vendredi 27 décembre 2013

Amazing Cover (The Beatles)


Tous les gratouilleurs de manches amateurs vous le diront : « La musique des Beatles, c'est du gâteau ! »

Ne vous méprenez pas sur mes propos : à aucun moment je ne prétends que les Beatles sont des marchands de soupe, ni même des musiciens au rabais. Les mélodies qu'ils ont pondues, fallait quand même les trouver ! Ce que je veux tout simplement dire c'est qu'un grand nombre de leurs chansons peuvent être tournées sur trois ou quatre accords. Je ne garantis pas que de cette manière vous deviendrez l'égal des Beatles… mais pour appâter les nanas, ça peut toujours servir !!!!!

Tout le monde connait au moins une chanson des Beatles. Tout le monde a un souvenir lié à une chanson des Beatles. Tous les musicos du monde ont fait leurs gammes sur des chansons des Beatles. Si vous ne croyez pas, demandez à Lemmy Kilmister. C'est un des plus grands fans des Fab Four. En écoutant attentivement certaines chansons de Motörhead, on peut même y déceler des gimmicks beatlesiens.

Autre preuve : le nombre impressionnant d'artistes qui tapent allègrement dans le répertoire des p'tits gars de Liverpool. Si certains reprennent note pour note les morceaux, d'autres se les approprient totalement pour leur donner une tout autre saveur. En voici quelques exemples qui, s'ils n'égalent pas les originaux, s'en sortent cependant avec les honneurs.

>>>>> HEY LADY RIGBY

01 - Daddy Mack Blues Band - Get Back
02 - Bobby Rydell - A World Without Love
03 - Circus - Norwegian Wood
04 - Earth, Wind & Fire - Got to Get You into my Life
05 - The Temptations - Hey Jude
06 - José Féliciano - Blackbird
07 - Humble Pie - Drive my Car
08 - The Swingle Singers - The Fool on the Hill
09 - Los Shakers - Boleto Para Pasear
10 - Lulu - Day Tripper
11 - Randy California - Rain
12 - Sandy Farina - Strawberry Fields Forever
13 - Spooky Tooth - I Am the Walrus
14 - Nguyên Lê & Youn Sun Nah - Eleanor Rigby
15 - The Feelies - Everybody's Got Something to Hide
16 - The Moving Sidewalks - I Want to Hold your Hand
17 - Joy Unlimited - Oh Darling
18 - Tritonus - Lady Madonna

mardi 24 décembre 2013

(not a) XMas Album [par Le Zornophage]


« Petit papa Zornie, quand tu descendras du ciel avec des CD par milliers, n'oublie pas mes petites santiags. Mais avant de sortir, il faudra bien te couvrir, car les routes ne sont plus aussi sûres qu'avant. Sur le guéridon du salon, tu verras, je t'ai laissé du saucisson et une bouteille de Jack… tu n'es pas obligé de la liquider en entier !!!!! »

——— FELIZ NAVIDAD ———

Ha ! Noël ! Saison des bons sentiments, du vieillard obèse et alcoolique, de ses elfes libidineux, de ses rennes énervants et des clochettes qui tintent sans qu'on leur ai demandé quoi que ce soit... Pour certains, c'est un cauchemar, pour d'autres, un rêve.

Musicalement, c'est, il faut bien l'avouer, souvent un machin fait de poncifs absolus et des mêmes mélodies rabâchées encore et encore... ad nauseam ! D'où cette compilation de chants de Noël (ou pas mais avec Noël dans le titre tout de même) qui sortent de l'ordinaire coca-colaïsé disponible dans votre galerie marchande « favorite ». Au programme 20 titres, 20 artistes et pas un standard !

Enjoie !

>>>>> TOUS LES BEAUX JOUJOUX

01 - The Sparks - Thank God It's Not Christmas
02 - Procol Harum - A Christmas Camel
03 - John Cale - Child's Christmas in Wales
04 - Odeurs - Petit Caca Noël
05 - Eels - Everything's Gonna Be Cool at Christmas
06 - Monster Magnet - Dead Christmas
07 - Jean-Louis Murat - Noël à la maison
08 - The Dismemberment Plan - Mexico City Christmas
09 - Spinal Tap - Christmas with the Devil
10 - Renaud - Le Père Noël noir
11 - Mojo Nixon & the Toad Liquors - It's Christmas Time
12 - Ry Cooder - Christmas in Southgate
13 - Jacques Dutronc - La fille du Père Noël
14 - The Band - Christmas Must Be Tonight
15 - SenseField - Happy Christmas (War Is Over)
16 - Johnny Hallyday - Noël interdit
17 - Belle and Sebastian - Are You Coming Over for Christmas
18 - The Heavy Blinkers - Chaplin's Christmas
19 - Richard Gotainer - C'est ce soir Noël
20 - Trans-Siberian Orchestra - Christmas Nights in Blue


