lundi 11 mars 2013

Cyfeillgarwch (*)

 
(*) Amitié en gallois

Si vous me demandez si l'amitié entre un homme et une femme est possible, je réponds oui : mon meilleur pote s'appelle Maria.

Maria est espagnole. J'ai fait sa connaissance en juillet 1986, lors d'un périple à Malaga. Elle est sans conteste la plus belle fille que j'ai jamais fréquentée. Grande, brune, un regard noir et profond, elle possède l'élégance naturelle des Méditerranéennes. Un an plus tard, quand elle est venue s'installer en France, c'est avec un plaisir infini que je l'ai accueillie dans mon petit appartement. Comme un crétin dégénéré, j'étais persuadé qu'elle avait fait le déplacement pour moi. C'est donc avec une lourdeur pachydermique que j'ai tenté de la séduire... jusqu'au jour où elle m'a avoué qu'elle n'aimait pas les hommes. Ce à quoi, j'avais répondu : « Ça tombe bien, moi non plus ! ». Rhôôô, le boulet !!!

Il a bien fallu que je me fasse à l'idée que nous ne pourront jamais être autre chose que des amis. Cependant, je me consolais à la seule pensée de la savoir toujours dans mon entourage. Pour être des amis, nous le sommes vraiment, sincèrement, obstinément... et sans arrière-pensées. Si vous saviez le nombre de fois que j'ai chialé dans ses bras quand j'avais des peines de cœur. Elle-même n'a pas été épargnée par ce genre de mésaventures et je l'ai réconfortée de la même manière. Vous n'imaginez pas le nombre de fois qu'elle m'a ramené sur son dos quand je ne tenais plus debout en fin de soirée. Et le nombre de coups de boule que j'ai distribués quand elle avait des embrouilles avec des sales types. Et la fois où elle a pris un coup de couteau qui m'était destiné. Et celle où je l'ai empêché de sauter du haut d'un immeuble... après qu'une jolie poupée blonde l'ait entraînée dans une méchante soirée durant laquelle elle a senti le souffle brûlant de plusieurs hommes sur son corps.

Aujourd'hui, nous avons fait nos vies chacun de notre côté, mais nous restons en contact permanent et c'est toujours avec bonheur que nous nous retrouvons pour de joyeuses virées. Il y a trois ans, pour mon anniversaire, elle m'a offert un pass 3 jours pour le Hellfest qui recevait Kiss et Alice Cooper. Et la cerise sur le gâteau, c'est qu'elle venait avec moi. Par souci de logistique, nous avions décidé de voyager léger : durant deux nuits, nous allions donc partager la même tente. Ça faisait de nombreuses années que nous n'avions plus dormi sous le même toit et je pensais être vacciné de mes pensées grivoises. Mais quand je l'ai vue en petite culotte et soutien-gorge, si proche de moi, toujours aussi désirable, j'ai bien cru défaillir cent fois.

Alors, si vous me demandez si l'amitié entre un homme et une femme est possible, je réponds oui... mais des fois qu'est-que j'en chie !!!

>>>>> À L'AMI, À L'AMOUR

00 - Henri Garat - Avoir un bon copain (1931)
01 - Count Basie - With a Little Help from my Friends
02 - Iron Maiden - Como Estais Amigos
03 - Bijou - J'avais un ami
04 - Joan Jett - Fake Friends
05 - Grateful Dead - Friend of the Devil
06 - The Amboy Dukes - Saint-Philips Friend
07 - Georges Moustaki - Les amis de Georges
08 - Molly Hatchet - Trust Your Old Friend
09 - Metallica - My Friend of Misery
10 - Jacques Brel - Voir un ami pleurer
11 - Nazareth - Friends
12 - Queen - Friends Will Be Friends
13 - Les Rita Mitsouko - L'ami ennemi
14 - The Rolling Stones - If You Really Want to Be my Friend
15 - Warren Haynes - A Friend to You
16 - Michel Delpech - Mon ami est ridicule
17 - Wild Child - Dusty Friends
18 - Saxon - Absent Friends (Songs for J.J.)

19 commentaires:

  1. Tiens j'en ai une qui traine quelque part sur le même thème (jamais publiée, c'était pour Baistophe). Faudra que je l'exhume, à l'occasion.
    Sinon, comme d'habitude avec toi, on passe de la poule à l'âne, du cochon au paon... Mention spéciale au seul bon titre de Virtual XI, Como Estais Amigos que je suis agréablement surpris de retrouver ici.
    Bref, comme d'hab', à la lecture de la tracklist dont je connais l'immense majorité, je n'aime pas tout mais, y a pas à dire, c'est bien troussé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que faire cohabiter Georges Moustaki et Metallica peut paraître cocasse, mais j'adore ce genre de grands écarts un peu casse-gueule.
      Il faut absolument que tu publies ta version musicale de l'amitié !

      Supprimer
  2. Pauvre Keith.... Ha ha ha ... Pourtant en Espagne, il mette du Bromure sur les Fraises. Voilà, tu sais quoi manger la prochaine fois ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les fraises ne sont pas nécessaires !!!!!

      Supprimer
  3. Je n'ai pas que des amis dans cette liste, mais il y en a suffisament pour que je plonge. Finalement, tu t'en aies bien tiré malgré les petites misères que j'ai pu te faire!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu trouves encore le moyen de me rendre visite... c'est que mes compiles ne sont pas si nuisibles que ça ! À moins que tu ne commences à apprécier la musique de bourrins !!!!!

      Supprimer
  4. Comme devant, pauuuvre Keith...

    Le coup de la tente au Hellfest j'ai quand même du mal à y croire. T'es bien SÛR de ce que tu nous raconte !?? pas de pseudo "arrangement" entre amis ??

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument sûr !!! Tente Quechua 2 seconds Easy III !!!

      Supprimer
    2. Donc, c'était pas un chapiteau, voilà !

      Supprimer
  5. Paco's brother12 mars 2013 à 09:13

    Chronique, si je peux me le permettre, qui m'a mis en joie, rêve en volution d'homo erectus...!
    Vive l'amitié gallo-galloise, à propos ta copine n'est-elle pas d'origine galicienne?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, une pure Andalouse avec le caractère bien trempé des gens de là-bas !!!

      Supprimer
  6. Hello Keith,

    Je retiens ta conclusion, toute l'humanité est contenue dans cette phrase.
    Sinon, ça fleurit de partout les compiles sur les amis en ce moment, keskisepasse ? Mais toi tu tapes fort. Passer en deux titres de Henri Garat à Iron Maiden et de Moustaki à Metallica, c'est l'ultra grand écart, c'est Jean-Claude Vandamme en justaucorps fluo dans le salon. Pas sûr que mes adducteurs tiennent le coup, mais je me mets aux assouplissements dès ce soir.

    RépondreSupprimer
  7. Sacré Keith !

    RépondreSupprimer
  8. Ah! L'amitié... ouais. ouais. Les textes ici fleurissent.

    Au niveau oreille, ces temps-ci le silence est mon plus grand allié donc, j'écouterai dans un moment propice.

    RépondreSupprimer
  9. Houla Keith, ça résonne dans ma tête comme la claque que je viens de prendre ton histoire, bref. Revenons à des choses sérieuses : un this is Blue Oyster Cult, t'as déjà fait ? Ca te ferait plaisir ?

    A+

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello, mon cowboy préféré,
      Ah ouaih, ça me ferait plaisir une compile sur BÖC. J'avais commencé à m'y mettre, mais pris par le temps, je l'avais un peu laissé de côté. Donc si tu as le temps, je te passe la main.
      Bien content de te revoir sur le pont !!!

      Supprimer