lundi 29 avril 2013

Vie et mort... et cætera

« Quand le Zornophage s'invite sur un blog, c'est pas pour se taper l'incruste. Le gars, il vient pas pour montrer ses beaux habits, ni pour jouer la sérénade : il déboule toujours avec des atouts plein les poches. Aujourd'hui, la quinte flush royale se présente sous la forme d'une double-compile consacrée à la vie et à la mort.

Par le plus grand des hasards, j'étais moi-même en train de travailler sur les mêmes thèmes. J'en profite donc pour publier simultanément le résultat de nos productions respectives. Une double double-compile... vous en avez rêvé, nous l'avons fait !!! »


LIFE & DEATH (par le Zornophage)


La vie et la mort... Vaste programme... Et vaste compilation !

La vie n'est pas que joie et la mort pas que tristesse, c'est en tout cas ce que j'ai essayé d'exprimer avec les 36 (!) titres de cette sélection.

Côté vie, évidemment, ça sourit souvent, ça secoue pas mal aussi. Côté mort, ça se morfond forcément un peu mais pas constamment, il y a des mysticismes, des croyances pour redorer le blason de la Grande Faucheuse.  Et puis, ne dit-on pas que la vie est une maladie mortelle et que donc, tout est intimement, fatalement lié ?

Et donc, je vous laisse avec ma sélection, variée comme à l’habitude, en espérant que vous prendrez du plaisir à l'écouter parce que, ne nions pas l'évidence, la vie est trop courte pour s'y ennuyer.

Enjoie !

>>>>> MUTE LIFE

01 - Spirit - Life Has Just Begun
02 - Syd Matters - Hi Life
03 - Foo Fighters - All my Life
04 - Black Oak Arkansas - Let Life Be Good to You
05 - Sly & the Family Stone - Life
06 - The Damned - I Need a Life
07 - The Band - Life Is a Carnival
08 - Talking Heads - Life During Wartime
09 - Gov't Mule - Larger Than Life
10 - Manic Street Preachers - A Design for Life
11 - Kate Bush - Jig of Life
12 - Stevie Ray Vaughan - Life by the Drop
13 - Man - Sudden Life
14 - Radiohead - Life in a Glasshouse
15 - Average White Band - Love Your Life
16 - Elysian Fiels - Life's a Gas
17 - Gentle Giant - Way of Life
18 - King's X - Dream in My Life


>>>>> BLIND DEATH

01 - Pearl and the Beard - Oh, Death !
02 - Chingon - Cherry's Dance of Death
03 - Queen - Death on Two Legs
04 - Madness - Death of a Rude Boy
05 - Primal Scream - Little Death
06 - Peeping Tom - Celebrity Death Match
07 - Hawkwind - Death Trap
08 - Spiritualized - Death Take Your Fiddle
09 - The Pretty Things - Death
10 - Son House - Death Letter Blues
11 - Eugene McDaniels - Freedom Death Dance
12 - Atomic Rooster - Death Walks Behing You
13 - Marc Almond - My Death
14 - Blanche - O'Death, Where Is Thy Sting ?
15 - The Devil's Blood - Die the Death
16 - Ramblin' Jack Elliott - Death Don't Have No Mercy
17 - The Kinks - Death of a Clown
18 - Judas Priest - Beyond the Realms of Death



LA VIDA Y LA MUERTE (par Keith Michards)


J'ai toujours pensé que le pire moment de la vie c'était la naissance.

Avant, on est dans un état semi-végétatif. On n'a pas de soucis. On nage dans un océan de douceur. Nourri, logé, blanchi. Cool Raoul, pépère Norbert ! C'est après que les problèmes commencent : d'abord l'école, puis le chômage. Les factures à payer, l'hiver qui n'en finit pas, la bagnole en panne... les autres qui ne sont nés que pour te faire regretter de l'être toi aussi. Et si par bonheur, tu trouves un bon job, alors là, c'est le FISC qui te tombe sur le râble. Et madame qui n'a jamais assez de vêtements dans sa garde-robe. Et les gosses qui n'arrêtent pas de te taper pour le MacDo, la Playstation, le cinoche. Et le chien qui a toujours envie de sortir à l'heure de Téléfoot. Sans oublier les envieux, les aigris, les bas-de-plafond qui convoitent ta femme, tes gosses... et même ton chien.

Non, franchement plutôt mourir que de naître !

>>>>> MUERA LA VIDA !

01 - Baby Woodrose - In your Life
02 - Blue Öyster Cult - O.D.'d on Life Itself
03 - Brigitte Fontaine - La vie sur les bras
04 - Carlos Santana - Life Is Just a Passing Parade
05 - Deep Purple - Might Just Take your Life
06 - Helen Merrill - In my Life (cover The Beatles)
07 - Queen - Life Is Real (Song for Lennon)
08 - Charlélie Couture - La vie facile
09 - Emerson, Lake & Palmer - C'est la vie
10 - Jack Bon - Life Is Good
11 - Jerry Lee Lewis - Rockin' my Life Away (ft.Kid Rock & Slash)
12 - Eddy Mitchell - Merci la vie
13 - Lynyrd Skynyrd - Start Livin' Life Again
14 - Pink Floyd - Coming Back to Life
15 - Ne Zhdali - Ma vie
16 - The Pretenders - Private Life
17 - Scorpions - Life's Like a River
18 - Wendy O. Williams - It's my Life