samedi 21 décembre 2013

Voici… Barbara


Dans le P.M.I., il y a les trois B.
Je traduis : dans le Paysage Musical d'Ici, il y a Brel, Brassens et Barbara.

Peu attirée par les études, Monique Serf ambitionne de devenir pianiste et chanteuse. Elle s’inscrit aux cours de Maître Paulet, enseignant au Conservatoire de Paris. Elle joue du piano d’instinct, sans prendre de leçons. En 1948, après avoir passé une audition au théâtre Mogador, elle est engagée comme choriste dans l’opérette "Violettes impériales".

En février 1950, elle quitte Paris pour rejoindre une communauté d’artistes à Charleroi. Elle commence à chanter dans des cabarets sous le nom de Barbara Brodi (inspiré du nom de sa grand-mère, Varvara Brodsky). Son répertoire est constitué de chansons d’Édith Piaf, de Marianne Oswald, de Germaine Montero, de Juliette Gréco et de Jacques Brel. En 1951, elle fait la connaissance de Ethery Rouchadze, une pianiste géorgienne qui accepte de l’accompagner et auprès de qui elle se perfectionne au piano. Cette dernière lui présente Claude Sluys qu'elle épouse le 31 octobre 1953. C'est lui qui l'encourage à interpréter de jeunes auteurs et lui fait connaître le répertoire de Fragson, d'Yvette Guilbert, toute cette frange oubliée de la chanson française.

Fin 1955, Barbara retourne à Paris où elle chante dans de petits cabarets : « La Rose rouge » en 1956, « Chez Moineau » en 1957 puis à « L’Écluse ». En 1958, elle parvient à s’imposer, sous le surnom de « La Chanteuse de minuit ». Sa notoriété grandit et attire un public de fidèles, constitué en particulier d'étudiants du Quartier Latin. C’est bien sous le nom de Barbara qu’elle effectue son premier passage à la télévision, le 12 juillet 1958, sur l’unique chaîne de la RTF, dans l’émission Cabaret du Soir, où la présentatrice la compare  à Yvette  Guilbert  et  lui  assure « qu’elle deviendra certainement une grande vedette ».

À cette époque, elle commence à écrire. Remarquée et engagée par Pathé Marconi, elle enregistre son premier 45 tours 4 titres avec deux de ses propres chansons : "J’ai troqué" et "J’ai tué l’amour", puis au printemps 1959, son premier 33 tours (Barbara à L’Écluse).

La suite, vous la connaissez tous. Une carrière nationale et internationale irréprochable constellée de chansons immortelles (L'aigle noir ; Dis, quand reviendras-tu ? ; Ma plus belle histoire d'amour…). Elle collabore avec les plus grands (Georges Moustaki, Luc Plamondon, Rémo Forlani, Jacques Brel, Maurice Béjart, Jean-Louis Aubert, Guillaume Depardieu, Catherine Lara, William Sheller…). Elle obtient le prix de l’Académie Charles-Cros en 1965, la Légion d'Honneur en 1988. Elle est citée à l’Ordre du Mérite fédéral allemand, la même année. En juillet 1986,  sur la scène du Metropolitan Opera de New York, elle accompagne au piano le danseur étoile Mikhaïl Barychnikov qui danse sur deux de ses chansons (Pierre et Le mal de vivre).

Terrassée par une infection respiratoire foudroyante le 24 novembre 1997, elle meurt à l’hôpital américain de Neuilly à l’âge de 67 ans. En 1998, ses mémoires inachevés sont publiés chez Fayard, sous le titre « Il était un piano noir… ». Elle y révèle le comportement incestueux de son père pendant son enfance.

