dimanche 31 janvier 2016

Un dimanche en 2016 [ 1 ]


Puisqu'il en faut toujours un pour lancer les débats, cette année ce sera Megadeth.

Deux ans à peine après l'aventureux Super Collider, la bande à Dave Mustaine revient sur le devant de la scène avec le très sombre Dystopia qui va encore soulever la polémique chez les fans du groupe. Dans l'ombre du géant, on retrouve quelques formations qui présentent une discographie déjà bien fournie (Cauldron, Witchcraft…). Ajoutez à ça un régiment de jeunes artistes qui ne demandent pas mieux que de se faire une place en tête d'affiche.

Cette compile n'a pas vocation à désigner les meilleurs albums parus en ce début d'année. Son seul but est de vous faire découvrir des disques qui méritent qu'on y jette une oreille attentive et gourmande.

>>>>> NIVÔSE

01 - Deadly Nights - From Hell
02 - Jackson Caged - Darwinian
03 - Cauldron - Burning at Both Ends
04 - My Dear Addiction - Veins
05 - Killing Grace - Bad Luck Charm
06 - Lugnet - It Ain't Easy
07 - The Mighty Ya-Ya - Something Real
08 - Steinkrug - Rock & Roll Mike
09 - Cocaine Cowboys - Poison in My Veins
10 - Megadeth - The Threat Is Real
11 - Witchcraft - The Outcast
12 - Pycaya - On Version Ext.
13 - Road Machine - Revolution Bash
14 - Hellfukkers - Life That Kills
15 - Stormland - Rocket Ride
16 - Rough Settlement - Hell in My Head
17 - Nawather - Falling Down the Slope
18 - Your Time - Collapse

vendredi 29 janvier 2016

Le vie en Rouge


                                   RESPIRER  LE  PARFUM  DE  TES  CHEVEUX
                                   OU  CARESSER  LE  VELOURS  DE  TES  HANCHES 
                                   UN  DOUX  MATIN  DE  PRINTEMPS
                                   GÉNÈRE  DES  PENSÉES  FRIPONNES
                                   ET  D'INAVOUABLES  FANTASMES 

>>>>> RHODOCHROSITE

01 - Aphrodite's Child - The Beast
02 - Brenda Lee - Rock the Bop
03 - Santana - Changes
04 - Kraftwerk - Das Modell
05 - Van Halen - Where Have All the Good Times Gone !
06 - Titanic - One of Your Kind
07 - Alice Cooper - Dead Babies
08 - Dire Straits - Expresso Love
09 - Bee Gees - Whisper, Whisper
10 - Rammstein - Los
11 - Queens of the Stone Age - Go With the Flow
12 - Ozzy Osbourne - Secret Loser
13 - American Dog - Drinkin' About You
14 - The Eric Burdon Band - City Boy
15 - Pretenders - Pop Star
16 - Russ Tambling & The Jets - Jet Song
17 - B-52's - Devil in My Car
18 - Rush - Caravan

mercredi 27 janvier 2016

Produced by Nile Rodgers


Aujourd'hui, j'ai pas trop envie de m'arracher la moumoute à pondre une chronique… bah ouaih, y'a des jours comme ça !!!

Je vais juste vous laisser lire la liste des artistes avec lesquels Nile Rodgers a collaboré. On y retrouve la crême de la crême ! Et encore, il n'y a pas toute le monde. Juste pour le plaisir, je vous en rajoute une petite pincée… et après, je retourne me coucher : Kim Carnes, Southside Johnny and the Asbury Jukes, Peter Gabriel, Jeff Beck, Depeche Mode, Cheb Mami, Daft Punk… ça suffit ou j'en remets une couche ?!?!?

Et pour finir en beauté, j'ajouterai simplement que Nile Rodgers est un guitariste extraordinaire qui possède un touché de corde inimitable. Vous voilà désormais prêt à charger cette jolie compile qui devrait vous donner envie de remuer le popotin sous les sunlights des tropiques ! Moi, je vais faire une sieste !!!

>>>>> LE FREAK C'EST CHIC

01 - David Bowie - I Feel Free (1993 - Black Tie White Noise)
02 - Diana Ross - My Old Piano (1980 - Diana)
03 - Ric Ocasek - Come Back (1991 - Fireball Zone)
04 - The B-52's - Good Stuff (1992 - Good Stuff)
05 - Thompson Twins - Tokyo (1985 - Here's to Future Days)
06 - Grace Jones - Chan Hitchhikes to Shanghai (1986 - Inside Story)
07 - Sheila & B. Devotion - Spacer (1980 - King of the World)
08 - Al Jarreau - Says (1986 - L Is for Lover)
09 - Madonna - Angel (1984 - Like a Virgin)
10 - Duran Duran - Notorious (1986 - Notorious)
11 - Debbie Harry - The Jam Was Moving (1981 - Koo Koo)
12 - Mick Jagger - Hard Woman (1985 - She's the Boss)
13 - Norma Jean - Having a Party (1978 - Norma Jean)
14 - INXS - Original Sin (Single 1984)
15 - Chic - What About Me (1979 - Risqué)
16 - Dan Reed Network - Under my Skin (1989 - Slam)
17 - Sister Sledge - Thinking of You (1979 - We Are Family)
18 - David Lee Roth - Night Life (1994 - Your Filthy Little Mouth)

lundi 25 janvier 2016

Loups-garous, vampires, zombies… et tout un tas d'autres bestioles dégoûtantes


On est les meilleurs passqu'on est des… WINNERS !
On va gagner passqu'on est pas des… PÉDÉS !!!