Ah ! La mort, ça c'est autre chose ! C'est propre, c'est rapide, ça prend à peine un quart de seconde. Couic ! Tu passes du jour à la nuit. Du chaud au froid. Je ne dis pas que c'est toujours marrant... des fois, on en bave. Surtout quand les trous-du-cul de médecins te refusent l'accès à l'au-dela. Et que je te refile une dose de fortifiant, et que je t'électrochoque, et que je te masse le poitrail ! « Oooh ! Tu vas me lâcher les baskets, Ducon, mon heure est arrivée, laisse-moi me barrer peinard ! ». Et l'autre qui me remet un tuyau dans le cul !!!

Finalement, la naissance pourrait être le plus beau jour de la vie... si on pouvait mourir tout de suite après !!!

>>>>> VIVA LA MUERTE !

01 - Alice Cooper - Dance Yourself to Death
02 - Bernard Lavilliers - L'amour et la mort
03 - Arno - Death of a Clown
04 - Black Sabbath - Kiss of Death
05 - Jacques Brel - L'amour est mort
06 - Los Leopardos - Puente de la Muerte
07 - Sixty Watt Shaman - Fear Death by Water
08 - David Bowie - My Death
09 - Jacques Higelin - Je suis mort, qui qui dit mieux
10 - Iron Maiden - Dance of Death
11 - Star Fucking Hipsters - Death Is Never Out of Fashion
12 - Jean-Louis Murat - Rémi est mort ainsi
13 - Thin Lizzy - Angel of Death
14 - Iggy Pop - Death Is Certain
15 - Renaud - Morts les enfants
16 - The Amboy Dukes  - Death Is Life
17 - Red Hot Chili Peppers - Death of a Martian
18 - Veronique Sanson - Tout est cassé, tout est mort

vendredi 26 avril 2013

This is... Black Sabbath


Et si on disait que c'est le plus grand groupe de Heavy Metal de tous les temps !!!

Ça commence par une pluie d'orage, le tonnerre gronde. Au loin, la cloche d'une chapelle sonne le glas. Tony Iommi assène le premier coup. D'un riff volcanique, il embrase l'horizon noir. Bill Ward massacre ses fûts, tandis que Geezer Butler sature l'atmosphère de notes poisseuses. C'est enfin au tour d'Ozzy Osbourne, le moine fou, d'entrer en scène : « What is this that stands before me ? »... « Qu'est-ce qui se dresse devant moi ? ».

Ainsi commence la carrière discographique de Black Sabbath. Le décor est planté, le ton est donné, l'angoisse est palpable. Qu'on se le dise : ces gars-là ont tout inventé. Sans eux, pas de Doom, pas de Stoner, pas de Sludge... vous savez, ces musiques oppressantes, ces ambiances plombées, funestes et menaçantes. Sans eux, tout simplement, pas de Heavy Metal. Le simple fait d'écrire cette phrase me fait froid dans le dos !!!

Le géniteur de Black Sabbath, son pilier central, son âme, sa colonne vertébrale, c'est Tony Iommi. Grand maître-artificier, initié dans les forges de Vulcain. Avec lui, on n'est pas dans le carpet bombing, mais plutôt dans la frappe chirurgicale. Chaque coup de médiator est conçu pour lacérer les nerfs. Autour de cette étoile noire ont gravité des satellites vocaux de tout premier ordre. On se souviendra bien entendu d'Ozzy Osbourne et de Ronnie James Dio. Et on n'oubliera surtout pas Glenn Hughes et Ian Gillan (tous deux anciens du Pourpre Profond), ni Tony Martin et encore moins Rob Halford (Judas Priest) qui prêta maintes fois sa voix au groupe sur scène.

S'il y a un groupe de Heavy Metal qui mérite une compile entière consacrée à sa discographie, c'est bien Black Sabbath... le plus grand groupe de Heavy Metal de tous les temps !!!

>>>>> WHAT IS THIS THAT STANDS BEFORE ME ?

01 - Sleeping Village (1970 - Black Sabbath)
02 - Rat Salad (1970 - Paranoid)
03 - Solitude (1971 - Master of Reality)
04 - St.Vitus Dance (1972 - Vol. 4)
05 - Looking for Today (1973 - Sabbath Bloody Sabbath)
06 - Supertzar (1975 - Sabotage)
07 - It's Alright (1976 - Technical Ecstasy)
08 - Air Dance (1978 - Never Say Die !)
09 - Wishing Well (1980 - Heaven and Hell)
10 - Voodoo (1981 - Mob Rules)
11 - Digital Bitch (1983 - Born Again)
12 - Danger Zone (1986 - Seventh Star)
13 - Glory Ride (1987 - The Eternal Idol)
14 - Headless Cross (1989 - Headless Cross)
15 - Valhalla (1990 - Tyr)
16 - Buried Alive (1992 - Dehumanizer)
17 - Evil Eye (1994 - Cross Purposes)
18 - Guilty as Hell (1995 - Forbidden)


mercredi 24 avril 2013

Petite sœur


Petite sœur, petite sœur.

