quat' Souris n'a plus d'souris

Que fait Nini Quat' Souris ?
Que fait Nini Quat' Souris sans souris ?
Nini Quat' Souris sans souris prend quat' serins
Nini Quat' Souris sans souris prend quat' serins

Nini Quat' Souris a quat' serins
Nini Quat' Souris a quat' serins

Un chat vient à passer
Un chat vient à passer tout gris…

>>>>> MICKEY MOUSE

01 - Björn J:son Lindh & Torbjörn Carlsson - Annie's Theme
02 - Casanova - Annie
03 - Emilie Simon - Annie
04 - John Lee Hooker - Annie Mae
05 - Heart - Dreamboat Annie
06 - Leon "Chu" Berry - Annie Laurie
07 - Seanor & Koss - Island Annie
08 - Best & Blues Power - Annie K.
09 - Grady - Annie Lee
10 - James Blunt - Annie
11 - Smashing Pumpkins - Annie-Dog
12 - Edwin Starr - Drunk Annie
13 - Steppenwolf - Annie, Annie Over
14 - Dizzy Gillespie - Annie's Dance
15 - The Jack Street Band - Annie
16 - Tony Joe White - Polk Salad Annie
17 - Wild August - Annie
18 - Marlene Dietrich - Ach, Fräulein Annie Wohnt Schon Lange Nicht Mehr Hier (Annie Doesn't 
       Live Here Anymore)

dimanche 7 décembre 2014

Jeu interblogs - Sound & Vision


Jeu  interblogs ?

Tiens, tiens, ça  me  rappelle  quelque  chose !!!

Cette  fois-ci, ce  sont  nos  amis  Alexandre  et  Étienne  qui  proposent  de  nous  divertir  tous  ensemble  en  partageant  quelques  morceaux  choisis.
 
Plus  d'explications  dans  l'usine  à  Pop  des  deux  lascars !

Heavy Metal Sunday Selection #8


Comment survivre en milieu hostile ?

Si par le plus grand des hasards, tu es pris dans un troupeau de métalleux en goguette, pas de panique ! Sous des airs féroces, ils n'en sont pas moins fort sociables, si tu parviens à comprendre leur mode de fonctionnement.

Tout d'abord, ne refuse jamais une bière offerte par un métalleux, même si elle est tiède et de mauvaise qualité. Et s'il t'envoie un rot tonitruant dans les naseaux, c'est sa façon de dire qu'il a grandement apprécié que tu lui laisses le fond de la canette. Si dans la conversation il emploie le terme "motherfucker", sache qu'il n'a néanmoins aucunement l'intention d'avoir un rapport sexuel avec ta maman. Ne te sens pas agressé s'il te colle de grandes claques dans le dos, il s'agit en fait d'un signe d'amitié sincère.

Après avoir ingurgité l'équivalent d'une baignoire de Kro, ne demande pas où se trouvent les Ouatère Clozède. Fais comme tout le monde : pisse contre un mur. Pour vomir, le caniveau est plus approprié. À la fin d'un concert de Slayer, utilise l'expression « Putain, ça déchire ! », plutôt que « Cooooooool ! ».

Le métalleux ne manque pas d'humour. S'il t'invite à tirer sur son doigt, fais-le sans rechigner et après qu'il ait émis une flatulence, n'hésite pas à déclarer « Putain, tu schlingue, mon salaud ! ». Il te sera extrêmement reconnaissant d'avoir savouré sa plaisanterie et t'offrira une nouvelle bière en te bourrant les côtes de claques amicales.

Te voilà maintenant paré à te fondre dans le monde merveilleux du Heavy Metal. Ah ! Une dernière chose quand même avant de te laisser filer : laisse tomber le polo Lacoste et les mocassins à glands !!!!!

>>>>> MASTER OF PUPPETS

01 - Devilment - Mother Kali
02 - Acid Drinkers - 25 Cents for a Riff
03 - Devil You Know - My Own
04 - Ghost Brigade - Aurora
05 - Mount Salem - Lucid
06 - Virgil & The Accelerators - Give It Up
07 - Lordi - House of Ghosts
08 - KMFDM - Blood vs. Money
09 - Machine Head - Eyes of the Dead
10 - Nightmare - Digital DNA
11 - Kyng - In the Land of Pigs
12 - Exodus - My Last Nerve
13 - Judas Priest - Crossfire
14 - Mägo de Oz - De la Piel del Diablo

vendredi 5 décembre 2014

Drone Metal


Le Drone Metal, aussi appelé Drone Doom ou Power Ambient, représente le côté le plus atmosphérique du Metal moderne. Il se caractérise par des riffs minimalistes et des sons propres à "sculpter" des images dans l'esprit de l'auditeur. Les rares paroles traitent de concepts abstraits et sont généralement mélancoliques et apocalyptiques.

