vendredi 30 septembre 2016

Designed by John Dyer Baizley



Comme disait Caliméro : « c'est vraiment trop injuste ! »

Prenons le cas du sieur Baizley, prénom John. Pour commencer, ce gars-là est le leader d'un des groupes les plus intéressants de la nouvelle scène metal. Au sein de Baroness, il est chanteur, guitariste, claviériste, et il écrit aussi les paroles des chansons. Je crois que beaucoup (moi le premier) se contenterait d'un tel statut.

Comme si cela ne suffisait pas encore assez, ce cochon d'américain est hyper doué pour le dessin. Il est l'auteur de quelques-unes des plus belles pochettes de disques sortis ces dix dernières années, à commencer par celles de son propre groupe. Son coup de crayon est si caractéristique qu'on l'identifie au premier coup d'œil.

Le talent graphique du gaillard n'a d'ailleurs pas échappé à la vigilance des membres de Metallica qui lui ont commandé une magnifique illustration pour orner un tee-shirt vendu 22,99 $ sur le site du groupe californien.

Excellent musicien, dessinateur talentueux, en plus il s'appelle "baise-les"… alors, si ça c'est pas une injustice !!!…

>>>>> YELLOW & GREEN

01 - Skeletonwitch - Within My Blood
02 - Darkest Hour - A Paradox With Flies
03 - Vitamin X - Head Full of Demons
04 - Torche - Rule the Beast
05 - Kvelertak - Undertro
06 - Gillian Welch - The Way It Goes
07 - Pig Destroyer - Waist Deep in Ash
08 - Baroness - Morningstar
09 - Shitstorm - No Freedom
10 - Kylesa - Nature's Predators
11 - Black Tusk - Breaking the Backs of Men
12 - Coliseum - Last Wave

mercredi 28 septembre 2016

This Is… Joni Mitchell


« L'humilité n'étant pas ma qualité première, je vais désormais pouvoir me vanter dans les soirées mondaines d'avoir engagé mister Hugo Spanky en personne comme chroniqueur intérimaire de luxe. Un peu comme si Victor Hugo venait signer un papier dans le bulletin municipal d'Yzeures-sur-Creuse !!! »

Faire une compilation est tout un art. Combien d'après midi y avons-nous consacré ? D'abord, il faut trouver un angle d'attaque. Selon les artistes, il peut n'être que bêtement frontal, collection de hits ou de titres fracassants. Alors que pour d'autres, il peut se vouloir vicieux, audacieux voire suicidaire.

J'ai eu démarré une compilation des Cramps, destinée à un novice, par leur version de Lonesome Town. En voila, un beau geste suicidaire, Lux Interior et Poison Ivy n'y auront pas gagné un fan.

Keith Michards a choisi une approche intermédiaire, du genre qui devrait vous prémâcher la gélatine tout en vous décapant l’œsophage à la chaux vive. Joni Mitchell se prête parfaitement à l'expérience, la bonne copine qui vous réconforte, son bras sur votre épaule, pour mieux vous pousser du haut de la falaise. Ce This is Joni Mitchell pioche dans la plupart des albums de la dame sans se soucier de savoir si le morceau choisi fut un single à succès, un titre culte, les critères n'appartiennent qu'au compilateur. Et c'est ainsi qu'une sélection gagne son intérêt. Lorsqu'elle propose une vision personnelle d'un artiste.

Mission accomplie, chaque étape du voyage éveille l'envie de découvrir la suivante. Joni Mitchell, dénudée de ses plus évidents atouts, se relève plus insolente encore. Pour les profanes, l'occasion de découvrir un parcours en dehors des clous, et pour les passionnés de se délecter de l'abondance des pistes à suivre.
                                                                                                     (Hugo Spanky)

