jeudi 31 octobre 2019

Carré d'As : Total Energy Live


Il y a une dizaine d'années, j'avais eu l'information de la venue de Krêposuk pour un concert au centre Henri-Quéffelec, cher à mon ami gouesnousien. Pour ceux qui l'ignoreraient, Krêposuk est un groupe de rock du Mans qui vogue sur les mêmes ondes que notre Soldat Louis régional. Deux guitares, basse, batterie, plus un violoniste et un sonneur de bombarde, tout ce qu'il faut pour un fest noz dans les règles de l'art !

Que s'est-il donc passé ce soir-là ? Manque d'informations ? Désintérêt du public ? Football à la télé ? Basculement dans la quatrième dimension ? Toujours est-il que nous étions 8 spectateurs dans la salle… vous avez bien lu : HUIT !

Et que croyez-vous qu'il se passa ? Eh bien, les Krêposuk ont donné leur concert comme s'ils étaient devant 80.000 personnes au Stade de France. Ils ont mis leurs tripes sur la scène et le feu dans la salle… d'ailleurs ils ont tous finis dans la fosse, sauf le batteur ça va de soi ! Après le show, ils sont restés une bonne heure à discuter avec nous. On a pris des photos à la pelle et je peux vous garantir que c'était les musicos les plus cools de l'univers.

Mais putain, les Brestois, vous étiez où ce soir-là ?

>>>>> HENDRIXIMO

01 - Jimi Hendrix - Fire
02 - Ben Harper & The Innocent Criminals - Faded / Whole Lotta Love (Led Zeppelin Cover)
03 - Big Brother and the Holding Company - Flower in the Sun
04 - David Bowie - Andy Warhol
05 - Jimi Hendrix - Foxy Lady
06 - Ben Harper & The Innocent Criminals - Sexual Healing (Marvin Gaye Cover)
07 - Big Brother and the Holding Company - I Need a Man to Love
08 - David Bowie - The Width of a Circle
09 - Jimi Hendrix - Hey Joe (Billy Roberts Cover)
10 - Ben Harper & The Innocent Criminals - Ground On Down
11 - Big Brother and the Holding Company - Easy Rider
12 - David Bowie - Changes
13 - Jimi Hendrix - Voodoo Child (Slight Return) / Stepping Stone
14 - Ben Harper & The Innocent Criminals - Glory & Consequence
15 - Big Brother and the Holding Company - Piece of my Heart (Erma Franklin Cover)
16 - David Bowie - Waiting for the Man (Lou Reed Cover)

lundi 28 octobre 2019

Rap Metal (02)


Quand la musique est bonne… ♫ ♪ ♫ bonne… bonne… bonne…♫ ♪ ♫ Ah ! Les gourmands ! Faites pas les mijaurées, je vous connais comme si je vous avais pondus d'hier soir !!!

De la musique, du rythme, des guitares, des tambours, des tac ! tac ! des boum ! boum ! C'est tout ce qu'il faut pour votre bonheur. Hey ! Je le sais, c'est pareil pour moi ! Alors, on va pas écouter tous ces prêcheurs moisis qui nous prédisent l'enfer ou pire, en répression de nos vies dissolues. Plutôt que l'éternité du paradis aux côtés de Chantal Goya et Christine Boutin, je choisis l'enfer de Bon Scott et Lemmy !

C'est dans cet enfer-là qu'on risque aussi de côtoyer tous ces rappeurs mécréants qui ont pactisé avec le malin ! Il est d'ailleurs fort probable qu'on y retrouve Ticho, chanteur du groupe de rapcore chilien Maso, qui avait laissé un très sympathique commentaire sur la première compile consacrée à son art… le fameux art Ticho !!! C'est ce même compañero qui m'a fait découvrir Urban Dance Squad, un groupe qui l'a fortement influencé et ne figurait pas dans ma sélection. L'erreur est réparée, amigo !