Ce style musical fait essentiellement usage de bourdons ("drones" en anglais), c'est-à-dire d'une ou plusieurs notes qui vibrent toujours à la même hauteur et forment un accord continu. Il se caractérise par de très longues plages musicales offrant peu de variations harmoniques.

Pardonnez-moi si ce début de chronique vous parait nébuleux. Il l'est également pour moi… voilà un chapitre du Metal qui ne m'est guère familier. Pour être parfaitement honnête : je le découvre avec vous. Comme j'ai entrepris de présenter les différents visages du Metal, je ne pouvais laisser de côté cette frange extrême et difficilement accessible.

Alors, on serre les fesses, on s'accroche à la queue du Mickey et on se laisse embarquer vers un univers schizophrénique… le premier arrivé attend les autres !!!

>>>>> DRONES DE DAMES

01 - I Am Esper - Dark Spirit of the Past (part 1)
02 - Horseback - Arjuna
03 - Sunn O))) - Big Church (Megszentségteleníthetetlenségeskedéseitekért)
04 - Earth - Engine of Ruin
05 - Diagnose: Lebensgefahr - Upon the High Horse of Selfdestruction
06 - Locrian - Augury in an Evaporating Tower
07 - Nadja - Long Dark Twenties
08 - Eagle Twin - Lorca (Adan)
09 - Megaton Leviathan - Water Wealth Hell on Earth (part 1)
10 - Boris - My Neighbour Satan
11 - Methadrone - Transient Release
12 - Khanate - Wings From Spine

mercredi 3 décembre 2014

This Is… R.E.M.


Tout d'abord, éclaircissons le mystère : R.E.M. est l'acronyme de "Rapid Eye Movement" (mouvement oculaire rapide), le nom donné à l'étape du sommeil paradoxal durant laquelle les globes oculaires s'agitent rapidement alors que le dormeur rêve… voilà, ça c'est dit !

« À tous nos amis et fans : en tant que R.E.M., amis et co-conspirateurs de toujours, nous avons pris la décision de mettre fin à notre groupe. Nous nous retirons avec beaucoup de gratitude, de plénitude et d'étonnement face à tout ce que nous avons accompli. À tous ceux qui un jour se sont sentis touchés par notre musique : merci de tout cœur pour nous avoir écoutés ».

C'est par ce simple communiqué que les membres de R.E.M. se séparent le 21 septembre 2011, après 31 ans de vie commune. Pas d'annonces fracassantes dans la presse, pas d'engueulades, pas de procès. Sans regrets, ni rancœur. La grande classe, même si cette annonce laisse des milliers de fans orphelins.

La grande classe aussi quand en 1997, le batteur Bill Berry annonce à ses partenaires qu'il souhaite mettre un terme à sa carrière, mais qu'il ne le fera qu'avec leur accord et si ça n'entraîne pas la dissolution du groupe. Michael Stipe, Mike Mills et Peter Buck décident de continuer en trio et annoncent ainsi la nouvelle : « Sommes-nous encore R.E.M.? Je pense qu'un chien à trois pattes reste un chien. Il doit juste apprendre à courir différemment. »

Et encore la grande classe dans leur répertoire qui mêle Rock élégant, Pop énergique et harmonies vocales soignées.

Si R.E.M. connait un réel succès aux États-Unis durant ses premières années d'existence, il faudra cependant attendre 1991 pour que le monde entier le découvre à travers "Losing my Religion". Le single squatte les places d'honneur des hit-parades de la planète et propulse le groupe au rang de poids lourds de la scène Rock.

>>>>> LOSING MY RELIGION

01 - Catapult (1983 - Murmur)
02 - Camera (1984 - Reckoning)
03 - Kohoutek (1985 - Fables of the Reconstruction)
04 - Hyena (1986 - Lifes Rich Pageant)
05 - Strange (1987 - Document)
06 - Hairshirt (1988 - Green)
07 - Low (1991 - Out of Time)
08 - Pop Song 89 (1991 - MTV Unplugged) (Live)
09 - Nightswimming (1992 - Automatic for the People)
10 - You (1994 - Monster)
11 - Departure (1996 - New Adventures in Hi-Fi)
12 - Hope (1998 - Up)
13 - Beachball (2001 - Reveal)
14 - Wanderlust (2004 - Around the Sun)
15 - Houston (2008 - Accelerate)
16 - 1,000,000 (2009 - Live at the Olympia in Dublin) (Live)
17 - Discoverer (2011 - Collapse Into Now)

video

lundi 1 décembre 2014

Cette année-là… 1973


Cette années-là, Aerosmith fait un tabac avec un album de Hard Rock fortement enraciné dans le Blues et agrémenté d'éléments de Pop, de Metal et de Rhythm and Blues. Il faut dire que la paire constituée par le chanteur Steven Tyler et le guitariste Joe Perry, surnommés les Toxic Twins, possède un talent indiscutable pour pondre des mélodies qui collent au cerveau comme les chewing-gums aux semelles.

