mercredi 18 octobre 2017

Carré d'As de la Guitare


Allons droit au but : pas de grand groupe de metal sans grand guitariste !

Le boss, c'est le guitariste ! C'est lui qui fixe le cap, c'est lui qui imprime la cadence et encore lui qui enflamme la scène. Si tu enlèves la guitare d'un groupe de metal, il reste un orchestre de baloche tout juste bon à faire du vent autour de Pierre Bachelet ! Tout ce qui entoure le guitariste n'est que fioriture ! Parallèlement, si tu mets un mou-du-gland à la guitare, c'est comme si tu pissais dans une viole de gambe.

Le guitariste n'a pas d'ami, il envoie chier tout le monde et le monde entier le fait chier. Il est égocentrique, hautain, frimeur, alcoolique, maniaque, irascible, obsédé sexuel et doté d'une irrépressible mauvaise foi. Il se contrefout de ce que pensent les autres… de toute façon, les autres ne sont rien sans lui !

Le monde du rock regorge de ce genre d'individus au caractère bien trempé : Blackmore, Page, Moore, Van Halen, Malmsteen, Beck, Clapton, Hendrix, Mustaine, Santana, Gilmour, Young…

J'aurais pu (dû ?) puiser dans ce vivier pour constituer mon carré d'as. J'ai préféré récompenser l'audace de Tom Morello (Rage Against the Machine) et de Dimebag Darrell (Pantera), la pure folie de Ted Nugent et la force tranquille de Tony Iommi.

>>>>> FLOYD ROSE

01 - Tom Morello (ft. The Nightwatchman) - Flesh Shapes the Day
02 - Ted Nugent - Hammerdown
03 - Dimebag Darrell (ft. Pantera) - Cowboys From Hell
04 - Tony Iommi (ft. (Heaven & Hell) - Eating the Cannibals
05 - Tom Morello (ft. Rage Against the Machine) - Settle for Nothing
06 - Ted Nugent - Out of Control
07 - Dimebag Darrell (ft. Pantera) - Walk
08 - Tony Iommi (ft. Black Sabbath) - Electric Funeral
09 - Tom Morello (ft. Rage Against the Machine) - Calm Like a Bomb
10 - Ted Nugent - Stranglehold
11 - Dimebag Darrell (ft. Pantera) - Drag the Waters
12 - Tony Iommi (ft. Black Sabbath) - N.I.B.
13 - Tom Morello (ft. Rage Against the Machine) - Street Fighting Man (Rolling Stones Cover)
14 - Ted Nugent - Together
15 - Dimebag Darrell (ft. Pantera) - Hellbound
16 - Tony Iommi (ft. Black Sabbath) - Fluff

lundi 16 octobre 2017

Ell és en… Lluís Llach [ par Zocalo ]


Lluís Llach compose sa première chanson à l'âge de 16 ans. Les paroles, écrites par son frère Josep Maria, sont en catalan. Après un passage dans le groupe Els Setze Jutges appartenant au mouvement de la Nova Cançó, il se lance en solo l'année de ses 18 ans.

Remarqué par un producteur de CBS, Lluís Llach refuse le contrat parce qu'on lui demande de chanter en castillan. La censure franquiste s'intéresse également à lui et la chanson "L'estaca" est refusée 7 fois avant d'être autorisée... puis interdite définitivement l'année suivante. Au cours de son concert au Palacio de la Música Catalana en 1969, c'est le public qui chante L'estaca, Lluís Llach restant muet sur scène pour ne pas finir en prison. 
Malgré cela, ses concerts sont annulés les uns après les autres et Lluís s'exile à Paris. Deux mois après la mort de Franco, Lluís Llach revient à Barcelone et enchaîne les concerts.

En 1985, il réunit 100.000 spectateurs au Camp Nou, le stade de foot du Barça. Cette compilation s'ouvre sur un morceau de ce concert, et se clôture sur "L'estaca" du même concert. L'estaca sera peut-être un jour l'hymne national de la Catalogne, comme il a été ce mémorable hymne anti-franquiste.

Lluís Llach met volontairement fin à sa carrière en 2007 à l'occasion de deux concerts donnés à Verges, son village. Ces concerts mériteraient à eux-seuls un post, la qualité sonore y est excellente et Lluís Llach s'y livre comme jamais au sujet de son pays, de musique, de politique.

Il est maintenant député du Parlement de Catalogne pour la belle ville de Girona au sein de la coalition Junts pel Sí, "Unis pour le oui". Et le discours du mardi 10 octobre de son Président Carles Puigdemont a dû le rendre fou de rage.

>>>>> PALAU BLAUGRANA

01 - Venim del Nord, Venim del Sud
02 - Què feliç era, mare
03 - País Petit
04 - I Ara De Nou
05 - Cop de destral
06 - Roda
07 - No Abarateixis El Somni
08 - El jorn dels miserables
09 - Vida
10 - Cançó de rem i de vela
11 - A la taverna del mar
12 - Amor Particular
13 - Onades
14 - Verges 2007
15 - Shenandoah
16 - Calque neixin flors a cada instant
17 - Com un arbre nu
18 - Somni
19 - En Quítero
20 - Els trens de Kosovo
21 - L'Estaca

dimanche 15 octobre 2017

Iron Mademoiselle


Jusqu'à présent, personne n'a encore osé affirmer que les filles ne savent pas chanter, mais avec tous les hurluberlus qui se trimbalent sur la toile, je préfère prendre les devants !

Voici donc une compile consacrée à toutes ces jolies petites nanas qui rockent, qui rollent et qui métallent avec une ostensible arrogance. D'adorables minettes qui carburent au nitrométhane et vocalisent avec la légèreté d'une escadrille de B-52 Stratofortress en mode carpet bombing. De gentilles demoiselles qui vous feront un royal fuck si d'aventure vous mettiez en doute leur capacité à détruire les tympans les plus résistants. Enfin, d'élégantes gonzesses qui n'hésiteront pas à vous atomiser les roubignoles à coups de santiagues, taille 36, si vous rotez à tables !

Maintenant, s'il y en a qui tiennent vraiment à dire que les filles ne savent pas chanter, qu'ils vérifient d'abord s'ils sont bien couverts par leur assurance-vie ! Y'en a qu'ont essayé !…

>>>>> MISS METAL

01 - Tantal (Sofia Raykova) - Drained
02 - Guano Apes (Sandra Nasic) - Hey ! Last Beautiful
03 - Jessie Brown - Keeping Appearances
04 - Laederbraun (Isabella Conca) - Virtuale
05 - Gulper (Alexandra Vierkant) - M*U*S*H
06 - Cripper (Britta "Elchkuh" Görtz) - Into the Fire
07 - The Lucid Furs (Karen O'Connor) - Strychnine and Wine
08 - Sweet Anarchy (Kristie) - Broken
09 - The BellRays (Lisa Kekaula) - Infection
10 - Closterkeller (Anja Orthodox) - Król Jest Nagi
11 - Bárbara Black - Ghost
12 - Benedictum (Veronica Freeman) - Ashes to Ashes
13 - Siren's Breath (Rachael Taylor) - Damiana's Revenge
14 - Shadowqueen (Robbi Zana) - Burning
15 - Hysterica (Anni De Vil) - Heels of Steel
16 - The Noface (Oma) - Mermaid Chant
17 - Storm (Sandy "Storm" Essman) - Sagittarius
18 - The Great Discord (Fia Kempe) - Omen

vendredi 13 octobre 2017

This Is… Jimmy Scott


Le 12 juin 2014, celui que le New York Times qualifiait de « chanteur américain le plus injustement ignoré du XXe siècle » s'éteint à Las Vegas, à l'âge de 88 ans.

Troisième enfant d'une fratrie de dix, James Victor Scott est né à Cleveland en 1925. En 1938, sa mère est tuée par un chauffard ivre et son père, alcoolique et coureur de jupons notoire, abandonne sa famille. À 12 ans, il est frappé du syndrome de Kallmann, maladie génétique rare qui altère définitivement sa croissance.

C'est à cette époque que sa voix très particulière se fait remarquer au sein de la chorale d'une église de Cleveland. Parallèlement, il commence à chanter dans les clubs interdits aux mineurs d'où il doit très souvent s'enfuir pour échapper à la police.

