mercredi 6 mars 2019

La dizaine des blogueurs / 04

La chanson déclic qui nous a permis
de découvrir un nouvel univers musical


J'ACCUSE ! Oui, monsieur le juge, j'accuse les méchants frères Osmond de m'avoir fait basculer du côté obscur. Avant, j'étais pépère dans ma cambrousse lorraine, je me trémoussais sur les chansons de Claude François, de Joe Dassin, des fois même sur celles d'Antoine ou des Charlots. Tout ça, c'était avant. Avant que les diaboliques Osmond ne me fassent connaitre l'extase d'un solo de guitare électrique et du chant guttural des hard rockers. C'est bien en cette funeste année 1972 que je suis devenu un affreux métalleux avide de décibels, de Jack Daniel's et de blondes à fortes poitrines !

19 commentaires:

  1. En effet, les riffs électriques sont déjà là, mais on est quand même loin du hard rock, non ? Pour moi, c'est plus abordable que, au diable les clichés, pas mal de choses qui tournent autour du hard rock et pour lesquelles mes écoutilles ne sont pas suffisamment armées !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'on est à des années-lumière des Led Zep et Motörhead qui font mon bonheur, mais quand j'ai entendu pour la première fois cette chanson, c'est comme si je me prenais un troupeau de rhinocéros en pleine poire ! En plus ça passait en boucle à la radio, à une époque où Cloclo, Sheila et Joe Dassin squattaient les ondes

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout. Mais c'est super bien foutu comme musique. Guitares, cuivre, ça donne la pêche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout le répertoire des Osmonds n'est pas du même tonneau… il y a aussi beaucoup de soupe !!!

      Supprimer
  3. Ah merde, c'est à cause d'eux que je me suis mangé du Bray Road l'autre soir ?? :)))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils en ont fait des dégâts ces cochons d'Osmonds !!!

      Supprimer
    2. Grave, en plus le chanteur Joe Dassin s'est fait la tète de Jagger... des oufs les Osmonds ))))

      Supprimer
    3. Et la choré ? T'as vu la choré ?
      Hey Claude François, vas te rhabiller !!!!!
      :-)

      Supprimer
  4. Plus rock que hard rock pour moi aussi mais il faut évidemment remettre ça dans le contexte de l'époque et compare à Sheila, hmmm....😃

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La même année, ils avaient déjà sorti Down by the Lazy River qui bougeait bien aussi, mais après c'est devenu un groupe de bonne grosse pop sirupeuse et indigeste. N'empêche que ce sont des superstars aux States !

      Supprimer
  5. je ne connaissais pas, belle découverte! c'est pas aussi déglingué que le Alice Cooper Band, mais quand meme ! le lien vers le hard rock est assez évident...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, on est très, très loin de la folie cooperienne !!!

      Supprimer
  6. Sacré déclic !...
    T'aimais pas les Claudettes ?... ;)

    RépondreSupprimer
  7. (Commentaire court car moins de temps en semaine pour réagir au papier, désolé) A écouter à côté de Led Zep « Immigrant Song » c’est assez frappant. J’adore cet Osmond qui ne sera qu’un coup, mais quel coup, à transformer un Keith en Michard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joliment dit !
      Le commentaire, c'est comme la bite : ce n'est pas la taille qui compte !!!!!
      :-)

      Supprimer
    2. ça, c'est ce qu'on fait croire à ceux qui l'on court... le commentaire j'entends

      Supprimer
  8. Je l'avais oubliée, celle-ci. Le hennissement aux claviers, fallait l'oser. Un peu plus tard (1977), Black Betty par Ram Jam valait aussi le détour.

    RépondreSupprimer
  9. Quand je mettais ce disque sur la platine du Bar, ma tatie venait beugler car pour elle c'était comme un accouchement d'un animal qui a mal, et puis les clients de l'hôtel (juste dessus le bar) en faisaient des cauchemars. Je ne plaisante pas, c'est véridique... quel pied ce disque :))))

    RépondreSupprimer