>>>>> LUCKY GIRL

01 - Marcie (1968 - Song to a Seagull)
02 - Songs to Aging Children Come (1969 - Clouds)
03 - Conversation (1970 - Ladies of the Canyon)
04 - Carey (1971 - Blue)
05 - Electricity (1972 - For the Roses)
06 - Twisted (1974 - Court and Spark)
07 - The Jungle Line (1975 - The Hissing of Summer Lawns)
08 - Hejira (1976 - Hejira)
09 - Dreamland (1977 - Don Juan's Reckless Daughter)
10 - The Dry Cleaner From Des Moines (1979 - Mingus)
11 - Love (1982 - Wild Things Run Fast)
12 - Ethiopia (1985 - Dog Eat Dog)
13 - Lakota (1988 - Chalk Mark in a Rain Storm)
14 - Two Grey Rooms (1991 - Night Ride Home)
15 - Sex Kills (1994 - Turbulent Indigo)
16 - Facelift (1998 - Taming the Tiger)
17 - Sometimes I'm Happy (2000 - Both Sides Now)
18 - If (2007 - Shine)

lundi 26 septembre 2016

Carré d'As : Evolution of Metal, the Alternative [ by Zornie ! ]


Quatre groupes pour une révolution, et je pourrais m'arrêter là. Sauf que c'est un verbeux, le Zornophage et qu'il veut être compris dans une démarche pas aussi simple qu'elle en a l'air...

Bref, quatre groupes, chacun représentant une idée de l'évolution d'un vieil animal dans une modernité recyclant, souvent, le passé mais apportant aussi moult nouveaux éléments empruntés à d'autres styles. Tout ça se passe dans les années 80, dans la deuxième moitié d'icelles plus particulièrement, où un vent frais vint souffler sur les metalleux traditionnels, leurs spandexés cousins étasuniens de l'Hair Metal et les thrashers qui s'escrimaient à aller toujours plus fort, toujours plus vite et pour beaucoup droit dans le mur.

Donc il fallait du changement et que ce soit Suicidal Tendencies (qui ose le rap metal dès 1987), Soundgarden (qui, en ses jeunes années, fait revivre les vieux démons d'un Blue Cheer, d'un Led Zeppelin, d'un Black Sabbath), d'un Faith No More (qui ose tout parce que ce n'est pas un groupe de metal même s'il y en a dedans, indéniablement), à un King's X (qui pousse la logique pop metal dans ses plus "arty" développements), voici quatre groupes exemplaires, un vrai carré d'as !

Mais comme c'est aussi d'une compilation dont il s'agit, il fallait surtout penser au plaisir de l'auditeur, bidouiller les niveaux, organiser les titres sans se soucier de la chronologie, bref, faire un boulot qui, je l'espère, vous donnera envie de creuser ce que propose cette courtissime introduction.

Enjoie !

>>>>> SUPERUNKNOWN

01 - King's X - It's Love
02 - Faith No More - From the Dead
03 - Soundgarden - Rusty Cage
04 - Suicidal Tendencies - How Will I Laugh Tomorrow
05 - Faith No More - The Gentle Art of Making Enemies
06 - Soundgarden - Dusty
07 - King's X - Broke
08 - Suicidal Tendencies - Send Me Your Money
09 - Faith No More - We Care a Lot
10 - Soundgarden - Gun
11 - Suicidal Tendencies - I Saw Your Mommy...
12 - King's X - Complain
13 - Soundgarden - Black Hole Sun
14 - Faith No More - Zombie Eaters
15 - Suicidal Tendencies - Join the Army
16 - King's X - Over My Head

dimanche 25 septembre 2016

Un dimanche en 2016 [ 9 ]


La fin septembre pointant gentiment le bout de son nez, il est temps de faire un bilan.

Mon petit-fils est entré en grande section de maternelle. Il a retrouvé sa copine Clara avec qui il
   veut se marier. Oui mais il y a aussi Lenny qui veut se marier avec Clara. Ça promet d'être
   chaud !

30 % de réduction sur le Nutella chez Leclerc.

François Hollande nommé homme d'état de l'année. Tremble Sarko, Super Flanby va t'éclater
   les talonnettes !!!

Le port de gants devient obligatoire pour les conducteurs de deux-roues motorisés. Sale temps
   pour les kékés des plages de PACA !

Victoire écrasante du parti de Vladimir Poutine aux élections législatives russes. Hey, Vlad,
   comment tu les a tous niqués !!!

La Cour constitutionnelle gabonaise valide la réélection du président Ali Bongo. La requête de
   son opposant monsieur Ping a fait pong !

Pour fêter le 68e anniversaire de sa création, la Corée du Nord a effectué un essai nucléaire
   souterrain d'une puissance supérieure à celle de la bombe lâchée sur Hiroshima. Chacun ses
   coutumes : chez nous, c'est plutôt champagne et macarons !!!