À 20 ans, il s’installe à New York. En 1948, il intègre l'orchestre de Lionel Hampton, au côté de Quincy Jones, avec qui il enregistre un disque. Sa voix haute, presque féminine, fait sensation. En 1955, il signe un contrat avec Savoy Records et enregistre deux albums dont un avec Ray Charles. Malheureusement, Herman Lubinsky, à la tête du label, ruine sa carrière en l'empêchant d'enregistrer pour d'autres producteurs. Une autre mésaventure regrettable se produit de nouveau en 1969 avec la parution de l'album The Source : le portrait d'une superbe Afro-américaine sur la pochette suffit à ce qu’on le retire des bacs. Ces événements fâcheux suffisent à mettre un terme à une carrière portant prometteuse.

Retour à Cleveland où il enchaine les petits boulots : aide-soignant, chauffeur de maître, bagagiste. Il disparait du circuit. Le monde oublie sa voix d’ange et son corps de "petit homme" que des producteurs peu scrupuleux n’avaient pas hésité à promouvoir pour des raisons bassement commerciales.

Il fait un retour fracassant sur le devant de la scène en 1991, en interprétant une chanson lors des obsèques de son ami Doc Pomus, chanteur et compositeur de blues. Seymour Stein, le producteur de Madonna, qui assistait à la cérémonie lui propose aussitôt un contrat. Lou Reed, également présent, l'invite à participer à son album Magic and Loss. Le public (re)découvre cette voix extraordinaire sur le titre Power and Glory.

Dès lors, la carrière de James Victor Scott, a.k.a. Jimmy Scott ou Little Jimmy Scott, est défini- tivement lancée et ne s'arrêtera quasiment pas jusqu'à sa disparition.

Paradoxe de cette saga musicale mouvementée : Jimmy Scott a chanté lors de l'investiture de deux présidents américains, à quarante ans d'intervalle : celle de Dwight Eisenhower en 1953 et celle de Bill Clinton en 1993.

>>>>> LITTLE BIG MAN

01 - Every Body Needs Somebody (1955 - Very Truly Yours)
02 - I'm Afraid the Masquerade Is Over (1960 - The Fabulous Songs)
03 - How Deep Is the Ocean (1962 - Falling in Love Is Wonderful)
04 - Unchained Melody (The Righteous Brothers Cover) (1969 - The Source)
05 - At Last (1992 - All the Way)
06 - Power and Glory (in duet with Lou Reed) (1992 - Magic and Loss, Lou Reed)
07 - You Never Miss the Water (Till the Well Runs Dry) (1994 - Dream)
08 - What Are They Doing in Heaven Today ? (1996 - Heaven)
09 - Slave to Love (Bryan Ferry Cover) (1998 - Holding Back the Years)
10 - Blue Skies (2000 - Mood Indigo)
11 - If You Only Knew (2001 - Over the Rainbow)
12 - Bye Bye Blackbird (2002 - But Beautiful)
13 - Yesterday (The Beatles Cover) (2003 - Moon Glow)
14 - Everybody's Somebody's Fool (2004 - Live in Tokyo)
15 - For Once in my Life (in duet with Dee Dee Bridgewater) (2016 - I Go Back Home) 
       (album posthume enregistré en 2009)

mercredi 11 octobre 2017

La géo de Jean-Louis M.


Sitôt Bernard Lavilliers installé dans son fauteuil de Ministre de l'Éducation Nationale, ne serait-il pas judicieux de lui adjoindre un collaborateur particulièrement féru de la topologie de notre belle nation ?

Du haut de mes 1,95 mètres pour 110 kilos d'une musculature généreusement entretenue par des heures de sport intensif, j'ai pensé que Jean-Louis Murat pourrait être l'homme de la situation. Comme son congénère stéphanois, lui aussi porte haut le verbe de nos régions. En perpétuel quête d'un idéal champêtre, toujours en mouvement, jamais rassasié, le sombre Auvergnat sait mieux la terre de nos aïeux que tous ces bonimenteurs issus d'une pseudo-élite énarchique et hautaine.

Voici donc un nouveau CV musical destiné au petit Manu, chef de tous les Français et garant de l'image qu'ils renvoient sur la scène internationale.

>>>>> FLYING SCOTSMAN

01 - Waterloo
02 - Dans la direction du Crest
03 - Haut Arverne
04 - L’amour et les États-Unis (en duo avec Camille)
05 - Lady of Orcival
06 - La pharmacienne d'Yvetot
07 - Le jour se lève sur Chamablanc
08 - La lune est rousse sur la baie de Cabourg
09 - Taormina
10 - Nuit sur l'Himalaya
11 - Neige et pluie au Sancy
12 - Vaison-la-Romaine
13 - Elle etait venue de Californie
14 - Noyade au Chambon
15 - Col de la Croix-Morand
16 - Alexandrie
17 - Tarn et Garonne
18 - Fort Alamo

lundi 9 octobre 2017

La géo de Bernard L.


'Tain, j'y crois pô ! Au dernier classement PISA (Programme international pour le suivi des acquis des élèves), la France arrivait 26è sur 70 pays. Coincés entre l'Autriche et la Suède, loin derrière Singapour, la Belgique, l'Estonie, le Viet Nam et la Corée du Sud, nous restons cependant l'un des pays qui dépense le plus pour son éducation nationale.

Dès lors, il existe deux alternatives : soit les petits Français sont des bourricots de compétition, soit notre système éducatif est à la ramasse totale… ou alors c'est un mix des deux !

Modeste blogueur rural, j'entrevois toutefois une solution pratique et peu onéreuse à ce délicat problème : nommer Bernard Lavilliers au poste de Ministre de l'Éducation Nationale. Non seulement ce costaud quidam joue avec les mots comme un magicien avec ses cartes, mais en plus son discours est politique, social, philosophique, historique, géographique et saurait, j'en suis sûr, donner à nos bambins joufflus le goût du voyage et de la découverte.

Je me permets donc d'envoyer ce CV musical en forme de cours de géographie à notre cher Président, afin qu'il prenne le plus rapidement possible les mesures nécessaires pour que nous cessions de passer pour les cancres de la planète !

>>>>> ORIENT EXPRESS

01 - Angola (en duo avec Bonga)
02 - Montparnasse-Buenos Aires
03 - Y'a pas qu'à New York
04 - Nicaragua
05 - Le buffet de la gare de Metz
06 - Jamaïca
07 - Paris la grise
08 - Santiago
09 - Kingston
10 - Octobre à New York
11 - Charleroi
12 - Haïti couleurs
13 - L'Espagne
14 - Fensch Vallée
15 - Fortaleza
16 - Chinatown, Paris 13ème
17 - Erevan
18 - New York Juillet

dimanche 8 octobre 2017

Iron Madame


Le jour où ce petit fripon de Zocalo a prétendu que les filles étaient nulles dans le rock, j'ai failli me pisser dessus ! Heureusement, des années de pratique intensive du qi gong m'ont permis de maîtriser mes émotions… en les débordements intempestifs de ma vessie !

Mon petit Zoc, ça fait des années qu'on a tous bien compris que tu n'y connaissais rien en musique. On ne t'en veut pas : tu dois sûrement habiter dans un bled paumé au fin fond de la Patagonie ou des monts d'Arrée. À moins que tu ne viennes d'une autre planète où la musique n'existe pas et les filles non plus ! Ou pire encore : tu es un robot secrètement créé par la CIA pour foutre le bordel sur la toile… une sorte de Terminator de la blogosphère !

Cette jolie compile t'est spécialement dédiée afin que tu puisses constater combien la gent féminine domine son sujet dès lors qu'il s'agit de balancer des watts. Et si après ça tu oses encore claironner que les Girls Don't Rock, je t'expédie illico un régiment complet de bouillantes métalleuses qui risquent fort de te transformer les roupettes en pâte à tartiner dont elles s'enduiront généreusement la poitrine avant de boire de l'hydromel dans ton crâne de piaf !