Tu te souviens comme on chantait quand on était enfant ? Tu étais Sheila, j'étais Claude François. Et tu te rappelles de nos petits "arrangements" scolaires ? Tu rédigeais mes rédactions, je faisais tes devoirs de techno. Et notre projet de créer une agence de détectives, dotée des instruments les plus modernes de Pif Gadget, tu t'en souviens ? On voulait aussi aller jouer au casino de Monaco. Finalement, j'y suis allé tout seul.

Pourquoi je suis parti ? Tu le sais bien, je te l'ai expliqué cent fois : l'océan avait besoin de moi. Tu n'as jamais aimé l'océan. Pourquoi tu es restée ? Tu me l'as dit mille fois : ailleurs te faisait peur. Je n'ai jamais aimé ici.

Petite sœur, petite sœur.

Combien de fois j'ai rêvé que tu venais en vacances chez moi, avec ton mari et tes trois enfants. Oui, tu voulais un mari et trois enfants. Tu voulais aussi des chiens, des chats, des poules et des lapins. J'ai eu des lapins que tu aurais sûrement aimés. Et moi j'aurais tellement aimé te montrer comment on attrape les étrilles à marée basse.

Petite sœur, petite sœur.

Ce fameux jour, on devait se retrouver au buffet de la gare de Metz. Pourquoi j'ai su dès le départ que tu ne serais pas au rendez-vous ? Pourquoi je n'ai rien fait pour te persuader ? Et pourquoi je n'ai jamais cru à ce "stupide" accident de la route. Tu étais toujours si prudente au volant.

Petite sœur, petite sœur.

Tu étais si timide. Fragile, effacée, blanche, évanescente... si transparente que je me demande si tu as jamais vraiment existé.

Petite sœur, petite sœur...

>>>>> SISTERHOOD OF MAN

01 - Bob Dylan - Oh, Sister
02 - City And Colour - O' Sister
03 - Devin Townsend - Sister
04 - Elvis Presley - Little Sister
05 - Ben l'Oncle Soul - Petite sœur
06 - Huong Thanh - Two Sisters
07 - Indigo Girls - Beauty Queen Sister
08 - Nina Van Horn - Sisters, Sisters
09 - The Runaways - Little Sister
10 - Georges Brassens - Comme une sœur
11 - Queen - Sail Away Sweet Sister
12 - The Black Keys - Sister
13 - The Kinks - Two Sisters
14 - The Rolling Stones - Jiving Sister Fanny
15 - Mareva Galanter - La sœur de Paul
16 - The Who - Sister Disco
17 - This Mortal Coil - You and Your Sister
18 - Madrugada - Sister

dimanche 21 avril 2013

Voici... Jacques Higelin (par le Zornophage)


« Quand vous assistez à un concert de Jacques Higelin, on peut dire que vous en avez pour vos sous. Le bonhomme ne s'économise pas sur scène. En fait, je ne suis même pas sûr que le mot "concert" soit approprié. Sans doute qu'il serait plus judicieux de dire "spectacle". Parce que oui, ce type est un troubadour, au sens médiéval du terme. C'est-à-dire qu'il chante, qu'il danse, qu'il joue de la musique, qu'il raconte des histoires, qu'il a une véritable conversation avec le public. En ce sens, Higelin est unique... non seulement, il vous offre caviar et champagne, mais aussi fromage et dessert !!! »

Higelin est un rocker, un poète, un feu-follet, un furieux, un incontournable, un inclassable et bien d'autres choses encore... Higelin est Higelin, en fin de compte.

On pourrait faire très (très) long, disséquer maniaquement l'œuvre protéiforme d'un artiste à la carrière multiple mais, finalement, Higelin ce sont ses chansons qui en parlent le mieux.

Et donc, aujourd'hui, j'ai l'honneur et l'avantage de vous proposer un massif (2 heures et demie !) "Voici" qui parlera mieux de l'Artiste Majuscule que le pauvre scribouillard webbique que je suis n'aurait su le faire. Massif parce qu'avec 18 albums studio, 9 albums live, une compilation de raretés et une bande originale de film, il y avait de quoi charger jusqu'à la gueule un double CD de merveilles... Et je ne m'en suis pas privé !

Évidemment, comme toujours dans l’exercice de style initié par l’ami Keith Michards (le taulier, un cador), on sort des sentiers battus, on évite les incontournables, les tubes (mais pas tous, pas ici…) et explore les facettes avec l’honnêteté d’un subjectif passionné.

Allez, trêve de bavardages, « voici... Jacques Higelin » ! Parce que vous le valez bien !

Enjoie !

