mardi 8 décembre 2020

Carré d'As : Diego Armando Canciones

Comment ne pas rendre hommage au maestro du ballon rond autrement qu'en musique. S'il fut le plus grand footballeur de tous les temps, il fut aussi le personnage le plus rock and roll, aussi bien dans les 18 mètres qu'en dehors. Entre le gamin des faubourgs de Buenos Aires et la main de Dieu, entre le fils de la bonbonnière et le roi de la coke, le prince des faubourgs et le voyou des villes, qui était Diego Armando Maradona ? Ange ? Démon ? Dieu ? Ou génial traîne-savate ?

Ne comptez pas sur moi pour vous fournir une réponse définitive et sensée. Le mieux que je puisse vous dire c'est que s'il n'avait pas été aussi doué avec ses pieds, il aurait été Keith Richards, ou Lemmy Kilmister, ou Bon Scott. Un Hendrix, un Cobain, un Bonham, un Lennon ou un Brian Jones.

Pour rendre hommage au pibe del oro, quoi de mieux que de compiler quelques groupes de rock argentins, épaulés par un petit frenchy. Tous ont en commun d'avoir dédié une chanson à Diego Armando. Je connais peu de personnalités publiques ayant bénéficié d'une telle sollicitude… à part la mère Michel qui a perdu son chat.

Rappelons-nous seulement qu'en cette belle journée de juin 1986, nous avons vu la main de Dieu et le but du siècle à quelques minutes d'intervalle.

>>>>> LA BOMBONERA

01 - Manu Chao - La Vida Es una Tómbola (bonus)
02 - Los Piojos - Maradó
03 - Ratones Paranoicos - Cristal
04 - Andrés Calamaro - La Noche
05 - La 25 - Buenos Aires
06 - Los Piojos - Hoy Es Hoy
07 - Ratones Paranoicos - Para Siempre Diego
08 - Andrés Calamaro - Siete Vidas
09 - La 25 - A la Buena de Dios
10 - Los Piojos - Amor de Perros
11 - Ratones Paranoicos - Cara Verde
12 - Andrés Calamaro - Diego Armando Canciones
13 - La 25 - Cruz de Sal
14 - Los Piojos - Mi Babe
15 - Ratones Paranoicos - Un Vodka Doble
16 - Andrés Calamaro - Cuando no Estás
17 - La 25 - Chica del 2000
18 - Rodrigo - La Mano de Dios (bonus)

11 commentaires:

  1. Bonne idée, j'ai eu la même ! Je me suis fait une cassette gavée jusqu'à la gueule. On a quelques titres en commun, mais j'ai poussé le vice jusqu'à repiquer la fabuleuse version de La mano de dios chantée par Diego lui-même dans le film de Kusturica )))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te dirai franchement que c'est le film de Kusturica que tu as mis en ligne qui a inspiré mon choix de chansons. Un grand merci à toi, au passage.

      Supprimer
    2. Tant mieux si ça a servi à rendre hommage à ce foutu bonhomme encore et encore comme il le mérite. Je sais pas si on réalise à quel point les gens comme lui sont devenus rares.
      Pour faire ma cassette j'avais chopé un site qui regroupe une quarantaine de titres dédiés à Maradona ! Du rock au hip hop en passant par le blues, c'était une tuerie. Évidemment je croyais l'avoir mis en marque pages et c'est pas le cas...(((
      Si je le retrouve je mettrais le lien ici.

      Supprimer
    3. Un truc qui m'a surpris c'est l'absence de réaction du monde du rock anglais pourtant friand de foot, je me souviens de Jagger qui parlait du mondial dans ses interviews et bien sur de Rod Stewart (ou Freddie Mercury qui portait le maillot argentin, mais lui a une excuse pour son absence de réaction). Seraient-ils rancuniers à ce point ? )))
      Je mets ce lien qui mène vers une bien belle photo, j'espère qu'il fonctionnera.
      https://fi.pinterest.com/pin/327214729180566875/

      Supprimer
    4. En France, ça n'a pas soulevé des foules non plus !

      Supprimer
    5. Là par contre ça ne m'étonne absolument pas. On est devenu l'incarnation du politiquement correct, de la pensée lisse. On a démonté Thierry Henry quand il nous a qualifié de la main pour le mondial, si pour avoir bonne conscience on aurait pu faire rejouer le match, on l'aurait fait ! Alors que nos artistes qui sont les pires suce-boules du pays disent un mot sur Maradona, c'est de la science-fiction )))) Et finalement, c'est mieux que de les entendre dire une connerie de plus.

      Pour un peu rattraper le coup, Drogba a fait un superbe hommage dans les pages de France Football, ok il n'est pas exactement français, mais Platini a été bon aussi. Et au moins deux chaines de télé ont fait le job, Arte (ok, c'est des allemands))) et LCP qui a diffusé le Kusturica, chapeau à ceux là et merde aux autres.

      Supprimer
  2. Los Piojos, c'est de la (foot) balle !

    RépondreSupprimer