lundi 29 juin 2015

Voici… Ange


Ange ou démon, telle est la question.

Ange, c'est avant tout une histoire de famille. À l'initiative des frères Décamps, le groupe voit le jour en 1969 à Belfort. Leur rock se veut théâtral et poétique, porté par les envolées lyriques de l'orgue Hammond de Francis et la gouaille de Christian. Autre atout majeur de la bande : Jean-Michel Brézovar, guitariste aussi charismatique que doué… le Ritchie Blackmore français. Ils remportent le Tremplin du Golf Drouot en 1971 et enregistrent leur premier single. Un premier album suit en 1972, salué par la critique.

C'est en 1973 qu'Ange connait son premier grand succès avec la reprise de "Ces gens-là" de Jacques Brel, suivi en 1974 d'Au-delà du délire, l'album qui lancera définitivement la carrière de la Décamps Family. Le groupe se produit sur les plus grandes scènes européennes, côtoyant notamment Genesis au festival de Reading.

Quarante ans plus tard, le vaisseau est toujours à flot. Tristan Décamps, le fils de Christian a pris la place de tonton Francis afin de perpétuer la fantastique épopée du général Machin !

>>>>> TERRITOIRE DE BELFORT

01 - Le soir du diable (1972 - Caricatures)
02 - De temps en temps (1973 - Le cimetière des arlequins)
03 - Exode (1974 - Au-delà du délire)
04 - Le marchand de planètes (1975 - Émile Jacotey)
05 - Saltimbanques (1976 - Par les fils de Mandrin)
06 - Virgule (1978 - Guet-apens)
07 - Foutez-moi la paix (1980 - Vu d'un chien)
08 - Chatte, chatte (1981 - Moteur !)
09 - À jeun (Jacques Brel Cover) (1982 - À propos de...)
10 - Shéhérazade (1983 - La gare de Troyes)
11 - Harmonie (1984 - Fou !)
12 - C'est après coup que ça fait mal (1986 - Egna)
13 - Sur les grands espaces bleus (1987 - Tout feu, tout flamme... C'est pour de rire)
14 - Non ! (1989 - Sève qui peut)
15 - Le ballon de Billy (1992 - Les larmes du Dalaï Lama)
16 - Et Gandhi l'hindoux dit tout doux (1999 - La voiture à eau)
17 - Intérieur nuit (2001 - Culinaire Lingus)
18 - Tous les boomerangs du monde (2007 - Souffleurs de vers)
19 - Jamais seul (2010 - Le bois travaille, même le dimanche)
20 - Le cri du samouraï (2012 - Moyen-âge)
21 - Le bouseux (2014 - Émile Jacotey Résurrection)

9 commentaires:

  1. Bonjour,

    Ah, Ange, quel groupe mythique pour moi : mes parents l'écoutaient beaucoup lorsque j'étais petit... Et ça m'a marqué.

    J'aime beaucoup le côté théâtral et quasi moyen-âgeux des débuts (Le Cimetière Des Arlequins, Au-Delà Du Délire) mais leur chef-d'oeuvre à mes yeux, c'est Guet-Apens. Que des morceaux géniaux sur cet album, surtout Réveille-Toi : une intensité de folie dans l'émotion que parvient à faire passer Christian Décamps.

    Merci pour ce récapitulatif et bonne semaine !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Permets-moi de te dire que tu as des parents en or !
      Je crois que chacun a son album préféré d'Ange, tout dépend de la période à laquelle on a découvert le groupe. Pour moi, le chef d'œuvre absolu reste "Émile Jacotey".
      Merci d'être passé faire un petit coucou, bonne semaine à toi aussi !

      Supprimer
    2. Merci pour mes parents, je leur transmettrai le compliment :)
      Oui en effet je pense aussi que chacun a son album préféré d'Ange, et c'est à ça que l'on reconnait un grand groupe ! Toi qui aimes fort l'album Emile Jacotey, que penses-tu du "remake" qu'ils en ont fait récemment ?
      De rien, c'est normal que je laisse un commentaire après le temps que j'ai passé sur ton blog que je trouve génial, moi qui adore les compiles à thème.

      Supprimer
    3. Rien n'arrivera jamais à égaler l'œuvre originale !
      Cependant le nouvel Ange a eu la bonne idée de proposer des réorchestrations un poil plus pêchues, qui apportent une nouvelle couleur à l'ensemble.

      Supprimer
  2. Ma première réaction, te vexe pas, pour une fois la pochette c'est pas du ANGE tu en conviens, mais en même temps, je me demande si leur choix de pochette ne leur a pas joué des tours...

    Ange je suis resté fidèle jusqu'à "Hey captain coeur de miel".

    Sinon, encore aujourd'hui, je me passe "Hymne à la vie" de "Par les fil de Mandrin" et généralement je me sers un tit coup de rouge "bois sans soif" et je me laisse bercer par leur chouette naïveté. Je marche encore.

    Par contre ta compil me fout sur le cul.... Je vais la prendre car finalement, je les ai abandonné au premier tiers de leur carrière, tu seras le seul à pouvoir me convaincre que le reste tenait la route même si de mon côté j'avais pris d'autres chemins. merci qui? merci keith!

    RépondreSupprimer
  3. C'est vrai que les pochettes d'Ange sont plus "naïves", mais je voulais jouer avec le côté ange ou démon.
    J'écoute aussi de vieux morceaux du groupe, comme Au-delà du délire, Aurélia, Ode à Émile, Fils de lumière, Jour après jour, Sur la trace des fées…
    Pour être totalement objectif, il faut bien avouer que la discographie d'Ange a beaucoup perdu de son charme à partir des années 80. Mais en feuilletant bien les différents albums, on arrive quand même à trouver quelques petits bijoux.

    RépondreSupprimer
  4. Je connais peu mais j'au découvert avec "Emile Jacotey" alors il a forcément la 1ère place dans mon coeur...:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Donc je suis à la 2ème !!!!! ;-D
      Émile Jacotey est unanimement reconnu comme un chef d'œuvre absolu.

      Supprimer