vendredi 14 mars 2014

Giorgio Moroder (1978) Midnight Express (B.O.F.)


GRAND JEU SANS FRONTIÈRES DES BLOGUEURS MANGEURS DE DISQUES # 8 

03 - JE VOUS DIRAI DES MOTS BLEUS, DES MOTS QU'ON DIT AVEC LES YEUX
        Un disque qui se passe de mots, et c'est très bien, merci !…


Pas de grand film sans grande bande originale. 

Midnight Express, sorti en 1978, en est un flagrant exemple. Pour habiller ses images, Alan Parker fait appelle au compositeur et arrangeur italien Giorgio Moroder, connu pour sa collaboration avec Donna Summer durant la période disco. C'est d'ailleurs un morceau très dansant (Chase) qui sonne le départ de ce chef d'œuvre cinématographique. Comme le film, la musique sera un énorme succès et recevra de nombreux prix dont l'Oscar de la meilleure musique de film.

Ce disque n'est pas à 100 % instrumental, deux sublimes chansons se sont glissées dans la tracklist. J'espère que le syndicat des pinailleurs saura se montrer magnanime envers l'humble vermisseau que je suis !!!!!

Mesdames et messieurs, veuillez ne pas entraver la fermeture des portières… le départ est immédiat !!!

>>>>> TRAIN DE NUIT

01 - Chase                     
02 - Love's Theme                
03 - Theme from Midnight Express (instrumental)
04 - Istanbul Blues (vocal David Castle)
05 - The Wheel
06 - Istanbul Opening
07 - Cacophoney
08 - Theme from Midnight Express (vocal Chriss Bennett)

35 commentaires:

  1. J'en suis!! Tu vas faire plaisir à Toorsch, tiens.

    RépondreSupprimer
  2. Non mais rien que Chase's theme.........

    RépondreSupprimer
  3. Tiens, ce que j'en avais dit sur l'Année du Dragon :

    "Composée par l'italien Giorgio Moroder (ici secondé par Harold Fatermeier), la bande son de Midnight Express est, selon moi, la première soundtrack typique des années 80. Etant sortie en 1978 on pourrait même aller jusqu'à la taxer d'avant-gardisme, d'aeuvre visionnaire...

    Toute en claviers planants et rythmiques synthétiques, elle préfigure le son ce particulier qui deviendra une habitude rendant difficile le visionnage de tout un pan du cinéma bis (horreur et action, surtout) des années 80. Heureusement, outre un Love Theme dont le kitsch saccharosé confine aujourd'hui à l'insupportable, la tenue mélodique de l'ensemble est impeccable avec les influences palpables d'un Klaus Schulze ou d'un Tangerine Dream utilisée à bon escient.

    Quelques années plus tard, Moroder participera (dirigera) la BO boursoufflée de la ressortie du Metropolis de Fritz Lang, celle de Midnight Express est d'un tout autre tonneau et, s'il est vrai que tout ceci a terriblement vieilli et n'attirera probablement que quelques nostalgiques et quelques jeunots curieux d'entendre ce qui se faisait alors, l'écoute en reste agréable. Ceci dit, ne serait-ce que pour The Chase (composition assez irrésistible) et le petit blues de mi-chemin (signé David Castle), l'écoute en est fortement conseillée."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour tous ces détails.
      Par contre, j'hésite à me classer entre nostalgique ou jeunot curieux !!!!!

      Supprimer
    2. T'as un miroir ? Il a la réponse ! :-p

      Supprimer
    3. Ah, oui : jeunot curieux !!!!!

      Supprimer
  4. Au Top! The Chase quelle tuerie... j'adore cette BO alors que je n'ai pas encore vu le film. Mais d'après ta chronique, c'est une tare à réparer... Nice Choice!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais, tu rigoles : t'as pas vu le film ????? Honte à toi !!!!!

      Supprimer
  5. Ce film me renvoie tout d'un coup des années en arrière ainsi que sa bande-son. Je ne l'ai plus écoutée depuis! Merci!

    RépondreSupprimer
  6. Ouaf la madeleine, ce film a marqué sa génération.
    Mais pas de magnanimité chez les pinailleurs (là ou ailleurs d'ailleurs, même ici donc ...), y a des paroles, ça se ressentira donc sur la note technique.
    Sur l'artistique ça ira !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aîe ! Je savais que je prenais des risques !!!!!