>>>>> LA DAME BRUNE

01 - Dans la rue Quincampoix (1959 - Inédit)
02 - Avant de partir (1960 - Inédit)
03 - Chapeau bas (1964 - Dis, quand reviendras-tu ?)
04 - Ni belle, ni bonne (1964 - Barbara chante Barbara)
05 - Si la photo est bonne (1964 - Le mal de vivre)
06 - Y'aura du monde (1967 - Ma plus belle histoire d'amour)
07 - Gueule de nuit (1968 - Le soleil noir)
08 - Regardez le regard des hommes (1970 - Madame)
09 - Hop-la ! (1970 - L'aigle noir)
10 - Vienne (1972 - La fleur d'amour)
11 - Perlimpinpin (1972 - Amours incestueuses)
12 - L'enfant laboureur (1973 - La louve)
13 - La mort (1981 - Seule)
14 - Le couloir (1996 - Barbara)


Bonus :

15 - La complainte de la butte (1964 - en duo avec Franck Alamo)
16 - Les Flamandes (reprise de Jacques Brel, en public)
17 - Ma plus belle histoire d'amour (1967 - En public à Bobino)
18 - Sid'amour à mort (1987 - En public au Châtelet)

mercredi 18 décembre 2013

Une chanson (Knock on Wood)


Je ne veux pas te perdre, une si bonne chose
Parce que si je te perds
Je perdrai sûrement, sûrement beaucoup
Parce que ton amour est meilleur
Que n'importe quel amour que je connaisse
C'est comme le tonnerre et la foudre
La façon dont tu m'aimes est effrayante
Je ferais mieux de toucher, toucher du bois, chérie

Je ne suis pas superstitieux, quand il s'agit de toi
Mais je ne prendrai aucun risque
Tu me rends fou, chérie
Chérie, je suis en transe
Parce que ton amour est meilleur
Que n'importe quel amour que je connaisse
C'est comme le tonnerre et la foudre
La façon dont tu m'aimes est effrayante
Tu ferais mieux de toucher, toucher du bois, chérie
Bébé, ooh

Il n'y a pas un secret autour de cette femme
Elle me remplit d'amour
Elle veille à ce que j'en reçoive assez
Une seule caresse de sa part
Tu sais que tu en as suffisamment
C'est comme le tonnerre et la foudre
La façon dont tu m'aimes est effrayante
Tu ferais mieux de toucher, toucher du bois, chérie


Boudiou ! Si ça c'est pas une putain de belle déclaration d'amour, je veux bien me pointer en talons-aiguilles et slip léopard au prochain concert de Slayer !

Cet hymne universel date de 1966. Composée et interprétée par Eddie Floyd, sur des paroles de Steve Cropper, la chanson s'installe en tête des charts dédié à la Soul Music. Tous les plus grands artistes l'ont reprise, à commencer par Otis Redding, Buddy Guy, Michael Bolton, Eric Clapton, David Bowie et, bien sûr, notre Jojo national.

>>>>> THUNDER AND LIGHTNING

01 - Eddie Floyd
   02 - The Watts 103rd Street Rhythm Band
      03 - Cher
         04 - George Benson
            05 - Tyrone Davis
               06 - Maceo Parker
                  07 - Bianca Blues & 7 Soul
                     08 - Ella Fitzgerald
                        09 - Steve Cropper, Pop Staples & Albert King
                           10 - Cliff Bennett
                              11 - Ike & Tina Turner
                                 12 - Boycott
                                    13 - Harpers Bizarre
                                       14 - José Sébéloué
                                          15 - Willie Bobo
                                             16 - The Bosom Blues Band
                                                17 - Blues Air
                                                   18 - Kelley Wild

dimanche 15 décembre 2013

Killers


Non, je ne suis pas un mec difficile à vivre. Je me contente de peu.

Un petit quignon de pain, un bout de saucisson à l'ail et un verre de rosé me font un repas de gala. Et s'il y a des nouilles et des merguez, alors là, c'est carrément le paradis ! Pour les fringues, c'est kif-kif. J'ai toujours porté des jean's, mais jamais de marque. Je me fournis chez Babou… et ça me va très bien. Mes chemises viennent de C&A et c'est ma maman qui me tricote mes pulls.

Pour les nanas, c'est pareil : j'aime les blondes, les brunes, les rouquines et les chauves. J'aime aussi les rondelettes et les maigrichonnes. Petits seins ou grosse poitrine, ça me va pareil… du moment que ça tienne bien au creux de la main ! Lolitas ou cougars, vous avez toutes votre chance, mesdemoiselles. Je vous le dis : y'a pas plus cool que ma pomme. Je suis gai comme un Marocain quand il sait qu'il aura de l'amour et du Boulaouane !!!

