mercredi 30 septembre 2015

Voici… Maurane


Il y a des signes qui ne trompent pas.

En 1979, à tout juste 19 ans, elle participe au spectacle "Brel en mille temps" d’Albert-André Lheureux. En 1980, Pierre Barouh lui fait enregistrer ses premiers 45 tours, sur le label Saravah. En 1986, son premier album connait un réel succès grâce à des titres comme "Danser", "T'as pas la pêche", "Je me roule en boule". Puis, Michel Berger lui confie le rôle de Marie-Jeanne dans la deuxième version de l’opéra-rock Starmania. En 1989, le succès de son deuxième album lui ouvre les portes de l'Olympia.

Désormais, Maurane est une artiste connue et reconnue, non seulement par le public, mais aussi par de nombreux artistes qui l'invitent régulièrement à poser sa voix de velour auprès de la leur. On retrouve donc la petite chanteuse belge aux côtés de Françoise Hardy, Véronique Sanson, Michel Fugain, Adamo, Graeme Allwright, Lara Fabian, Jacques Higelin, Bernard Lavilliers. Sans oublier sa participation régulière à des concerts au profit d'associations caritatives (Sol en si, Restos du cœur…).

Avec un tel pedigree, Maurane s'inscrit inexorablement dans la lignée de ces artistes belges de dimension intemporelle qui compte déjà dans ses rangs les Brel, Adamo et autres Arno… quand je vous disais qu'il y a des signes qui ne trompent pas !

>>>>> TROP FORTE

01 - Mes enfants de toi (Nina & Frederik Cover) (1996 - Les années Saravah 1980-1986)
02 - Le boogie du bagout (1986 - Danser)
03 - La complainte de la serveuse automate (1988 - Starmania)
04 - Quand tu dors (1989 - Maurane)
05 - Tu es parti (1991 - Ami ou ennemi)
06 - Lou et Louis (1996 - Différente)
07 - Les aveux (Sergio Mendes Cover) (1996 - Oceano de Sergio Mendes)
08 - C'est magique (avec Eddy Mitchell) (1998 - L'un pour l'autre)
09 - Bidonville (Claude Nougaro Cover) (1999 - Maurane à l'Olympia) (Live)
10 - Jean-Phillibert (2000 - Toi du monde)
11 - Un pays mais... (avec Marc Lavoine) (2003 - Quand l'humain danse )
12 - Lions nos vies (2004 - Chanson commandée par la Mission laïque française à l'occasion de

       son 100e anniversaire)
13 - La rue du Babouin (avec Françoise Hardy) (2006 - Parenthèses de Françoise Hardy)
14 - Dernier voyage (avec Daran) (2007 - Si aujourd'hui)
15 - D'extase (avec Philippe Lafontaine) (2008 - La vie en rouge ) (Live)
16 - La danse (Claude Nougaro Cover) (2009 -  Nougaro ou l'espérance en l'homme)
17 - Le diable dans la bouteille (avec Juliette) (2011 - Fais-moi une fleur)
18 - Elle oublie (avec Bernard Lavilliers) (2014 - Ouvre)

lundi 28 septembre 2015

Paris ailleurs


Durant la semaine consacrée à notre beau pays, j'avais majoritairement laissé la parole à des francophones. Hey ! Pour une fois qu'on pouvait se la péter, on n'allait pas se gêner !!!

Cependant, il serait inconvenant, voire insultant, de refuser l'accès à des artistes pratiquant un autre patois et aussi désireux de déclamer l'amour qu'ils portent à la France.

S'ils tiennent tant à vanter la douceur de vivre de nos contrées chatoyantes, offrons leur la possibilité de s'exprimer. Mesdames et messieurs, à vos guitares, à vos pianos et comme on dit par chez vous : « Let the good times roll ! »… et cocorico quand même !!!