Hey, les copains, il est temps de montrer qu'on en a dans le slibard ! Déconnez pas, me laissez pas tout seul… et pis y'a les nanas qui surveillent qu'on n'est pas des chiffes molles, c'est un coup à se retrouver en première page de Trou-du-cul Magazine !

Ah bah ouaih, j'ai oublié de vous dire qu'on partait à la chasse. Ce coup-ci, on va pas dégommer de la palombe, même pas du sanglier ni du zébu… on s'attaque à du lourd, à du méchant, à du malsain, à des z'animals qui font très très mal avec leurs grosses dents qui piquent. Laissez tomber vos opinels et vos lance-patates et sortez plutôt  les  lance-flammes  et  les  bazookas… et aussi les colliers d'ail, les crucifix et les piques en bois !

Comment, Jojo ? C'est pas possib, t'as piscine !
Hein, Jean-Pierre ? T'as rendez-vous au proctologue ! Ben merd'alors !
Et toi, Christian ? Cours de patchwork ! Ah bah OK !!!

Ch'uis le meilleur passque ch'uis un… WINNER !
Je vais gagner passque ch'uis pas un… PÉDÉ !
Bon bin, finalement, je sais pas si je vais pas aller voir un film plutôt !!!

>>>>> GEORGE A. ROMERO

01 - Banane Metalik - Nice to Meat You
02 - The Bloodstrings - Black Cat
03 - Kitty in a Casket - Kreepsville 666
04 - Lupen Tooth - In a Wooden Box
05 - Conniving Cadavers - The Skeleton Skullfuck
06 - Mortified Mortician  - Putting the Fun in Funeral
07 - Bloodsucking Zombies from Outer Space - Mark of the Devil
08 - Zombina and the Skeletones - Mortuary Academy
09 - Silent Horror - Carnival of Souls
10 - The Shrieks - Hauntress
11 - Groovie Ghoulies - Armageddon 2000
12 - Truant - The Corpse Came to Dinner
13 - The Casket Creatures - Zombie Werewolves from Outerspace
14 - Southern Culture on the Skids - The Loneliest Ghost in Town
15 - Rictus Grim - Tale of the Scarlet Ghost
16 - The Theatre Zombies - Dormant Souls
17 - The Creepshow - Life After Death
18 - Wednesday 13 - Over Your Dead Body
19 - American Werewolves - Blood on the Moon
20 - The Fleshtones - Dracula a Gogo

dimanche 24 janvier 2016

Hévy BaistOuf Métöl [ 07 ]


Pour clore cette série, je voudrais tirer ma casquette à clous devant le plus gros fournisseur de tubes dans la catégorie "rock sévèrement burné", je veux bien sûr parler d'AC/DC.

Dans la famille "Je pond des tubes comme d'autres enculent les mouches", les frangins Young font office de référence absolue. Avec persévérance et talent, ils sont parvenus à imposer une musique au premier abord rugueuse et ainsi populariser le hard rock et le heavy metal. Et je ne vous ferai pas l'affront de citer tous les titres d'AC/DC qui font désormais partie de la culture générale.

Dans 200 ans, quand les vers auront fini de ronger nos vieux os, on parlera encore d'Elvis, des Stones, des Beatles, de Bowie, de Dylan, d'AC/DC… les autres, je ne sais pas !!!

>>>>> L'ÉCOLE EST FINIE

01 - After Forever - Energize Me
02 - Soundgarden - Outshined
03 - Danko Jones - Tonight Is Fine
04 - Rob Zombie - Sick Bubblegum
05 - Edguy - Navigator
06 - Manowar - Fighting the World
07 - Cheap Trick - Surrender
08 - Quiet Riot - Metal Health
09 - Oomph! - Labyrinth
10 - Foghat - Drivin' Wheel
11 - Blackfoot - Fox Chase
12 - Cruachan - Ride On
13 - Gary Moore (ft. Phil Lynott) - Out in the Fields
14 - System Of A Down - Chop Suey !

vendredi 22 janvier 2016

This Is… Willy DeVille


Avec son groupe Mink DeVille, il se produit sur la scène du légendaire club new yorkais le CBGC's aux côtés des Ramones, avant d'enregistrer son premier album (Cabretta), avec Jack Nitzsche, ancien arrangeur de Phil Spector. Plus apprécié en Europe que dans son pays, Willy DeVille entame une carrière solo en 1987. Il explore toute la mythologie musicale de l'Amérique et de ses métissages, mêlant le rhythm and blues urbain des années 50 et 60 aux sonorités latinos et portoricaines.

