samedi 4 octobre 2014

This Is… The Runaway [ made by JiPé ]


« Vous ne pouvez pas imaginer comme je les aime les Runaways. J'avais le même âge quand elles ont commencé à sévir. C'était un peu comme des copines qui montaient sur scène… pour faire ce dont j'avais toujours rêvé. Et moi quand j'aime, je suis assez pot de colle ! Quand les Runaways on splitté, je me suis accroché à Joan Jett et Lita Ford, pour prolonger le rêve. Je vous aime mes petites "reines du bruit" !!! »

Consacrer un volume de la série « This Is… » aux Runaways n’était pas si évident que cela… En effet, le groupe n’a en tout et pour tout enregistré que 4 albums, dont un « Live ». C’est peu… Heureusement, il existe également un album de chutes de studio (« Flaming Schoolgirls ») et un autre contenant les premières démos du groupe « Born to Be Bad »). Malgré cela, il m’a fallu retenir 3 titres par album pour remplir cette compilation (qui ne fait que 65 minutes !). Mais, qu’importe. Ce qui compte, c’est de pouvoir réécouter ce qui fut sans aucun doute le premier groupe entièrement féminin de Rock ! Et quel Rock ! Dès le premier album, on sent l’influence évidente des Stooges et des Ramones. Mais, il faudra attendre le départ de la chanteuse Cherie Currie pour que Joan Jett puisse s’affirmer et nous faire partager ses propres influences, à savoir le Glam Rock.

On peut donc retrouver Cherie Currie sur les 3 premiers albums du groupe, « The Runaways », « Queens Of Noise » et « Live in Japan », ainsi que sur la compilation « Flaming Schoolgirls ». Joan Jett, quant à elle, assure la plupart des parties vocales sur les albums « Waiting for the Night » et « And Now… The Runaways » (album également connu sous le titre « Little Lost Girls »), mais également sur « Born to Be Bad ».

Après seulement quelques années d’existence, la carrière des Runaways prendra fin avec l’album « And Now… The Runaways », de qualité malheureusement très moyenne. Cherie Currie tentera une carrière musicale en solo avec peu de succès (malgré un premier album, « Beauty’s Only Skin Deep », très honorable), et également une carrière cinématographique avec, hélas, le même résultat. Seules Joan Jett et la guitariste Lita Ford sauront tirer leur épingle du jeu en se lançant, elles aussi, dans des carrières solos.

And now… The Runaways ! Enjoy… JiPé

>>>>> QUEENS OF NOISE

01 - Yesterday's Kids (1975 - Born to Be Bad)
02 - Wild Thing (1975 - Born to Be Bad)
03 - Let's Party Tonight (1975 - Born to Be Bad)
04 - Lovers (1976 - The Runaways)
05 - Rock and Roll (1976 - The Runaways)
06 - Cherry Bomb (1976 - The Runaways)
07 - Midnight Music (1977 - Queens of Noise)
08 - Hollywood (1977 - Queens of Noise)
09 - Neon Angels on the Road to Ruin (1977 - Queens of Noise)
10 - Queens of Noise [Live] (1977 - Live in Japan)
11 - Gettin' Hot [Live] (1977 - Live in Japan)
12 - I Wanna Be Where the Boys Are [Live] (1977 - Live in Japan)
13 - Trash Can Murders (1977 - Waitin' for the Night)
14 - Wasted (1977 - Waitin' for the Night)
15 - School Days (1977 - Waitin' for the Night)
16 - Saturday Night Special (1978 - And Now... The Runaways)
17 - Eight Days a Week (1978 - And Now... The Runaways)
18 - Black Leather (1978 - And Now... The Runaways)
19 - Don't Abuse Me (1980 - Flaming Schoolgirls)
20 - Strawberry Fields (1980 - Flaming Schoolgirls)
21 - Here Comes the Sun (1980 - Flaming Schoolgirls)

video

7 commentaires:

  1. Ah pour avoir du peps elles en ont !...

    RépondreSupprimer
  2. Excellente initiative et joli billet, même si j'aurais aimé y trouver un mot sur Kim Fowley et que tu n'as pas cité The Sandy West Band...

    RépondreSupprimer
  3. En ce qui me concerne, je n'ai pas parlé de Sandy West car j'ai estimé que sa carrière, après les Runaways, était restée anecdotique... Bon, pour une nana (ah le misogyne !), elle ne se débrouillait pas trop mal derrière ses fûts, c'est vrai... J'avoue avoir éprouver une pointe de tristesse lors que j'ai appris son décès...

    RépondreSupprimer
  4. Quant à Kim Fowley, ben... C'est Kim Fowley !!! Personnellement, j'ai toujours assimilé ce personnage aux Runaways. A tort car il "créé" bien d'autres artistes. je me souviens d'ailleurs de ses "secondes" Runaways, les Orchids, qui se sont ramassées comme des malpropres !!!

    J'en profite pour conseiller à tout le monde d'aller télécharger l'album des fabuleux Granicus sur le blog "Back In Purple". UN MUST !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien que tu parles de cet excellent site et que tu évoques aussi Granicus. Un groupe qui n'a sans doute jamais connu autant de succès que depuis que la blogosphère existe !

      Supprimer
    2. Il n'était pas seulement producteur, les disques de Kim Fowley sont largement recommandables...

      Supprimer
    3. Désolé, Jimmy, si je n'ai pas évoqué la carrière perso de Kim Fowley mais j'avoue que je la connais peu...

      Supprimer