Bachar el-Assad a repris ses bombardement sur les enfants d'Alep. Le petit Mourad aurait
   bien aimé entrer en grande section de maternelle et retrouver sa copine Aïcha avec qui il
   veut se marier…

Franchement, elle est pas belle la vie ??? Et si on écoutait une sélection de quelques disques sortis au mois de septembre ?

>>>>> FRUCTIDOR

01 - The Outsider - The Introduction
02 - Airbourne - Thin the Blood
03 - Reapter - Tsunami
04 - Wolf's Hunger - Bez'te Zivi Vracaju Se Mrtvi
05 - Code Red - Pray for Me
06 - Distinct Way - Wreck
07 - 2 In The Chest - Gunz Raized
08 - Kayser - Old Blanket
09 - King 810 - Black Swan
10 - Lordi - Mary Is Dead
11 - Acid Drinkers - Sociopath
12 - Brujeria - Profecia del Anticristo
13 - Hellbound - Karma
14 - Nothgard - Last Child Standing
15 - Crobot - Easy Money
16 - Wenches & Rogues - The Foggy Dew (Irish traditional)
17 - Fake Idols - Out of Gear
18 - Casey - Haze

vendredi 23 septembre 2016

All You Need Is French [13]


— V —

— Suivaaaaant !… Papiers, siou plait !

— Papiers ? Quels papiers ?

— D'accord ! On est tombé sur un rigolo ! J'crois qu'on va pas s'ennuyer avec toi ! Quand t'as passé le grand portail en fer forgé, on t'as filé un papelard avec écrit dessus "Permis de mourir"… c'est c'ui-là qui m'intéresse.

— Ok, je le savais pas. Le voilà, le voilou !

— Mhhh ! Alors, je lis : Michards, Keith Michards… c'est bien ça ?

— Si vous le lisez, c'est que ça doit être ça !

— Écoute, Toto, tu vas pas commencer à faire le branquignole. Je te rappelle que t'es mort, clamsé, crevé, calanché, kaput ! Et quand on voit comment tu t'es fait dessouder, vaut mieux pas que tu la ramènes de trop. Capiche ?

— Hé ! Ho ! On s'énerve pas l'angelot, j'ai rien demandé, moi ! J'étais pépère, j'allais chercher mon pain quotidien, quand je me suis ramassé un pianal sur la cafetière ! Alors maintenant ici, j'ai pas trop envie qu'on me les brise ! Cappuchino ?

— Ok ! Ok ! T'excite pas, mon Keithou ! Moi, je suis là juste pour vérifier ces putains de papelards. T'as l'air clean, mec ! Bienvenue chez nous, mon pote !… Au fait, moi c'est Christian "Chris" Jagger !!!

>>>>> LE PETIT PRINCE

01 - Didier Super & The Aro String Band - Rien à foutre
02 - Poom - My Licorne & Me
03 - Michel Berger - La minute de silence
04 - Sergent Garcia - C'est la vie
05 - Florent Marchet - Courchevel
06 - Philippe Barbot - Entre tes jambes
07 - Benoît Dorémus - Bêtes à chagrin
08 - Feu ! Chatterton - Fou à lier
09 - Vecteur K - Souvenir de Sarah
10 - Yann Perreau - Le tatouage
11 - Padam - La cavale
12 - Nef - Il y en a qui profitent du voyage
13 - Emily Loizeau - Sombre printemps
14 - Lisa a peur - À moitié
15 - Julien m'a dit - MC Mémé
16 - Leila Ssina - Espaces
17 - Karim Ouellet - La mer à boire
18 - Mareva Galanter - 7 h du matin

mercredi 21 septembre 2016

Get Your Fuzz


Encore un rituel des jolies compiles : la galette remplie jusqu'à la gueule de stoner rock !

Vous savez, ce bon vieux rock bien lourdingue. Ce rock avec du poil dans les oreilles et des aisselles qui sentent comme des pieds. Ce rock pachydermique tout droit sorti de la préhistoire métallique et qui n'en finit pas d'enchanter une population d'aficionados aussi prompts à siffler des jerricans de Budweiser qu'à culbuter des bimbos siliconées sur les selles à franges des Harley.

