mercredi 28 décembre 2011

Johnny Hallyday (1981) Live


Lors du grand jeu sans frontières des bloggers, j'avais noté un commentaire amusant sur les Chroniques à Charlu : "Il me semble que pour la majorité, un bon Johnny en disque c'est un Johnny Public..." (dixit Devant). À cela, j'ai envie de réponde : "Ben ! ouaih !!!". Et je le prouve avec ce Live enregistré lors du "Tour 81" de promotion de l'album "En pièces détachées". Épaulé par "The Night Rider Band" (anciens musiciens d'Elton John), l'Idole des Jeunes délivre un show d'une rare sauvagerie. Comme d'habitude, il se donne tout entier au public, poussant ses capacités vocales au maximum, quitte à essuyer quelques dérapages non contrôlés. Il sait aussi se montrer d'une tendresse infinie et délivre la plus belle version jamais enregistrée de "Si j'étais un charpentier".
Si je vous dis que c'est le meilleur album en public de Jojo, vous allez encore dire que l'exagère... je vous laisse donc juges ! Sachez cependant que même sous la torture, je refuserai d'avouer que j'ai tort !!!

>>>>> ROCK AND ROLL ATTITUDE <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Guerre        
02 - Fils de personne        
03 - Lady Divine        
04 - Le feu        
05 - Ma chérie, c'est moi        
06 - Excusez-moi de chanter encore du Rock and Roll        
07 - Si j'étais un charpentier        
08 - La musique que j'aime        
09 - Gabrielle        
10 - Quand ce jour viendra        
11 - Salut Charlie        
12 - J'ai pleuré sur ma guitare        
13 - Ma gueule        
14 - Je peux te faire l'amour        
15 - Rien que huit jours        
16 - Oh ! Carole        
17 - Johnny, reviens !        
18 - Deux étrangers        
19 - Le bon temps du Rock 'n' Roll

samedi 24 décembre 2011

Devil Doll (2007) The Return of Eve


Dans une voiture, le rétroviseur sert à regarder en arrière pour pouvoir aller de l'avant en toute sécurité. En musique, c'est pareil. Régulièrement des groupes sortent des albums pourvus d'un subtil parfum d'antan, pour rappeler aux shredders fous d'où vient le rock and roll. C'est ce que propose aujourd'hui "Devil Doll" avec ce disque joliment patiné par les embruns du temps. "Devil Doll" c'est avant tout Colleen Duffy, jeune américaine de Cleveland dont l'enfance fut bercée par Elvis Presley. C'est en écoutant "I Love Rock and Rock" de Joan Jett à la radio, qu'elle décide de se lancer dans une carrière musicale... "avec la mission de mettre à nouveau du sexe dans le rock and roll" (sic).
Et pour nous faire tortiller du popotin, la belle sait y faire : elle nous balance un pétillant mélange de Rockabilly, constellé de touches de punk et de southern rock, et ponctué de délicats éclairs jazzy. Ce cocktail étonnant et détonant engendre un disque au charme incontestable, qui nous transporte inexorablement aux racines du rock and roll. Une fois n'est pas coutume, je vais vous demander de baisser les potards, d'estomper la lumière et de vous laisser porter par cette délicieuse vague de nostalgie.

Passez un excellent réveillon de Noël !!!

Merry Christmas ! Buon Natale ! ¡Feliz Navidad ! Wesołych Świąt ! С Рождеством Христовым ! God Jul ! Feliz Natal ! Craciun Fericit ! Mutlu Noeller ! Nadolig Llawen ! Nedeleg Laouen ! Շնորհավո՜ր Սուրբ Ծնունդ ! Kontan Nwèl ! Hyvää Joulua ! Καλά Χριστούγεννα ! Selamat Natal ! Gleðileg Jól ! ಮೆರ್ರಿ ಕ್ರಿಸ್ಮಸ್ ! Linksmų Kalėdų ! สุขสันต์วันคริสต์มาส ! Maligayang Pasko ! З Калядамі Хрыстовым ! Gxojan Kristnaskon ! Geseënde Kersfees ! Häid Jõule ! Среќен Божиќ ! Nollaig Shona ! Vesel Božič ! Veselé Vánoce ! Priecīgus Ziemassvētkus ! Bon NadalCraciun Fericit !

>>>>> ROCK 'N' ROLL IS HERE TO STAY <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - The One Who Got Away
02 - Doreen
03 - Gypsy Bitch
04 - Man in Black
05 - St. Patrick    
06 - Sweet Lorraine
07 - The Curse
08 - Tortured
09 - The Way You Do
10 - Lord's Prayer
11 - Sexy
12 - Queen of the Road
13 - Heads or Tails
14 - Fever

mardi 20 décembre 2011

Alice Cooper (2011 09-15) Whisky A Go Go (Los Angeles)


Grand jeu "C'EST QUI, LE YOUKI À SON PAPY ?" :

- 4 février 1948, naissance à Detroit (... Rock City !!!)
- 1964, formation de "The Earwigs"
- 1965, formation de "The Spiders" puis de "The Nazz"
- 1969, sortie du premier 33 tours
- 1977, première cure de désintoxication alcoolique (sûrement pas la dernière !)
- 2011, parution du 26ème album (sûrement pas le dernier !)
- Plusieurs albums de légende... quelques flops retentissants, aussi !
- Tueur de poules et charmeur de boas
- Mort plusieurs milliers de fois sur scène (guillotine, pendaison, électrocution...)
- John Lydon (Sex Pistols) déclare que "Killer" est le plus grand album de rock de tous les temps
- Parmi ses admirateurs figuraient Groucho Marx, Mae West et Salvador Dalí
- Fondateur de la "Solid Rock Foundation" qui vient en aide à des jeunes défavorisés

Inutile de poursuivre... je sais que dès la première ligne vous avez reconnu le portrait de Vincent Furnier, alias Alice Cooper. Je suis tombé entre ses griffes à la sortie de "Muscle of Love" et depuis je suis fidèle comme un clébard pouilleux. J'aime ce mec, j'aime son histoire, j'aime sa musique... et je vénère le personnage qu'il a façonné durant plus de 40 ans.
En septembre 2011, pour le lancement de la tournée promotionnelle de "Welcome 2 my Nightmare", Alice Cooper donne une représentation au "Whisky A Go Go" de Los Angeles. Lors de ce concert intime et convivial, il délaisse quelque peu son répertoire pour puiser dans celui d'autres "petits groupes connus" que vous n'aurez aucun mal à identifier. Cet enregistrement est un bootleg d'une qualité exceptionnelle (un bon 5 vert fluo chez Lyoko !) qui nous permet de déguster les performances du maestro, comme s'il était dans notre propre salon.

