lundi 30 octobre 2017

Une chanson (Fly Me to the Moon)


                                     Emmène-moi sur la Lune
                                     Laisse-moi jouer parmi les étoiles
                                     Laisse-moi voir à quoi ressemble le printemps
                                     Sur Jupiter et Mars
                                     En d'autres termes, prends ma main
                                     En d'autres termes, bébé, embrasse-moi !

                                     Emplis mon cœur d'une chanson
                                     Et laisse-moi chanter pour toujours
                                     Tu es tout ce que je désire

                                     Tout ce que je respecte et que j'adore
                                     En d'autres termes, s'il te plaît soit sincère
                                     En d'autres termes, je t'aime !


Aujourd'hui, j'ai pas envie de m'énerver. Je dirai donc simplement  : « Saperlipopette, y sont balèzes, ces Ricains ! »

Non mais, franchement, t'as vu à quoi ça tient une chanson ? Un texte de niveau CM2, quelques arpèges soyeux… et zim boum badaboum… par la magie de la dispersion des ondes acous- tiques, ça devient un standard éternel ! Trop forts, les Yankees !!!

Si la version enregistrée en 1964 par Frank Sinatra en compagnie de l'orchestre de Count Basie et arrangée par Quincy Jones, reste sans aucun doute la plus célèbre, la chanson avait déjà connu le succès 10 ans plus tôt, chantée par Kaye Ballard.

Écrite et composée en 1954 par Bart Howard, "Fly Me to the Moon", dont le titre original était "In Other Words", s'est rapidement imposée comme un standard du jazz populaire et a été reprise par d'innombrables artistes de stature internationale. De ce côté-ci de l'Atlantique, le duo Julien Clerc/Véronique Sanson en propose une superbe relecture façon bossa nova. Dany Brillant, Guy Marchand et les Compagnons de la chanson s'y sont également frottés !

Encore une fois, la cueillette a été si fructueuse que je n'ai pas pu me résoudre à ne sélectionner que 18 versions. Je vous invite donc à découvrir non pas une, mais deux galettes qui, j'espère, sauront vous transporter… jusque sur la Lune !!!

Alors, sont pas fortiches les Amerloques ???

>>>>> HOLD MY HAND (DISK 1)

01 - Kaye Ballard (1954)
   02 - April Stevens
      03 - Mary Nelson
         04 - Carmen McRae
            05 - Nicki Parrott
               06 - Jo Watson & The Birdman
                  07 - Tierney Sutton
                     08 - Olivia Ong
                        09 - Wes Montgomery
                           10 - Anita O'Day & The 3 Sounds
                              11 - Peggy Lee
                                 12 - Bobby Womack
                                    13 - Halie Loren
                                       14 - Kristin Callahan
                                          15 - Lyn Collins
                                             16 - Nancy Wilson
                                                17 - Nicole Henry
                                                   18 - Sarah Vaughan

>>>>> PLEASE BE TRUE (DISK 2)

01 - Tom Jones
   02 - Steve Tyrell
      03 - Agnetha Faltskog
         04 - Julie London
            05 - Astrud Gilberto
               06 - The Barry Sisters
                  07 - Chris Connor
                     08 - Carol Sloane
                        09 - Frank Sinatra
                           10 - Renee Geyer
                              11 - Judy Garland
                                 12 - Cliff Richard
                                    13 - Monty Alexander
                                       14 - Matt Dusk
                                          15 - Lisa Ono
                                             16 - Montana
                                                17 - Terri Krul
                                                   18 - Dual Sessions

17 commentaires:

  1. Encore un joli travaille de découverte pour nous tous Merci on va s'écouter cette très belle chanson ... tant pis pour le texte...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On va pas faire les difficiles, parce que dans la chanson francophone on a aussi quelques textes plus que pittoyables (suivez mon regard !!!)

      Supprimer
    2. Comme un ouuuuuragan qui passait suuuuur moi, l'amour a tout empoooooooorté...

      Supprimer
    3. Kiss me as you love me
      Ne t'en vas pas, souris un peu
      Kiss me as you love me
      Dis-moi goodbye mais pas adieu
      Demain au petit jour
      Nous resterons pour faire l'amour

      Un sommet de la littérature française

      Supprimer
    4. Hé ho ! Tu destroyes pas mon pote C s'il te plaît ! Non mais c'est qui ce dingue ? Dis-moi goodbye mais pas adieu, c'est énorme ! c'est toute la problématique lexicale et syntaxique qui a finalement conduit au Brexit, après quelques centaines d'années de guéguerre !!! Pasque Môssieur pense peut-être que I was made for loving you baby you was made for loving me c'est du Faulkner dans le texte ? Pardonne-leur C, ils sont devenus fous.

      J

      Supprimer
    5. Et tu danses avec lui
      La tête sur son épaule
      Tu fermes un peu les yeux
      C'est ton plus mauvais rôle

      Désolé, mais "Et tu danses avec lui" a quand même plus de profondeur philosophique. On touche là à l'essence même de l'humanité dans sa perception du partage. Partage = solidarité = échange = écologie = sauvegarde de la planète… une texte politique fort, très fort !!!

      Supprimer
    6. Donne-moi la main
      Et si tu t'y prends bien
      Je t'emmène avec moi
      Sur l'himalaya

      Il paraît que lorsqu'on lui a traduit les paroles, Aaron Neville s'est juré de ne plus jamais reprendre "Fever"...

      Supprimer
  2. Bon, sérieusement maintenant, cette chanson est de celles que j'emporterais sur une île déserte. Ou sur la lune. Je ne soupçonnais pas qu'il en existât autant de versions. Merci Keith.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en existe encore une quantité d'autres

      Supprimer
    2. Et puisque tu sembles soudainement attaché à la littérature française, je te défie de compiler "Tiens voilà du boudin" sur 2 CD...

      un inconnu

      Supprimer
    3. La version de Bob Dylan est assez poignante, mais celle de l'Orchestre Philharmonique de Prague est tout simplement extraordinaire.

      Supprimer
  3. Les versions qui me sont le plus agréables sont les versions féminines comme celle de Sarah Vaughan (et non vegan) un vrai must, sans oublier Anita O'Day j'adore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu insinues donc que les filles sont plus douées que les mecs !!!

      Supprimer
    2. Depuis le temps que je le dis !

      Supprimer
  4. Superbe compil, merci ! A quand Rainy night in Georgia, la chanson ultime ?(Tony Joe White, Brook Benton, Ray Charles, Aaron Neville, Randy Crawford, Boz Scaggs, Georges Benson, Rod the Mod & more...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Qui sait, peut-être un de ces jours ! J'en ai plein d'autres en préparation

      Supprimer