Un rock qui n'est assurément pas fait pour les péteux qui fument des Fine 120 menthol en sirotant du thé glacé à l'ombre des bigaradiers en fleur. Pas plus qu'il ne convient aux gourdasses qui exhibent leurs serre-têtes en écaille et leurs saintes vergetures dans les manifestations contre le mariage pour tous.

Lourdingues, pachydermiques, préhistoriques, siliconés ?… Peut-être ! N'empêche que tous ces titres ont été enregistrés en 2016 !… Et vlan ! dans les burnes !!!!!

>>>>> ALMOST HEATHEN

01 - Black Black Black - Let's Scare Death to Death
02 - Stoned Cobra - Caskets
03 - Thundering Herd - Stars, Bars and Mason Jars
04 - Dixtaper - Cookie
05 - Bright Curse - The Shore
06 - High n' Heavy - Mountain
07 - Cosmic Wings - Volcano
08 - Fetitxe - Lotuta
09 - Burn Blue Sky - May Song
10 - Hurts to Laugh - At War
11 - Dead Acid People - Ashes
12 - Torkana - Pulso
13 - Stoned Spirit - The Sand
14 - Doomsday Outlaw - Walk on Water
15 - Stonewall Noise Orchestra - Into the Fire
16 - Sedulus - Colonise
17 - Valley of the Sun - Solstice
18 - Brutus - Drowning

lundi 19 septembre 2016

Carré d'As du Rock Français


C'est encore une fois à titre pédagogique que j'inaugure une nouvelle collection de compiles appelée Carré d'As.

Le principe est simplissime : comme au poker, le carré est constitué de quatre cartes de même valeur, celle de l'as étant la plus élevée. Ici, quatre chansons de quatre groupes ou artistes présentant des caractéristiques (plus ou moins) évidentes. Des artistes qui sont des as dans leur domaine.

Et puisque nous avons tous en nous quelque chose de Tennessee, commençons par la crème du rock français. Choix discutable ? Sans doute, mais je l'assume. Il n'est d'ailleurs pas exclu qu'une autre compile portant sur le même sujet voit le jour… si les petits cochons ne nous mangent pas !

Mais n'anticipons pas et plongeons ensemble dans ce qui se fait de mieux dans le petit monde du rock bleu-blanc-rouge ! Les Parisiens de Téléphone, les Brestois de Matmatah et les Bordelais de Luke et de Noir Désir, vont essuyer les plâtres de cette première représentation. S'il vous plait, réservez-leur un accueil sympathique : parce qu'ils le valent bien !

>>>>> BRIGITTE BARDOT

01 - Noir Désir - À ton étoile
02 - Matmatah - Alzheimer
03 - Téléphone - Ce que je veux
04 - Luke - Des marchandises
05 - Noir Désir - Charlie
06 - Matmatah - Emma
07 - Téléphone - Crache ton venin
08 - Luke - Le robot
09 - Noir Désir - Le grand incendie
10 - Matmatah - La dernière aventure d'Archie Kramer
11 - Téléphone - Dans ton lit
12 - Luke - Monsieur Tout le Monde
13 - Noir Désir - Tostaky (Le Continent)
14 - Matmatah - Le festin de Bianca
15 - Téléphone - Ex-Robin des Bois
16 - Luke - Quelque part en France

dimanche 18 septembre 2016

Un dimanche en 2016 [ 8 ]


Je sais que beaucoup d'entre vous se demandent ce que j'ai bien pu faire pendant ces deux mois d'absence.

La réponse est simple : lever tous les matins à 06h00… merde, je l'ai déjà dit la semaine dernière et personne n'y a cru !!!

En vérité, vous le savez tous, il a fait des températures caniculaires tout au long de l'été. J'en ai donc profité pour me transformer en gros lézard paresseux à la recherche du moindre brin d'ombre susceptible d'accueillir ma vieille carcasse moite. J'ai aussi éclusé plusieurs cubis de rosé, barbecuité des quantités astronomiques de merguez, abusé des chips et de la sauce piquante… et j'emmerde le cancer colorectal qui lorgne sournoisement mon trou de balle !!!

Je n'ai pas fait que me ruiner les boyaux, j'ai aussi écouté quelques d'albums atomiques fraichement commercialisés, dont j'ai extrait les morceaux les plus appétissants pour fabriquer cette assourdissante compile.