>>>>> WELCOME TO MY WHISKY A GO GO <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Introduction by Jim Ladd & Rob Zombie
02 - Train Kept a-Rollin' (Johnny Burnette and the Rock and Roll Trio, a few others too &                      Aerosmith)
03 - Under my Wheels
04 - No More Mr Nice Guy
05 - Is It my Body
06 - Brown Sugar (The Rolling Stones)
07 - I'll Bite your Face Off
08 - Muscle of Love
09 - Cold Ethyl
10 - We Gotta Get Out of this Place (The Animals)
11 - Billion Dollar Babies
12 - Break on Through (ft. Robby Krieger, The Doors)
13 - Back Door Man (ft. Robby Krieger, The Doors)
14 - Poison
15 - Eighteen
16 - School's Out (incl. Another Brick in the Wall, Pink Floyd, ft. Ke$ha)
17 - Elected

vendredi 16 décembre 2011

No Future


Tout a été dit sur les punks : ils sont sales, ils sont moches, ils sont méchants et puis ils n'y connaissent rien en musique. Et puis... et puis... et puis le vent les a emportés comme il emporte les épis de blé mûrs. Que reste-t-il aujourd'hui de ces vauriens énervés ? Rien... ou si peu (quoique... nous en reparlerons dans une autre chronique). Ils se sont cramés en une décennie, par leur urgence de vivre, leur appétit de reconnaissance et leur soif absolue de liberté.
J'ai eu moi aussi ma période punk où je portais un tee-shirt déchiré, floqué du drapeau britannique, un jean slim rouge qui me rentrait dans les fesses et m'écrasait les burnes, et aussi un blouson en skaï constellé d'épingles à nourrice et de pin's. J'ai concocté cette compile atomique, en souvenir de cette période incandescente, en me disant que finalement, ils avaient quand même un putain de foutu talent, ces sales gosses. Si vous n'êtes pas allergiques aux chansons jouées sur 3 accords et balancées à la vitesse de la lumière par des braillards alcoolisés, laissez-vous emporter par cette vague de décibels. Et comme ces chansons dépassent rarement les 3 minutes, je vous en mets 2 en plus pour le même prix... bande de petits veinards !!!

>>>>> ÇA PLANE POUR MOI <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Bulldozer - J'suis Punk
02 - Nubs - Little Billy's Burning
03 - Stiphnoyds - Radiation
04 - Sex Pistols - Anarchy in the U.K.
05 - The Exploited - Don't Pay the Poll Tax
06 - Meaty Buys - New Freedumb
07 - The Clash - London's Burning
08 - Asphalt Jungle - Poly Magoo
09 - The Damned - New Rose
10 - Black Flag - American Waste
11 - DV8 - Guns on the Right
12 - Stiff Little Fingers - Alternative Ulster
13 - Agent Orange - America
14 - Cyanide - Do It
15 - Ramones - Sheena Is a Punk Rocker
16 - Starshooter - Quelle crise Baby
17 - The Jam - In the City
18 - Stinky Toys - Driver Blues
19 - The Avengers - I Believe in Me
20 - The Misfits - Bullet

mardi 13 décembre 2011

V8 Wankers (2005) The Demon Tweak


Ce que j'aime le plus chez les Allemands, c'est leur délicatesse... leur raffinement... leur élégance naturelle : "Arrrh ! Less bédites sssoissseaux qui fôlent dans le zziel !!!".
Je ne vais pas vous raconter de bobards : les Teutons de V8 Wankers ne sont pas des poètes, ni des philosophes. Sans doute n'ont-ils jamais lu Goethe, ni Baudelaire. Pas plus qu'il n'ont dû écouter Lizst, ni Chopin ! Est-ce que c'est ce qu'on demande pour l'obtention du permis de conduire un groupe de Heavy Metal ? Non ! Pour cela, il faut connaître 3 accords de guitare, savoir gueuler dans un micro, frapper les toms comme un malade et enquiller des litres de bière. Il faut de l'énergie... du sang, de la sueur et des larmes... En cela, les 5 membres du groupe ont tout bon : les riffs se succèdent sans temps mort, la voix est rugueuse comme l'asphalte de l'Autobahn, la batterie est aussi efficace que la Grosse Bertha, la basse lourde comme un kugelhopf après une choucroute et 5 litres de Löwenbrau. Pas une seconde de répit, ça percute à tour de bras. Certes, les titres se suivent et se ressemblent mais, Scheiße ! que cet album est jouissif. C'est du pur rock and roll gras, festif, enivrant. Franchement, faudrait avoir deux jambes de bois pour ne pas danser cette polka-là !!!

01 - Bad Ass Boys (Drive Bad Ass Toys)
02 - I Got the Hammer Down
03 - We Give Rock a Bad Name
04 - Prolehead
05 - San Francisco
06 - Road to Ruin
07 - Accelelration Nation
08 - From Zero to Hero
09 - Great Racer
10 - Good Ass (Is Hard to Find)
11 - My Motor Burns
12 - No One Says No to the V8 Wankers
13 - Possessed by Rock 'n' Roll

lundi 12 décembre 2011

Le batteur fou


Avez-vous déjà entendu parler de Steve Moore
Ce mec est un malade... et quand je dis un malade, je veux dire un vrai timbré... un frappadingue total, un maboul authentique, un marteau de première classe, un siphonné absolu, un incontestable dingo ! Il faudrait l'interner immédiatement !!! Quand on voit ce qu'il est capable de faire derrière une batterie, on se demande même s'il est vraiment humain. Pour entamer cette semaine de la plus joviale des façons, je vous propose une petite vidéo glanée sur la toile, qui vous en mettra plein les mirettes... et plein les esgourdes.

vendredi 9 décembre 2011

Roky Erickson & the Explosives (2007) Halloween (Live 1979-1981)


Il existe dans la Grande Histoire Universelle du Rock un chapitre que personne n'a jamais lu et que personne ne lira jamais. Un chapitre dédié à tous les musiciens dont le nom s'est définitivement eclipsé des mémoires, si tant est qu'il y soit jamais entré. Si nombre d'entre-eux manquaient manifestement de talent, d'autres auraient pu (dû) avoir une destinée plus radieuse.
Roky Erickson fait partie de ces losers magnifiques, qu'une vie dissolue a privé d'une notoriété méritée. Et pourtant, il ne manquait pas de talent, le bougre, et n'en manque toujours pas, comme le prouve son dernier album sorti en 2010, après 14 ans d'un silence inquiétant.
Pour l'heure, j'ai envie de vous le présenter sur scène, dans ce qui pourrait faire office de "Best Of Live". Laissez-vous envahir par cette voix qui emprunte autant à Neil Young qu'à Vince Neil (Mötley Crüe). Laissez-vous charmer par un guitariste qui allie aussi bien le piquant d'un Rory Gallagher et la rondeur d'un Mick Taylor. Laissez-vous tout simplement tenter par un artiste inclassable et d'une classe folle, qui balance des riffs comme d'autres balancent des uppercuts. Et si vous désirez en savoir plus, je vous invite à consulter l'excellent blog du Dr Faustroll (j'adore ce pseudo !) qui vous permettra de découvrir d'autres beaux chapitres de la petite histoire de ce grand bonhomme.

>>>>> COLD NIGHT FOR ALLIGATORS <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Two Headed Dog
02 - Don't Shake Me Lucifer
03 - Bermuda
04 - The Wind and More
05 - Starry Eyes
06 - I Walked with a Zombie
07 - Stand for the Fire Demon
08 - Bloody Hammer
09 - Wait for You
10 - Wake Up to Rock & Roll
11 - You're Gonna Miss Me
12 - Creature With the Atom Brain
13 - I Think Up Demons
14 - The Beast
15 - I've Just Seen a Face
16 - The Interpreter
17 - White Faces
18 - KLBJ Radio Ad

mardi 6 décembre 2011

Salade de Fruits

En chargeant cette compile, non seulement vous vous faites plaisir (à moi aussi !), mais en plus vous accomplissez un geste citoyen. En effet, quand ils ne sont pas à trimbaler des valises de billets de banque, nos gentils hommes politiques se font beaucoup de soucis pour notre petite santé. Ils nous conseillent de consommer 5 fruits et légumes par jour.
Pour une fois, je saurai me montrer patriote en vous offrant une succulente salade de fruits... jolie, jolie !!! Dans un grand saladier en cristal de Baccarat, j'ai versé une peu de Katerine et de Parker, une pincée de Led Zep, un zeste de Gainsbare, une poignée de Beatles, un nuage de Belafonte, quelques gouttes de Fats et de Dolores, et bien d'autres ingrédients tout aussi savoureux, le tout généreusement arrosé de Pink Martini glacé.
Donc, on se précipite sur cette jolie compile... l'avenir de notre pays est en jeu !!!