>>>>> FROMAGE - CD 1 (STUDIO) [ NEW LINK ]

01 - Quand j'improvise sur mon piano (1965 - Higelin chante Vian et Higelin)
02 - Six pieds en l'air (1969 - Higelin & Areski)
03 - Aujourd'hui blues (1971 - Jacques "Crabouif" Higelin)
04 - Mona Lisa klaxon (1974 - BBH 75)
05 - Mon portrait dans la glace (1975 - Irradié)
06 - J'suis qu'un grain de poussière (1976 - Alertez les bébés)
07 - Un aviateur dans l'ascenseur (1978 - No Man's Land)
08 - Captain Bloody Samourai (1979 - Champagne pour tout le monde...)
09 - Beau beau ou laid (1979 -... Caviar pour les autres)
10 - Nascimo (1982 - Higelin 82)
11 - Cult Movie (1985 - Aï)
12 - La fuite dans les idées (1988 - Tombé du ciel)
13 - Ce qui est dit doit être fait (1991 - Illicite)
14 - Adolescent (1994 - Aux héros de la voltige)
15 - Paradis Païen (1998 - Paradis païen)
16 - Prise de bec (2006 - Amor doloroso)
17 - Kyrie Eleison (2010 - Coup de foudre)
18 - La balade au bord de l'eau (2013 - Beau repaire)


>>>>> DESSERT - CD2 (LIVE & RARE) [ NEW LINK ]

01 - Je veux cette fille (1981 - Higelin à Mogador - Hold Tight)
02 - Le fil à la patte du caméléon (1983 - Casino de Paris)
03 - Tête en l'air (1986 - Higelin à Bercy)
04 - Lettre à la petite amie de l'ennemi public n° 1 (1990 - Follow the Live)
05 - Illicite (1992 - Le Rex)
06 - Chambre sous les toits (2001 - Live 2000)
07 - Boum (2005 - Higelin enchante Trénet)
08 - Pars (2007 - Higelin en plein Bataclan)
09 - Paris-New York, New York-Paris (2010 - Paris/Zénith 18.10.2010)


Bonus :

10 - Seul dans notre chambre (1980 - Inédits 1970)
11 - Candide 80 (1980 - La Bande du Rex)


vendredi 19 avril 2013

Brant Bjork (2008) Punk Rock Guilt


Brant Bjork ? C'est une marque de yaourt au lait de soja ? Le frère de la chanteuse Björk ? Le bruit d'une bouteille de Budweiser qu'on débouche ???

Mais non, bande d'ignobles incultes : monsieur Brant Bjork était le batteur de Kyuss. Vous savez, un petit orchestre sympatoche dont il est co-fondateur avec John Garcia et Josh Homme. Et que croyez-vous que le bonhomme fait quand le groupe se sépare ? Simplement, il en forme un autre... le Bjork, c'est pas le genre à se morfondre au fond du canapé. Et quel style de musique décide-t-il de jouer ? Bien entendu, du Stoner... y'en a deux qui suivent !!!

Dix ans et dix albums plus tard, il rejoint deux anciens membres de Kyuss (John Garcia, Nick Oliveri) pour redonner vie au répertoire mythique de la bande. On dit même qu'un nouvel album serait en train de mijoter...

Pour finir en beauté cette semaine pimentée, je vous laisse entre les mains expertes d'un maître-artificier qui saura vous faire découvrir toutes les subtilités d'une musique, certes rugueuse, mais aussi pleine de savoureuses rondeurs.

>>>>> SONS OF KYUSS

01 - Lion One
02 - Dr Special
03 - Punk Rock Guilt
04 - This Place (Just Ain't Our Place)
05 - Shocked by the Static
06 - Born to Rock
07 - Plant Your Seed
08 - Locked and Loaded

jeudi 18 avril 2013

sHEAVY (2002) Synchronized


Relativement peu connu de ce côté-ci de l'Atlantique, sHEAVY existe pourtant depuis 1993. En début de carrière, le groupe reprend des titres de Kyuss, tout en affinant ses propres compositions. Le son de cette formation canadienne s'est naturellement nourrie des influences de ceux qui sont considérés comme les fondateurs du mouvement Stoner.

En 1996, le premier album (Blue Sky Mind) offre l'opportunité au groupe d'être signé par le label Rise Above Records (Cathedral, Electric Wizard, Orange Goblin...). Au fil des ans, sHEAVY va trouver son propre style. La "sHEAVY's touch", un son proche du Heavy Rock des 70's qui vaudra notamment à l'album "Electric Sleep" (1998) d'être sacré "Meilleur album de Black Sabbath depuis 25 ans", par la presse spécialisée. Une critique élogieuse, un deal avec un gros label indépendant, sHEAVY s'est imposé comme l'un des groupes les plus importants de la scène Stoner Rock nord-américaine.

Si vous n'êtes toujours pas fatigués de ce périple en terres hostiles, vous pouvez toujours vous accrocher à la fusée sHEAVY qui risque de vous amener plus loin que vous n'avez jamais imaginé.

>>>>> GREEN MACHINE

01 - Firebird 350
02 - Last of the V8 Interceptors
03 - Next Exit to Vertigo
04 - Part of the Machine
05 - Synchronized
06 - Invasion of the Micronauts
07 - Kill Queens Go Disco
08 - Ultraglide
09 - AFX... Thrown for a Loop
10 - Set Phasers to Stun
11 - The Time Machine

mercredi 17 avril 2013

Spiritual Beggars (2000) Ad Astra


Dans toutes les disciplines, il faut de bons élèves et des cancres. Dans celle du Stoner Metal, Spiritual Beggars ferait plutôt figure de premier de la classe.