Désolé, vous allez encore devoir vous taper du metal pendant un certain temps ! Je vous avais prévenus : fallait pas s'abonner aux Jolies Compiles !!!

>>>>> THERMIDOR

01 - Sabaton - Blood of Bannockburn
02 - Valient Thorr - Mirakuru
03 - (Hed) P.E. - Pay Me
04 - Desert Lizards - True Love
05 - Twelve Foot Ninja - Invincible
06 - Kissing Lucifer - Bitter Sweet
07 - Debauchery - Thunderbeast
08 - Kuolemanlaakso  - Where the River Runs Red
09 - Tarja - Love to Hate
10 - Avataria - Fallen Angel
11 - Destruction - Getting Used to the Evil
12 - Maverick - Mademoiselle
13 - Devil To Pay - Recommended Daily Dosage
14 - Sodom - Strange Lost World
15 - Blackfoot - Whiskey Train
16 - Blues Pills - Bad Talkers
17 - Shadow Witch - Snout
18 - Mos Generator - There's No Return From Nowhere

vendredi 16 septembre 2016

Une chanson [ (Sittin' on) The Dock of the Bay ]


          Assis dès le lever du soleil
          J'y serai encore quand le soir viendra
          Je regarde les bateaux rentrer au port
          Et je les regarderai aussi repartir

          Je suis assis sur le quai en face de la baie
          À regarder la marée qui descend
          Je suis juste assis sur le quai en face de la baie
          Pour passer le temps

          J'ai quitté ma maison en Georgie,
          Je suis venu vers la baie de San Francisco
          Parce que je n'ai rien d'autre à faire
          On dirait qu'il ne peut rien m'arriver

          Alors je vais juste m'asseoir sur le quai en face de la baie
          À regarder la marée qui descend
          Je suis assis sur le quai en face de la baie
          Pour passer le temps

          On dirait que rien ne va changer
          Tout reste pareil
          Je ne peux pas faire ce que dix personnes me demandent de faire
          Alors je resterai le même

          Assis ici, je laisse ma carcasse se reposer
          Et cette solitude ne veut pas me laisser seul
          J'ai ramé pendant 2000 miles
          Juste pour que ce quai devienne ma maison

          Maintenant je vais seulement aller m'asseoir sur le quai en face de la baie
          À regarder la marée qui descend
          Assis sur le quai en face de la baie
          Pour passer le temps

Otis Redding avait toujours cent idées de chansons dans la tête. Il griffonnait sans cesse des intros, des partitions ou des paroles sur les serviettes en papier et les nappes des hôtels qu'il fréquentait en tournée. C'est pas moi qui le dit, c'est le guitariste et producteur Steve Cropper qui a coécrit (Sittin' on) The Dock of the Bay.

Ensemble, ils enregistrent la chanson le 22 novembre 1967 aux Studios Stax de Memphis.

Le 10 décembre 1967, Otis Redding meurt dans un accident d'avion à seulement 26 ans. La chanson sort en 45 tours le 8 janvier 1968. Elle s'installe directement en tête des charts et s'impose comme l'un des tubes de l'été. Bien qu'éloignée de son répertoire soul habituel, elle demeure à tout jamais le plus grand succès d'Otis Redding.

Il n'en faut pas plus pour attirer des nuées de repreneurs qui ont su, avec talent et respect, rendre hommage au flâneur du quai en face de la baie.

>>>>> WASTIN' TIME

01 - Otis Redding
   02 - The Staple Singers
      03 - Jimmy Smith
         04 - The Deirdre Wilson Tabac
            05 - Nils Landgren & Joe Sample
               06 - Cher
                  07 - Billy Valentine & The Forest Rangers
                     08 - Tom Jones
                        09 - Ted Hawkins
                           10 - Al Jarreau
                              11 - Sergio Mendes & Brazil '66
                                 12 - T. Rex
                                    13 - Halie Loren
                                       14 - Jazz K. Lipa (DJ Farrapo Remix)
                                          15 - Peggy Lee
                                             16 - Popa Chubby
                                                17 - The Carolyn Hester Coalition
                                                   18 - Variations & Gary Ryan

mercredi 14 septembre 2016

King Cover #30


Natacha Léna n'était jamais à l'heure aux rendez-vous. Ce jour-là, elle n'avait qu'une heure et demie de retard !

