mercredi 4 juillet 2012

This is... Rush [par le Zornophage]


"  Je vous l'ai jamais dit ? Je suis fainéant comme un pou. Je n'apprécie rien d'autre que de me prélasser sur un hamac, à l'ombre d'un figuier en fleur. Vous n'imaginez même pas le panard que je me suis pris quand Mister Moods m'a proposé de rédiger un message sur mon blog. 
"Z'y vas, man !" que je lui ai dit. "V'là les clés de la boutique, tu t'installes, tu fais ta petite affaire et basta... c'est bon pour ma pomme !!!".
Voilà donc, le résultat du travail de ce compilateur effréné. La sélection est vicieuse : savant mélange de morceaux bien casse-pattes et de pièces plus ambitieuses. Un vrai travail d'orfèvre que je vous laisse découvrir. Merci Mister Moods.
Et par pitié, ne venez plus me déranger pendant ma sieste de 10h00 à 18h00  !!!!!
  "

Rush "Alive & Kicking (1974-2011)" (MM4KM, 2012)


J'avais, il y a quelques temps, évoqué avec Keith Michards la possibilité d'une compilation de Rush sur le modèle d'un titre par album qu'il utilise régulièrement, et avec talent. Las, la perspective de trier dans ces 20 albums me fit renâcler tel l'âne devant le chemin trop pentu et caillouteux... Et puis l'idée ! Rush ayant sorti une dizaine de lives en quasiment quarante ans de carrière (dont 1 non-officiel, dont l’extrait conclut la présente sélection), pourquoi ne pas les prendre en base et ainsi réduire la tracklist tout en restant représentatif de l'art du groupe ?
Et voici donc cet Alive & Kicking (1974-2011) soit 11 titres (Different Stages comprenant deux concerts d'époques distinctes, il a été honoré deux fois ici) et 77 minutes – et pas que des classiques ! – pour découvrir une formation qui mérite définitivement sa place au panthéon de "ceux-qui-méritent-tellement-mieux". 11 titres et 77 minutes pour démontrer qu'entre hard rock racé et rock progressif inspiré, il y avait une place dont les trois canadiens ont fait leur fond de commerce... Et avec quel talent !
Enjoie !

>>>>> MOVING PICTURES

01 - By-Tor & the Snow Dog (11:45)
       [version studio sur l'album
Fly by Night (1975)]
02 - The Spirit of Radio (5:06)
       [version studio sur l'album
Permanent Waves (1980)]
03 - Red Sector A (5:10)
       [version studio sur l'album
Grace Under Pressure (1984)]
04 - Bravado (6:20)
       [version studio sur l'album
Roll the Bones (1991)]
05 - Farewell to Kings (5:54)
       [version studio sur l'album
A Farewell to Kings (1977)]
06 - One Little Victory (5:30)
       [version studio sur l'album
Vapor Trails (2002)]
07 - 2112 (8:21)
       [version studio sur l'album
2112 (1976)]
08 - Distant Early Warning (5:33)
       [version studio sur l'album
Grace Under Pressure (1984)]
09 - The Way the Wind Blows (6:23)
       [version studio sur l'album
Snakes & Arrows (2007)]
10 - Caravan (5:34)
       [version studio sur l'album
Clockwork Angels (2012)]
11 - Working Man/Drum Solo (11:34)
       [version studio sur l'album
Rush (1974)]

Line-up :

- Geddy Lee: chant, basse, claviers
- Alex Lifeson: guitare, choeurs
- Neil Peart: batterie, percussions

4 commentaires:

  1. Je viens d'ingurgiter à plusieurs reprises ce Alive & Kicking et je dois bien avouer que j'en ai encore les oreilles qui frétillent !!! Je n'imaginais pas que le trio pouvait avoir un tel pouvoir destructeur sur scène. Et ça commence dès la première seconde avec un By-Tor... qui arrache tout sur son passage... presque 12 minutes au cœur d'un volcan en éruption. Le reste est de la même couleur : rouge feu !!!
    Un sacré coup de chapeau à toi, Mister Moods, pour ce disque qui va enflammer la blogosphère.
    Je rappelle que le numéro d'appel des pompiers est le 18 !!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci bien pour ce post qui me rappelle de bons souvenirs. J'avais découvert Rush justement grâce à un double live absolument monstrueux "All the world a stage" (mes voisins de l'époque doivent encore s'en souvenir, mais ils étaient fort tolérants grâce leur soit rendue). Je suis sûr qu'à l'écoute de cette galette Jimmy va headbanger comme à l'époque de ses vingt ans.

    RépondreSupprimer
  3. Les 20 ans à Jimmy ?... C'était donc, y'a au moins... euh... 40 ans !... Nan, j'déconne !!!!!
    Jimmy, fais gaffe quand même à tes cervicales !!!!! ;-))

    RépondreSupprimer