lundi 9 avril 2018

Ella es… Rosario Flores [ par Zocalo ]


« Para todas las mujeres del mundo. Fuertes y bonitas »

C'est par une chaleur torride que nous remontons dans la 4L, direction Mérida, Trujillo puis Madrid par l'A66. Le voyage est long et fatigant. Pour passer le temps, nous cherchons à confronter nos connaissances en musique locale. Faites l'expérience : mettez vos amis au défi de citer trois noms de chanteuses espagnoles de variété. Un nom va fuser, Luz Casal, bien sûr, à cause des films de Pedro Almodovar. Les cinéphiles citeront également Jeanette, qu'on entend dans "Cria cuervos" de Carlos Saura, mais pas de chance, Jeanette est britannique. Les plus connaisseurs, ou les plus anciens, se souviendront peut-être de Lola Flores, gitane, chanteuse et actrice qui a joué dans 38 films. Eh bien, le monde est petit, Rosario Flores est la fille de Lola Flores.

Rosario fait ses débuts dans le monde de la chanson en 1984 avec un titre qu'elle renie totalement. Il faudra attendre 7 ans pour qu'elle sorte ce qu'elle considère comme son véritable premier album. Toutes les chansons de ces années-là sont composées avec son frère Antonio Flores. Hélas, à la mort de leur mère (Lola Flores, donc), Antonio se suicide de chagrin. Dans Hace tiempo, le morceau qui clôt cette compile, on entend la voix d'Antonio collée à celle de sa sœur selon la technique du "duo virtuel".

Contrairement à la rappeuse "Mala" Rodriguez, Rosario Flores emprunte largement au flamenco, mais aussi aux rythmes latino-américains (rumba, mambo, son).

On imagine mal la notoriété de Rosario Flores de notre côté des Pyrénées. La gitane fille de gitane a insufflé dans la variété espagnole une vigueur rare dans une production nationale plutôt médiocre. Loin de se cantonner à un style unique, Rosario explore d'un disque à l'autre des styles musicaux bien différents. Et bien sûr, ce succès trouve son prolongement naturel dans toute l'Amérique latine et le sud des États-Unis riche en population hispanophone. Le titre Gracias a la vida de la Chilienne Violeta Parra est d'ailleurs un hommage appuyé à l'Argentine Mercedes Sosa.

>>>>> DISTINGUIDO

01 - Ojalá que llueva café
02 - Quiero besarte
03 - Muchas flores
04 - Era un garaje
05 - Ay mi dolores (feat. Bebe) (En directo en el Teatro Real - 2017)
06 - Y sin darme cuenta
07 - Tuyo siempre
08 - Yo quiero vivir
09 - Como se pasa la vida
10 - Cuéntame que te pasó (The Speak Up Mambo)
11 - Estoy cambiando
12 - Gracias a la vida
13 - Ay Mamasota
14 - Tu piel
15 - Mi piel
16 - Mi son (feat. Raul Paz)
17 - Gypsy Funky
18 - Yo me niego
19 - Tu boca
20 - Como me las maravillaría yo
21 - Aquí, aquí...
22 - Hace tiempo (feat. Antonio Flores)

7 commentaires:

  1. Chaude, très chaude, cette compile ! Et pas un coin d'ombre à l'horizon… on va tous finir en slip !!!

    RépondreSupprimer
  2. Ce sont les touristes qui se baladent en slip, ou en short. Les habitants du lieu savent se tenir, et par la pire des canicules, restent en chemise et en pantalon. De mes années latino-américaines, je ne me suis permis qu'une seule fois de porter un short, et je le regrette encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était juste une image !
      Tu penses bien que je ne vais pas déballer mon matériel devant n'importe qui… je ne m'appelle pas Strauss-Kahn !!!
      :-D

      Supprimer
  3. Je rêve parfois d'un blog ou l'on échangerait des films comme nous échangeons des musiques. Chacune des compiles de cette série me fait penser à un ou plusieurs films dont ces musiques seraient la bande-son.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense au magnifique Babel, du Mexicain Alejandro González Iñárritu, qui évoque avec sobriété et réalisme la difficulté qu'éprouvent les peuples à communiquer entre eux.

      Supprimer
  4. Rosario Flores, chanteuse, danseuse, actrice, fille de la Faraona, soeur de Antonio et de Lolita, et idole de l'Espagne depuis qu'elle est jury de 'La Voz Kids'

    RépondreSupprimer