Du côté de Londres, les premiers riffs de Brian May irradient les ondes, tandis que la voix magique de Freddie Mercury électrise les foules. Le phénomène Queen est sur les rails.

Et qui pousse la gueulante au micro de Geordie ? Brian Johnson qui connaitra la gloire en tant que chanteur à casquette d'AC/DC.

D'autres excellents groupes connaitront aussi de beaux jours : Bachman-Turner Overdrive, Montrose et le surprenant Granicus qui obtient une reconnaissance tardive grâce à internet.


01 - Icecross - Solution
02 - Mouse - Going Out Tonight
03 - Buffalo - Sunrise (Come my Way)
04 - Aerosmith - Somebody
05 - Bedlam - Hot Lips
06 - Queen - My Fairy King
07 - Bachman-Turner Overdrive - Takin' Care of Business
08 - Montrose - Good Rockin' Tonight
09 - Sperrmüll - Land of the Rocking Sun
10 - James Gang - Ride the Wind
11 - Silverhead - Cartoon Princess
12 - Estus - Truckin' Man
13 - Granicus - When You're Movin'
14 - Geordie - Strange Man

dimanche 30 novembre 2014

Heavy Metal Sunday Selection #7


Cette nuit, j'ai fait un putain de cauchemar : sous la pression de puissants lobbies puritains, l'écoute du Heavy Metal devenait prohibée. Quiconque dérogeait à la loi était arrêté sans ménagement et traduit devant la Haute Cour de Justice des Culs Serrés.

En absolue maîtresse de guerre, Christine Boutin menait la chasse aux contrevenants. Sanglée dans une combinaison de cuir cintrée, elle faisait régner la terreur jusqu'au plus profond des tanières où nous avions l'habitude de nous réunir entre amis, pour claquer quelques flasques de Jack Daniel's, tout en écoutant de bons vieux riffs maousse costauds.

Comme une brêle, je me suis fait choper au sortir du bois. Sans ménagement, je fus ligoté et trainé par les cheveux jusqu'en place public où un tribunal de bourgeois pudibonds me condamna à la peine suprême : écouter la discographie complète de Mariah Carey durant une semaine entière… mon cœur n'y résisterait pas !

Alors que déjà le bourreau me passait le casque sur les oreilles, Angus Young fendit le smog. Du haut d'une muraille de Marshall à lampes, il foudroya la foule ascétique d'un riff de mammouth.

Vindjiou, je me rappelle pas ce que j'ai lampé hier soir, mais ça devait être du trapu ! Je vais me remettre la tête à l'endroit en écoutant cette jolie compile pleine de chansons qui émanent de la production métallique de 2014.

>>>>> CAT SCRATCH FEVER

01 - The Angels - Talk the Talk
02 - Sanctuary - Let the Serpent Follow Me
03 - Orange Goblin - Übermensch
04 - Trepalium - Damballa's Voodoo Doll
05 - Saturn - Rokktori
06 - Hämatom - Blinde Fäuste
07 - Astral Doors - Shadowchaser
08 - Hellion - Rockin' 'til the End
09 - Scar Symmetry - The Spiral Timeshift
10 - Evergrey - Barricades
11 - Accept - 200 Years
12 - Manigance - Sans relâche
13 - Lyriel - Der Weg
14 - Body Count - Black Voodoo Sex

vendredi 28 novembre 2014

Une chanson (Blueberry Hill)


                  J'ai trouvé mon frisson
             Sur Blueberry Hill
             Sur Blueberry Hill
             Lorsque je t'ai rencontrée

             La lune était encore
             Sur Blueberry Hill
             Et s'est attardée jusqu'à ce que
             Mon rêve devienne réalité

             Le vent jouait dans les saules
             Une douce mélodie de l'amour
             Mais tous ces vœux que tu avais faits
             Ne se sont jamais réalisés

             Même si nous sommes séparés
             Tu fais toujours partie de moi
             Tu étais mon frisson
             Sur Blueberry Hill


Cette chanson a été écrite en 1940 par Al Lewis et Larry Stock, et composée par Vincent Rose. Rien que cette année-là, elle a été enregistrée à plusieurs reprises. Le 31 mai, par Tommy Ryan et l'orchestre de Sammy Kaye. Le 3 juin, par Gene Krupa, le 20, par Mary Small et l'orchestre de Nat Brandwynne. Kay Kyser, Russ Morgan, Gene Autry, Connee Boswell, Jimmy Dorsey sans oublier le Glenn Miller Orchestra qui se classe premier au box office.