>>>>> SPIDER-WOMEN

01 - Battle Of Mice (Julie Christmas) - Bones in the Water
02 - Madder Mortem (Agnete M. Kirkevaag) - To Kill and Kill Again
03 - Avatarium (Jennie-Ann Smith) - Boneflower
04 - Blues Pills (Elin Larsson) - Ain't No Change
05 - Royal Thunder (Mlny Parsons) - The Line
06 - Death Penalty (Michelle Nocon) - Immortal by Your Hand
07 - Arch Enemy (Angela Gossow) - Skeleton Dance
08 - Autumn (Nienke de Jong) - Gospels in Dusk
09 - Flowing Tears (Stefanie Duchêne) - Jade
10 - Lucifer (Johanna Sadonis) - Purple Pyramid
11 - Myrkur (Amalie Bruun) - Onde Børn
12 - Atrox (Monika Edvarssen) - Flesh City
13 - Skew Siskin (Nina C. Alice) - Ridin' With the Devil
14 - Lethian Dreams (Carline Van Roos) - Raven
15 - The 3rd and the Mortal (Kari Rueslåtten) - Shaman
16 - Tarja Turunen - Eagle Eye
17 - Demon Lung (Shanda Fredrick) - Devil's Mind
18 - Therion (Martina Astner & Sarah Jezebel Deva) - Eye of Shiva

vendredi 6 octobre 2017

Pedwar Aces Cymraeg (Carré d'As Gallois)


La terre de mes ancêtres m'est chère
Terre de poètes et de chanteurs, d'hommes illustres et d'honneur
De braves guerriers, si nobles et si vaillants
Qui versèrent leur sang pour la liberté.

Patrie ! Patrie ! Je suis fidèle à ma patrie
Tandis que les mers protègent la pureté de mon pays
Oh, puisse la langue ancienne être éternelle
Vieux pays de Galles montagnard, paradis du barde
La vue de chaque vallée, chaque falaise m'est belle
Par l'amour de mon pays, fascinant est le murmure
De ses fleuves et de ses rivières pour moi

Patrie ! Patrie ! Je suis fidèle à ma patrie
Tandis que les mers protègent la pureté de mon pays
Oh, puisse la langue ancienne être éternelle
Même si l'ennemi foule mon pays de ses pas
La vieille langue des Gallois reste vivante
Le don poétique n'est pas entravé par la main hideuse du traître
Ni la mélodieuse harpe de mon pays

Patrie ! Patrie ! Je suis fidèle à ma patrie
Tandis que les mers protègent la pureté de mon pays
Oh, puisse la langue ancienne être éternelle

La Bretagne et le Pays de Galles partageant le même hymne national, il y a quelques années, j'ai eu la chance et l'honneur de l'interpréter avec une chorale galloise. Je vous jure qu'on n'en ressort pas indemne émotionnellement.

Pour former ce carré d'as gallois, j'ai invité JOHN CALE, né à Garnant (comté du Carmarthenshire) ; les STEREOPHONICS, tout droit venus de Cwmaman, bled de 1000 habitants traversé par la rivière Aman ; CATATONIA, créé à Cardiff par la belle Cerys Matthews et enfin les rastamen métalliques de SKINDRED qui sévissent du côté de Casnewydd (Newport), ville célèbre pour ses ponts… et sa vie nocturne agitée.

>>>>> HEN WLAD FY NHADAU

01 - Stereophonics - She's Alright
02 - Catatonia - I Am the Mob
03 - John Cale - Praetorian Underground
04 - Skindred - Shut Ya Mouth
05 - Stereophonics - Hurry Up and Wait
06 - Catatonia - Whale
07 - John Cale - Barracuda
08 - Skindred - The Fear
09 - Stereophonics - Sing Little Sister
10 - Catatonia - Difrycheulyd
11 - John Cale - I Wanna Talk 2 U
12 - Skindred - Guntalk
13 - Stereophonics - A Thousand Trees
14 - Catatonia - Londinium
15 - John Cale - Gideon's Bible
16 - Skindred - Alright

mercredi 4 octobre 2017

La Caverne de Vévèche (Rock Progressif Français - 1970-1980)


Il y a longtemps que je ne vous avais pas proposé de visiter la caverne de Vévèche. Caverne qui, au fil des années, s'est transformée en véritable île aux trésors où il est possible de dégoter des albums introuvables ailleurs.

Et si vous ne me croyez pas, regardez plutôt ce que j'ai trouvé sur les étagères du gaillard : toute une ribambelle de disques de rock progressif joués par des musiciens français et publiés dans les années 70 et 80. Deux décennies qui constituent véritablement l'âge d'or du genre dans notre bel hexagone.

Ambiance pattes d'eph et patchouli garantie sur cette jolie compile qui présente un large panorama de groupes n'ayant malheureusement pas connu le même succès que les Ange, Magma, Atoll, Pulsar, Mona Lisa et autre Carpe Diem, bien qu'ils ne soient pas dépourvus d'un talent certain.

Pour rejoindre le cimetière des arlequins, suivre la route aux cyprès…

>>>>> ÉMILE JACOTEY

01 - Cruciférius - A Nice Way of Life
02 - Archaia - Soleil noir
03 - Alice - Arrêtez le monde (part. 1)
04 - Darras & Desumeur - Le marchand de ballons sur la montagne
05 - Laurence Vanay - Demain
06 - Synopsis - Tany Mena (Terre rouge)
07 - Memoriance - Vers une île
08 - Tangerine - Ship to Mars
09 - Spheroe - Matin rouge
10 - Nyl - Abery
11 - Ophiucus - Djukela
12 - Halloween - Never Die !
13 - Plat du jour - Zilbra
14 - Saga de Ragnar Lodbrock - La chasse Hellequin
15 - Total Issue - Les marins
16 - Triangle - Peut-être demain
17 - Vent d'Est - La madonne des sleepings
18 - Cœur Magique - Mademoiselle Marie

dimanche 1 octobre 2017

Un dimanche en 2017 - Septembre


Avis de tempête sur les Jolies Compiles !

Ami(e)s du dimanche, accrochez-vous à tout ce qui vous passe à portée de main : tringle à rideau, rail de chemin de fer, pylône électrique ou même la quéquette de votre chéri. Oui, agrippez-vous bien, parce que ça va secouer sévère !

Un déluge d'albums s'est abattu sur ce mois de septembre maussade. Des torrents de riffs ont ravagé les côtes de l'Océan Métallique, provoquant un tsunami de 6,66 sur l'échelle de Jack Daniel's. Un blizzard électrique a fait fondre la cervelle des fans de Mariah Carey, tandis qu'une avalanche de décibels a pulvérisé les ovaires de Conchita Wurst. Donald Trump en a perdu sa moumoute et Kim Jong-un a chié dans son string.

Ça a été une boucherie sans nom, le pire massacre depuis la destruction de Sodome et de Gomorrhe.

Mais pas de panique, les ami(e)s, ici vous êtes à l'abri. Autour du site, j'ai fait construire un abri antisismique capable de résister aussi bien aux logorrhées vomitives de Frigide Barjot qu'aux allocutions anarcho-putassières de Jean-Luc Mélenchon. Vous pouvez donc lâcher la quéquette de votre chéri et vous prélasser en sirotant cette double chopine d'énergie tellurique pure.

>>>>> IAN PAICE

01 - Sanhedrin - Massive Deceiver
02 - Vagrant - This Nightmare
03 - Darkfall - Land of No Return MMXVII
04 - Innermoon - Children of the Moon
05 - Septicflesh - Portrait of a Headless Man
06 - Whorehouse - Toxic Dance
07 - Vetriolica - Impatto Zero
08 - Razgate - The Decline
09 - Lies Out, Lights Out - Lies Out, Lights Out
10 - Sons Of Texas - Down in the Trenches
11 - Marilyn Manson - Say10
12 - Lethal Injektion - Let's Get It
13 - Perfect Black - Der Wolf
14 - Soul Massacre - Traitor
15 - Scary Monster - Say Yeah !
16 - S-Tool - Back to Zero
17 - Phosphor - Zep Tepi
18 - Arch Enemy - The World Is Yours


>>>>> NEAL SMITH

19 - Sinicle - Angels & Demons
20 - Aqme - Rien ne nous arrêtera (feat. Reuno)
21 - Shepherds the Weak - Dead Man Walking
22 - Radioactive Monkeys - El Cazador
23 - Kadaverdisciplin - Frozen Meadows
24 - Satyricon - Deep Calleth Upon Deep
25 - Seduced - When the Taste of Wine Is Gone
26 - Cripper - Into the Fire
27 - Fateful Finality - The Evil in Man
28 - Paradise Lost - Blood & Chaos
29 - Ardenne Heavy - Wolves
30 - King Leviathan - Doomsayer
31 - Misconducters - Born Down South
32 - Prophets Of Rage - Hail to the Chief
33 - Kaos Krew - Dead and Gone
34 - Living Colour - Glass Teeth
35 - Nothing More - Do You Really Want It ?
36 - Ensiferum - For Those About to Fight for Metal

jeudi 28 septembre 2017

Girls Don't Rock [ par Zocalo ]


« Ah, l'ignoble ! Ah, l'infâme ! Ah, le gredin ! Il ose prétendre que les nanas ne sont pas douées pour le rock ! Sainte-Janis m'est témoin que je ne peux pas laisser de telles rumeurs se propager sans manifester la moindre hostilité ! Amies féministes, je vous livre en pâture cette fripouille de Zocalo ! »

Oui, bon, alors moi je veux bien. La parité, l'égalité, tout ça. Mais on a beau dire, il y aura toujours des choses que les filles feront mieux que nous. La cuisine, la couture, le tricot, tout ça.