Après des incursions dans la soul et la salsa, sa musique s'imprègne des influences cajun de la Nouvelle-Orléans, où il s'installe dans les années 90. C'est à cette période qu'il reprend le classique du rock américain "Hey Joe", en y apposant d'inattendues tonalités mariachi, qui conviennent à merveille à son look de dandy émacié, longs cheveux noirs et fine moustache.

Ce titre, qui lui vaut un succès international, est tiré de son album le plus abouti (Backstreets of Desire, 1992), sur lequel il collabore avec le légendaire bluesman Doctor John, inspirateur d'Eric Clapton et des Rolling Stones. Amoureux de l'Hexagone, où il y avait enregistré une partie de son émouvant album Le Chat Bleu (1980), ce crooner à la voix rauque et sensuelle était particulièrement apprécié du public français.

Le chanteur et guitariste américain Willy DeVille, explorateur d'une Amérique métisse, s'est éteint à New York, sa ville natale, dans la nuit du 6 au 7 août 2009, des suites d'un cancer du pancréas. Il allait fêter ses 56 ans.

>>>>> LE CHAT BLEU

01 - Spanish Stroll [1977 - Cabretta (Mink DeVille)]
02 - Rolene [1978 - Return to Magenta (Mink DeVille)]
03 - Turn You Every Way But Loose [1980 - Le Chat Bleu (Mink DeVille)]
04 - Love & Emotion [1981 - Coup de Grâce (Mink DeVille)]
05 - Lipstick Traces [1982 - Live at Montreux (Mink DeVille)]
06 - Lilly's Daddy's Cadillac [1983 - Where Angels Fear to Tread (Mink DeVille)]
07 - Little By Little [1985 - Sportin' Life (Mink DeVille)]
08 - Could You Would You ? [1987 - Miracle (Willy DeVille)]
09 - Beating Like a Tom-Tom [1990 - Victory Mixture (Willy DeVille)]
10 - Come to Poppa [1992 - Backstreets of Desire (Willy DeVille)]
11 - Heaven Stood Still [1993 - Live (Willy DeVille)]
12 - Angels Don't Lie [1996 - Loup Garou (Willy DeVille)]
13 - The Downing of the Flamingo [1999 - Horse of a Different Color (Willy DeVille)]
14 - Hound Dog [2002 - Live in Berlin (The Willy DeVille Acoustic Trio)]
15 - Come a Little Bit Closer [2004 - Crow Jane Alley (Willy DeVille)]
16 - Savoir Faire [2006 - Live in the Lowlands (Willy DeVille)]
17 - When I Get Home [2008 - Pistola (Willy DeVille)]

mercredi 20 janvier 2016

Sex and Dogs and Rock 'n' Roll [02]


J'attends.
Mon maître va venir me chercher.
Alors j'attends.

Nous sommes le 15 août et nous partons en vacances. Mon maître s'est arrêté sur une aire d'autoroute. Il m'a emmené faire pipi à l'orée d'un bois et m'a attaché à un arbre… d'habitude, il ne fait pas ça. J'attends. Il a sûrement été à la boutique pour acheter des bonbons aux enfants. Et quand il viendra me chercher, il y aura aussi une friandise pour moi. Alors j'attends.

J'attends. Le soir commence à tomber. Mon maître a dû s'assoupir avant de reprendre le volant. Les enfants regardent un DVD à l'arrière de la Kangoo. J'attends toujours. Maintenant, il fait nuit, j'ai un peu froid au museau. Tout le monde doit dormir dans la voiture. Je vais attendre encore un peu.

J'ai dû m'endormir. Le jour s'est levé. J'ai une de ces faims, j'avalerais une pleine gamelle de Frolic ! Mon maître doit être en train de ranger les bagages, les enfants boivent leur chocolat. Dans 5 minutes, je vais retrouver ma place entre eux sur la banquette arrière.

J'attends.
Mon maître va venir me chercher.
Alors j'attends…

>>>>> HOUND DOG

01 - Surf Dogs - Rock Hard
02 - Dog Rose - Mr. Wright
03 - Salty Dog - Mudsteppin'
04 - Cat House Dogs - Water
05 - The Dogs D'Amour - Bad Habit Motel
06 - Lester "Mad Dog" Davenport - You So Sexy
07 - Dogs 'n' Bones - Life Like Never Should Be
08 - Wild Dogs - Streets of Berlin
09 - Diamond Dogs - Just Ain't Right
10 - Mad Dog Cole - High Heels
11 - Soul River Dogs - Crazy
12 - Pete "Big Dog" Fetters - Back Door Man
13 - Sonny Moorman & The Dogs - Up to my Neck in the Blues
14 - Three Dog Night - Joy to the World
15 - Blind Dog - When I'm Finally Gone
16 - The Winery Dogs - The Dying
17 - Stray Dog - Bits and Pieces
18 - Tone Dog - Alien Nation

lundi 18 janvier 2016

Une chanson (Summertime Blues)


Je vais relever mes problèmes, je vais raconter mon histoire
Obligé de travailler tout l'été pour pouvoir me faire de l'argent de poche
Quand j'appelle ma chérie pour prendre rendez-vous
Mon patron me dit : « Pas de chance, fiston, tu devras travailler tard »
Parfois, je me demande ce que je vais faire
Mais il n'y a pas de remède contre la tristesse de l'été