Il faudra pourtant attendre 1956 et la version de Fats Domino, pour que la chanson prenne sa véritable dimension populaire et internationale. Depuis, elle fait partie du répertoire d'un grand nombre d'artistes de renom, parmi lesquels : Louis Armstrong (1949), Elvis Presley (1957), Little Richard (1958), Bill Haley & His Comets (1960), Cliff Richard (1962), Led Zeppelin (1970 sur l'enregistrement bootleg Live on Blueberry Hill), Dick Rivers (1972), Adriano Celentano (1977), Johnny Hallyday et Chris Isaak (2006, live à La Cigale), Elton John (2007, Goin' Home : A Tribute to Fats Domino)…

>>>>> SWEET MELODY

01 - Glenn Miller (1940)
   02 - The Rivieras
      03 - Bruce Cockburn
         04 - Carol Sloane & Clark Terry
            05 - Houston Person & Ron Carter
               06 - Gene Autry (1940)
                  07 - The Beach Boys
                     08 - Pat Boone
                        09 - Louis Armstrong
                           10 - Little Richard
                              11 - John Fahey
                                 12 - Marianna Wroblewska
                                    13 - The Saxons
                                       14 - Fats Domino (1956)
                                          15 - Mose Allison
                                             16 - The Loved Ones
                                                17 - The Walker Brothers
                                                   18 - Brenda Lee (1959)


video

mercredi 26 novembre 2014

Zeppelin Cover(L)ed


Comment vous dites : Lèdzépline ? Et vous écrivez ça comme Lénine ou Staline… alors, c'est un orchestre russe ???

Quoi, anglais ? Ohhh ! Moi je me méfie des Anglais ! Ils font cuire des bœufs dans du sirop avec de la menthe et ils sont tous un peu, mmhhh… joyeux… gay, comme ils disent là-bas. Des gens bizarres, quoi ! En plus, il pleut tout le temps en Anglaisie… pas comme chez nous.

Et puis vous avez vu le chanteur avec ses cheveux de fille et sa chemise débraillée. S'il attrape une pneumonie, faudra pas qu'il vienne se plaindre. Enfin, moi, ce que j'en dis !!! Et quand je dis chanteur, c'est pour ne pas dire de gros mots. Vous voyez ce que je veux dire ! Celui-là, il doit être très, très joyeux !!! Je ne vous fais pas un dessin ! Et le monsieur qui joue du tambour, vous avez vu sa dégaine ? Ne dirait-on pas un ours qui sort de sa caverne ? Et mal rasé avec ça. M'étonnerait pas qu'il ait des poux, c't'homme-là !!! Même le pianiste a les cheveux longs. D'habitude, les pianistes sont des gens sérieux. Enfin, les pianistes anglais, je ne sais pas !!!

Vous voulez que je vous dise : avec tout le tintamarre qu'ils font avec leur musique de sauvage, ces gens-là ne sont pas prêts de vendre des disques… c'est moi qui vous le dis !!!

>>>>> STAIRWAY TO ROCK AND ROLL

01 - Dread Zeppelin - Celebration Day
02 - Anastacia - Ramble On
03 - Mark Thornton - Kashmir
04 - Jake Holmes - Dazed and Confused
05 - Quidam - No Quarter
06 - CC Coletti - Black Dog
07 - Led - Misty Mountain Hop
08 - Pat Travers - Houses of the Holy
09 - Steve Bingham - Battle of Evermore
10 - Clarence 'Gatemouth' Brown - Rock and Roll
11 - Andru Donalds - D'yer Mak'er
12 - Motohiko Hino - Thank You
13 - Quelques Fiers Mongols - The Ocean
14 - Orchestre National de Jazz - Stairway to Heaven
15 - Nguyen Le - Whole Lotta Love
16 - Boys From County Nashville - Going to California
17 - Eric Gales - Trampled Underfoot
18 - Aleksandr Rastopchin - Immigrant Song

lundi 24 novembre 2014

Miaou !!!


                                   Pussy,  pussy ! Où  est  passé, mon  petit  pussy ?
                                   C'est  la  mère  Michel  qui  a  perdu  son  pussy
                                   Mais  où  est  donc  perché  le  Persan
                                   Je  l'ai  vu  hier  dans  la  gouttière
                                   Arrivée  la  nuit, il  était  tout  gris
                                   Aujourd'hui,  je  l'ai  dans  la  gorge
                                   Il  n'y  a  pas  de  quoi  le  fouetter
                                   Tu  n'es  pas  là,  je  vais  danser
                                   Pussy  ronronne  sous  mes  doigts
                                   Je  le  caresse, il  frémit

>>>>> LA CHATTE À LA VOISINE

01 - Iggy Azalea - Pu$$y
02 - Storm At Sunrise - Pussy Cat
03 - Bert Kaempfert & His Orchestra - Pussy Footin'
04 - American Dog - Sometimes You Eat the Pussy
05 - Black Hawk - Bad Pussy
06 - Grinderman - No Pussy Blues
07 - Malignant Germ Infestation - Political Pussies
08 - Nashville Pussy - Pussy Time
09 - Rob Zombie - Pussy Liquor
10 - Jean-Louis Murat - La chatte
11 - Gavin Friday - Mr. Pussy
12 - Jethro Tull - Pussy Willow
13 - Rammstein - Pussy
14 - Fabio Concato - Pussy
15 - Iggy Pop - Pussy Walk
16 - Lord of Acid - Pussy
17 - Pin-Up Went Down - Pussy Worship
18 - Steel Panther - I Want Pussy

dimanche 23 novembre 2014

Heavy Metal Sunday Selection (Spécial Stoner #1)


Poursuivons notre exploration des albums de Heavy Metal sortis en 2014 et intéressons-nous plus particulièrement à un volet qui me tient à cœur : le Stoner Metal.