En revanche, pour le rock, je suis désolé, mais c'est une affaire d'homme. Avec leurs petits doigts graciles et leurs voix fluettes, comment voulez-vous que nos charmantes compagnes fassent sonner les fûts d'une batterie ? Fassent rugir une guitare ? Non, vraiment, il n'y a aucun doute, les filles sont nulles en rock. En voici la preuve en 21 morceaux.

>>>>> WONDER WOMEN

01 - Crucified Barbara -  Killer on His Knees
02 - Girlschool - Too Hot to Handle
03 - Erika - Go Down
04 - Dress - Misunderstanding
05 - Alannah Myles - Bad 4 You
06 - Indigo Girls - Clampdown
07 - Lauren Pritchard - I Hope It's You
08 - Stevie Nicks - Edge of Seventeen
09 - Izia - Blind
10 - Mademoiselle K - À l'ombre
11 - Suzi Quatro - Rosie Rose
12 - Ladyhawke - The Quick & the Dead
13 - In This Moment - All For You
14 - Lavial - Tormenta de Fuego
15 - Kittie - My Plague
16 - Wendy O. Williams - Priestless
17 - The Runaways - Little Sister
18 - Dum Dum Girls - Always Looking
19 - Lilith (de Colombia) - A Little Rain
20 - Lapizlazuli - La Brisa
21 - Elastica - Stutter

lundi 25 septembre 2017

King Cover #34


          Vous me voyez ?
          Levez les yeux.
          Le petit point gris dans le ciel, là, c'est moi.
          Je pars en Amérique.

— Une heure plus tôt —

« Sans chercher à mettre en doute votre intégrité mentale, il me semble que vous n'appartenez à aucune espèce de volatiles connue sur cette planète. Or, si vous persistez dans ce projet saugrenu de prendre votre essor du haut de cette falaise, vous risquez fort de vous écraser comme une fiente sur cette plage de galets blancs située à environ 80 mètres sous vos jolis escarpins. »

          Celui  qui  me  parle  ainsi  est  un  larus argentatus, vulgairement appelé goéland argenté.
          Posé sur mon épaule, il me fixe d'un œil inquisiteur.

« Si un voyage transatlantique par la voie des airs n'était pas le but primordial de cette envolée, auriez-vous alors, mademoiselle, l'amabilité de m'en exposer la finalité ? À moins que l'objectif recherché dans cette posture ne soit pas le vol en lui-même, mais plutôt la chute… auquel cas, il s'agirait, ni plus ni moins, que d'une tentative de suicide. »


          Mamma  mia  !  Qu'est-ce  que  j'ai  bien  pu  fumer  qui  me  donne  ainsi  le  pouvoir  de
          comprendre le langage des goélands ?

« Je devine une méchante mélancolie vous ronger l'âme, et il m'insupporte qu'une si charmante demoiselle en vienne à élaborer un si macabre projet. Comme dit le poète-chanteur : "Un chagrin d'amour ne dure pas jusqu'à la fin des jours, il ne dure que jusqu'au prochain amour". Ici et maintenant, je vous offre le mien. Mon amour de volatile palmipède. Mon amour argenté comme la surface de l'océan. Un baiser, je ne demande qu'un baiser… et un doux mot de vous pour vous emmener à l'autre bout du monde. »

>>>>> I BELIEVE I CAN FLY

01 - Elãkelãiset - Savua Laatokalla (Deep Purple)
02 - Link Wray - Fever (Little Willie John)
03 - Cássia Eller - Tutti Frutti (Little Richard)
04 - Louis, Matthieu, Joseph & Anna Chedid - Ainsi soit-il (Louis Chedid)
05 - Cheb Khaled - Imagine (ft. Noa) (John Lennon)
06 - Tété - Eleanor Rigby (The Beatles)
07 - Friend 'n Fellow - My Baby Just Cares for Me (Nina Simone)
08 - Black Label Society - A Whiter Shade of Pale (Procol Harum)
09 - Yuri Buenaventura - Le sud (Nino Ferrer)
10 - Pig Iron - I Put a Spell on You (Screamin' Jay Hawkins)
11 - The Slide Brothers - My Sweet Lord (George Harrison)
12 - Lordi - I'm so Excited (The Pointer Sisters)
13 - Jimmy Scott - Nothing Compares 2 U (Sinead O'Connor)
14 - The Residents - It's a Man's Man's Man's World (James Brown)
15 - Tracy Huang - Holidays (Michel Polnareff)
16 - The Wallflowers - I Started a Joke (Bee Gees)
17 - Jerry Lee Lewis - Rock and Roll (ft. Jimmy Page) (Led Zeppelin)
18 - Yodélice - Smell Like a Teen Spirit (Nirvana)

dimanche 24 septembre 2017

Metal Made in Russia (01)


Non, franchement, les amis vous n'êtes pas sérieux ! Vous savez très bien qu'en venant ici, vous allez devoir vous frapper soit des artistes russes, soit du heavy metal… parfois même, les deux en même temps. Avouez : faut être un peu masos, non ?…

Pas de réactions hostiles ? J'en conclus que vous ne vous êtes donc pas trompés en faisant des recherches sur Gougueule™ ! C'est bien ce magnifique blog (géré par un sacré foutu beau gosse) que vous aviez l'intention de visiter. Ça prouve au moins que vous n'êtes pas des petits branleurs qui s'astiquent le cornichon en écoutant le best of de Mariah Carey !

Les premiers frimas ayant commencé à taquiner la lande, il est temps de faire un inventaire non exhaustif des belles galettes métalliques parues aux confins de l'empire soviétique durant l'année écoulée. Encore une fois, la cueillette a été fructueuse, tant en quantité qu'en qualité. Et pour une fois, exceptionnellement, en guise de préliminaires, je n'ai sélectionné que des groupes s'exprimant dans un patois autre que celui de Maria Sharapova.

Et puisque nous sommes entre gens trèèès distinguééééés, on va pouvoir lâcher les lions !

>>>>> СТОЛИЧАЯ

01 - Infected Rain - Endless Stairs
02 - Lycanthropy - Bondage Slave Bitch
03 - Balfor - Wolfbreed
04 - Slice Of Sorrow - Only Whisper
05 - Hyperomm - Whispers of Heavenly Death
06 - Pokerface - Bow ! Run ! Scream !
07 - Svart Honning - On the Kalinov Bridge
08 - Exzoust - I Am Who I Am
09 - Riff Action Family - Ratman
10 - Cancroid - When Death Plays Blues
11 - Sturmmann - Achtung !
12 - Among Gods - Frozen Hearth
13 - Forodwaith - Weakness Transgress
14 - inStack - Secret
15 - Trawler - Passion
16 - Concrete Age - Scorpion Dance
17 - Ugly Deadman - Eden Lake
18 - Black Soul Blade - The Masterpiece of Hate

vendredi 22 septembre 2017

Une chanson (Strange Fruit)


Les  arbres  du  Sud  portent  un  fruit  étrange
Du  sang  sur  les  feuilles  et  du  sang  sur  les  racines
Des  corps  noirs  qui  se  balancent  dans  la  brise  du  Sud
Un  fruit  étrange  suspendu  aux  peupliers

Scène  pastorale  du  vaillant  Sud
Les  yeux  révulsés  et  la  bouche  déformée
Le  parfum  des  magnolias,  doux  et  printanier
Puis  l'odeur  soudaine  de  la  chair  brûlée

Voici  un  fruit  que  les  corbeaux  picorent
Que  la  pluie  fait  pousser,  que  le  vent  assèche
Que  le  soleil  fait  mûrir,  que  les  arbres  font  tomber
Voilà  une  étrange  et  amère  récolte

Écrite et composée par Abel Meeropol, cette chanson est enregistrée pour la première fois par Billie Holiday en 1939. Impitoyable réquisitoire contre le racisme aux États-Unis et plus particulièrement contre les lynchages que subissaient les Afro-Américains, elle est considérée comme la première chanson contestataire de la musique de variété. Le disque s'écoule à plus d'un million d'exemplaires.