J'en avais profité pour siroter quelques Penderyn Legend en grignotant des bretzels faits maison par Hakan, un ami turc qui tenait une élégante auberge sur les hauteurs d'Istanbul. La lune était rose, la vue sur le Bosphore imprenable.

Peu après 23h00, la belle Natacha daigna enfin m'honorer de sa présence. Grande et fine, la peau claire et des cheveux sombres coupés courts, elle portait son éternel ciré rouge, sur un pantalon fuseau noir. D'un pas vif, elle traversa la salle vide, elle posa son écharpe à pois sur le canapé et sur mes lèvres un baiser carmin. Elle sentait bon le cuir, j'ai aussitôt deviné un réel malaise dans ses yeux saphir.

— Tu n'as pas écouté les infos ? me reprocha-t-elle, le mur de Berlin est tombé ce soir.
— Sorry, darling, j'étais obnubilé par le bruit des glaçons dans mon single malt.
— Décidément, tu n'es qu'un sauvage comme tous tes frères capitalistes !

Connaissant la douceur habituelle de la jeune femme, la violence de l'invective me laissa pour le moins amer.

— Le mur est tombé ? La belle affaire ! Admets au moins que je n'y suis pour rien.
— Tu ne comprends donc pas, l'Union Soviétique se fissure de toutes parts, elle  est  au  bord  de
     l'implosion.
— Je te jure que ça me fend le cœur, mais que puis-je faire ?…
— Mon pays rapatrie tous ses agents, je dois rentrer… maintenant.

Je l'ai alors sentie submergée par une profonde tristesse. Je l'ai serrée très fort contre moi. De nouveau, elle frissonnait comme quand nous faisions l'amour entre deux escales. Bien sûr, j'avais envisagé mille fois cette rupture, elle était inéluctable… mais pas si vite, pas si violemment, pas sans une ultime caresse.

Je l'ai aidée à entasser quelques affaires au fond d'un grand sac de marin. Elle a passé à la broyeuse une montagne de dossiers. À 06h00 du matin, je l'ai déposée devant la gare de Sirkeci. Elle n'a pas voulu que je l'accompagne sur le quai.

Le dernier baiser à mon espionne russe fut comme un éclair. 25 ans plus tard, il me brûle encore les lèvres.

>>>>> PERESTROÏKA

01 - Van Halen - Dancing in the Street (Martha and the Vandellas)
02 - Clare Teal - California Dreamin' (The Mamas & The Papas)
03 - Rotary Connection - Respect (Otis Redding)
04 - Mariska Veres & Shocking Jazz Quintet - Venus (Shocking Blue)
05 - Daddy Mack Blues Band - Whole Lotta Love (Led Zeppelin)
06 - Ali Campbell - You Really Got Me (The Kinks)
07 - Dirty Martha - She's Not There (The Zombies)
08 - Susan Tedeschi - Hound Dog (« Big Mama » Thornton)
09 - Roadhouse - I Still Haven't Found What I'm Looking For (U2)
10 - Urselle - Purple Rain (Prince)
11 - Paul Anka - Wonderwall (Oasis)
12 - Little Bob Story - Lucille (Little Richard)
13 - Prey On The Fallen - Hotel California (Eagles)
14 - The Puppini Sisters - I Will Survive (Gloria Gaynor)
15 - Karen Aoki (ft. Jabberloop) - Are You Gonna Go my Way ? (Lenny Kravitz)
16 - Dick Brave & The Backbeats - Walk This Way (Aerosmith)
17 - Jimmy Barnes - All the Young Dudes (Mott the Hoople)
18 - Rod Stewart - Pinball Wizard (The Who)

lundi 12 septembre 2016

Lud sünh… Magma


« Quæ  sunt  Vanderis,  Vanderi »
(Il  faut  rendre  à  Vander  ce  qui  est  à  Vander)

Un magma bouillonnant d'une noirceur infinie s'écoule des enceintes. La déflagration sonore produite par le groupe fondé à l'aube des années 70 par Christian Vander allume un véritable brasier au cœur de la scène rock hexagonale qui patauge depuis des années dans une bouillie anglo-saxonne assaisonnée à la sauce de nos terroirs.