Cravachant leurs destriers pâles
Carapaçonnés de cuir et de fer
Princes du metal et rappeurs haineux
Filent à plein galop sur le Phlégéthon
Pour mettre le feu aux terres du Malin
Tu seras de leur bord ou tu seras mort

>>>>> COP KILLER

01 - The Butcher Sisters - DSINAWGUBADS
02 - Body Count - Black Hoodie
03 - Lethal Injektion - Reality Eyes
04 - Guerrilla Warfare - NU.Wav
05 - Urban Dance Squad - Good Grief !
06 - Dr. Chunk - Psycho
07 - Point Blank - Heaven Awaits
08 - People Like Lemmings - В Чартах
09 - X-Rated - Control
10 - (Həd) p.e. - Pay Me
11 - Beastie Boys - Fight For Your Right
12 - Linkin Park - Figure 09
13 - Murder League All Stars - Bad Day
14 - Saliva - Rise Up
15 - CR33 - Anewrevolution
16 - Rage Against The Machine - War Within a Breath
17 - Claustrofrog - Hell Baby
18 - Hollywood Undead - Renegade

jeudi 24 octobre 2019

Carré d'As : Metal Energy Live


Ma mère disait toujours que je finirai sourdingue à force d'écouter de la musique de zazous… désolé, ma petite manounette, mais c'est une autre pratique, tout aussi furieusement condamnée par les instances religieuses de tous poils, qui a rendu mes tympans aussi hermétiques que l'anus de Christine Boutin.

Cherchez pas, les amis : des galettes comme ça, on n'en fait plus… et on n'en fera plus jamais ! Fini le gros son tout pourrave qui déchire les esgourdes et déglingue les neurones. Aujourd'hui, tout est fait pour préserver la santé de nos chastes oreilles et l'intégrité de notre cervelle déjà passablement endommagée par les ondes électromagnétiques et l'absorption de colorants chimiques. Tout ça pour entretenir au mieux nos capacités à ingurgiter des informations finement ciblées par les GAFA… on finira tous crétins et boursouflés d'huile de palme !

Mais avant de crever à la chaine, comme les bœufs à l'abattoir, je vous propose une nouvelle giclée de décibels 100 % fabriqués à la main par des artisans chevronnés, au cœur même des usines à rêves que sont les salles de spectacles… on finira peut-être complètement sourds, mais la quéquette au garde-à-vous !!!

>>>>> METALISSIMO

01 - Black Sabbath - Hole in the Sky
02 - Motörhead - The Hammer
03 - Slayer - At Dawn They Sleep
04 - Led Zeppelin - Immigrant Song
05 - Black Sabbath - Killing Yourself to Live
06 - Motörhead - Overkill
07 - Slayer - Mandatory Suicide
08 - Led Zeppelin - Rock and Roll
09 - Black Sabbath - Iron Man
10 - Motörhead - Motörhead
11 - Slayer - Angel of Death
12 - Led Zeppelin - The Ocean
13 - Black Sabbath - War Pigs
14 - Motörhead - Bite the Bullet / The Chase Is Better Than the Catch
15 - Slayer - Chemical Warfare
16 - Led Zeppelin - Over the Hills and Far Away

lundi 21 octobre 2019

こちらは... きゃりーぱみゅぱみゅ [ par Zocalo ]


« Je vous le jure, monsieur le président, moi je voulais pas. C'est Zocalo qui m'a obligé. Et si je ne publiais pas sa compile, il menaçait d'enlever Pompon, mon python apprivoisé, pour s'en faire une paire de bottes. Alors, j'ai craqué : j'ai publié sa compile. Si vous saviez comme je m'en veux, putain, qu'est-ce que je m'en veux ! C'est décidé, à partir d'aujourd'hui, je ne prendrai plus de serpents comme animaux de compagnie. Je me contenterai de poissons rouges… et pour faire des bottes en peau de poisson rouge, le Zocalo, il pourra toujours se brosser !!! »

Il n’était pas dans les intentions de Kyary Pamyu Pamyu de faire une carrière internationale. Comme la plupart des artistes de J-pop, elle espérait se faire connaître au Japon, en Corée, à Hong-Kong et à Singapour, tout au mieux. Seulement voilà, en 2011  sort le titre Pon Pon Pon assorti d’un clip exubérant bricolé par Jun Tamukai. 8 ans plus tard, il totalise 152 millions de vues sur YouTube. Le titre se place dans le top ten au Japon, en Belgique et en Finlande. En France, il sera récupéré par les YouTubers dont le fonds de commerce est de se moquer de l’esthétique japonaise à la télévision et dans les clips video.