Pour bien comprendre la portée historique et sociologique de cette chanson, il suffit d'en lire les paroles et de se rappeler qu'elles datent d'une époque, pas si lointaine, où le racisme était encore profondément ancré aux États-Unis. Entre 1889 et 1940, près de 400 lynchages ont été perpétrés, principalement dans les états du Sud, dont 80% contre la population noire.

L'ampleur de l'œuvre est si imposante, qu'il m'est rapidement apparu que je n'avais pas le droit de faire l'impasse sur certaines reprises. J'ai donc le plaisir de vous en proposer 36 versions différentes, mais toutes aussi poignantes les unes que les autres.

Une question demeure cependant : « Peut-on changer le monde avec une simple chanson ? »

>>>>> NECKTIE PARTY

01 - Billie Holiday
   02 - Nnenna Freelon
      03 - Colette Magny
         04 - Cassandra Wilson
            05 - Natalie Douglas
               06 - Habaka
                  07 - Carmen McRae
                     08 - Miki Howard
                        09 - Laika Fatien
                           10 - Ada Montellanico
                              11 - Beth Hart & Joe Bonamassa
                                 12 - Mary Coughlan
                                    13 - The Twilight Singers
                                       14 - Archie Shepp
                                          15 - John Martyn
                                             16 - Katey Sagal & The Forest Rangers (feat. Blake Mills)
                                                17 - Siouxsie & The Banshees
                                                   18 - Jeff Buckley
 


>>>>> 12 YEARS A SLAVE

19 - Amii Stewart
   20 - Dee Dee Bridgewater
      21 - AaRON
         22 - Dominique Magloire & Michel Pastre Quartet
            23 - Jimmy Scott
               24 - Russell Gunn
                  25 - Rossana Casale
                     26 - James Carter
                        27 - Rokia Traoré
                           28 - Josh White
                              29 - Alex Harvey
                                 30 - UB40
                                    31 - India.Arie
                                       32 - Lucia Cadotsch
                                          33 - Ranee Lee
                                             34 - Moddi
                                                35 - José James
                                                   36 - Richie Arndt

mercredi 20 septembre 2017

Setu... Yann-Fañch Kemener [ par Zocalo ]


Né Jean-François Quémener, Yann-Fañch Kemener bretonnise son nom lorsqu'il commence à chanter. En public, à l'âge de 13 ans. Avec une mère vannetaise et un père originaire de Glomel, le breton est d'ailleurs sa langue natale.

En 1988, il participe à l'éclosion d'un groupe devenu légendaire, Barzaz, composé de musiciens de classe internationale. Le percussionniste, David Hopkins, est d'ailleurs irlandais et pour l'anecdote, il est l'un des premiers musiciens que j'ai vu jouer sur scène du hang, cet instrument suisse qui évoque le son des steel drums.

Adepte des petites formations, Yann-Fañch multiplie les collaborations avec Erik Marchand, Anne Auffret, Dan Ar Braz, Aldo Ripoche, François Corneloup. Cette compilation est aussi l'occasion de retrouver le fabuleux Didier Squiban avec qui Yann-Fañch a enregistré trois albums.

Yann-Fañch Kemener est aussi écrivain et collecteur de contes et chansons de sa Bretagne, qu'il a publiés dans de nombreux ouvrages que je vous recommande. Il enregistre certains de ces contes sur ses albums, comme ici le récit des pêcheurs de Douarnenez.

>>>>> KOUIGN AMANN

01 - Je chante mon pays (ft. Didier Squiban)
02 - Ar butun (ft. Barzaz)
03 - Tri martolod (ft. Didier Squiban)
04 - Bopte pasan er ger man
05 - Amazing grace - Divrois
06 - Kontadenn (Récit des pêcheurs) (ft. Didier Squiban)
07 - An dei' ell penn ur bern plouz
08 - Kann ha Diskan - Tamm Kreiz : Mari Perin (ft. Patrick Marie)
09 - Ne ouiet ket c'hwi nehin
10 - Ne c'houlan netra gant ar vadam
11 - Kann ha Diskan - Ar falc'her braz (ft. Erik Marchand)
12 - Kann ha Diskan - Ton doubl : Ar serjant major
13 - Me'zo Ganet E Kreiz Ar Mor (ft. Didier Squiban)
14 - An den kozh dall (ft. Barzaz)
15 - An dro (ft. Didier Squiban)
16 - Na peus ket gwelet e neb
17 - Gwerz Penmarc'h
18 - Glac har a garantez
19 - Dañs plinn (ft. Barzaz)
20 - Pachpi
21 - Marie Louison

dimanche 17 septembre 2017

Это ... Аквариум (This Is… Aquarium)


Appréhender la discographie d'Akvarium (Аквариум) n'est pas une sinécure !

D'abord il y a les albums "normaux" : enregistrés et mis sur le marché. Puis il y a les disques enregistrés et pas diffusés, mais qui ressortent sous forme de compilations ou de bonus. Il y a aussi les albums enregistrés sous le pseudonyme d'Orchestre Russe d'Abyssinie ! Sans oublier les bandes originales de films, les albums parallèles des musiciens impliqués dans divers projets, les lives, les best of et autres compilations. Grosso modo, ça fait une bonne centaine de disques !

En résumé, Akvarium est un groupe de rock russe formé en 1972 à Léningrad par Anatoli Gunitski et Boris Grebenchtchikov. Comme tout groupe de rock qui se respecte, il a connu un démarrage poussif, soigneusement favorisé par les dirigeants d'un pays qui voyait d'un très mauvais œil ses sujets se délecter de sonorités peu conformes au dogme bolchévique.

Il faudra donc attendre le milieu des années 80 et l'assouplissement du régime engagé par Mikhaïl Gorbatchev pour qu'Akvarium prenne enfin son envol. Un répertoire riche et varié, mâtiné de pop, de rock, de folk, de reggae, de blues et quelques éclats de jazz fait qu'Akvarium s'impose rapidement comme le fer de lance de la scène rock russe.

Un demi siècle plus tard, les vétérans continuent de remplir les plus grandes salles de spectacle, sur lesquelles ils sont comme des poissons dans l'eau !

>>>>> КРАСНАЯ РЫБА

01 - Чай (1981 - Синий альбом)
        Tea (1981 - Blue Album)
02 - Мой Муравей (1981 - Треугольник)
        My Ant (1981 - Triangle)
03 - Береги Свой Хой (1982 - Табу)
        Take Care of Your Hoy (1982 - Taboo)
04 - Вана Хойа (1983 - Радио Африка)
        Wana Hoya (1983 - Radio Africa)
05 - Небо становится ближе (1984 - День Серебра)
        The Sky Is Getting Closer (1984 - Silver Day)
06 - Она может двигать (1985 - Дети декабря)
        She Can Move (1985 - Children of December)
07 - Очарованный тобой (1987 - Равноденствие)
        Enchanted by you (1987 - Equinox)
08 - Летчик (1993 - Любимые Песни Рамзеса IV)
        The Pilot (1993 - Favorite Songs of Ramses IV)
09 - Ты Нужна Мне (1994 - Кострома, mon amour)
        You Need Me (1994 - Kostroma, mon amour) 
10 - Таможенный Блюз (1995 - Навигатор)
        Customs Blues (1995 - Navigator)
11 - Максим-лесник (1996 - Снежный лев)
        Maxim Forester (1996 - Snow Lion)
12 - Люди, Пришедшие из Можжевельника (1997 - Гиперборея)
        People Who Came from Juniper (1997 - Hyperborea)
13 - Сын Плотника (1999 - Пси)
        Carpenter's Son (1999 - Psi)
14 - 500 (2002 - Сестра Хаос)
        500 (2002 - Sister Chaos)
15 - Человек из Кемерово (2003 - Песни Рыбака)
        The Man from Kemerovo (2003 - Songs of the Fisherman)
16 - Белая (2005 - Zoom Zoom Zoom)
        White (2005 - Zoom Zoom Zoom)
17 - Шумелка (2006 - Беспечный русский бродяга)
        Noisy (2006 - Carefree Russian Tramp)
18 - Анютины Глазки и Божьи Коровки (2008 - Лошадь Белая)
        Pansies and Ladybugs (2008 - White Horse)
19 - Вятка Сан Франциско (2009 - Пушкинская 10)
        Vyatka of San Francisco (2009 - Pushkinskaya 10)
20 - Назад в Архангельск (2011 - Архангельск)
        Back to Arkhangelsk (2011 - Arkhangelsk)
21 - Кошка Моря (2013 - Аквариум Плюс)
        The Cat of the Sea (2013 - Aquarium Plus)
22 - Песни нелюбимых (2016) (Single)
        Songs of the Unloved (2016) (Single)

samedi 16 septembre 2017

Это ... Король и Шут (This Is… The King and the Clown)


Rongé par l'alcool et les drogues, Michael Gorsheneva s'éteint dans la nuit du 18 au 19 juillet 2013.

