mardi 14 octobre 2014

This Is… Alvin Lee


« Vous savez à quoi on reconnait les chiens enragés ? Ils ne lâchent jamais l'affaire ! JiPé est de cette race-là. On l'a connu à la tête de plusieurs blogs essentiels. Puis, il est parti. Il a remonté un nouveau blog, avant de s'éclipser encore une fois. Et le voilà qui déboule à nouveau, l'écume aux lèvres, les crocs acérés, prêt à bouffer le monde. Ne sortez jamais les soirs de pleine lune quand JiPé est dans les parages… vous pourriez y perdre un mollet !!!!! »

Après un post « This is… » consacré à Ten Years After, mon groupe fétiche, notre ami Keith Michards a accepté que je concocte ce nouveau volume à Alvin Lee, ex-leader du groupe en question.

Qu’on apprécie ou pas sa musique, on se doit de reconnaître qu’Alvin Lee aura marqué l’histoire du Rock, et plus particulièrement celle du Blues anglais.

Outre le fait qu’il fut un auteur-compositeur de talent (vous pourrez en juger par vous-même avec cette sélection), Alvin Lee était surtout reconnu comme un guitariste de génie. Tous ceux qui ont vu le film « Woodstock » ne pourront oublier sa prestation (avec Ten Years After) durant le titre « I’m Going Home ». C’est sans doute cette prestation qui est à l’origine du succès mondial du groupe mais hélas aussi de sa fin prématurée.

Alvin Lee nous a quitté l’année dernière à l’âge de 68 ans. Cette compilation est donc l’occasion  de redécouvrir ce musicien hors du commun au travers de ses albums solos, mais aussi des enregistrements réalisés avec ses autres formations, Alvin Lee & Co, The Alvin Lee Band ou encore Ten Years Later.

Enjoy… JiPé

>>>>> ORDINARY MAN

01 - The World Is Changing (1973 - On the Road to Freedom)
02 - There's a Feeling (1974 - In Flight) (Live)
03 - The Darkest Night (1975 - Pump Iron !)
04 - Downhill Lady Racer (1978 - Let It Rock)
05 - Friday the 13th (1978 - Rocket Fuel)
06 - Hey Joe (1978 - Live at the Rockpalast)
07 - It's a Gaz (1979 - Ride On)
08 - Ridin' Truckin' (1980 - Freefall)
09 - Rock & Roll Guitar Picker (1981 - RX5)
10 - Back in my Arms Again (1986 - Detroit Diesel)
11 - A Little Bit of Love (1992 - Zoom)
12 - I Hear You Knockin' (1994 - Live in Vienna)
13 - Play It Like It Used to Be (1994 - Nineteen Ninety Four)
14 - I'm Going Home (2004 - Alvin Lee in Tennessee)
15 - Rapper (2007 - Saguitar)
16 - Midnight Creeper (2012 - Still on the Road to Freedom)
17 - I'm Writing You a Letter (2012 - The Last Show) (Live)
18 - Break Jam (Bonus Track) [1978 - Let It Rock (Remaster 2005)]

video

13 commentaires:

  1. Encore merci à Keith pour m'avoir permis de concocter ce volume de "This... is" consacré à mon idole de toujours, Alvin Lee.
    Je ne me fais pas trop d'illusions concernant le nombre de personne qui vont prendre la peine de télécharger cette compile mais, même si elles ne sont que deux, merci à elles...
    Même si la musique d'Alvin Lee n'est pas super-originale, souvent proche de celle de Ten Years After, elle prouve tout de même que l'homme a pu s'affranchir de son rôle de leader d'un super-groupe sans sombrer dans la caricature ou dans l'excès.
    Toujours fidèle à ses originales musicales, le Rock, mais surtout le Blues, Alvin Lee ne s'est jamais fourvoyé, au contraire de nombreux autres, et n'a jamais répondu aux appels des charts. Lui qui a enflammé près de 500.000 personnes un jour d'août 1969 à Woodstock, j'ai également pu le voir se défouler devant moins de 100 personnes lors d'un concert à la Défense en 1983.
    Tenez, écoutez seulement le premier titre de cetle compile, "The world is changing". Ca commence en douceur, et puis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nous ne saurons jamais combien de personnes ont chargé cette compile car, tu le sais comme moi, les remerciements se font rares de nos jours.
      Ce qui me pousse à poursuivre cette aventure, c'est d'imaginer un p'tit gars à l'autre bout du monde qui tomberait par hasard sur cette compile et se dise : « Vindjiou, quel foutu bon guitariste que ce Alvin Lee ! » et qu'il se mette à la recherche de la discographie complète.
      Et je suis sûr que c'est forcément arrivé un jour !

      Supprimer
    2. Oui, tu as raison... Putain que ça me ferait plaisir de lire le commentaire de quelqu'un qui découvrirait (et apprécierait !) Alvin Lee à l'occasion de ce post !

      Supprimer
    3. Et, encore une fois, bravo Keith pour la cover de cette compil, elle est trop belle !

      Supprimer
    4. En allant sur les statistiques de Blogger, tu pourrais déjà savoir combien la page à eu de visiteur, et en fouillant du côté de l'hébergeur de liens, tu pourrais connaître le nombre exact de téléchargements...

      Supprimer
    5. Tous les hébergeurs ne donnent pas ce renseignement

      Supprimer
  2. Un jour, faudra que je mette à écouter le monsieur... Les Blasters, c'était lui ou son frère?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Audrey,
      Les Blasters ? Honnêtement, je connais pas. De toutes façons, sauf erreur de ma part, Alvin Lee n'a jamais eu de frère !
      Mais, que cela ne t'empêche pas de télécharger cette compile et d'écouter le monsieur !

      Supprimer
    2. Pour les Blasters, il s'agit des frangins Phil et Dave Alvin, d'où la gourance!

      Supprimer
  3. Merci, JiPé pour ce florilège du Lucky Luke électrifié!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jimmy,
      J'espère que ça te plaira. Franchement, je serais curieux de connaître ton opinion...

      Supprimer
  4. Ado, après Woodstock, j'avais choisi Shhhhhh... mais va savoir pourquoi, à l'époque il fallait acheter les disques et question blues électrique j'avais choisi mon camp: celui de Winter. Aucune bonnes raisons autres que la limite financière. Alimenter la polémique de qui qu'est le meilleur bla bla bla... hé bien, oui, j'aime l'alimentation.
    Alvin et Johnny? Ensemble? ça existe?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ahhhh, Johnny Winter, voici un autre Dieu de la six cordes électrique qu'il ne faudra pas oublier, surtout maintenant qu'il a passé l'arme à gauche...
      Sur disque, non, ils n'ont hélas jamais joué ensemble...
      En 1983, ils ont partagé la scène du NY Palladium pour un concert, mais ils ont joué séparément. Il existe néanmoins un bootleg de cet excellent concert.
      En 2013, un concert avec nos 2 bonhommes avait été programmé à l'Olympia. On pouvait espérer un petite jam entre les 2 guitar heroes mais, Alvin Lee est décédé peu avant ce fameux concert...

      Supprimer