vendredi 27 février 2015

Une chanson (Heartbreak Hotel)


                 Depuis que ma chérie m'a quitté,
                 J'ai trouvé un nouvel endroit pour habiter.
                 C'est là- bas, au fond de la rue solitaire
                 À l'hôtel des cœurs brisés

                 [ Refrain ]

                 Tu me laisses si seul, chérie
                 Je me sens si seul
                 Je me sens si seul, je pourrais mourir

                 Et même si c'est toujours bondé
                 Tu peux toujours trouver un peu de place
                 Où les amoureux au cœur brisé
                 Peuvent se cacher pour pleurer

                 [ Refrain ]

                 Les larmes du bagagiste continuent de couler
                 Et le réceptionniste est habillé en noir.
                 Ils sont depuis si longtemps dans la rue solitaire
                 Qu'ils ne reviendront jamais en arrière.

                 [ Refrain ]

                 Maintenant, si ta chérie te quitte
                 Et que tu as envie de parler
                 Il suffit de venir au fond de la rue solitaire
                 À l'hôtel des cœurs brisés

La création des chansons doit souvent une bonne part au hasard.

En 1955, le chanteur-guitariste et compositeur Tommy Durden tombe sur un article du Miami Herald : un jeune  homme  s’est  suicidé, laissant  derrière  lui  une  note  disant « I walk a lonely street ». Il en parle à son amie, la productrice Mae Boren Axton : les deux partenaires écrivent "Heartbreak Hotel" en une heure. La première version est enregistrée par Durden lui-même sur le magnétophone d'Axton.

Ils proposent alors leur chanson à un duo très populaire de Country Music, The Wilburn Brothers. Doyle et Teddy Wilburn déclinent l'offre, soulignant le côté étrange et morbide du texte. Les auteurs se tournent alors vers le tout jeune Elvis Presley, lui offrant par la même une première place au Billboard et son premier disque d’or.

En 1974, Long Chris adapte la chanson en français pour Johnny Hallyday sous le titre "À l'hôtel des cœurs brisés". Dix ans plus tard, Johnny signera sa propre version intitulée "Je me sens si seul".

Comme quoi, une chanson ça tient à vraiment pas grand chose !!!

>>>>> THE BELL HOP'S TEARS

01 - Elvis Presley (1956)
   02 - Leslie West
      03 - Blues Magoos
         04 - Dax Riggs
            05 - Frijid Pink
               06 - Hanni el Khatib
                  07 - Tomoyasu Hotei
                     08 - Johnny Hallyday - Je me sens si seul (Zénith 1984)
                        09 - Guns N' Roses
                           10 - Scotty Moore
                              11 - Joe Tex
                                 12 - Joao Suplicy
                                    13 - Albert King
                                       14 - John Cale
                                          15 - The James Gang
                                             16 - The Orlons
                                                17 - The Soft Boys
                                                   18 - Lynyrd Skynyrd

10 commentaires:

  1. J'aime Elvis... c'est mon petit secret. Merci pour le motel miteux larmoyant. Je pensais que tu ferais une compile tibétaine moi. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. À force de chanter des chansons de heavy metal, je me suis fais virer du temple !!!!!

      Supprimer
    2. Les moines bouddhistes n'ont aucun sens du rythme !!!!!

      Supprimer
  2. Excellente initiative que je salue bien bas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement, on se retrouve tous autour des fondamentaux !

      Supprimer
  3. Si tu ne connais pas la version de John Cale, je t'invite à la découvrir fissa fissa. C'est en l'écoutant que j'ai découvert combien la phrase "I felle so lonely I could die" était effrayante.
    C'est une véritable réinterprétation (à dire vrai il m'a fallu quelques temps pour me rendre compte que c'était une reprise).
    De même sa version de Hallelujah de Cohen qui a fortement influencé Jeff BUckley. Ses version live sont aussi excellente seul au piano.

    Mais je vais jeter une oreille sur ce que tu nous a trouvé. C'est vraiment une grande chanson.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La version de Cale me laisse à penser que l'Hôtel des Cœurs Brisés pourrait être tout simplement l'enfer !

      Supprimer
  4. Oui, mais c'est bien ce que dit le texte, d'autant plus que maintenant que tu m'as dévoilé l'anecdote qui a donné le texte, John Cale l'interprête pour ainsi dire comme s'il était dans la piole à flipper... Elle fait froid dans le dos, car on a vraiment l'impression qu'il ne fait pas semblant...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, toutes ces "petites" chansons qu'on écoute sans y penser peuvent avoir plus de profondeur qu'on ne le croit

      Supprimer