Ceux-là viennent aussi de Suède (l'autre pays du Stoner ?) et comptent dans leurs rangs un certain Michael Amott. Oui, le rouquin guitariste hyper doué qui officie également au sein d'Arch Enemy et de Carcass (pas mal comme C.V., non ?). Spiritual Beggars propose un répertoire d'une rare élégance — vif, racé, félin — et doté d'une énergie démentielle. Les claviers de Per Wiberg apportent aux chansons du groupe une richesse  et une variété éblouissantes, qui en font assurément l'un des plus sérieux prétendant au trône de roi du Stoner Metal.

Si vous avez échoué à tous les examens et que vous rêvez néanmoins de tutoyer les étoiles, ce disque est taillé à vos mesures. Il vous fera voyager en Business Class, avec boissons à gogo, servies par des top-models blondes et pulpeuses. Bon voyage !

>>>>> ANOTHER WAY TO SHINE

01 - Left Brain Ambassadors
02 - Wonderful World
03 - Sedated
04 - Angel of Betrayal
05  -Blessed
06 - Per Aspera Ad Astra
07 - Save Your Soul
08 - Until the Morning
09 - Escaping the Fools
10 - On Dark Rivers
11 - The Goddess
12 - Mantra

mardi 16 avril 2013

Mustasch (2005) Powerhouse


Les "Stoners" qui viennent du froid.

Ouaih, ces petits gars poilus sous les naseaux débarquent de leur Suède natale, mais je peux vous assurer que ça ne s'entend pas dans leur musique. Et je vais vous faire une confidence : c'est sans conteste mon groupe de Stoner préféré. Tout d'abord parce qu'ils respectent à la lettre les lois fondamentales du genre (son brut et râpeux), mais qu'en plus ils lui insufflent une modernité et une originalité incontestables. J'ajouterai que le chanteur, Ralf Gyllenhammar, possède l'une des plus belles voix du circuit. À la fois puissante et mélodieuse qui lui permet d'apporter beaucoup de couleurs aux différents morceaux.

Le groupe est né en 1998 à Göteborg. Les deux premiers albums sortent en 2002 et 2003 (Above All, Ratsafari) et sont nommés aux Grammy Awards suédois. En 2007, c'est le quatrième album (Latest Version of the Truth), récompensé d'un Grammy Awards, qui offre au groupe une notoriété certaine au-delà des frontières du pays. À force de tourner dans le monde entier, Mustasch est parvenu à gagner le respect d'un public exigent. Ils peuvent maintenant envisager un avenir aussi radieux qu'un lever de soleil sur les fjords.

Si vous n'aimez pas la musique rasoir, que vous n'avez pas froid aux yeux mais que vous avez le sang chaud, ce disque est pour vous. Attention, l'accoutumance est quasi instantanée... et irréversible !

>>>>> VÄSTRA GÖTALAND

01 - Haunted by Myself
02 - Accident Black Spot
03 - Frosty White
04 - Dogwash
05 - Turn It Down
06 - Life on Earth
07 - Powerhouse
08 - I Lied
09 - I'm Alright
10 - Evil Doer
11 - In the Deep - October

lundi 15 avril 2013

Alabama Thunderpussy (2002) Staring at the Divine


Et si on disait que ce serait la semaine du Stoner Metal ? Hein ???

Dans la famille "Je fais du bruit, je porte des jeans râpés... et je vous emmerde ", je voudrais Alabama Thunderpussy. Bien joué, mon pote, tu décroches la queue du Mickey !!!

Voici donc une bande de joyeux drilles qui nous arrivent tout droit de Richmond en Virginie. Ils ont créé leur fanfare en 1996 et, depuis, n'en finissent pas de gravir les échelons qui devraient les mener rapidement à la gloire (si ce n'est déjà fait !). Pour faire simple, je dirais qu'il s'agit d'un des groupes les plus talentueux dans ce style de musique. Soyons clairs : nous n'avons pas affaire ici à des play-boys des bacs à sable, mais bien à cinq teigneux qui n'ont que faire des beaux discours. Eux, ils foutent les coups de boule et discutent après... enfin, après vous avoir péter aussi quelques phalanges !!! Hey ! Fallait pas les regarder de traviole !!!!!

Si vous n'êtes pas fragiles des tympans, je vous invite à un barbecue préparé par de véritables easy riders. Au menu : riffs de mammouth, coups de cymbales sauce au poivre, lyrics façon chili... et des hectolitres de bière tiède. L'entrée pour les blondes à forte poitrine est, bien entendu, gratuite !!! Bon appétit !

>>>>> OPEN FIRE

01 - Ol' Unfaithful
02 - Motor-Ready
03 - Shapeshifter
04 - Whore Adore
05 - Hunting by Echo
06 - Beck and Call
07 - Twilight Arrival
08 - Esteem Fiend
09 - S.S.D.D.
10 - Amounts That Count

samedi 13 avril 2013

Heavy Metal {Forever}


Mes amis, je suis obligé de vous le dire : voilà des années que je vous mens. En vérité, je n'aime pas le Heavy Metal. Mieux, je déteste le Heavy Metal, je hais le Heavy Metal, j'abhorre le Heavy Metal, je le conchie... le Heavy Metal, c'est caca boudin !!! J'aime tellement pas ça que j'ai signé la pétition de Christine Boutin (une sainte femme) pour interdire le Hellfest. Hé ! Hé ! On va tous les niquer ces sales jeunes à cheveux longs !!!!!