Pourquoi je vous dis ça ? Simplement parce que je viens de pondre une jolie compile et que je me fous éperdument des commentaires qui suivront. Vous pouvez la descendre en flamme si ça vous chante. Vous pouvez même me traiter de gros nul, de parasite, d'inutile… m'en fous, je vous dis ! Je ne moufterai pas. Je ne menacerai même pas vos gambettes d'atroces sévices.

Simplement parce que sur cette jolie compile, j'ai réussi à caser Motörhead et Mireille Mathieu, et après ça, je vous jure qu'il ne peut plus rien m'arriver… je peux mourir peinard ! Enfin, y'a pas l'feu quand même !!!!!

>>>>> BONNIE & CLYDE

01 - Motörhead - Serial Killer
02 - Mireille Mathieu - Killer
03 - Blitzen Trapper - Black River Killer
04 - Neil Young & Crazy Horse - Cortez the Killer
05 - Body Count - Cop Killer
06 - No One Is Innocent - Henry, Serial Killer
07 - Lynyrd Skynyrd - It's a Killer
08 - Socrates Drank The Conium - Killer
09 - Wojciech Karolak & Tomasz Szuka - Time Killers
10 - Thin Lizzy - Killer Without a Cause
11 - Boozoo Bajou - Killer
12 - Judie Tzuke - Modern Killers
13 - Nina Hagen - Killer
14 - David Bowie - New Killer Star
15 - Voodoo Six - Killer
16 - Ganafoul - King Size Killer
17 - Alice Cooper - Killer
18 - Stuck Mojo - Southern Born Killers

samedi 14 décembre 2013

Petit jeu sans frontières des blogueurs qui mangent des disques au péril de leur vie


En 2003, le magazine Rolling Stone publiait le classement des 500 plus grandes chansons de tous les temps, établi par un jury de 172 musiciens et personnalités de l'industrie du disque.

Mes chers amis blogueurs et blogueuses, je ne sais pas ce que vous en pensez, mais moi j'ai la prétention de croire que nous ne sommes pas plus bêtes que ces gens-là.

Voilà pourquoi je vous invite à participer au "Petit jeu sans frontières des blogueurs qui mangent des disques au péril de leur vie" qui a pour but non pas de définir un nouveau classement, mais de désigner NOS plus grandes chansons À NOUS.

Pour cela, je vous propose de m'envoyer la chanson qui, selon vous, est la plus belle. Aucun style n'est proscrit : ça peut être du rock, du jazz, du reggae, du classique et même du Annie Cordy si vous voulez ! Aucune ne sera laissée de côté. À l'issue de la récolte, je me charge de toutes les rassembler au sein d'une jolie compile que je mettrai à disposition de tous.

Aucune contrainte pour ce jeu. Je vous demande juste de me fournir des fichiers MP3 en 320 kbps… et surtout de rester vous-même : peu importe si le titre que vous proposez n'a pas eu de succès en radio, du moment qu'il vous plait à vous. Si vous avez des amis ou de la famille non-blogueurs, ils seront les bienvenus. Si le cœur vous en dit, vous pouvez aussi reprendre cette chronique sur votre propre blog.

Si vous êtes partants, vous pouvez m'envoyer tous ça chez « » jusqu'au 5 janvier 2014.

1er additif : si votre "chanson" préférée est un instrumental, ça marche aussi !

mercredi 11 décembre 2013

This Is… Joan Jett


La petite Joan Marie Larkin est une fille pressée. À tout juste 17 ans, elle crée, avec une bande de copines, le premier groupe de hard rock entièrement féminin : The Runaways. Le groupe enregistre cinq albums, dont le Live in Japan qui devient une des meilleures ventes aux États-Unis et au Royaume-Uni en 1977.

Après la séparation des Runaways en 1980, elle fonde son nouveau groupe "Joan Jett and the Blackhearts" qui se classe plusieurs fois aux meilleures places des hit-parades internationaux, avec notamment le célèbre "I Love Rock'n'Roll", n° 1 aux États-Unis et un peu partout dans le monde en 1982.

Le suite est une flopée d'albums bourrés d'énergie sur lesquels se côtoient de pures chansons rock and roll, des titres carrément punks, du hard rock, du glam rock, mais aussi quelques jolies ballades. Après quelques années de silence, elle nous revient avec un tout nouvel album qui risque de botter le cul à une ribambelle de petits rockers en herbe.