Ma mère et mon père m'ont prévenu : « Fils, tu dois te faire de l'argent
Si tu veux prendre la voiture, dimanche prochain »
Je ne suis pas allé au boulot, j'ai dit à mon patron que j'étais malade
« Tu ne prendras pas la voiture parce que tu n'a pas assez travaillé »
Parfois, je me demande ce que je vais faire
Mais il n'y a pas de remède contre la tristesse de l'été

Je vais me prendre deux semaines de vacances
Je vais rapporter mon problème aux Nations Unies
J'ai appelé mon député et il m'a dit :
« J'aurais aimé t'aider, fiston, mais tu es trop jeune pour voter »
Parfois, je me demande ce que je vais faire
Mais il n'y a pas de remède contre la tristesse de l'été


Chanson coécrite à la fin des années 50 par Eddie Cochran et son manager Jerry Capehart. Enregistrée le 28 mars 1958, elle sort en face B du single "Love Again", en juin aux États-Unis et septembre au Royaume Uni. Elle se classe 8è au billboard américain, 10è au Canada et 18è en Autriche et en Angleterre.

Elle raconte avec beaucoup de malice les déboires d'un jeune garçon obligé de sacrifier ses vacances d'été pour ramener un peu d'argent à la maison. En lisant les paroles, on s'aperçoit que cette histoire peut être rapportée à n'importe quelle période de l'histoire contemporaine.

Malgré ce beau succès, il faudra attendre 1962, deux ans après la mort de Cochran pour que les Beach Boys reprennent le titre sur leur premier album (Surfin' Safari). C'est Carl Wilson, à peine âgé de 16 ans qui se charge du chant, épaulé par Dave Marks… 14 ans !

Long Chris l'adapte en français sous le titre "La fille de l'été dernier" qui parait sur l'album "Rock à Memphis" de Johnny Hallyday, en 1975. Julien Clerc la reprend en live en 2002 sur l'album "Julien déménage électrique et acoustique".

>>>>> TOO YOUNG TO VOTE

01 - Eddie Cochran
   02 - Rush
      03 - The Beach Boys
         04 - Rusty York
            05 - The Ventures
               06 - Olivia Newton-John
                  07 - T. Rex
                     08 - Chainbreaker
                        09 - Johnny Hallyday - La fille de l'été dernier
                           10 - Blue Cheer
                              11 - The Brian Setzer Orchestra
                                 12 - Chris Spedding
                                    13 - The Who (Live at Leeds)
                                       14 - Alan Jackson
                                          15 - The Shake Spears
                                             16 - Joan Jett
                                                17 - The Dandy Warhols
                                                   18 - The Rippers

dimanche 17 janvier 2016

Hévy BaistOuf Métöl [ 06 ]


J'essaie parfois de me mettre dans le crâne de Paul McCartney quand il pose sur le papier les premières notes de "Yesterday". À cet instant précis, se rend-il compte qu'il crée l'une des chansons les plus populaires de tous les temps ? En 1965, quand Keith Richards invente le riff de "Satisfaction", sait-il qu'il fait définitivement entrer les Stones dans la légende du rock ? Et Tony Iommi, en plaquant les premiers accords de "Black Sabbath", s'imagine-t-il qu'il vient d'inventer le heavy metal ?

Ils sont des milliers de ces artistes qui, un jour ou l'autre, par volonté ou par hasard, ont griffonné sur un coin de table ce qui allait devenir un tube. Et quand ça leur pète à la gueule, sont-ils heureux, surpris, désabusés ?…

>>>>> LA JAVANAISE

01 - Korn - Blind
02 - Am I Evil ? - Diamond Head
03 - Fastway - Easy Livin'
04 - Body Count - Body Counts in the House
05 - Ozzy Osbourne - Crazy Train
06 - Alice in Chains - Man in the Box
07 - Extreme - Politicalamity
08 - Michael Schenker Group - Victim of Illusion
09 - Lita Ford - Kiss Me Deadly
10 - Humble Pie - Stone Cold Fever
11 - Def Leppard - Answer to the Master
12 - Helloween - I Want Out
13 - System of a Down - Toxicity
14 - Aerosmith - Walk this Way

vendredi 15 janvier 2016

Aqui é… Moonspell


Ce qu'il y a de bien avec la collection des This Is, c'est qu'on a vite fait de sauter d'un continent à l'autre, sans bouger ses fesses du canapé. Nous voici aujourd'hui à l'extrème Sud-Ouest de l'Europe : au Portugal. C'est au bord du Tage que je vous invite à découvrir Moonspell. Formé en 1989 sous le nom de Morbid God par Fernando Ribeiro (chant) et João Pedro (basse), il ne prendra son appellation définitive qu'en 1992.

La musique du groupe est classée au rayon "Dark Gothique", c'est-à-dire qu'on n'est pas là pour une tranche de rigolade. Je la déconseille donc tout particulièrement aux dépressifs chroniques et aux huissiers de justice !!!