>>>>> FOR ME FORMIDABLE

01 - Malcolm McLaren - La main parisienne
02 - Ella Fitzgerald & Louis Armstrong - April in Paris
03 - Dido - Paris
04 - The Band Perry - Postcard from Paris
05 - Acoustic Ladyland - Paris
06 - Mojo Watson - January in Paris
07 - Memphis Slim & Canned Heat - Paris
08 - Zed Mitchell - Springtime in Paris
09 - Melvin Taylor - Groovin' in Paris
10 - Caro Emerald - Paris
11 - Rammstein - Frühling in Paris
12 - Cunnie Williams - Paris, Paris
13 - Jimmy Campbell - Paris, You're in Paris
14 - Karen Souza - Paris
15 - Rae Ann Perez - Midnight in Paris
16 - Little Dragon - Paris
17 - Nina Hagen - Springtime in Paris
18 - Wizz Jones - Paris

dimanche 27 septembre 2015

www.heavymetal.fr


Ça ne se voit pas à la télé, ça ne s'entend même pas à la radio, mais la France est un pays qui aime le heavy metal. C'est d'ailleurs chez nous que se tient le Hellfest qui, au fil des ans, s'est imposé comme l'un des plus gros festival rock du monde.

Côté groupes, on n'a pas trop à se plaindre non plus. Même si la production discographique reste confidentielle, la scène française n'en est pas moins riche et suffisamment variée pour satisfaire un public aussi gourmand que gourmet. Emmenées par les locomotives que sont Mass Hysteria, Gojira, Killers, Lofofora et autre Nightmare, ce sont des hordes de Gaulois hirsutes qui se sont répandues dans nos villes et nos campagnes pour entretenir la sainte parole des regrettés Trust.

L'année 2015 arrivant doucement à son terme, il est temps de faire une liste, forcément non exhaustive, des petites choses sympathiques qui ont fleuries dans les bacs de nos disquaires préférés et qui portent haut les couleurs hexagonales.

Ça vient de sortir, c'est tout frais, ça fait un boucan d'enfer et ça sent bon le fromage de chèvre… vous en prendrez bien une petite tranche ?

>>>>> DO YOU SPEAK FRANÇAIS ?

01 - No One Is Innocent - Massoud
02 - Watertank - Automatic Reset
03 - Harmorage - Réveillons-nous !
04 - Under The Abyss - The Wrath of Nantosuelta
05 - Deer Blood - Devolution
06 - Messaline - Morituri Te Salutant
07 - Shrak - Never Look Back, Never Fear
08 - Darktribe - Red House of Sorrow
09 - Sunshadows - Two Lives
10 - Wild Dawn - Bloody Jane's Shore
11 - Dust In Mind - I Love As I Hate
12 - Dygitals - Sin City
13 - Bukowski - Winter's Masters
14 - H-One - Headcharger
15 - Öxxö Xööx - Lör
16 - Zaang - Tombe de haut
17 - DoctoR DooM - Behind Your Shadow
18 - T.A.N.K. - The Chrysalis

vendredi 25 septembre 2015

Une chanson (Baby Please Don't Go)


Chérie, s'il te plaît, ne t'en vas pas
Chérie, s'il te plaît, ne t'en vas pas à la Nouvelle Orléans
Tu sais que je t'aime tant

Avant que tu me traites comme un chien
Je t'avais virée d'ici et laissée continuer toute seule
Baisse ta lampe
Je te le demande toute la nuit, chérie, s'il te plaît, ne t'en vas pas
Tu m'as trainé jusqu'ici
Près de Rolling Forks et tu me traites comme un chien

Chérie, s'il te plaît, ne t'en vas pas
Chérie, s'il te plaît, ne t'en vas pas à la Nouvelle Orléans
Je te le demande toute la nuit

Avant que tu me traites comme un chien
Je t'avais virée d'ici et laissée continuer toute seule
Tu sais que ton mec a été emmené
Enchainé à la ferme d'état


En 1935, quand il écrivait sa chanson, le dénommé Big Joe Williams avait-il conscience qu'il créait l'un des plus grands standards de la musique populaire contemporaine ?

En effet, il est plus facile de faire la liste des artistes qui ne l'ont pas interprété, plutôt que ceux qui ont, un jour ou l'autre, fait leurs gammes sur ce standard universel. Et parmi les repreneurs, on compte quelques pointures avérées, je vous laisse apprécier : John Lee Hooker, B.B. King, Muddy Waters en solo ou accompagné des Rolling Stones, Bob Dylan, The Doors, les Amboy Dukes de Ted Nugent et le Taste de Rory Gallagher, John Lennon, AC/DC, Aerosmith, Tom Petty, Bill Wyman, sans oublier Them qui le publie en face B du single "Gloria"  avec un certain Jimmy Page à la guitare… je continue ?!?

