dimanche 8 mars 2015

Les damnés du Metal #2


Le ridicule ne tue pas. C'est heureux, parce que dans les années 80, j'en connais certains qui auraient été carbonisés sur place.

La grande mode dans le Heavy Metal de ce temps-là, c'était le fameux spandex… en français : pantalon moule-burnes !!! Le spandex d'accord, mais le spandex à rayures. Noir et jaune chez Matthias Jabs, guitariste de Scorpions. Noir et blanc pour Steve Harris, leader d'Iron Maiden. Imitation panthère pour Rex Brown, ou entièrement doré pour Dimebag Darrel, respectivement bassiste et guitariste de Pantera. Dans Mötley Crüe, c'était plutôt rose à pois noirs… la grande classe, quoi ! Quant à W.A.S.P. — de vrais méchants — c'était carrément imitation cuir… de quoi foutre les pétoches !!!

Je veux bien qu'on rigole, mais on ne se moque pas !

Je ne sais pas si Kammenos porte des spandex, mais en tout cas son blog est une véritable caverne d'Ali Baba. Thanxxx, bro !!!

>>>>> RENAULT FUEGO

01 - Assassin - Triangle
02 - Lion's Breed - Searover
03 - Dr. Mastermind - Black Leather Maniac
04 - Fortnox - Rock 'n' Roll City
05 - Zen Venom - From Another Planet
06 - Maltese Falcon - Rats
07 - Sabbrabells - Shinigami No Namida
08 - Crazy Lazy - Oportunidad
09 - Tilt - Blood & Sand
10 - Strana Officina - War Games
11 - Noisehunter - Fever
12 - Hurricane - Hot and Heavy
13 - Beast - Night's Coming
14 - Action - Bowy 1984

6 commentaires:

  1. C'est terrible ce que le cerveau fait penser. Entre ta pochette et ta conclusion, m'est de suite venu "sésame, ouvre toi"
    C'est pas moi, c'est mon cerveau....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as pensé à consulter un psy ?!?!? ;-)

      Supprimer
    2. Oui, et j'ai été obligé de te dénoncer. Désolé.

      Supprimer
  2. WASP je les ai vu en 1ere partie de Maiden en 86, c'était à pisser de rire. Blackie bite à l'air sous son collant noir transparent...le bon goût près de chez vous ;-)
    Les pires restent Satan Jokers, eux étaient franchement ridicules. Si il y a des masos par ici, je leur conseille l'écoute de Trop fou pour toi.
    Hugo Spanky

    RépondreSupprimer