>>>>> ET DES SCOUBIDOUS BIDOU WA <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Philippe Katerine - La Banane
02 - Brooklyn Funk Essentials - Big Apple Boogaloo
03 - KT Tunstall - Black Horse & The Cherry Tree
04 - Harry Nilsson - Coconut
05 - Charlie Parker - Mango Mangue
06 - Dolores O'Riordan - Apple of my Eye
07 - Serge et Charlotte Gainsbourg - Lemon Incest
08 - The Black Crowes - Blackberry
09 - The Beatles - Strawberry Fields Forever
10 - Jack Johnson - Banana Pancakes
11 - Harry Belafonte - Banana Boat Song
12 - Pink Martini  - Hang on Little Tomato
13 - Emily Loizeau - Coconut Madam
14 - The Dubliners - Barley and Grape Rag
15 - Fool's Garden - Lemon Tree
16 - Led Zeppelin - Tangerine
17 - Diana Krall - Peel Me a Grape
18 - Fats Domino - Blueberry Hill

jeudi 1 décembre 2011

KISS (2010 06-03) Live at Rock Am Ring


C'est qui KISS ???
Ah ! KISS ! Le baiser ou les chevaliers au service de Satan (Knights In Satan's Service). Le velour ou le fer... le miel ou le piment.
Ah ! KISS ! 4 lettres de sang, 4 lettres de sueur, 4 lettres de rage. Et aussi 4 lettres pour presque 4 décennies au service du Rock.
Quel autre groupe mérite autant sa place au firmament du Rock ? Qu'on aime ou qu'on n'aime pas, KISS ne laisse pas indifférent. KISS énerve ou KISS subjugue. KISS n'est qu'outrance, provocation et surenchère. KISS n'a pas de fans, mais KISS a une armée : la KISS Army. Les soldats de la KISS Army écoutent KISS, mangent KISS, s'habillent et se maquillent KISS. Ils ne vont pas à un concert de KISS, ils participent à une grand-messe. KISS n'écrit pas de chansons, KISS écrit des hymnes intemporels. KISS est unique, KISS est éternel.
Au printemps 2010, KISS effectue une tournée européenne de promotion de son 19ème album (Sonic Boom). L'enregistrement que je vous propose est un bootleg capté pendant le Festival Rock Am Ring en Allemagne, le 3 juin 2010. D'une qualité digne d'un live officiel, il prouve qu'à plus de 60 barreaux, les membres historiques de KISS savent encore balancer quelques méchants missiles, capables de décaper les tympans les plus encrassés.
Alors, qui c'est qu'a dit : c'est qui KISS ???

>>>>> YOU WANTED THE BEST ! YOU'VE GOT THE BEST ! <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)


01 - Modern Day Delilah
02 - Cold Gin
03 - Let Me Go, Rock 'n' Roll
04 - Firehouse
05 - Say Yeah
06 - Deuce
07 - Crazy Crazy Nights
08 - Calling Dr. Love
09 - Shock Me (Tommy and Eric's Jam)
10 - I'm an Animal
11 - 100,000 Years (Gene Simmons Bass Solo)
12 - I Love It Loud
13 - Love Gun
14 - Black Diamond
15 - Detroit Rock City
16 - Beth
17 - Lick It Up
18 - Shout It Out Loud
19 - I Was Made for Lovin' You
20 - God Gave Rock 'n' Roll to You II
21 - Rock and Roll All Nite

samedi 26 novembre 2011

John Pizzarelli (1996) Meets the Beatles


Je sais ce que vous allez dire : "Gna ! Gna ! Gna ! Y'a trop de Jazz sur ce site. Gna ! Gna ! Gna ! On se croirait chez Jimmy ! Et encore Gna ! Gna ! Gna !". OK, c'est pas faux !!! Ça fait quand même le 2ème disque de Jazz publié ici... et c'est déjà un bel exploit. Quoique le premier était consacré à une seule et même chanson (Blue Moon), donc ça compte pour du beurre de cacahuète.
Par contre, aujourd'hui, je suis heureux de vous présenter un disque avec 12 chansons différentes... et que du Jazz ! Rassure-toi, ami Metalleux de passage, je ne suis pas passé du côté obscur, je suis simplement tombé sur le disque d'un jeune chanteur-guitariste prodigieux qui en fait n'a qu'un seul défaut : jouer du Jazz !!! Mais le bougre est plus malin qu'il n'y paraît, car pour amadouer le rocker en mal de sensations fortes, il n'hésite pas à puiser dans le répertoire de Messieurs les Beatles et l'adapter à la sauce Swing de manière fort réjouissante. C'est carrément machiavélique, mais ça fonctionne... la preuve, je l'ai chargé sur mon iPod entre Motörhead et Rainbow !!!
Je prends les commandes : "Pizza, pizza... Pizzarelli, pour tous le monde... et Chianti pour les autres !" Bon appétit !!!

>>>>> MISTER SWING'S LONELY HEARTS CLUB BAND <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Can't Buy Me Love
02 - I've Just Seen a Face
03 - Here Comes the Sun
04 - Things We Said Today
05 - You've Got to Hide your Love Away
06 - Eleanor Rigby
07 - And I Love Her
08 - When I'm 64
09 - Oh Darling
10 - Get Back
11 - Long and Winding Road
12 - For No One

mardi 22 novembre 2011

Thrash Metal


Les thrasheurs ne sont pas des mecs fréquentables. Ils ont les cheveux gras, boivent du whisky au goulot, adorent les motos, la baston et les blondes à forte poitrine... non, vraiment pas fréquentables !!! Et leur musique est pareille : arrogante, teigneuse, impudique, féroce. C'est de la nitroglycérine sonore... ça vous ravage les tympans... ça vous atomise le cerveau... ça vous nique les rotules... bref, que du bonheur !!! Maintenant, si vous ne craignez pas pour votre santé de petit bourgeois pantouflard, venez vous frotter à la rudesse de leurs riffs survitaminés et devenez vous-même une personne infréquentable.

>>>>> SEEK AND DESTROY <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Slayer - Raining Blood
02 - Death Angel - Sonic Beatdown
03 - Agent Steel - W.P.D. (World Pandemic Destruction)
04 - Heathen - Dying Season
05 - Gama Bomb - Zombie Blood Nightmare
06 - Metallica - My Apocalypse
07 - Sacred Reich - The American Way
08 - Flotsam & Jetsam - Metalshock
09 - Warbringer - Total War
10 - Anthrax - Metal Thrashing Mad
11 - Megadeth - Ashes in your Mouth
12 - Destruction - The Calm Before the Storm
13 - Evile - Enter the Grave
14 - Sodom - Agent Orange
15 - Testament - Eyes of Wrath
16 - Overkill - Unholy
17 - Exodus - No Love
18 - Nuclear Assault - Cold Steel

samedi 19 novembre 2011

Alan Stivell (1998) 1 Douar (*)


(*) Une Terre
Petite histoire rigolote : "Youssou N'Dour, les Sœurs Goadec (de Treffrin, en Côtes-d'Armor), Jim Kerr (Simple Minds), John Cale (un ami intime de Jimmy), Paddy Moloney (Chieftains) et Khaled sont dans un bateau. Alan Stivell prend le commandement. Qui est-ce qui reste ?" Ceux qui répondent "Pince-moi" ont perdu !!!
En vérité, personne ne tombe à l'eau. Bien au contraire, Alan Stivell (le barde né à Riom en Auvergne... et ouaih !!!) a imaginé avec cet album un vaisseau insubmersible et coloré, apte à affronter les intempéries que constituent une frange d'imbéciles persuadés de leur supériorité raciale. Mené par un équipage multiculturel, talentueux et un hardi capitaine, le fier navire nous promène d'Iroise en mer d'Irlande, porté par un sirocco tout droit venu de la brûlante Afrique. Durant la croisière, les percussions d'Algérie croisent la harpe celtique. La Tin Whistle d'Irlande rencontre la guitare électrique. Des voix d'anges se posent sur des nappes de claviers enchanteurs. Le sel de Guérande se mêle à l'harissa et au nététou pour donner une saveur et une puissance exotique à ce voyage initiatique qui vous laissera, j'en suis sûr, étonnés, éblouis, captivés, émerveillés.