Big Joe Williams reste célèbre pour son jeu de guitare très particulier. Il jouait sur une guitare customisée sur laquelle il avait ajouté un micro électrique rudimentaire et trois cordes supplémentaires. Après s'être produit dans des magasins, des bars, des camps de travail à travers les États-Unis et fait plusieurs séjours en centre pénitencier, il s'éteint paisiblement en 1982, à l'âge de 79 ans, à Crawford (Mississippi) où il vivait dans une caravane.

>>>>> DOWN TO NEW ORLEANS

01 - Big Joe Williams
   02 - Lightnin' Hopkins
      03 - Johnny Copeland
         04 - Beau Jocque
            05 - Backsight
               06 - Paul Butterfield
                  07 - Harry Manx
                     08 - Lynwood Slim
                        09 - Papa John Creach
                           10 - John Dee Holeman & The Waifs Band
                              11 - Adriano Grineberg
                                 12 - Ross Sermons
                                    13 - Stefano Carboni & The Brand New Band
                                       14 - Elliott Murphy
                                          15 - BlueTouch
                                             16 - Guy Davis
                                                17 - Renee Geyer
                                                   18 - Otis Taylor

mercredi 23 septembre 2015

Miss Mary


Après un concert épique de presque deux heures, Mary revient sur scène pour saluer son public. Un public exigeant, généreux, enthousiaste et qui ne l'a jamais lâchée.

Elle s'empare de sa légendaire Fender T-Bucket bleue et balance l'intro de son plus gros tube : "On the Road Tonight". Une  chanson  qu'elle  a  écrite  en  10  minutes  sur  un coin  de  table.  C'était !… C'était ?… Oui, c'était en 1978, lors de la tournée européenne en première partie d'Alice Cooper. Les musicos l'avaient d'ailleurs vannée en disant que ça ne marcherait jamais. Fuck you ! Le single s'est arraché à plus de 4 millions d'exemplaires. Alors, les garçons, on la ramène moins ?!?

Elle egrène les accords avec aisance. Le public s'égosille : « The show is over… to- niiiiiight… Don't be so sad… ba- byyy ! ». Elle reprend la main : « It's time to say… good- byyye… And see you soon… ba- byyy ! ». C'est l'instant qu'attendait Keith Michards, le vieux grognard qui la suit depuis 40 ans, pour plaquer un solo dont il a le secret. La foule est aux anges, 50.000 gorges chauffées à blanc libèrent un « On the road… tooo- niiiiiight ! » qui s'envole tout droit dans le ciel étoilé de Paris. Le final est dantesque, le son des guitares déchire la nuit avant de s'évaporer dans des volutes d'arpèges cristallins.

Mary aura le dernier mot : « The show is over… tonight… It's time to say… goodbye… On the road… tonight… tooooo- night  ! »

Le tour-bus est déjà en bout de piste. Une douche, une bière et demain… Toulouse !

>>>>> MARY POPPINS

01 - Marie Fredriksson - April Snow
02 - Aunt Mary - Jimi, Janis and Brian
03 - Les Paul & Mary Ford - Bye Bye Blues
04 - Mary Gauthier - Drag Queens in Limousines
05 - Marie "Queenie" Lyons - I Want my Freedom
06 - Mary Wilson - (I Love a) Warm Summer Night
07 - Mary Lambert - Jessie's Girl
08 - Mary Wells - You Beat Me to the Punch
09 - Mary Flower - Memphis Town
10 - Cherie & Marie Currie - Messin' With the Boys
11 - Mary Fahl - Money (Pink Floyd Cover)
12 - Mary Butterworth - Optional Blues
13 - Peter, Paul & Mary - Leaving on a Jet Plane
14 - Mary Weiss - Stop and Think It Over
15 - Mary Coughlan - The Whore of Babylon
16 - Mary Travers - Too Many Mondays
17 - Fred James & Mary-Ann Brandon - Wrong Train, Right Track
18 - Mary Shaver - You Took Away my Blues

lundi 21 septembre 2015

Live !


Il est un rituel incontournable auquel tout groupe de rock qui se respecte doit se plier pour acquérir une légitimité : l'enregistrement d'un album en public.