Par contre, si vous aimez les musiques à forte personnalité, Moonspell est pour vous ! Ici, pas de démonstration de force : les guitares savent se montrer fermes, mais jamais agressives. La délicate intervention des claviers apporte une dimension théâtrale à l'ensemble, tandis que la basse, omniprésente, confère une impressionnante solennité aux compositions. Autre atout majeur de la formation : son chanteur charismatique. Voilà un gaillard qui sait s'emparer d'un public à pleine voix, pour l'emmener là où il a décidé qu'il devait se tenir. Un chanteur sans compromis, qui manie aussi bien la cravache que le gant de velours. Ce genre de chanteur qui peut mettre une foule à genou !

À écouter en dégustant un Porto Vintage Dow’s Quinta do Bomfim de 1996.

>>>>> ESCURO GÓTICAS

01 - Opus Diabolicum (1984 - Under the Moonspell) (EP)
02 - Vampiria (1995 - Wolfheart)
03 - Mephisto (1996 - Irreligious)
04 - Magdalene (1998 - Sin/Pecado)
05 - Lustmord (1999 - The Butterfly Effect)
06 - Rapaces (2001 - Darkness and Hope)
07 - Antidote (2003 - The Antidote)
08 - Sanguine (2006 - Memorial)
09 - Dreamless (Lucifer & Lilith) (2008 - Night Eternal)
10 - Opium (2008 - Lusitanian Metal) (Live)
11 - Versus (2012 - Alpha Noir)
12 - Herodisiac (2012 - Omega White)
13 - Medusalem (2015 - Extinct)

mercredi 13 janvier 2016

Le vie en Bleu


                                   BRIGITTE  BARDOT  DANS  UNE  DÉCAPOTABLE
                                   LONGE  LA  CÔTE  MÉDITERRANÉENNE
                                   EN  FUMANT  UNE  GITANE  SANS  FILTRE
                                   UN  ÉCLAIR  MALICIEUX  AU  COIN  DE  L'ŒIL

>>>>> HÉMIMORPHITE

01 - Serge Gainsbourg - L'hôtel particulier
02 - Dire Straits - News
03 - Gram Parsons - I Can't Dance
04 - Safia Nolin - Les marées
05 - The Album Leaf - On Your Way
06 - Donald Fagen - Weather in My Head
07 - Lou Reed - Ladies Pay
08 - Marianne Faithfull - The Ballad of Lucy Jordan
09 - Ten Years After - I'm Coming On
10 - Diane Dufresne - Les adieux d'un sex symbol
11 - J.J. Cale - Mama Don't
12 - Diana Ross - Let's Do It
13 - Roxy Music - Nightingale
14 - Pearl Jam - Gone
15 - Jacques Brel - Les Marquises
16 - Nirvana - Something in the Way
17 - Simply Red - You Make Me Believe
18 - Iron Maiden - The Evil That Men Do

lundi 11 janvier 2016

Produced by Butch Vig


La réalisation d'un album de légende n'est jamais une sinécure !

Exemple : Nevermind de Nirvana.

Sous la houlette de Butch Vig, l'enregistrement débute le 2 avril 1990 aux Smart Studios de Madison dans le Wisconsin. Rapidement les soucis s'accumulent : Kurt Cobain connait des problèmes de voix, le batteur Chad Channing démissionne et le groupe change de label. Le travail ne reprendra qu'en mai 1991 aux studios Sound City de Los Angeles.

Si la rythmique basse/batterie est mise en boîte en quelques jours, Cobain doit encore peaufiner ses parties de guitare et le chant. Il reste cependant peu disposé à faire de multiples prises de ses enregistrements. Butch Vig réussit à le persuader de doubler sa piste vocale sur In Bloom en évoquant John Lennon, habitué de cette technique et dont Cobain est un des plus grands fans.

C'est aussi Kurt Cobain qui imagine la pochette de l'album. Soucieux de ne pas choquer le public, les responsables du label envisagent d'effacer le sexe de l'enfant qui apparait sur l'image. Cobain refuse catégoriquement cette idée, et soumet le projet d'apposer une vignette masquant le pénis, sur laquelle serait écrite « Si ça vous choque, vous devez être un pédophile en puissance ». Finalement, la pochette originale sera gardée en l'état.

L'album sort le 24 septembre 1991. Nouvelle tuile : Endless Nameless, la chanson cachée qui doit apparaître à la fin du disque, est accidentellement oubliée sur les 20.000 premières copies. L'erreur est rapidement réparée et Nervermind connait le succès que l'on sait.

Heureusement pour lui, Butch Vig conduira des enregistrements plus sereins, notamment ceux qu'il réalise avec Garbage, groupe dont il est batteur et cofondateur.