Je finirai en disant qu'à 50 barreaux passés, l'Impératrice du rock and roll est toujours sacrément craquante.

>>>>> RUN, RUN, RUNAWAY !

01 - Jezebel (1980 - Bad Reputation)
02 - Nag (1981 - I Love Rock 'n' Roll)
03 - Handyman (1983 - Album)
04 - Frustrated (1984 - Glorious Results of a Misspent Youth)
05 - Outlaw (1986 - Good Music)
06 - Tulane (1988 - Up Your Alley)
07 - Love Me Two Times (The Doors Cover) (1990 - The Hit List)
08 - Goodbye (1991 - Notorious)
09 - Insecure (1994 - Pure and Simple)
10 - Another Shot of Whiskey (1995 - Evil Stig)
11 - Androgynous (The Replacements Cover) (2006 - Sinner)
12 - Riddles (2006 - Live in Brooklin)
13 - Fragile (2013 - Unvarnished)

dimanche 8 décembre 2013

Empire Cannibale


Nous sommes à Paris, en juin 1981. Issei Sagawa, un étudiant japonais, invite chez lui une jeune Hollandaise, Renée Hartevelt. Elle repousse ses avances, ce qui ne refroidit pas Segawa.  Il la tue d'une balle dans la tête, la viole et va se "délecter" de son cadavre pendant trois jours. Il la dépèce et la mange.

Il se débarrasse du corps dans le bois de Boulogne. Rapidement arrêté, il avoue les faits avec force détails. Il est incarcéré jusqu'en 1983, mais il bénéficie d'un non-lieu pour démence au moment des faits. Il est alors interné dans un hôpital psychiatrique.

Un an plus tard, sous la pression de sa famille, le "cannibale japonais" est de retour à Tokyo, à la condition d'y suivre un traitement psychiatrique. Après examen, les psychiatres le déclarent sain d'esprit et le libèrent.

Sagawa devient en quelques mois une véritable star des médias. Sujet de plusieurs articles et documentaires, plus de 300 livres lui ont été consacrés. De la même façon, on ne compte plus ses apparitions télévisées... en tant que critique culinaire (!!!). En vingt ans, il a publié une dizaine d'ouvrages aux noms évocateurs : "L'affaire de la chair humaine de Paris", "Cannibale", "J'aimerais être mangé" ou encore "Ceux que j'ai envie de tuer".

À plus de 60 ans, Sagawa vit encore des royalties de ses livres, ainsi que des subsides que lui versent ses parents.

>>>>> HANNIBAL LECTER

01 - Suba - Antropofagos (Cannibals)
02 - Lordi - Candy for the Cannibal
03 - Lofofora - Cannibales
04 - Mental As Anything - Cannibal
05 - Stoner Train - Cannibal Hobo
06 - The Tiger Lillies - Cannibal
07 - Dengue Fever - Cannibal Courtship
08 - Shonen Knife - Cannibal Papaya
09 - Patti Smith - Summer Cannibals
10 - Heaven & Hell - Eating the Cannibals
11 - CCS - Cannibal Sheep
12 - P. Paul Fenech - Cannibal Tears
13 - Mark Knopfler - Cannibals
14 - Lee Marrow - Cannibals (Dance Africana)
15 - Nick Cave & The Bad Seeds - Cannibal's Hymn
16 - Starship - Love Among the Cannibals
17 - Hawkwind - Star Cannibal
18 - Gianna Nannini - Amore Cannibale

jeudi 5 décembre 2013

Une chanson (Day Tripper)


J'ai une bonne raison de prendre la porte de sortie
J'ai une bonne raison de prendre la porte de sortie, maintenant

C'était une voyageuse d'un jour, avec un aller simple
Ça m'a pris si longtemps pour le découvrir
Et je l'ai découvert

C'est une grande allumeuse
Elle m'a conduit à mi-chemin de là-bas
C'est une grande allumeuse
Elle m'a conduit à mi-chemin de là-bas, maintenant

J'ai essayé de la satisfaire
Elle ne faisait que des shows d'un seul soir
J'ai essayé de la satisfaire
Elle ne faisait que des shows d'un seul soir, à ce moment

C'était une voyageuse d'un jour
Une conductrice du dimanche
Ça m'a pris si longtemps pour le découvrir
Et je l'ai découvert