Sans hésiter une seconde, je peux affirmer que les trois albums que j'ai le plus écoutés dans ma vie sont le Live! de Status Quo, Get Yer Ya-Ya's Out! des Stones et le sublimissime Rock 'n' Roll Animal de Lou Reed. Les trois vinyles ont fini en poussière, immanquablement remplacés par les versions CD qui ont sévèrement morflé elles aussi ! Ils sont aussi les hôtes privilégiés du lecteur mp3 qui ne quitte mes oreilles qu'à l'occasion de ma douche annuelle. Trois albums de légendes, totalement indispensables !

Dans la famille du heavy metal (et du hard rock), beaucoup ont aussi apporté leur pierre à l'édifice "public". Qui en ce bas monde ne connait pas Made in Japan de Deep Purple ? C'est un monument gravé dans le marbre de l'histoire universelle de la musique.

Si vous n'avez pas peur pour vos petits tympans en papier crépon, je vous invite à plonger dans la fosse aux crocodiles pour assister au plus terrifiant concert de tous les temps. Il réunit les plus terribles gâchettes que l'enfer ait jamais engendrées. 'ttention, ça va s'couer !!!!!

>>>>> MADE IN LIVE

01 - Thin Lizzy - The Rocker (1983 - Live Life)
02 - KISS - Let Me Go, Rock 'n' Roll (1975 - Alive)
03 - Rush - What You're Doing (1976 - All the World's a Stage)
04 - Rainbow - Kill the King (1977 - On Stage)
05 - Ted Nugent - Great White Buffalo (1978 - Double Live Gonzo !)
06 - Slayer - Mandatory Suicide (1991 - Decade of Aggression)
07 - Blue Öyster Cult - Cities on Flame (1982 - Extraterrestrial Live)
08 - The Angels - Fashion and Fame (1987 - Live Line)
09 - The Michael Schenker Group - Victim of Illusion (1981 - One Night at Budokan)
10 - Deep Purple - Highway Star (1972 - Made in Japan)
11 - Scorpions - Robot Man (1978 - Tokyo Tapes)
12 - Metallica - Battery (1999 - S&M)
13 - Judas Priest - Victim of Changes (1979 - Unleashed in the East)
14 - Uriah Heep - Easy Livin' (1973 - Uriah Heep Live)
15 - Black Sabbath - Voodoo (1983 - Live Evil)
16 - Gary Moore - Don't Take Me for a Looser (1984 - We Want Moore)

dimanche 20 septembre 2015

Un dimanche en 2015 [ 4 ]


Je vous avais laissés tout pâlichons avant les vacances et je vous retrouve dans une forme kamasoutresque, après les bains de soleil en charmante compagnie… faites pas les innocents, je suis au courant de tout !!!

Reprenons  donc  l'affaire  à  l'endroit  même  où  nous  l'avions  laissée  avant  notre  escapade  estivale : une sélection d'albums sortis en 2015.

Pour commencer, on y va mollo. On tape des pieds doucement, sans forcer le rythme, puis on s'échauffe le bassin et les cuisses et on termine par quelques rotations des cervicales. Voilà, je crois qu'on est fin prêt pour entamer une nouvelle saison métallique.

Accrochez-vous, les amis, ça va encore bouger sévère !!!

>>>>> ROYALE MENTHOL

01 - Lucifer - Abracadabra
02 - Bad Seed Rising - Bad Seed Rising
03 - Cyclovoltators - Pot Song
04 - Doomsday Outlaw - Judgement Day
05 - Mofokiller - Čierny Dym
06 - Kotiteollisuus - Kuoleman Kurviin
07 - Redraw - Jimmy
08 - Crossplane - Rock 'n' Roll Medicine
09 - Sons of Death Valley - Dark Days
10 - Ossian - Hiába Szép
11 - Helligators - Snake Oil Jesus
12 - Band of Spice - The Joe
13 - Kickin Valentina - Super Atomic Poster Boy
14 - Architects of Chaoz - Dead Eyes
15 - Frank - It's a Good Day
16 - Paradise Lost - Sacrifice the Flame
17 - Bukowski - White Line
18 - Kabát - Do Bolнvie Na Banбny

vendredi 18 septembre 2015

This Is… Beth Hart


Une fois n'est pas coutume, je vais faire mon creuvard absolu et vous renvoyer vers l'excellente chronique rédigée par Devant Hantoss.

