mercredi 10 septembre 2014

Croco Deal


« Mode Mytho ON »
Je remontais le fleuve Congo à bord d'une embarcation en bois que j'avais sculptée moi-même au petit matin, afin de rejoindre la mine de diamants que j'avais découverte un mois auparavant. Le soleil était déjà haut dans le ciel tanzanien, au loin on entendait le rugissement des lionnes en chasse. Des légions de moustiques, gros comme des balles de 357 Magnum, tentaient vainement de me percer le cuir pour s'abreuver de mon sang. Par dessus l´étang, soudain j´ai vu passer les oies sauvages, elles s´en allaient vers le midi, la Méditerranée.

Alors que je me laissais bercer par une douce mélancolie, je fus alerté par les cris de terreur d'une jeune indigène. J'ignore par quel malencontreux hasard, elle s'était retrouvée au milieu du fleuve, poursuivie par un crocodile dont j'estimai, à première vue, qu'il dépassait les 2 mètres. N'écoutant que mon courage légendaire, je sautai dans les eaux saumâtres, sans même prendre le temps d'ôter ma Rolex Daytona ni les Ray Bans Aviator que m'avait offertes Lemmy Kilmister. Nageant à contre-courant, un Opinel entre les dents, je me trouvai rapidement nez à nez avec le monstre aquatique qui, en définitive, frisait largement les 4 mètres.

Comme deux gladiateurs dans l'arène, nous nous jaugions mutuellement. Son œil jaune et méchant ne me disait rien qui vaille, sans doute couvait-il un sérieux problème hépatique. Mais je n'étais pas là pour lui prendre le pouls. Vif comme un cobra royal, je plongeai afin de lui enfoncer mon arme au plus profond des entrailles. Un seul coup suffit pour terrasser le terrible animal qui se retrouva aussitôt assailli par une meute de piranhas affamés.

Je rejoignis alors la jeune femme sur la rive. Encore apeurée, elle était nue, magnifique, son corps de gazelle ruisselant de perles argentées. Je la pris dans mes bras musclés pour la ramener dans son village, dix kilomètres plus loin. J'y fus accueilli comme un dieu vivant, une fête fut improvisée en mon honneur. Tard dans la nuit, la belle Africaine, remise de ses émotions, m'attira dans sa case où nous fîmes l'amour sans discontinuer durant sept jours et sept nuits.
« Mode Mytho OFF »

L'année dernière, j'ai vu un crocodile à l'aquarium du Val de Loire… même pas eu peur !!!!!

>>>>> SARCOSUCHUS IMPERATOR

01 - Sideburn - Crocodile
02 - Betli Blues Band - Crocodile God
03 - The Dread Lullabies - Crocodile
04 - Jimmy Nail - Crocodile Shoes
05 - This Town Needs Guns - Crocodile
06 - Gilby Clarke - Crocodile Tears
07 - Livin' Blues Xperience - Crocodile
08 - John Mayall - Crocodile Walk
09 - Jacuzzi Project - Crocodiles
10 - Eddie Howell - Little Crocodile
11 - The Secret Powers - Crocodile
12 - Gry - Princess Crocodile
13 - XTC - Crocodile
14 - Ray Manzarek & Roy Rogers - Street of Crocodiles
15 - Jazzator - Crocodile
16 - Blues Dragon - Crocodile Shoes
17 - Echo & The Bunnymen - Crocodiles
18 - Doc Span - Crocodile

16 commentaires:

  1. Je vois pas ce qu'il y a de mytho dans cette histoire...Des trucs comme ça j'en vis tous les jours, et souvent des plus dangereux. Tiens hier j'ai croisé un lézard VIVANT sur le parking près de chez moi. Alors hein...

    Et sinon la crococompile ? Je vais pas en faire un sac mais ça a du mordant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un lézard vivant ? C'est la jungle chez toi ?????

      Supprimer
  2. Quelle vie trépidante tu as!!! Je comprends mieux les 3 mois de vacances!!! ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand j'étais plus jeune, j'ai même été super-héros… mais ne le répète à personne !

      Supprimer
  3. Tu sauras bientôt ce que cache la mire... ^_^

    RépondreSupprimer
  4. Je le cherchais partout depuis plusieurs jours, c'est toi qui as tué mon Kiki ??? J'y crois pas, dis-moi que c'est pas vrai ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai récupéré son collier, si ça peut te consoler !!!!!

      Supprimer
  5. A la lecture, je me disais que tu avais du boire de l'"Alligator Wine" Pas possible autrement... Notons au passage la force mental du héros, elle est nue mais il la portera durant 10 km ... sans la toucher... moi je dis chapeau (de crocodile)

    RépondreSupprimer
  6. Keith, raconte-leur l’histoire quand tu t’es craché en ULM dans l’Himalaya sur la tronche du Yéti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis trop modeste pour la raconter celle-là !!!!!

      Supprimer
    2. si si si....Si ça peut prouver qu'il existe

      Supprimer
    3. Bon, d'accord, c'est vrai que j'ai rencontré le yéti, mais il m'a demandé de ne pas en parler… c'est un grand timide !!!!!

      Supprimer