Il y a plusieurs niveaux de lecture quant à la signification de "Day Tripper" (voyageur d’un jour). John Lennon explique : « C’est juste un petit rock. Les Day Trippers sont des gens qui font un petit voyage dans la journée et sont rentrés le soir, n’est-ce-pas ? Ils font une excursion en bateau ou quelque chose comme ça. Cette chanson c’est un peu… un peu être un hippie, seulement le week-end. »

Si l'on tient compte des traductions de « big teaser » (une grosse tentation), « Got a good reason for taking the easy way out » (j’ai une bonne raison de prendre la tangente), « It took me so long to find out, and I found out » (J’ai mis si longtemps à trouver, et j’ai trouvé) et « One way ticket, yeah » (un aller simple, yeah), on est enclin à se demander si la chanson ne pourrait pas éventuellement évoquer un trip (voyage) au LSD. Réponse de John Lennon en personne : « J’en gobais tout le temps à l’époque ! ». Paul McCartney, lui aussi confirmera plus tard : « Day Tripper parle de la dope ».

Les Beatles enregistrent "Day Tripper" le 16 octobre 1965 aux studios EMI d'Abbey Road. La chanson sort en 45 tours au Royaume-Uni le 3 décembre 1965, le 6 au États-Unis. Il atteint la première place des charts britanniques et y reste cinq semaines. Il se contentera d'une "modeste" cinquième position de l'autre côté de l'Atlantique.

>>>>> THE EASY WAY OUT

01 - The Beatles
   02 - Krafty Sleeves
      03 - Tok Tok Tok
         04 - Lulu
            05 - Areu Areu
               06 - Domingo Quiñones
                  07 - Musica Nuda
                     08 - Otis Redding
                        09 - Ramsey Lewis
                           10 - Glass Museum
                              11 - Woofers & Tweeters Ensemble
                                 12 - Nancy Sinatra
                                    13 - The Most Southern Blues Band
                                       14 - Jazzystics & Deborah Dixon
                                          15 - Daniel Ash
                                             16 - Sergio Mendes & Brasil '66
                                                17 - The Swingle Singers
                                                   18 - Whitesnake

lundi 2 décembre 2013

Their Satanic Majesties Cover


Ça m'a pris du temps, mais j'ai bien recompté : nous sommes un peu plus de sept milliards d'individus sur cette foutue planète bleue… enfin, plutôt grise !

En étant un poil objectif, on peut parfaitement imaginer que dans le tas, il existe au moins une personne qui n'aime pas les Rolling Stones. Toujours en extrapolant, on pourrait même envisager qu'elle n'aimerait pas non plus les reprises de chansons. Cette même personne étant tombée par hasard sur un blog sympathique dont elle ne maîtrise pas la langue, et attirée par la jolie pochette de cette chronique, aurait téléchargé à l'insu de son plein gré cette compilation entièrement consacrée à des "covers" de diverses chansons des Rolling Stones.

Si c'est la cas, je n'ose imaginer la détresse psychologique dans laquelle doit se trouver actuellement ce pauvre gaillard.

Je m'adresse donc directement à toi : « Que tu t'appelles Twen-Ch'Ang, Miloslav, Luigi ou Pablo, je veux que tu saches que je n'ai absolument rien contre toi… d'ailleurs, je ne te connais même pas. Si j'ai fabriqué cette compile, ce n'est pas pour t'embêter, mais parce que moi j'aime les Rolling Stones et j'aime aussi les reprises. Et je crois qu'on est quelques-uns dans ce cas-là ».

>>>>> GET YER COVER'S OUT

01 - Nikolai Gusev - Jumpin' Jack Flash
02 - Alice Russell - Brown Sugar
03 - Aretha Franklin - You Can't Always Get What You Want
04 - Chris Farlowe - Out of Time
05 - Junior Wells - (I Can't Get No) Satisfaction
06 - Lone Star Sitar - Paint It Black
07 - Jerry Lee Lewis - Honky Tonk Women (ft. Kid Rock)
08 - Larry McCray - Midnight Rambler
09 - The Black Crowes - Sympathy for the Devil
10 - Merry Clayton - Gimme Shelter
11 - Dr. Bolit & Ras Orchestra Family - As Tears Go By
12 - Susan Boyle - Wild Horses
13 - The Holmes Brothers - Beast of Burden
14 - Smith - The Last Time
15 - Horace Andy & Ashley Beedle - Angie
16 - Sugar Blue - Miss You
17 - Judy Collins - Salt of the Earth
18 - Tony Stevens - Under my Thumb