Cependant, je voudrais ajouter mon grain de sel pour que vous vous fassiez une image encore plus précise de l'artiste Beth Hart. Si Devant Hantoss mentionne une filiation certaine avec Etta James, j'aimerais, pour par part, évoquer Janis Joplin : même dégaine un peu cabossée, même rage, même douleur… même "sexualité" animale et des torrents d'émotion qui suintent de chacun de ses pores.

Mais tout ça ne sont que des jeux de mots, la demoiselle étant une véritable Beth de scène, le mieux c'est de lui passer le micro et de la laisser faire le show… et le froid.

Baisse la lumière et laisse les mots couler de ta gorge.

>>>>> BROKEN AND UGLY

01 - Love Thing (1993 - Beth Hart & The Ocean of Souls)
02 - Ringing (1996 - Beth Hart Band : Immortal)
03 - Is That Too Much to Ask ? (1999 - Screamin' for my Supper)
04 - Monkey Back (2003 - Leave the Light On)
05 - I Wanna Know You (ft. Les Paul & Neal Schon) 
       (2005 - Les Paul & Friends : American Made World Played)
06 - Whole Lotta Love (Led Zeppelin Cover) (2005 - Live at Paradiso)
07 - I Gotta Right to Sing the Blues (ft. Toots Thielemans) 
       (2006 -  Toots Thielemans : One More for the Road)
08 - Heaven Look Down (2007 - 37 Days)
09 - Sister Heroine (ft. Slash) (2010 - My California)
10 - For my Friends (Bill Withers Cover) (2011 - Beth Hart & Joe Bonamassa : Don't Explain)
11 - Swing my Thing Back Around (2012 - Bang Bang Boom Boom)
12 - Can't Let Go (Lucinda Williams Cover) (2013 - Beth Hart & Joe Bonamassa : Seesaw)
13 - Nutbush City Limits (Ike & Tina Turner Cover) 
       (2014 - Beth Hart & Joe Bonamassa : Live in Amsterdam)
14 - Trouble (2015 - Better Than Home)

mercredi 16 septembre 2015

The Sound of the Dark [ by JiPé ]


« Please allow me to introduce himself, he's a man of wealth and taste, he's been around for a long long year. Just call him JiPé. So if you meet him, have some courtesy, have some sympathy and some taste, use all your well learned politesse or he'll lay your soul to waste. »

The Sound of the Dark… Les « Anciens » doivent se souvenir (en tous cas je l’espère !) que c’était le nom d’un de mes blogs où je postais des musiques de films…

En souvenir de ce blog, j’ai souhaité composer cette compilation en deux parties. C’est une sorte de « Best Of » mais, petite particularité, dont tous les extraits sont issus de musiques de films d’horreur, fantastiques ou de thrillers. Il y a juste une petite exception avec un morceau extrait d’un jeu vidéo.

Pour apprécier cette compilation (telle que je l’ai conçue), il me parait préférable d’attendre le soir, d’éteindre toutes les lumières et de vous installer bien confortablement dans votre plumard ou votre canapé.

Et si vous vous pissez dessus, ce sera pas d’ma faute !

Enjoy… JiPé

>>>>> PART 1

01 - L'Alba Dei Morti Viventi (Zombi, Dawn of the Dead) - Goblin
02 - Phenomena (Phenomena) - Claudio Simonetti
03 - Helen's Theme (Candyman) - Philip Glass
04 - Work (Nekromantik II) - Mark Reeder
05 - Halloween Theme (Halloween II) - John Carpenter & Alan Howarth
06 - Cry, Little Sister (The Lost Boys) - Gerad McMann
07 - Valley (Phenomena) - Bill Wyman & Terry Taylor
08 - The Grand Finale (Edward Scissorhands) - Danny Elfman
09 - In the Mouth of Madness (In the Mouth of Madness) - John Carpenter & Jim Lang
10 - The Stendal Syndrome Theme (The Stendal Syndrome) - Ennio Morricone
11 - Inferno Main Title Theme (Inferno) - Keith Emerson
12 - Twin Peaks Theme (Twin Peaks) - Angelo Badalamenti
13 - Requiem ~ Prologue (Battle Royale) - Giuseppe Verdi & Masamichi Amano
14 - Threnody in "X" (The X-Files, Fight for the Future) - Mark Snow
15 - Demon (Demoni) - Claudio Simonetti
16 - Long Hard Road Out of Hell - Instrumental (Spawn) - Marilyn Manson