Le succès de ce titre et de l’album dont il est extrait entraîne Kyarysan sur les scènes anglaises, belges et françaises, où elle fait une apparition à la Japan Expo de Villepinte.

Pur produit de la culture Kawaii, un terme japonais qui se traduit par "Cute" en anglais, ou "Mignon" en français, Kyarysan évolue dans un monde fait de peluches animées, de sucres d’orge géants et de monstres plus kitchs les uns que les autres. Les thèmes abordés touchent aux fondamentaux d’une société japonaise en pleine crise d’identité : la mode, le maquillage, les sucreries.

Kyarysan se trouve maintenant à la tête d’une véritable PME destinée à organiser ses concerts, ses videos, ses tournées. Mais, styliste de formation, elle continue à dessiner elle-même ses costumes, régler ses chorégraphies et dessiner ses décors. Le nom de Kyary lui vient de ses camarades d’école qui lui trouvaient un style occidental lorsqu’elle venait en classe coiffée d’une perruque blonde qui lui donnait un petit air de Carrie Bradshaw de la série Sex and the City. Kyary est la déformation japonaise de Carrie.

La musique de Kyary Pamyu Pamyu est jusqu’ici exclusivement composée par le producteur, DJ et pianiste Nakata Yasukata, déjà connu pour sa participation au duo Capsule et au groupe Perfume. Nakatasan est un véritable maniaque du logiciel Autotune qui permet de transformer la voix à la façon d’un Harmonizer ou de l’antique Vocoder des années 80. On l’entend tout particulièrement dans きみのみかた, le 5ème morceau de cette compile (pas de traduction de ce titre). Unite Unite, en revanche, permet de découvrir la voix naturelle de Kyarysan.

>>>>> HIROSHIMA MON AMOUR

01 - Pikapika Fantajin-Cherry Bonbon
02 - にんじゃりばんばん
03 - Unite Unite
04 - Tsukema Tsukeru
05 - きみのみかた
06 - Mottai Night Land
07 - Oyasumi
08 - Mondai Girl
09 - Yume no Hajima ring-ring
10 - Scanty Skimpy
11 - Jelly
12 - CANDY CANDY
13 - 原宿いやほい
14 - Kira Kira Killer
15 - Saigo no Ice Cream
16 - とどけぱんち
17 - おしえてダンスフロア
18 - PONPONPON

vendredi 18 octobre 2019

Voici… Gainsbourg !


Dernièrement, j'ai été contacté par un jeune Argentin qui désirait faire plus ample connaissance avec notre Gainsbarre national. Sans hésiter, je l'ai orienté vers l'excellente compile que notre ami Le Zornophage lui avait consacrée ici-même, en février 2013, le 21, un jeudi… sous le soleil exactement !

Comme je suis un peu comme chez moi ici, j'avais également envie de présenter ma version d'un This Is qui égrènerait la discographie de cet artiste majeur. Presque 30 ans qu'il a mis les bouts, et ce vieux cochon malicieux continue de hanter l'esprit  de ceux qui l'ont suivi durant sa carrière. On a tous un souvenir avec le "personnage" Gainsbourg : une émission de télé où il cramait un billet de 500 balles, une autre où il proposait un aimable « I want to fuck you » à la toute jeune Withney Houston, son émotion lors de la remise d'un César à sa fille Charlotte, son clash avec Catherine Ringer… sans oublier son répertoire colossal et bourré de pépites inoubliables.

Hey ! M'sieur Gainsbourg, vous nous en pousseriez pas une petite dernière ?

>>>>> LUCIEN GINSBURG

01 - Du jazz dans le ravin (1958 - Du chant à la une)
02 - L'anthracite (1959 - N° 2)
03 - Le rock de Nerval (1961 - L'étonnant Serge Gainsbourg)
04 - Baudelaire (1964 - N° 4)
05 - No, No Thank's, No (1963 - Confidentiel)
06 - Marabout (1964 - Gainsbourg & Percussions)
07 - Hold-Up (1968 - Initials BB)
08 - Les sucettes (1969 - Jane Birkin/Serge Gainsbourg)
09 - Ah ! Melody (1971 - Histoire de Melody Nelson)
10 - La poupée qui fait (1973 - Vu de l'extérieur)
11 - Smoke Gets in Your Eyes (1975 - Rock Around the Bunker)
12 - Flash Forward (1976 - L'homme à la tête de chou)
13 - Les locataires (1979 - Aux armes et cætera)
14 - Harley Davidson (1980 - Enregistrement public au Théâtre Le Palace) (Live)
15 - Negusa Nagast (1981 - Mauvaises nouvelles des étoiles)
16 - I'm the Boy (1984 - Love on the Beat)
17 - Gloomy Sunday (1987 - You're Under Arrest)
18 - Les dessous chic (1989 - Le Zénith de Gainsbourg) (Live)