>>>>> COME AS YOU ARE

01 - Tad - Jinx (1991 - 8-Way Santa)
02 - Green Day - Murder City
(2009 - 21st Century Breakdown)
03 - Urge Overkill - Ticket to L.A.
(1990 - Americruiser)
04 - The Subways - Shake ! Shake !
(2008 - All or Nothing)
05 - L7 - Monster
(1992 - Bricks Are Heavy)
06 - Jimmy Eat World - Gotta Be Somebody's Blues
(2007 - Chase This Light)
07 - Die Kreuzen - Stomp
(1988 - Century Days)
08 - Never Shout Never - Trampoline
(2010 - Harmony)
09 - Sonic Youth - 100 %
(1992 - Dirty)
10 - Muse - Neutron Star Collision
(Love Is Forever) (Single 2010)
11 - Soul Asylum - Shut Down
(1995 - Let Your Dim Light Shine)
12 - AFI - Death of Seasons
(2003 - Sing the Sorrow)
13 - Nirvana - In Bloom
(1991 - Nevermind)
14 - Foo Fighters - Something From Nothing
(2014 - Sonic Highways)
15 - Freedy Johnston - Gone Like the Water
(1994 - This Perfect World)
16 - Against Me ! - Bob Dylan Dream
(2010 - White Crosses)
17 - Smashing Pumpkins - Today
(1993 - Siamese Dream)
18 - Laughing Hyenas - Lullaby and Goodnight
(1989 - You Can't Pray a Lie)

dimanche 10 janvier 2016

Heavy Albiceleste Metal


Non mais franchement, vous m'avez déjà vu tenir des propos objectifs quand je parle de heavy metal ?

La plupart du temps, j'utilise des termes élogieux : sublime, fabuleux, extraordinaire, fantastique, grandiose, colossal… j'en passe et des encore plus pompeux ! Le pire, c'est que j'y crois fermement et sans l'ombre d'un doute. Des adjectifs que j'emploie plus rarement pour l'œuvre de Stone et Charden… quoique l'Avventura, c'était quand même génial !!!

D'ailleurs, je me sers du même vocabulaire quand j'évoque les artistes qui chantent en espagnol.

Je vous laisse donc deviner ce qui vous attend dans cette chronique dédiée au heavy metal argentin… OK, on y va ?!?!?

>>>>> DIEGO MARADONA

01 - Rotor - Dos Caras
02 - Hermética - Soy de la Esquina
03 - Malón - Nuevo Orden Mundial
04 - Lörihen - Paradigma
05 - La Renga - Mirada de Acantilado
06 - Tren Loco - Cuatro Vientos
07 - Riff - En la Ciudad del Gran Rio
08 - Renacer - Vida a los Sueños, Sangre al Corazón
09 - Almafuerte - Allí en San Juan
10 - A.N.I.M.A.L. - Loco Pro
11 - Rata Blanca - Buscando Pelea
12 - Michel Peyronel - Al Borde del Abismo
13 - Bruthal 6 - ¿Y Ahora Qué ?
14 - V8 - Tragico Siglo
15 - Bocanada - La Guadaña
16 - Lovorne - Lo Ideal
17 - El Reloj - El Elegido
18 - Plan 4 - Horizonte Rojo Sangre

vendredi 8 janvier 2016

King Cover #25


En été, la belle Isabelle bronzait nue dans la garrigue.

- Mhhh ! Voilà donc la gourgandine qui met en émoi la région tout entière !
- C'est exactement ça, monsieur le sous-préfet.
- Mhhh ! Dites-moi, maréchal des logis-chef, quelle est alors la  sanction  requise  pour  une  telle
  infraction ?
- Le code pénal préconise une peine d'emprisonnement de trois jours, assortie d'une amende de
  50 nouveaux francs.
- Mhhh ! Et bien, pourquoi ne pas faire appliquer la loi sur-le-champ ?
- Hélas, monsieur le sous-préfet, toutes les prisons d'ici jusqu'à Tarascon  sont  déjà  remplies de 
  voleurs, de braconniers, d'ivrognes et de Parisiens.
- Mhhh ! Ma foi, si  vous  pouvez  m'assurer  que  ce  délit  ne  constitue  pas un trouble majeur à 
  l'ordre  public, je  crois  que  nous  pouvons  laisser  cette  demoiselle  en  liberté  surveillée, en
  espérant que l'affaire ne soit jamais portée à la connaissance de monsieur le ministre.

Dans les buissons, des centaines de curieux décidèrent de réélire le sous-préfet aux prochaines échéances.

>>>>> NOËL AU BALCON

01 - Walter Murphy - A Fifth of Beethoven (Based on Beethoven's Fifth Symphony)
02 - Elephant Stone - L.A. Woman (The Doors)
03 - Michael Brecker & Lisa Fischer - Get Up Stand Up (Bob Marley)
04 - Crippled Black Phoenix - Let Me Put my Love Into You (AC/DC)
05 - Erobique - Thriller (Michael Jackson)
06 - Maggie Blue - Don't Be Cruel (Elvis Presley)
07 - Antony & The Johnsons - Knockin' on Heaven's Door (Bob Dylan)
08 - Mary J. Blige - Don't Let Me Be Misunderstood (Nina Simone)
09 - Orchestre National de Jazz - Kashmir (Led Zeppelin)
10 - Gavin Friday & Man Seezer - Next (Au suivant : Jacques Brel)
11 - Marianne Faithfull - Angel (Fleetwood Mac)
12 - Leo Minor - Ashes to Ashes (David Bowie)
13 - Smashing Pumpkins - Venus in Furs (The Velvet Underground)
14 - Neppu Tokyo Salon - Tam Tam (Michel Polnareff)
15 - The Dutch Masters - Smells Like Teen Spirit (Nirvana)
16 - Kendra Morris - Ride the Lightning (Metallica)
17 - The Frankenstein Drag Queens From Planet 13 - I Wanna Be  your Dog (The Stooges)
18 - Bob Tostes - Fly Me to the Moon (Kaye Ballard)

mercredi 6 janvier 2016

Une chanson (Just Like a Woman)