>>>>> DEGEMER MAT E BREIZH <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - A United Earth I (ft. Youssou N'Dour)
02 - La Mémoire de l'Humain (ft. Les Soeurs Goadec)
03 - Hope
04 - Ensemble (Understand) (ft. Khaled)
05 - Crimes (ft. Khaled)
06 - A United Earth II (ft. Youssou N'Dour)
07 - Scots Are Right (ft. Jim Kerr)
08 - Ever (ft. John Cale)
09 - Kenavo Glenmor (ft. Paddy Moloney)
10 - Una's Love (ft. Breda Mayock)
11 - Aet on (Into the Universe's Breath) (ft. Elisa Carrahar)
12 - A United Earth III (ft. Ashley Maher)

mercredi 16 novembre 2011

Sheila (2008) C'est écrit (live au Cabaret Sauvage)


Pour les plus jeunes, je voudrais rappeler qui est Sheila. Princesse à couettes du yéyé cu-cul dans les années 60, papesse de la variétoche à 2 balles dans les années 70, reine du disco en short moule-burnes dans les années 80, avant de disparaître des tabloïds et des hit-parades... au plus grand désespoir de ma petite sœur ! Voilà la présentation synthétique d'une artiste qui, à première vue, n'a pas sa place sur ce site.
Pourtant, en 2006, elle remonte sur la scène du Cabaret Sauvage de Paris pour enregistrer ce 'Live'. La soixantaine flamboyante, elle propose une relecture acoustique et intimiste de ses plus grands tubes. Et il faut admettre que le résultat est plutôt réussi. Je vous propose de laisser vos préjugés au vestiaire et de donner une petite chance à ce disque qui fait un rapide tour d'horizon de la carrière de cette grande dame de la variété française.

>>>>> L'ÉCOLE EST FINIE <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Donne-moi ta main
02 - Pendant les vacances
03 - C'est écrit
04 - Trinidad
05 - Bang Bang
06 - Laisse-toi rêver
07 - Les rois mages
08 - Sous le regard des filles
09 - L'écuyère
10 - Top à Sheila (medley)
11 - L'amour qui brûle en moi
12 - On sait pas s'aimer
13 - La voiture
14 - Move It
15 - Sunshine Week End
16 - No No No No
17 - Spacer
18 - Je serai toujours là
19 - L'amour pour seule prière

dimanche 13 novembre 2011

Coup de Soleil


Comme un certain chanteur a rêvé toute sa vie d'être une hôtesse de l'air, moi j'aurais aimé être une esthéticienne. Non pas que le métier m'attire particulièrement, mais le simple fait de m'imaginer cerné de jolies jeunes femmes à demi nues, bronzant dans des cabines à UV, me met en émoi. À tel point que j'en ai les joyeuses qui font bravo !!! Malheureusement, je ne suis qu'un pauvre blogger poilu des gambettes qui propose à ses abonnés, au mieux ventripotents, au pire amateurs de jazz, des compiles ensoleillées. Et je peux vous assurer que c'est nettement moins sexy !!!
Mais comme je vous aime bien quand même, je vous propose aujourd'hui une sélection de chansons dédiées au soleil. Et même si l'hiver commence à pointer le bout de son museau, sortez le maillot de bain, les Ray-Bans et la crême solaire (indice de protection : 666) parce que ça risque de chauffer comme en plein mois d'août.

>>>>> LET THE SUNSHINE IN <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Claude François - Le lundi au soleil
02 - Gorillaz - Sunshine in a Bag
03 - The Beatles - Here Comes the Sun
04 - Thin Lizzy - The Sun Goes Down
05 - Neil Young - Red Sun
06 - Anna Karina - Sous le soleil exactement
07 - Dark Princess - Yearning for the Sun
08 - Alice Cooper - Sun Arise
09 - James Brown & Marva Whitney - Sunny
10 - Lou Reed - Fly Into the Sun
11 - Phil Collins - Blame It on the Sun
12 - The Animals - House of the Rising Sun
13 - Laurent Voulzy - Le soleil donne
14 - Cream - Sunshine of your Love
15 - Nightwish - Sleeping Sun
16 - Redbone - The Sun Never Shines on the Lonely
17 - Serge Gainsbourg - Sea, Sex and Sun (Version anglaise)
18 - Stevie Wonder - You Are the Sunshine of my Life

mercredi 9 novembre 2011

¿ Habla español ?


¿ Habla español ?
Parlez-vous espagnol ?
Si ce n'est pas le cas, achetez immédiatement un bon dico "camembert/chorizo" ou demandez à une jolie señorita de vous traduire les paroles de ce CD. En effet, toutes les chansons sont interprétées dans la langue de Rafael Nadal. L'Espagne et la plupart des pays d'Amérique du Sud sont des viviers grouillant d'excellents groupes de rock (du plus calme au plus énervé). Alors sortez vos castagnettes électriques et vos ponchos en cuir, pour participer à une fiesta infernale qui vous mènera jusqu'au bout de la nuit andalouse.

>>>>> HASTA LA VISTA, BABY <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Almafuerte - A Vos Amigo (Argentine)
02 - Breed 77 - Petroleo (Espagne)
03 - Desakato - África (Espagne)
04 - Icarian - Quíen Mató al Amanecer (Espagne)
05 - Koma - Mandril (Espagne)
06 - La Fuga - Buscando en la Basura (Espagne)
07 - La Renga - Panic Show (Argentine)
08 - Lilith - Guau ! (Espagne)
09 - Los Suaves - 27.000 Dias (Espagne)
10 - Lovorne - Que Pasa por mi Cabeza (Argentine)
11 - Lujuria - Licantrofilia (Espagne)
12 - Marea - Por Cuatro Perras (Espagne)
13 - Parking Fox - Suena Bien (Espagne)
14 - Puro Chile - Para Tí (Espagne)
15 - Rotor - El Rey (Argentine)
16 - Sinkope - Tus Carnes (Mi Alimento) (Espagne)
17 - Sublevados - Un Billete para Huir (Espagne)
18 - Uzzhuaïa - Destino Perdición (Espagne)

lundi 7 novembre 2011

Bjørn Berge (2008) Live in Europe


Je me suis laissé dire que par certaines nuits de pleine lune, une meute d'amateurs de blues authentique venaient rôder sur ce site, en quête d'arpèges vénéneux. Bougez pas les gars, j'ai quelque chose pour vous ! Un truc qui va vous coller la banane pour les 10 années à venir !!!
Laissez-moi vous présenter Bjørn Berge, chanteur-guitariste-auteur-compositeur norvégien. Depuis plus de 10 ans, il trimbale sa carcasse de déménageur dans le monde entier, seul en scène avec sa grosse voix rocailleuse et les 12 cordes de sa guitare. La musique de ce prodige est un pur bonheur pour les esgourdes. Ne se prenant jamais au sérieux, il balance avec malice ses propres compositions et des reprises de Frank Zappa, Red Hot Chili Pepper, Chuck Berry, "Blind Lemon" Jefferson, et même un "Ace of Spades" de Motörhead absolument jouissif, qu'on retrouve sur ce disque presqu'entièrement enregistré à l'AB Box de Bruxelles en 2007.
Mais j'en ai déjà trop dit, il est temps que je vous laisse entre les mains expertes de ce géant venu du grand Nord, et qui saura vous réchauffer le cœur à grand coups de médiator en corne de renne.

