lundi 5 mai 2014

This Is… Gary Moore [ par le Zornophage ]


« On ne peut pas tout avoir dans la vie !

Gary Moore était petit, moche et chantait comme une patate. En contrepartie, il fera éternellement partie des meilleurs guitaristes de tous les temps… si ce n'est le meilleur. Mais je ne suis pas là pour lancer de vaines polémiques. Chacun forgera sa propre opinion.

Comme d'habitude, le Zornophage a décortiqué avec une précision chirurgicale l'immense carrière de cet immense musicien. 


Après un parcours sans faute, Gary Moore a mis les voiles vers un improbable pays où des roses noires poussent sur le granit. »

Quand Gary Moore nous a quittés, il y a 3 ans de ça, j'ai eu le blues. Parce que je l'aimais moi, le taciturne Irlandais à la carrière si décousue mais, finalement, pas si incohérente qu'il n'y parait. Parce que Gary était, je pèse mes mots, un guitariste extraordinaire, la crème de la crème, un mec capable de tout jouer, du jazz rock progressif le plus technique (Colosseum II), au blues rock le plus pur (en solo ou avec Skid Row), au hard rock le plus racé (en solo encore ou, brièvement avec Thin Lizzy).

Aussi, plus qu'un simple "This Is" de sa carrière solitaire, j'ai décidé de vous proposer un "This Is" couvrant les 29 albums studio que Gary honora de sa présence. Ce faisant, j'espère pouvoir vous démontrer la versatilité et le talent d'un instrumentiste hors-pair. Qui me manque, qui nous manque...

This is Gary Moore ! Enjoie !

>>>>> OVER THE HILLS…

SKID ROW
01 - Mad Dog Woman (1970 - Skid)
02 - Night of the Warm Witch (1971 - 34 Hours)
03 - The Man Who Never Was (1970/83 - Skid Row)


THE GARY MOORE BAND
04 - Grinding Stone (1973 - Grinding Stone)

THIN LIZZY
05 - Still in Love with You (1974 - Nightlife)

COLOSSEUM II
06 - Dark Side of the Moog (1976 - Strange New Flesh)
07 - Intergalactic Strut (1977 - Electric Savage)
08 - War Dance (1977 - Wardance)


GARY MOORE
09 - Don't Believe a Word (1978 - Back on the Streets)

THIN LIZZY
10 - Róisín Dubh (Black Rose) : A Rock Legend (1979 - Black Rose)

G-FORCE
11 - White Knuckles/Rockin' and Rollin' (1980 - G-Force)

GARY MOORE
12 - Hiroshima (1981 - Dirty Fingers)
13 - Wishing Well (1982 - Corridors of Power)
14 - Empty Rooms (1984 - Victims of the Future)
15 - Military Man (1985 - Run for Cover)


>>>>> …AND FAR AWAY

GARY MOORE
16 - Wild Frontier (1987 - Wild Frontier)
17 - Blood of Emeralds (1989 - After the War)
18 - King of the Blues (1990 - Still Got the Blues)
19 - Cold Day in Hell (1992 - After Hours)


BBM
20 - City of Gold (1994 - Arount the Next Dream)

GARY MOORE
21 - Long Grey Mare (1995 - Blues for Greeny)
22 - One Fine Day (1997 - Dark Days in Paradise)
23 - Surrender (1999 - A Different Beat)
24 - Stormy Monday (2001 - Back to the Blues)


SCARS
25 - When the Sun Goes Down (2002 - Scars)

GARY MOORE
26 - Memory Pain (2004 - Power of the Blues)
27 - Ain't Nobody (2006 - Old, New, Ballads, Blues)
28 - Checkin' Up on My Baby (2007 - Close As You Get)
29 - Mojo Boogie (2008 - Bad for You Baby)


BONUS
30 - Enough of the Blues (Live in Montreux 2001) (2009 - Essential Montreux)

video

14 commentaires:

  1. Hi Zornie !
    Je découvre des pans entiers de la carrière de Gary Moore. Si je reconnais aisément que c'est un musicien exceptionnel, certaines de ses prestations m'enchantent moins que d'autres… tu devines lesquelles !!!!!
    En tout cas, tu as encore effectué un travail de titan et j'espère que cette galette va s'arracher par millions.
    Grand merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà, merci.
      Ensuite deux petites remarques :
      1 - Gary ne chante pas comme une patate ! Non mais ! Tu tiens à tes genoux ?
      2 - Etrange choix de vidéo, un morceau très FM (certes avec Phil Lynott) dans une version où on entend pour ainsi dire pas la guitare... A croire que tu n'aimes pas Gary ! ;-)
      Sinon, un guitariste vraiment exceptionnel mais bon, Colosseum II, ce n'est vraiment pas pour toi ! ^_^

      Supprimer
    2. Tu l'auras compris : je fais un peu de provoc dans ma chronique. Bien sûr qu'il chante bien le petit Gary, mais ce n'est quand même pas une diva !!!!!
      Quant à la vidéo, je n'ai pas pu résister au plaisir de retrouver Moore et Lynott cote à cote.

      Supprimer
    3. Alors plutôt ça, encore plus émouvant et on ENTEND la guitare ! :
      https://www.youtube.com/watch?v=18FgnFVm5k0

      Et non, pas une diva, mais avoir une voix aussi potable avec des doigts aussi magiques, on a entendu pire comme combinaison.

      Supprimer
    4. Bel exercice guitaristique… même si la chanson est un peu cucu !!!

      Supprimer
  2. Je prends la 2eme rotule :D
    Je l'aimais bien le pépère, même quand il à refait le match des Cream avec Ginger et Jack..le gros gros BBM qui est passé sous silence. Pourtant, je trouve que ça le faisait. Le Ginger avec les ailes d'ange..et la voix de Moore qui déglingue..alors hein !!! :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gary Moore est un artiste qui peut plaire à un grand nombre de fans de tous bords : de la pop la plus sucrée au blues le plus raide, en passant par le hard rock et le jazz. Peu de musiciens ont réussi une telle performance.
      Merci de ton passage

      Supprimer
    2. Hé, Charlu, tu remarqueras que BBM n'a pas été passé sous silence dans ma compile ! J'avais d'ailleurs vu Gary avec Baker et Bruce au Zénith, un bon concert.

      Supprimer
    3. Yes, d'ailleurs city of gold est une des plus belles de l'album;
      C'est vrai qu'il plait à beaucoup, même les slow sirupeux dans les aigus à la Santana.. même le hard des débuts. Même le gros son electro de "a different beat" est assez excitant.

      Supprimer
  3. On peut aussi entendre Gary sur l'album Pentatonic Wars And Love Songs du génial Otis Taylor

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fouillant un peu, je suis sûr qu'on doit pouvoir encore dénicher quelques albums pour lesquels il a servi de porte-flingue !!!

      Supprimer
    2. Clair ! Avec Greg Lake par exemple (2 albums au début des années 80). Et puis je n'ai pas inclus tous les live, dont le plus récent Blues for Jimi, était bien sympathique. Bref, j'ai de quoi faire un volume 2. ^_^

      Supprimer
    3. Oui , Il joue aussi sur She's My Baby des Traveling Wilburys le volume 3

      Supprimer
  4. C'est une belle idée, un monsieur bien éclectique qui cherche sa palce entre les guitar héros et les grands virtuoses sans oublier les fortes personnalités comme Neil Young ou Richard Thompson... Partout et nul part le Gary!! Bravo
    Et un This is, un!

    RépondreSupprimer