Le Stoner a pris son essor au début des années 90 avec les groupes Kyuss et Sleep. Il combine des éléments de Heavy Metal, de Rock psychédélique, de Blues Rock, d'Acid Rock et de Doom. Entre autres références directes, on peut donc citer Black Sabbath, pour les ambiances pesantes et Hawkwing, pour le côté spatial et déjanté ou encore UFO (1e époque) et Blue Cheer.

Le Stoner se caractérise par des rythmiques hypnotiques, simples et répétitives, une basse très lourde et un esprit rock inspiré par le psychédélisme des années 70. Mais n'entrons pas dans des détails techniques ennuyeux. Le mieux pour comprendre cette musique, c'est encore de s'en coller un bonne dose dans les esgourdes.

Fermez les yeux. Vous chevauchez une Electra Glide au milieu du désert des Mojaves. Direction plein Ouest. Il fait 45° à l'ombre…

>>>>> BLUES FOR THE RED SUN

01 - Leather Lung - Green Bitch
02 - Mother Corona - Black Acid Morning
03 - Crobot - The Necromancer
04 - Birch Hill Dam - Living Nightmare
05 - Super Rats - Another Glass of Whatever
06 - ssSHEENSss - Wolf Street Blues
07 - Witchrider - The Cabin
08 - The Old Ladies Bags - Ice Killer
09 - Those Furious Flames - The Reason Why
10 - Horizon - The Last Man
11 - Zekiah - The Burning Necklace
12 - Thieves By The Code - Tales From the Green Muse
13 - T-Rex Quiet - Puma
14 - RoadkillSoda - Dead Calm

vendredi 21 novembre 2014

King Cover #13


Si j'aurais su, j'aurais pas v'nu !!!

Après deux succès retentissants d'alunissage, la mission Apollo 13 est programmée en avril 1970. Mhhh ! Apollo 13… 13… z'ont rien vu venir, les gars ???

Les réjouissances commencent : après avoir été exposé au virus de la rougeole, le pilote du module de commande doit être remplacé par son suppléant. Le 11 avril 1970, pendant le décollage, un des cinq moteurs du deuxième étage de la fusée Saturn 5 s'éteint prématurément. Pour compenser la perte de puissance, la combustion est légèrement prolongée.

Le 14, un réservoir d'oxygène explose à 321.860 km de la Terre. Ne pouvant faire demi-tour, le vaisseau est obligé de poursuivre son voyage jusqu'à la Lune et d'en faire le tour afin d'utiliser son attraction gravitationnelle pour revenir sur Terre. Le module de commande étant devenu inhabitable, l'équipage se réfugie dans le module lunaire, Aquarius. L'occupation de ce module par l'ensemble de l'équipage n'ayant pas été prévue pour une période prolongée, les astronautes et le contrôle au sol doivent trouver des solutions pour récupérer de l'énergie, économiser l'oxygène et éliminer le dioxyde de carbone.

Finalement, Apollo 13 fait son retour le 17 avril 1970 dans l'Océan Pacifique.

Suite au rationnement de l'eau consécutif à cette calamiteuse aventure, Fred Haise, le pilote du module lunaire, développe une infection urinaire et arrive sur Terre avec de la fièvre.

Alors, je vous le dis tout net : s'il cherchent des volontaires pour une mission Trucmuche ou Tartempion portant le numéro 13, moi je m'abstiens. Vous, vous faites ce que vous voulez !!!
     
>>>>> PARASKEVIDÉKATRIAPHOBIE (*)

01 - Vanilla Fudge - All of my Love (Led Zeppelin)
02 - Marian Dacal - All You Need Is Love (The Beatles)
03 - The Pumps - Fever (Little Willie John)
04 - Corduroy - Motörhead (Motörhead)
05 - The Hollies - Blowin' in the Wind (Bob Dylan)
06 - Eve St. Jones - Another One Bites the Dust (Queen)
07 - Jazzistics - Every Little Thing She Does Is Magic (The Police)
08 - Billy Idol - Heroin (Lou Reed)
09 - Juliana Aquino - I Will Survive (Gloria Gaynor)
10 - Shaggy - In the Summertime (Mungo Jerry)
11 - Jaime Lancaster & Karen Souza - Billie Jean (Michael Jackson)
12 - Cassandra Beck - Material Girl (Madona)
13 - Gilby Clarke - Mercedes Benz (Janis Joplin)
14 - Tripssono - Rebel Rebel (David Bowie)
15 - Chris Thompson - Redemption Song (Bob Marley)
16 - Stella Starlight Trio - Tainted Love (Gloria Jones)
17 - Pink Turtle - You Really Got Me (The Kinks)
18 - The Lost Fingers - You Shook Me All Night Long (AC/DC)