01 - Buena
02 - N.V.
03 - Introducing Louise
04 - Louise
05 - Trains
06 - Sissy Boys and Girlie Men
07 - Thursday
08 - Someday
09 - The Story Behind Stringmachine
10 - Stringmachine
11 - The New Guitar
12 - See That my Grave Is Kept Clean
13 - Bring It on Home
14 - Black Jesus
15 - Testify / Give It Away
16 - Angel Band
17 - Ace of Spades
18 - 13 Question Method
19 - Minutes

vendredi 4 novembre 2011

Jean-Michel Jarre (1982) Les Concerts en Chine


Fort du succès de ses trois premiers albums de musique électronique (Oxygène, Équinoxe et Les Chants Magnétiques), Jean-Michel Jarre s'envole en octobre 1981 pour une tournée de 5 concerts à Pékin et à Shanghai. Il est alors le premier musicien occidental à se produire en République Populaire de Chine depuis la mort de Mao. Comme souvenir de cette tournée triomphale, il reste cet extraordinaire "double live". Qu'on se le dise, Jean-Michel Jarre n'est pas un marchand de soupe. Plutôt que de balancer à la volée ses tubes imparables, il préfère offrir à son public asiatique une belle brochette d'inédits, dont le sublimissime "Jonques de pêcheurs au crépuscule" qu'il exécute accompagné de l'Orchestre Philharmonique de Pékin.
Partons dès aujourd'hui sur les traces de Tintin, à la découverte d'un lointain Orient plein de parfums mystérieux et de sonorités envoutantes. Soyez les bienvenus dans cette nouvelle Croisière Jaune qui nous mènera aux portes de la Cité Interdite.

>>>>> LE LOTUS BLEU <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - L'Ouverture
02 - Arpégiateur
03 - Équinoxe IV
04 - Jonques de pêcheurs au crépuscule
05 - L'Orchestre sous la pluie
06 - Équinoxe VII
07 - Orient Express
08 - Les Chants Magnétiques Part. 1
09 - Les Chants Magnétiques Part.3
10 - Les Chants Magnétiques Part. 4
11 - Harpe Laser
12 - Nuit à Shanghai
13 - La dernière rumba
14 - Les Chants Magnétiques Part. 2
15 - Souvenir de Chine

lundi 31 octobre 2011

Une chanson (Blue Moon)


Il y a quelques mois, Jimmy et LLRooster inventaient une nouvelle forme de compile : la compile consacrée à une unique chanson déclamée sous diverses formes. Tâche ardue, il faut bien le reconnaître, dont les deux lascars se sortaient de façon magistrale. Fort de leur expérience, j'ai voulu moi aussi me consacrer à cette mission divine. J'ai donc fouillé les entrailles d'Internet à la recherche d'une perle musicale susceptible d'avoir été suffisamment copiée (et de façon originale) pour remplir un plein CD. J'ai tout d'abord fait des recherches dans le répertoire des Rolling Stones (Angie) et des Beatles (Yesterday). J'avais aussi pensé au "My Way" de Paul Anka (ou de Claude François ???). Finalement, mon choix s'est porté, et c'est assez extraordinaire pour le souligner, sur un morceau de jazz. Profitez-en car vous n'en trouverez pas tous les jours sur ce blog !!!
"Blue Moon", puisqu'il s'agit du titre sélectionné, a été composé en 1934, par Richard Rodgers sur des paroles de Lorenz Hart. Depuis, cette chanson a été reprise par des dizaines d'interprêtes de "Première Classe", parmi lesquels on peut citer Elvis Presley, Louis Armstrong, Django Reinhardt, Dizzy Gillespie, Bob Dylan et même Rod Steward.
Mais j'ai déjà beaucoup trop causé. Je vous laisse maintenant déguster cette compile dont je suis particulièrement fier. Je vous souhaite de prendre autant de plaisir à l'écouter que j'en ai eu à la préparer.

>>>>> QUAND LE JAZZ EST LÀ <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Bunny Berigan (1934)
  02 - Olive
    03 - Dean Martin (1964)
      04 - Erroll Garner
        05 - The Marcels (1961)
          06 - Billie Holiday (1950)
            07 - Andrew Sixty
              08 - Francis Goya
                09 - Suane Weck
                  10 - Orange and Lemons
                    11 - Pat Boone
                      12 - Bert Kaempfert
                        13 - Leonie Smith
                          14 - Frank Sinatra (1961)
                            15 - Ella Fitzgerald
                              16 - Ricky Hatton (hymne du Manchester City Football Club)
                                17 - The Ventures (1961)
                                  18 - Joni James

vendredi 28 octobre 2011

L'Arche de Noé


Je voudrais dédier cette compile à un mec bien. À un mec sans qui la musique serait amputée d'une bonne partie de son répertoire. Sans lui, pas de "Truite" de Shubert, pas de "Gorille" de Brassens, pas de "Petit chien dans la vitrine" de Line Renaud et encore moins de "Black Dog" de Led Zep. "Horse With No Name" d'America, à la trappe ; "Cat Scratch Fever" de Ted Nugent, aux oubliettes ; "Mirza" de Nino Ferrer, au placard ; "Zobi la Mouche" des Négresses Vertes, au pilon. Pas plus de "Cimetière des éléphants" de Schmoll, que de "Little Red Rooster" d'Howlin' Wolf, ni même du "Lion est mort ce soir" de Salvador. Parallèlement des groupes comme Steppenwolf, The Beatles, The Animals et Hot Tuna n'auraient jamais vu le jour.
Le gars que je tiens à honorer aujourd'hui c'est Noé. Vous savez bien : celui qui a construit un gros bateau pour sauver tous les animaux du déluge. Merci, vieux pirate. Je t'envoies un amical ouah ! ouah ! et tous les z'animals de la terre se joignent à moi pour saluer ta mémoire (d'éléphant ?) !!!


01 - Henry Mancini - The Pink Panther
02 - The Tokens - The Lion Sleeps Tonight
03 - Seal - Fly Like an Eagle
04 - The Doors - Peace Frog
05 - Louis Bertignac - Tzigannes et Grizzly
06 - Elton John - Crocodile Rock
07 - The Cult - American Horse
08 - The Beatles - Black Bird
09 - Alice Cooper - Road Rats
10 - Survivor - Eyes of the Tiger
11 - Bernard Lavilliers - Urubus
12 - V.V. Brown - Shark in the Water
13 - Les Rita Mitsouko - She's a Chameleon
14 - Jefferson Airplane - White Rabbit
15 - Eddy Mitchell - Le cimetière des éléphants
16 - Peter Gabriel - Shock the Monkey
17 - Maná - El Dragón
18 - Slim Harpo - I'm a King Bee

jeudi 13 octobre 2011

Industrial Metal


« Links, rechts, gradeaus, du bist im Labyrinth !
Gauche, droite, tout droit, vous êtes dans le labyrinthe ! »

On croirait cette musique directement vomie d'une centrale nucléaire en fusion : gros son de guitares saturées, rythmiques syncopées et chants agressifs, le tout saupoudré de claviers hypnotiques. Écouter du Metal Indus n'est pas une expérience anodine. On n'en ressort rarement indemne. Les premiers symptômes : les tympans qui saignent, les pupilles qui se dilatent, les muscles qui se tétanisent... et surtout une irrépressible envie d'headbanger comme un malade. Alors, enfilez vite votre combinaison anti-radiations et plongez-vous dans la fournaise de cette musique hautement corrosive.