Bonus :

19 - Sex Shop (1972 - BOF Sex Shop)
20 - Le cadavre exquis (1975 - Single)
21 - La noyée (1972 - Inédit)
22 - Telle est la télé (1975 - Inédit)

mardi 15 octobre 2019

Carré d'As : Full Energy Live


Hormis la position du collier de Vénus du Kamasutra, je ne connais rien de plus bandant qu'un album de rock enregistré en public !

Je peux vous garantir que des albums live, j'en ai bouffés plus d'un : Rock 'n' Roll Animal, rapé jusqu'à la corde — Live 76, atomisé — Made in Japan, tombé en poussière — Get Yer Ya-Ya's Out !, troué comme une vieille chaussette — Gonzo, pulvérisé — No Sleep 'til Hammersmith, mort au champ d'honneur — Tokyo Tapes, carbonisé — If You Want Blood, parti en fumée… je vous le dis : une vraie boucherie !

Les vinyles sont peut-être partis en poussière, mais il me reste les CD et maintenant les MP3. Alors, on s'en remet une petite couche ?

>>>>> NIRVANISSIMO

01 - Noir Désir - L'homme pressé
02 - MC5 - Kick Out the Jams
03 - Nirvana - Aneurysm
04 - The Smashing Pumpkins - An Ode to No One
05 - Noir Désir - 21st Century Schizoid Man (King Crimson Cover)
06 - MC5 - Rocket Reducer No. 62 (Rama Lama Fa Fa Fa)
07 - Nirvana - School
08 - The Smashing Pumpkins - Bullet With Butterfly Wings
09 - Noir Désir - La chaleur
10 - MC5 - Come Together
11 - Nirvana - Breed
12 - The Smashing Pumpkins - Baby Loves to Rock
13 - Noir Désir - Tostaky
14 - MC5 - Borderline
15 - Nirvana - Blew
16 - The Smashing Pumpkins - Auf Wiedersehen

vendredi 11 octobre 2019

Billy Sheehan : Bas(s)ic Instinct


Le petit William "Billy" Sheehan est né le 19 mars 1953 à Buffalo, dans l'état de New York. Comme tout ado qui se respecte, il a commencé la musique avec une guitare folk, et c'était même pas la sienne, c'était celle de sa frangine ! C'est après avoir vu Tim Bogert du groupe Vanilla Fudge utiliser une basse Fender Precision qu'il s'est converti à cet instrument.

Avant de connaitre un succès mondial avec le groupe Mr. Big qu'il fonde en 1988, il s'était déjà taillé une solide réputation de virtuose. Sa carrière avait commencé au sein de Talas, groupe de metal/glam rock qui connut son heure de gloire dans tout le nord-est américain et jusqu'au Canada. Il est alors recruté par David Lee Roth qui tente de relancer sa carrière après avoir quitté Van Halen. Secondé par trois cracks, Sheehan à la basse, Steve Vai à la guitare et Gregg Bissonette à batterie, Diamond Dave enregistre deux albums qui connaissent un véritable succès commercial.

Mais Billy Sheehan a beaucoup trop d'appétit pour se contenter d'un seul biscuit, aussi savoureux soit-il. Il se lance donc dans divers projets par le biais desquels il aborde différentes facettes musicales. Hard rock avec les puissants Winery Dogs, jazz avec le trio Niacin et encore rock fusion sous son propre nom.

Désigné à cinq reprises comme meilleur bassiste rock par les lecteurs de Guitar Player Magazine pour son jeu de bassiste solo, il sait aussi parfaitement se fondre dans un collectif de musiciens pour apporter les bases rythmiques nécessaires à la cohésion de l'ensemble.

