vendredi 16 septembre 2016

Une chanson [ (Sittin' on) The Dock of the Bay ]


          Assis dès le lever du soleil
          J'y serai encore quand le soir viendra
          Je regarde les bateaux rentrer au port
          Et je les regarderai aussi repartir

          Je suis assis sur le quai en face de la baie
          À regarder la marée qui descend
          Je suis juste assis sur le quai en face de la baie
          Pour passer le temps

          J'ai quitté ma maison en Georgie,
          Je suis venu vers la baie de San Francisco
          Parce que je n'ai rien d'autre à faire
          On dirait qu'il ne peut rien m'arriver

          Alors je vais juste m'asseoir sur le quai en face de la baie
          À regarder la marée qui descend
          Je suis assis sur le quai en face de la baie
          Pour passer le temps

          On dirait que rien ne va changer
          Tout reste pareil
          Je ne peux pas faire ce que dix personnes me demandent de faire
          Alors je resterai le même

          Assis ici, je laisse ma carcasse se reposer
          Et cette solitude ne veut pas me laisser seul
          J'ai ramé pendant 2000 miles
          Juste pour que ce quai devienne ma maison

          Maintenant je vais seulement aller m'asseoir sur le quai en face de la baie
          À regarder la marée qui descend
          Assis sur le quai en face de la baie
          Pour passer le temps

Otis Redding avait toujours cent idées de chansons dans la tête. Il griffonnait sans cesse des intros, des partitions ou des paroles sur les serviettes en papier et les nappes des hôtels qu'il fréquentait en tournée. C'est pas moi qui le dit, c'est le guitariste et producteur Steve Cropper qui a coécrit (Sittin' on) The Dock of the Bay.

Ensemble, ils enregistrent la chanson le 22 novembre 1967 aux Studios Stax de Memphis.

Le 10 décembre 1967, Otis Redding meurt dans un accident d'avion à seulement 26 ans. La chanson sort en 45 tours le 8 janvier 1968. Elle s'installe directement en tête des charts et s'impose comme l'un des tubes de l'été. Bien qu'éloignée de son répertoire soul habituel, elle demeure à tout jamais le plus grand succès d'Otis Redding.

Il n'en faut pas plus pour attirer des nuées de repreneurs qui ont su, avec talent et respect, rendre hommage au flâneur du quai en face de la baie.

>>>>> WASTIN' TIME

01 - Otis Redding
   02 - The Staple Singers
      03 - Jimmy Smith
         04 - The Deirdre Wilson Tabac
            05 - Nils Landgren & Joe Sample
               06 - Cher
                  07 - Billy Valentine & The Forest Rangers
                     08 - Tom Jones
                        09 - Ted Hawkins
                           10 - Al Jarreau
                              11 - Sergio Mendes & Brazil '66
                                 12 - T. Rex
                                    13 - Halie Loren
                                       14 - Jazz K. Lipa (DJ Farrapo Remix)
                                          15 - Peggy Lee
                                             16 - Popa Chubby
                                                17 - The Carolyn Hester Coalition
                                                   18 - Variations & Gary Ryan

4 commentaires:

  1. Une des plus belles chansons de tous les temps et un fort joli casting, j'ai hâte de découvrir tout ça. Un grand merci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le texte aussi est un petit bijou de simplicité et de réalisme. Il me fait penser aux migrants entassés à Calais en quête d'une hypothétique traversée vers des contrées plus vertes.
      Merci de ton passage

      Supprimer
  2. Sublime, il n'y a pas d'autre mot. J'aime tout particulièrement la version de Nils Landgren et Joe Sample et celle de Popa Chubby, étonnement fidèle à l'originale.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À force de faire des compiles de ce genre, je me rends compte que les "grandes" chansons peuvent être assaisonnées à toutes les sauces sans jamais perdre de leur saveur.

      Supprimer