Personne n'éprouve la moindre compassion
Ce soir, alors que je suis sous la pluie
Tout le monde sait
Que ma chérie a des vêtements neufs
Mais récemment j'ai vu que les rubans et les nœuds
Étaient tombés de ses cheveux

Elle se prend pour une femme, oui, c'est ça
Elle fait l'amour comme une femme, oui, c'est ça
Et elle souffre comme une femme
Mais elle se brise comme une petite fille

La Reine Marie est mon amie
Oui je crois que j'irai la revoir
Personne ne doit croire
Que ma chérie ne mérite pas d'être adorée
Jusqu'à ce qu'elle comprenne enfin qu'elle est comme tous les autres
Avec son esprit embrouillé, ses amphétamines et ses perles

Elle se prend pour une femme, oui, c'est ça
Elle fait l'amour comme une femme, oui, c'est ça
Et elle souffre comme une femme
Mais elle se brise comme une petite fille

Il pleuvait depuis le début
Alors que j'étais là à mourir de soif
Alors je suis entré ici
Et ton emprise est encore douloureuse
Mais ce qui est pire
C'est la douleur qui règne ici
Je ne peux rester ici
Est-ce que ce n'est pas évident que
Je ne suis simplement pas à ma place
Oui je crois qu'il est temps de nous séparer
Quand nous nous reverrons
Présentés comme des amis
Je t'en prie ne dis pas que tu m'as connu quand
J'avais faim et que c'était ton monde.

Tu fais semblant comme une femme, oui, c'est ça
Tu fais l'amour comme une femme, oui, c'est ça
Et puis tu souffres comme une femme
Mais tu te brises comme une petite fille


Il est parfois surprenant de voir comment certains pisse-froid parviennent à interpréter les paroles d'une chanson.

À la sortie de l'album Blonde on Blonde en 1966, des critiques à l'esprit mesquin décèlent dans "Just Like a Woman" des propos misogynes. Là où Bob Dylan use d'ironie, ils ne voient que méchanceté gratuite à l'égard des femmes.

Et même si ces mous du bulbe avaient raison, comment expliquer alors le nombre impressionnant de chanteuses qui se sont réapproprié la chansons ? À commencer par l'immense Nina Simone qui propose une version monumentale de l'œuvre.

Comme quoi, les nanas sont peut-être moins bêtes qu'elles en ont l'air !… Hey, c'est juste de l'humour !!!!!

>>>>> LIKE A LITTLE GIRL

01 - Bob Dylan
   02 - Noel Harrison
      03 - Roberta Flack
         04 - Steve Howe
            05 - Barb Jungr
               06 - Renée Geyer
                  07 - Rod Stewart
                     08 - Charlotte Gainsbourg & Calexico
                        09 - Nina Simone
                           10 - Richie Havens
                              11 - Dave's True Story
                                 12 - Judy Collins
                                    13 - Radka Toneff
                                       14 - John Waite
                                          15 - Stevie Nicks
                                             16 - Joe Cocker
                                                17 - Maffit & Davies
                                                   18 - Rory Gallagher

                                                       19 - Lehbanchuleh

lundi 4 janvier 2016

Voici… Michel Delpech


                         On  ne  dit  jamais  assez  aux  gens  qu'on  aime
                         Par  peur  de  les  gêner,  qu'on  les  aime
                         On  ne  leur  dit  jamais  assez
                         Que  sans  eux,  sans  elles
                         On  ne  serait  même  pas  la  moitié  de  nous-mêmes


                                                                                                                                            (Louis  Chedid)

J'aurais dû la faire plus tôt cette fichue compile. J'aurais dû la faire du temps où Michel Delpech était encore parmi nous. Maintenant, je suis là comme un con, avec mes mots creux et une enclume sur le cœur.

>>>>> CHEZ LAURETTE

01 - Je me sens tout petit (1966 - Inventaire 66)
02 - Pour un coin de Pologne (1967 - Single)
03 - On ne meurt qu'une fois (1969 - Michel Delpech)
04 - Album (1970 - Album Delpech)
05 - La maison est en ruine (1974 - Le chasseur)
06 - Il y en a encore (1975 - Quand j'étais chanteur)
07 - J'ai été fou d'aimer (James Taylor Cover) (1977 - 5000 kilomètres)
08 - Animaux, animaux (1983 - Single)
09 - Elle joue du sax (1986 - Oubliez tout ce que je vous ai dit)
10 - Corcovado (1992 - Les voix du Brésil)
11 - Bruxelles (1993 - Tout Delpech à l'Olympia) (Live)
12 - Ballade pour une vieille indienne (1997 - Le roi de rien)
13 - Les petites tortues noires (1999 - Cadeau de Noël)
14 - Cet homme est seul (2004 - Comme vous)
15 - Home Sweet Home (2005 - Ce lundi-là au Bataclan) (Live)
16 - Loin d'ici (avec Alexandra Roos) (2006 - Michel Delpech &)
17 - Inventaire 66 (avec Dani) (2007 - Le Grand Rex 2007) (Live)
18 - Lettre à tous ceux-là (2009 - Sexa)