>>>>> COSMIC TROUBADOUR

01 - My Little Girl (1979 - Talas : Talas)
02 - Bad Boys (1985 - Thrasher : Burning at the Speed of Light)
03 - The Witch and the Priest (1986 - Tony MacAlpine : Edge of Insanity)
04 - The Pepper Shake (1988 - Greg Howe : Greg Howe)
05 - Hina (1988 - David Lee Roth : Skyscraper)
06 - Voodoo Kiss (1991 - Mr. Big : Lean into It)
07 - Jane Doe (1996 - Mr. Big : Hey Man)
08 - Who Cares If It's Raining ? (1998 - Niacin : High Bias)
09 - Dancin' With my Devils (1999 - Mr. Big : Get Over It)
10 - Caroline (2001 - Billy Sheehan : Compression)
11 - Mary Goes 'round (2001 - Mr. Big : Actual Size)
12 - Blue Wind (2002 - Niacin : Time Crunch)
13 - Black Wisdom (2002 - Terry Bozzio & Billy Sheehan : Nine Short Films)
14 - Taj (2004 - Billy Sheehan : Cosmic Troubadour)
15 - Blue Star (2006 - Richie Kotzen : Soldiers of Sorrow ZxR)
16 - A Lit'l Bit'l Do It to 'Ya Ev'ry Time (2009 - Billy Sheehan : Holy Cow !)
17 - American Beauty (2011 - Mr. Big : What If....)
18 - Sly Voltage (2013 - Niacin : Krush)
19 - Death Row (2014 - Michael Kocáb, Glenn Proudfoot, Virgil Donati
       & Billy Sheehan : Aftershocks)
20 - Ghost Town (2015 - The Winery Dogs : Hot Streak)
21 - Coming Home (2017 - Sons Of Apollo : Psychotic Symphony)
22 - Forever and Back (2017 - Mr. Big : Defying Gravity)

mardi 8 octobre 2019

Carré d'As : High Energy Live


Voyons voir, quel est le meilleur album de Lou Reed : Berlin ? Coney Island Baby ? New York ? Ecstasy ?… Peut-être !… Sans doute !… Ou pas ! Et si son meilleur album ne figurait pas dans cette liste ! Et si son meilleur album était tout simplement un live ! Et si c'était le tempêtueux Rock 'n' Roll Animal ! Pareil pour les Stones : Aftermath ? Let it Bleed ? Some Girls ?… ou Get Yer Ya-Ya's Out !… voire Brussels Affair, le fameux bootleg qui a rejoint leur discographie officielle par la magie du show business !

Tous les plus grands artistes ont gravé au moins une fois dans la cire leurs prestations scéniques.

Hé ! Hé ! Vous me voyez venir avec mes gros sabots ? Vous vous dites : « Ce vieux bourricot, y va nous sortir un carré d'as des meilleurs albums live de tous les temps, de toute la galaxie et au-delà ! » Vous n'avez pas tort, bande de p'tits filous, sauf que ce n'est pas une compile que je vais vous proposer, mais toute une ribambelle à venir.

Pour essuyer les plâtres de cette nouvelle collection : quelques petits groupes pas encore très connus, mais qui méritent qu'on leur prête attention !

>>>>> STONISSIMO

01 - Peter Frampton - Somethings Happening
02 - The Rolling Stones - Gimme Shelter
03 - Neil Young & Crazy Horse - Hey Hey, My My (Into the Black)
04 - Lynyrd Skynyrd - I Ain't the One
05 - Peter Frampton - Doobie Wah
06 - The Rolling Stones - Happy
07 - Neil Young & Crazy Horse - Crime in the City
08 - Lynyrd Skynyrd - Saturday Night Special
09 - Peter Frampton - It's a Plain Shame
10 - The Rolling Stones - You Can't Always Get What You Want
11 - Neil Young & Crazy Horse - Cinnamon Girl
12 - Lynyrd Skynyrd - The Needle and the Spoon
13 - Peter Frampton - (I'll Give You) Money
14 - The Rolling Stones - Street Fighting Man
15 - Neil Young & Crazy Horse - Roll Another Number
16 - Lynyrd Skynyrd - Free Bird

samedi 5 octobre 2019

Metaluxemböurg


Un jour, on a vu un homme s'envoler à bord d'une étrange machine avec des ailes en bois. Plus tard, on en a même vu un traverser l'océan. Finalement, on a vu des hommes marcher sur la Lune. Sans doute qu'un jour on plantera des fraises sur Mars.