>>>>> LIEBE IST FÜR ALLE DA <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Samael - Telepath
02 - Prong - London Dungeon
03 - Punish Yourself - Blast Off Sidharta Junkie
04 - Nine Inch Nails - Heresy
05 - Oomph! - Labyrinth
06 - Kudai - Ni Naiz
07 - Fear Factory - Dog Day Sunrise
08 - Die Krupps - To The Hilt
09 - Rammstein - Tier
10 - Killing Joke - Millenium
11 - Skinny Puppy - Pedafly
12 - Megaherz - Ja Genau
13 - KMFDM - Ultra
14 - Marilyn Manson - Tourniquet
15 - Static-X - The Only
16 - Ministry - Just One Fix
17 - Lords of Acid - The Crablouse
18 - Rob Zombie - Sick BubbleGum

mardi 11 octobre 2011

Dom Vetrov (2008) Ot Zemli


Дом Ветров (2008) От Земли (House of the Winds - From Earth)
Poursuivons notre périple en terre slave. Retour au pays des tsars pour découvrir "Дом Ветров" ("Dom Vetrov", qui se traduit par "Maison des Vents"). Le groupe naît en 2004 à Krasnogorsk, dans la région de Moscou et délivre un Folk Metal hargneux et dansant, évoquant les thèmes de la piraterie. Ce premier et unique album est un véritable champ de bataille où s'affrontent deux guitaristes hargneux et une jolie violoniste pleine de volupté, sous le feu nourri d'une section rythmique carnassière. Ça fait du bruit, mais ça donne une 'fucking' envie de se trémousser le bas du dos.


01 - Piraty Karibskogo Morya  (Pirates of the Caribbean)
02 - Ogon' (Fire)
03 - Morskaya (Marine)
04 - V Temnote (In Darkness)
05 - Piratskaya Plyasovaya (Pirate Plyasovaya)
06 - Saga o Nayemnikah (The Saga of Mercenaries)
07 - Voda (Water)
08 - Bylo Ili ne Bylo (To Be or Not To Be)
09 - Koshka i Drakon (The Cat and the Dragon)

dimanche 9 octobre 2011

Cherniy Kofe (Black Coffee) (1986) Svetliy Metall (Light Metal)


Чёрный Кофе (1986) Светлый металл
J'ai peu d'informations sur ce groupe russe fondé en 1981 autour du chanteur et guitariste Dimitry Varshavsky. Moins renommé que l'énormissime "Ария" (Aria), il est néanmoins toujours en activité et dispose d'une discographie comprenant une dixaine d'albums. À la demande de l'ami JP, je vous présente ce disque sorti en 1986 (et remixé en 2000). Il propose un Heavy Metal fin, racé et extrèmement mélodique qui, sans être foncièrement révolutionnaire, n'en est pas moins très agréable à écouter. Et toujours des paroles chantées dans la langue de Nicolas Alexandrovitch Romanov, qui apportent un petit parfum frais tout droit venu de la taïga.


01 - Это - Рок (This Is Rock)
02 - Дьявол во Плоти (Devil)
03 - Путешествие в Жизнь (Journey into Life)
04 - Светлый Металл (Light Metal)
05 - Света Луч (Ray of Light) 
06 - Звездный Водоём (Star Pond) 
07 - Владимирская Русь (Vladimir's Russia)
08 - Знамя Мира (Banner of Peace)
09 - Страна (Country) 
10 - Переступи Порог (Step Over the Threshold)
11 - Звуки Космоса (Sounds of Cosmos) 
12 - Чёрный Кофе (Black Coffee) 
13 - Из Придорожной Тени (From the Roadside Shade)

jeudi 6 octobre 2011

Docteur Love


Aujourd'hui, j'ai envie d'aimer tout le monde : les gros, les petits, les poilus, ceux qui pètent dans l'ascenseur. Ceux qui parlent pour ne rien dire à ceux qui ne disent rien quand ils parlent. Les surfeurs, les sniffeurs, les smasheurs, les smokeurs, les speakeurs, les marteaux-piqueurs et les épinards. Les hommes politiques qui trimbalent des valises de billets, les enculeurs de coccinelles (qui sont bien souvent les mêmes). Les batteurs manchots, les chanteurs asthmatiques et les cantatrices chauves. Les buveurs d'eau, les mangeurs de crottes de nez, les vomisseurs de pizzas. Ceux qui ont des carottes dans les cheveux, les marins qui se mouchent dans les étoiles, les Flamandes. Ceux qui ont toujours oublié de peser leurs légumes, arrivés à la caisse, ceux qui passent devant tout le monde à la boulangerie, les accros du portables au volant, les drogués de la télé-réalité, ceux qui flatulent plus haut que leur rectum... et même ceux qui écoutent du jazz !!!
À tous ceux-là et aux autres, je dédie cette compile consacrée à l'AMÛÛÛR !

>>>>> ENFANT DE BOHÈME <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - The Jimi Hendrix Experience - Love or Confusion
02 - The Rolling Stones - Love Is Strong
03 - Santana - Give Me Love
04 - Chuck Berry - Do You Love Me ?
05 - Heart - What About Love
06 - Pavlov's Dog - Falling in Love
07 - The Beatles - All my Loving
08 - Uriah Heep - Love or Nothing
09 - Queen - Somebody to Love
10 - Jefferson Airplane - Somebody to Love
11 - Lou Reed - Satellite of Love
12 - David Bowie - Soul Love
13 - Headless Heroes (ft. Alela Diane) - True Love Will Find You in the End
14 - The Corrs - All the Love in the World
15 - Phil Lynott - Tattoo (Giving It All for Love)
16 - Pretenders - Message of Love
17 - Kiss - Calling Dr. Love
18 - Buddy Holly - True Love Ways

mardi 4 octobre 2011

Metal Lady (1990) Metal Lady


Il y a une fille en couverture... et 4 chats au regard haineux. C'est orange, c'est hongrois et ça fait un boucan d'Enfer. En 1990, une bombe atomique explose à Budapest. Elle a pour nom Ilona "Metal Lady" Bíró et fracasse tout sur son passage avec son Heavy Metal tout en souplesse. Épaulée par les musiciens du fameux Metal-Band "Pokolgép", la belle jeune femme produit ce qui deviendra un disque-culte, mais qui à l'époque ne fait frémir qu'une poignée d'aficionados.
En 1994, elle sort un second album, soutenue cette fois-ci par les membres d'"Ossian" mais ne rencontre pas plus de succès. Elle met alors fin à sa carrière de chanteuse pour reprendre ses anciennes activités d'actrice et top-model.
Bon, je vous l'accorde, ce disque ne révolutionne pas le Heavy Metal, mais encore une fois le chant en hongrois apporte une touche d'exotisme assez rafraîchissante... et le batteur est gros, barbu et frappe les fûts directement avec son crâne !!!!!