25 ans plus tôt, ce grand escogriffe à la voix de soudard créait, avec d'autres frappadingues de son acabit, l'un des groupes les plus déjantés de Russie. Et pendant 25 ans, cette bande de joyeux drilles n'a eu de cesse de bousculer les règles de la bienséance et de martyriser les tympans d'un public bariolé. Le répertoire du roi et du bouffon est un bouillant capharnaüm qui mêle rock, folk, punk, chansons à boire et à danser.

Fêtards, bordéliques, facétieux, turbulents, voilà bien des épithètes pour qualifier les membres de Korol' i Shut, qui n'en sont pas moins des musiciens talentueux et revendiquent leur admiration pour les Beatles. 

À partir de 2014, ces mêmes musiciens ont décidé de poursuivre l'aventure en rebaptisant le groupe du nom d'une chanson écrite par leur chanteur disparu : Северный Флот (Northern Fleet).

Et vogue la galère !

>>>>> ЧЕРНЫЙ ФЛАГ

01 - Внезапная Голова (1996 - Камнем По Голове)
        Sudden Head (1996 - Stone on the Head)
02 - Он не знает, что такое жизнь ! (1997 -  Король и Шут) (Instrumental)
        02 - He Does Not Know What Life Is ! (1997 - The King and the Clown)
03 - Бедняжка (1998 - Акустический альбом)
        Poor Thing (1998 - Acoustic Album)
04 - Лесник (1999 - Ели мясо мужики) (Live)
        Forester (1999 - Men Ate Meat)
05 - Запрет Отца (2000 - Герои и Злодеи)
        Prohibition of the Father (2000 - Heroes and Villains)
06 - Кузьма и барин (2001 - Как в старой сказке)
        Kuzma and the Master (2001 - As in the Old Fairy Tale)
07 - Мёртвый Анархист (2002 - Жаль, Нет Ружья)
        Dead Anarchist (2002 - It's a Pity, No Guns)
08 - Воспоминание о Былой Любви (2003 - Мёртвый Анархист) (Live)
        Recollection of the Old Love (2003 - Dead Anarchist)
09 - Исповедь Вампира (2004 - Бунт На Корабле !)
        Vampire Confession (2004 - Riot on the Ship !)
10 - Марионетки (2006 - Продавец кошмаров)
        Puppets (2006 - The Seller of Nightmares)
11 - Дагон (2008 - Тень клоуна)
        Dagon (2008 - The Shadow of the Clown)
12 - Киногерой (2010 - Театр демона)
        The Movie Hero (2010 - The Demon Theater)
13 - Баллада о Бедном Цирюльнике (2011 - TODD. Акт 1. Праздник крови)
        The Ballad of the Poor Barber (2011 - TODD, Act 1. Blood Festival)
14 - Маленький остров (2012 - TODD. Акт 2. На краю)
        Little Island (2012 - TODD, Act 2. On the Edge)
15 - На краю (2013 - На краю) (Live)
        On the Edge (2013 - On the Edge) (Live)

vendredi 15 septembre 2017

Это… Би-2 (This Is… Bi-2)


Pourquoi Bi-2 ? me direz-vous !

Tout commence en 1988, à Minsk en Biélorussie, Alexander "Shura" Uman et Egor "Lyova" Bortnik forment le groupe Братья по Оружию (Brothers in Arms) qui se transforme rapidement en Берег Истины (The Shore of Truth) et plus rapidement encore en Би-2, composé des initiales du groupe et du chiffre 2 évoquant le duo originel.

Malheureusement, les débuts sont plus que pitoyables et les deux amis décident de mettre le groupe entre parenthèses et de s'expatrier en Israël puis en Australie où ils continuent néanmoins de composer. C'est d'ailleurs à Melbourne qu'ils enregistrent leur premier album en 1998 avant de s'installer définitivement à Moscou en 1999.

Il faudra cependant attendre l'an 2000 et la publication du deuxième album pour que le groupe connaisse enfin la consécration et les premières récompenses discographiques. Depuis, il vole de succès en succès, se produit dans des salles combles, ses chansons sont reprises dans de nombreuses bandes originales de films.

Shura et Lyova, à la tête d'une formation à la fois puissante et aérienne, produisent un rock fortement influencé par des groupes comme The Cure, Joy Division ou encore The Sisters Of Mercy.

>>>>> ГОРИЗОНТ СОБЫТИЙ

01 - Время Перемен (1998 - Бесполая и Грустная Любовь)
        The Time of Change (1998 - Asexual and Sad Love)
02 - Серебро (2000 - Би-2)
        Silver (2000 - Bi-2)
03 - Ещё Не Вечер (2001 - Мяу Кисс Ми)
        Not Evening (2001 - Miaow Kiss Me)
04 - Феллини (feat. Сплин) (Песня Сплин) (2001 - Fellini Tour) (Live)
        Fellini (feat. Spleen) (Spleen Cover) (2001 - Fellini Tour)
05 - Ангелы (2004 - Иномарки)
        Angels (2004 - Foreign Cars)
06 - Привет Тебе (2006 - Moloko)
        Hello to You (2006 - Moloko)
07 - До Утра (feat. Чичерина) (2009 - Лунапарк)
        Before the Morning (feat. Chicherina) (2009 - Lunapark)
08 - Мой Рок-н-Ролл (2010 - ...и Корабль Плывет) (Live)
        My Rock and Roll (2010 - ...and Ship Swims)
09 - Вечная Призрачная Встречная (2010 - О Чем Говорят Мужчины)
        The Eternal Ghostly Counter (2010 - What Men Talk About)
10 - С Тобой (2010 - Би-2 и Симфонический Оркестр МВД России) (Live)
        With You (2010 - Bi-2 and Symphony Orchestra of the Ministry of Internal Affairs of Russia)
11 - Безвоздушная Тревога (feat Тамара Гвердцители) (2011 - Spirit)
        Airless Alarm (feat. Tamara Gverdtsiteli) (2011 - Spirit)
12 - Шамбала (feat. Елена Кауфман) (2013 - Би-2 и Prague Metropolitan Symphonic 
       Orchestra) (Live)
        Shambhala (feat. Elena Kaufman) (2013 - Bi-2 and Prague Metropolitan Symphonic
        Orchestra)
13 - Музыка Ьез Причин (feat. Elizaveta & Валерий Гаина) (2014 - #16плюс)
        Music Without Causes (feat. Elizaveta & Valery Gaina) (2014 - #16plus)
14 - Варвара (2014 - Квартирник) (Акустика Концерта) (Live)
        Barbara (2014 - Apartment) (Acoustic Concert)
15 - Научи Меня Быть Счастливым (2016 - Crocus City Hall, Moscow) (Live)
        Teach Me to Be Happy (2016 - Crocus City Hall, Moscow)

jeudi 14 septembre 2017

Это… Сурганова и Оркестр (This Is… Surganova and her Orchestra)


Il y a des destins…

Abandonnée à la naissance par ses parents, la petite Svetlana voit le jour à Leningrad, le 14 novembre 1968. À 3 ans, elle est adoptée par Leah Davydovna Surganova, étudiante en biologie.

Elle suit des cours de violon à la prestigieuse académie de musique de Leningrad. À 14 ans, elle crée son premier groupe [Камертон (Diapason)] et compose ses premières chansons. Puis, elle obtient un diplôme de docteur en pédiatrie à Saint-Pétersbourg. C'est d'ailleurs durant ses études de médecine qu'elle fonde un nouveau groupe [Лига (The League)] avec lequel elle remporte de nombreuses récompenses dans divers radio-crochets.