(*) Phobie du vendredi 13

mercredi 19 novembre 2014

Cette année-là… 1972


Cette année-là, c'est encore des États-Unis que nous provient un groupe majeur. Au mois de mai, une inquiétante pochette en noir et blanc fait son apparition dans les bacs, avec pour seule mention, les mots "Blue Öster Cult" surmontant un étrange symbole cruciforme. Aussitôt la presse bien-pensante s'échine à trouver des accointances entre le groupe et certaines idéologies extrêmes, en particulier le nazisme, mais aussi avec des courants philosophiques polémiques. Peine perdue, la Secte de l'Huitre Bleue gagne toutes les batailles à force de shows hypnotiques.

Et toujours en 1972, qui retrouve-t-on au micro de Elf, un autre groupe américain ? Un certain Ronnie James Dio qui, quelques années plus tard, fera les beaux jours de Rainbow et de Black Sabbath… mais ça, c'est une autre histoire !

>>>>> JOE BOUCHARD

01 - Zarathustra - Mr. Joker
02 - Tiger B. Smith - Everything I Need
03 - Highway Robbery - Lazy Woman
04 - Blue Öyster Cult - Before the Kiss, a Redcap
05 - Dark - The Cat
06 - Gift - Game of Skill
07 - Piel de Pueblo - Sexo Galactico
08 - Dschinn - I Wanna Know
09 - Master's Apprentices - Melodies of St. Kilda
10 - Jerusalem - Primitive Man
11 - Bloodrock - Abracadaver
12 - Elf - Gambler, Gambler
13 - After Shave - Greengage Man
14 - Captain Beyond - Frozen Over

lundi 17 novembre 2014

Voici… Trust


Tous ceux qui n'ont pas vécu ça en direct ne peuvent pas se rendre compte de l'impact politique et culturel de Trust au début des années 80.

En fait, tout commence en 1979 avec LE premier album de Heavy Metal français. Un album rageur, puissant, revendicatif… un album qui déchire tout sur son passage. Trust est sur les radios, Trust passe même chez Guy Lux, Trust réveille une France plongée dans une narcose giscadienne. Trust est polémique, Trust inquiète, Trust fait mal, mais Trust rassemble et interroge aussi. Entendez-vous, dans nos campagnes, mugir ces féroces soldats : « Police Milice ! ».

1980, LA bombe "Répression" fait encore plus de dégâts. Bernie Bonvoisin accuse. Cet album offre à Trust une vitrine européenne et fait désormais jeu égal avec les jeunes loups de la New Wave of Bristish Heavy Metal comme Iron Maiden et Saxon. Cette année-là, la France est "antisocial"… un plus plus tard, François Mitterrand s'impose. Peut-on y déceler un rapport de cause à effet ?…

La suite de l'histoire est moins acide. Trust continue de tracer sa route avec force et conviction. Le discours est toujours aussi critique, mais la musique se fait plus ronde, plus bluesy et adopte des sonorités plus modernes.

En outre, Trust aura été un extraordinaire déclencheur de passion. Dans son sillage, de nombreux musiciens français se jetteront dans le bain brulant du Heavy Metal. Cependant, à ce jour, je ne connais aucun autre groupe français ayant connu un tel succès, ni réveillé autant de passion.

Je vous laisse maintenant décider si Trust c'était les Brutes, les Templiers… ou l'Élite !

>>>>> ANTISOCIAL

01 - Paris by Night (1978 - Prends pas ton flingue) (EP)
02 - H & D (1979 - Trust)
03 - Passe (1980 - Répression)
04 - Paris Is Still Burning (Saumur) [1981 - Repression (version anglaise)]
05 - Ton dernier acte (1981 - Marche ou crève)
06 - Loneliness (Certitude, solitude) [1981 - Savage (Marche ou crève, version anglaise)]
07 - Le Pacte (1983 - IV)
08 - Have a Care for a Shadow (Les armes aux yeux) [1984 - Man's trap (IV, version anglaise)]
09 - Serre les poings (1984 - Rock'n'roll)
10 - Allez Monnaie Blues [1989 - En attendant… (brouillard en novembre, Noël en décembre)]
11 - Live Wire (AC/DC Cover) (1992 - Répression dans l'Hexagone) (Live)
12 - Show Business (1993 - The backsides) (EP)
13 - Tous ces visages (1996 - Europe et haines)
14 - Fin de siècle (2000 - Ni dieu ni maître)
15 - Vae Victis (2008 - 13 à table)
16 - Palace (2009 - À l'Olympia) (Live)