>>>>> MAGYAR KÖZTÁRSASÁG

01 - Legendák És Mesék
02 - Jégszíved
03 - Nélküled
04 - Ébredj Fel
05 - Kicsi Katonám
06 - Kegyetlen Hajsza
07 - Egy Falka Egy Vér
08 - Az Én Világom
09 - Hit Nélkül Éltem
10 - Szóljon a Rock

lundi 3 octobre 2011

Dark Princess (2007) Жестокая Игра (The Cruel Game)


En 2005 et 2006, le groupe russe Dark Princess publie 2 excellents albums chantés en anglais.
Il faudra attendre 2007 et ce "Жестокая Игра" (The Brutal Game), pour pouvoir enfin entendre la belle Olga Romanova s'exprimer dans sa langue natale. Si le style musical reste le même, oscillant entre Symphonic et Gothic Metal, le chant slave apporte indéniablement un charme supplémentaire.
Depuis, Olga a quitté le groupe et donné naissance à une petite princesse. Les musiciens continuent avec une nouvelle chanteuse (Natalia Terekhova) et a même sorti un nouveau single, chanté en... anglais (?????)
À la demande de Chti73, je vous propose cette succulente galette que je vous conseille de déguster accompagnée de khatchapouri (Хачапури) et d'une vodka (вода) glacée.

>>>>> Александр Исаевич Солженицын

01 - Время уйти (Time to Leave)
02 - Ожидаю новый день (Waiting for Another Day)
03 - На самом дне (On the Day)
04 - Жестокая (Cruel)
05 - Когда проснулось небо (When the Sky Has Woken Up)
06 - Слепая страсть (Blind Passion)
07 - Скорбный бал (Sad Ball)
08 - Реквием мечтам (Requiem to Dreams)
09 - Вершишь новый грех (Administer a New Sin)
10 - Яд любви (Poison Love)
11 - The Key
12 - Not of this World
13 - Жестокая игра (The Cruel Game) (Remix)

vendredi 30 septembre 2011

Les Pays de l'Est


Jusqu'à présent, le seul mot slave que je connaissais était "Vodka". Après l'écoute de ce CD, je ne parle pas mieux le russe, mais je sais que derrière l'ancien rideau de fer sévissent des régiments de groupes de Heavy Metal d'une efficacité redoutable. Durant les années les plus dures des régimes communistes, la majorité  d'entre eux ont souffert d'une censure absolue.
Il aura fallu à tous ces musiciens une pugnacité et une rage indéfectibles, pour survivre et prouver que leurs riffs d'acier sont aussi corrosifs que ceux produits en Occident. Si vous ne craignez pas de finir au goulag, venez déguster cette furie électrique vomie des entrailles de Tchernobyl. Et comme on dit là-bas : "Vokda pour tout le monde et caviar pour les autres" !!!

>>>>> YOURI GAGARINE <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)


01 - Andem - Ya Vizhu Vzglyad (Russie)
02 - Pokolgép - Poklon Is Túl (Hongrie)
03 - Black Obelisk - Pozdno (Russie)
04 - Holy Dragons - Psy Voyny (Kazakhstan)
05 - Metal Lady - Legendák És Mesék (Hongrie)
06 - P. Mobil - A Hülyeség Napja (Hongrie)
07 - Tunyogi Rock Band - Megyek Tovább, Ugatnak A Kutyák (Hongrie)
08 - Cherniy Kofe - Dyavol Vo Ploti (Russie)
09 - Aria - Nebo Tebya Naidet (Russie)
10 - Kat - 666 (Pologne)
11 - Phoenix - Újra Fel... (Hongrie)
12 - Kalapács - Vérszerzõdés (Hongrie)
13 - Salvus - Ami Rólunk Szól (Hongrie)
14 - Patrióta - Mondd Meg Isten (Hongrie)
15 - Dark Princess - На самом дне (At the Very Bottom) (Russie)
16 - Arkona - Goi, Rode, Goi ! (Russie)
17 - Dom Vetrov - Piraty Karibskogo Morya (Russie)
18 - Ossian - Fortissimo (Teljes Erõvel) (Hongrie)

mardi 27 septembre 2011

Johnny Hallyday (1994) Rough Town


Toute la musique que l'aimeuh,
Elle vient de là,
Elle vient du BLÛÛÛZ !!!

En 1994, l'idole des jeunes s'enferme aux studios Oceanway de Los Angeles, avec quelques cadors américains, pour enregistrer un album de pur blues à haute teneur émotionnelle. Tout sur cette biscotte n'est que bonheur. À commencer par "Love Affair", sublime duo avec la chanteuse de country Kathy Mattea. Et aussi les furieux "Can't Stop Wanting You", "Before You Change your Mind" et "Rough Town" (ce dernier écrit par Brian Adams himself) où Jojo retrouve sa hargne légendaire. Sans oublier l'émouvant "It's a Long Way Home" qui clos les débats de façon magistrale. Je vous invite à découvrir ce que je considère comme le meilleur disque de Johnny Hallyday depuis le "Gang" de 1986, écrit et réalisé  par Jean-Jacques Goldman... n'est-ce pas Jimmy ???

>>>>> ALLUMER LE FEU <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)
 
01 - Fool for the Blues
02 - (I Wanna) Make Love to You
03 - Love Affair
04 - Hurricane
05 - Can't Stop Wanting You
06 - Are the Chances Gone
07 - Rough Town
08 - Lightnin'
09 - Dry Spell
10 - You're Mine
11 - Before You Change your Mind
12 - It's a Long Way Home

lundi 26 septembre 2011

Souvenir, souvenirs... et encore souvenirs

TÉQUILA - JE VEUX ENCORE JOUER (1981)

"Téquila" nait en 1977 de la réunion de Philippe Ménard (guitare, chant), Claudine Lapart (basse) et Eric Breton (batterie). Proposant un blues rock énergique, sur des paroles françaises, la bande publie 3 LPs en 3 ans, dont le premier (Lachés les Lions) s'écoule quand même à 10.000 exemplaires.
Malheureuseusement, la belle aventure se termine en 1984. Le groupe se sépare, avant de revenir confidentiellement en 1987 avec Philippe Ménard comme unique rescapé de la formation initiale. "Téquila" est l'exemple type de ces excellents groupes français n'ayant jamais réussi à se faire un nom dans un hexagone accaparé par Trust et Téléphone. J'ai trouvé cette unique (?) vidéo du trio sous sa forme première et je vous propose de venir vous frotter à son rock acidulé.
Par la même, j'en profite pour lancer un avis de recherche à qui possèderait une version MP3 de la discographie de "Téquila". Je sais que beaucoup de blogueurs rêvent de posséder de tels joyaux... moi le premier !!!

vendredi 23 septembre 2011

Diabolik


C'est dans les années 20 que le bluesman américain Tommy Johnson prétend avoir vendu son âme au diable afin d'acquérir une plus grande dextérité à la guitare. Alors, légende ou réalité ? Peu importe. Dorénavant, le blues et le rock qui en découle sont marqués du sceau du démon. Satan, Lucifer, Belzébuth... quel que soit le nom qu'on lui donne, fait partie intégrante de la grande Histoire du Rock and Roll. Une musique aussi bruyante et dévergondée ne saurait émaner des saintes écritures... demandez à Christine Boutin !!! La marque démoniaque est gravée au fer rouge sur la peau tannée de tout rocker qui se respecte. Mais le diable est un beau salaud car après avoir jeté ses enfants en pâture à une foule affamée de décibels, il en aura rappelé beaucoup d'entre eux auprès de lui, bien avant l'heure de la retraite. Jim, Jimi, Janis, Amy, Kurt, Phil, Brian, Bon et tant d'autres, doivent se payer de bonnes tranches de rigolade en enfer quand ils voient comment le monde évolue.
Un personnage aussi malveillant et sournois méritait bien une compile. Elle commence avec Brel et finit sur les Stones... alors là, si c'est pas la classe !!!