      Supprimer
  7. marqué aussi, en boucle la BO à l'époque.. je me faisais des K7 audio 90 min spécial films..de l'autre cpoté j'avais "Local hero"..et c'est pas une vanne..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne t'excuse pas, on est tous passés par là !!!!!

      Supprimer
    2. ouaih, mais avec Local Hero, tu tournes dans le bon sens...ou le mauvais... ?!!

      Supprimer
  8. Toujours eu du mal à l'écouter sans le film.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'écoute ce disque, les images se forment toutes seules dans mon cerveau… et bien souvent, après, je remets la cassette dans le magnétoscope

      Supprimer
  9. Comme vous le dites d'habitude quand on réécoute la musqiue les passages du film défilent dans la tête, mais là il me faut le film pour apprecier l'ambiance géniale créé par la musqiue, seule j'ai un peu de mal ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant là, la musique est assez détachée de l'ambiance générale du film, donc elle passe plutôt bien sans les images

      Supprimer
  10. J'aime aussi peu la BO que le flm, de Moroder j'aime vaguement certains morceaux de celle de Scarface mais c'est tout je crois, désolé ! D'Alan Parker Angel Heart et ça va pas plus loin. En plus aujourd'hui on doit indirectement au Giorgio tout ce revival italo-disco des Goldfrapp (les mauvais albums, pas les bons), Chromatics, Glass Candy et compagnie qui sont tous fan de Moroder... arg !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que Midnight Express est le plus beau film que j'ai vu de toute ma vie. Après, les goûts et les couleurs…

      Supprimer
  11. Ouh là là...que de souvenirs!! La musique est restée très liée au film pour moi, mais c'est l'occasion de pouvoir la redécouvrir...merci Keith!

    RépondreSupprimer
  12. J'adore Moroder, et j'adore la BO ! Je ne m'attendais pas à la trouver ici, mais c'est un excellent choix. Je dois avouer ne jamais avoir eu le film. Mais j'ai la BO en vinyle, si ça peut m'excuser un peu ;)

    T'occupes pas des pinailleurs ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas la peine de t'excuser, mais tu ne sais pas ce que tu perds à n'avoir pas vu le film.

      Supprimer
    2. Les pinailleurs, j'en mange un tous les matin au petit dèj !!!!!

      Supprimer
    3. Ah mais je sais que c'est un excellent film, je vais le regarder à un moment ou un autre ! J'ai juste manqué d'occasions :)

      Supprimer
  13. La honte, je connais ni le film, ni la BO. Mais ça me donne bien envie de découvrir. Hop, dans la boîte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dépêche-toi de découvrir tout ça, car c'est du tout bon !!!

      Supprimer
  14. J'arrive un peu tard pour quand même dire que voilà un disque où ce que l'on peut reprocher à Giorgio généralement, ici ce ne sont que des atouts.
    OK pas sobre pour un rond.... Mais comme le film, même défauts qui deviennent des qualités. Une histoire qui se lâche et tant pis pour les gros effets, marrant que cela soit un Britton, généralement ils sont peu lyriques.
    J'ai un ami qui l'a vu en Égypte, le film, la scène ou le personnage principale crache sa colère sur ce peuple de porcs qui n'en consomment même pas, a jeté un froid dans la salle...

    RépondreSupprimer
  15. Bon la musique seule, à part pour raviver les souvenirs ça ne me branche pas. J'avoue que ça m'allait bien dans le cadre du film, jamais pu l'écouter seule.

    Le film, gros coup de poing quand c'est sorti. Avec le recul je l'ai classé loin des chefs-d’œuvre. Ça fonctionne beaucoup plus sur l'empathie pour le personnage que sur les qualités cinématographiques. Mais chacun mes goûts, du moment que j'ai raison.

    Ah oui le thème. Je l'ai interprété différemment mais validé bien sûr Mister Michards.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh putain ! Je viens d'écouter Love Theme, pour moi c'est l'horreur. Jamais compris ce qu'on trouvait à Moroder.

      Supprimer
    2. Il faut se souvenir de la scène pour apprécier cette chanson. Elle est totalement raccord avec les images.

      Supprimer