video

dimanche 16 novembre 2014

Heavy Metal Sunday Selection #6


— Dis, pépé, tu nous racontes comment c'est le Heavy Metal !
— Le Heavy Metal ? Aaah, mes petits ! Vous ne pouvez pas imaginer comme c'est bon !
— Oui mais, bon comment, pépé ?
— Bon comme quand tu es avec une fille qui a les yeux qui brillent.
— Mmmh ! C'est pas très clair !
— Alors, bon comme quand tu bois un petit verre de rosé frais, en plein été, à l'ombre d'un figuier
     en fleur !
— Ça ne nous parle pas !
— Bon comme le vent qui vient de l'océan, comme la rosée du matin, comme le parfum de l'herbe
     coupée, comme un chat qui ronronne, comme un arc-en-ciel, comme du sable entre les doigts
     de pied, comme une pizza aux fruits de mer…
— Pfff ! C'est bien des propos de vieux romantique poussiéreux !
— Et bien, mes petits, écoutez cette compile de titres sortis cette année. Vous comprendrez
     comment c'est bon, le Heavy Metal !

>>>>> DON'T BREAK THE OATH

01 - Massive - Bring Down the City
02 - Highway Dream - Unbelievable
03 - Zodiac - Out of the City
04 - Black Label Society - Believe
05 - Demon Eye - Shades of Black
06 - Deathstars - Ghost Reviver
07 - Wolf - My Demon
08 - Lofofora - Contre les murs
09 - Unherz - Wir Sind Hier
10 - Crematory - Irony of Fate
11 - HammerFall - Tainted Metal
12 - Shakin' Street - Walk of Fame
13 - Edguy - Rock Me Amadeus
14 - Slash - Avalon

vendredi 14 novembre 2014

La Caverne de Vévèche (France)


Et vous, vous savez comment on dit « cocorico ! » en russe ?

Peut-être que nous pourrions le demander à Vévèche, parce qu'en terme de musique française, il s'y connait, le tsar. Il suffit de consulter la liste des artistes qui figurent sur cette compile pour le constater. Et encore, je n'ai sélectionné pratiquement que des chansons interprétées dans la langue de Stone et Charden… Kobaïa et la Bretagne qui possèdent leur propre idiome n'en demeurent pas moins des provinces rattachées !

Faisons un rapide retour en arrière, du début des années 60 jusqu'à l'aube des eighties, pour constater la richesse de la scène française. Un répertoire abondant, varié, original, audacieux. Ce serait vraiment dommage de se priver de si belles choses.

Bien entendu, vous pouvez déguster cette jolie compile devant une assiette de charcuterie et une bouteille de Côtes-du-Rhône, mais en l'honneur de l'ami Vévèche, je pense que les blinis et la vodka seraient plus appropriés.

Et vous, vous savez comment on dit « vodka » en français ?

>>>>> FRANCE PASSION

01 - Jean-Michel Jarre - Oxygène (Part IV)
02 - Marie Laforêt - La voix du silence (The Sound of Silence)
03 - Ange - Ballade pour une orgie
04 - Barbara - La Gare de Lyon
05 - Magma - Dondai (To an Eternal Love)
06 - Jane Birkin - Si ça peut te consoler
07 - Orion - Le chevalier
08 - Cœur Magique - Mademoiselle Marie
09 - José Salcy - Dans cette boîte
10 - Laurence Vanay - Juste te revoir
11 - Julien Clerc - La fille de la véranda
12 - Mona Lisa - Photo de mariage
13 - Les Goths - Rêve de silence
14 - Alan Stivell - Gwriziad Diffenet
15 - Pentacle - Naufrage
16 - Alpha Centauri - Cage en béton
17 - Les Dauphins - Tout, tout, tout
18 - Brigitte Bardot - L'appareil à sous

mercredi 12 novembre 2014

Une chanson (Fever)


Tu ne peux pas imaginer comme je t'aime
Tu ne peux pas imaginer comme tu me hantes
Quand tu mets tes bras autour de moi
J'ai une sensation de vertige

    [ Refrain ] Tu me donnes la fièvre quand tu m'embrasses
                Fièvre ! Quand tu m'enlaces
                Fièvre ! Le matin
                Fièvre ! Toute la nuit

Écoute-moi, chérie
Écoute chacun de mes mots
Personne ne peut t'aimer comme je le fais
Parce que personne ne sait comment je le fais

               [ Refrain ]

Bénis mon âme, je t'aime
Emmène mon cœur très loin
Laisse-moi t'enlacer
Et crois tout ce que mes lèvres te disent

               [ Refrain ]

Le soleil illumine le jour
La lune éclaire la nuit
Mes yeux s'illuminent quand tu m'appelles
Parce que je sais que tu vas bien t'occuper de toi

               [ Refrain ]


Écrite en 1956 par Eddie Cooley et Otis Blackwell, la chanson est enregistrée la même année par un jeune homme de 19 ans : Little Willie John. C'est aussitôt un triomphe, elle truste les places d'honneur dans les charts américains et s'écoule à plus d'un million d'exemplaires.