>>>>> KNIGHTS IN SATAN'S SERVICE <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Jacques Brel - Le Diable
02 - Rory Gallagher - Nothing But the Devil
03 - Charlie Daniels Band - The Devil Went Down to Georgia
04 - Cruachan - Some Say the Devil is Dead
05 - Alice Cooper - Run Down the Devil
06 - Atomic Rooster - The Devil's Answer
07 - Bulldozer - Pourvu que Satan me pardonne
08 - La Renga - Balada del Diablo y la Muerte
09 - Little Bob - The Gift of the Devil
10 - Saltatio Mortis - Tod und Teufel
11 - Mano Negra - The Devil's Call
12 - Lordi - Devil's Lullaby
13 - Mark Knopfler - Devil baby
14 - Alison Moyet - That Old Devil Called Love
15 - The Beatles - Devil in Her Heart
16 - Léo Ferré - Thank You Satan
17 - Mötley Crüe - Shout at the Devil
18 - The Rolling Stones - Sympathy for the Devil

mardi 20 septembre 2011

The Head Cat (2006) Fool's Paradise


C'est bien connu, Lemmy Kilmister a vite fait de s'emmerder quand il n'est pas sur la route avec son groupe. Dans ce cas-là, il fait appel à Slim Jim Phantom (batteur des Stray Cats) et à Danny B. Harvey (guitariste de Lonesome Spurs et des Rockats) pour enregistrer quelques reprises de rock and roll pur jus. Donc si vous n'avez rien contre la voix langoureuse du crooner de Motörhead, ni contre les mélodies sautillantes gorgées de testostérone, je vous propose une odyssée musicale au cœur des années 50-60. Au programme : du Buddy Holly, du Johnny Cash, du Carl Perkins et bien d'autres... bref, une véritable cure de jouvence !

>>>>> BE-BOP-A-LULA <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Fool's Paradise
02 - Tell Me How
03 - You Got Me Dizzy
04 - Not Fade Away
05 - Cut Across Shortly
06 - Lawdy Miss Clawdy
07 - Take Your Time
08 - Well ... All Right
09 - Trying to Get to You
10 - Learning the Game
11 - Peggy Sue Got Married
12 - Crying, Waiting, Hoping
13 - Love's Made a Fool of You
14 - Big River
15 - Matchbox

samedi 17 septembre 2011

Stoner Metal


Hola Amigo... y Amiga ! Sniffe cette belle odeur d'huile de vidange, de cuir et de caoutchouc brûlé. Bienvenue dans le petit monde du 'Stoner Metal'. Ici, les guitares ont des cordes en plomb et les batteurs frappent leurs drums avec des troncs d'arbres. Les chansons parlent de femmes, de motos, de femmes, de bière... et aussi de femmes !!! Bienvenue chez les poètes du désert. Maintenant, mets tous les potards à 10 et laisse-toi porter par les riffs étouffants de cette musique directement issue de contrées désertiques infestées de rattlesnakes et de bikers gorgés d'alcool. Bonne route !!!

>>>>> EASY RIDER <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Karma to Burn - Fourty-Four
02 - Bad Wizard - Strawberry
03 - Mannhai - Shellshock
04 - Analog Machine - Sheeple
05 - Mustasch - The Audience Is Listening
06 - Nightstalker - All Around (Satanic Drugs from Outer Space)
07 - Orange Goblin - The Ballad of Solomon Eagle
08 - Fireball Ministry - It Flies Again
09 - Amon Ra - Caucasian Rock
10 - Brain Police - Rooster Booster
11 - Monster Magnet - Slut Machine
12 - Clutch - Mercury
13 - Hielo Negro - Purgatorio Bar
14 - Spiritual Beggars - Left Brain Ambassadors
15 - Fu Manchu - Eatin' Dust
16 - Mississipi Bones - Sasquatch Paparazzi
17 - sHEAVY - Firebird 350
18 - Blake - Spirit of Cain

mercredi 14 septembre 2011

City


Puisque l'été n'est pas fini, je vous propose de faire vos valises. Je vous emmène en voyage au son de cette compile consacrée aux noms de villes. Prenez un bon pull car on part du Québec. Un maillot de bain vous sera utile pour l'escale de Barcelone... et pour Brest ? Un parapluie ??? À Syracuse, nous boirons un Pink Martini et nous ne resterons qu'une nuit à Bangkok... mais c'est sûr : nous reviendrons à Montréal.
Et maintenant, accrochez vos ceintures, le vol 666 de Keith Michards Airline va décoller.

>>>>> SPREAD YOUR WINGS <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Robert Charlebois - Je reviendrai à Montréal
02 - David Bowie - Warszawa
03 - Miossec - Brest
04 - ZZ Top - Viva Las Vegas
05 - The Clash - London Calling
06 - La Fuga - Madrid
07 - Véronique Sanson - Vancouver
08 - Dimitri from Paris & Pink Martini - Syracuse
09 - Murray Head - One Night in Bangkok
10 - Bernard Lavilliers - Samedi soir à Beyrouth
11 - Freddie Mercury & Montserrat Caballé - Barcelona
12 - Rammstein - Moskau
13 - Thin Lizzy - Dublin
14 - Dick Annegarn - Bruxelles
15 - Tom T. Hall - That's How I Got to Memphis
16 - The Blues Brothers - Sweet Home Chicago
17 - Charlelie Couture - Melbourne
18 - Belle & Sebastian - Piazza, New York Catcher

samedi 10 septembre 2011

Amy Winehouse (2007 02-08) Live at Paradiso Amsterdam


Séquence émotion : la belle Amy Winehouse sur scène à Amsterdam, concert capté illégalement le 8 février 2007.
Pour une fois, je ne vais pas en faire des caisses, je vous laisse juste vous plonger dans un torrent d'émotion. Amy, pour toujours, on t'aime.

>>>>> ROCK MY SOUL <<<<< (NOUVEAU LIEN / NEW LINK)

01 - Just Friends
02 - Tears Dry on Their Own
03 - Cherry
04 - Fuck Me Pumps
05 - He Can Only Hold Her / That Thing
06 - I Heard Love Is Blind
07 - Wake Up Alone
08 - Back to Black
9 - You Know That I’m No Good
10 - Me and Mr. Jones
11 - Rehab
12 - Love is a Losing Game
13 - Valerie

vendredi 9 septembre 2011

Led Zeppelin (1975 02-12) Four Blocks in the Snow


Je ne pense pas me tromper de beaucoup en affirmant que Led Zeppelin est certainement l'un des groupes les plus "bootlegués" de l'histoire du rock. En effet, peu de groupes possèdent une discographie non officielle aussi riche et d'une qualité sonore faisant parfois de l'ombre à certains Lives "légaux".
Je vous propose aujourd'hui l'enregistrement dérobé lors du concert au Madison Square Garden de New York, le 12 février 1975. Préparez-vous à une avalanche de décibels, le Dirigeable est dans une forme monstrueuse comme le prouvent ce "Dazed and Confused" de plus d'une demi-heure et un "Moby Dick" de 20 minutes. Personnellement, il y a bien longtemps que je zappe ces deux morceaux un tantinet rasoirs à la longue, mais le reste de l'album est un déferlement d'énergie pure. Attention, je ne me porte pas garant de l'état de vos tympans après écoute d'une telle furie, donc âmes sensibles s'abstenir !!!


101 - Intro
102 - Rock and Roll
103 - Sick Again
104 - Over the Hills and Far Away
105 - In my Time of Dying
106 - The Song Remains the Same
107 - Rain Song
108 - Kashmir
201 - No Quarter
202 - Trampled Underfoot
203 - Moby Dick
301 - Dazed & Confused
302 - Stairway to Heaven
303 - Whole Lotta Love
304 - Black Dog
305 - Heartbreaker