Par contre, je suis un fan absolu de Jazz. Ah ! Les musiciens de Jazz : voilà des gens sympathiques et qui connaissent le solfège, eux ! Des jeunes bien sous tous les rapports, qui ne boivent pas, ne fument pas, ne se droguent pas et vont à la messe le dimanche... pas comme certains metalleux que je connais ! Et vlan ! ça c'est dit !!! Et j'aime bien aussi le "arène-bi" : Rihanna, Christina Aguilera, Lady Gaga, Shakira, Sheryfa Luna, Chipo Lata et Tulla Danlbaba. De jolies chanteuses qui dansent et qui sourient quand elles vont sur scène. Parce que, franchement, vous avez déjà vu un  metalleux  remuer  du  popotin  et  faire  risette  durant  un concert ? Que dalle... c'est salade de museau pendant une heure et demie !!!

Du coup, vous vous demandez pourquoi je publie une compile sur le Heavy Metal. En fait, je voulais pas. C'est la faute à JeePeeDee. Il est en pleine période Heavy Metal... ça arrive quand on approche de la soixantaine ! Il m'a demandé des disques de Heavy Metal. Et vous connaissez le JeePeeDee : quand il demande quelque chose, c'est pas pour dans six mois ou dans un an... c'est tout de suite. Sinon : ouverture de la boîte à uppercuts ! Ah ! Ce JeePeeDee, quel sans cœur !!! Me faire ça à moi, alors qu'il sait pertinemment que je n'aime pas le Heavy Metal. Mais quand on voit le gabarit du JeePeeDee — moitié ours, moitié bison — on a du mal à dire non !

Voilà donc une compile de Heavy Metal, avec des chansons qui parlent de Heavy Metal, jouées par des musiciens de Heavy Metal (... enfin, musiciens, j'me comprends !!!). Mon Dieu, comme c'est violent... et comme c'est bruyant. Et ça crie et ça braille et ça beugle... on se croirait au salon du bricolage, stand des machines-outils !!!

Je prie avec Sainte-Christine, pour que ce dérapage ne soit pas comptabilisé le jour où je devrai rendre des comptes au Très-Haut. Je ne voudrais pas rôtir en enfer, aux côtés de JeePeeDee et sa bande de musicos déglingués !!!!!

>>>>> HABEMUS HEAVY METALUM

01 - Badmouth - Heavy Metal Parking Lot
02 - Blue Öyster Cult - Heavy Metal : The Black and Silver
03 - Die Apokalyptischen Reiter - Heavy Metal
04 - Gamma Ray - Heavy Metal Universe
05 - Heavy Load - Heavy Metal Angels (In Metal and Leather)
06 - Helllander - Heavy Metal
07 - Hellcats - Heavy Metal
08 - Overstep - Heavy Metal
09 - Lordi - This Is Heavy Metal
10 - Majesty - Heavy Metal
11 - Metalium - Heavy Metal
12 - Metalucifer - Heavy Metal Demons
13 - Ossian - A Heavy Metal Születése
14 - Hysterica - Girls Made of Heavy Metal
15 - Sammy Hagar - Heavy Metal
16 - Saxon - Heavy Metal Thunder
17 - Sormwarrior - Heavy Metal Fire
18 - U.D.O. - Heavy Metal Heaven




Le Zornophage se joint à moi pour dire combien, lui aussi, déteste le Heavy Metal. Lui aussi a été victime d'un odieux chantage de la part de JeePeeDee. Ce dernier ayant menacé de mettre en ligne la vidéo de la sex-tape que Zornie a tournée avec Kim Kardashian. JeePeeDeee, c'est vraiment dégueu, ce que tu fais ! Je m'insurge contre ce genre des procédés... enfin, fais quand même tourner la vidéo !!!!!

>>>>> ECCE HEAVY METALUM
 

01 - Hysterica - Heavy Metal Man
02 - Bullet - Heavy Metal Dynamite
03 - Volture - Heavy Metal Machine
04 - Sign of the Jackal - Heavy Metal Demons
05 - Obus - Dosis de Heavy Metal
06 - Messiah Prophet - Heavy Metal Thunder
07 - Steelpreacher - Heavy Metal Hunter
08 - Elm Street - Heavy Metal Power
09 - Rocka Rollas - Heavy Metal Machine (Steel)
10 - Wild - Heavy Metal (Es Mi Religion)
11 - Armour - Heavy Metal Drinkers
12 - Slough Feg - Heavy Metal Monk
13 - Alestorm - Heavy Metal Pirates
14 - Manowar - The Gods Made Heavy Metal

mercredi 10 avril 2013

Court Métrage


Je sais que beaucoup d'entre vous sont allergiques au Heavy Metal. Je ne vous en veux pas. J'irais même jusqu'à dire que je vous comprends. C'est vrai que c'est une musique abrupte, difficile à appréhender si l'on n'en connait pas les codes et les lois immuables. Je ne vous en veux tellement pas qu'aujourd'hui, je vous propose pas moins de cinquante titres de cette musique pleine d'épines.