>>>>> PART 2

01 - Music Box (Candyman) - Philip Glass
02 - Main Title (Predator) - Alan Silvestri
03 - Hell Breaks Loose (Prince of Darkness) - John Carpenter & Alan Howarth
04 - Humanity, Part 2 (The Thing) - Ennio Morricone
05 - Opera Theme (Dario Argento's Opera) - Bill Wyman & Terry Taylor
06 - Suspiria (Suspiria) - Goblin
07 - Squelette Instrumental (Nekromantik II) - Monika M.
08 - Vide Cor Meum (Hannibal) - Bruno Lazzaretti & Danielle De Niese
09 - The Cell (The Cell) - Howard Shore
10 - Princess Mononoke Theme Song (Princess Mononoke) - Joe Hisaichi & Yoshikazu Mera
11 - Brüder Des Schattens - Söhne des Lichts (Nosferatu, Phantom der Nacht) - Popol Vuh
12 - Christine Attack (Christine) - John Carpenter
13 - Mater Tenebrarum (Inferno) - Keith Emerson
14 - The Bad : Planet 2 (Inferno, The Odyssey Continues) - Alien Sex Fiend
15 - Killing (Demoni) - Claudio Simonetti
16 - Sympathy for the Devil (Interview With the Vampire) - Guns N' Roses

lundi 14 septembre 2015

Une chanson (What a Difference a Day Made)


                             Que de changements peut apporter une journée
                             Vingt-quatre petites heures
                             Ont amené le soleil et les fleurs
                             Là où d'habitude il pleuvait

                             Hier j'étais triste, mon chéri
                             Aujourd'hui je fais partie de toi, mon chéri
                             Mes nuits solitaires sont oubliées, mon chéri
                             Depuis que tu as dit que tu étais à moi

                             Que de changements peut apporter une journée
                             Il y a un arc-en-ciel devant moi
                             Le ciel au-dessus s'est éclairci
                             Depuis ce moment de bonheur, ce baiser palpitant

                             C'est le paradis quand l'amour est au programme
                             Que de changements peut apporter une journée
                             Et ce changement, c'est toi


Vous connaissez María Grever ?

Auteur, compositrice, chanteuse, pianiste et violoniste, la señora Grever (María Joaquina de la Portilla-Torres, de son vrai nom) est née en 1885 au Mexique. Elle étudie la musique en France avec, entre autres professeurs, Claude Debussy. Elle compose sa première œuvre musicale (un chant de Noël) à 4 ans et sa première chanson à 18 (A una Ola). Il s'en écoulera 3 millions de copies.

En 1920, elle commence à composer des musiques de film pour Paramount et 20th Century Fox. Elle s'installe à New York, où elle s'intéresse au Jazz et autres rythmes modernes, tout en continuant de promouvoir la musique de son pays.

Elle s'éteint le 15 décembre 1951, laissant derrière elle un répertoire de plus de 800 chansons.

Parmi celles-ci : "Cuando Vuelva a tu Lado", traduite en anglais par Stanley Adams sous le nom de "What a Diff'rence a Day Made" (parfois orthographié, What a Difference a Day Makes). Elle est enregistrée en 1934 par The Dorsey Brothers et rencontre un succès immédiat. Il faudra cependant attendre 1959 et la version de Dinah Washington, pour que la chanson s'impose comme un véritable standard mondial, repris par de nombreux artistes de renom.

En 1975, Esther Phillips propose une relecture disco qui fera frémir les charts du monde entier. Il existe également un grand nombre de reprises instrumentales.

Maintenant, quand on vous demandera si vous connaissez María Grever, vous saurez quoi répondre !

>>>>> I'M A PART OF YOU

01 - Dinah Washington
   02 - Nicki Parrott
      03 - Aretha Franklin
         04 - Bluesy Susie
            05 - Chantal Chamberland
               06 - The Temptations
                  07 - Les Paul Trio
                     08 - Maria Tarasevich & Igor Butman
                        09 - Esther Phillips
                           10 - Natalie  Cole
                              11 - Nicole Herzog & Stewy Von Wattenwyl Group
                                 12 - Harriet Lewis & Gregor Hilden Band
                                    13 - Laura Fygi
                                       14 - Randy Crawford
                                          15 - China Moses & Raphael Lemonnier
                                             16 - Ben E. King
                                                17 - Brenda Wilson
                                                   18 - Gerard Joling & Hans Dulfer
                                         Bonus : 19 - Lonnie Johnson

dimanche 13 septembre 2015

Back to the Seventies #5


Le milieu des années 70 a été magnifique pour nous, petits rockers gaulois !