Un autre jour, on a remplacé le cheval par une grosse cocotte-minute pour faire avancer une charrette. Presque aussitôt, on s'est demandé si on ne devrait pas y ajouter un toit, des fauteuils et un volant… l'automobile était créée. Dans quelques années, les voitures voleront au dessus des océans, seront autonomes et fonctionneront à l'énergie solaire. Sans doute qu'un jour on prendra sa voiture pour aller manger des fraises sur Mars.

Un jour, on a vu des peuples se soulever contre leurs dirigeants. Un jour, des dictateurs ont été renversés et traduits devant la justice. Un jour, un prédicateur noir américain a été abattu alors qu'il réclamait simplement un peu de justice pour ses frères. Un jour des malades mentaux ont fait irruption au Bataclan pour y commettre un effroyable massacre. Sans doute qu'un jour les Martiens viendront sur Terre pour nous vendre des fraises.

Un jour, les Américains ont placé un directeur de supermarché peroxydé à la Maison Blanche… sans doute qu'un jour ils éliront un producteur de fraises martien !

Le monde est étrange, cruel, incompréhensible… dès lors, pourquoi n'y aurait-il pas de groupes de metal au Luxembourg ?

>>>>> GROUSSHERZOGTUM

01 - Lost in Pain - Rebellious Protesters
02 - Abstract Rapture - Noxious Utopia
03 - Blood To Prove - Live Your Life
04 - Kraton - Devoured
05 - Mindpatrol - Whoreheart
06 - Scarlet Anger - Attack of the Insidious Invader
07 - Thousand Lakes - Angelscream
08 - Feradur - Kolossus
09 - Fusion Bomb - Concrete Jungle
10 - Heaven's Scum - Bow Down to the Crown
11 - Scarred - Psychogenesis
12 - We Knew John Doe - Out of Hell
13 - Miles to Perdition - Karmasutra
14 - Athanorr - Unleash the Shadows
15 - Everwaiting Serenade - A Dead End Artery
16 - Kill The Drama Queen - The Ocean
17 - Inzest - Self Destruction
18 - Retrace My Fragments - The T-Gene

mercredi 2 octobre 2019

Carré d'As : Sixties Girls Bands [ 04 ]


Pas plus que le racisme, le sexisme n'aura sa place aux Jolies Compiles !

Une nouvelle fois, j'ai donc décidé d'incorporer une personne dotée d'une quéquette et d'un nœud papillon à cette myriade de nanas survoltées qui se trémoussent frénétiquement sur la musique endiablée des années 60. Cet apport en testostérone, aussi infime soit-il, n'a d'autre but que d'appliquer les quotas imposés par les plus hautes autorités de ce pays, en matière d'égalité entre les hommes et les femmes. Et oui, m'sieur-dame, le C.S.A. veille… même sur nous, pauvres tâcherons de la toile !

Un blaireau pour douze belettes, c'est peu, je vous l'accorde, mais quand on voit comment elles se débrouillent toutes seules, on se dit que finalement le mec aurait pu rester chez lui, vautré dans son canapé, à se gratter les couilles devant un match à la télé… avec tout le respect que l'on doit à cette tranche de la population qui a autant le droit d'exister que vous et moi ! Je le répète : pas de racisme, pas de sexisme et pas de stigmatisation des êtres inférieurs !!!

>>>>> VENUS IN FURS

01 - The Marvelettes - Too Many Fish in the Sea
02 - The Dixie Cup - Iko Iko
03 - The Orlons - Don't Hang Up
04 - The Supremes - Reflections
05 - The Marvelettes - Playboy
06 - The Dixie Cup - People Say
07 - The Orlons - Spinnin' Top
08 - The Supremes - You Can't Hurry Love
09 - The Marvelettes - Don't Mess With Bill
10 - The Dixie Cup - Chapel of Love
11 - The Orlons - Crossfire !
12 - The Supremes - Run, Run, Run
13 - The Marvelettes - The Hunter Gets Captured by the Game
14 - The Dixie Cup - Gee the Moon Is Shining Bright
15 - The Orlons - The Wah-Watusi
16 - The Supremes - Where Did Our Love Go ?