vendredi 22 janvier 2016

This Is… Willy DeVille


Avec son groupe Mink DeVille, il se produit sur la scène du légendaire club new yorkais le CBGC's aux côtés des Ramones, avant d'enregistrer son premier album (Cabretta), avec Jack Nitzsche, ancien arrangeur de Phil Spector. Plus apprécié en Europe que dans son pays, Willy DeVille entame une carrière solo en 1987. Il explore toute la mythologie musicale de l'Amérique et de ses métissages, mêlant le rhythm and blues urbain des années 50 et 60 aux sonorités latinos et portoricaines.

Après des incursions dans la soul et la salsa, sa musique s'imprègne des influences cajun de la Nouvelle-Orléans, où il s'installe dans les années 90. C'est à cette période qu'il reprend le classique du rock américain "Hey Joe", en y apposant d'inattendues tonalités mariachi, qui conviennent à merveille à son look de dandy émacié, longs cheveux noirs et fine moustache.

Ce titre, qui lui vaut un succès international, est tiré de son album le plus abouti (Backstreets of Desire, 1992), sur lequel il collabore avec le légendaire bluesman Doctor John, inspirateur d'Eric Clapton et des Rolling Stones. Amoureux de l'Hexagone, où il y avait enregistré une partie de son émouvant album Le Chat Bleu (1980), ce crooner à la voix rauque et sensuelle était particulièrement apprécié du public français.

Le chanteur et guitariste américain Willy DeVille, explorateur d'une Amérique métisse, s'est éteint à New York, sa ville natale, dans la nuit du 6 au 7 août 2009, des suites d'un cancer du pancréas. Il allait fêter ses 56 ans.

>>>>> LE CHAT BLEU

01 - Spanish Stroll [1977 - Cabretta (Mink DeVille)]
02 - Rolene [1978 - Return to Magenta (Mink DeVille)]
03 - Turn You Every Way But Loose [1980 - Le Chat Bleu (Mink DeVille)]
04 - Love & Emotion [1981 - Coup de Grâce (Mink DeVille)]
05 - Lipstick Traces [1982 - Live at Montreux (Mink DeVille)]
06 - Lilly's Daddy's Cadillac [1983 - Where Angels Fear to Tread (Mink DeVille)]
07 - Little By Little [1985 - Sportin' Life (Mink DeVille)]
08 - Could You Would You ? [1987 - Miracle (Willy DeVille)]
09 - Beating Like a Tom-Tom [1990 - Victory Mixture (Willy DeVille)]
10 - Come to Poppa [1992 - Backstreets of Desire (Willy DeVille)]
11 - Heaven Stood Still [1993 - Live (Willy DeVille)]
12 - Angels Don't Lie [1996 - Loup Garou (Willy DeVille)]
13 - The Downing of the Flamingo [1999 - Horse of a Different Color (Willy DeVille)]
14 - Hound Dog [2002 - Live in Berlin (The Willy DeVille Acoustic Trio)]
15 - Come a Little Bit Closer [2004 - Crow Jane Alley (Willy DeVille)]
16 - Savoir Faire [2006 - Live in the Lowlands (Willy DeVille)]
17 - When I Get Home [2008 - Pistola (Willy DeVille)]

13 commentaires:

  1. Je l'avais (re)découvert grâce à Fracas qui avait parlé de quelques albums il y a quelque temps, et j'avais bien aimé... donc ça m'intéresse!! :)

    RépondreSupprimer
  2. Hello,
    Mink (ou Willy) est parti lui aussi très jeune ...
    Ses succès du début doivent beaucoup à un autre artiste génial, quoique très sous estimé, notre ami Moon Martin aux faux airs de Woody Allen qui aurait été enfanté par Buddy Holly.
    Même si Mink a bien sur son talent propre.
    Merci pour eux deux et bonne suite.

    RépondreSupprimer
  3. Je conais 4 albums de lui. Donc je pense que j'ai des lacunes que cette compil va remédier.
    Merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, je vais peut-être demander l'agrément de l'Éducation Nationale pour mon blog !!! Qu'est-ce t'en penses ?!?!?

      Supprimer
  4. Yo
    Sacré loustic.
    J'étais super-fan à l'époque mais pour moi, même si sa voix lui autorise tout et le reste, ce sont ses deux premiers albums qui sont à jamais gravés dans le marbre !
    Et les seuls que je réécoute régulièrement, surtout le premier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue humblement que ce n'est pas un artiste que j'ai suivi régulièrement. Je pense néanmoins qu'il mérite qu'on s'intéresse un peu à sa discographie. Après, chacun se forgera sa propre opinion.
      Et c'est toujours bien d'avoir des avis divers et variés !

      Supprimer
  5. Belle compil'!
    Je rejoins Everett pour les deux premiers albums mais je vais un peu plus loin et j'ajoute les deux suivants!
    Un grand monsieur, une voix exceptionnelle! Je suis content que Chris l'aie rédécouvert grâce à moi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, il n'est pas si connu que ça, le Willy.

      Supprimer