lundi 12 juin 2017

Une chanson (You Rascal You)


Pour une fois, je vais la faire sobre : vous connaissez la version française de cette chanson sous le titre de Vieille canaille. Les paroles sont de Jacques Plante. Elle apparait sur l'album reggae de Serge Gainsbourg sorti en 1979 (Aux armes et cætera). En 1986, il la reprend en duo avec Eddy Mitchell.

Pour ce qui est de la chanson originale, elle est l'œuvre de Sam Theard et Thomas Dorsey. Elle sort aux États-Unis en 1929, interprétée par Sam Theard lui-même, sous le pseudonyme de Lovin' Sam. Le titre officiel est (I'll Be Glad When You're Dead) You Rascal You.

Est-il nécessaire d'en dire plus ?

>>>>> VIEILLE CANAILLE

01 - Steve Marriott (1989)
   02 - Louis Armstrong & Louis Jordan (1951)
      03 - John Fogerty (1975)
         04 - Little Freddie King (2005)
            05 - Jimmie Noone (1931)
               06 - Champion Jack Dupree (1995)
                  07 - Clarence Williams (1931)
                     08 - Jack Teagarden & His Orchestra (1931)
                        09 - Serge Gainsbourg & Eddy Mitchell (Vieille canaille)
                           10 - Dr. John (1992)
                              11 - Sam Butera
                                 12 - Cab Calloway & His Orchestra (1931)
                                    13 - Tampa Red & His Hokum Jug Band (1931)
                                       14 - Hanni El Khatib (2011)
                                          15 - Louis Prima (1958)
                                             16 - Taj Mahal
                                                17 - Bob Margolin (2007)
                                                   18 - Fletcher Henderson (1932)

6 commentaires:

  1. Beaucoup de noms intéressants, je ne connais pas toutes les versions loin de là. Curieux de celle du bon vieux Dr John.

    RépondreSupprimer
  2. Où l'on voit que cette chanson a souvent été interprétée comme un sketch par les musiciens, en particulier de jazz. Pour moi, les meilleures versions sont en duo, notamment celle de Louis Armstrong et Louis Jordan, et de Gainsbourg/Eddie Mitchell.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'à deux, elle prend une saveur particulière

      Supprimer
  3. Superbe chanson... et puis, une compile qui démarre avec le génial Steve Marriott... comment ne pas succomber? Merci pour ce superbe boulot!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Faudrait que je débute toutes mes compiles avec Steve Marriott !!!!!

      Supprimer