Ne croyez pas que je le fais par méchanceté... vérifiez vous-même : cinquante morceaux pour un peu moins d'une heure d'écoute. Je ne les ai pas non plus enregistrés en accéléré pour en caser un maximum. Tout simplement, je me suis contenté de collecter des "pastilles" musicales. Par "pastille", je veux dire ces petits bouts de chansons qui sont comme des virgules au milieu d'un déluge de décibels. Des morceaux qui ne dépassent jamais les deux minutes et qui offrent une respirations entre deux orages.

Je me suis toujours demandé comment naissaient ces titres. Sont-ce des partitions inachevées, des essais non transformés, des tentatives avortées, des ratages auxquels on tient quand même un peu ? Bien souvent, ils présentent un visage inattendu des interprètes. Parfois, ils s'arrêtent brutalement, sans explication. Des fois même, ils constituent une chanson à part entière.

Si ce projet vous effraie encore, laissez-moi vous dire que vous n'y trouverez aucun cri de bête, aucun solo de guitare caustique, aucun roulement de tambour agressif. Ce disque est plein d'atmosphères différentes, plutôt calmes, parfois éthérées, mais toujours originales. Et si vous survivez, vous pourrez toujours vous vanter auprès de vos copains d'avoir ingurgité une compile entière consacrée au Heavy Metal... même pas peur !!!

>>>>> PETIT MAIS COSTAUD

01 - Y&T - On With the Show
02 - Arch Enemy - Hydra                                   
03 - Arcturus - White Tie Black Noise                     
04 - Atheist - Fractal Point                              
05 - Baroness - Blackpowder Orchard                       
06 - Battlelore - Usvainen Rhun                           
07 - Black Sabbath - Stonehenge                           
08 - Brant Bjork - Lazy Bones                             
09 - Burzum - Blodstokkinn                                
10 - Cathedral - Dearth AD 2005                           
11 - Clutch - Weathermaker                                
12 - Cradle Of Filth - In Secret Love We Drown            
13 - Debauchery - It Pleases Us to Kill                   
14 - Demon - Full Moon                                    
15 - Devin Townsend - 3 a.m.                              
16 - Emperor - ...                                        
17 - Enslaved - Communion                                 
18 - Freedom Call - The Spell                             
19 - Gamma Ray - Rising Star                              
20 - Ghoultown - Cruel Winds of Dusk                      
21 - Godsmack - The Journey                               
22 - Gorgoroth - Domine In Virtute Tua Laetabitur Rex     
23 - Grave Digger - The Gallows Pole                      
24 - Iced Earth - Execution                               
25 - In Flames - Pallar Anders Visa                       
26 - Iron Savior - Captain's Log
27 - Jag Panzer - Requiem for Lady MacBeth
28 - King Diamond - Louisiana Darkness
29 - Kyuss - Capsized
30 - Lake Of Tears - Life's But a Dream
31 - Lordi - The Rebirth of the Countess
32 - Machine Head - Brown Acid
33 - Master Of Reality - Madonna
34 - Mercyful Fate - To One Far Away
35 - Meshuggag - Re-Inanimate
36 - Morbid Angel - Hymn to a Gas Giant
37 - Mustasch - Northern Star
38 - Nevermore - Ophidian
39 - Paradise Lost - Desolate
40 - Pestilence - Mindwarp
41 - Six Feet Under - Crossing the River Styx
42 - Sixty Watt Shaman - All my Love
43 - Skinny Puppy - Cellar Heat
44 - System Of A Down - 36
45 - Tarja Turunen - Seeking for the Reign
46 - The Atomic Bitchwax - Pawn Shop
47 - Tiamat - 25th Floor
48 - Titanic - Heia Valenga
49 - Volbeat - End of the Road
50 - After Forever - Childhood in Minor

samedi 6 avril 2013

This Is... Patti Smith


« Hey ! Vous le croyez ça : JeePeeDee a accepté de rédiger une chronique sur mon petit blog à moi !!! J'en éprouve autant de joie que si Stéphane Plaza m'avait proposé de revendre ma maison ou que Valérie Damidot venait tapisser mon appartement ! C'est vous dire !!!
Merci, Cowboy, de m'avoir consacré un peu de ton encre... sympathique. »


Quand Keith m’a demandé d’écrire un billet pour son "This Is… Patti Smith", j’ai été tout ému et heureux.

Ému et heureux bien sûr parce que c’est toujours un honneur de voir sa plume sur un autre blog, mais surtout parce qu’il s’agit de Patti, l’amour de ma vie.

Je me suis imaginé de longues minutes que cela n’était pas Keith qui me demandait ce billet, mais un véreux producteur sur le retour cherchant une plume vendeuse pour une compile de la Dame, un peu comme Lenny Kaye s’y est récemment collé pour le magistral coffret du Blue Öyster Cult. Genre : « Mec, tu connais bien les gars, raconte-nous l’histoire ».

« Hey Jeepeedee, toi qui as vécu tant d’années avec Patti, tu peux me faire une intro pour la nouvelle compile à paraître chez Columbia pour les fêtes ? »

Moi qui ai vécu tant d’années avec Patti… Le rêve… « Bien sûr Monsieur le Producteur Véreux, c’est un bien maigre prix à payer pour ça ! Tout de suite ! J’ai tant de choses à vous dire… »

En fait, si peu, bien entendu. Ce concert acoustique à Auch, dans les années… pff… Ma dédicace de "Horses" et de "La Mer de Corail" ce soir-là, son regard sondant aux tréfonds des âmes ? Ce deuxième concert quelques années plus tard en première partie (à moi les murs, la terre m’abandonne !) de Jean-Louis Aubert ? Ça ne relève même pas de l’amour platonique, tellement nos relations furent fugaces.