Il faudra cependant attendre 1958 pour que la version enregistrée par Peggy Lee, avec des paroles modifiées par elle-même, devienne un véritable succès mondial.

Depuis, des centaines d'interprètes de renom se sont emparé de cette mélodie sensuelle : Elvis Presley, James Brown, les Doors (en concert), Joe Cocker, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan… Côté francophone, Boris Vian se jette sur sa plume pour écrire une adaptation appelée "39 de fièvre" qui est enregistrée par le célébrissime Gabriel Dalar en 1958. En 1959, Caterina Valente reprend le flambeau et en 1981, c'est Marie-France qui s'y colle. Il ne faudrait surtout pas oublier la superbe version que Claude Nougaro propose en 1965, sous le titre de "Docteur".

Attention, chaud devant, vous entrez dans les marmites de l'enfer !!!

>>>>> ALL THROUGH THE NIGHT

01 - Little Willie John (1956)
   02 - Musica Nuda
      03 - Kim Brewer Band
         04 - Reggaesta
            05 - Hillow Hammet
               06 - Howard Johnson & Gravity
                  07 - Walter 'Wolfman' Washington
                     08 - Oleg Skripka
                        09 - Amanda Lear
                           10 - Mountain
                              11 -  Janine Gilbert-Carter
                                 12 - The Cramps
                                    13 - Ines Reiger
                                       14 - Eva Cassidy
                                          15 - Jukin' Bone
                                             16 - Carolyn Daly
                                                17 - Fever Tree
                                                   18 - Isaac Hayes

video

lundi 10 novembre 2014

Drôle 2 zèbre


On sait désormais pourquoi les zèbres sont rayés !

C'est l'hebdomadaire Le Point qui révèle qu'une équipe de chercheurs hongrois et suédois vient de lever un coin du voile. Certes, je mesure l'importance que revêt cette information capitale pour l'avenir de l'humanité, mais je me demande encore comment une idée aussi saugrenue a bien pu germer dans le cerveau de gars qui doivent avoir au moins bac plus 15.

Imaginons : un savant qui se lève le matin avec cette idée en tête. Il téléphone à ses potes savants en leur disant : « Yoh ! Les copains, je me lance dans des recherches pour savoir pourquoi les zèbres sont rayés ».

— Cool, Raymond, mais c'est quand même dommage parce que tu étais bien avancé dans tes
     travaux pour trouver un vaccin contre le sida !
— Bof ! Moi, le sida ça m'a toujours fait chier. Maintenant, je vais pouvoir m'éclater grave au cul 
     des zèbres !

À moins que le sujet des recherches ne soit tiré au sort entre tous les chercheurs :

— Pouf ! Pouf ! Ça - sera - toi - qui - cherchera - pourquoi - les - zèbres - ont - des - rayures !
— Merde ! Fait chier, les gars, j'étais pas loin de découvrir une nouvelle énergie pour remplacer 
     le nucléaire.
— Désolé, Jean-Pierre, c'est toi qui t'y colle, c'est toi qui t'y colle !

Ou alors, ça arrive à la fin d'une soirée bien arrosée :

— Beuhrrr ! 'coutez-moi, les co… les co-copains, j'va… je va chéché… cherché pourquoâââ 
     qu'les zèb… les zèbreuh y z'ont des traits noirs et pis… et pis des traits… pas noirs aussi ! 
     Wouaih ! J'vais fair… faire ça… rien à fouttt !!!
— Tu déconne, Gérard, t'étais sur le point de prouver l'existence d'autres êtres vivants dans la 
     galaxie.
— Beuâââhrrr ! J'me troche… j'me torche le cul 'vec les Mar… les Martiens… tiens !!!

Et si vous voulez vraiment savoir pourquoi les zèbres sont rayés, achetez Le Point !!!

>>>>> ZEBRA ONE GALLERY

01 - The Magnetic Fields - Zebra
02 - R. Stevie Moore - Zebra Standards
03 - This Town Needs Guns - Zebra
04 - Scope - The Zebra (Part 2)
05 - Vivian Stanshall - How the Zebra Got His Spots
06 - Karen Mantler - Aardvark to Zebra
07 - Bjørn Berge - Zebra
08 - Good Co - Zebra Donkey
09 - Tori Amos - Mr. Zebra
10 - Ivan Cattaneo - Una Zebra a Pois (Tintarella D)
11 - The John Butler Trio - Zebra
12 - Hill Country Revue - Zebra Ranch
13 - Cesaria Evora - Zebra
14 - Danny Heines - Boy on a Zebra
15 - Zammuto - Zebra Butt
16 - Beach House - Zebra
17 - Jacuzzi Boys - Libras and Zebras
18 - The Unfolding - I've Got a Zebra - She Can Fly