C'est en 1993 qu'elle fait la connaissance de Diana Arbenina. Les deux jeunes femmes forment alors un duo acoustique [Ночные Снайперы (Night Snipers)] qui devient rapidement un véritable groupe de rock, après l'embauche de nouveaux musiciens. Le groupe connait un réel succès qui lui ouvre les portes de nombreux festivals en Russie, en Europe et jusqu'aux États-Unis.

Dès lors, la vie de Svetlana aurait pu devenir un véritable conte de fée, mais c'était sans compter sur une méchante tumeur qui lui rongeait les entrailles. Il faudra 8 ans de soins intensifs et de nombreuses opérations chirurgicales pour qu'elle puisse enfin reprendre sa vie de saltimbanque.

En 2003, elle choisit de poursuivre une carrière sous son propre nom. Elle retrouve alors les studios, la scène et la reconnaissance d'un public fidèle et passionné.

Pop, rock, jazz et rythmes sud-américains sont au répertoire de cette jolie demoiselle russe qui n'a jamais caché son homosexualité et milite dans diverses organisations de soutien aux lesbiennes, gays, bisexuels et trans (LGBT).

Je vous l'avais dit : il y a des destins…

>>>>> ПРОВЕРЕНО ВРЕМЕНЕМ

01 - Птицы (2003 - Неужели не я ?)
        Birds (2003 - Is It Really Not Me ?)
02 - Ты (2003 - Живой) (Live)
        You (2003 - Live)
03 - Ангел (ремикс) (2004 - Корабли) (EP)
        Angel (remix) (2004 - Ships)
04 - Корабли (2005 - Возлюбленная Шопена)
        Ships (2005 - Chopin's Beloved)
05 - Весна (2006 - Кругосветка) (Live)
        Spring (2006 - Round the World)
06 - Нас единицы (2007 - Соль)
        We Are an Unit (2007 - Salt)
07 - Кошка (2008 - Проверено Временем. Часть I - Вечное Движение)
        Cat (2008 - Checked by Time - Part I - Perpetual Movement)
08 - Чудесная страна (2009 - Чужие как свои)
        A Wonderful Country (2009 - Alien as Their Own)
09 - Далеко (2009 - Сад Эрмитаж, Москва) (Live)
        Far (2009 - Hermitage Garden, Moscow)
10 - Высочество (2011 - Увидимся скоро)
        Highness (2011 - See You Soon)
11 - Гертруда (feat. Вера Полозкова) (2013 - Велосипед) (EP)
        Gertruda (feat. Vera Polozkova) (2013 - Bicycle)
12 - Ты - пламя живое (2014 - Игра в классики)
        You - Living Flame (2014 - Classics Game)
13 - Сердце (2015 - #МИРУМИР)
        Heart (2015 - # MIRUMIR)
14 - Мураками (2015 - Игра в классики) (Live in Crocus City Hall, Moscou)
        Murakami (2015 - Classical Game)
15 - Увидимся скоро (2016 - Как я провел этот Летник)
        See You Soon (2016 - How I Spent this Letnik)
16 - Нам нужна одна победа (2017 - Песни военных лет)
        We Need One Victory (2017 - Songs of the War Years)

mercredi 13 septembre 2017

Это… Ария (This Is… Aria)


Et si, finalement, le plus grand groupe de heavy metal contemporain ne venait pas de la perfide Albion, ni même de la Bay Area de San Francisco !

Aria !… Aria ?!?
Vous connaissez Aria ?
Ou plutôt Ария — groupe de heavy metal russe.

Cherchez l'erreur : créé à Moscou en 1985, Aria connait un succès fulgurant dès son premier album. Il remplit des stades entiers de Smolensk à Petropavlovsk-Kamtchatski et de Novossibirsk jusqu'au détroit de Béring. Les compositions puissantes et mélodiques ne sont pas sans rappeler un célèbre groupe anglais dont les pochettes sont ornées d'une terrifiante mascotte ! Et pourtant, pourtant, ces braves serviteurs du heavy metal éternel demeurent quasiment inconnus hors de leurs frontières.

Pourtant leur musique est extraordinaire : dynamique, riche, puissante, originale. Les textes sont, pour la plupart, écrits par la poétesse géorgienne Margarita Pushkina, et chantés dans la langue de Lev Yachine. Les musiciens sont aussi tranchants que ceux qui sévissent dans l'immonde empire capitaliste et les chanteurs qui se sont succédé dans la formation possèdent un organe à faire pâlir tous les metal gods de l'infâme showbiz anglo-saxon.

Mais les dieux du metal business sont ainsi : sourds aux riffs plombés venus de la taïga, insensibles au charme des langues qui roulent les "r" comme des galets au fond de l'Ienisseï, indifférents à la force animale des joueurs de balalaïka électrique.

Eh bien moi j'ai envie de donner un sérieux coup de projo sur ce groupe magnifique qui n'a pas peur d'affirmer son appartenance à la confrérie chevaleresque du métal en fusion, sans renier ses racines profondes. Camarades, je vous laisse la place !

>>>>> СДЕЛАНО В РОССИИ

01 - Бивни черных скал (1985 - Мания Величия)
      
Tusks of Black Cliffs (1985 - Megalomania) 
02 - Здесь Куют Металл (1986 - С кем Ты ?)
      
Here Is the Metal Forged (1986 - Who Are You With ?)
03 - Баллада О Древнерусском Воине (1987 - Герой Асфальта)
      
Ballad of an Ancient Russian Warrior (1987 - Hero of Asphalt)
04 - Искушение (1989 - Игра с Огнём)
      
Temptation (1989 - Playing With Fire)
05 - Не хочешь, не верь мне (1991 - Кровь за Кровь)
      
Don't Want, Don't Believe Me (1991 - Blood for Blood)
06 - Возьми Моё Сердце (1995 - Ночь Короче Дня)
      
Take my Heart (1995 - Night Is Shorter Than Day)
07 - Дезертир (1998 - Генератор Зла)
      
Deserter (1998 - Generator of Evil)
08 - Беспечный ангел (Golden Earring Cover) (1999 - Tribute to Harley Davidson) (EP)
      
Careless Angel (Going to the Run, Golden Earring Cover)
09 - Небо Тебя Найдёт (2001 - Химера)
      
You'll Find the Sky (2001 - Chimera)
10 - Машина Смерти (2002 - Штиль)
      
Death Machine (2002 - Calm)
11 - Твой Новый Мир (2003 - Крещение Огнём)
      
Your New World (2003 - Baptism of Fire)
12 - Осколок льда (2003 - В Поисках Новой Жертвы…)
      
Ice Shard (2003 - In Search of New Victims...) (Live)
13 - Твой День (2006 - Армагеддон)
      
Your Day (2006 - Armageddon)
14 - Симфония Огня
(2011 - Феникс)
      
Symphony of Fire (2011 - Phoenix)
15 - Не сходи с ума (2014 - Через все времена)
      
Don't Be Mad (2014 - Through All Times)
16 - Улица Роз (2016 - Классическая Ария) (Live)
       Street of Roses (2016 - Classical Aria) (Live)


mardi 12 septembre 2017

Это… Сплин (This Is… Spleen)


Bâti autour de son leader charismatique Aleksander Vasilev — auteur, compositeur, guitariste et chanteur — le groupe Сплин (Spleen) a vu le jour à Saint-Pétersbourg en 1994.

Parmi la multitude de groupes qui sévissent en Russie, Spleen est sans doute celui qui affiche l'un des plus beaux répertoires. Il propose un rock d'une rare élégance, empreint de nostalgie et qui privilégie les ambiances feutrées.

Actif sur les scènes russes et des différents états de la Communauté des États Indépendants (C.E.I.), Spleen s'est également autorisé quelques belles incursions aux États-Unis. On le retrouve même en première partie des Rolling Stones lors de leur passage à Moscou en août 1998.

Si un spleen baudelairien vous ronge l'âme, laissez-vous alors envahir par un Splin tout droit venu du delta de la Neva, baigné des vents salés de la mer Baltique. Наслаждаться !