dimanche 3 janvier 2016

Quand j'étais chanteur


Ma  pauvre  Cécile
J'ai  soixante-treize  ans
J'ai  appris  que  Mick Jagger
Est  mort  dernièrement
J'ai  fêté  les  adieux  de  Sylvie  Vartan
Pour  moi,  il  y  a  longtemps  que c'est  fini
Je  comprends  plus  grand'chose,  aujourd'hui
Mais  j'entends  quand  même  des  choses  que  j'aime
Et  ça  distrait  ma  vie

(Michel  Delpech,  1946-2016)

Tête de Möteur Metöl


Qu'on se le dise, bande d'hurluberlus, Motörhead n'a jamais été et ne sera jamais un groupe de heavy metal. Lemmy, lui-même, n'a jamais vraiment apprécié d'être associé à ce courant musical, bien que son groupe soit né en pleine New Wave of British Heavy Metal (NWOBHM).

Définir la musique de Motörhead n'est pas chose aisée. Rock ? Rock and roll ? Hard rock ? Rock hard ? Punk/rock ? Blues/rock ? Rhythm and blues à rouflaquettes… L'éventail est large et finalement on s'en fout de toutes ces 'tiquettes qui font rien qu'à mettre du bazar dans nos pauvres petites têtes !

Motörhead, pas heavy metal ? Ça me fait quand même doucement rigoler, parce que si on décortique bien la discographie du groupe, il est facile de dégoter quelques titres dont la structure maousse costaud rappelle inéluctablement le metal.

Et si les titres de cette compile ne sont pas furieusement heavy metal, je veux bien être changé en scathophaga stercoraria, plus communément appelée "mouche à merde" !

>>>>> LOURD MÉTAL

01 - Dogs of War
02 - Assassin
03 - One Track Mind
04 - Down the Line
05 - Hellraiser
06 - Wake the Dead
07 - Brotherhood of Man
08 - Orgasmatron
09 - Living in the Past
10 - No Remorse
11 - Heroes
12 - Be My Baby
13 - Choking on Your Screams
14 - In the Year of the Wolf
15 - Kingdom of the Worm
16 - Devils

vendredi 1 janvier 2016

Compte à rebours


Le plus emmerdant avec la mort, c'est qu'on ne sait jamais quand elle frappe !

Je vous le dis tout net : ça me ferait chier de crever comme un chien galeux sur le bord d'un chemin, sans avoir eu le temps de faire un dernier pipi sur un réverbère. Un peu comme si dans une partie de scrabble, tu t'apprêtais à poser le mot "WHISKEY" sur une case "Mot compte triple" et que soudain tu t'écroules, terrassé par une crise cardiaque… putain de pas de bol !

Ou alors, tu es en train d'écouter Stairway to Heaven et au moment où Jimmy Page entame le solo final, vlan ! la foudre s'abat exactement sur ta tronche ! Fuckin' bad luck !!!

Je lance donc un appel solennel — une prière ! — à Allah, Bouddha, Krishna, le père, le fils, le saint-esprit et tous les anges du ciel et de l'enfer et d'ailleurs et au-delà, pour qu'une heure, quatre minutes et six secondes avant de me rappeler à leurs côtés, ils aient la gentillesse de m'envoyer un signal. Un buisson ardent, une colombe portant un rameau d'olivier, une journée de soleil dans le Ch'nord-Pôs-d'Côlais, l'élection d'une Miss France cul-de-jatte… enfin, quelque chose d'exceptionnel qui me mette aussitôt la puce à l'oreille.

À cet instant très précis, je brancherai mon lecteur MP3 pour écouter cette jolie compile en forme de compte à rebours.

Alors : 5, 4, 3, 2, 1, 0… c'est parti !

Et  bonne  année  quand  même !

>>>>> OBJECTIF NUL

01 - Alice Cooper - I'm 18
02 - Janis Ian - At 17
03 - Chuck Berry - Sweet Little 16
04 - Marilyn Manson - 15
05 - Screamin' Jay Hawkins - 14 Wives
06 - Elliott Smith - 13
07 - La Dispute - 12
08 - Nine Below Zero - 11 Plus 11
09 - UB40 - One in 10
10 - Aerosmith - 9 Lives
11 - The Beatles - 8 Days a Week
12 - Queen - 7 Seas of Rhye
13 - ZZ Top - I Got the 6
14 - Serge Gainsbourg - 5 Easy Pisseuses
15 - Led Zeppelin - 4 Sticks
16 - The Generators - 3 a.m.
17 - Joséphine Baker - J'ai 2 amours
18 - Jerry Lee Lewis - Wild 1
19 - Deborah Coleman - 0