Depuis plus de 40 ans, la musique de Magma demeure inclassable et fantastique. Elle mêle rock, jazz, avant-garde, chant choral et quelques incursions dans la soul, le rhythm and blues et même le funk. Elle est à la fois oppressante et lumineuse, profonde et dynamique, inquiétante et hypnotique. Tous les musiciens qui ont participé au projet (ils sont plus d'une centaine) disent avoir été profondément marqués par l'expérience.

Musicalement unique, Magma l'est aussi en concert. La scénographie est minimaliste : les membres du groupe resserrés comme un pack de rugby autour de la batterie de Christian Vander. Ici, il n'y a de place ni pour les egos ni pour l'improvisation, chacun joue sa partition avec une rigueur absolue. Chaque note est calibrée, chaque arpège millimétré. Le bloc avance sans jamais faiblir, l'impact est violent, le traumatisme réel mais ô combien jouissif.

Depuis des millénaires, ainsi fonctionne le vaisseau impérial de la flotte kobaïenne qui vous portera aux confins des univers connus… pensez à réviser votre kobaïen avant le décollage !

>>>>> WALOMENDËN OTSILENNHETË

01 - Aïna (1970 - Kobaïa)
02 - Ki Ïahl Ö Lïahk (1971 - 1001° Centigrades)
03 - Kobaïa Iss Dëh Hündïn (1973 - Mekanïk Destruktïẁ Kommandöh)
04 - Blüm Tendiwa (1974 - Ẁurdah Ïtah) (B.O. du film Tristan et Iseult)
05 - Ork Alarm (1974 - Köhntarkösz)
06 - Weidorje (1976 - Üdü Wüdü)
07 - Nono (1978 - Attahk)
08 - Otis (1984 - Merci)
09 - K.A. I (2004 - K.A. Köhntarkösz Anteria)
10 - Ëmëhntëhtt-Ré IV (2009 - Ëmëhntëhtt-Rê)
11 - Dondaï (2011 - Mythes et Légendes : Epok V) (Live)
12 - Tëha (2012 - Félicité Thösz)
13 - Bradïa Ëtnah (2014 - Rïah Sahïltaahk)
14 - Zü Zaïn ! (2015 - Šlaǧ Tanƶ)

dimanche 11 septembre 2016

Un dimanche en 2016 [ 7 ]


Je sais que beaucoup d'entre vous se demandent ce que j'ai bien pu faire pendant ces deux mois d'absence.

La réponse est simple : lever tous les matins à 06h00, une demi-heure de tai-chi-chuan pour un réveil en harmonie avec les énergies environnementales. Frugal petit déjeuner : fruits frais issus de la culture biologique, lait de chèvre, pain sans gluten et miel d'acacia. Vers 10h00, rendez-vous à la salle de muscu pour soulever quelques barres de fonte entre amis aux corps bodybuildés luisants d'huile d'argan. Quelques longueurs de piscine avant le déjeuner. Quinoa, riz vapeur, viandes blanches, riches en fibres et faibles en calories, de l'eau de source, beaucoup d'eau de source.

Puis sieste à l'ombre d'un olivier centenaire avant d'entreprendre la montée de quelques cols à bicyclette. Des fruits secs au goûter pour un apport énergétique maximum. Vers 18h00, je me détends en relisant quelques ouvrages philosophiques (Descartes, Heidegger, Nietzsche, Nabila…). Un potage de légumes du jardin, une tisane à la verveine et au lit !

Nan, j'déconne, j'ai glandé comme un rat mort !!! Et j'ai préparé cette jolie compile pleine de disques sortis en été… sinon, vous, ça va ???

>>>>> MESSIDOR

01 - Meshiaak - Drowning, Fading, Falling
02 - Cult of Horror - Butcher Ballad
03 - Foghound - Serpentime
04 - Third Ion - Cosmic Delusion
05 - Second Grave - 17 Days
06 - Captain Frapat - Walkers
07 - Horseburner - David
08 - Heart - Beautiful Broken (ft. James Hetfield)
09 - Forallivedone - Chile
10 - Deadlock - Epitaph
11 - Jesse Smith & The Holy Ghost - The Mountain
12 - Shotgunner - Black Ice
13 - Deepspacepilots - What's Up ?
14 - King Chrome - Code of Silence
15 - Tanzwut - Bruder Leichtsinn
16 - Chevelle - Young Wicked
17 - Jgor Gianola & Alto Voltaggio - The Darkest Side
18 - Strange Flesh - Beautiful Dead