>>>>> MÉLANCOLIE

01 - Мне сказали слово (1994 - Пыльная быль)
        I Was Told the Word (1994 - Dusty Story)
02 - Любовь Идет По Проводам (1996 - Коллекционер оружия)
        Love Goes on the Wires (1996 - Collector of Weapons)
03 - Три Цвета (Первый Снег) (1997 - Фонарь под глазом)
        Three Colors (First Snow) (1997 - Lantern Under the Eye)
04 - Приходи (1998 - Гранатовый альбом)
        Come (1998 - Garnet Album)
05 - Пил-курил (1999 - Альтависта)
        Peel-Smoking (1999 - Altavista)
06 - Мария и Хуана (2000 - Альтависта Live)
        Maria and Juana (2000 - Altavista Live)
07 - Тебе Это Снится (2001 - 25-й кадр)
        You Are Dreaming (2001 - 25th Frame)
08 - Бездыханная легкость моя (2002 - Акустика) (Live)
        Sightlessness of my Ease (2002 - Acoustics)
09 - Северо-Запад (2003 - Новые люди)
        North-West (2003 - New People)
10 - Семь Восьмых (2004 - Реверсивная хроника событий)
        Seven Eighths (2004 - Reversive Chronicle of Events)
11 - Волна (2007 - Раздвоение личности)
        The Wave (2007 - Split Personality)
12 - 3007 (2009 - Сигнал из космоса)
        3007 (2009 - Signal from Space)
13 - Праздник (Другая точка зрения) (2012 - Обман зрения)
        Feast (Another Point of View) (2012 - Cheating)
14 - Помолчим немного (2014 - Резонанс. Часть 1)
        Let's Keep Silent a Bit (2014 - Resonance, Part 1)
15 - Шахматы (2014 - Резонанс. Часть 2)
        Chess (2014 - Resonance, Part 2)
16 - Реквием (2016 - Ключ к шифру)
        Requiem (2016 - The Key to the Code)

lundi 11 septembre 2017

Это… Шмели (This is… Bumblebee)


Ce qu'il y a de plus sympa dans les feux d'artifice, c'est la diversité des couleurs et des formes. On aime les grosses fusées rouges qui embrasent le ciel et les petites blanches qui sifflent comme des balles. Il y a aussi les vertes qui retombent comme une pluie d'étoiles et les oranges qui zigzaguent entre les nuages.

Le répertoire du groupe Шмели est un peu conçu de la même façon. À leur folk industriel, ils ont ajouté des touches de pop, de rock, de metal, de punk, de gothic, d'électro… un sacré feu d'artifice !

Vous me connaissez : je ne suis pas du genre à m'exalter sur le premier groupaillon sorti du trou du cul de Satan. Par contre, quand je tombe sur une incontestable pépite, mon petit cœur d'artichaut a tôt fait d'entrer en ébullition.

Le bourdon (Шмели) prend son envol en 1993, sous l'impulsion de deux artistes ukrainiens : Aleksandr "Shmel" Shmelov (auteur, chanteur, guitariste, bassiste) et Lolya "Lyos" Zasedateleva (compositrice, chanteuse). Les premiers albums sortent en 1998 et le groupe s'installe définitivement à Moscou en 1999.

Dès lors, le groupe n'a cessé de faire évoluer sa musique pour la rendre totalement protéiforme et inattendue. Lyos et Shmel sont si prolifiques qu'en une vingtaine d'années ils ont sorti presque 40 albums, tant avec Шмели qu'au sein de divers projets parallèles ou en collaboration avec d'autres artistes.

Chaque album est un merveilleux périple dans un univers fantasque et plein de surprises. Ne soyez pas le dernier à vous envoler à dos de bourdon !

>>>>> FLIGHT OF THE BUMBLEBEE

01 - Лютий снiг (1998 - Пурга)
       February Snow (1998 - Blizzard)
02 - Волосы (1998 - Дурацкие книжки)
        Hair (1998 - Wacky Books)
03 - У гаю (1999 - Вулканизация душ)
        At Guy (1999 - Curing Shower)
04 - Слёзная (2000 - Бомба в Убежище)
        Lacrimal (2000 - Bomb in the Refuge)
05 - Крыша горит (2000 - Мощи)
        Roof Lights (2000 - Might)
06 - Туловищей (2000 - Трахни небо)
        Torso (2000 - Fuck the Sky)
07 - Лиха та беда (2000 - Организм)
        Disaster and Trouble (2000 - Organism)
08 - Лихорадит меня ночь (2002 - Негатив пространства)
        Night Fever I (2002 - Negative Space)
09 - Я не ангел (2004 - Жажда)
       I'm Not an Angel (2004 - Thirst)
10 - Свобода (2004 - Тень сердца)
        Freedom (2004 - Heart Shadow)
11 - Шутка (2005 - Лед)
        Joke (2005 - Ice)
12 - Где есть ты ? (feat. Alan Waters) (2005 - Восемь женщин на радуге)
        Where Have You ? (2005 - Eight Women on a Rainbow)
13 - Все будет хорошо (Intro) (2006 - Пуговица)
        It Will Be OK (Intro) (2006 - Button)
14 - Лаборатория альтруизма (2006 - Я вернусь к тебе)
        Laboratory of Altruism (2006 - I'll Get Back to You)
15 - La rencontre (feat. Steve Love) (2007 - Кошкины обиды)
        La rencontre (2007 - Cat Resentment)
16 - Раны (2008 - Карамельные страхи)
        Wounds (2008 - Caramel Fears)
17 - Зоя (2009 - М.Я.У. : Московская Ярмарка Удовольствий)
        Zoe (2009 - M.F.P. : Moscow Fair Pleasure)
18 - Женщина-игра (2010 - Механическая балерина)
        Woman Game (2010 - Mechanical Ballerina)
19 - Найди (2010 - Топливо)
        Find (2010 - Fuel)
20 - Му-Му жива (2011 - Театр уродов)
        Mu-Mu Alive (2011 - Theatre of Freaks)
21 - Ансамбль (2013 - Пара трупов)
        Ensemble (2013 - Couple of Corpses)
22 - Под асфальт (2014 - Белый карандаш)
        Under the Asphalt (2014 - White Pencil)
23 - Светится мгла (2017 - 16 чудес)
        Lights Mist (2017 - 16 Miracles)
24 - Металевий свiт (2017 - Мизантропия)
        Metal World (2017 - Misanthropy)

  

dimanche 10 septembre 2017

Un dimanche en 2017 - Juillet / Août

J'le crois pas : vous êtes encore là ? Vous m'avez attendu ? Si je n'avais pas un rock à la place du cœur, je crois que j'aurais bien laissé s'échapper une petite larmichette.

Mais nous ne sommes pas ici sur un blog pour gamines prépubères ! Ici, on aime le gros son délivré pas des grosses brutes échevelées en spandex moule-burnes et santiagues à bascule. Ici, c'est pas le coin des poètes… mais plutôt celui des "pouêt !" qui laissent des traces au fond du caleçon. 

Et pour bien appréhender cette rentrée, laissez-moi vous faire goûter à quelques délicieuses petites friandises récoltées de-ci de-là au cœur de l'été. Profitez-en, ça vient tout juste de sortir, c'est tout frais, ça sent encore un peu la colle, mais ça déménage comme un troupeau de bisons cocaïnomanes.



>>>>> MARIO DUPLANTIER

01 - Prong - Interbeing
02 - Frankenbok - Voodoo, Inc
03 - Death Valley Knights - Be the Grizzly
04 - Bloodclot - Up in Arms
05 - Will To Die - Generation of Genocide
06 - Bloody Hammers - Gates of Hell
07 - Cortez - Blood of Heirs (In the Shadows of Ancients pt. III)
08 - Ghosts of Black River - Swamp Stomp
09 - Killset - Killers in the Pit
10 - River Black - Low
11 - Alice Cooper - Private Public Breakdown
12 - Venomous Maximus - Blood for Blood
13 - Paralysis - Your Will
14 - Apostasy - Conspirators
15 - Scritikall - Endorphin
16 - Cradle Of Filth - Vengeful Spirit
17 - The Unholy Concoction - Voodoo Hangover
18 - Odium - The End of Everything




>>>>> ALEX VAN HALEN

01 - Venom Inc - War
02 - Dagoba - Stone Ocean
03 - One Slack Mind - Nuts & Bolts
04 - Goblin Zeppelin - The Machine
05 - Exoskelett - Bloodstained
06 - Shadow of Doubt - Vampires Night
07 - Die Apokalyptischen Reiter - Herz in Flammen
08 - Eluveitie - Catvrix
09 - Hard Driver - Freedom Machine
10 - KMFDM - Burning Brain
11 - Ruby The Hatchet - Killer
12 - Damage Division - On Fire
13 - The Necromancers - Necromancers
14 - Lujuria - Reptile Cash
15 - Rex Brown - Lone Rider
16 - Eisbrecher - Sturmfahrt
17 - The Mentors - King of the Castle
18 - The Undead Manz - The Death