Alors oui, comme tout un chacun, il reste les disques. Et là encore, en parler au monde, c’est s’assurer d’une seule et même réponse : ah oui, "Because The Night" ! À qui parler de tout le reste, ces pleins et déliés sublimes de rage, de tendresse et de foi, autant que des convenus sang, sueur et larmes ? Et pourtant, tout ce que Patti touche se transforme en cet or philosophal, que seuls les initiés peuvent espérer approcher un jour. Enfin, non. Sa reprise du "Smells Like Teen Spirit" devrait (ou aurait dû, comme tout ce que la Dame a chanté, aurait dû…) faire comprendre aux béotiens, aux charcutiers et aux pompiers volontaires de Brie-Comte-Robert qu’on ne parle même pas de talent ici, mais de génie.

Puisse cette compilation, évitant soigneusement les chemins balisés, vous pousser à puiser plus avant dans la discographie de la Dame. En évitant la facilité de "Easter" ou "Waves" (on y trouve ces fameux « tubes » qui pourraient vous désorienter) ou "Horses" (même Nicolas Ungemuth se force à l’écouter parce que c’est bien), en commençant par "Radio Ethiopia", tiens. Et puis cet album superbe et mal-aimé "Peace and Noise", sorti 21 ans plus tard. Car le temps ne compte pas pour Patti Smith. La vieille dame d’aujourd’hui n’hésitera pas à lancer un glaviot méprisant sur de telles considérations.

Alors oui, euh… la set-list de Keith ? J’étais sensé parler de ça, non ? Eh bien il manque mon morceau préféré. Et le vôtre aussi sans doute. Une fois que vous vous serez pris au jeu, et peut-être à chaque nouveau jour, vous en dénicherez un au creux d’un sillon.

Là, à ce stade, vous êtes foutus.

Vous êtes amoureux.

>>>>> PEOPLE HAVE THE POWER

01 - Birdland (1975 - Horses)
02 - Pumping (My Heart) (1976 - Radio Ethiopia)
03 - Pale Blue Eyes [1977 - I Never Talked to Bob Dylan (Live)]
04 - Ghost Dance (1978 - Easter)
05 - Revenge (1979 - Wave)
06 - Looking for You I Was (1988 - Dream of Life)
07 - My Madrigal (1996 - Gone Again)
08 - Don't Say Nothing (1997 - Peace and Noise)
09 - Glitter in Their Eyes (2000 - Gung Ho)
10 - Peaceable Kingdom (2004 - Trampin')
11 - Cash [2004 - Festival des Vieilles Charrues (Live)]
12 - Smells Like Teen Spirit (Cover Nirvana) (2007 - Twelve)
13 - Mosaic (2012 - Banga)

mercredi 3 avril 2013

One Star and Stars


En fin de bringue, il m'arrivait parfois d'aller poser mon corps plein d'alcool sur le sable de Mtsanga Fany. Les doigts enfoncés dans l'océan, je plongeais mes yeux dans les étoiles.

Une nuit plus chaude que d'habitude, sous un ciel plus clair, une jolie Mahoraise vint se glisser au creux de ma plage. Son corps était fin comme la coque d'un prao et sa peau 100 % cacao. Des perles multicolores ornaient ses cheveux. Elle a dit « Oukou mwema ! » et a posé ses lèvres sur mon ventre. J'ai dit « Bonsoir ! » aussi et j'ai posé mes yeux sur ses petits seins pointus.

Elle m'a monté à cru. Elle était jeune, mais experte. Je l'ai laissée me prendre. Elle était l'amazone, j'étais le pur-sang... plutôt le Percheron dont elle labourait la carcasse usée à coups de griffes perfides. Le spectacle que j'avais sous les yeux était digne d'une production hollywoodienne : vision en contre-plongée d'une fille, belle comme une torsade de réglisse, sur fond bleu-nuit d'un ciel des tropiques.

Et je vous jure que cette nuit-là, j'ai vu les étoiles me faire des clins d'œil...

>>>>> STAR ACADEMY

01 - Françoise Hardy - Star
02 - Blue Öyster Cult - Stairway to the Stars
03 - Simply Red - Stars
04 - David Bowie - New Killer Star
05 - Diamond Dogs - Stardom
06 - Laurent Voulzy - Bubble Star
07 - Lou Reed - N.Y. Stars
08 - Nazareth - Star
09 - Swahili Blonde - Étoile de mer
10 - Roky Erickson - Starry Eyes
11 - Lulu Gainsbourg - Fresh News from the Stars
12 - Keren Ann - Décrocher les étoiles
13 - Scorpions - Lady Starlight
14 - Alice Cooper - My Stars
15 - Janis Ian - Stars
16 - The Pretenders - Popstar
17 - Noir Désir - À ton étoile
18 - The Rolling Stones - Star Star