Des quatre coins de notre chère patrie se sont élevés des artistes bien décidés à la faire bouger, cette fichue vieille France engluée dans des traditions musicales pesantes. Les Variations, Ange, Jacques Higelin commencent à taper du poing sur la table, rapidement rejoints par de jeunes loups aux dents longues : Trust, Téléphone, Ganafoul, Bijou, Tequila, Little Bob… désormais, on ose revendiquer sans états d'âme sa "francitude rock and rollienne" !

Depuis, je ne me souviens pas avoir connu un tel élan énergétique sur le cher pays de mon enfance. Nous conservons pourtant au creux de nos terroirs une véritable culture du rock, directement liée cette "nouvelle vague" et qui a donné naissance à des Indochine, Niagara, Noir Désir, Mano Negra, Matmatah, Eiffel, Lofofora, Mass Hysteria, Sortilège, Shaka Ponk et des dizaines d'autres encore.

Alors oui, c'était mieux avant… mais maintenant, c'est pas mal non plus !!!

>>>>> MARATHON MAN

01 - Mott the Hoople - Threads of Iron
02 - The Boyzz - Shady Lady
03 - Wishbone Ash - So Many Things to Say
04 - Streetwalkers - Daddy Rolling Stone
05 - Lucifer's Friend - In the Time of Job When Mammon Was a Yippie
06 - Ted Nugent - Free-For-All
07 - Fanny Adams - Yesterday Was Today
08 - Rush - I Think I'm Going Bald
09 - After Shave - Near the Sun
10 - Wabash Resurrection - The Angel Came and Went
11 - Epitaph - Tequila Shuffle
12 - Nitzinger - The Cripple Gnat Bounce
13 - Queen - Sheer Heart Attack
14 - Elf - I'm Coming Back for You

vendredi 11 septembre 2015

King Cover #20


En été, la belle Isabelle bronzait nue dans la garrigue.

— Brigadier, passez donc les menottes à cette impudente donzelle !
— À vos ordres, maréchal des logis-chef, mais ne vaudrait-il pas mieux auparavant lui passer un
    vêtement sur les épaules ?
— Sûrement pas, bougre de couillon, ce serait effacer les traces de l'infraction.
— Devons-nous donc la traîner en tenue d'Ève jusqu'à la gendarmerie ?
— Si fait, tête de coucourde !
— Ce sera alors la fin de l'enquête ?
— La justice de la République passera.
— Finie notre traque dans la garrigue ?
— On lui tranchera le cou.
— Pour avoir seulement dévoilé sa belle anatomie ?
— La justice est la justice.
— Peuchère, la petite ne fait de mal à personne. Ne pouvons-nous pas la laisser filer ?
— Ma foi, l'idée n'est pas mauvaise et le sous-préfet n'en saura rien.

Dans les buissons, des dizaines de voyeurs approuvèrent la décision.

>>>>> POMME V

01 - Katherine Jenkins (ft. Cody Carey) No Woman, No Cry (Bob Marley)
02 - Ry Cooder - Stand by Me (Ben E. King)
03 - Melanie - Wild Horses (The Rolling Stones)
04 - Carmen McRae - Carry That Weight (The Beatles)
05 - Butch Williams - Horse With No Name (America)
06 - Alpha Blondy - Wish You Were Here (Pink Floyd)
07 - Kristen De Beauvoir - Angel (Aerosmith)
08 - Vains Of Jenna - Smoke on the Water (Deep Purple)
09 - Daddy Mack Blues Band - Black Magic Woman (Fleetwood Mac)
10 - Ali Campbell - You Really Got Me (The Kinks)
11 - Kendra Morris - Walk on the Wild Side (Lou Reed)
12 - Paul Rose - All Along the Watchtower (Bob Dylan)
13 - Full Blown Cherry - Ride On (AC/DC)
14 - Corey Glover & Phil Campbell - Billy Jean (Michael Jackson)
15 - Oklahoma Blues - Cocaine (J.J. Cale)
16 - Carol Sloane - The More I See You (Dick Haymes)
17 - Vice Squad - Lithium (Nirvana)
18 - Guitar Wolf - Summertime Blues (Eddie Cochran)